« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Glouglou Libre !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feu de Forêt
Réservé-e.
Réservé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 294
Age : 11
Date d'inscription : 25/09/2017


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Glouglou Libre !    Sam 10 Fév - 12:31

                        Glouglou !
                                                                 J'aime ce titre 
[Camp]


Mais sincèrement, je me suis toujours demandé à quoi cela servait de se lever le matin. La matin c'est le repos, le matin on se repose de la journée d'avant, fin je ne sais pas, le matin on fait ce qu'on veut, on bouge pas, on est allongé tranquils dans la mousse mais.... Mais je sais pas, tout le monde se lève le matin. C'est vraiment pas pratique, après on est fatigué quand on veut rester debout la nuit non ? Cette question, elle tourne, elle retourne, elle retournait et retournera toujours dans ma tête. Et sincèrement , sans exagérer, ça doit faire au moins 20 lunes que je me pose cette question... Et tout le monde me réponds toujours "non, c'est normal Eclat de Rire, lève toi et va chasser"... Alors du coup je me lève et je vais chasser, je vais me battre, et quelques fois,  je ramène deux ou  trois proies. Non, j'arrête. J'en rammène plus, beaucoup plus. Enfin, cela dépent du temps, de... De... Oui bon. Toujours est-il , on aura beau me dire que c'est plus pratique de se lever le matin je comprendrais jamais. Mais,  faut toujours écouter ce que dit le chef alors, comme je suis pas chef, bah... Bah je me lève et je sors de la chaleur pas si chaude de ma tanière. 


Le soleil éclaire le centre du camp, mais sans réchauffer la moindre partielle de terre. Le froid me mord le corps à chaque pas que je fais. Ma fourrure grise ondule au gré du vent et je marche lentement, très lentement vers le tas de gibier. Mes yeux sont extrêmement difficile à ouvrir, et la lumière n'arrange rien. Elle ne se décide à venir que quand je me décide à sortir. Quelques fois, je ne peux m'empêcher que le monde est térriblement injuste avec moi. Et puis après je me rends compte que vut ma beauté, je peux pas dire que la vie est injuste. C'est vrait, certains chat sont vraiment dénué de beauté, c'est triste. Pour eux, bien sur, mais aussi pour ceux qui les regarde. Mais j'ai beau chercher au plus profond de ma mémoire, je ne me souviens pas avoir vu des chats vraiment laid. Sauf ma mère peut-être mais ma mère... Ma mère était particulière... Arpès avoir réussit, bien que très difficilement, à ouvrir vraiment les yeux, je 'assois sur le sol. La nuit est tombé toute la nuit et celui ci est trempé. Quand je me rends enfin compte que je viens de mouillet mon pelage, je pousse un cri suraigu franchement pas viril. 




"Ouais bah en même temps il avait pas qu'à faire pluit parceque fhvfeàhvbdhpenqeb..."


Oui,  oui, je sais bien que les derniers mots prononcés, et même toute la phrase ne veut absolument rien dire. Je présente mes excuses au clan des Etoiles pour parler si mal dans un petit grognement et prends une proie pour aller la manger dans un endroit sec. SEC. Sans hésiter, je me précipite vers l'antre de Naïade.  Je n'ai jamais osé lui dire, mais elle a une répartie... Bien sur moins dévelloppé que la mienne mais quand même, elle m'a toujours épatée... Je rennifle, en essayant de sentir la chaude  de mon amie mais ne sent qu'un petit parfum de maladie mélangés à l'cidité des herbes médicinales. Je ne peux pas le cacher, je suis déçu. Déçu de ne pas la voir dans son antre, déçu de ne pas pouvoir lui lancer encore quelques pics avant de pouvoir partir chasser. Aussi énervée qe triste, je ne prends même pas la peine de m'assoir pour manger et dévore ma maigre souris en en coup de dent. 

[Chutes ] 


Le soleil est plus haut dans le ciel, il doit être aux alentours de midi. Quand je suis sortit, le camp fourmilliait déjà de tonnes d'aprenties, de chatons, de guerriers.... Tout ce petit monde criait, me cassait les oreilles, alors je suis partie mais... Mais j'ai fait le malin et je me suis rendu aux chutes, où le bruit des cascades résonne dans mes timpants. J'avais entendu quelques légendes parlant des chutes et du clan du Tonnerre, avec une certaine meute, mais je ne m'en souviens pas très bien... Toutes ces légendes, je ne sais jamais si c'est du lard ou du cochon. Et puis d'abord, qui les a vécus ces histoires ? Les anciens ? Même pas, ce sont juste des ccontes à dormir debout.  


Tout en ensant à ces anneries, je me prit la patte dans une racine et m'étala sur le sol. 


"Roh non... J'en ai mare moi !"


Lentement, je me relevais et m'assis en pestant contre cette fichue racine. 






Rp libre, viendra qui voudra ! 


Cette maudite envie d'écrire :
 

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Glouglou Libre !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» Lecture libre et gratuite
» Normandie vol libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires :: Chutes d'eau-
Sauter vers: