Welcome to the New Age


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fire meet gasoline. | Feufo. ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile des Chouettes
Connaisseur-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 20
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Fire meet gasoline. | Feufo. ♥   Dim 9 Sep - 18:14


ft. Vestiges du Temps & Forêt de Flammes.


Fire meet gasoline.

« I'm burning alive, I can barely breathe. »



L'innocence de la lune laisse doucement place à la fermeté du soleil. Je n'ai jamais aimé le jour. Trop clair, trop voyant, trop bruyant. Les ombres sont trompeuses et les mirages sont bien plus présents lorsque l'astre de feu domine la vallée. Je me souviens des journées de fortes chaleurs où chaque ondulation du soleil me faisait penser à un point d'eau, alors que seules les vagues du sol sec se reflétaient au bout de mon chemin. On dit que les proies sont alors plus facilement repérables à la lumière, mais au moins celle de la lune ne m'a jamais trahie. Faible, douce, rassurante. On ne peut devenir aveugle qu'en regardant le soleil et l'astre de nuit n'a pas la prétention de nous brûler la peau. Pourtant il a fallu m'habituer à tourner le dos à la lune, cette belle boule ronde se voyant obligée de veiller désormais sur mon sommeil et non plus sur mes pas. Les chats des clans font confiance au feu, et je dois les suivre. On raconte qu'il y a bien longtemps, le plus grand meneur du clan du Tonnerre s'appelait Étoile de Feu. Pourtant j'ai beaucoup entendu parler d'une Étoile Sombre, un chef tout aussi grandiose et respecté. Mais même avec lui, c'était le jour que les chats préféraient.

Pas de patrouille ce matin, pas d'apprenti. Je pourrais dormir un peu plus comme mes camarades, pourtant je ne m'autorise pas un tel luxe. J'ai rejoint le clan depuis cinq lunes mais je sens que certains guerriers ne m'acceptent pas encore totalement et je ressens ce besoin incessant de me surpasser pour leur prouver mon mérite. La plupart savent à peine qui je suis, ils n'ont pas cherché à me comprendre. D'autres cependant me parlent désormais comme si j'étais née avec eux et c'est pour ceux-là que je n'ai pas abandonné. Pour ces félins au cœur d'or qui voient au-delà des origines et qui accordent une seconde chance. J'aurais aimé être aussi gentille et tolérante qu'eux ; je m'estime à l'écoute mais je ne saurais dire si je suis gentille. J'ai déjà grondé des chatons qui jouaient dans mes pattes, et j'ai déjà oublié de répondre à un camarade en pleine patrouille. Je ne suis pas certaine de mériter l'amitié des chats du clan du Tonnerre ni leur accueil, alors je me tue à la tache pour me montrer digne d'eux. Digne d'Étoile des Ouragans, ce chef à l'esprit juste et bienveillant mais surtout d'Épopée des Lucioles, la lieutenante du clan qui a préféré me soigner plutôt que me tuer. Je me rends compte avec le temps que je préfère éviter son regard, son pelage particulier me rappelant la honte qui a accompagné mes moments de détresse. Elle est la seule à tout savoir, et c'est déjà un félin de trop.

Je m'aperçois en fin de matinée avoir largement dépassé mon terrain de chasse habituel. Je fais toujours en sorte de ne pas trop m'éloigner car les frontières avec les autres clans me sont toujours très floues : ces chats pour moi ont tous la même odeur. Pourtant, le plus jeune apprenti parvient à distinguer les différentes effluves qui composent cette vallée, alors pourquoi suis-je si incapable d'utiliser mon odorat correctement ? Un adorable ancien a un jour essayé de m'expliquer que ce n'était pas pas inné pour moi de vivre en groupes séparés, je n'avais donc jamais pu développer ce sens qui me servait simplement à repérer mes proies. Mais pour les clans, savoir si le félin en face de soi est un ami ou un ennemi est primordial. Mais là encore, je n'ai pas réussi à assimiler les différentes alliances entre les clans. Le Tonnerre s'entend plus ou moins bien avec tout le monde, mais son histoire a connu une déchirure majeure avec le clan de la Rivière. L'Ombre de son côté peine à s'allier aux autres clans, préférant s'isoler et user d'une diplomatie minime. Là est donc mon erreur de cette matinée : je crains avoir traversé les frontières de l'Ombre. Il est même fort probable que ce lapin enterré à mes côtés ne soit pas celui de mon clan.

Je cours rejoindre mon camp, ma nouvelle maison. J'ai peur, j'ai honte, je sens mon cœur battre contre ma poitrine à une cadence anormale. Je crois que si je n'étais pas si jeune, il aurait pu cesser de battre tout simplement. J'ai peut-être fait la faute de trop, celle qui me renverra loin dans la vallée, seule. J'ai déjà entendu ces histoires d'exils, ces félins qui ont été rejetés des clans car ils ne parvenaient pas à suivre le Code du Guerrier. Je le connais par cœur, je l'ai appris, récité durant des nuits entières. Et je sais que j'ai commis une grave erreur. Il n'y a personne au camp, ce qui veut dire que je n'ai pas à avouer ma faute à Étoile des Ouragans de suite. Mon regard se pose sur Forêt de Flammes et je peux sentir une once d'espoir me gagner. Elle pourra m'aider sans me juger et sans me dénoncer, pas de suite en tout cas. C'est une guerrière au pelage aussi flamboyant que le mien, mais avec elle le feu ne me fait pas peur. J'ai l'impression que sa lumière est là pour m'apaiser plutôt que m'aveugler. Forêt de Flammes a été une des premières à m'accueillir et surtout la première je pense à m'intégrer réellement. Pas de jugement, pas de préjugés. J'ai pu partager des blagues avec elle presque aussitôt, et sa joie de vivre est toujours contagieuse. Je m'approche d'elle, hésitante. Puis lorsque je lui parle, mes mots ne sont qu'un murmure propagé par le vent. Elle seule doit m'entendre.

« Forêt de Flammes ? Si tu n'es pas occupée, j'aimerais que tu m'accompagnes à la forêt des passages s'il te plaît... je crois que j'ai fait une erreur et que j'ai franchi les frontières du clan de l'Ombre, mais je n'arrive pas à détecter leur odeur... »

Elle ne sait pas grand-chose de ma vie, mais je lui ai déjà parlé de mes problèmes à reconnaître les parfums des clans. Elle a essayé de m'aider sans grand succès, et j'espère sincèrement qu'elle n'ira pas me dénoncer au chef aussitôt. J'ai confiance en elle, étrangement. Mais je me méfie de ce sentiment, car j'avais tout autant confiance en mes parents, en mon frère. Pourtant ils sont partis en me laissant derrière ce qui veut dire que mon intuition n'a pas de grande valeur. J'attends la réponse de la guerrière avec anxiété et me surprends à prier le clan des Étoiles pour la première fois. Si j'ai un jour été utile à ce clan, pitié ne me l'enlevez pas.


_________________


Chou by Desty:
 


© Asyx, © Desty, © Ambrou / Nedran, © Cataries, & © Lyx. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Modo Feufofolle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1083
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Fire meet gasoline. | Feufo. ♥   Dim 16 Sep - 9:12




Joli titre ici !



Le soleil se lève tout doucement sur la magnifique valée de Valeemar. Les arbres s'étirent avec force, les oiseaux se réveillent et piaillent calmement, créant comme tous les matins le plus beau des concerts jamais entendu. Une petite brise matinale manisfèste sa colère et fait danser l'herbe verte, ainsi  que les fleurs multicolores de la clairière. Quelques goutes d'eau apparaissent sur les multiples toiles d'araignés qui progrèssent entre les arbres et les feuilles. La musique est lancée, la lumière allumée, le monde se réveille lentement, tout en douceur.... Pas comme cette grande femelle rousse qui, soudain, bondit sur ses pattes, le coeur battant à une vitesse extraordinaire. Quelques oiseaux apeurés s'envolent, deux ou trois souris s'écartent en courant, et les quelques fourmis qui entouraient la guerrière se sont arrêtés, elles aussi inquiétés. Forêt de Flammes regarde autour d'elle, constatant avec effroi qu'elle n'est pas dans sa tannière, pas dans son clan mais dans une petite clairière.... Elle ne reconnaît pas du tout l'endroit, et cela l'inquiètes fortement. Est elle.... Morte ? Que fait t'elle en cet endroit inconnu sans aucun souvenir ? Justement, elle n'en sait rien, et cela lui fait incroyablement peur. L'innépuisabe guerrière se met à courir partout, tentant de se remémorer quelque chose.... 


Soudain tout lui revient en tête. Sa journée de la veille, ses multiples parties de chasses, ses repas oubliés, sa fatigue de la nuit dernière, son inquiétude face à cet endroit inconnu, et finalement son endormissement. Bien qu'elle ne soit pas dans une situation particulièrement rassurante, elle est particulièrement soulagée et se permet quelques instants une pause pour se reposer. Puis, impatiente de retrouver ses amis, elle se lève et se met en route. Heureusement l'odeur qu'elle avait laissé à l'allée était toujours présente, elle peux donc commencer sa route le museau collé à la terre et la bouche entrouverte pour mieux sentir son odeur. Même en situation délicate, la guerrière était toujours heureuse, joyeuse et pleine d'énergie. Elle se mit à sautiller, s'amusant à courir la tête baissée sur le sol. Après quelques chutes, elle se dit qu'il fallait mieux qu'elle arrête et se mit à marcher normalement. Sur le chemin, elle trouva de nombreuses proies entérrées ou cachée sous des tas de feuilles. Elle les récupéra avec satisfaction, et se remit à marcher avec contentement. Soudain, elle sentir l'odeur d'un mulot bien frais. Elle posa ses trois petites souris devant ses pattes, et se guida vers sa proie à l'odorat. S'assurant que le vent était de son coté et que son ombre était ivisible, elle se rapprocha à pas feutrés. Forêt de Flammes vit alors un mlot bien gras, et sourit. Elle attendit que l'animal commence à grignoter ses graines, puis se jeta sur lui et l'acheva d'un coup de griffe dans la nuque. Elle récupéra ses proies, et retourna dans son Camp. Encore une raison d'être heureuse ! 


Lorsqu'elle arriva enfin dans son camp, le soleil était un peu plus haut dans le ciel mais la lune toujours visible. Les étoiles, de leur côté, s'étaient toutes éclipsées pour un bon jour de sommeil. Etoile Sombre aussi, était parti. L'étoile la plus brillante aux yeux de la femelle s'était en allé, et il faudrait attendre le soir avant de pouvoir revoir son oncle. Elle poussa un petit soupir de soulagement en remarquant que le camp n'était pas tellement rempli. Elle ne voulait surtout pas qu'on lui pose des question concernant son absence prolongée de la veille. Alors, elle se dépécha de poser ses proies sur le tas de gibier. Après un petit moment d'hésitation, elle se donna l'autorisation de prendre une prise, pour rattraper ses retards de la veille. Elle fit bien sûr très attention à ne pas en prendre une trop grosse, non. Après avoir dégusté sa souris, elle fit rapidement le tour du camp pour vérifier que tout allait bien. Les anciens dormaient, ronflant avec force, quelques guerriers discutaient en chuchotant, deux ou trois aprentis s'entretenaient avec leur mentor, et les chatons, ainsi que leur mères, dormaient paisiblement dans leur minuscule antre. Forêt de Flammes les regarda avec amour. C'était un fait, la guerrière adorait ces petits êtres tout mignons, tout énergiques.... C'était l'avenir du Clan, mais aussi, et avants tout, des chats naïfs, innocents, amusant.


La guerrière revint au centre du camp, ne sachant que faire. Le Clan était encore endormi, et les autres félins en âge de chasser seuls étaient occupés. Ce qu'elle détestait par dessus tout, c'était la chasse en solitaire. Alors à moins que les autres matous passent la journée à parler, elle ne partirait pas seule, c'était hors de question... Elle s'assit et commena à nettoyer sa fourrure. Cela n'était pas une mince affaire, compte tenu du nombre de végétaux, d'insectes et de toiles d'araignées qui se trouvait dedans. Sa langue léchait avec plus de force que jamais son poil rugeux, collé et tout sauf agréable. Lorsque son torse fut en meilleur état, ce fut au tour de ses oreilles, ses pattes et ainsi de suite. Mais c'est alors qu'elle vit une silhouette seule, franchir le tunnel du Clan. Elle reconnu rapidement la fourrure rousse flamboyante, tigrée comme la sienne. Vestige du Temps venait d'entrer dans le Camp du Tonnerre. Elle se souvint alors du premier jour où elle l'avait vu, aidé par Epopée des Lucioles. Le Clan s'était rassemblé autour des deux femelles et tout avait commencé. Beaucoup de chats s'étaient moqué d'elle, lui crachaant qu'aucun solitaire au sang sale n'était admis au grand Clan du Tonnerre. Mais Forêt de Flammes, elle, l'avait acceptée, aidée. Elle avait oublié peu à peu ses origines, et la traîtait comme tout le monde, fort heureusement. Elle commença à aler vers elle, voulant lui proposer un petit moment de chasses entre filles. Mais, la femelle prit le devant.


Forêt de Flammes la rassura du regard. Elle savait qu'elle avait encore du mal à identifier les odeurs, et il ne fallait surtout pas qu'elle s'inquiètes pour cela. Elle même avait été particulièremetn mauvaise, avant le voyage....


"Ne t'inquiètes pas, il n'y a pas de soucis ! Ca peux arriver à tout le monde, ne t'en fais pas pour ça." Elle lui sourit gentiment. "La Forêt des Passages dis tu ? Hum.... Allons y, dans ce cas là ! Mais si tu dis vrai, il faut que l'on aille voir cela vite !" 


Elle ne disait pas cette phrase à la femelle d'un ton stressant, non, loin de là. Elle voulait juste lui dire la vérité. Si elle s'était vraiment trompé, il fallait vite corriger cette erreur et masquer l'odeur de Vestige des Temps par n'importe quel moyen. Cela ne déclencherait bien sûr pas une guerre, mais il vaudrait mieux pour Tempi qu'elle ne reçoive pas de remarques désobligeantes concernant ses capacités. Elle chassait merveilleusement bien, il falllait regarder ce coté ci des choses. Forêt des Flammes franchit le seuil du Camp, sachant pertinament que sa compagne allait la rejoindre d'un instant à l'autre.



"Tu sais, moi aussi, avant le voyage, je ne savais pas reconnaître les odeurs. Mais j'ai travaillé dûr, et ça va beaucoup mieux maitenant... On pourrait ressayer si tu veux !"

(c) Candies

_________________
Nuage Enchanté, Ailes de Corbeau, Eclat de Rire, Rose Délicate, Forêt de Flammes, Songe Cristallin. 
Merci mille fois à Nimbus pour cette magnifique représentation de tous mes persos **









Signatures by Laë, code by Vox. Merci à elles deux d'avoir pris ce temps pour moi ** 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile des Chouettes
Connaisseur-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 20
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Fire meet gasoline. | Feufo. ♥   Mar 25 Sep - 15:18


ft. Vestiges du Temps & Forêt de Flammes.


Fire meet gasoline.

« Let me show you what it's like to never feel like I'm good enough for anything that's real. »



Je sens toute la tension de mon corps s'évaporer aux paroles de Forêt de Flammes. Pour une fois je n'ai pas été trompée par mon intuition et les mots rassurants de la guerrière me libèrent de toute la terreur qui m'accompagnait jusqu'à présent. Je doute que cette erreur puisse vraiment arriver à tout le monde ; je vois mal Épopée des Lucioles se tromper d'odeur et confondre la sienne avec celle du clan de l'Ombre, mais je préfère me taire et me contente de renvoyer un sourire plein d'excuses à la rouquine en face de moi. Je sais qu'elle essaie simplement de ne pas m'inquiéter et je lui en suis entièrement reconnaissante. Si j'avais demandé à d'autres guerriers, Rivière Mélodieuse par exemple, j'aurais au moins reçu une leçon de morale si ce n'est un aller simple pour la tanière du chef. Mais Forêt de Flammes en plus de me rassurer souhaite vérifier par elle-même ma bêtise afin de la corriger si nécessaire. Je vois dans son regard qu'il n'y a aucune once de malhonnêteté en elle : m'aider n'est rien d'autre qu'un de ses nombreux devoirs de guerrière.

« Merci beaucoup, Forêt de Flammes. »

J'ose un sourire timide, puis je me résous à la suivre dans la forêt. J'espère que personne ne nous a vues et n'a décidé de nous suivre, mais je ne ressens aucune autre présence à nos côtés. Nous sommes seules. Deux guerrières du Tonnerre arpentant les terres du clan. En s'arrêtant chasser un peu au retour, je suis persuadée que cet indicent peut passer complètement inaperçu. Le trajet jusqu'à la Forêt des Passages n'est pas très long en soi mais j'ai l'impression qu'une éternité me sépare du lieu du crime : un félin en corvée de chasse ou une patrouille auraient bien le temps de tomber sur mon pauvre lapin et détecter mon odeur. Je sais que je n'ai pas encore le pelage totalement imprégné de celle du Tonnerre, on peut encore ressentir dans mon parfum l'état sauvage qui m'a accompagnée pendant des lunes entières. Il ne serait pas difficile même pour un apprenti de reconnaître la coupable et de me dénoncer auprès d'Étoile des Ouragans. Je ne sais pas si Forêt de Flammes a conscience des risques qu'elle prend en me protégeant ainsi, car elle a l'air complètement sereine. Ou alors, mon erreur n'est pas aussi grave que je le pense. Ou elle est totalement paniquée mais ne me le montre pas de peur de me contaminer. Pourtant lorsque ma camarade parle à nouveau, je peux presque ressentir une forme d'amusement dans sa voix ; elle me confie qu'elle-même avait les mêmes difficultés avant d'arriver à Valeemar.

« J'ai du mal à te croire, j'ai l'impression que les félins du clan sont tous nés avec un odorat infaillible et une force supérieure à la normale. Tout a l'air tellement simple pour vous... pour toi. Parfois je me dis qu'Étoile des Ouragans aurait dû me nommer apprentie avant de devenir guerrière... »

Mais être apprentie à mon âge, c'est autant une honte pour moi que pour le clan tout entier. Si on ne sait pas que je suis solitaire, un apprenti incapable de devenir guerrier montre l'incapacité du clan à enseigner aux plus jeunes. Et je refuse d'infliger une telle réputation au clan du Tonnerre qui a été si gentil de m'accueillir. Il faut que j'apprenne par moi-même et redouble d'efforts pour surpasser les guerriers les plus forts. Mais si je chasse bien mieux que la plupart, je n'ai pas encore eu l'occasion de me perfectionner au combat et j'ai toujours ce problème lié aux odeurs des clans. Ces terres étaient toutes miennes avant l'arrivée des clans, et inconsciemment j'ai énormément de mal à me restreindre à une seule parcelle du territoire. J'accepte cependant volontiers l'aide de ma camarade, elle saura certainement trouver une solution à mon problème puisqu'elle l'a fait pour elle aussi. Mais pas maintenant ; je dois me concentrer sur la proie que j'ai enterrée. Heureusement nous atteignons vite son emplacement et je la tire de son trou sans hésiter pour la déposer aux pattes de Forêt de Flammes. Je suis soulagée de constater qu'aucun autre guerrier n'est passé avant nous.

« Voilà l'arme du crime... je sais que la frontière avec le clan de l'Ombre est par ici mais... est-ce que je l'ai dépassée ? Tu n'as pas idée à quel point nos deux odeurs se ressemblent. Au moins si on vivait près du clan de la Rivière je n'aurais pas ce souci, ils puent le poisson à plein nez ! »


_________________


Chou by Desty:
 


© Asyx, © Desty, © Ambrou / Nedran, © Cataries, & © Lyx. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Modo Feufofolle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1083
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Fire meet gasoline. | Feufo. ♥   Dim 30 Sep - 11:18







Joli titre ici !



Aider n'est pas une option. L'etraide  n'est pas quelque chose de facultatif, non. C'est un devoir, et c'est surement le devoir le plus important des clans. Sans entraide, la vie sur Valeemar serait impossible. Si seulement tous les chats, tous les claniques pouvaient s'en rendre compte. Si seulement tout le monde pouvait acceuillir les solitaires et les domestiques sans aucun jugement.... Vestige du Temps ne serat pas si appeurée, si stréssée, si paniquée.... Ses camarades ne la considèrerait pas comme spéciale, seulement parce qu'elle était solitaire... Après tout, le plus grand chef du Tonerre, le plus renommé, et le plus glorieux, était un chat domestique ! Etoile de Feu avait vécu la majeur partie de sa petite enfance dans un nid de bipède, bien au chaud, nourri sans effort. Et pourtant il s'était battu vaillament, avait défendu son Clan comme personne d'autre, et était resté gravé dans l'histoire Tonnerrienne. Vestige du Temps en avait surement entendu parler de nombreuses fois, et cela pouvait peut-être l'ennuyer, mais Forêt de Flammes mourrait d'envie de lui conter à nouveau l'histoire, leur histoire, son histoire. 



"Je t'en prie, ne t'inquiètes pas." Dit t'elle, amusée. 


Elle voit bien que Vestige du Temps est inquiétée. Pourtant, il n'y a aucun problème. Le Clan de l'Ombre a déjà dû se tromper et chasser une proie du Tonnerre, et réciproquement. Se tromper est normal, surtout pour une solitaire, pas encore très bien habituée au code du guerrier. Que cela a dû être difficile, pour elle, d'apprendre toutes ces règles, d'apprendre toutes les traditions, toute l'histoire du Clan... Ce qu'elle a dû avoir peur, avoir peur de perdre, peur d'échouer... Tout le monde a déjà ressenti cette sensation, même Etoile Sombre... Forêt de Flammes cligna des yeux avec force. Il n'était pas question, hors de questions de penser à lui maintenant, elle avait bien d'autre choses à faire, bien d'autres personne à qui penser. Il était impossible que son oncle le hante à longeur de journée, elle s'était promis de réussir, ou du moins d'essayer, à vivre sans lui. Son histoire est joyeuse comparée à celle de sa camarade, elle le sait. Elle ralentit quelques instants pour laisser Tempi se positionner à ses côtés. Alors, elle reporte son attention sur le monde qui l'entoure. La Forêt des Passages est magnifique, et l'été qu'y arrive ne fait que l'embellir encore plus. Quelques bourgeons ont éclatés, des petites fleurs ont sorti leur pétales... Le monde est beau, magnifiquement beau. Soudain, elle entends la douce voix de Vestige du Temps sonner dans ses oreilles. Elle la regarde, et rit doucement. Si seulement elle l'avait vue, aprentie, incapable de sentir les odeurs, si seulement.


"Et bien il le faut. Si tu en as l'occasion, va parler à Etoile des Ouragans, ou a Belle de Cristal. Eux se souviennent bien de mon accapcitée à sentir, c'était encore pire que toi, j'avais même du mal à sentir la rivière ! Et pourtant, j'ai progréssé, j'ai travaillé dûr. Rien n'est facile pour nous, peut-être plus que pour toi, mais on ne naît pas surdoué. Alors il faut que tu essaye, réessaye..."


Elle sourit alors à la femelle rousse. Un sourire rassurant, apaisant, calme et sympathique. C'était tout ce dont elle avait besoin, tout ce qu'elle méritait. Si tout le monde lui avait sourit dès son arrivée, si tout le monde lui avait offert ne serait-ce qu'un regard rempli de comprhéension, elle aurait surement appris plus vite, avec moins de tristesse et de panique. Forêt de Flammes se souvint du mélange de sentiment qu'elle avait renssentit lorsque son mentor lui avait fait passer le dernier test, l'ultime test, comme elle aimait l'appeler avec sa soeur. Elle était stréssée, elle avait hâte, peur, elle était heureuse mais triste en même temps... C'était surement cela que Vestige du Temps ressentait. Mais elle, à longeur de journée. La guerrière Lui donna un petit coup amical dans les flancs, et lui lança un regard complice. Elle avait la chance de grandir, il fallait qu'elle la prenne. Le reste du voyage se fit dans le silence, et les deux femelles arrivèrent rapidement sur les lieux du crime. Vestige du Temps détérra sa proie, et la montra à Forêt de Flammes. Elle se baissa doucement, entrouvriit la bouche, et huma l'air, prenant une grande inspiration.  Tout de suite après, elle recula avec dégout. 


"Pouah ! C'que ça pue ! Je crois bien que tu es tombée sur un campgnol mutant ! Vu l'odeur, c'est pas tout frais à mon avis... Mais il vient du Tonnerre, pas d'inquiétude sur ce point. La frontière se situe juste ici, tu vois cet arbre ? Et bien il te suffit d'imaginer une ligne, une droite qui ne s'arrête jamais. Enfin... Cet incident reste entre nous, ne t'inquiètes pas."


Elle l'invita d'un signe à s'assoir sur la petite colline. Sans l'attendre, elle s'assit, droite, la queue autour de ses pattes.


"Comment vas tu sinon ?" 


| Hors Rp |


Désolée pour le retard, j'avais pas trop le temps cette semaine. Tempi es trop mignogne Valchoubidou 

(c) Candies

_________________
Nuage Enchanté, Ailes de Corbeau, Eclat de Rire, Rose Délicate, Forêt de Flammes, Songe Cristallin. 
Merci mille fois à Nimbus pour cette magnifique représentation de tous mes persos **









Signatures by Laë, code by Vox. Merci à elles deux d'avoir pris ce temps pour moi ** 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile des Chouettes
Connaisseur-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 20
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Fire meet gasoline. | Feufo. ♥   Dim 14 Oct - 18:35


ft. Vestiges du Temps & Forêt de Flammes.


Fire meet gasoline.

« When everything comes crashing down you're all I know. »



Quand elle me parle de ses difficultés passées, je ressens une immense admiration pour la guerrière qui se tient à côté de moi. Elle n'est ni fière ni arrogante : elle se révèle à moi comme si c'était normal. Comme si j'étais n'importe quel chat de son clan, avec qui elle a grandi et partagé bien plus de souvenirs. Forêt de Flammes ne m'a jamais vue comme une étrangère et aujourd'hui encore elle m'apporte son soutien, avec toute sa candeur et sa bienveillance. J'ai soudain l'irrépressible envie de passer plus de temps avec elle, d'apprendre à la connaître plus en profondeur. Que cache ce sourire ? Quelle est son histoire ? Malgré toute sa sympathie, la guerrière rousse n'a jamais laissé échapper quoi que ce soit sur son passé, et je ne peux que deviner que sa vie n'a pas été faite entièrement de rires et de chaleur. Elle est plus âgée que moi et pourtant je voudrais être capable de la protéger de l'avenir incertain qui se dresse devant nous. J'espère de tout mon cœur que la féline ne perdra jamais sa bonne humeur et son humour. Car même lorsqu'elle me parle de son apprentissage difficile elle rigole, d'un rire cristallin que je copie sans m'en rendre compte, car tout chez-elle est contagieux, ses gestes amicaux et ses sourires aussi. Elle est comme un miroir dont le reflet serait une version améliorée de chacun d'entre nous, à la fois si proche et impossible à copier réellement, représentatif d'un idéal qui n'est pas à la portée d'une féline aussi indigne que moi.

Je l'observe renifler ma proie, anxieuse de sa réponse. Ce campagnol pourrait être décisif, me bannir du clan à jamais ou, au mieux, faire en sorte qu'ils ne m'adressent plus jamais la parole. Je m'amuse de toutes ses mimiques car jamais je n'ai vu de féline aussi expressive : ou alors je m'intéresse à elle bien plus qu'aux autres et je remarque ce qui habituellement n'accroche pas mon regard. Pourquoi elle en particulier je le sais très bien, car l'intensité de son regard ne me met pas à l'aise, parce que la flamme qui l'habitude ne me brûle pas. Je me demande si c'est ce que j'aurais ressenti pour tous les chats du clan s'ils avaient tous réussi à m'accepter aussi bien que Forêt de Flammes, mais sans l'admettre je sais que même Épopée des Lucioles ne m'apaise pas autant. Il y a quelque chose chez la rouquine d'incroyablement doux et rafraîchissant. Et quand le verdict tombe je me retiens presque de me ruer vers elle pour la remercier d'un coup de museau amical, mais j'ai peur que mon geste soit mal reçu, car qui dit qu'elle me considère comme une amie ? Son aide est tellement naturelle, elle ferait certainement la même chose pour un solitaire inconnu. Je n'ai aucun droit de m'imposer à elle. Alors je me contente d'enterrer la proie à l'odeur nauséabonde et j'accompagne sa blague d'un rire sincère.

« C'est vrai qu'il pue, je vais le laisser là, ce serait bien de ne pas empoisonner tout le camp ! Merci beaucoup Forêt de Flammes, c'est rassurant de savoir que je n'ai pas lancé une guerre entre nos deux clans. »

Je lui offre un sourire amusé, puis je me concentre sur la ligne invisible qu'elle a tenté de dessiner dans mon esprit. J'ai une mémoire visuelle bien plus développée que celle olfactive, et de suite il m'est plus simple de visualiser la frontière dont les chats parlent tant. Je note la forme de l'arbre, la position de ses feuilles : je sais qu'à partir de cet instant, je ne ferai plus l'erreur de confondre la frontière avec le clan de l'Ombre. Si seulement on m'avait montrée cet arbre depuis le début au lieu de m'obliger à utiliser mon odorat... je me demande si Forêt de Flammes a déjà eu un apprenti ; en tout cas je suis certaine qu'il deviendrait le meilleur guerrier du clan. Peut-être qu'un jour j'en aurai un moi aussi, ce serait l'accomplissement de toute une vie, preuve de ma loyauté et de la confiance que m'accorde le clan. Si je continue à m'entraîner auprès de la guerrière rousse, il est peut-être possible que ça arrive un jour. J'ai rarement confiance en moi mais l'aide de Forêt de Flammes m'apporte une vision du monde beaucoup plus gaie et positive.

Elle m'invite à s'asseoir près d'elle, et je ne peux pas m'empêcher de me réjouir à cette perspective de passer plus de temps avec la féline. Elle ne veut pas rentrer au camp directement, estimant sa mission accomplie pour passer à une autre. J'ai peur de faillir, de ne pas pouvoir rendre la conversation suffisamment intéressante pour la garder près de moi. Je ne suis pas sûre de la réponse à lui donner et mon hésitation m'agace. Pourquoi est-ce que j'ai tant envie de lui prouver que je suis bien plus qu'une ancienne solitaire incapable ? Je n'ai jamais tenu à cœur le regard des autres, mais avec Forêt de Flammes j'ai besoin de lui montrer ma valeur. Et je me sens alors stupide car au fond de moi je sais que je n'en ai aucune. Mon esprit oscille entre vérité et mensonge, formalité ou amitié. Qu'est-ce qu'un « ça va et toi ? » apporterait à la conversation ? Rien. Mais mes états d'esprit ne l'intéressent certainement pas non plus.

« Je vais... bien, je pense. C'est encore parfois difficile de m'adapter au système du clan. J'ai souvent l'impression de regarder tout ça de l'extérieur sans vraiment y prendre part, mais c'est aussi agréable d'être toujours entourée de félins dynamiques. »

Je lui souris pour la rassurer puis je m'empresse de changer de sujet, car c'est ce que je sais faire de mieux.

« Tout va bien de ton côté aussi ? Je n'ai jamais eu l'occasion de te demander ce que tu pensais de Valeemar. J'ai cru comprendre que votre ancien territoire n'avait pas d'océan... qu'as-tu pensé de la mer en la voyant la première fois ? »


_________________


Chou by Desty:
 


© Asyx, © Desty, © Ambrou / Nedran, © Cataries, & © Lyx. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Modo Feufofolle
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1083
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Fire meet gasoline. | Feufo. ♥   Jeu 25 Oct - 8:13




Joli titre ici !


Dès l'arrivée de Vestige du Temps, la guerrière rousse s'était étonné. Dans ce monde plein de sévérité, de dûreté, d'ignorance, subsistait encore quelques chats capables d'empathie. Elle n'aurait jamais pensé qu'Eppopée des Lucioles et Etoiles des Ouragans aient put ouvrrir les portes invisibles de leur clan à une étrangère. Non, jamais elle n'aurait pu imaginer que dans le Clan du Tonnerre, connu pour ses membres acceuillants, se trouvait des félins qui répondaient vraiment à ce nom. Mais, malheureusement, elle ne s'était pas complètement trompée non plus... Seulement son chef, sa lieutenante, et quelques autres guerrier avaient acceuillis la solitaire comme il le fallait. Pourtant, solitaire ou pas, c'était tout de même une guerrière en plus, de nouvelles proies, une déffense en plus... Où donc était le problème ? Les origines, toujours les origines. Si seulement ils pouvaient comprendre qu'un étranger intégré n'est pas un étranger, il est un clanique, si seulement ils pouvaient comprendre que si on traitait nos nouveaux membres de la sorte, c'est seulement à ce moment qu'ils désireraient repartir.  Mais cette idylle n'arrivera jamais, cette bande d'idiot complet restera idiote, et les solitaires devenu claniques ne se sentiront pas bien dans leur peau pendant longtemps, bien trop longtemps. Alors qu'il devrait se sentir bien tout de suite... Bon sang, Clan des Etoiles, toi qui compte Etoile de Feu dans tes rangs, ne veut tu pas leur dire, leur expliquer ? 


Vestige du Temps parraîssait bien anxieuse, lors du temps de reflexion de sa camarade rousse. Mais à présent, elle va mieux, cela se voit. Elle est rassurée à vue d'oeil. Toute trace d'inquiétude s'est échappé, elle a l'air heureuse à présent. Une chose qui rends sa compagne du jour bien contente, elle aussi. De toute façon, c'est au près de Vestige du Temps qu'elle se sent le mieux. La femelle est gentille, agréable, tranquille... Sa vie tout sauf joyeuse, et pleine de mystère lui a façonné une personnalitée qui pourrait apperser et rendre bien tout le monde, si on s'intéréssait un peu à elle. Sa silhouette, son pelage, son odeur... Son envie de faire le bien, de tout arrêter, de vivre de la paix... C'est toutes ces petites choses que Forêt de Flammes adore, toutes ces petites choses qu'elle ne retrouve chez absolument personne. C'est un peu byzarre, comme sentiment. Mais Vestige du Temps est unique, seule en son genre, et elle le restera toujours... Voilà qu'elle rit avec elle, un rire tout aussi cristallin que le sien. Il coule tranquillement, comme sur le lit d'une rivière. Il coule, avance sans un bruit, évolue, toujours aussi doux et heureux qu'une fleur. Forêt de Flammes rit, doucement aussi, mais la regarde. C'est une belle femelle, élançée, au beau pelage roux, un tout petit peu tigré. Ses yeux aussi, sont magnifiques, tout en elle est beau, à l'intérieur, et à l'exterieur... 


"Oh ne t'inquiètes pas, tu n'aurais déclenché aucune guerre ! Enfin, je veux dire, pas à cause d'une proie... De toute façon, elle ne datait pas d'hier, le Clan de l'Ombre nous l'aurait refilé sans hésiter !" 


Après ce petit épisode amusant vient la discussion serieuse, pleine de conseil et de nouvelles choses... Forêt de Flammes adore apprendre des autres, mais aussi sur les autres. Elle trouve cela bien plus qu'enrichissant, particulièrement appréçiable. Oh, ce mot, Forêt de Flammes peu l'employer pour ce moment, mais elle sait bien que Vestige du Temps ne le peux pas, ni pour sa vie, ni pour cette période difficile, ni pour maintenant...  Ce qu'elle aurait aimé pouvoir l'aider, l'aider à s'intégrer enfin corrrectement, à vivre une vie normale, une vie de guerrière, une vie de loyal membre du Tonnerre. Elle aurait voulu l'aider à pouvoir se sentir comme tout le monde, "observer tout cela de l'intérieur, et non plus de l'exterieur"... Mais Forêt de Flammes, elle seule ne pouvait pas. C'était un travail de groupe, un travail qui nécéssitait beaucoup de temps, et de motivation. La guerrière rousse regarda son amie, sa camarade, parler. Elle l'écoutait avec attention, en silence, sans mot dire. Lorsqu'elle eu finit de parler, elle prit du temps avant de s'exprimer enfin. Alors, elle prit la parole d'une voix tranquille.  


"Tu sais, même dans la vie d'un membre de Clan, il y a des étapes. Et tout le monde a du mal à s'habituer. La période d'aprentissage est dure d'adaptation, celle de guerrière encore plus, celle de mentor... Tout le monde peine à trouver sa place au début, mais avec du temps ça ira mieux, je te le garantit." 


Enfin, la femelle s'assoit aux coté de la rousse. Celle ci en est bien heureuse, passer plus de moments en sa compagnie la réjouit énormément. Alors, elle oublie toutes ses différences, toutes les choses qui ont pu être diffcile pour elle. Elle est une membre du Clan du Tonnerre à présent, une membre forte, et heureuse. Elle sourit. Soudain, Vestige du Temps pose la question, la question qu'elle ne voulait pas attendre. Elle n'avait du tout envie de se remettre à pleurer, en évoquant Cerfblanc, en évoquant intérieurement Etoile Sombre, qui lui manquait tant... Il ne fallait pas qu'elle perde son courage, pas avec elle non. Elle tourna sa tête vers son amie, les yeux déjà très humide. Elle ne savait pas si son histoire intéresserait Vestige du Temps, son histoire bien plus heureuse que la sienne, mais il fallait bien qu'elle l'aprenne, un  jour ou l'autre, non ? La clef de l'amitié n'est elle pas la connaissance ? Enfin, elle prit une grande inspiration, retient ses larmes, et souffla. 


"Cerfblanc ne fut pas source de bonheur pour moi... C'est là bas que je grandis avec mon frère et ma soeur orpheline, sans parents. Notre oncle nous avait pris sous son aile, faisant de lui comme un père, pour moi. Je m'appelais Feu de Forêt... Puis le temps est passé, et la bataille contre les étoiles noires à sonné. Mon oncle est mort là-bas, tuant avec lui sa nièce, et sa vie. J'ai découvert Valeemar les yeux plein de larmes, mais émerveillés. Je savait que cette valée allait m'offrir une nouvelle vie, j'ai donc été rebaptisée. J'étais heureuse, c'était si beau, ici... "


Elle s'arrêta, puis sourit à Vestige du Temps. Assez parlé d'elle, à présent. 


"L'océan est impréssionnant, mais si beau... Et toi, qu'as tu ressentit devant tous ces félins qui arrivaient en trombe ?" 
(c) Candies








_________________
Nuage Enchanté, Ailes de Corbeau, Eclat de Rire, Rose Délicate, Forêt de Flammes, Songe Cristallin. 
Merci mille fois à Nimbus pour cette magnifique représentation de tous mes persos **









Signatures by Laë, code by Vox. Merci à elles deux d'avoir pris ce temps pour moi ** 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile des Chouettes
Connaisseur-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1278
Age : 20
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Fire meet gasoline. | Feufo. ♥   Dim 4 Nov - 12:17


ft. Vestiges du Temps & Forêt de Flammes.


Fire meet gasoline.

« If you feel my heat look into my eyes, it's where my demons hide. »



La flamme qui brille dans ses yeux s'éteint à la mention de son ancien territoire. Aussitôt je m'en veux, terriblement désolée d'avoir ravivé des souvenirs douloureux chez la femelle qui n'a fait que m'aider depuis le début. Il semble que même dans mes questions les plus innocentes je suis capable de blesser ceux qui m'entourent. Je baisse les yeux, honteuse, prête à recevoir une remarque sèche et catégorique de la part de ma camarade. Car son passé ne me regarde pas, encore moins les douleurs qui l'accompagnent. Je me sens stupide et égoïste, persuadée d'avoir mis fin à notre moment toutes les deux, peut-être même d'avoir commis l'irréparable, rendant notre amitié impossible. Car encore une fois j'ai parlé sans réfléchir, posé la question de trop, celle qu'il ne fallait pas. Comment lui expliquer que je ne fais pas exprès ? Que de tous les félins de cette vallée, elle est une des seules pour qui j'accepterais de ne plus jamais parler ? Que si je le pouvais, je prendrais toutes ses peines pour qu'elle n'ait plus jamais à se sentir triste ?

Mais au lieu d'une réprimande vient une histoire. Son histoire, celle que je n'ai jamais entendue, qu'elle n'a sûrement plus raconté depuis une éternité. Je lève les yeux, surprise de la confiance qu'elle m'accorde. Et toute sa souffrance me frappe alors, celle que je peux voir dans ses prunelles d'émeraude, complètement mise à nue. Forêt de Flammes lutte, son corps entier trahissant toute la force qu'elle essaie de transmettre dans son récit. Ses yeux à l'ordinaire si éclatants, alimentés par la flamme de la vie, ne brillent plus que des perles salées qui tentent de se frayer un passage jusqu'au creux de ses joues. Mais elle ne les laisse pas tomber, par courage, par dignité, alors que ses mots s'assombrissent, se brisent, font écho à la douleur de son histoire. Je l'écoute sans respirer me semble-t-il, car mon souffle ne serait qu'une intrusion malvenue à ses paroles. Je dois la laisser terminer, lui donner le temps qu'il lui faut pour me dire tout ce dont elle a besoin. Je l'encourage par des signes de tête que je veux doux et sans jugement. Sans m'en rendre compte, ma queue vient se poser sur son épaule, et je ne sais pas si ce sont les brises qui la font bouger ou si inconsciemment c'est moi qui dessine des ronds rassurants pour l'apaiser.

« Je suis désolée. »

Ce sont les premiers mots qui me viennent à l'esprit, des mots bien plats qui n'ont pas de vraie signification. Mais ils sont plein d'empathie et me laissent suffisamment de temps pour accuser le coup de sa révélation. Je me rends compte que si Forêt de Flammes n'a pas succombé aux larmes, c'est moi qui pleure. Je n'avais pas senti les gouttes d'eau tomber sur mes pattes, absorbée par le récit de la rouquine, mais maintenant qu'elle a fini de parler je constate que mon museau est entièrement humide et qu'un goût de sel commence à se répandre dans ma bouche. J'observe la féline, ma queue toujours posée sur son épaule, le corps tremblant. C'est la première fois qu'un chat du clan me fait autant confiance et elle n'a même pas peur de moi. Je pourrais utiliser cette histoire contre elle, pour la blesser, l’humilier peut-être. Car c'est ce que feraient certains félins, c'est ce que quelques solitaires ont fait avec ma propre histoire. Mais Forêt de Flammes n'a pas pensé une seule seconde que je pourrais lui faire du mal et elle n'imagine certainement pas la reconnaissance que j'ai envers elle à cet instant même. Car la femelle est ma première amie.

« Forêt de Flammes est un nom magnifique et je suis certaine que ton oncle l'approuve. Il est avec toi pour toujours, dans ton cœur, dans les étoiles et dans les murmures du vent. Il est même avec nous en ce moment, il a juste perdu son enveloppe corporelle mais la vie est tellement plus que ce que nous offre notre corps. Si tu ne l'oublies pas, alors il ne t'oubliera pas. Cerfblanc, Valeemar, peu importe où tu te trouves. Mais je suis heureuse si mes terres ont pu t'offrir un nouveau départ, car tu ne mérites que cela. »

Mes dernières larmes se sont envolées avec la brise et mon visage se transforme en un immense sourire, à la fois apaisant et reconnaissant. Reconnaissant envers Forêt de Flammes, mais aussi envers la vie, celle qui parfois peut nous surprendre avec toutes ses aventures. La rouquine serait-elle la même si elle n'avait pas perdu son oncle ? M'aurait-elle accordé de son temps si elle n'avait pas au fond de son âme la même douleur que la mienne ? Car je comprends enfin son histoire, et j'ai l'impression de redécouvrir celle pour qui je portais déjà une admiration immense. Maintenant, je peux affirmer que Forêt de Flammes est la féline la plus courageuse que j'ai rencontrée, et je me sens privilégiée de l'avoir à mes côtés en cet instant même. Mais j'ai peur, aussi. Car dans son histoire elle a toujours été forte, gentille. Elle a su retrouver sa joie de vivre après avoir vécu la pire des pertes, et j'ai l'impression d'être une féline horrible en comparaison. Mon propre sourire n'est qu'une façade quand le sien est bien réel, mes rires me semblent forcés lorsque les siens réparent tous les maux de l'univers. Lorsqu'elle me pose une question à son tour, j'hésite. Si elle savait toute mon histoire, elle me détesterait sûrement.

« Pour te faire une idée, je trouve l'océan bien moins impressionnant que de voir tous ces chats des clans arriver. Imagine juste une vallée complètement vide, avec une dizaine de solitaires tout au plus, et d'un coup... tous ces félins, qui se connaissent, établissent des frontières, commencent à chasser toutes les proies disponibles. J'étais terrifiée, pas pour moi, mais pour mes petits. J'avais peur que vous mangiez toute la nourriture que j'aurais pu leur offrir. »

Ma dernière phrase s'achève avec une amertume que j'essaie de cacher malgré tout. Car au final ce ne sont pas les chats des clans qui ont tué mes chatons, mais moi-même, peu importait la nourriture disponible dans la forêt. Même sans l'arrivée des clans, je n'aurais jamais été capable de chasser pour eux. Mais ce n'est pas une histoire que je souhaite raconter, alors je m'éclaircis la gorge avant de sourire, mon regard oscillant entre les prunelles de Forêt de Flammes et l'horizon.

« Et puis au final, je vous ai observés... et je suis tombée amoureuse de votre fonctionnement. Pour les solitaires, il n'est pas question d'avoir une famille. Nos parents partent une fois que l'on sait se débrouiller, et même entre frères et sœurs on ne se soutient pas. Alors quand j'ai vu vos clans, j'ai compris que c'était là où je devais être, tu comprends ? C'était là où j'aurais pu avoir une vraie famille... et je l'ai trouvée, en quelque sorte. Épopée des Lucioles a été mon renouveau comme Valeemar a été le tien. Âge d'Or est devenue Vestiges du Temps comme Feu de Forêt est devenue Forêt de Flammes. »

Je marque une pause, curieuse d'observer la réaction de ma camarade. Je n'avais jamais révélé mon ancien nom, seul Étoile des Ouragans étant au courant. A ma demande il ne l'a jamais divulgué car je ne voulais pas qu'on me pose plus de questions que celles nécessaires. J'espère alors qu'en me dévoilant ainsi à Forêt de Flammes je parviens à la remercier pour la confiance qu'elle a su m'accorder plus tôt. Je remarque alors que ma queue est toujours posée sur son épaule et je me demande si elle l'a oubliée, ou si ça ne la dérange tout simplement pas. Une question alors totalement sincère me vient à l'esprit, et c'est sans la regarder dans les yeux que j'ose la poser :

« Pourquoi est-ce que tu ne me détestes pas, Forêt de Flammes ? »

Ou plutôt aurais-je dû demander : pourquoi est-ce que tu m'apprécies et me fait confiance quand aucun autre félin ne le fait ?


_________________


Chou by Desty:
 


© Asyx, © Desty, © Ambrou / Nedran, © Cataries, & © Lyx. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fire meet gasoline. | Feufo. ♥   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fire meet gasoline. | Feufo. ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» + FIRE MEET GASOLINE
» Nerea ? fire meet gasoline
» Livre 50 ans NATO Tiger Meet
» (M) DANIEL SHARMAN ? a song of ice and fire.
» aspen wolstenholme + blow a kiss, fire a gun.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to the New Age :: VALEEMAR. :: Clan du Tonnerre :: Territoires :: Forêt des Passages-
Sauter vers: