Welcome to the New Age


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Partir en quête dé vérité ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Éclat de Rire
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 579
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Partir en quête dé vérité ?    Dim 18 Mar - 11:32

Eclat de Rire et Nuages des Ombres 


Le soulagement. Le soulagement d'être sortie de cette torpeur qui l'étouffait, qui l'empêchait de penser à autre chose qu'à eux. Enfin, elles. Ces Etoiles Noires qui avaient pourri la vie de tant d'être, et qui avait salis l'histoire des clans. Chaque chat s'en souviendrait, en particulier ceux du clan de l'ombre. Mais, bien que tout le monde soit soulagés, lui, il ne sentait que la douleur remonter. Il l'avait vu, lui qui lui manquait tellement, il l'avait reconnu. Et puis il était sorti avec cette cicatrice, cette cicatrice qui n'était rien, mais qui, pour un chat aussi égocentrique paraissait tout. Tout. Comme la vie. La vie était tout, et il ne pouvait s'empêcher d'y penser chaque matins, chaque coucher, et chaque heure. Cette vie qui avait été retiré à tant de chats, durant cette bataille, cette vie qui était si faible. Il avait vu tous ces chats mourir, tous, un par un, mais il n'avait rien fait, et maintenant, à chaque fois qu'il y repensait, il regréttait, et se sentait terriblement mal. Ben oui. Ce n'est parce que notre esprit est carrément égocentrique qu'on est sans pitié. Et Eclat de Rire en avait, de la pitié. Chaque matin, il voyait son clan se réveiller, et il  le voyait bléssé. Des plaies qui ne se refermeront jamais, des pertes au nombre infini. Et il ne pouvait pas s'empêcher de penser que tout était sa faute, et qu'il aurait du les aider. Mais il ne comprenait plus. Il avait entendue des bravos quand il était rentré "chez lui" victorieux, et puis des sanglots et des cris quand le clan avait appris le nombre des pertes. Que devait t'il penser ? Devait t'il se montrer heureux, ou au contraire, affaibli ? Ne sachant que faire, il s'était tourné vers la deuxième solution, bien que cela soit entièrement contre sa nature. 

Il  dormait, au chaud, loin des soucis de la vie réelle. Peut-être de la vie réelle,oui,  mais celle qu'il vivait dans ses rêves était hantée des Etoiles Noires, et des images des corps sans vies qui était allongés dans la forêt noire. et justeent, en ce moment précis, il les voyait toutes. En ces temps, il ne pouvait fermer les yeux sans voir ces spectres et il était épuisé, épuisé de ce quotidien sans repos. Il avait hésité à aller voir Naïade, mais sa fierté lui interdisait. Elle se moquerait lâchement de lui, et le renverrait dans sa tanière. Une guérisseuse ne peut rien faire contre les cauchemars d'un petit enfant. Il n'en avait parlé à personne, de ces cauchemars, ses images qui le hantait constament. Il voulait revoir la vie comme il  la voyait petit, pleine de papillons et de fleurs. 

Il se réveilla dans un cri. La sueur dégoulinait dans son dos, formant une flque minuscule autour de lui. Il était essouflé, appeuré et terriblement fatigué. Heureusement pour lui, personne n'avait entendu le petit cri qu'il avait poussé, étrangement aigue. Il laissa retomber sa tête sur la mousse, épuisé. La nuit avait été courte, trop courte. Enfin la nuit, sa nuit, son moment de repos. Il avait chassé toute la journée de la veille, et n'avait parlé à personne, se terrant de son désespoir. Et puis il avait tenté de se reposer, mais ces images terrifiantes venait toujours se superposer dans son esprit, et il n'avait réussi à dormir qu'une petite heure. Et encore. Cette heure était remplie de choses affreuses. Il n'aurait jamais put se croire aussi peureux... Et faible. N'en pouvant plus de rester sans rien faire, dans un bain de sueur,  il se leva difficilement. Ses muscles étaient engourdis et il avait du mal à marcher.  Il ne comprenait rien dde ce qui lui arrivait, mais gardait, au fond de lui, son caractère rieur.  Il sortit de sa tanière. 

Le clan était réveillé depuis un bon moment déjà, et le soleil donnait des reflets dorés au bleu profond de la rivière. Il faisait moins froid qu'à l'acoutumé, et cette nouvelle chaleur ravissait le matou. Il eut du mal à ouvrir les yeux, cela en raison du récent soleil. Eclat de Rire avait la joyeuse impréssion que l'hiver été parti d'un coup de balai, et que le printemps reprendrait bientôt le dessus, sous la rassurante protection du clan des étoiles. Quelques guerriers tranait dans le clan, seuls, cherchant diverses occupations. Les chaatons jouaient en compagnie de quelques aprentis sous le regard attentif des reines, et les anciens râlaient sur les brusques changements de temps. Tout allait bien, pour une fois. Le monde était heureux, tranquil. Les oiseaux chantaient, les souris sortait  de terre, mais la forêt n'était toujours pas guérrie de cette hiver sans fin. Les arbres étaient nus, tristes. 

Eclat de Rire n'avait aucune envie de croquer dans une proie, et il ne voyait pas celle qu'il cherchait. Naïade semblait absente. Il voulait lui parler, lui demander si tout cela était normal, mais, pour une fois qu'il avait ce courage de lui parler, elle était absente. Il grogna. Encore endormi, il décida de se mouiller avant de partir chasser. L'eau était gelé, mais il avait besoin de cette fraicheur pour se réveiller. Il sourit et poussa un soupir de soulagement. Heureux. Il sortit du clan en trotant, ravi de sortir sans être complètement gelé. Arrivé sur la berge qui longeait la rivière, il se mit à courir. Il courait si vite qu'il sentit le vent lui fouetter les "joues" et l'air lui serrer les poumons. Il aimait cette sensation, cette envie d'aller toujours plus vite. Rapidement, il arriva près de la ville, ce lieu qui lui avait fait si peur. Il s'assit, droit, la queue enroulée autour de lui pour pouvoir admirer les nids de bipèdes, si grand comparé à sa petite taille. C'est alors qu'il ssentit une odeur qu'il connaissait parfaitement, et qu'il l'avait marqué à vie. Le clan de l'ombre. Il sursauta. Mais, reconnaissant le pelage blanc taacheté de sa demi soeur, il sourit. 

"Nuage des Ombres !"

Il s'approcha d'elle et se colla à son flanc, en signe d'affection. 

_________________










Merci mille fois à tous ceux qui m'ont fait les signas et les codes, et mes en-têtes qui ne rentrent pas ici, vous êtes géniaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Dim 25 Mar - 19:48

Nuage des Ombres

Fini. Tout était fini désormais. Aussi bien ce carnage sanglant qu'avait été la bataille finale contre les Étoiles Noires que la vie de certains de mes précieux camarades. Ils y avaient poussé leur dernier soupir, héroïquement, avant que leur âme ne se fasse emporter par le Clan des Étoiles maintenant réapparu. Leur présence me manquera, comme à tant d'autres. Eux qui m'avaient vu grandir, eux qui m'avaient aidée et qui avaient su marquer mon esprit, je saurai les honorer. Non, je ne manquerai pas à mon devoir de mémoire. Ces héros traverseront les âges au travers d'histoires qui conteront leur bravoure et leur sacrifice fait au nom de la paix. Alors peut-être que, pour la première fois de toute une vie, je prierais pour eux, pour le Clan des Étoiles, pour ceux qui auront offert leur vie afin d'en sauver tant d'autres. Vos souvenirs accompagneront nos pas, nos cœurs et y posséderont une place privilégiée.

Merci.

Le corps meurtri, le cœur gros, nous devions faire tout notre possible pour reprendre une vie normale afin que leur sacrifice ne se soit pas fait en vain. Nos camarades n'avaient pas trouvé la mort pour que l'on se lamente. Nous devions cesser de les pleurer et sécher nos lames. S'ils avaient donné leur vie, ce n'était certainement pas pour que nous gâchions la nôtre à geindre mais bien pour que nous puissions la poursuivre de sorte à ce qu'elle soit la plus heureuse possible. Bander nos blessures tout en se souvenant d'eux était et restera le meilleur moyen de leur rendre hommage. J'en étais convaincue. Malgré toute la peine que nous ressentions, la vie continuait son cours. La forêt immuable ne semblait pas s'être aperçue de notre malheur, elle était toujours la même. Rien n'avait changé et c'était tant mieux.

Alors, comme tous les jours depuis une lune maintenant, je me levais et m'étirais avant de rejoindre la clairière affreusement calme. La gaieté n'était plus, du moins tous devaient la feindre. Je baissais légèrement les oreilles en observant un camp bien moins rempli qu'à l'accoutumée. Les yeux dans le vague, je me remémorais les noms de ceux qui n'étaient plus avant de lever la tête vers le ciel clair. Ils nous surveillent de la haut, n'est-ce pas ? Songeant que nos amis n'avaient pas totalement disparu, je m'ébrouais vivement et m'avançais d'un pas assuré au centre du camp. J'y retrouvais quelques guerriers qui m’annoncèrent que je partirais avec eux lors de la prochaine patrouille de chasse. Mon mentor devant se reposer impérativement, je n'avais d'autres choix que de poursuivre mon entraînement avec d'autres chats encore en état de se déplacer. A l'annonce de cela, je ne dis mot et me contentais simplement de hocher la tête. J'attendais alors sagement que tous eurent fini de se préparer avant de me mettre en route, à la suite de mes aînés.

Nous venions de nous disperser sous les ordres du chef de patrouille afin que notre chasse n'en soit que plus fructueuse. Cependant, et en raison de mon jeune âge, je ne devais pas m'éloigner du groupe, et encore moins de la chatte à qui j'avais été affectée pour la sortie. Tous les sens en alerte, je humais l'air, cherchant à repérer un effluve que je saurai reconnaître. Bientôt, l'odeur musquée d'un rongeur vint me chatouiller la truffe. Je prévenais alors la chatte qui me surveillait que j'avais repéré une souris avant de m'éloigner quelque peu. Cette dernière se trouvait non loin de là et fût dans mon champ de vision quelques secondes après que je me sois mise à la pister. Instantanément, je me plaquais au sol et me mis à avancer lentement, avec la plus grande des attentions. Malheureusement l'une de mes pattes avant croisa la route d'une brindille. Crac. Je jurais entre mes dents au son du bois brisé. Le rongeur, alerté, se dressa sur ses pattes arrières avant de décamper à toute allure. Oh non, tu restes là !

Essoufflée, et sans que je ne sache trop pourquoi, je m'étais retrouvé ici. Trop proche des nids de bipèdes, leur odeur nauséabonde m'agressait le nez. Qui plus est, le gibier que je traquais avait réussi à me filer entre les pattes. Je donnais alors un grand coup de patte furieux sur une touffe d'herbe, envoyant ainsi quelques brins voler en l'air. Tant pis, je ne dois pas m'attarder ici. Si les autres s’aperçoivent de mon absence, il vont me tuer. Tandis que je m’apprêtais à tourner les talons, j'attendis que l'on prononçait mon nom avant que je ne sente je ne sais quoi se frotter contre moi. Je détournais alors vivement la tête et constatais avec effroi qu'un chat gris se pressait contre moi. Dégoûtée par son odeur je reculais en affichant un air écœuré.

- Ne m'approche pas !

Je fis alors un autre bond en arrière et affichais désormais un air mauvais. Je n'eus aucun mal à reconnaître le chat qui se tenait devant moi : Éclat de Rire, mon demi-frère de la Rivière que je n'appréciais guère. Que me voulait-il ? Que voulait-il en agissant de la sorte ? Faire ami-amie ? Très peu pour moi ! Préférant rester sur la défensive je m'adressais à lui d'un ton sec.

- Nous avons beau avoir lutté ensemble contre les Étoiles Noires, notre collaboration s'achève là.

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 


Dernière édition par Ombre Fantôme le Dim 1 Avr - 22:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 579
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Sam 31 Mar - 18:26


Eclat de Rire et Nuage des Ombres 


Il en avait terriblement assez, il voulait uq'on le reconnaisse et qu'on le regarde comme il était vraiment, comme il voulait qu'on le voit. Tout le monde le croiyait irrésponsable, incapable de rien, de rien. Et il e souffrait, ou plutôt, son égo en souffrait. Il ne se reconaissait plus, non, plus du tout. Il n'était plus le chat joyeux qu'il avait été auparavant, il n'était plus celui qui voulait faire rire les gens non, il était le nostalgique du temps passé, triste de toutes ces morts qui lui laissait un gout amer dans la bouche. Mais surtout... Il avait tué. Il avait versé le sang, un sang mort, mais du sang. Il avait beau être béliqueux, il n'avait jamais tué et le fairre était son pire cauchemar. Tué, tué, ce mot lui hantait la tête comme peut hanter le souvenir d'une mère disparue. Il se revoyait lancer sa patte et trancher la gorge d'un de ces mauvais esprits. Bien qu'ils soient "méchants", ce n'était pas une raison pour les uer, mais il le devait. Il s'était fait plus mal  à soi-même qu'à celui auquel était destiné le coup. Mais il reffusait de pleurer, il avait une réputation à tenir, une virilité à garder et pleurer c'était pour les mauviettes. Il ne passait pas ses journées à sangloter, lui ! Enfin, il ne passait pas ses journées à sangloter extèrieurement parce que intèrieurement... 


Plus il était triste et desespéré, plus il se disait que ce n'était pas le comportement à avoir. Plus il se disait qu'en se lamentant, il n'aidait pas les morts mais il n'arrivait pas à se convaincre. Il voyait leurs sihlouettes, au loin, comme s'il regardait sur le bordd d'une fenêtre trois personnes qui marchaient dans le noir. Mais il en avait assez, assez de devoir se cacher, et aux paroles de sa demie soeur, il éclata en sanglots.  Il n'en pouvait plus, s'en était trop. Trop de mauvais coup comme ça, beaucoup trop. Et puis les larmes, c'est comme les bulles, au bout d'un moment, elles éclatent. Il suffit d'un contact, d'une parole. 

Il leva sa atte vers les yeux et essuya ses larmes. Il ne pouvait pas pleurer devant elle. Il mit quelques secondes à se calmer, a arrêter de faire couler l'eau qui allait bientôt finir par devenir rivière. Le guerrier tenta de se calmer, d'oublier tout ce qui lui pesait sur le coeur. Mais il avait besoin de parler, et lui-même n'était pas un bon conseiller. Il ne savait écouter personne, même pas lui ! Il ferma les yeux longtemps, faisant couler deux ou trois larmes, puis les rouvrit et toussa. Il respira longuement, leva les paupières pour tenter de cacher son malheur. Ses membres étaient engourdis, sa tête tournait et il avait du mal à tenir debout. Mais il resistait. Il ne pouvait pas, en plus de pleurer, s'écraser sur le sol. 


Après son moment de honte passé,  il sentit l'indignation monter en lui. Son égocentrisme lui revint, et il redevint celui qu'il avait toujours été. Il entendit vraiment pour la première fois les paroles de Nuage des Ombres. Il ricana, d'un air qui se voulait méchant. En fait, il était plutôt stressant. Il bomba le torse et regarda la petite d'un air méchant. Comment osa t'elle ? Il avait joué le partrit de jouer le frère aimant, mais il changea vite de camp. 




"Carrément ? Ah, tu me déçois. Je t'imaginais mieux que cela, je ne te pensais pas comme ta mère... Ta mère..." Il ricana, puis la colère pris le dessus et il cria aussis fort qu'il le pouvait. "Tu vis avec une traitre, sale fille de traitre ! Comment peux tu rester avec elle, vut tout ce qu'elle a fait hein ? Fille de traitre, tu n'es qu'une fille de traitre !"


Il cria ces paroles durant une éternitée, puis, épuisé, il s'écroula sur le sol. 

_________________










Merci mille fois à tous ceux qui m'ont fait les signas et les codes, et mes en-têtes qui ne rentrent pas ici, vous êtes géniaux !


Dernière édition par Éclat de Rire le Sam 31 Mar - 18:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Dim 1 Avr - 22:30

Nuage des Ombres

Je restais là, ne sachant comment réellement me comporter face à lui. L'ignorer et partir sans prendre la peine de finir cette discussion qui, j'en étais certaine, n'aboutirait pas à grand-chose ? Moi qui vouais une haine sans faille aux chats des autres clans aurais dû agir ainsi. Alors pourquoi ? Pourquoi mes pattes ne bougeaient-elles pas ? Peut-être avais-je tout simplement envie d'en apprendre plus sur le Clan de la Rivière, sur lui qui avait combattu à mes côtés, ce chat dont je devais accepter le fait que nous partagions le même sang… Et pourtant, nous étions en tout point opposés. M'intéresser à lui ? Impossible. Jamais je ne m'abaisserai à côtoyer un tel chat, chat adverse et faible au point de pleurer devant une apprentie. Nous n'étions pas de la même famille. Je ne le considérerai jamais comme mon frère. Je nierai son existence. Il ne sera jamais rien d'autre qu'un inconnu pour moi, un inconnu que j'aurais pourtant cru plus fort. Je ne le comprenais pas, je ne comprenais pas ce genre de personne capable d'éclater de rire juste après avoir pleuré. Un rire malveillant ? Un rire nerveux davantage empli de colère que de méchanceté résonnait au sein de mes oreilles. L'instant suivant, il eut le malheur de toucher la corde sensible. Instantanément mes oreilles se rabattirent sur mon crâne, mes pupilles se fendirent. Je m'approchais alors du gris et me campais face à son museau. Je surplombais alors le matou écroulé tandis qu'un feulement haineux me remontait au travers de la gorge. Je parvins à le contenir, non sans peine, puis l'interpellais d'un ton mauvais.

- Ne me reproche pas les actes d'une mère qui est aussi la tienne ! Si mon existence se résume par le fait que je sois une fille de traître à tes yeux, sache que tu ne l'es pas moins que moi !

Je repris finalement contenance et me mis à sourire comme lui quelques secondes avant moi. Je m'abaissais légèrement de sorte à ce que ma bouche arrive à hauteur de l'une de ses oreilles. Je desserrais mes crocs et lui murmurais doucement au creux de l'oreille :

- Pas vrai, frérot ?

Consciente d'avoir insisté sur le dernier mot, je me redressais pour planter mes yeux dans ceux du matou. S'il ne représenterait en aucun cas un frère pour moi, je ne pouvais néanmoins pas nier qu'au point de vue biologique il l'était réellement. Et pour une fois, je décidais d'en jouer. Je ne resterai pas en reste. Oh non. Tu as voulu jouer, prépare-toi à perdre car je n'ai pas pris pour habitude de me laisser faire, surtout en ce qui concerne ce genre de sujet. Tu as mis la patte sur un terrain glissant, Éclat de Rire. Prend garde à toi.

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 579
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Mar 3 Avr - 16:57

Eclat de Rire et Nuage des Ombres 

Pourquoi avait t'il déclaré ces paroles ? Lui aussi était le fils de la traître, lui aussi avait le même sang qu'elle. Il s'était lui aussi blotit contre ses flancs, il avait lui aussi rêvé qu'elle revienne au plus vite, mais lui, il ne vivait plus avec elle. Lui avait reffusé de la suivre, il avait dit un mot décisif : non. Et dans le froid de cette matiné, il ne regrettait rien, au contraire, il haissait plus. Penser que sa mèe avait put avoir une decendance qui l'aimait, et qui entretiendrait son souvenir lui faisait chavirer le coeur dans la poitrine. Elle aillait être aimé, et elle allait possiblement avoir des petits enfants à qui raconter ces histoires, et surtout à qui elle pourrait dire que son premier fils l'avait délaissé, abandonné. Eclat de Rire donnera alors l'impréssion d'être mesquin et vilain, alors que c'était exactement le contraire...

Mais le clan de l'ombre savait t'il au moins ce qu'était Odysée de Glace ? Savait t'il au moins comment elle avait laissé son fils ? Mais, savait t'il au moins qu'elle avait un fils ? Eclat de Rire n'était pas égocentrique aupoint de vouloir que tout le monde sache son existence, et l'aime, mais que le clan de sa mère ingore qu'elle avait délaissé son enfant, lui faisait mal. Elle devait parraître tellement géniale là-bas, elle devait être tellement gentille avec ses chatons, tellement maternelle... Soudain Eclat de Rire sentit un sentiment qui ne l'avait jamais habité, la jalousie. Il était jaloux de la petite qui lui parlait, sans qu'il l'écoutait. Jaloux de celle qui avait bénéficié des soins d'une mère, et pas de la haine, jaloux de celle qui avait connu une enfance habité de joie et d'amour, et pas de haine, jaloux à vrai dire, de son bonheur enfantin. Elle, au moins regretterait un jour son enfance, contrairement à lui. Le moment du "non" décisif restait marqué dans ses pensées, ce jour où il avait perdu son père, et sa mère.


"Tu ne veut pas que je te repproche ? Mais regarde toi nom d'une crotte de souris ! Tu acceptes de vivre avec une chatte qui a trahi son clan natal, et délaissé son fils ? Regarde les choses en face, petite imbécile !"

Il criait. Il criait. Jamais il n'aurait put penser être aussi en colère, jamais il n'aurait put s'imaginer aussi méchant envers elle. Car au fond, elle ne lui avait strictement rien fait ! Mais non, il en avait assez, et la fine bulle qu'il était avait explosée. Mais, quand il vit Nuage des Ombres s'approcher de lui, sa colère fut sans pareil. Il donna un coup de pate des plus violent, et l'envoyait bouler. 


"Ne m'approche pas ! Je ne veu pas toucher une chatte  résignée ! Jamais je ne saurais ton frère, et si je l'étais, je me tuerais de honte !" (il se radoucit) "Nuage des Ombres, j'ai bien plus de muscles et de force que toi, alors si tu cherches le combat, tu vas perdre. "
Et il rapprocha dangeureusement sa tête de la petite, et la regarda d'un air menançant, près à lui sauter dessus au moindre geste. 


"Et si tu veux te battre, je saurais que ton attaque sera lâche, les attaques des chats représentent toujours leur propre personalitée. " 





HRP:
 

Je met juste ce spoiler pour me certifier que la tournure que prends ce rp te vas, et que tu ne trouves pas que ça va un peut trop vite, ou bien trop viollament ? En totu cas moi je trouve marrant, ça prouve que tout change pendant les rps xD

_________________










Merci mille fois à tous ceux qui m'ont fait les signas et les codes, et mes en-têtes qui ne rentrent pas ici, vous êtes géniaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Sam 7 Avr - 19:51

Nuage des Ombres

HRP:
 
J'avais toujours vécu avec ma mère, je l'avais toujours connue comme appartenant au Clan de l'Ombre. Lorsqu'elle nous a mis au monde mon frère et moi, elle ne portait plus l'odeur de son ancien clan, aussi ne pouvais-je pas me douter du passé qu'elle possédait sans que mes camarades ne me l'apprennent. Et Éclat de Rire osait me reprocher le fait que j'accepte ma mère ? Je n'étais pas celle qui devais regarder les choses en face, mais bien lui. Il devait comprendre que je ne l'avais pas connue autrement et qu'il était donc tout naturel pour moi de vivre à ses côtés. De plus, était-ce certain que c'était elle qui avait délaissé son clan, son fils et non pas l'inverse ? N'était-ce pas ces chats de la Rivière qui l'avaient reniée et exilée ? De ce que l'on m'avait raconté, et bien avant que notre mère n'échange des informations avec l'Ombre, aucun chat ne la considérait comme faisant partie des leurs. Et ils osaient s'étonner de sa trahison ? Et si au fond Éclat de Rire regrettait de ne pas avoir suivi sa génitrice lorsque celle-lui lui en avait donné l'opportunité ? Ne lui en voulait tout simplement t-il pas qu'elle soit parvenue à se reconstruire en oubliant la famille qui l'avait abandonnée ?

- Tu es celui qui l'a abonnée quand elle t'a proposé de la suiv-

Mes mots furent interrompus par un coup de patte des plus fulgurants. Ne m'y attendant pas, je me laissais frapper ce qui eut pour effet de me repousser violemment. Ciel et terre se confondirent tandis que je roulais sur le sol poussiéreux. Je restais alors quelques secondes étendue sur l'herbe rase, sonnée. Ma vision brumeuse provoquée par le choc redevint nette et je pus finalement apercevoir le chat gris qui s’avançait vers moi. Ma joue me brûlait. Aussi y portais-je ma patte et constatais avec effrois que celle-ci s'était teintée de rouge. Je grognais d'agacement plus que de douleur avant de planter mes iris dilatés dans ceux de celui qui me faisait face.

- Lâche dis-tu ?

Péniblement, je me redressais pour finalement me remettre sur pattes avant de lâcher un râle moqueur.

- Je me demande bien qui est celui qui fait le plus preuve de lâcheté ici. Dis-je en lui désignant ma griffure. Je ne suis pas celle qui a commencé ce combat, tu es celui qui a levé la patte sur une apprentie qui ne faisait pourtant que te parler.

Je lui lançais par la suite un regard provocateur. Je n'allais pas attaquer et le laissais se rendre compte tout doucement de l'erreur qu'il avait commise. J'admettais, bien que cela me répugne, qu’Éclat de Rire m'était supérieur en matière de combat. Et ce fut notamment pour cette raison que je décidais de camper sur mes positions, je n'allais pas être celle qui porterait le deuxième coup. Et toi, que vas-tu faire, toi qui es déjà en tort ?

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 579
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Dim 8 Avr - 17:40

Eclat de Rire et Nuage des Ombres 


Il voulait se battre, il rêvait de se battre, surtout contre elle, cette petite imbécile. Eclat de Rire avait toujours rêvé d'une soeur, d'un frère, d'un compagnon de jeu qui serait toujours là pour lui. Et qu'est-ce qu'on lui avait donné ? Une imbécile Nuage des Ombres. Il avait beau se raisonner, il la trouvait de plus en plus bête. Comment avat t'il put changer d'opinion en si peut de temps ? Nul ne le savait, mais maintenant, face à elle, il avait la terrible envie de lui faire autant de mal qu'à une souris enragée. Mais que dirait son clan ? Que dirait t'il si un de ses guerriers rentrait, les pattes couvertes de sang de sa soeur, son sang ? Ces envies muetrières ne lui arrivait pas si souvent, et il avait peur de commencer à perdre la tête. Il la regarda d'un air de meurtrier, mais se contenta d'un regard. 

Il recula d'effroi en regardant ce qu'il avait fait à la petite. Sa patte était vêtu d'un liquide rouge et visqueux, qui laissait de petites traces rouges sur le sol. Etait t'il vraiment devenue ce qu'il avait tant peur de devenir ? D'un bond, il s'aloigna d'elle, et ouvrit sa bouche en signe de peur. Il plaqua sa bouche dessus, mais devant l'air menaçant de Nuage des Ombres, il reprit son regard noir. 

"Et alors, la petite va aller le dire à sa maman d'amour ? Oooh, pauvre choupinette !"

Et, aveuglé par la colère, il sauta sur Nuage des Ombres et roula sur le sol avec elle. La colère le fisait devenir de plus en plus dangereux, de plus en plus fort. Il s'inquiétait lui même. ils roulèrent longtemps ainsi, se prenant dans des racines. 

Spoiler:
 

_________________










Merci mille fois à tous ceux qui m'ont fait les signas et les codes, et mes en-têtes qui ne rentrent pas ici, vous êtes géniaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Ven 13 Avr - 22:53

Nuage des Ombres

Du haut de ma petite taille d'apprentie fraîchement nommée, je toisais celui qui me faisait face. Davantage considéré comme un inconnu plutôt qu'un membre de ma famille, je ne souhaitais pas à avoir affaire avec lui. Il ne représenterait jamais rien de plus qu'un ennemi à mes yeux. Or on ne traite pas avec un rival, et c'était à peine si je tenais à instaurer un climat de bon attente. Après avoir déblatéré de telles paroles, il était alors devenu évident que ces liens fragiles qui nous unissaient, Éclat de Rire et moi, s'étaient étirés jusqu'à venir à se rompre brutalement. Pour moi, c'était le point de non-retour. S'il ne m’estimait pas comme sa sœur, je ne ferai pas l'effort de le voir en frère. A l'entendre nous ne possédions pas la même mère et, pour être honnête, cela ne pouvait que me ravir. Fini les discriminations, Odyssée de Glace appartiendrait au Clan de l'Ombre entièrement tandis que Nuage des Vagues et moi serions enfin perçus comme membres du Clan de l'Ombre de lignée pure. J'y gagnais le bonheur d'une mère, un statut. Toi, tu y perdais l'amour de celle qui t'avait enfanté ainsi que la joie de posséder des frères et sœurs.

A cette pensée qu’Éclat de Rire sembla entendre, celui-ci me sauta au cou. Sous l'impact, sa forte masse me déséquilibra ce qui nous conduit à rouler au sol. Mes leçons d'entraînement défilèrent alors à toute allure dans mon esprit. Que faire face à un chat bien plus expérimenté que moi ? Étant plus imposant que ce que je ne l'étais, jamais je ne gagnerai. Mais je n'abandonnerai pas pour autant. A cet instant précis, je ne pensais plus qu'à une seule chose malgré mon manque d'expérience : lui faire la peau. C'est pourquoi je plantais mes griffes aussi profondément que possible dans la chair du matou, au niveau des épaules dans le but de lui cisailler la peau. J'entrepris ensuite de lui labourer le ventre, ce qui ne fut pas chose facile car mon adversaire m'empêchait d'atteindre cette partie sensible de son corps. Puis, dans un feulement rageur, je fis glisser l'une de mes pattes en direction de son thorax, non pas que je cherchais à lui trancher la gorge, celle-ci m'étant hors d'atteinte, mais simplement à lui planter les griffes à l'intérieur pour le tenir à distance.

HRP:
 

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 579
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Mar 17 Avr - 12:03

Eclat de Rire & Nuage des Ombres 



La haine se lisait dans les yeux du jeune guerrier. Enfin, il était impossible de lire quoi que se soit car son regard n'était que fureur, ses yeux avaient été remplacé par deux globes oculaires ensanglantés, comme ceux d'un démon. Il la détestait plus que n'importe qui, et jamais, au grand jamais il n'aurait pensé pouvoir frapper et riffer aussi fort. Mais, il était tellement énervé qu'il faisait n'importe quoi, ses pattes ss'égarant n'importe où, voltigeant dans les airs et arrivaient quelques fois seulement sur la fourrure blaanche de Nuahe des Ombres, qui ne tarderait pas à devenir rouge. Mais le guerrier ne voyait rien de ce qu'il faisiat, il n'avait conscience de rien. Sa seule envvie était de la laminer, de n'en faire que des morceaux de patés qu'il mangerait avec appétit. Il était dans un état de transe terriblement dangeureux, et extrêmement byzare. Lui même ne se reconaissait pas, il se voyait même en ce moment comme un meutrier avide de sang. Colère, haine et fureur se mélangeait dans sa tête, lui embrouillant l'esprit et l'empêchant de réféchir. Il roulait avec elle, et cette période de roulade infini fut bientôt intérromput par une brusque rayon de soleil. Eclat de Rire se releva brusquement, laissant l'aprentie rouler plus loin encore, secouée par le choc. Le rayon avait la lumière sur le sol mais aussi dans son esprit. Que dirait son clan ? 
"Alors, ça te vas comme leçon ? Tu as compris de quoi j'étais capable à présent ?"
Il ricana en observant le sol souillé de sang. Il ne voulait surtout pas admettre à la petite qu'elle s'était bien battue, cela lui aurait fait trop plaisir. Il repensa alors au but de sa venue. Il ne s'était pas rendu là pour se battre, non, loin de là. Et même, dès qu'il avait vu Nuage des Ombres, il lui avait sauté dessus en signe de joie. Mais celle ci avait reculé, l'avait profondément ignoré. Au fond, c'était sa faute, pensa t'il. Le soleil était maintenant très bas de le ciel, il était presque même trop bas. Bientôt, le clan se rendrait compte de sa journée d'absence, et il ne pouvait revenir sans proie, cela serait impossible.  Il déclara à sa demi soeur d'un ton qui se voulait dur et sévère : 
"Relève toi." 
Alors, sans même l'aider ou se certifier qu'elle avait exécuter ses ordres, il lui tourna le dos et reprit. 
"Nous nous sommes rencontrés ce matin, quand le soleil était proche de son zénith." Dit t'il, toujours dos à elle. "Celui ci est maintenant près de se coucher. Je suis un guerrier ; tu n'est qu'une aprentie. Ton clan va s'inquiéter si tu ne rentre pas avant que la nuit tombe. Moi je peux faire ce que je veux, tant que je ramène une proie. Je te propose une partie de chasse. Si tu reffuse, nous reprenons le combat, mais dans ce cas là tu te tais, et tu ne dis rien à ta maman. Et puis de toute manière, c'est toi qui aura voulu le reprendre, ce combat."
Eclat de Rire ricana. 
" Nuage des Ombres, je suis de dos. Si tu reffuse une partie de chasse, comme je te l'ai dit il n'y a même pas quelques secondes, tu te bas avec honneur. Donc, tu n'as absolument pas le droit de me prendre par surprise. Si j'étais toi, je prendrais la partie de chasse , parce que je tient à la vie, mais n'ai pas peur, je ne tueras pas.. Tu finiras juste aprentie guérisseuse, car ta patte sera invalide, je me demande  bien pourquoi..."
Le guerrier soupira longuement puis attendit la réponse de la petite. 



Spoiler:
 

_________________










Merci mille fois à tous ceux qui m'ont fait les signas et les codes, et mes en-têtes qui ne rentrent pas ici, vous êtes géniaux !


Dernière édition par Éclat de Rire le Dim 22 Avr - 16:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Sam 21 Avr - 16:43

Nuage des Ombres

Je ne cessais de répliquer aux coups que m'assénait le guerrier gris avec autant de puissance que me permettaient mes pattes. Il fallait que je tienne bon face à ce chat démoniaque si je ne voulais pas y laisser la peau. Lui qui était pourtant réputé pour blaguer à tout va, je trouvais en ce moment même que son nom ne lui sciait guère. Double Face lui aurait mieux convenu. Comment diable un chat pouvait-il se montrer tant bipolaire ? Ne serait-ce qu'en quelques minutes, son caractère avait changé du tout au tout, abandonnant la joie au profit de la haine et de la colère. Une vive lueur coupa finalement court à notre échange effréné. Étourdie par l'attaque finale, le peinais à me relever rapidement. Mes sens encore embrumés, je n'entendis mon demi-frère que partiellement. Je pus néanmoins reconstituer ses paroles après quelques secondes de réflexion. En effet, je savais à présent à quoi m'en tenir : j'étais désormais certaine d'avoir un chat incapable de se contenir dans la famille, à mon plus grand désespoir. Les mots qu'il prononça ensuite me firent arquer un sourcil. Il lui manquait une case décidément. Lui qui ne possédait que de simples griffures contrairement à moi qui étais recouverte de sang, du mien qui plus est, croyait-il que mon clan allait gober cette vielle excuse du « ce n'est rien, je suis tombée » ? Bien sûr qu'ils allaient se rendre compte que je m'étais battue ! Bien sûr qu'ils reconnaîtraient l'odeur pestilentielle du Clan de la Rivière ! Pensait-il vraiment que cet incident pouvait passer inaperçu ? Il aurait pu, si Éclat de Rire avait été plus fin en camouflant ses attaques sous forme d'égratignures. Mais ce ne sera malheureusement pas le cas. Non. Je n'aurai qu'un nom à donner, un seul, le sien. Suite à cette pensée, j'étouffais un rire, ne voulant pas trahir ce à quoi je songeais. Après tout, c'était bien trop amusant de le voir s'agiter ainsi. Je continuais alors à écouter les balivernes de mon vis-à-vis. Je maintenais mon avis : ce chat devait être né prématurément pour posséder un esprit digne d'un crapaud qui lui permettait de sortir de telles bêtises. En quoi refuser une partie de chasse pouvait engendrer un combat, en outre sous ma responsabilité ? Il se fout de moi ou… ? Je ne comptais pas lui bondir dessus en refusant de m'aventurer à ses côtés, ce serait donc lui qui rallumerait le feu. Une fois de plus, ce serait lui le fautif, pas moi. Frustré de s'être ainsi fait rabrouer par sa sœur, il devait chercher un moyen d'évacuer son insatisfaction par le biais du combat. En réalité, il ne cherchait seulement qu'une raison pour se battre, j'en étais convaincue. Mais puisque l'envie de finir en charpie ne m'enchantait pas plus que cela, j'allais accepter sa proposition pour lui en faire voir de toutes les couleurs. L'occasion était bien trop belle. Les commissures de mes lèvres s'élevèrent et bientôt je me mis à sourire tout en affichant un air mauvais. En rentrant chez toi, tu te trahiras certainement, de plus, tu ne ramèneras rien. Il croyait se donner des airs de « dominants » mais en réalité il était celui à être au bas de l'échelle. Depuis le début, j'avais été celle qui avait donné le ton à la conversation : je l'avais incité à s'énerver, poussé à m'attaquer entre autres en le provocant. Cet idiot s'était précipité dans les pièges que je lui tendais, tout avait marché à la perfection. Depuis le début, il n'avait cessé de se trahir, maintenant j'allais le faire passer pour un incapable.

- Très bien, Démon. Partons dans ce cas plus loin en direction des fourrés.

En s'aventurant par là-bas, j'espérais  trouver quelques proies à faire s'échapper d'entre les pattes du jeune guerrier totalement par « erreur ». Je me relevais donc, m'ébrouais pour désengourdir mes membres fatigués avant de m'avancer d'un pas.

HRP:
 

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Éclat de Rire
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 579
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Dim 22 Avr - 16:44

Eclat de Rire & Nuage des Ombres 


Il avait du parraître tellement imbécile devant sa petite soeur, tellement bête. Il s'étonna lui même de sa bêtise. Il n'avait réfléchi à rien avant de se jeter sur elle, il avait commençé à se battre d'un claquement de doigt. Son comportement n'était pas digne d'un guerrier, il le savait pertinament, et en cet instant, de dos, il regretta énormément ses gestes et ses paroles. Quel imbécile il avait été ! Nuage des Ombres aurait tout le loisir de dire à son clan qui l'avait frappé et rendut si couverte de sang. Son pelage était rouge et elle sentait l'entêtante odeur du clan de la rivière. Eclat de Rire, dégoulinant de sueur, déglutit dans un bruit sourd. Il redoutait ce qui allait se passer, et il avait terriblement peur des envements prochains.  Nuage des Ombres... Ce nom semblait maintenant si horrible et laid, si bête et naîf. Que dirait Valses des Etoiles quand il découvrirait, à la prochaine assemblée, qu'un de ses guerriers avait failli tuer une aprentie ? Eclat de Rire se rassura en se disant qu'il n'y avait plus dassemblées. Mais, sa panique remonta aussitôt lorsqu'il pensa que la cheffe ombreuse saisirait l'occasion pour aller se battre contre la rivière. Une idée germa aussitôt dans son esprit. Nuage des ombres était gentille, elle ne voudrait pas que tout le clan de la rivière soit puni à cause d'un seul membre. Il sentit sa tension retomber. 



"Hop hop hop ! Tu crois que je vais me laisser avoir ? On va où je veux  !"

Il réfléchit au quart de tout à l'endroit où ils ppourraient aller. Le sol de la clairière était souillé de sang, aucune sourit n'aurait la bêtise de vouloir s'aventurer par là. Les fourrées ? Trop dangereux, et surtout trop bête. C'était l'endroit que Nuage des Ombres avait choisi, en y allant à son tour, Eclat de Rire montrerait à sa soeur totue sa faiblesse. Mais l'endroit n'était pas tellement rempli... Il décida donc de se diriger vers quelques touffes dherbes où il sentit l'odeur familière des souris. Sachant sa soeur derrirèe lui, il se permit de souffler un peut. Le combat, bien qu'assez simple, l'avait fatiguée et il ressentait maintenant une préssion sans pareil : si il ratait sa proie, il prouverait à Nuage des Ombres une fausse faiblesse. 

"Viens." 

Il remarqua alors une sombre flaque de boue. Il s'en servirait en dernier recours, si sa techinique de négociation ne marchait pas. 


"Nuage des Ombres, ne me ment pas... Tu vas aller tout dire à ton clan n'est-ce pas ? Ne me réponds pas, je connais ta réponse. De toute façon, c'est bête, ton corps est couvert de sang et tu sens mon odeur... Que dira Etoile de Mystère quand elle découvrira cela, hein ? Je n'ose pas y penser, sutout qu'il n'y a plus d'assemblées, plus de pèriode de paix elle...."

Eclat de Rire frissona.
"Brr... Je n'ose même pas penser aux ravages que tes paroles vont faire... Etoile de Mystère profitera de cette occasion pour venir nous attaquer, elle attend ce moment depuis toujours... Mais nous sommes si faibles, nous nous en sortirons jamais... Tout cela est ma faute ! Mon clan va être détruit par ma faute ! Je m'en veux tellement, pourquoi t'ai je frappé, pourquoi... Si seulement tu acceptais de ne rien dire et de te laver... Enfin je rêve, ce n'est pas possible ma... Ma soeur de ferais jamais cela elle..."

Eclat de rire fit exprès de s'effondrer sur le sol, puis se remit debout, faisant trembler ses pattes. 


"Excuse moi, j'ai pensé tout haut..." 







Spoiler:
 

_________________










Merci mille fois à tous ceux qui m'ont fait les signas et les codes, et mes en-têtes qui ne rentrent pas ici, vous êtes géniaux !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    Mar 24 Avr - 22:24

Nuage des Ombres

Posséder pour moitié le sang du chat gris me répugnait. Un chat tel que lui… Dans la famille ? Les autres disent de l'Ombre qu'elle n'est porteuse que de malheurs mais à en juger par le chat qui se tenait face à moi, l'eau calme cachait en fait d'une rage incommensurable. Je le trouvais… Écœurant. Il ne savait pas ce qu'il voulait, se battre ou reconstruire des liens familiaux brisés ? Le choix lui semblait difficile. Pour moi, il ne l'était pas autant, du moins, plus maintenant. En se jetant ainsi sur moi il n'avait fait que confirmer les soupçons que j'éprouvais envers les autres clans : ils  ne trouvaient d'existence que  dans la nuisance. Ils cherchaient à nous détruire… En raison de cela, je ne leur accorderais jamais ma confiance, lui ne ferait pas exception. S'il comptait faire machine arrière, essayer de se faire pardonner, c'était trop tard. On ne revient pas sur ses décisions, on les assume quitte à en payer le prix fort.

Me fichant finalement pas mal de la direction que nous emprunterions, tant que nous dénichons quelques proies, je haussais les épaules et suivit le mâle. S'il venait à se planter dans la détection de gibier cela ne me ferait qu'une raison de plus de me moquer de lui. Je le laissais donc faire, attendant le moment propice pour lui lancer quelques piques. Celui-ci ne tarda d'ailleurs pas à pointer le bout de son nez. Je maintenais ardemment… Ce chat était un idiot fini. Me laver ? Et puis quoi encore ? Faire repousser mes poils tant qu'on y est ? Si me baigner faisait s'évanouir l'odeur de la Rivière, l'eau n'était pas magique au point de reboucher une fourrure trouée. Il me manquait pas mal de poils et nul doute que notre guérisseur s'en rendrait compte rapidement… Les guérisseurs ne sont pas dupes. Ils savent mieux que quiconque reconnaître une attaque d'une étourderie. Il n’emmènerait alors voir Étoile de Mystère à laquelle je devrais faire un rapport complet sur ce qui s'était passé. Éclat de Rire avait beau essayer de m’apitoyer, il était foutu, quoi que je puisse dire en rentrant chez moi. Même un chaton ferait d'avantage preuve de courage que lui. Je me retins alors de le lui cracher à la figure, préférant rentrer dans son jeu.

- Ta… Sœur ? Mince alors, je te croyais fils unique… A moins que tu ais changé d'avis et que tu sois prêt à mourir… De quoi déjà ? Ah oui, de honte.

Manque de bol pour lui, j'avais la rancune tenace. Il se trouvait également que j'avais un don pour retenir certaines phrases  que je n'appréciais guère. Aussi ne me fut-il pas ardu de me remémorer les mots que le matou m'avait balancé lorsque celui-ci commençait à perdre pied.

HRP:
 

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Partir en quête dé vérité ?    

Revenir en haut Aller en bas
 
Partir en quête dé vérité ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Partir à l'étranger
» Dire la vérité : les bienfaits qui en découlent
» Vérité amère
» economie d'eau, alimentation d'une habitation à partir d'un puits
» Partir en sauvage...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to the New Age :: BOUCLE TEMPORELLE. :: Légendes Guerrières :: Terres Libres-
Sauter vers: