Welcome to the New Age


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Counting stars. | Lumy ♥ |

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cœur de Chouette
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1210
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Counting stars. | Lumy ♥ |   Mer 13 Juin - 20:34


ft. Museau Nacré & Mélodie des Étoiles.


Counting stars.

« I feel the love and I feel it burn down this river every turn. »



Je l'aime de toute mon âme.

Cette réflexion, le matou de jais se la fait à chaque fois que son regard se pose sur le pelage de sa compagne. On dit que l'amour s'efface avec le temps, pourtant Museau Nacré est persuadé d'aimer Mélodie des Étoiles même au-delà du sommeil éternel. En fait, il tombe un peu plus amoureux à chaque fois qu'elle lui adresse la parole et frotte son museau contre le sien. Il partage déjà son cœur et ses nuits, mais le guerrier de la Rivière voudrait bien passer encore plus de temps avec sa bien-aimée ; chaque seconde qui n'est pas passée à ses côtés est un véritable tourment. Il sait pourtant qu'elle ne peut pas lui accorder tout son temps, c'était le risque en devenant lieutenante puis cheffe et les deux amants en ont suffisamment discuté pour l'accepter. Mais il est de ces jours où le félin noir regrette amèrement cette décision, surtout lors des longues semaines où la meneuse de la Rivière a à peine du temps pour s'occuper d'elle-même. Le soir elle est bien trop épuisée, et la journée elle est toujours en sortie. Cela fait bien longtemps que les amoureux ne se sont pas vraiment retrouvés, et Museau Nacré compte bien remédier à cela.

Il prépare son coup depuis plusieurs jours, et il est plutôt satisfait de son entreprise. Le matou a concocté pour sa douce le plan parfait : une nuit loin du camp pour observer un joli coucher de soleil, de la nourriture spéciale et un esprit reposé qui n'aura pas à se préoccuper des besoins du clan. C'est grâce à l'aide précieuse d'Éclat de Rire qu'il a pu mettre tout ça en place, et Museau Nacré lui doit une fière chandelle. Éloigner une meneuse de son clan, c'est comme séparer une mère de ses petits : il n'y a rien de plus compliqué ! Mais avec un peu de volonté et beaucoup d'amour, tout est possible. En se levant ce matin-là, le guerrier avait pu constater le magnifique soleil et le ciel sans nuage, et il sut aussitôt que ce serait la soirée parfaite. Surtout, il ne lui avait rien dit et tous les félins impliqués avaient eux aussi gardé le secret. Le cœur palpitant, il espère être à la hauteur de la grandeur de sa Mélodie. Il part la prévenir lorsque le soleil commence dangereusement à descendre dans le ciel et le pauvre matou est déjà tout angoissé. Il a passé la journée à ruminer, vérifiant chaque détail pour ne rien oublier ; il ne supporterait pas de décevoir sa dulcinée.

« Mé-Mélodie ? »

Alors oui : même après des lunes et des lunes aux côtés de Mélodie des Étoiles, Museau Nacré bafouille toujours lorsqu'il lui parle. Surtout lorsque le sujet est important ou délicat ce qui trahit bien souvent ses intentions. Le félin est incapable de mentir ou de dissimuler quelque chose sous risque de se mettre à trembler et à bégayer, au grand avantage de la meneuse et de ses camarades. Ce soir, il se rend compte que ça fait bien longtemps qu'il n'a pas été aussi anxieux et il a peur de ne pas réussir à aligner deux mots correctement. Ce qui serait un peu embêtant étant donné qu'il a prévu de passer la soirée seul avec justement la féline source de son stress.

« Estcequetuvoudraispasserlasoiréeavecmoi ? »

En réalité, il est impossible de distinguer les mots prononcés tant le guerrier a parlé rapidement. On pourrait vaguement discerner quelques mots, mais rien de plus. De peur d'être terriblement ridicule et d'ennuyer sa compagne, Museau Nacré fait alors une chose incroyablement difficile pour lui : il se ressaisit et s'éclaircit la voix.

« Est-ce que tu voudrais passer la soirée avec moi ? Je sais que tu es occupée et fatiguée mais... j'ai prévu... enfin, si tu me suis... bon je suis nul pour ça. Mais en résumé, ce soir, je te kidnappe. On s'en va, loin, et Éclat de Rire est déjà d'accord pour veiller sur le camp. »

Il sourit timidement, maladroitement même. Parfois, il se demande vraiment comme la plus belle et intelligente féline du clan a pu tomber amoureuse de lui... il n'est pas désagréable à regarder avec sa belle fourrure et ses muscles certes, mais Museau Nacré manque cruellement d'élégance. Ses paroles sont souvent compliquées à comprendre tant les mots ne lui viennent pas naturellement et il a l'impression de n'avoir aucun sujet de conversation. En soi, ce n'est pas vrai : le félin de jais est incroyablement cultivé et sa philosophie est très développée. Simplement, ses parents ont oublié de lui instruire les bases correctes du langage. Et l'anxiété ne l'aide vraiment pas. Il avait espéré qu'avec le temps ce défaut s’atténue, au moins auprès de sa compagne et de ses enfants, mais il a l'impression avec le manque de pratique que ça ne fait que s'aggraver. Ce n'est pourtant pas faute d'essayer.

« Si tu es d'accord - tu n'as pas trop le choix parce que ça m'a pris des heures de préparation - je t'invite à te mettre ce bandeau de feuilles devant les yeux, comme ça tu ne verras pas notre destination de suite. Les feuilles sont totalement inoffensives je te le promets, Naïade elle-même a créé le bandeau ! Et je te guiderai à travers l'eau et la forêt, tu peux me faire confiance. »

Sa voix est plus douce, plus assurée. S'il n'a pas confiance en lui, le matou a amplement confiance en son amour pour Mélodie des Étoiles. Il ne la laisserait tomber ou se faire mal pour rien au monde et cela suffit à la guider jusqu'au Phare Éteint. Il préfère ne pas trop parler durant le trajet afin de se concentrer sur sa mission, puis il est tellement excité qu'il a peur d'avoir une voix trop aiguë et ridicule. A l'horizon il observe le soleil se rapprocher doucement mais sûrement du sol et il sait qu'ils vont arriver au bon moment. C'est une de ces rares fois où le félin ne fait même pas attention aux plantes et odeurs qui l'entourent ; lui qui aime sa forêt plus que tout, le voilà totalement happé par sa mission et l'élue de son cœur. Il en a rêvé de cette soirée, de ce moment à partager avec seulement sa Mélodie. Enfin ils arrivent au pied de la haute tour et il est heureux de constater qu'aucun autre chat n'a eu l'idée d'habiter le phare pour la nuit. Avec de l'aide et beaucoup de patience, Mélodie des Étoiles et Museau Nacré arrivent enfin tout en haut du Phare Éteint.

« Attends juste quelques secondes et... tu peux enlever ton bandeau ! »

Le spectacle qui se donne à eux est magnifique et Cerfblanc n'aurait jamais pu leur offrir un tel paysage. Les deux amoureux se retrouvent baignés par des lueurs orangées alors qu'un dernier rayon de soleil les éclaire. L'astre de feu est en symbiose avec l'océan : on pourrait croire qu'ils ne forment qu'une seule entité. Son reflet est entrecoupé par les quelques vagues qui habillent la mer. Avec ces couleurs, les yeux de Mélodie des Étoiles brillent de mille feux et pour le félin, c'est ce tableau qui vaut la meilleure contemplation. Dans un coin du phare sont disposées deux souris bien dodues et des litières bien douillettes avec de la mousse spécialement recueillie près des terres de l'Ombre - mais ça la meneuse ne le saura jamais. Le sourire de Museau Nacré à cet instant est grandiose et son cœur est prêt à exploser d'amour.

« Ça te plaît ? »

Si seulement il savait que sa belle avait le vertige.


_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Cataries, & Lyx pour tout ce qui constitue ma signature, mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Cœur de Chouette le Dim 29 Juil - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie des Étoiles
Modo Mélimélo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 797
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Counting stars. | Lumy ♥ |   Dim 24 Juin - 16:48

Counting stars
Museau Nacré & Mélodie des Étoiles

quand on est amoureux,
quand quelqu'un est allé nous voler dans notre ventre
le centre de gravité qu'on y gardait.


C’est la fin du jour. Le soir dépose des ombres dans les cieux, et elles jouent à cache-cache avec la lumière. Milles couleurs vibrantes se déploient au-dessus des têtes, pour un somptueux bouquet final avant que la nuit n’emporte tout. Mélodie soupire de lassitude et de soulagement. Lassitude parce que cette journée s’étire, soulagement parce qu’elle touche à sa fin. Elle pourra bientôt rentrer auprès de ses enfants, échanger avec Museau Nacré…

Si elle n’avait pas reconnu le propriétaire de la voix qui s’élève derrière elle, Mélodie aurait sans doute dû forcer le sourire et respirer calmement pour ne pas montrer combien elle est fatiguée ce soir. Mais comment pourrait-elle se tromper devant ces balbutiements, comment pourrait-elle ne pas reconnaître ce timbre de voix ? Elle s’étonne toujours autant du fait que Museau Nacré bégaie encore, à ce stade de leur relation, après toutes ces nuits passées ensemble, tous ces moments de bonheur. Ne peut s’empêcher de trouver ça terriblement charmant & adorable. Elle lui adresse un grand sourire, préparant une petite répartie affectueuse afin de se moquer gentiment comme elle adore le faire, mais le matou au pelage sombre la prend de court en débitant d’un seul trait ce qui est sans doute censé être une phrase, même si la femelle n’y a en réalité rien compris.

« Hein, quoi ? »

Elle regarde le guerrier avec plus d’attention, se rendant soudainement compte que les bégaiements et la panique dans son regard sont peut-être un peu plus appuyés qu’à son habitude. Elle voudrait lui demander ce qui se passe, ce qui lui arrive, mais il a l’air de se reprendre tout seul, alors elle lui laisse le temps, se contentant de l’observer. Elle pourrait rester des heures à s’amuser devant chacune de ses mimiques, des journées entières à se remémorer sa façon de marcher ou de parler. Elle n’en aura jamais assez, et à chacun de ses moindres mouvements, à chacune de ses respirations, elle se demande par quelle magie elle se retrouve ainsi démunie face à lui. Après 50 lunes de vie, deux portées - toutes deux les siennes -, n’est-elle pas censée agir de façon plus mature ? Mais non, elle se retrouve à chaque fois comme une toute jeune féline venant de rencontrer le grand amour, le cœur qui bat et des étincelles dans les yeux. Elle se rappelle dans le même temps des premiers jours ou ce picotement au creux de son ventre est intervenu, sans tellement qu’elle y fasse attention. Mais au fur et à mesure que ce picotement amplifiait, que la bulle d’émotion qui gonflait dans sa gorge enflait, Mélodie ne put ignorer plus longtemps tout cela. Elle n’avait rien fait pour se rattraper, arrêter le cours des choses. Elle était déjà trop profondément tombée.

Alors que Museau Nacré lui explique un peu plus clairement ses plans de la soirée, Mélodie ne songe même pas à lui opposer quelques contre-arguments que ce soit. De toute manière, le guerrier s’est très bien débrouillé pour les démanteler avant qu’elle n’y pense.

« Alors tu me demande ma permission pour me kidnapper ? Original, mais je te suis, tu as su piquer ma curiosité. »

Tandis que Museau Nacré lui passe le bandeau de feuilles devant les yeux, Mélodie se demande combien exactement de félins ont préparé cette petite soirée. (Elle devrait toucher deux mots à Éclat de Rire, si même lui se mettait à manigancer des choses derrière son dos, elle courrait à sa perte…) Mélodie tente de respirer calmement, un instant déconcerté par le noir total qui vient entraver sa vision. Tout n’est plus qu’odeurs et touchers, sensations brutes. Museau Nacré semble être partout à la fois, guide infaillible vers l’inconnu. La guerrière se remet toute entière entre ses pattes avec une confiance absolue. Il est la seule personne au monde à qui elle pourrait accorder cela. Après tout, elle lui a déjà offert son cœur, elle n’a plus aucune crainte à ses côtés aujourd’hui.

Seul le silence les guide durant le trajet, mais Mélodie ne s’en formalise pas. Ce n’est pas un silence vide ou inconfortable, plutôt quelque chose de relaxant, pendant lequel les bruits de la nature chantent en concert. La guerrière serait de toute façon bien en peine de trouver ses mots, trop occupée à tenter de ne pas trop trébucher sur les pierres ou racines (ce serait trop bête de tomber là maintenant), et son esprit est en pleine ébullition, cherchant sans succès à déduire l’endroit ou veut la mener Museau Nacré. (Où on est là ? Encore dans le territoire de la rivière, ou pas ? Aaah y a une pente ! Oh, j’entends la mer.) Quelques marches plus tard (beaucoup, beaucoup de marches, au sens de Mélodie), ils arrivent enfin à la destination voulue. Enfin, Museau Nacré lui intime doucement de retirer son bandeau, ce qu’elle se hâte de faire.

La destination n’était plus vraiment un secret pour la femelle, la faute à toutes ces marches. Il n’y avait pas une infinité d’endroits dotés d’escaliers humains dans Valeemar. Mais le spectacle qui s’offre à ses yeux et les jeux de lumières sont époustouflants, lui ôtant les mots de la bouche. La seule chose qu’elle réussit sur le coup à dire fut un faible « Wouaah… », et elle se maudit de ne pouvoir paraître plus philosophe et poète devant Museau Nacré, lui qui était capable de s’extasier en langage soutenu sur la beauté d’une étoile. Mais malgré la splendeur du paysage et l’éclat des derniers rayons de soleil qui perçaient encore par-dessus la ligne de l’horizon, la reine ne put s’empêcher de glisser un regard en bas, tout en bas, juste pour voir un peu. Par le clan des étoiles. Était-elle déjà montée aussi haut un jour ? Sûrement pas. Elle n’aurait jamais dû enlever ce bandeau. Il lui parut tout d’un coup que ses pattes étaient emprisonnées dans le sol du phare et que celui-ci s’était étonnamment mis à danser une gigue endiablée. Mais par quel maléfice ? Le monde ne tournait plus droit. Mélodie des Étoiles, dans un terrible effort pour détacher ses pattes du sol sur lequel elles étaient fixées, tourna violemment le dos à l’océan et au soleil couchant, à toute cette splendeur devenue insupportable. Elle attendit que tout revienne à la normale, que la danse de la terre ralentisse et que tout cesse de tourner. Et elle découvrit le havre de paix préparé par son compagnon.

« Que… Comment est-ce que… »

Elle se tait, se rapproche de lui, enfouit son museau son le menton de Museau Nacré. Ici, rien ne peut lui arriver, la hauteur même devient presque une menace ridicule. Mélodie inspire calmement, avant d’enfin se décaler, laissant un rire tinter dans l’air, ce rire qui était en fait une bulle d’amour qui enflait dans son ventre depuis bien trop longtemps pour qu’elle la retienne plus longtemps. Comment pourrait-elle croire que quelques instants auparavant, elle était au milieu du camp, débordée, et que maintenant… Maintenant, elle est au meilleur endroit du monde. (Si on oublie l’infinité de longueurs de queues qui la séparent du sol, mais elle les oublie à cet instant facilement.)

« C’est magnifique… Si ça me plaît ? C’est la seule chose dont je pouvais rêver. Je me sens un peu minable, je n’ai rien fait moi… Pardon. Et ce coucher de soleil… Même les astres participent, tu es un magicien c’est ça ? »

Elle parle face à lui, dos au vide, mais se rappelle sa vision du soleil et sait combien il est spectaculaire. Oui, Museau Nacré était un magicien, il n’y avait pas d’autres explications pour cette soirée parfaite.

_________________
! Absente jusqu'au 20 août !
*Mélodie des Étoiles

Spoiler:
 


Lumy sourit en #cc6600. ~ Minuit songe en #009900. ~ Loup hurle en #006699. ~ Ardeur se moque en #cc0066. ~ Vestale danse en #9999cc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cœur de Chouette
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1210
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Counting stars. | Lumy ♥ |   Sam 28 Juil - 11:21


ft. Museau Nacré & Mélodie des Étoiles.


Counting stars.

« Maybe the world could be ours tonight. »



Leur amour n'a rien d'ordinaire. En vérité, ils n'étaient pas vraiment destinés à tomber amoureux et Museau Nacré aime se remémorer avec amusement ses premiers échanges avec celle qui était autrefois Mélodie Lumineuse. Le caractère trop rêveur du matou avait de quoi mettre à rude épreuve le manque de patience de la rouquine et les tensions lors de certaines patrouilles étaient parfois lourdes, insupportables. Et puis il y a eu cette fameuse nuit sous les étoiles. Le ciel alors n'avait rien de similaire à ce coucher de soleil mais la simple présence de Mélodie Lumineuse avait suffi à illuminer les yeux de Museau Nacré. Il n'était pas encore amoureux, mais déjà en lui naissait une affection particulière pour la guerrière. Il avait très peu d'amis à l'époque mais quelque part le matou savait déjà que l'amitié qu'il ressentait pour la féline avait quelque chose de plus nuancé, comme si elle pouvait se transformer en une toute autre chose sans vraiment savoir ce que c'était. La venue au monde de Petit Ange a complètement changé la donne. Pendant les deux lunes de gestation, Museau Nacré était pire qu'un vrai compagnon : il ne quittait presque jamais Mélodie Lumineuse, chassait pour elle, lui apportait la litière la plus confortable de la forêt. Surtout, malgré les sautes d'humeur de la reine et l'angoisse de devenir parents, Museau Nacré appréciait de plus en plus la compagnie de la féline et ils pouvaient passer des heures à discuter. Ce n'était qu'une question de temps avant que les deux chats ne finissent par se déclarer leur amour avec la promesse de ne plus jamais se quitter.

D'après les anciens l'amour n'est jamais un long fleuve tranquille, plutôt un océan pris par la tempête. Museau Nacré se demande s'ils ont vraiment connu l'amour, car le sien ressemble au calme de la mer lorsque le vent cesse de souffler. Les quelques vagues qui ont pu un jour le troubler n'ont jamais eu assez de puissance pour former de l'écume. Le matou n'est pas seulement amoureux de Mélodie des Étoiles ; il l'idolâtre, peut-être encore plus que le clan des Étoiles. Elle est sa vie, son cœur, son roc. Chaque instant passé sans elle lui apparaît comme fade, sans aucun goût. La passion qui brûle dans son cœur lui permet de vivre autant que le sang qui coule dans ses veines. Parfois il déteste le fait qu'elle soit devenue une Étoile car son rôle l'éloigne de lui, lui vole ses journées mais aussi ses nuits lorsqu'elle s'endort épuisée. Mais lorsqu'il la contemple lors des assemblées, dominant la vallée sur son petit rocher, sa poitrine ne fait que se gonfler d'admiration pour sa belle, et alors il accepte de la laisser vaquer à ses occupations, criant à qui veut bien l'entendre que c'est sa Mélodie qui dirige le clan de la Rivière.

Il ne comprend pas de suite pourquoi son corps se fige lorsqu'elle se penche pour regarder le sol, ni pourquoi elle se détourne aussitôt du coucher de soleil les pattes tremblantes. Il a peur un instant que ce spectacle ne lui plaise pas et que malgré son émerveillement, elle soit déçue que sa surprise soit aussi simple. Museau Nacré prépare déjà un flot d'excuses, puis il se rend compte à sa posture plus décontractée que la féline a simplement le vertige. Il a déjà observé cette réaction auprès d'apprentis qui voulaient visiter le phare et sans pour autant dire quoique ce soit pour ne pas la vexer, le matou sent ses moustaches frétiller en signe d'amusement. Mélodie des Étoiles ne semble pas avoir peur de grand-chose, ou du moins elle le cache bien. Elle a affronté les Étoiles Noires sans hésiter, a endossé le rôle de lieutenante puis celui de meneuse avec une détermination sans faille alors que le clan de la Rivière était dans une mauvaise posture après la disparition de Valse des Étoiles. Mais de tous les dangers, c'est le vide qui la terrifie. Heureusement, ne plus y faire face semble la calmer et Museau Nacré espère que le reste de la soirée suffira à lui faire complètement oublier la hauteur. Apparemment, c'est déjà le cas.

« Tu n'as pas à faire quoique ce soit mon amour, ta simple présence bat largement le coucher du soleil et les étoiles. »

Il lui sourit et laisse la vision du magicien faire sa place dans son esprit, car il aime le fait de pouvoir faire rêver sa compagne aujourd'hui encore. Il pensait avoir épuisé toutes ses cartes mais Valeemar regorge de magie en elle-même et le matou de jais compte bien montrer tout ce qu'il connaît à Mélodie des Étoiles quitte à la kidnapper plusieurs nuits encore. Il ne sait pas pourquoi il n'a pas fait ça plus tôt, au lieu de se contenter des quelques moments qu'il peut partager avec elle au camp. C'est tellement mieux ici, loin du clan, des soucis, rien que eux deux... à cet instant le guerrier se promet de ne plus prendre sa Mélodie pour acquise et de sortir avec elle au moins une fois par lune. C'est au minimum ce qu'elle mérite. Il l'invite alors à s'asseoir sur sa litière et il lui amène sa souris pour ne pas qu'elle ait à se déplacer. Ce soir elle est reine plus que meneuse, et en tant que roi il est à son entière disposition. Autour d'eux, la luminosité commence à décliner ; très vite les traits de Mélodie des Étoiles disparaissent mais il a tout prévu pour repousser la pénombre.

« J'ai encore un tour de magie à te montrer, je reviens tout de suite, ne bouge pas. »

Il se sépare de sa dulcinée non sans une étreinte et c'est à toute vitesse qu'il dévale les escaliers. Le matou n'a aucune envie de la laisser seule trop longtemps, mais son entreprise doit prendre un peu de temps. Heureusement, la chaleur est de son côté et très vite il trouve ce dont il a besoin. C'est essoufflé qu'il rejoint la rouquine mais il est tellement fier de lui qu'il se fiche bien que son cœur batte trop rapidement - de toute façon il a la même cadence à chaque fois qu'il croise le regard de Mélodie des Étoiles. Il dispose alors autour du petit nid qu'il a créé trois petites boîtes en bois recouvertes par des feuilles vertes : à l'intérieur brillent des dizaines de lucioles qu'il a soigneusement capturées et leur lueur crée un halos doré qui repousse toute obscurité. Ainsi, Museau Nacré peut contempler le visage de l'élue de son cœur autant qu'il le souhaite et l'ambiance est d'autant plus romantique.

« Tu sais, je suis vraiment désolé de ne pas avoir pensé à faire ça plus tôt... je sais que ton rôle de cheffe est important pour toi, tu es parfaite mais... tu me manques. Le temps passe trop vite, il y a tellement de choses à faire... alors que je veux juste observer les étoiles avec toi. Juste... de temps en temps. »


_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Cataries, & Lyx pour tout ce qui constitue ma signature, mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Counting stars. | Lumy ♥ |   

Revenir en haut Aller en bas
 
Counting stars. | Lumy ♥ |
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» - counting stars.
» Counting stars ? Honey
» Les fashion stars
» The Normandy all stars.
» Les tombes de stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to the New Age :: VALEEMAR. :: Terres Libres :: Phare Éteint-
Sauter vers: