Welcome to the New Age


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Homecoming |Fratrie Valeurs|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Épopée des Lucioles
Patate Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2080
Age : 25
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Homecoming |Fratrie Valeurs|   Mer 25 Oct - 2:20

Gardien des Flammes
Homecoming
Cette nuit, les songes l’ont laissé s’apaiser, pour une fois. Il s’éveille dans une sorte de paix, la tribu déjà en effervescence. De la tanière des guerriers, le matou les entend. Leurs vies actives qui s’entremêlent, les rires malgré les temps rudes de l’hiver, les chamaillades de novices plus bien jeunes maintenant, les plans des guerriers et les piaillements de chatons s’empressant auprès de leur mère, Reine des Fées. Parmi les derniers sur ses pattes, il quitte la tiédeur de sa couche, rejoignant son Clan au-dehors. Ses prunelles scrutent la foule dans une modestie qui le caractérise. Quelques chats le saluent, comme pressés d’une énergie dont Gardien des Flammes s’étourdit. Tous semblent occupés d’un éclat passionné et d’un objectif. Parmi eux, le matou crème n’est qu’un pâle fantôme, une âme encore éveil. Rien encore ne l’anime réellement si ce n’est des éclats encore trop récents de la perte de la majorité de sa famille. Parfois, il se plaît à assister au spectacle matinal, sidéré par sa chance. Son père aura eu raison à son sujet. Malgré son côté taciturne, voire même solitaire, une vie loin de son Clan l’aurait condamné. Ici, une étendue de possibilités s’offre à lui à lui. Tranquille, il se fraie un chemin entre les chats épars qui ponctuent son existence, à une distance qui appartient aux cœurs brisés. Gardien s’inscrit dans les habitudes, ce matin encore il les suit à la lettre. Ses pas le mènent jusqu’à une silhouette élégante. Ombre et lumière, Candeur d’Hiver lui fait dos, occupée à il ne sait quel rituel appartenant à ses propres habitudes.

Parfois, le jeune guerrier s’arrête. Retient son souffle, habité par autant de peurs que de pensées. Parfois, il s’arrête pour contempler tout ce qu’il possède, tout ce qu’il pourrait perdre. Gardien des Flammes est un chat de peu de mots, malhabile avec les sentiments parfois profonds qui animent régulièrement son cœur émotif. Il sait pourtant nommer sans mal ce qu’il ressent pour sa sœur. L’amour que seul un frère peut prodiguer, doublé d’une détermination sans détour de la protéger. Discret, il la rejoint, lui offrant un sourire. Il a bien dormi. Ce matin il se sent bien, épargné par les vagues tristes qui parfois viennent se fracasser contre ses côtes. Il entreprend une toilette, levant les yeux vers un ciel dépourvu d’entraves, son bleu spectaculaire se reflétant contre ses prunelles noisette. La perspective d’une journée si douce fait s’emballer ce cœur encore jeune. Il se redresse, s’étire pour chasser les dernières raideurs d’un long et lourd sommeil réparateur. Il fait signe à sa sœur, son regard scintillant de jeunesse. Le matou au pelage roux aura besoin de s’exercer aujourd’hui, de courir, grimper et sauter, et pourquoi pas chasser pour son Clan? Les mots ne comptant plus entre eux, Gardien ouvre la marche d’un pas soutenu, vers une destination qui lui est encore inconnue.

La rivière scintille sous les premières du jour. Leurs pas ici crissent d’une neige encore récente. Gardien des Flammes s’émerveille du jeu des lueurs contre le cours d’eau qui zigzague entre les rochers. Un nuage de vapeur émerge de ses flots, tirant un éternuement au guerrier qui s’approche pour s’abreuver.

«Je crois qu’un rat d’eau est passé par ici il y a peu, j’en discerne l’odeur. Tu as un meilleur nez que le mien, parviendrais-tu à le pister?»

Sitôt il prononce ces paroles qu’un grattement caractéristique annonce la présence de la proie promise, à quelques pas de là. Aussitôt, frère et sœur se mettent en position de chasse, attentifs aux mouvements du rongeur. Ils parviennent à s’approcher, chasseurs expérimentés tous deux, bien que Candeur y fusse plus douée que lui. Il se contente de pousser la proie en sa direction et le tour est joué.

«Magnifique. Je pense que nous pourrons peut-être trouver d’autres proies ici. Je n’ai pas envie de rentrer tout de suite. Je ne me souviens pas la dernière fois qu’il a fait si beau.»

Gardien des Flammes scrute une fois de plus le ciel. Il n’aura pas été aussi en paix depuis un moment. Peut-être se doute-t-il du tournant que prendra sa destinée aujourd’hui.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie des Étoiles
Modo Mélimélo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 708
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Homecoming |Fratrie Valeurs|   Jeu 26 Oct - 11:33

Il ouvre les paupières, s'éveille à un monde de blancheur sans fin. Endormi à même le sol, il aurait pu avoir froid cette nuit, si son frère n'était pas à ses côtés. L'idée de revoir bientôt le reste de sa fratrie y est pour quelque chose aussi. Le ciel et la terre se confondent, tout n'est qu'hiver. Mais dans son cœur à lui, l'été déjà arrive. Il en est tout entier réchauffé. Quand arriverons t-ils enfin au camp? Aujourd'hui, demain? Il n'en peut plus de ne pas savoir, n'en peut plus d'attendre. Pourtant, il reste de marbre au milieu de se paysage figé, se fond dans la fine couche de neige qui jonche le sol. Il essaye de repêcher des souvenirs dans sa mémoire, de se rappeler de quelque chose, peut-être cette vieille branche tordue? Ou cette roche froide sur laquelle il est allongé? Vaillance sait qu'il est sur le territoire de la lune, un vieil instinct enfouit le lui confirme. Pourtant, les souvenirs de sa vie en tant qu'apprenti ici le fuient, déjà trop lointain, comme oubliés. Vaillance a l'impression qu'ils appartiennent à une autre vie déjà. Les sept ou huit lunes passées loin de son clan natal lui ont sembles tout d'un coup une éternité, alors qu'elles étaient si captivantes qu'il n'a pas vu le temps passé. Est ce si simple d'oublier les choses? Il ne le pensait pourtant pas. 

Il attend que Serment Solennel ouvre à son tour les yeux, sorte du monde de quelques songes étranges. Parfois, Vaillance se demande ce qui passe par l'esprit de son frère, comment réfléchit ce jeune chat qui fait partie de sa famille mais qu'il a pourtant tant de mal à cerner. Les deux n'ont pas partagés grand chose malgré le temps qu'ils ont pu passer ensemble. Mais Vaillance sait que si il venait malgré tout à perdre ce frère, il se sentirait bien seul. Tellement seul qu'il ne veut pas y penser. Il est temps de se lever, d'étirer les muscles endoloris, de reprendre la marche. Il lui tarde que ce voyage soit finit, il lui tarde de retrouver une famille perdue de vue. De renouer des liens abîmés par le temps et la distance, enfin. Chaque pas, et il s'enfonce un peu plus dans ce territoire inconnu qui pourtant réveille en lui de vieilles sensations. Une patte après l'autre, il a l'impression de retrouver une enfance chérie et trop vite égarée. Encore un pas, le voilà qui sourit. Son ventre gargouille, mais à moins que Serment Solennel en manifeste l'envie, Vaillance ne s'arrêtera pas. 

La lumière s'intensifie, un rayon de soleil perce les nuages, magnifie la neige en contrebas. Dans le lointain, le bruit d'un cours d'eau se fait entendre, et le cœur de Vaillance s'apaise. Il se souvient d'une rivière ruisselant avec joie, des reflets argentés à la surface. Des feuilles dorées qui se posent avec délicatesse sur la surface enjouée. Il se souvient de ce premier automne qui l'aura accompagné dans l'entrée de cette vie de solitaire. L'hiver qui a suivit ne s'est jamais tarit, mais cela importe peu maintenant. Il est revenu, doit se retenir de courir. Se rappelle qu'il n'est pas chez lui, qu'il n'est qu'un inconnu ici pour n'importe lequel des chats de ce clan, sauf deux. Et à mesure qu'il se rapproche du cours d'eau, il entend des voix, des voix qu'il ne reconnaît pas, elles se mêlent avec les glouglous de la rivière, semblent rivaliser avec elle. Leur silhouettes elles aussi sont invisibles, trop lointaine, dissimulées par quelques buissons givrés. Vaillance se tourne vers son frère, le regard interrogateur. 

« Que devrions nous faire maintenant? Les contourner, ou nous montrer en leur demandant de nous conduire au camp? »

Si il était seul, il serait sortit des fourrés la tête haute, aurait su prendre une décision. Mais il sait que dans ces situations, le mieux placé pour agir avec du recul est Soly, et il lui fait confiance plus qu'à n'importe qui d'autre.

_________________

*Mélodie des Étoiles

Spoiler:
 


Lumy sourit en #cc6600. ~ Minuit songe en #009900. ~ Loup hurle en #006699. ~ Ardeur se moque en #cc0066. ~ Vestale danse en #9999cc.


Dernière édition par Mélodie Lumineuse le Jeu 26 Oct - 12:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voix des Nuages
Modo Melowmane
avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 24
Date d'inscription : 12/03/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Homecoming |Fratrie Valeurs|   Jeu 26 Oct - 12:03

Froid. Le froid engourdit mes sens, mon esprit. Je grelotte un peu et ouvre enfin les yeux. Devant moi la silhouette familière de Vailly, mon frère. Familière de l'avoir contemplé des lunes durant. À contrario ce territoire ne me dit plus rien, pas que j'ai eu à le parcourir souvent étant encore un enfant de la Lune. Hier, nous avons bien avancé jusqu'à arriver en terres lunaires, mais la nuit tombant, nous nous sommes arrêtés. Ça aurait été folie de continuer dans la nuit, surs ces terres que nous ne connaissons plus. Vailly est déjà prêt à partir. Je le sens impatient, presque en ébullition. Moi? J'ai quelque chose à accomplir et la suite, j'y réfléchirai en fonction de ce qui se passe. À peine le temps de s'éveiller et de s'étirer que nous voilà partis, Vailly devant, ouvrant la marche, moi derrière, me contentant de le suivre. De temps en temps, je regarde un arbre, un caillou, une branche enneigée, tentant de fouiller au plus profond de ma mémoire. Mais j'ai une excuse bien plus grande que le temps. Ici la neige a pris ses droits, rendant le paysage inconnu même pour ceux qui le voient chaque jour. Le glouglou infime d'un cours pas encore tout à fait gelé me sort de mes pensées. Vailly s'arrête et je m'interroge jusqu'à ce que les voix me parviennent également. Je me fige. Des félins... Vailly se tourne vers moi, m'interrogeant sur la manière de suivre. Les deux solutions sont faisables, même si la première m'attire plus. Côtoyer des félins inconnus ne m'est pas agréable et pourtant... Nous ne pouvons sûrement pas traverser toutes les terres de la lune en restant incognito, surtout avec l'odeur de la Solitude sur nos pelage. Le soucis de la deuxième solution, c'est que si nous tombons sur les mauvais félins, ils risquent de nous chasser, à coup de griffes et de crocs si nécessaires jusqu'à la frontière et ce serait donc retour à la case départ. Et pourtant c'est un risque qu'il va nous falloir prendre. Je soupire lourdement.

"Je pense qu'il vaut mieux essayer de leur demander de nous conduire au Camp, mais je doute qu'ils acceptent d'exposer leur camp et leurs Anciens, leurs Reines et peut-être leurs chatons. La deuxième solution est de demande si Gardien des Nuages et Candeur des Nuages se portent bien et s'il est possible de les faire venir à notre rencontre. Il y a toujours la possibilité qu'ils nous attaquent, alors essayons de ne pas nous montrer agressifs. Ne sors pas les crocs ou les griffes, tiens ta fourrure en place."

Avec un deuxième soupir de résignation, je fais le premier pas et traverse le buisson. Je n'aime pas ça. M'exposer est risqué et ma mission pourrait tomber à l'eau. Papa m'a appris la fuite, la dissimulation, mais là, on ne pourra pas. Je me crispe un peu, mais la présence de Vailly me rassure. Allez, risquons le tout pour le tout.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étreinte des Chouettes
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1185
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Homecoming |Fratrie Valeurs|   Jeu 26 Oct - 17:25



Homecoming. (1)
- Do you feel the same when I'm away from you ?

❅. Candeur d'Hiver

Même ses rêves les plus étranges ne brisent pas son innocente réputation. Candeur d'Hiver n'a pour sujets de songes que ses frères et ses camarades de clan dans des situations totalement anodines, tantôt en patrouille de chasse et tantôt réunis en assemblée, mais jamais ses nuits n'ont été bouleversées par des images terrifiantes ou au contraire frustrantes pour une féline de quatorze lunes. Elle se reconnaît chanceuse d'avoir un sommeil aussi calme car s'ils n'en ont jamais parlé, Candeur d'Hiver sait le sommeil de son frère souvent perturbé, inquiété par tout ce que la vie pourrait lui jeter dessus, à tout instant. Mais l'anxiété du futur n'est pas un trait de caractère dont a hérité la féline tricolore, préférant vivre au jour le jour sans se préoccuper de l'avenir quitte à en tirer parfois les conséquences ; comme cette fois où elle n'avait pas anticipé son baptême de guerrière et qu'elle s'était présentée devant le clan entier avec un pelage digne d'un champs de bataille. Sa naïveté peut-être l'empêche de penser à tous les dangers qui pèsent sur la forêt, oubliant à de nombreuses occasions la menace des Étoiles Noires, ne se souvenant que par intermittences que d'autres clans peuplent les terres qui l'entourent et pourraient s'en prendre à elle et ses camarades à tout moment. Il lui faut son frère et ses amis pour se souvenir que la vie ne se limite pas au cocon créé par le clan de la Lune, et seulement parfois Candeur d'Hiver parvient à faire preuve de prudence et d'anticipation, même si ces moments restent encore rares. C'est pourquoi elle a du mal à comprendre ce qui l'empêche de voir ses frères et son père, occupés à vivre leur vie de solitaire loin des terres du clan. Gardien des Flammes lui a expliqué la mauvaise passe que traverse la forêt et surtout le clan ; qu'Étoile Destinée tient à limiter les sorties en-dehors du territoire afin de préserver ses jeunes guerriers comme elle aurait aimé préserver sa guérisseuse. La féline obéit car elle a confiance, mais aujourd'hui encore elle se demande quand sera venu le moment de retrouver le reste de sa famille qui lui manque encore plus chaque jour.

Elle se réveille et observe avec amusement et tendresse la silhouette de son frère encore endormi, un léger filet de bave s'échappant de ses lèvres. Pour une fois qu'il dort, Candeur d'Hiver s'extirpe de la tanière afin de ne pas le réveiller, lui et les autres guerriers qui prennent un repos bien mérité. Il est encore tôt et la fraîcheur matinale termine de la revigorer, les quelques flocons de la nuit décorant avec irrégularité son pelage ébouriffé. Le soleil aussi lointain soit-il entreprend son ascension dans le ciel et très vite le camp se retrouve plongé dans une lumière aveuglante, les quelques rayons se reflétant sur une neige qui disparaît au fil des minutes. Apaisée par cette vision de rêve, Candeur d'Hiver entreprend une toilette soignée, son esprit encore prisonnier d'un état ouateux propre au matin. Elle laisse ses pensées divaguer par-delà les frontières, rejoignant ses frères et son père qui doivent encore être en train de dormir, déliés de toute obligation de se lever tôt pour assurer patrouille et chasse. Encore une fois le manque ramène la petite féline à la réalité et elle se promet de parler à Gardien des Flammes de ce qu'elle a sur le cœur, peut-être voudra-t-il bien enfin l'accompagner aux frontières pour au moins appeler le reste de la famille. Elle sait que lui aussi n'est pas insensible à ces deux lunes passées sans les voir et elle espère que sa demande trouvera réponse positive.

Ses pensées sont d'ailleurs rapidement interrompues par l'intéressé qui la rejoint discrètement, non sans un sourire sincère qu'elle lui renvoie instantanément. Son frère semble apaisé et rien ne pourrait plus satisfaire Candeur d'Hiver que cette vision, elle aussi habitée par un cruel sentiment protecteur envers ce jumeau qu'elle sait souvent perturbé. Bien sûr elle ne lui montre pas ce côté, car c'est à lui que revient la tâche de gardien qu'il prend très à cœur, alors elle le laisse faire sa toilette en toute tranquillité sans faire de remarque sur son humeur. Elle l'observe cependant du coin de l'oeil, tantôt totalement happée par son toilettage et tantôt attirée par une toute autre silhouette qu'elle voit apparaître en plein milieu du campement ; cette silhouette élégante et amicale qui ne peut représenter aucun autre félin qu'Étoile Destinée elle-même, échappant à la guerrière un petit rougissement gêné heureusement caché par ses longues moustaches. Gardien des Flammes vient la sauver de tout embarrassement nécessaire car très vite il lui propose une partie de chasse qu'elle accepte sans hésitation, contente de s'échapper du camp mais aussi de se retrouver seule avec son frère ; sûrement en profitera-t-elle pour lui exposer son sentiment vis-à-vis du reste de la famille.

La matinée est agréablement belle, le contraste entre les restes de neige et l'éclat du soleil illuminant les prunelles de Candeur d'Hiver et de son frère qui passent plus de temps à courir, sauter et observer la nature qu'à chasser vraiment. La féline calico se rend compte cependant que cet instant lui fait le plus grand bien, et elle sait cette sensation partagée par Gardien des Flammes. Elle a presque l'impression d'être une apprentie à nouveau, à l'époque où ses frères étaient encore là et que chacun commençait à se remettre de la mort de leur mère. Elle se souvient des nombreuses sorties à quatre en dehors du camp, à se pourchasser et à se battre pour ensuite rentrer au camp couverts de boue sous le regard désapprobateur des guerriers du clan. Elle se fichait encore bien du regard des autres à cette période et le seul rire de ses frères suffisait à lui forger une confiance en elle qui aurait dû être inébranlable. Le sourire de Gardien des Flammes pourrait presque lui procurer cette sensation, mais encore trop de paramètres sont absents de l'équation pour redonner à la féline cette assurance. Candeur d'Hiver se contente de profiter et attrape en quelques coups de pattes seulement la proie amenée dans sa direction. Puis elle acquiesce ; elle n'a pas envie de rentrer, elle non plus.

La matinée passe et le soleil domine toute la forêt. Les deux guerriers ont chassé quelques proies seulement, ces dernières encore trop frigorifiées pour tenter de sortir de leurs cachettes malgré l'absence de nuages dans le ciel. Le soleil d'ailleurs commence à réchauffer le pelage de Candeur d'Hiver qui commençait à avoir froid, et très vite la neige n'est plus là pour paralyser ses coussinets. Les deux jumeaux se sont bien éloignés du camp, la féline peut sentir les odeurs inconnues de la forêt qui n'ont pas le parfum de son clan. Le frère et la sœur se posent un instant et Candeur d'Hiver en profite pour parler à Gardien des Flammes de leurs frères et de leur père, jugeant le moment plus qu'opportun quitte à ce que cela mène à une escapade au-dehors des terres pour retrouver leur famille. Elle n'a cependant pas le temps de parler, des voix viennent troubler le silence des arbres et la féline se redresse, les sens en alerte. Les deux guerriers sont encore sur les terres de la Lune, ils sont encore en droit de se battre avec quiconque oserait s'introduire sur leurs terres. Une brindille craque et deux silhouettes apparaissent. Il ne faut que quelques secondes à Candeur d'Hiver pour reconnaître leur odeur.

« N-Nuage Vaillant ? Nuage Solennel ? »

C'est un cri de soulagement qui s'échappe de sa bouche et une fois le choc passé, la femelle se rue vers ses frères pour les couvrir de léchouilles. Elle a envie de leur poser mille questions mais elle laisse le silence gouverner ces retrouvailles qu'elle attendait depuis deux lunes. Le clan des Étoiles a dû entendre ses prières car jamais elle n'aurait pensé tomber sur sa famille aujourd'hui, et encore moins dans des circonstances aussi hasardeuses. C'est un signe, ils étaient destinés à se retrouver. Avec un ronron de bonheur elle observe ses frères, qui en deux lunes ont tellement changé et grandi. Ils sont tous les deux devenus de robustes guerriers, peu importent leurs noms d'apprentis. Ce n'est qu'après plusieurs minutes qu'elle comprend que quelque chose ne va pas. Dans leurs regards si expressifs et d'habitude si sereins et assurés brille une lueur qui fait frissonner Candeur d'Hiver. De suite ses yeux inspectent les corps musclés de ses frères à la recherche d'une blessure invisible. Puis son esprit comprend que le problème ne vient pas d'eux, mais de la troisième personne qui ne répond pas à l'appel. Incapable de parler, ses lèvres posent la question silencieuse qui fait battre son cœur à une vitesse folle: « Où est papa ? »

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Cataries, & Lyx pour tout ce qui constitue ma signature, mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Épopée des Lucioles
Patate Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 2080
Age : 25
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Homecoming |Fratrie Valeurs|   Dim 29 Oct - 21:49

Gardien des Flammes
Homecoming
La vie crépite. À ses pieds, il l’entend vibrer. La brume orchestrée par les eaux plus chaudes que l’air ambiant a éclairci la neige ici, permettant aux herbivores et autres créatures de trouver source de nourriture. Pour le chasseur, cette occasion au cœur d’un hiver d’apparence éternel ne peut que représenter une opportunité que Gardien des Flammes sait ne pas pouvoir laisser passer. Les proies que sa sœur et lui dénicheront aujourd’hui permettront probablement de nourrir les siens pour plusieurs jours. La faim vient accentuer ses sens. Le jeune guerrier se met à arpenter les berges de la rivière scintillante, espérant peut-être pêcher quelque poisson dont il se délectera plus tard. Les animaux aquatiques sont ses préférés; parfois on aurait pu le croire issu du Clan de la Rivière. Pourtant, il est un fier représentant de sa tribu de la Lune, et contrairement aux deux âmes troublées qui amorcent leur approche, pas de doute ici. Pas de déchirement ou de remise en question. Le rouquin connaît parfaitement sa place. Il ne s’éloigne pas beaucoup de Candeur et c’est tant mieux car dans l’air qu’il hume, la bouche entrouverte, à la recherche d’une proie, il perçoit la senteur d’intrus issus du monde solitaire. On lui a appris à se méfier des inconnus, particulièrement ceux détachés des Clans de la forêt. Contrairement à eux, ils n’obéissent à aucun code ou valeur dictée. Les échanges avec ceux-ci se révèlent souvent violents et chaotiques. Par réflexe, le mâle au pelage crème se place devant sa jumelle, le poil hérissé, prêt à la défendre de sa vie.

Ce n’est pas l’ennemi qui se présente à lui. Maintenant à découvert, deux mâles se tiennent à portée. Gardien des Flammes s’étouffe de tout le venin qui envahit sa gueule chaque fois qu’il doit défendre Candeur d'Hiver, chaque fois que la hargne et le désespoir s’immisce en lui à l’idée qu’il puisse la perdre. Cette fois, il la laisse prendre les devants, le dépasser en coup de vent et se jeter au cou des nouveaux venus. Cette fois, il se fige et assiste à la scène, mitigé et émotif. Ses frères, se sont ses frères. Même si seules deux lunes les séparent de leur dernière rencontre, tant d’événements ont alourdit leur vie de Clan, tant de difficultés ont dû être surmontées que cela lui paraît une éternité. Avec émotion, il réalise paraître devant eux pour la première fois sous son nouveau nom, celui de Gardien des Flammes. Eux non plus n’ont plus l’allure de simples novices, aujourd’hui taillés par l’entraînement dispensé par leur père. Pendant quelques instants, le jeune guerrier ne sait plus respirer. Il s’est convaincu, peut-être par facilité, qu’il ne les reverrait plus. Il sait qu’il devra leur dire au revoir une nouvelle fois, même si son cœur brûle d’une rage intarissable à l’idée de les avoir près de lui, de les connaître enfin, ces illustres inconnus. Cette fois, il ne désire pas les laisser partir. Égoïste et insécure, il s’approche et les enlace un à un, enfouissant son visage dans leur fourrure en tremblant, en tremblant si fort qu’il ne sait pas quoi dire.

La joie de Candeur tranche avec le bouleversement de son frère qui une fois les salutations faites se retire quelque peu à l’écart, comme témoin de la scène. S’il tente de rejoindre l’émotion vécue par sa jumelle, il a du mal à encaisser la nouvelle séparation à venir et qui vient ternir le soulagement de les retrouver. Le soulagement… il se raccroche à cette idée. Ils sont sains et saufs, même si leur père manque à l’appel. Il viendra probablement les rejoindre, timide peut-être de les rejoindre dans ce terrain de la Lune, où il n’a plus remis les pieds depuis leur départ. Contrairement à Candeur d'Hiver, Gardien des Flammes n’éprouve aucune crainte.

«Vous n’auriez pas dû venir ici… J’ignore comment vous seriez accueillis si un autre que nous vous trouvait.»

Son ton lui paraît sévère, même à lui. Peut-être même peut-on y sentir une part de sa rancœur, qu’il tient toujours envers ses frères et son père, celle d’être partis.

«Je suis tellement soulagé de vous savoir sains et saufs…»

Il soupire en entourant sa sœur de sa queue, comme pour tous les conserver auprès de lui.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie des Étoiles
Modo Mélimélo
avatar

Féminin
Nombre de messages : 708
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Homecoming |Fratrie Valeurs|   Mer 8 Nov - 18:10

Malgré lui, il frémit, tremble à l'envie de franchir les quelques mètres qui le sépare des guerriers de la lune. Il aimerait tellement se montrer sans craintes devant eux, leurs demander des nouvelles de sa sœur et son frère. Faire avancer le temps pour les retrouver au plus vite. Ses pattes le brûlent, son cœur bat trop fort, trop vite. Semble déjà s'envoler pour rejoindre ceux pour qui il se languit. Mais il le retient, l'enferme dans sa cage. Il hoche la tête aux mots de Serment Solennel, essaye de relâcher au maximum ses muscles déjà tendus dans l'attente de l'action. Passe un coup de langue sur sa fourrure même si c'est une cause perdue: quoi qu'il fasse, elle reste hérissée dans toutes les directions, ignorant toute logique. Alors il soupire, lui aussi, se compose un visage avenant mais impassible. Jouer copain-copain avec des inconnus ne l'emballe pas du tout à l'instant présent. Et si l'un des guerriers se montraient un peu belliqueux... Son frère a raison, ils sont ici en position de faiblesse, errants dans un paysage qui n'est plus le leur. L'a t-il déjà été?  Vailly ne sait plus, il n'en reconnaît plus rien. Tout est changé, l'hiver meurtrier a étendu son silence et sa blancheur sur le monde, le modifiant selon son bon vouloir. Mais c'est le moment de se montrer, et il n'a plus le temps de ressasser le passé. Le présent l'attend maintenant. Même si le futur lointain est flou, Vailly a confiance en l'instant présent. Il va retrouver sa famille. Et demain est un autre jour. Tout se passera bien.
 
C'est ce qu'il espère lorsqu'il prend enfin sa respiration avant de sortir à découvert. Il suit son frère comme une ombre, son flanc contre le sien. Devant lui, une rivière vivante, argentée. Il ne se souvient pas l'avoir déjà connue, ne parvient à attraper aucune image de ce lieu dans les souvenirs qui s'offrent à lui. Seul un nom remonte, la rivière scintillante. Et Vailly se décide enfin à poser ses yeux sur les deux autres, se prépare à se présenter pour poser sa question, mais les mots lui manquent. Il se sent tomber, chuter de très haut. Il manque une respiration, la reprend tant bien que mal.  Il les redécouvre, reconnaît leurs visages marqués par des aventures qu'il ignore. Leurs corps qui se sont musclés, les rondeurs qui se sont effacées. Il ne peut s'empêcher de revoir leurs images, chatons. De comparer, de peser le temps passé. Le temps perdu. Il ne peut aussi s'empêcher de sourire, sourire comme un fou, même si les mots ne lui viennent pas encore. Parce qu'ils sont là, à portée de patte, enfin. Une rencontre tous les quarts de lune, cela peut-paraître beaucoup, mais pour lui, ce n'était pas assez. Et les deux lunes de séparations qui ont suivies, elles ont étés les pires. Vaillance Éternelle a maintenant l'impression qu'un fossé sépare les deux duos, chacun élevés dans des mondes différents. Tout ce qu'il reste à faire, c'est effacer tout cela maintenant. N'est ce pas?  Candeur des Nuages, Gardien des Nuages. Sa famille. Il les retrouve enfin.

Son nom, son ancien nom résonne à ses oreilles. La voix de sa sœur. Il la redécouvre, la savoure. Frémit tant il est heureux de réentendre ce son. Mais ce nom n'est plus le sien, il ne s'y reconnaît plus. Pelage de Pavot a emporté Nuage Vaillant avec lui, aidant Vaillance Éternelle à renaître de ses cendres. Ces consonances lui semblent étrangères, mais il ne tique pas, trop heureux de serrer sa sœur contre lui, après tant de temps. Candeur des Nuages agit avec cette même insouciance qu'auparavant, et il ronronne, étrangement rassuré par cette présence légère. Il entraperçoit derrière la femelle calico Gardien des Nuages qui s'avance, l'enlace. Il semble que le chat tremble, et Vaillance Éternelle ne sait plus que dire ou que faire, il ne sait que respirer la fourrure de son frère, et souhaiter ne jamais plus avoir à le laisser derrière. Il ne peut que murmurer, autant pour lui même que pour ce frère retrouvé. 

« Vous m'avez tellement manqué. » 

Dans la forêt, seul le bruit de la rivière se fait entendre, toujours continuant son cours, sans jamais s'arrêter. Elle a un endroit ou aller, une route à suivre. Vailly lui aimerait bien prendre une pause maintenant, arrêter le temps à ces moments heureux. Mais il le voit dans le regard de Candeur des Nuages, les questions sont présentes, elles n'attendront plus. Il peut voir dans son regard qu'elle attend que l'un des deux explique l'absence de leur père à tous, et lui qui avait si chaud un instant auparavant tremble. Le froid s'infiltre en lui par toutes les pores de sa peau, et il lui semble de revivre ce soir. La mort était passée en courant d'air, laissant cet effet glacial derrière elle. Mais les mots sont bloqués dans sa gorge, et il lance un regard de détresse à Serment Solennel. Il ne sait pas qui doit l'annoncer, mais ne veut pas faire porter un poids à son frère. Pas si il peut le prendre lui même. Il ne sait pas très bien comment résonne Serment Solennel, mais il sait que son esprit est bien souvent plus troublé, alors il veut au moins essayer, de faire ça à sa place. Mais comment dire, comment expliquer la mort, cette chose qui lui fait si peur, qui le terrorise? Ce concept flou qu'il a du mal à comprendre? Qu'il ne peut regarder en face? Le nom de son père lui écorche la gorge, ravive la peine. Le deuil qui est encore présent.

« Pelage de Pavot... Il se faisait vieux, je crois. Il aurait tant aimé vous revoir... Il était fou d'inquétude pour vous. Et puis le froid, la faim...Je ne sais pas trop, il est tombé malade... »

Les mots s'emmêlent, il n'a jamais su parler, et aujourd'hui, c'est pire que tout. Il n'a pas envie de conclure sa phrase. Laisser cette suspension à la fin, l'espoir d'une fin heureuse le tente. Mais pourtant il se force à continuer, à prononcer les mots qui éteindront définitivement cette flamme d'espoir, déjà si minuscule.

« Il est avec maman maintenant. Il doit être tellement heureux de l'avoir retrouvée... »

Il ne sait pas si les autres croient au clan des étoiles, mais lui veut y croire. Imaginer ses parents ensemble lui met du baume au cœur, le fait sourire. Un sourire triste, mais quand même.

_________________

*Mélodie des Étoiles

Spoiler:
 


Lumy sourit en #cc6600. ~ Minuit songe en #009900. ~ Loup hurle en #006699. ~ Ardeur se moque en #cc0066. ~ Vestale danse en #9999cc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Homecoming |Fratrie Valeurs|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Homecoming |Fratrie Valeurs|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Valeurs (de vie / éducation)
» "Valeurs Démocrates"
» Trouver sa place dans la fratrie
» arbres imbriqués avec fratrie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to the New Age :: ARCHIVES :: Cerfblanc :: Clan de la Lune :: Territoires :: Rivière Scintillante-
Sauter vers: