« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? [Lumy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feu de Forêt
Réservé-e.
Réservé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 294
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? [Lumy]   Mer 24 Jan - 13:42

Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? 
Bonne lecture ! 
 La lune était claire et, comme d’habitude, elle était encore levée. Encore et encore, elle avait tenté de dormir, elle s’était raconté des histoires dans sa tête, elle avait imaginé des choses incroyables, elle avait compté les oiseaux, tout.  Encore une fois, elle avait tenté de fermer les yeux et de sombrer dans ce sommeil si réparateur mais rien n’y faisait, elle n’y arrivait pas. Mais cette fois ci, elle avait l’impression que c’était différent, que quelque chose l'appelait, l'arrachait au sommeil. Mais cette impression n’était pas bonne, comme si elle savait  que tout allait mal se passer, comme un simple mauvais pressentiment.  Mais, la nuit avançait et il faisait de plus en plus froid. L’aube allait bientôt arriver et elle était encore dans sa tanière. Encore une fois, elle se disait qu’elle gâchait son temps à regarder les autres  se reposer dans la nuit et qu’elle devait profiter de ces moments où elle était seule, où elle pouvait entendre le silence. Mais il y avait surtout ce pressentiment d’être appelée par quelque chose, cette impression qu'elle allait surtout savoir la vérité. 
 
Elle sortit avec difficulté de son tapis de mousse, se dirigea lentement vers le tas de gibier et compta soigneusement toutes les proies qui y étaient empilées. Il y en avait apparemment assez pour qu’elle puisse prendre un repas, bien que minuscule.  Les proies étaient rares en ces temps, et la jeune chatte se privait souvent de repas. Elle savait bien que rater des collations n’était pas bon pour elle, mais à chaque fois c’était la même remarque : « Je ne mourrais pas de ça de toute façon… »  Mais, cette fois ci, la faim lui tiraillait le ventre. Alors, furtivement, comme si elle avait peur qu’on la  rejette car elle avais pris une proie, elle  plantas sa  griffe dans une souris bien grasse. Lentement, elle  la découpas et ferma sa  mâchoire dessus. Alors qu’elle goutais au plaisir de remanger, Démon Vivant s’approcha d’elle.  Elle n’avait  jamais aimé ce chat. Toujours à se moquer des autres, méchant et mesquin, n’acceptant pas les étrangers… Et pour une raison inconnue, il l’avais toujours détestée.
 
« Alors, encore en train de manger toi ?! »
 
Elle haussa les sourcils et ne répondit rien.
 
« C’est bien toi qui nous fait perdre toutes nos proies… je m’en doutais… »
« Tu peux te taire quelques instants ?! »
 
Démon vivant ne l’aimais pas et c’était claire… Mais il se tut.
 
« J’aime le respect. Tu vois Demont Vivant, tu entends le silence ? La forêt est plus heureuse quant ta petite bouche de chat idiot ce ferme. »
 
 
Alors, tandis qu’il restait sans voix, véxé et étonné de la réponse de sa camrade, elle termina sa  proie et courut vers l’extérieur du camp. La nuit se retirais peu à peu et elle ne savais où aller, voulant juste éviter cet exécrable Demont Vivant. Mais l’appel qu’elle  avait ressentis dans sa tanière devenait de plus en plus fort et elle laissa son cœur la guider.
 
Quelques instants après, il faisait jour. Le soleil se levait et elle  était arrivée à la Pierre de Lune. Epuisée,  elle s'écroulas sur le sol. L’envie de tout savoir sur les Etoiles Noires devenait de plus en plus forte… Le ciel se couvrait d’un rose étrange et la peur l’envahissait peu à peu. Alors, quand elle sentis l’odeur d’une guerrière de la Rivière, elle recula de plusieurs pas et trébucha sur un caillou, à l’entrée d’une galerie. 


Mais, quelques instants plus tard, alors que la peurt animait encore son corps, Feu de Forêt se rendit compte qu'aucun chat ne l'avait rejoint à la Pierre de Lune. Alors, elle s'assit et reprit son souffle. Elle respirait doucement et le soulagement montait mentement en elle. Mais très rapidement; elle sentit une autre odeur et, voulant éviter de se tromper un nouvelle fois, elle partit en courant.Elle courut ainsi pendant des heures et des heures et arriva aux quatres chênes. Elle voulait courir encore et encore, s'éloigner de plus en plus de la Pierre de Lune. Cette peur était t'elle un signe du clan des Etoiles ? Elle n'avait plus la motivation de penser à tout cela et s'écroula de fatigue, épuisée, et elle posa sa tête sur le sol. 

_________________







Dernière édition par Feu de Forêt le Dim 11 Fév - 16:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Lumineuse
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 519
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? [Lumy]   Mer 24 Jan - 23:10

Hors rp:
 

 
Que se passe t-il vraiment dans ma tête?Oh please stay for what it worth I'm desperate

Un battement de cœur. Des pattes qui foulent le sol. Un rythme régulier, toujours le même. Qui jamais ne change. Patrouille. Chasse. Corvée. Passage par la pouponnière, passage vers la tanière des anciens. Vérifier que chacun mange à sa faim. Une routine épuisante, ponctuée de doux souvenirs qui émergent parfois, de cette soirée passée auprès de Museau Nacré. Un peu de soleil dans la grisaille, le temps de quelques minutes, avant que la guerrière ne reprenne ses activités. Elle est épuisée et ne peut plus le cacher, tandis que ses nuits autrefois réparatrices ne la repose maintenant plus du tout. Chaque soir, c'est la même rengaine. Elle a à peine le temps de se laisse tomber sur la mousse et les plumes que déjà elle sombre, l'esprit emporté dans les brumes tentatrices du sommeil. Mais des songes inquiétants l'y attendent, et bien qu'elle ne se souvienne jamais de ces rêves, elle se réveille toujours avec cette angoisse affolante qui lui colle à la peau. Aujourd'hui n’échappait pas à la règle, et la reine pouvait encore sentir la sensation de la sueur glaciale qui avait glissé le long de son dos durant son sommeil.

Lorsqu'elle sort de la tanière, le ciel est encore d'un bleu profond piqueté de quelques étoiles. L'astre solaire apparaît au loin, et elle profite de son ascension pour se réveiller pleinement en faisant une toilette bien méritée. Puis le clan s'éveille doucement, et elle se propose pour prendre en charge la première patrouille. La matinée passe affreusement lentement, et les gestes effectués ne sont plus qu'une mécanique que la rouquine applique sans même y penser. Les proies sont cachées, la présence de l'hiver se fait toujours autant ressentir, et elle se demande jusqu'à quand ils pourront tenir ainsi. Seront-ils capable de s'adapter si ce froid perdure? Rien n'est moins sûr, mais cette idée est l'une des plus déprimantes, alors elle l'écarte. Et en rentrant au camp, elle ressent le besoins de bouger, d'échapper le temps de quelques heures à cette routine qui, elle le sent bien, l'achève à petit feu. Alors elle bondit hors du camp après avoir avalé une minuscule proie, et court. Histoire de changer de rythme.

Elle comptait s'arrêter aux abords du territoire, mais elle n'est pas satisfaite. Son cœur ne bat pas encore assez vite, ses pattes ne tremblent pas. Elle veut se pousser dans ses retranchements, s'écrouler enfin au sol comme si plus rien ne comptait. Qu'espère t-elle? Elle semble l'ignorer. Mais elle n'a plus le temps d'y réfléchir de toute façon, lorsqu'elle court ainsi, comme si sa vie en dépendait. Et c'est au quatre chênes, au milieu de la clairière, qu'elle s'arrête, pantelante. Un pantin désarticulé abandonné de son propriétaire, une masse informe de roux et de blanc. Mais elle vit, elle n'est pas un pantin, et ses flancs se soulèvent de façon erratique. Elle se redresse, victorieuse. Et elle se sent profondément vivante. Elle n'avait pas jeté un œil au lieu en arrivant, elle le connait déjà par cœur. Mais alors que sa respiration se calme doucement, elle parvient a en entendre le bruit d'une autre. Elle panique, se redresse aussitôt en position défensive et grogne. Réaction exagérée, mais qui témoigne de sa fatigue accumulée. Elle n'en peut plus et voulait seulement se retrouver seule avec elle même. Et cela ne lui est même pas permit? Ses poils se dressent le long de son échine, et Mélodie Lumineuse n'est pas sûre d'avoir envie de s'arrêter. Peut-être que c'est cela qu'elle était venue chercher. Un combat. Elle calme sa respiration, bande ses muscles, prend le temps d'observer l'autre. Elle est jeune, au poil roux et aux yeux verts. Une guerrière du tonnerre. Et Mélodie se tient devant elle figure ennemie et agressive, et tout en elle lui hurle de bondir, tandis que l'autre est encore au sol.

Puis elle pense à Nuage de Lynx, à Ouragan Astral, à ces guerriers qu'elle entrevoit parfois aux frontières. Elle lève les yeux et regarde les chênes, si hauts, si forts, même démunis de leurs feuilles. Témoins et juges. Et elle se voit elle même, pitoyable, lamentable, l'esprit et le corps empreints de fatigue et de frustration. Son rire gêné et éreinté retentit dans le silence, et elle l'arrête bien vite, ne sachant que dire, que faire. Elle aimerait simplement repartir d'où elle est partie, ne jamais être venue ici. Elle en veut à cette femelle ennemie qui n'a pourtant rien fait. Elle en veut aux étoiles, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Elle s'en veut à elle même. Mais elle ne peut plus partir ainsi, sans rien dire. Alors elle s'approche de la femelle rousse, reste à une distance raisonnable d'elle, immobile, sur la défensive, les nerfs à fleur de peau.

« D'où viens tu ainsi? Tu m'as l'air d'avoir parcouru un bout de chemin pour être dans cet état... Que fais-tu ici? Ne devrais tu pas être auprès de ton clan, à aider les tiens? »

Question débile sûrement. Elle doit venir du tonnerre, où d'autre? Mais Lumy n'a rien à dire, l'esprit trop embrumé par ses pseudos nuits et ses journées mouvementées. Alors elle prend les paroles comme elle viennent sans se poser de question, simplement pour que tout soit finit plus vite, qu'elle puisse se tirer. Elle est irritable, irritée, et elle ne se gêne pas pour le montrer dans son comportement. Son ton est un brun moqueur et un brun désintéressé, elle se montre distante. Chacune de ses questions pourrait pourtant lui être retournée, mais elle n'en prend conscience qu'après, durant le silence dur qui reprend la place sur ses paroles.

_________________



Merci à tous les gentils et merveilleux créateurs:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dawson
Réservé-e.
Réservé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 282
Age : 20
Date d'inscription : 26/04/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? [Lumy]   Jeu 8 Fév - 9:19

Personnage Incarné :
~ Nuage des Lunes ~



Je dormais comme un chaton niché contre le flanc de sa mère. C'était un vrai bonheur.. C'était l'une de mes activités préférées, me reposer. Et sans me vanter, je le faisais à la perfection. Le repos était roi chez moi et venir le déranger était un sacrilège. C'était un summum à ne jamais atteindre si on voulait un jour être dans mon cercle de proche. Voir même y rester à long terme.

Vous vous demandez sans doute pourquoi je vous informe de cela ? Et bien, je vais vous le dire.. Pendant mon sommeil d'or, rêvant de choses banales mais toujours agréables tel que chasse facile ou même de promenade pépère, un ingénu s'était effondré sur moi. En sursaut, je m'étais réveillée. Avec colère, je l'avais fixé. Gêné, désolé et même apeuré, il se reculait. Je le fixais plus durement, grognant de mécontentement. Frêle comme il était, il s'était plié en deux pour s'excuser. Je m'étais levée de ma litière, lui passant devant sans un mot. Ma queue giflant le coin de sa joue, par accident vous pensez bien. Non ? Et bien, peut être qu'il s'agissait d'un acte intentionnel. Qui sait..

Après cet épisode malencontreux, je m'étais installée dans un coin du camp entamant une proie pour caler mon estomac. Le pauvre criait famine depuis mon réveil. Du coup de l'oeil, je voyais Mélodie Lumineuse faire de même. La voyant se lever d'un bond et partir, une idée me venait à l'esprit.. Pourquoi pas la suivre ? Cette guerrière me paressait fort sympathique et bon.. Maintenant que j'étais réveillée et énervée, je devais bouger et évacuer ce trop plein d'énergie négative.

Avec une discrétion exemplaire, je suivais la guerrière, qui sans aucun doute, n'avait pas encore remarqué ma présence. Mais voilà qu'elle s'était mise à courir. Bien décidée à la filée, je me mettais à courir à mon tour suivant du mieux que je pouvais sa cadence.

Mon énergie si précieuse quittait peu à peu mon corps. Mais quand allait-elle s'arrêter de courir ? Nom de nom, j'allais finir par perdre le dernier brin de vitalité avec ces conneries ! Je commençais à avoir la respiration coupée. Mais, contre toute attente, la guerrière s'arrêtait de courir. Aussitôt, je me stoppais également. M'adossant contre un arbre, je suffoquais le plus silencieusement possible. Je voulais me redresser mais la gravité m''en empêchait. Je me retrouvais rapidement au sol. Je jetais un regard à Mélodie Lumineuse, à présent sur ses gardes.. Mais ce n'était pas ma faute. Elle semblait préoccupée par autre chose. La guerrière s'approchait d'une masse rousse au sol que j'imaginais être un autre chat. Faut dire qu'un machin roux dans la nature n'était pas très courant.

Je m'approchais lentement, restant au abord des buissons afin d'entendre le début de sa conversation. Mélodie Lumineuse entrait en contact avec la guerrière du Tonnerre affalée sur le sol :

"-D'où viens tu ainsi? Tu m'as l'air d'avoir parcouru un bout de chemin pour être dans cet état... Que fais-tu ici? Ne devrais tu pas être auprès de ton clan, à aider les tiens?"

Je restais immobile, attendant la réponse de l'autre avant d'avancer.. Bon ok, je bougeais pas parce que j'étais trop fatiguée pour faire un pas de plus. J'étais presque sur le point de m'endormir..
HRP:
 

_________________
!! Activité variée ~ Rp la semaine le plus souvent / indisponible le Week-end ~ !!
~~~
Dawson miaule en #0e6655
~~~
Petite Rosée ~ Nuage de Rosée ~ Rosée du Matin
Rosée du Matin miaule en #a5a56f
~~~
Petite Lune ~ Nuage des Lunes ~ Fleur de Lune
Nuage des Lunes miaule en #cc9900

Merci d'avoir pu me faire une signa si vite ~ Je l'aime beaucoup ^^
DCs:
 

Âge & Crédits:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feu de Forêt
Réservé-e.
Réservé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 294
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? [Lumy]   Dim 11 Fév - 16:18

Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? 
Bonne lecture ! 
Dès qu'elle sentit l'odeur de la rivière, la jeune guerrière se remémora l'instant térrifiant qu'elle avait connut, près de la Grotte de Vie. Ce n'était peut-être qu'une odeur, mais elle était si étrange, comme si elle sortait de l'au-delà. Elle n'avait jamais rencontré de guerrier mort, elle n'avait jamais vu d'esprit, et elle ne savait pas si ceci avaient une odeur. Cette odeur si spécial serait t'elle juste un rêve, ou alors un guerrier de jadis venue la voir, elle. Mais pourquoi ellle ? Pour se rassurer, elle se dit, que, vu son incapacité à sentir les clans, elle aurait put juste se tromper avec l'odeur d'une souris malade. 




Mais, alors qu'elle tentait de se reposer, elle sentit une deuxième fois l'odeur de la rivière. Elle se releva d''un coup, bondit en arrière et cria d'un cri suraïgue. Elle essaya de courir, elle essaya de s'échapper, mais ses pattes semblaient prisonière de la terre, comme si le sol voulait l'empêcher de partir. Elle tenta d'appeler au secours, mais après avoir crié si fort, aucun son ne sortit de sa voix. Sa respiration se fit plus rapide, elle sentait le sang bouilloner dans sa tête, ses yeux tourner et retourner dans ses orbites et ses jambes devenir de plus en plus molle. La peur l'aveuglait et elle ne voyait pas que, devant elle se trouvait une simple guerrière assez énervée. Enfin simple, elle était quand même assez imposante... Elle avait l'mpréssion que les ténèbres se refermaient autour d'elle, que le noir se faisait. Elle se sentait enfermée enfermée avec un chat inconnu qui n'avait pas l'air si commode. Ses pensées défilaient dans sa tête comme les chatons qui partaient en sortie. Mais ses pensées ne voulaient rien dire, que signifiaient des, "faut que je saute dans l'eau je nagerait et je la verrais plus jamais" ou des " Mais mince alors qu'est-ce que la pluie verdoit ses lèvres" ? Non, la dernière phrase ne voulait vraiment rien dire, mais c'était vraiment ce qui lui passait par la tête. Son coeur semblait être enfermé dans une cage aux barreaux d'aciers, où il ne pouvait pas battre. 


Quand elle put enfin se servir de ses jambes (ce moment de paralysie n'avait durer que même pas quelques secondes) elle courut à toute vitesse loin de la chatte quil'observait. Mais, guider par la peur, elle se prit le rocher dans la tête et tomba sur le sol. Alors, sa capacité à réfléchit lui revint, et elle se rendit compte qu'elle était par terre, sur le dos, terriblement ridicule. Elle voulait s'excuser, partir en courant (eh oui, encore) mais la colère prit le dessus. 


"Eh bah non, je suis désolée mais quand on est parti du clan du Tonnerre, pour aller à la Pierre de Lune et venir aux quatres chênes, on est pas trop en capaciter de chasser. ça te dérange ?"


Elle avait été très calme avec Démon Vivant, et c'était normal, elle le connaissait et savait qu'il ne fallait pas trop l'énerver, mais les énvenement qui avaient suivit l'avait plus que tout énervée. Alors elle avait été agréssive, point barre. Et si quelqu'un voulaitse rajouter à la partie, que ce soit un guerrier ou un aprenti, il ne serait pas le bienvenue. 


Hein Nuage des Lunes ! 




_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? [Lumy]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Que se passe t'il vraiment derrière la scène ? [Lumy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Peut plus avoir la paix avec ces foutus téléphones !!!!!
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» ça ne se passe pas comme je voulais...
» Le temps qui passe
» PG - Le couple pseudo/mot de passe n'existe pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Terres Libres :: Quatre Chênes-
Sauter vers: