Welcome to the New Age


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Éclat de Rire
Bavard-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 923
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin    Lun 4 Juin - 20:27




Ballade au clair de lune.



Le soleil avait coulé, s'était jeté dans la mer  il n'y a pas si longtemps. On pouvait tout de même remarquer quelques minuscules rayons rouges qui tentaient de revenir à la surface, mais cela se voyait, il n'allait pas tenir très longtemps. La nuit était clair, le ciel dégagé et on pouvait percevoir des milliers de petites étoiles sinctillant tout haut, abordant avec fierté leur magnifique lumière. C'était un spectacle ravissant, de voir ce monde, ce monde obscur si différent que celui qu'on pouvait remarquer la nuit. On déouvrait tant de nouvelles choses, tant de nouveaux endroits, en restant pourtant dans le même lieu, la même position, le même état. La nuit était douce, et il ne faisait ni foird, ni chaud. Il faisait étonnament claire pour cette heure, grace à la clarté de la lune, que l'on pouvait découvrir en levant bie haut les yeux. Ce type de nuit était rare, mais tellement agréable ! 


Songe Cristallin était assis sur l'herbe, droit. Il regardait avec émerveillement le jour décliner, et la nuit reprendre ses droits, faisait briller ses progénitures. C'était magnifique, presque féerique. Le sentinelle Luneux étant assez solitaire, il appréçiait particulièrement ces moments passé seul, ces moments du pur beauté qu'il ne partageait pas. La journée avait été dure : il avait enchainé patrouille sur patrouille, partie de chase sur partie de chasse, et ce spectacle stupéfiant était une récompense magnifique. Si chaque journée de dur labeur était répompensée ainsi, les guerriers Luneux rapporteraient plus de proies et patrouillerait plus ! Mais pour l'instant, il s'en moquait des autres, il souhaitait seulement vivre ce moment en ne pensant à rien d'autre, après viendrait l'instant où ilfaudrait rentrer au clan, et se blottir en compagnie de ses amis, particulièrement heureux.


Alors qu'il continuait à regarder le ciel, heureux et tranquil, il sentit soudain ses paupières devenir lourdes, lourdes, et sa tête elle aussi commençait à tomber. Il poussa un long soupir. Etait t'il déjà temps de rentrer ? A en juger par son état de fatigue, le sentinelle jugea préférable de se reposer de cette dure journée avant d'en recommencer une autre, le lendemain, peut-être aussi épuisante. Il resta encore quelques instants à contempler les étoiles avant de se résoudre à se lever, et prendre la direction de son camp.  Ses pattes le portèrent lentement, très lentement. Enfin, la prairie dans laquel il s'était assis disparut, et il put reprendre une allure normale, de sorte à ne pas arriver trop tard.


Dès qu'il posa la patte dans le centre du camp, il recula automatiquement. Malgrès l'heure tardive, des chatons s'amusaient encore à faire les fous, criant et sautant. Songe Cristallin, qui ne rêvait pour l'instant que de calme, s'éloigna, comme prenant la fuite. Ilse dirigea vers un lieu qu'il savait tranquil, où il pourrait peut-être se reposer un peut avant de rentrer au camp, fatigué. Il arriva alors aux Pierres Levées, lieu qu'il affectionnait particulièrement. Il s'approcha des pierres, s'étonnant à nouveau de ces inscriptions mysterieuses. C'est alors que, serpentant entre les pierres, pour réussir à mieux décrypter ces étranges signes, il sentit une odeur familière... 

(c) Candies






   

_________________
- absente jusqu’à la fin des vacances -







Eclat  rit en #000099 • Rosie sourit en #009900 • Feufo festoie en #ff33ff  •  Songe médite en #ff9900 • Corbeau exécute en #660000


Dernière édition par Éclat de Rire le Jeu 14 Juin - 18:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie des Étoiles
Modo Mélimélo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 797
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin    Mer 13 Juin - 11:41

Ballade au clair de Lune
Songe Cristallin & Vestale Céleste

Mets du fard sur tes idées pâles
On va faire tanguer les étoiles


C’était la fin d’un de ces jours interminable, ou le temps s’étire inlassablement, sans aucune pitié pour les âmes errantes. Un de ces jours qui ressemblent à tous les autres, qui vous fait tourner des idées noires dans la tête. Vestale Céleste s’était allongée sur une de ces grosses pierres qui entourent l’arbre du camp. Elle regardait le jour lentement décliner en s’efforçant d’empêcher son esprit de tourner dans le vide. Elle savait que c’était à cette heure de la journée qu’elle se faisait le plus de mal en s’enfonçant dans des pensées inutiles. Après les patrouilles et la chasse qui l’empêchait de trop rêvasser, le repos et le silence prenaient l’apparence de monstres menaçants. Mais la guerrière ne les fuyait pas pour autant. Malgré tous les dangers qu’elle pressentait devant eux, elles les appréciaient. C’était là un étrange paradoxe qu’elle n’aurait pu expliquer, comme si la douleur apportée par le tourment des pensées l’attirait.

Enfin, la courbe lumineuse du soleil disparut derrière l’horizon. Les ombres s’allongeaient, les conversations bruyantes devinrent murmure. Seuls quelques chatons sur qui le temps ne semblait pas avoir de prise continuèrent indifféremment leur jeu, se récoltant dans le même temps quelques regards agacés de la part des aînés les plus rabat-joie.  Quelques points lumineux apparurent dans le ciel, premières étoiles solitaires. Elles étaient au nombre de cinq, les fondateurs des clans. Bientôt, le clan des étoiles peuplera la toile du ciel au grand complet. Perle de Brume sera là aussi. Vestale ne rate jamais ce spectacle, elle le regarde chaque soir avec une dévotion religieuse. Chaque soir, elle se sent un peu plus proche de ses ancêtres, de sa mère. Son cœur s’en trouve adoucit pendant un court instant, comme soigné par une magie ancienne. Sur le visage de la jeune guerrière naît un sourire.

Vestale Céleste est distraite un instant par une silhouette qui traverse le camp. Avant qu’elle n’ait pu identifier le drôle d’oiseau qui vient de surgir auprès de l’arbre, celui-ci s’est déjà éloigné. Vestale est curieuse, et de toute façon, elle est maintenant tirée hors de sa contemplation étoilée. Elle s’étire et saute au bas de son perchoir. Aucune fatigue ne se fait sentir dans ses pattes, elle est bel et bien prête pour une escapade nocturne. La voilà partie. Elle n’a aucun problème à suivre la trace du guerrier de la lune qui file devant elle, et son flair la mène jusqu’au pierres levées. Elle s’avança prudemment, réalisant soudainement qu’il n’était pas de la plus grande politesse de suivre ainsi quelqu’un, en pleine nuit qui plus est.

« Songe Cristallin. »

C’est avec un soulagement palpable qu’elle reconnaît son ami. L’instant aurait sans doute été plus que gênant s’il s’était agi de n’importe quel autre de ses camarades. Vestale se doute qu’il peut être surpris de la trouver ainsi là, et elle ne sait pas mentir. Ses yeux parleront à sa place si elle se tait, alors elle reprend la parole avant que l’aîné ne lui pose une seule question.

« Je t’ai suivi. Qu’est-ce que tu faisais ? ».

Un doute soudain lui vient. Et si Songe Cristallin était fâché de sa curiosité mal placée ? Et si elle perdait son seul ami à cause de cette histoire stupide. Elle ne s’est même pas encore excusée.

« Pardon… De t’avoir suivi. Je n’ai même pas vraiment réfléchi. »

Comme si cela justifiait quoi que ce soit. Elle aimerait lui demander s’il est fâché, mais retient cette question de peur qu’elle sonne trop enfantine. Peut-être que le guerrier préfèrerait être seul, et qu’il faut qu’elle se taise. Si quelqu’un ici est le plus en droit de poser des question, c’est bien lui.

_________________
! Absente jusqu'au 20 août !
*Mélodie des Étoiles

Spoiler:
 


Lumy sourit en #cc6600. ~ Minuit songe en #009900. ~ Loup hurle en #006699. ~ Ardeur se moque en #cc0066. ~ Vestale danse en #9999cc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Bavard-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 923
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin    Jeu 14 Juin - 17:49




Ballade au clair de lune.




C'était un lieu qui l'avait toujours intrigué, pour ne pas dire effrayé. Il ne pouvait s'empêcher de se demander qui avait bien put laisser ses traces si profondes dans la pierre si dûre. Des griffes se seraient cassées sur ces rochers, coupées en deux... Un chat n'aurait pas put tenir une autre pierre pour rayer les plus grandes. Il était donc envisageable que ce soit encore ces sales bipèdes, qui, dans un moment de rage et de fureur, s'étaient défoulé sur ces créatures extraordinaires de la nature. Ou n'était ce tout simplement qu'un message du Clan des Etoiles que personne n'arriverait jamais à descripter. C'était inquiétant de se sentir si... Faible face à ses inscriptions, si incapable de comprendre le moindre mot, le moindre dessin, le moindre signe. On se sentait tout simplement... Inferieur. On avait l'habitude de tout contrôler, de tout savoir, de vivre sans la moindre petite trace d'ignorance, que dès que l'on ne comprenais pas quelque chose, c'était un drame. Mais pour Songe Cristallin, ce n'était pas du tout un drame, non, c'était une source d'intéressement immense. 

Toujours est t'il, il serepentait, s'arrêtant quelques instants pour s'émerveiller devant ces merveilleuses inscriptions. L'envue de dormir lui était complètement passée, et, au contraire, il se sentait reposé, énergique et heureux. Rien ne pouvait le tirer de cette observation. Il était seul, et il était sur que personne ne pouvait intérrompre sa solitude. Certaines personnes détestaient être seuls, sans personne. Mais, Songe Cristallin, lui, était un solitaire. Et un vrai. Il n'était pas si bavard que cela, et appréçiait le silence. Il n'oserait jamais le dire, mais il détestait quand quelqu'un parlait trop, ne cessait de la bassiner avec toutes ces imbécilitées. Pourtant il l'écoutait, s'ennuyait peut-être, mais écoutait. Il ne voulait surtout pas blesser. Et bien qu'il soit très influençable, la seule chose qui ne changerait jamais chez lui c'est sont amour pour le silence et la tranquilitée. Il n'aimait pas le bruit, il voulait du calme. On pourrait donc la comparer à un vieux grand-père sourd. 

Il sentit alors l'odeur. Elle était Luneuse, femelle, propre... Sans hésiter, il reconnut Vestale Céleste. Définir leur relation était assez difficile. Il avait été son mentor, elle avait été son aprentie. Et c'est à partir de ce rang de proffeseur qu'était leur lien. Bien sur, durant l'aprentisssage de la femelle, il n'avait rien ressentit d'autre que de l'amitié pour elle, mais maintenant qu'il s'était libéré de cette sorte de poid qui lui pesait, il ressentait un tout autre sentiment. Comme... C'était plus fort que de l'amitié, mais pas aussi fort que l'amour. Non. Lui, l'expert en amour, n'en savait rien. Il ne comprenait pas. Ce qu'il savait juste, c'est qu'il n'aimerait pas le voir aprtir, et qu'il l'appréçiait énormément. Il se retourna avec lenteur et la regarda dans les yeux, comme s'il voulait l'évaluer, sonder son âme.



"Vestale Céleste". 

Il lui lança son nom d'un ton neutre. Toujours sans la quitter des yeux. Il ne voulait pas lui montrer un quelquonque mécontentement non, loin de là. Il était simplement étonné de la voir ici. Il pensait être seul, il aimait être seul. Et c'était en ce moment, justement, qu'il ne voulait pas recevoir de visite. Mais bien sur, il ne lui dit pas, et dès qu'il entendit le deuxième phrase de Vestale, il détacha son regard.



"Oh... Le camp était trop bruyant, et je voulais du calme..."

Il lui sourit puis reprit, parlant très vite.
"Mais, il n'y a pas de problèmes... Vestale Céleste, ne t'excuse pas ainsi, je comprends..." Il se calme. "Enfin non, mais... Enfin bref. Quelle belle soirée n'est-ce pas ?"
(c) Candies






   

_________________
- absente jusqu’à la fin des vacances -







Eclat  rit en #000099 • Rosie sourit en #009900 • Feufo festoie en #ff33ff  •  Songe médite en #ff9900 • Corbeau exécute en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie des Étoiles
Modo Mélimélo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 797
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin    Dim 24 Juin - 22:28

Ballade au clair de Lune
Songe Cristallin & Vestale Céleste

When I fell down you’d be there holding me up
Spread your wings as you go…

Vestale Céleste baisserait presque le regard devant Songe Cristallin. Elle attend un reproche, une réprimande qui ne viendra jamais, elle le sait très bien. Elle connaît assez le matou pour savoir qu’il n’est pas de ceux qui élèvent la voix aux premières occasions. Mais il subsiste entre eux cette barrière d’inconnu qui fait hésiter Vestale. Peut-être est-ce le souvenir de son apprentissage, dirigé par celui qui est devenu son meilleur ami. Mais même à l’époque, il n’était pas tellement autoritaire, heureusement que ce n’était pas une élève compliquée… Perle de Brume se plaignait souvent de ce « rêveur, il est vraiment sensé amener ma fille à devenir adulte ? ». Dans ces instants, Vestale Céleste faisait la sourde oreille. Même si elle aimait sa mère d’un amour tendre, c’était parfois plus simple ainsi.

"Mais, il n'y a pas de problèmes... Vestale Céleste, ne t'excuse pas ainsi, je comprends... Enfin non, mais... Enfin bref. Quelle belle soirée n'est-ce pas ?"

Elle revient aux paroles de Songe Cristallin. Elle ne peut s’empêcher de sourire, c’était exactement à cela qu’elle faisait un instant plus tôt allusion. Mais dans le même temps, elle est profondément désolée d’être venue ainsi déranger le matou, au point qu’il n’ose pas lui dire que ça le dérange. Oui, elle le dérange. Elle se demande soudainement, ses pensées poursuivant leurs cours, que pense d’elle Songe Cristallin ? Elle espère ne pas l'avoir déçu en le rejoignant ici. Décevoir. L'une de ses plus grandes peurs. La guerrière tente de se rappeler du ton du mâle lorsqu'elle est arrivée. Un ton neutre. Las? Est-ce de la déception? Elle remonte soudainement son regard vers ses yeux, tentant de percer à jours leurs secrets, puis abandonne, consciente qu’elle doit lui paraître étrange. Bizarre même, dérangée. Par le clan des étoiles, pourvu qu’il ne pense pas cela ! Vite, parler, remplir ce silence beaucoup trop gênant, qui pourrait laisser place à trop de choses qui font beaucoup trop peur à la jeunette.

« Oui, une très belle soirée… Il n’y a presque pas de nuages, les étoiles sont bien visibles. Je peux voir ma mère, regarde, tout là-haut, cette étoile qui brille très fort… Tu as toi aussi des proches là-bas ? »

Stop. Pardon, qu’est ce qu’elle venait de dire ? Perle de Brume lui avait pourtant fait répéter mainte fois les bonnes manières, très importantes afin de garder sa dignité. Et là, comme ça, elle venait d’incarner l’indélicatesse même. Elle recula, paniquée. Bon sang, Vestale. Elle se serait frappée si elle avait pu le faire sans se ridiculiser, mais cela n’arrangerait en rien sa situation.

« Non ! Non, je veux dire… L-les étoiles t’ont déjà parlé, les ancêtres t-ont-ils déjà visités dans ton sommeil ? Moi jamais, mais j’aimerai tellement… Parfois, quand je lève la tête au ciel la nuit, les astres tournoient et j’ai l’impression qu’ils me murmurent mille secrets… »

Elle se rend soudainement compte qu’elle ne sait rien de lui, du moins pas grand-chose. Leur amitié est basée sur une relation apprentie-mentor et sur la souffrance d’un deuil pas tout à fait effacé. Elle voudrait pouvoir savoir qui il est, quelles sont ses peines et le soutenir à son tour. Pourquoi voulait-il s’éloigner ce soir ? Non, plus de questions à ce sujet, elle a déjà fait trop de bourdes ce soir. Elle se contente de se rapprocher un peu de lui, assez pour que leurs fourrures s’effleurent, qu’ils puissent physiquement se sentir plus proche. C’est une présence rassurante, ce guerrier qu’elle peut entendre et toucher, avec qui elle peut partager ses pensées sans craindre de représailles. Un poids s’envole de sa poitrine.

Hors rp:
 

_________________
! Absente jusqu'au 20 août !
*Mélodie des Étoiles

Spoiler:
 


Lumy sourit en #cc6600. ~ Minuit songe en #009900. ~ Loup hurle en #006699. ~ Ardeur se moque en #cc0066. ~ Vestale danse en #9999cc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Bavard-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 923
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin    Mer 27 Juin - 18:51




Ballade au clair de lune 


Songe Cristallin



Le silence qui s'était installé entre eux commençait à devenir pesant. Songe Cristallin sentait la gêne dans le regard et dans la manière d'éviter ses yeux de Vestale. Et le luneux le comprenait parfaitement. Cela ne devait pas être particulièrement amusant d'être découverte en espionnant son mentor, son guide. Le sentinelle ne s'y imaginait pas. Cette sensation devait être tellement désagréable pour une personne comme Vestale ! Mais, elle eut alors un bon rexemple et se mit à parler, balayant avec merveille le silence qui devenait pesant. Elle était réellement douée pour cela. Mais la voilà soudain qui se met à parler de ses ancêtres, de sa vie, de sa famille, des étoiles.... Pauvre Songe Cristallin qui ne rêvait que d'un peut de silence ! Il s'amuse alors de la jeunsse, de l'insoucianse de la petite. Il faudra un jour qu'il lui dise qu'on ne demande pas ça.... 


"Je ne sais pas du tout... J'ai comment dire... "Perdu" en quelque sorte ma mère lors du départ de Cerfblanc. Je ne sais plus rien d'elle, je ne sais pas si elle est vivante, si elle est morte, si elle existe..." Silence, enfin. "Je crois qu'elle m'a même oublié."


Il regrétta aussi d'avoir prononcé ces paroles. Montrer sa tristesse : le meilleur moyen de faire culpabiliser la jeune Vestale Céleste. Mais en même temps, il a vraiment besoin de se confier, de montrer ses doutes et ses peurs a quelqu'un. C'est vrai tout cela. Où est t'elle ? Est t'elle encore vivante ? Pense t'elle encore à lui ? Il n'ose pas y penser. Peut-être est t'elle heureuse sans lui, libre de tous mouvements, sans un enfant sur les bras. Soutenir Vestale Céleste, l'aider à passer à autre chose lui a particulièrement rappelé que... Qu'au final, elle l'avait complètement abandonnée. Et ça peut faire mal de ressentir cela, vraiment mal. Mais pour l'instant n'est pas le moment de penser à cela. Maintenant, la chose qu'il doit faire, c'est vivre un bon moment en compagnie de celle qu'il ai... Quoi ?! Qu'il quoi ? On recommence. Maintenant, la chose qu'il doit faire, c'est vivre, passer un bon moment en compagnie d'une amie. Voilà, c'est beaucoup ainsi. Il s'amuse des plates excuses de la guerrière, puis laisse passer un ange avant de lui répondre d'une voix qui se veut douce et rassurante. 


"Calme toi Vestale. Ce n'est pas grave, tout va bien. Non, jamais. A vrai dire je ne sais pas si ma mère est morte, je n'ai pas connu mes ancêtres... Je n'ai à vrai dire, aucune raison de recevoir des rêves des guerriers de jadis. C'est bien vrai... Les astres sont si beau ! Parfois, tout comme toi, j'ai l'impréssion qu'ils se penchent sur nous, qu'ils nous observent...."


Alors, il la sent se rapprocher de lui. Leur fourrure, tout doucement fusionnent, se raprochent, éclatent... Tout comme les astres qui brillent, tout là - haut, là - bas, dans le ciel. Ils sont loins, tellement loin d'eux et pourtant ils paraîssent si près. Ils sont là, près d'eux. Songe Cristallin a l'impréssion, la magnifique impréssion de pouvoir tendre la patte et de les carasser, de les toucher. *Bonjour maman....* Il tend la patte. Elle est là, tout près de lui. Soudain, il sort de sa transe. C'est alors qu'il se rends compte qu'il n'y a rien, seulement Vestale, collée à lui, et les planètes, les étoiles. Il n'en peut plus, ce silence l'étouffe.


"Vestale... Comment vas tu ? Tu es heureuse ? Tout va bien ?" 


Elle l'intéresse, elle l'intéresse royalement.


Hors rp:
 

(c) Candies

_________________
- absente jusqu’à la fin des vacances -







Eclat  rit en #000099 • Rosie sourit en #009900 • Feufo festoie en #ff33ff  •  Songe médite en #ff9900 • Corbeau exécute en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie des Étoiles
Modo Mélimélo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 797
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin    Mer 11 Juil - 16:14

Ballade au clair de Lune
Songe Cristallin & Vestale Céleste

We fight every night for something

Sa voix brise le silence. Elle paraît fragile, sous le poids de la nuit. Songe Cristallin avait toujours été une figure forte. L’épaule sur laquelle elle pourrait toujours pleurer, le mur derrière lequel elle se cache lorsqu’elle en a besoin. Il restera peut-être à jamais cette figure protectrice et rassurante. Mais cette nuit, Vestale Céleste entrevoit autre chose. Une sorte de fragilité, celle d’une famille brisée peut-être. Elle frissonne tandis qu’il évoque l’abandon de sa mère. Elle n’ose seulement imaginer sa douleur. Oh, combien elle s’en veut à présent. Elle lui a tant parlé de sa mère, et lui pensait dans le même temps à la sienne en silence.

« Je ne savais pas, pardon. Tu ne m’en avais jamais parlé. »

La dernière phrase pourrait sonner comme un reproche. Ce n’en est pas un, seulement une constatation. Une question.  Pourquoi ne parles-tu jamais de toi, Songe Cristallin ? Tu existes aussi. Tu as des émotions, non ? Elle aimerait crier. Montre-les, bordel ! Arrête de te cacher. Au lieu de cela, elle ne dit rien, regarde le sol. Comment pourrait-elle lui en vouloir ? Ils sont tous les deux dans le même cas. Elle non plus ne dévoile jamais ses vraies pensées. Elle se sentirait bien trop nue, bien trop vulnérable. Alors elle les tait, fais comme un tri. Seule la compassion sera exprimée ce soir.

« Mais tu n’es pas seul. Nuages des Abysses est là. Et tu m’as, moi. »

Elle tourne la tête vers lui, offre un sourire. Comme une promesse dans la nuit. Elle l’écoute parler des étoiles, s’étonne de son recul. Reste silencieuse, n’ayant plus rien à dire. Le silence devient plus profond, plus épais. Se referme sur eux, les isolants dans une bulle, loin du monde.

Elle a compris à présent que la seule chose qu’il recherchait était la solitude. Elle se demande si l’heure n’est pas venue pour elle de la lui rendre. Mais ils ont encore toute la nuit devant eux, et elle n’a aucune envie de se lever et de partir. Elle allait se résoudre à le faire, mais le voilà qui se rapproche aussi d’elle. Elle ne bouge plus. Respire à peine. Ne sait plus que faire, que faire de ce corps, de ces pattes, de ces organes ? Tout se fige. Elle lève la tête vers les étoiles, celles-ci lui permettent de respirer. Elle se calme, parvient à s’apaiser. Mais quelque chose, quelque chose en elle s’agite encore. Quelque chose ne va pas, ça ne tourne pas rond. Elle tente d’enfouir ce quelque chose en elle. Tout va bien, c’est Songe. Comment est-ce que ça ne pourrait pas aller ? Elle tente de s’en persuader. Puis il parle à nouveau, les délivrant tous deux de leurs pensées.

Co-comment elle va ? Si elle est heureuse ? Que veulent dire ces questions ? Elle n’a pas l’habitude de se les poser. Pourquoi lui le fait-il ? De quel droit ? Non, elle regrette aussitôt cette question. Il a le droit, plus que quiconque. Mais elle n’a pas de réponses à lui fournir. Si le clan de la lune va bien, elle va bien. S’il va bien, elle va bien. Oui, c’est la réalité. Elle n’est qu’une coquille vide, cherchant hâtivement quelque chose qui saurait combler le vide en elle. N’importe quoi ferait l’affaire. N’importe qui. Pourvu qu’elle ne soit plus aussi vide, aussi seule… Mais Songe Cristallin n’entendra jamais tout cela. Elle n’a pas le droit de le lui dire, il n’a pas le droit de l’entendre. Elle se renferme, s’écarte quelque peu de lui, espérant qu’il ne le remarquera pas. Elle a froid, sans le contact de son flanc sur le sien.

« Oui. Oui, ça va, je crois. Et-et toi ? Tu n’as pas l’air très bien en fait, un peu fatigué, mais c’est peut-être parce que je suis venue te déranger ce soir… En-enfin je peux toujours te laisser hein. Je sais que c’était pas très sympa de venir… »

…mais j’en avais besoin. Dis-moi que tout va bien. Dis-moi que tout ira bien, je t’en supplie. Rassure-moi, et dis-moi que je n’ai pas tout gâché ce soir.

Chante moi la ballade des gens heureux.

_________________
! Absente jusqu'au 20 août !
*Mélodie des Étoiles

Spoiler:
 


Lumy sourit en #cc6600. ~ Minuit songe en #009900. ~ Loup hurle en #006699. ~ Ardeur se moque en #cc0066. ~ Vestale danse en #9999cc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Bavard-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 923
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin    Sam 14 Juil - 19:41




Ballade au clair de lune 


Songe Cristallin



Et voilà. Ce qu'il redoutait le plus. Un reproche. Enfin, c'est ce qu'il pense. Mais, bien qu'il ne le save pas, ce n'était pas du tout ça. Mais il l'entendait tout de même comme cela : pardon, tu n m'en a jamais parlé, c'est de ta faute, cachotier ! C'est vrai qu'il ne lui dit jamais rien, que c'est touojurs elle qui lui parle d'elle, mais jamais Songe Cristallin qui se confiait. Et c'était très douloureux d'entendre les chouinements et les pleurs d'une chatte encore ne deuil alors que lui ne sachait rien de sa génitrice, ne savait même pas si elle vivait encore... Alors l'entendre lui dire qu'elle lui dire qu'elle ne lui parlait jamais de lui, c'était un peut gros. Mais c'était Songe Cristallin, et jamais il ne lui dirais ce qu'il en pense... 

« Ce n'est pas grave, Vestale Céleste. Rien de bien important... »

Ce n'est pas grave ? Ce n'est pas du tout ce qu'il en pense, il est bien fâché en réalité. Mais ne laisse rien parraître. Car si par malheur il s'énervait contre elle, alors tout serait fichu... Tout ce qu'il a mis en place, tout ce qu'il a pris des années à construire, cette réputation de bon ami serait détruite en un claquement de doigt. Et ça, il ne peut pas se le permettre. C'était tellement difficile, il a passé tellement de temps à être gentil avec les autres, à s'accomoder, se fondre dans le moule pour devenir comme chaque personne qu'il croise. Lorsqu'elle parle de Nuage des Abysses, il se met à frissoner, et rentre ses épaules dans sa tête. 



« Oui, j'ai de la chance de vous avoir. Mais j'ai tellement peur de vous perdre... »



Il la voit. Alors, il frémit. Plus encore que quand elle a osé parler de sa petite soeur. Elle lui a sourit, un sourire d'ami, seulement pour le réconforter. Mais rien d'autre que cela. Les étoiles brillent, là-haut, tout en haut de leur univers à eux. Dans un monde étranger, un monde où règnent leurs ancètres. 



Alors, l'amour s'en va. Ce sentiment si furtif, et pourtant si nécéssaire. C'est une des choses qu'il appréçie le plus, ce petit "truc" qui arrive d'un coup, et qui s'en va sans un bruit, sans aucun souffle, ni aucun petit pas. Mais pourtant il laisse une trace que l'on arrive jamais à faire disparaître : l'envie. Cette envie de voir cette femelle ou ce mâle qui a reçu ce message de l'amour en même temps d'une autre personne... Cette sensation si agréable laisse place à quelque chose d'horrible, qui laisse un goût amer et méchemment désagrable. Ce qu'il sent maintenant, Songe Cristallin, c'est la honte. Comment peut t'il aimer son... Son aprentie ? Il a passé du temps avec elle, à tenter de lui apprendre les arts du guerrier. Alors il se sent mal, de lui avoir dit tout cela. Il ne faut surtout pas qu'elle sache ce qu'elle ressent, sinon, que dira t'elle ? Elle, qui était si petite lorsqu'il lui apprenait la vie... 



Alors, elle de détache. S'éloigne de lui. Pourquoi cet éloignement si soudain ? Alors, un frisson lui parcourt méchemment l'échine, et un petit pas le rapproche d'une touffe d'herbe. C'est si petit, une nouvelle créature de la nature... Aurait t'il pensé à voix haute ? Une petite larme coule le long de sa joue. C'est difficile, sa heurte fort le coeur quand on pense aimer quelqu'un, mais que l'on se persuade de l'inverse. Il a mal, il veut qu'elle soit là, toujours, à ses cotés. Il veut la voir... Mais elle a une vie maintenant. Des amis, peut-être même des amours... Que peut t'elle avoir à faire de son aincien mentor, un peut vieux, qui aime la nature et les étoiles et qui veut du silence ? Elle est jeune, encore, il faut qu'elle profite de la vie. Il faut qu'elle s'amuse, qu'elle ne fasse pas les même gestes que Songe Cristallin qui a gaché toute son existence à chercher l'amour... Elle s'en moque complètement, et voilà qu'elle lui demande, par un message caché, si elle peut partir. Mais il ne veut pas, alors il se rapproche d'elle. 



« Calme toi, Vestale, tout va bien. Ne pars pas, reste avec moi s'il te plait. Rien n'était pas sympa, j'ai besoin de toi. Si tu pars, je pars, alors reste. Passons pour uen fois dans ma vie, un bon moment, loin de tout ça...»

Dit t'il en jetant un regard et sa patte vers le ciel étoilé. Elle n'a d'yeux que pour lui, lui et ses belles étoiles... Il est jaloux, jaloux des morts. 
(c) Candies

_________________
- absente jusqu’à la fin des vacances -







Eclat  rit en #000099 • Rosie sourit en #009900 • Feufo festoie en #ff33ff  •  Songe médite en #ff9900 • Corbeau exécute en #660000
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ballade au clair de lune | Vestale Céleste et Songe Cristallin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mes Clair de Lune
» Yoga, sophro ou piscine : vos avis, vos adresses
» moon dreamers
» Bonne Samedi
» livre , Les compagnons du clair de lune

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to the New Age :: VALEEMAR. :: Clan de la Lune :: Territoires :: Pierres Levées-
Sauter vers: