Welcome to the New Age


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Humilité fait bon guerrier |Ombres|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Épopée des Lucioles
Patate Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2050
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   Mar 13 Mar - 14:08

Humilité fait bon guerrier
L’Oiseau entend les murmures. Il a simplement choisi de les ignorer. La tension devient presque insoutenable au sein du Clan de l’Ombre et le novice tente de s’en isoler majoritairement en ne prenant pas part aux discussions secrètes, aux regards lourds et aux manigances. Depuis le retour de sa tante, Caresse de l’Aile, sa tribu a changé et le doute a fendu les cœurs les plus acharnés parmi la cause d’Étoile de Mystère, y compris le sien. L’apprenti au pelage de neige se trouve une fois de plus confronté à ses propres valeurs, pris de court dans ce dilemme. Il a encore la sensation d’être trop jeune pour réfléchir aux questions politiques de son Clan. Les révélations de sa tante, la prisonnière, revenue du Clan du Tonnerre après un exil là-bas de plusieurs lunes, a ébranlé l’équilibre précaire qui unissait encore les membres de l’Ombre. Une grande bataille se prépare à l’horizon, l’affrontement ultime des vivants contre les spectres qui les hantent. Ses guerriers sont prêts à prendre les armes, mais Étoile de Mystère l’a interdit. Nuage d’Oiseaux ne sait plus s’il doit se ranger du côté de sa bien-aimée grand-mère qu’il avoue ne plus reconnaître dernièrement. Il se tient loin de l’influence de son frère, sa sœur et son père, tâchant de parfaire son entraînement seul, sans son mentor Éclair Ambré pour qui il entretient encore une profonde animosité. L’Oiseau se fait sourd aux questions qui déchirent sa tribu, à la menace des Étoiles Noires.

Afin de faire paix avec ses pensées houleuses, l’adolescent se prête souvent à l’exercice mental de la méditation. Prenant place dans un coin tranquille du campement, il ferme les yeux et se concentre sur sa respiration cherchant l’apaisement. Or, son processus se trouve soudainement interrompu à l’approche d’un vétéran du Clan, Patience de l’Araignée. La guerrière l’a toujours considéré avec énormément de mépris, cherchant toutes les raisons pour l’agresser, reconnaissant son odeur, Nuage d’Oiseaux garde les paupières closes en espérant qu’elle passera son chemin en le laissant à sa méditation. Évidemment, les choses ne se passeraient pas ainsi, et l’aînée lui adresse la parole d’un ton sec et venimeux, qui fait aussitôt s’écraser le petit contre lui-même. L’Araignée l’a toujours terrorisé. Maintenant qu’il a vieilli et mûri, elle ne l’effraie plus autant mais il préfère tout de même éviter leurs échanges.

«Encore en train de paresser, Nuage d’Oiseaux. C’est pathétique. À ce rythme tu ne deviendras jamais guerrier.»

L’apprenti ouvre les yeux mais ne répond pas, se contentant de lui offrir un petit sourire d’excuse. Effectivement, le novice contribue assez peu à son Clan dans les circonstances actuelles, refusant totalement de parler à son mentor et frère, puis boudant aussi souvent les apprentissages de son père Poésie de l’Ours qui a repris momentanément son apprentissage.

«Tu me fais pitié. Aller, bouges-toi un peu et va t’entraîner avec Nuages des Ombres. Elle n’est apprentie que depuis une lune mais se débrouille déjà bien mieux que ta petite cervelle de souris en combat! Va la chercher et dis-lui maintenant qu’elle a des choses à t’apprendre.»

Sous l’œil froid et cruel de Patience de l’Araignée, le petit se dirige vers l’autre novice, bouillant d’humiliation. La queue et les oreilles basses, il se râcle la gorge afin d’attirer son attention, balbutiant au passage, encore impressionné par le regard de la guerrière sur lui.

«B-bonjour N-nuage des Om-ombres. P-patience de l’Araignée m’a demandé si euh… Elle m’a dit de…»


Nuage d’Oiseaux perd rarement son franc parler et son langage soutenu, voire poétique. Piteux, il tente de se reprendre, son orgueil en miettes.

«Patience de l’Araignée m’a demandé de profiter de ton expertise des combats pour parfaire mes techniques. M’accompagnerais-tu au lieu de ton choix afin que je puisse en bénéficier?»

Le novice est mort de honte. Derrière lui, il entend le rire mesquin de la guerrière qui s’éloigne enfin. Le regard rivé sur le sol, Nuage d’Oiseaux a presque hâte de devenir guerrier, simplement pour prouver à cette vieille mégère ce qu’il vaut.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   Ven 23 Mar - 15:30

Nuage des Ombres


Couchée dans l'herbe rase du camp et pattes repliées sous mon thorax, je prêtais attention à ce qu'il se disait autour de moi. De mon poste reculé je pouvais aisément épier mes camarades et ne pus m'empêcher de remarquer que le camp était bien animé. Plusieurs chats s'agitaient, parlaient plus ou moins fort sans toutefois venir à hurler. Certains s'étaient regroupés à l'écart, préférant discuter à voix basse, faisant ainsi baigner le camp dans un murmure incessant. L'atmosphère tendue ne présageait rien de bon. Celle-ci incitait les chats à se montrer méfiants les uns envers les autres, l'harmonie n’existait plus. Si toutefois elle avait existé un jour. Tout en repensant aux récents événements, je laissais échapper un soupir et posais lacement ma tête contre le sol, les yeux mis-clos.

Tandis que je somnolais, un bruit nouveau fit se tendre mes oreilles. Je me redressais alors et découvris un jeune matou blanc qui n'affichait pas fière allure. En jetant un coup d’œil discret par-dessus son épaule je compris immédiatement pourquoi. Nuage d'Oiseaux venait subir une nouvelle fois les railleries de Patience de l'Araignée. Me demandant alors ce qu'il pouvait bien attendre de moi, je plantais mes iris dans les siens tandis que mon camarade de tanière détournait le regard en direction du sol. Sa locution si particulière n'était plus, celle-ci avait laissé place aux bredouillements ce qui me dérouta quelque peu. La suite me surprit d'autant plus. Je haussais un sourcil. Moi ? L'aider à s'entraîner ? Les rôles ne se seraient-ils pas inversés par tout hasard ? Non pas que cela me déplut d'entendre une telle requête mais Nuage d'Oiseaux avait débuté son apprentissage avant moi, en ce sens ce devrait être lui qui devrait me montrer quelques techniques, pas l'inverse. Cependant, et à en juger par sa posture, il n'était pas bien difficile de comprendre qu'il avait été contraint de venir me voir. Je passais donc mes réflexions sous silence et dis disparaître mon air interrogateur.

- Je n'y vois aucun inconvénient… La Colline Macabre te convient je suppose ?

Question rhétorique plus que réelle proposition, car au vu de ses dires la destination devait lui importer peu. Je pris finalement appui sur mes pattes et m'étirais longuement dans le but de préparer mes pattes à la marche qui allait s'ensuivre. J'adressais ensuite un signe de tête à l'apprenti pour l'inciter à me suivre au travers du camp. Une patrouille devrait se trouver là-bas à l'heure qu'il est, nous n'aurions qu'à les rejoindre pour qu'ils puissent nous surveiller pendant que nous nous entraînons. Autrement, nous risquions de nous faire lourdement réprimander par Étoile de Mystère.

- Qu'aimerais-tu que je te montre ? Je ne connais pas encore grand-chose mais je peux peut-être t'aider sur certains points.

Loin d'avoir l'expérience nécessaire à l'élaboration d'une leçon parfaite, je comptais grandement sur le soutien de Nuage d'Oiseaux. Si je n'avais aucune idée de ses qualités et de ses défauts en combat, lui devrait en avoir une petite idée, n'est-ce pas ?

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épopée des Lucioles
Patate Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2050
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   Lun 2 Avr - 16:51

Humilité fait bon guerrier
Nuage d’Oiseaux se languit parfois d’une autre vie. Une où un chat n’aurait pas à se définir par le combat. Au fil de ses apprentissages, le jeunot prend de plus en plus goût à la chasse malgré ses réticences à tuer les proies. Il ne peut en être autrement : sa survie et celle de son Clan en dépendent. Mais la guerre est un concept que le petit ne peut simplement pas se représenter, ni sa nécessité. À ses yeux encore bien naïfs, le combat nuit à l’un comme l’autre des partis. Comment se résoudre à répandre le mal, même lors d’un entraînement? Ses réserves le rendent profondément évitant. Il a acquis les techniques de manière théorique mais la pratique lui échappe encore. En partant aux côtés de Nuage des Ombres il fait discrètement la moue, terrifié à l’idée de lui faire mal. Avec sa carrure d’adolescent, il surplombe sa cadette en poids et en taille. Ne pourrait-il pas lui faire mal, ainsi jumelé? Non, l’Oiseau se gardera bien de sortir les griffes, si même il arrive à se convaincre de passer à l’offensive. Peut-être parviendrait-il à l’influencer vers une autre tâche que celle que Patience de l’Araignée lui a assigné? Depuis le retour de son frère au Clan, l’apprenti au pelage blanc se montre de moins en moins coopératif et de plus en plus obstiné. Même le plus doux des moineaux peut se montrer récalcitrant, voire rebelle. On dira que Nuage de l’Oiseaux se trouve en pleine période houleuse de l’adolescence.

Au moins, Ombres l’accueille avec son calme implacable habituel, sans moqueries ou orgueil. L’Oiseau la remercie du regard, l’émeraude de son œil brillant quelques instants. Le pauvre se fait souvent victime des railleries de ses camarades, une position qu’il accepte par lâcheté. Il lui arrive souvent de se croire méritant de telles injures même si ses sœurs s’opposent à cette idée avec force. Son estime en miettes, il accepte de la suivre à la Colline Macabre en rêvassant d’une autre vie. Une où il se fait poète, où on se suspend à ses lèvres tandis qu’il récite chansons et vers. Nuage d’Oiseaux n’a d’adresse que celle du cœur, une qualité que personne au sein de son Clan ne remarque. Il se demande où est sa place, gardant le silence auprès de sa congénère qui de toute manière ne comprendrait pas. Il la regarde, découragé, en se disant qu’elle n’est pas différente des autres, à tenter à tout prix d’atteindre un idéal du soldat accompli. L’Oiseau se demande si elle sait ce que ça veut dire avec un peu de condescendance. Il va s’en dire qu’il ne sait pas plus que sa consoeur. Il le découvrirait bien assez tôt, pour s’en dégoûter davantage. Au moins, Nuage des Ombres se montre humble, une qualité que le matou blanc apprécie aussitôt.

«Patience de l’Araignée désire me voir entraîné au combat car elle sait qu’il s’agit d’une discipline où je n’ai ni intérêt ni talent. Son objectif aujourd’hui est celui de l’humiliation. Elle a l’ambition que je constate ta supériorité dans ce domaine tandis que je suis plus âgé et expérimenté. Nous ne sommes pas obligés de faire comme elle le désire.»

Nuage d’Oiseaux s’est remis à bouder, cette fois ouvertement. Il est plutôt surprenant de le voir ainsi, lui habituellement d’un optimisme à toute épreuve et d’une gentillesse inébranlable. Les événements récents de sa vie l’auront laissé amer et les perturbations de l’adolescence plus émotif qu’à son habitude. Réalisant qu’il n’est pas agréable et que Nuage des Ombres n’a rien mérité de sa mauvaise humeur, il se reprend, articulant lentement :

«J’imagine qu’il faudrait quand même que je m’exerce, surtout si nous devons nous battre contre les Étoiles Noires d’ici peu…»

Le pelage du novice s’hérisse d’un coup, trahissant la peur qui le ronge face à cet ennemi sans visage. Il se lèche le poitrail, gêné, avant de se reprendre :

«Nous pourrions peut-être pratiquer euh… l’esquive?»

Parce que ce qu’il a vraiment besoin de pratiquer, soit l’offensive, le rebute beaucoup trop encore.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   Ven 6 Avr - 22:18

Nuage des Ombres

Ne m'attendant pas à ce que Nuage d'Oiseaux s'exprime de la sorte, je souris maladroitement. Servir ainsi d'exemple à un apprenti plus âgé que moi ne déplaisait guère, je devais bien l'avouer, car c'était pour moi la garantie que mes efforts ne s'étaient pas faits en vain. Ceux-ci avaient finalement porté leurs fruits pour me permettre de me faire un nom, pour que mon existence soit reconnue comme appréciable au sein de mon clan afin que je m'y sente réellement à ma place. Mais étrangement, je ne pouvais pas me réjouir complètement. Un compliment qui n'avait de but que de contraster avec les capacités du jeune matou… Un compliment douloureux, voilà ce que c'était. De plus, je refusais d'être prise comme moyen d'humiliation. Je ne travaillais pas pour dévaloriser mes camarades ni même pour me sentir supérieure, je m'investissais seulement dans l'unique but que mon travail soit estimable. Je voulais avant tout me montrer serviable et digne d'appartenir au Clan de l'Ombre. En agissant de la sorte, Patience de l'Araignée n'avait pas seulement piétiné les sentiments de l'apprenti, mais les miens aussi et c'était inacceptable. On ne se sert pas d'une personne pour en blesser une autre, on le fait soi-même. Mais Patience de l'Araignée n'avait pas l'air d'accord avec cela et préférait refiler l'inconfort de devoir rabaisser quelqu'un à une autre personne. Je restais un long moment silencieuse, observant le chat qui séjournait à côté de moi. De quoi me plaignais-je ? Nuage d'Oiseaux était bien plus touché par ce qu'il se passait. Je vais l'aider. Sûrement plus par fierté que par réel attrait, j'allais lui venir en aide. Quelque peu remontée, je soufflais un bon coup puis repris contenance avant d'hocher la tête.

- Va pour l'esquive dans ce cas.

Par chance, je me trouvais être plus habile en esquive qu'en réel combat, la force n'étant clairement pas à mon avantage. Je pouvais ainsi espérer être utile à Nuage d'Oiseaux afin de lui permettre de progresser. Patience de l'Araignée n'aurait de ce fait plus rien à redire concernant ses capacités. Qui plus est, une séance d'entraînement ne se faisait jamais à sens unique, si je devais être celle qui enseignerait en cette journée, il ne faisait aucun doute que mon compagnon me révélerait les défauts que je possédais, consciemment ou non. Car on ne se rend compte de ses imperfections que lorsque l'on cherche à transmettre le meilleur à un camarade. Perdue dans mes pensées je ne remarquais pas immédiatement notre arrivée à la Colline Macabre jusqu'à ce que nous croisions la route d'une patrouille. J'informais alors prestement les guerriers des raisons de notre présence avant d'entraîner le blanc un peu à l'écart.

- Bon...Voyons voir… Je vais t'attaquer et tu devras esquiver mes coups. J'essaierais de voir comment tu réagis pour tenter de corriger ta position si jamais j’aperçois une faille… J'espère que ça conviendra…

Je le laissais ensuite prendre ses distances tandis que je prenais les miennes. Je me concentrais un instant avant de lancer un regard assuré à Nuage d'Oiseaux.

- Prêt ?

J'attendais que mon camarade me donne le feu vert pour m'élancer en sa direction. Une fois que je l'eus obtenu, je pris appui sur mes pattes arrières afin de me propulser. Je décidais de zigzaguer, pour que l'attaque ne soit pas frontale, avant d'arriver à la hauteur de l'apprenti histoire que cela complique la chose. De cette manière j'espérais apercevoir davantage rapidement les faiblesses que possédaient ses appuis.

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épopée des Lucioles
Patate Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2050
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   Jeu 12 Avr - 18:07

Humilité fait bon guerrier
L’Oiseau a l’habitude de se montrer honnête. Les secrets ne lui siéent pas bien. La culpabilité l’alourdit et les remords l’entraînent vers plusieurs angoisses. Non, le petit préfère nommer les choses sans détour, de sa douceur habituelle. Blesser autrui n’est absolument jamais son intention même que la seule penser de froisser quelqu’un le plonge dans les eaux tumultueuses de l’anxiété. Il n’a donc d’utilité à cacher la vérité à Nuage d’Ombres, aussi humiliante soit-elle. Le novice connaît pleinement ses faiblesses au combat, alimentées par ses réticences de plus en plus obstinées devant cet art dont prennent goût tant de ses camarades. Même sa douce sœur Nuage de Chouettes semble mieux se débrouiller que lui et parfaire ses techniques. Sauf que l’Oiseau a quelque chose de profondément obstiné lorsqu’il se décide à refuser quelque chose. Même les pressions des guerriers l’entourant n’ont pas suffit à briser son évitement de la chose et il espère encore qu’il parviendra à décourager assez sa mentor improvisée pour qu’elle laisse tomber elle aussi. Le jeune mâle ne vit pas que la perspective d’être un instrument d’humiliation embêtait sa consoeur. Il se contentait d’avancer en se distrayant des alentours, sursautant devant le soupir de l’autre. Elle devait déjà être ennuyée de sa présence. Le petit ne dit rien, habitué à de telles réactions de la part de ses camarades. Heureusement qu’il y avait ses sœurs, bien plus patientes que le reste de son Clan.

À la vue de la patrouille s’approchant, l’adolescent se crispe, prompt à se placer devant sa cadette afin de la protéger du courroux possible des Escadrons. Il s’inquiète à l’idée qu’on enferme l’apprentie simplement pour avoir accepté de l’aider. Ils devraient être accompagnés, mais Patience de l’Araignée a sûrement oublié de leur attribuer un surveillant. Nuage d’Oiseaux tente maladroitement de leur expliquer, devancé rapidement par sa complice. Les autres semblent satisfaits de la réponse et la présence de Poésie des Ours, son père, aide probablement à éviter les ennuis. Les deux apprentis se dirigent donc à l’écart, où l’Oiseau est plutôt heureux de se retrouver. Il a peu l’occasion de discuter seul à seul avec d’autres représentants de l’Ombre de son âge. Il s’apprête à engager une conversation pour mieux connaître sa déterminée consoeur, mais celle-ci débute l’entraînement avec des explications qui rendent nerveux son aîné. Il déglutit, l’air visiblement mal à l’aise. Attendez… elle va vraiment se jeter sur lui? L’apprenti au pelage laiteux se place du mieux qu’il le peut dans la position que lui a enseigné son mentor, puis lève la tête vers elle et lui dit qu’il est prêt. Nuage d’Ombres se met aussitôt à zigzaguer, prête à lui foncer dessus à tout moment. La panique envahit progressivement l’Oiseau qui le regarde en écarquillant les yeux, surpris de sa vitesse. La peur le fait abandonner sa position et l’apprentie lui fonce directement dessus. En tombant, Nuage d’Oiseaux entraîne la jeune chatte et ils roulent ensemble dans la poussière. Placé sous elle, le chat blanc émet un gémissement de douleur.

«Aïeeeeuh…»

Le pauvre ne s’est même pas défendu et n’a même pas tenté d’esquiver. À présent, il est pétrifié devant le contact de Nuage d’Ombres, gêné et confus. Il ferme les yeux pour ne pas la regarder, rougissant sous son épais pelage.

«Je suis désolé! Je te l’avais dit que j’étais un incapable! Tu n’as qu’à dire à Patience de l’Araignée que tu as fait cet entraînement d’accord? Je lui dirai que tu étais la meilleure prof et… Désoléééé! Tu n’as rien au moins?»

Peut-être le saurait-il s’il osait au moins ouvrir les yeux? Pour l’instant il désire tout sauf scruter son humiliation en face.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   Mar 17 Avr - 14:27

Nuage des Ombres

Je n'avais jamais pris pour habitude de me ménager durant mes entraînements, m'obligeant ainsi sans cesse à fournir plus d'efforts que ce que mon corps était capable de produire. Nous progressons plus vite lorsque l'on se dépasse. Augmenter la difficulté des exercices nous permet de commettre des erreurs afin d'en tirer des leçons pour ne plus les reproduire. C'était comme cela que je voyais les choses. Aussi avais-je pensé qu'il en serait de même pour mon camarade. Étant plus âgé que moi de trois lunes, je m'étais dit qu'il serait en mesure de suivre le rythme que j'imposais durant mes séances malgré tout ce que j'avais pu entendre sur lui. Je refusais de croire qu'un apprenti de dix lunes ne sache rien faire, il devait bien connaître quelques mouvements. Mais force de constater que je m'étais fourvoyée. Les rumeurs étaient finalement peut-être fondées ? Non, il n'est pas correct de juger sur les premières impressions. Mais tout de même… Paniquer au point de ne plus être capable de ne faire ne serait-ce qu'un geste infime… Cela ne présageait rien de bon pour la suite. Sentant que le doute s'emparait de moi, j'inspirais le plus profondément possible pour le faire disparaître. Maintenant que nous nous étions royalement ramassés, je devais bien trouver un moyen de remettre en confiance Nuage d'Oiseaux. Le pauvre s'était immédiatement excusé de n'être qu'un incapable et refusait d'ouvrir les yeux. Je restais silencieuse l'espace de quelques secondes avant d'enfin me décider à le relâcher.

- Tu rigoles ? C'est moi qui te suis tombée dessus comme un vulgaire poids mort… Je suis désolée… Je n'aurais peut-être pas dû commencer l'entraînement de la sorte.

L'instant suivant, j'aidais mon camarade à se relever avant de l'observer attentivement. Il ne devait pas être sûr de lui dans ses actions. Pourtant en combat c'était primordial. Il suffisait de douter une seule seconde pour que l'adversaire s’aperçoive de notre indécision pour nous terrasser. Il devrait travailler sur cet aspect, pas sur le combat en lui-même selon moi. Mais pour l'heure, faisons comme si de rien n'était.

- On n'a rien vu, d'accord ? On a juste glissé.

De toute évidence, il n'y était pas pour grand-chose. On ne naît pas en choisissant son caractère, aussi trouvais-je cela complètement stupide de s'énerver pour quelque chose que l'on ne maîtrise pas réellement. Se braquer ne servirait donc à rien, au contraire je devais faire en sorte qu'il se détende. Nos deux manières d'apprendre devaient être à l'opposé l'une de l'autre. Et aux vues de ce qu'il venait de m'offrir je devais m'adapter à lui plus que ce qu'il devait s'adapter à moi pour que je puisse l'aider à s'améliorer correctement. Une idée germât alors dans mon esprit. Lui qui aimait les mots, pourquoi ne pas essayer de s'entraîner par la parole ? Ce serait certes assez original, mais peut-être bénéfique pour lui ? En tout cas, cela valait le coup d'être tenté plutôt que de se forcer à continuer quelque chose qui n'aboutirait à rien.

- Je ne sais pas comment vous fonctionnez toi et ton mentor d'ordinaire mais nous allons essayer une autre méthode. Dans un premier temps, je te dirai des attaques à l'oral auxquelles tu devras trouver des solutions rapidement. Par exemple je te dis « courir et viser la patte avant droite » et toi tu devras me répondre quelque chose comme « pivoter sur la patte avant gauche, faire un demi-tour et contre-attaquer sur l'arrière-train ». Quand tu auras trouvé une solution nous pourrons discuter de sa validité et quand tu seras un peu plus à l'aise nous referons la même chose, mais au lieu de parler, nous vérifierons ta proposition par une mise en situation. Finalement, et si tout cela marche bien, nous ne mettrons plus de parole mais seulement des gestes. Qu'en dis-tu ?

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épopée des Lucioles
Patate Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2050
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   Dim 22 Avr - 23:31

Humilité fait bon guerrier
L’Oiseau se complaît dans ses vieux réflexes. Ceux-là même qui freinent sa progression et l’entravent sans cesse, le condamnant à l’immobilité. Il ose en rire même, ne serait-ce qu’un peu, malgré l’embarras qui l’habite. L’enfant préfère l’humiliation à l’effort lorsque ses qualités ne sont pas mises à profit. Toujours à douter de lui au moindre pas, et s’applaudir presque de ses échecs. Il s’agit d’une voie plus facile. La réussite l’effraie davantage. Que faire après? Nuage d’Oiseaux craint déjà les attentes qu’on pourrait avoir au sujet de lui. Les moqueries et commentaires hargneux ne lui font plus grand-chose désormais, il s’y habitue progressivement. Il y a quelque chose de rassurant dans cette réputation presque, même s’il en souffre. Confort et mal-être vont parfois ensemble et il s’agit du cas un peu spécial du novice. Il aime rejeter la faute sur lui, espère peut-être recevoir l’attention particulière de Nuage d’Ombres. Difficile à ce point-ci de deviner ses véritables intentions, il les ignore lui-même. Il sourit désormais, de manière gênée, se moquant de lui et de sa stupidité. N’est-ce pas plus aisé que de se véritablement se donner la peine? Il rouvre brusquement les yeux néanmoins en l’entendant s’excuser à son tour, braquant vers elle un regard surpris lui donnant un air particulièrement naïf, voire un peu stupide. Il se redresse en toute hâte, surpris de ne pas l’entendre l’attaquer. Elle sonne un peu comme sa sœur ainsi, à s’approprier le blâme inutilement. Il a honte désormais, cette fois réellement. Il ne devrait pas faire sentir sa mentor du jour ainsi. Elle mérite mieux qu’un empoté d’élève tel que lui, se dit-il.

Sa gêne se transforme progressivement en sourire. Malgré son jeune âge, Nuage d’Oiseaux entrevoit chez sa cadette l’étoffe d’une pédagogue de renom. Elle se donne du mal, à la fois pour lui permettre de mieux se sentir, d’oublier ses erreurs et de passer à autre chose. Il est plutôt impressionné, voire même intimidé, par sa maturité et sa maîtrise d’elle-même. Il se sent bête tout à coup d’avoir été si peu dédié à l’exercice précédent, même s’il n’était effectivement pas prêt à autant d’action. Il tâche de se concentrer, se contenant d’un hochement de tête. Plutôt bavard, il est rare de le voir se terrer dans un silence. L’autre le mettait progressivement en confiance et avec ce sentiment, un peu plus de détermination dans l’exercice de ses capacités en combat. Enfin, si on peut les décrire ainsi. Heureusement, sa vis-à-vis se montre tout aussi adroite que créative, et lui décrit rapidement une façon de faire tout à fait originale qui fait écarquiller les yeux de l’aîné du duo. La manière de procéder décrite plaît aussitôt à Nuage d’Oiseaux. Le mâle apprécie les mots, leurs subtilités, il aime les utiliser et les manier à sa guise. Il s’agit de ses armes après tout. Usant des mots pour piquer sa curiosité, Nuage d’Ombres a prouvé mieux connaître son apprenti du jour qu’elle ne l’a cru peut-être. Ses prunelles s’illuminent. Le procédé ressemble beaucoup aux histoires interactives auxquelles il se prête parfois avec les Anciens. Il aime bien les combats romancés, peut-être pourrait-il même être plutôt doué dans ce que propose la jeune chatte.

«C’est… Voilà une brillante idée Nuage d’Ombres! Tu es une excellente pédagogue, nul doute que tu feras une excellente mentor dans l’avenir.»

Lui-même de pouvoir un jour imposer le respect d’un jeune être un jour. Chaque chose en son temps après tout. Il doit déjà devenir guerrier, ce qui en soit pourrait s’avérer plus complexe que prévu.

«Il s’agit d’un excellent compromis. Je t’écoute dans ce cas, je fournirai la meilleure réponse possible, promis.»


Pour une fois, il est sincère. Ce qui est tout à l’honneur de Nuage d’Ombres.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ombre Fantôme
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 108
Age : 17
Date d'inscription : 04/03/2018


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   Lun 23 Avr - 19:59

Nuage des Ombres

Plus qu'un simple moyen transitif qui conviendrait à mon camarade, je cherchais à élaborer une leçon digne de ce nom dont nous pourrions tous deux en tirer profit. Lui n'en avait peut-être pas conscience, mais Nuage d'Oiseaux m'était d'une grande aide, il l'était tout autant que ce que je devais l'être pour lui. Sa calme présence m'apprenait en quelque sorte à ne pas lui répondre sèchement, moi qui avais pourtant l'habitude de répliquer rudement lorsque je sentais que la situation me glissait entre les pattes. Ici, je ne maîtrisais rien. Mis à part la Colline Macabre qui m'était familière, tout m'était étranger ; pouvoir sortir sans que les membres de l'Escadron ne vous surveillent à proprement parler, devoir s'entraîner avec un chat au caractère diamétralement opposé, enseigner à un aîné… Non, ce n'était vraiment pas une situation à laquelle j'étais accoutumée. Pourtant, tout semblait bien se passer si nous mettions de côté l'incident précédent. Mon idée semblait ravir mon partenaire ce qui présageait une séance riche en expérience. Alors pourquoi s'énerver ? Lui faisait des efforts, j'en ferais donc également.

Contente d'avoir déniché la solution adaptée à notre problème, le compliment de Nuage d'Oiseaux ne m'atteignit pas immédiatement. Ce ne fut que quelques secondes après que la gêne s'empara de moi. J'offris alors un faible sourire à mon vis-à-vis avant de lui adresser un signe de tête pour le remercier. Mon sale caractère semblait avoir disparu pour finalement laisser place à ma vraie nature, celle d'une chatte peu assurée mais pourtant attachante. Si Nuage d'Oiseaux acceptait de dévoiler ses torts et ses travers, pourquoi essayer de cacher les miens ? Puisque l'atmosphère semblait d'être détendue, autant continuer dans cette voie-ci. Je lâchais prise, décidant simplement de profiter d'un moment en compagnie d'un autre apprenti. Personne n'était là pour nous gêner, pour nous dire ce que nous devions faire ou ne pas faire, l'avenir de cette journée ne tenait qu'à nous. Fini les ordres, et cela ne pouvait que me combler. Je m'approchais du blanc et m'assis à côté de lui, lui adressant par la même occasion un regard enjoué.

- Je compte sur toi !

Affichant un ultime sourire, je repris mon sérieux travailleur avant de faire ma première proposition.

- Si je te dis « courir, s'approcher par le flanc gauche et viser la cuisse », à quoi penses-tu ?

_________________
Ombre Fantôme s'adresse à vous en White.

Nuage Vagabond:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Humilité fait bon guerrier |Ombres|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Humilité fait bon guerrier |Ombres|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Art et humilité
» j'ai fait un chapeau !
» l'union fait la force 'a Meknes
» le fromage fait maison
» Shampooing "fait maison" ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to the New Age :: BOUCLE TEMPORELLE. :: Légendes Guerrières :: Ombre-
Sauter vers: