Welcome to the New Age


 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 It's time to tell you who you are. [Eclipse/Ours family]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile de Nuit
Admin Nighty.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2131
Age : 24
Date d'inscription : 23/06/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: It's time to tell you who you are. [Eclipse/Ours family]   Lun 4 Sep - 0:44


Eclipse Solaire


Que revenir en ce lieu, accompagnée de ses enfants, lui est étrange. Au pied de son cher Cerisier, cet arbre si âgé qu'elle chérit tant depuis les tous débuts de son apprentissage. Le lieu de tant de siestes, le lieu de sa rencontre inopinée avec Nuage de l'Ours, puis de toutes les suivantes. En particulier cette fameuse nuit, suites d'un cauchemar l'ayant faite chuter de sa branche favorite.. Cette nuit où il lui fit le plus beau cadeau qu'il ait pu lui donner ; ces quatre merveilleux petits nés auprès de ce même gardien centenaire un peu moins de deux lunes après. Ceux-là mêmes qu'ils ont convenu de mener ici-même ensemble en ce début d'après-midi, moment où la féline grise-tigrée sait parfaitement grâce à sa mère qu'aucune patrouille ne les dérangera. Sept lunes ont passé depuis le jour de leur naissance, & les quatre petits ont bien grandi. Qu'il lui tarde de revoir Nuage des Hymnes & Nuage d'Oiseaux! Même si les circonstances actuelles au Clan de la Lune ne sont point en faveur d'une immense bonne humeur de sa part ; après tout, son frère jumeau a disparu depuis une lune & demi, laissant une Reine enceinte derrière lui, leur mère entre autres vit très mal son départ & s'est recluse sur elle-même, les Etoiles Noires se font plus menaçantes de jamais.. Oui, malgré tout cela, elle ne peut empêcher un sourire léger de s'ancrer sur son visage, alors qu'elle tourne finalement le regard tour à tour vers chacun de ses deux enfants l'ayant suivie jusqu'ici, s'asseyant entre eux. Il n'est pas encore en vue, peut-être a-t-il eu plus de mal que lui à quitter le Camp ; leur arrivée ne saurait tarder sans doute, mais il lui faudra occuper le temps d'ici là. Sans doute le temps est-il venu de leur expliquer pourquoi cette sortie impromptue, pourquoi elle n'a jamais su leur répéter droit dans les yeux le mensonge entourant leur naissance, pourquoi elle n'a jamais officiellement confirmé à personne la supposée paternité de Démon de Lumière. Les préparer un peu à ce qui va suivre en somme, en leur mettant devant les yeux les indices ayant ponctué leur jeune existence jusqu'à ce jour. Le temps d'une profonde inspiration, d'un petit coup de langue affectueux sur une oreille de chacun d'eux.

- Je ne vous ai jamais raconté l'histoire de votre naissance, je crois? Vous en avez surtout eu les on-dit du Clan, n'est-ce pas?

Question rhétorique, à laquelle elle n'attend pas vraiment de réponse. Un petit sourire en coin, si semblable à ceux typiques de sa mère en d'autres circonstances que les actuelles, parait sur son doux visage. Silencieuse tout d'abord, elle finit de s'installer confortablement entre eux deux, s'accroupissant pour qu'ils puissent s'appuyer chacun contre un de ses flancs ; qu'elle puisse être un support si nécessaire, durant les révélations qu'elle s'apprête à faire. Puis, une fois ainsi placée, elle pointe finalement sa longue queue grise rayée de noir sur un buisson prenant racine entre celles de son si cher arbre dont les fleurs rosées se font attendre cette année, alors que le froid mordant d'un hiver trop long traînasse. Son regard d'opale lui-même se perd dans la contemplation de ce petit tas de branches, qui était tellement plus beau & imposant lorsque la belle saison l'avait rendu verdoyant.

- C'était là, à l'abri de cet arbuste, sous la protection du grand & sage gardien qu'est ce Cerisier. Mon sanctuaire, depuis le premier jour où je l'ai vu. Le Clan pense que vous étiez prématurés, que je suis sortie du Camp en pensant avoir encore une demi-lune avant la mise-bas. Ce n'est pas tout à fait exact.. Je savais précisément où j'en étais. Seule ma mère était avec moi, & elle a respecté ma décision. Elle savait pourquoi je faisais ça. Mes enfants, vous les seuls à nous avoir observés Démon de Lumière & moi, à savoir que nous n'avons réellement aucun geste de tendresse réelle l'un envers l'autre je suppose. Du moins pas plus que je n'en ai avec.. Avec mes frères.

Sa voix a chevroté un instant sur ces derniers mots, à la pensée de celui de ses triplés qu'elle n'a plus vu depuis trop longtemps. Mais elle repousse vivement son image de son esprit, s'obligeant à se concentrer uniquement sur l'instant présent. Cet instant si important dans leurs vies à tous les trois.

- Je n'ai jamais confirmé le lien de sang que certains pensent qu'il a avec vous, parce qu'il n'en a aucun. Même si s'occuper de vous comme un père l'a rendu plus qu'heureux, sachant que le vrai ne pouvait être là au quotidien ; après tout, vous êtes les seuls enfants qu'il aura jamais, vous savez? & malgré tout, il vous aime de tout son cœur, n'en doutez jamais. Il n'a jamais fait semblant avec vous, je tiens à ce que vous le sachiez bien. Il a juste cherché à me protéger en ne niant pas ; à nous protéger tous les trois de ce qui aurait pu se passer si certains avaient su. Enfin. J'imagine que vous vous doutez de pourquoi je vous ai menés ici maintenant, n'est-ce pas?

Un nouveau sourire en coin, peut-être un peu contrit cette fois. Ce n'est pas facile à avaler, & elle le sait ; ce n'est pas pour rien qu'elle a veillé, six lunes durant, à ne pas leur dire de mensonges sur leur histoire pour ne pas avoir à se démentir elle-même.. Voire même parfois à leur parler du Clan de l'Ombre plus précisément peut-être que des autres lorsqu'elles leur contait des histoires sur les Clans. A leur conter l'histoire passée de Baie de Laurier, Guerrière de la Rivière, & Mystère du Chêne, Guerrier du Tonnerre, tombés amoureux mais forcés de se séparer pour demeurer chacun chez eux, trop loyaux à leurs tribus pour faire autrement. A les préparer autant que possible, discrètement, à cette vérité qu'elle n'avait jamais envisagé de leur cacher & escomptait depuis toujours leur révéler dès que possible. Dans un petit soupir, elle fixe désormais un petit lopin de terre entre le buisson & le tronc du Cerisier.

- On vous a dit que vous aviez un frère & une sœur défunts, enterrés ici-même. Personne au Clan ne le sait, mais leurs noms étaient Petit Oiseau & Petite Hymne. J'ai bien porté leurs deuils en effet, mais pas celui de leur décès. Plutôt celui de leur absence auprès de moi. C'est pour ça, que je vous ai menés ici aujourd'hui. Ce n'est pas seulement votre père, que vous allez rencontrer. Ils sont avec lui, ils ont grandi à ses côtés comme vous avez été près de moi. Comme vous, ils ont gagné de nouveaux noms depuis.. Oh.

Son regard d'opale s'est machinalement porté vers la frontière alors qu'elle parlait, & son sourire se fait plus franc. Plus doux. Il est arrivé. Depuis combien de temps, elle l'ignore. Qu'a-t-il entendu, qu'ont-ils entendu de son discours, depuis leur arrivée? C'est une fort bonne question. Mais cela lui importe peu ; l'émotion de le revoir, & surtout de revoir enfin Nuage des Hymnes & Nuage d'Oiseaux, si grands & forts désormais, l'envahit toute entière. Effaçant tout le reste.

fiche by Nighty Jaegan.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Voix des Nuages
Modo Melowmane
avatar

Masculin
Nombre de messages : 863
Age : 24
Date d'inscription : 12/03/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: It's time to tell you who you are. [Eclipse/Ours family]   Lun 29 Jan - 12:52


- Je ne vous ai jamais raconté l'histoire de votre naissance, je crois? Vous en avez surtout eu les on-dit du Clan, n'est-ce pas?

La voix de Maman résonne mélodieusement dans mes oreilles. Je fais non de la tête car il est vrai que Maman ne nous as jamais raconté cela. Je sais que l'on est né ici, près de Cerisier Centenaire, où elle nous a emmenés, Refrain et moi, aujourd'hui. Je sais qu'elle a mis bas avec Belle de Nuit. Je sais qu'ici, à un endroit, reposent mon frère et ma sœur. Pourquoi nous faire venir ici pour nous raconter cette histoire ? Elle aurait pu nous le raconter au Camp. Mais peut-être veut-elle être en ce lieu ? Peut-être préfère-t-elle nous raconter notre naissance près des esprits de grand-frère et grande-soeur. Qui sait ? Est-ce pour cela qu'elle est venue nous chercher aujourd'hui, refaisant le chemin que l'on avait fait, lorsqu'on était chaton, lors d'une balade. Elle vient se placer entre mon frère et moi et je ronronne un peu de sentir la douceur de son pelage, son agréable odeur que je n'oublierai jamais. Je ferme un instant les yeux, profitant de ce moment à nous. Elle pointe ensuite sa queue vers un buisson, non loin et nous raconte que c'est à cet endroit que nous avons vu le jour. Puis vient le temps des révélations. Je suis perdue. Vraiment perdue. Si Maman savait où elle en était, pourquoi est-elle sortie ? Grand-Mère est au courant ? Puis je me glace. Non. J'ai dû mal comprendre. Maman ne suppose pas qu'elle et Papa ne sont pas vraiment ensemble, si ? Je pensais, apparemment à tort que s'ils n'étaient pas tout câlin, c'est par la mort de grand-frère et grande-soeur, que cela avait fait tellement de mal à papa et maman qu'ils s'étaient un peu éloignés, tout en étant présents pour nous. C'est pas possible. Et la vérité s'abat, sans compassion. Démon de Lumière, papa, n'est pas notre père. Je me fige, je tremble, les larmes montent à mes yeux. Pourquoi ? Pourquoi nous a-t-on menti ? Notre vrai père est-il si horrible pour qu'on nous le cache? Je suis tout de même heureuse qu'il nous aime. Je l'aime aussi, comme mon papa, il est mon papa. Il était là pour moi, pour m'aimer, pour être un père. Il sera toujours mon papa. Savoir qu'aucun lien de sang nous unit est à la fois dérisoire, puisque nos sentiments sont les mêmes, et tout aussi catastrophiques. Je me suis souvent rassurée sur le fait d'être la fille de mes parents. Qu'ils étaient là, que je tenais d'eux. Mais ce n'était qu'à moitié vrai. Et cela m'accable. Les larmes montent et difficilement je les retiens. Ça me brule les yeux, mais je tiens bon. Forte, je dois être forte. Et la dernière phrase tombe, expliquant tout, dont notre présence ici. Notre père n'est pas de ce Clan et nous allons le rencontrer aujourd'hui. Nous sommes des sang-mêlés. Je suis encore moins digne de mon Clan, moi dont le sang se mélange à un autre Clan. Je ne suis qu'une aberration. Et pourtant les autres Clans ne sont pas si horribles. J'ai rencontré Nuage d'Oiseaux. J'ai rencontré Nuage du Corbeau. Deux oiseaux qui m'ont tirée des ténèbres m'envahissant. Deux présences que je garde, comme un trésor, enfouies au fond de moi. Maman commence à parler de grand-frère et grande-soeur et je me glace de nouveau. Ils sont là tout proches. Et la vérité, si dure, si blessante arrive comme une tempête qui détruit mon cœur. Ces ainés que j'ai tant pleuré, ces grand-frère et sœur que j'ai tant voulu voir, à qui je voulais tant parlé. Ceux pour qui je faisais tant d'effort pour me montrer digne de leur présence, pour que les Etoiles acceptent notre rencontre. Ces ainés sont loin d'être morts comme je... comme tout le monde le pensait. Mon monde s'effondre et je sombre. Mon cœur s'affole et ma respiration s'accélère. Cette fois les larmes percent les défenses de mes yeux et brouillent ma vision. Non. Ce n'est pas possible. Ma vie est un mensonge, mon existence n'a plus aucun sens. Leurs noms sont tombés. Et autant le nom de ma sœur ne me dit que peu de chose, autant celui de mon frère effritent les maigres murs qui me permettent encore de tenir debout face à la nouvelle. S'il est vivant et qu'il n'est pas à la Lune. S'il s'appelle Oiseau... Pourrait-il être... Non ! Ce n'est pas possible, ce serait trop gros. Non, impossible ! Et pourtant la définition d'impossible semble n'être qu'un lointain souvenir. Et si c'était possible. Mon ange Gardien, celui qui m'a sauvée, celui dont je me sentais proches, dont je regrettai la différence de nos Clans... Non, non, non NON! Je recule au moment où Maman relève la tête. Je ne veux pas savoir. Je ne veux pas les rencontrer. Non, ne piétinez pas ainsi mon existence, ne détruisez pas les seules fondations qui me permettent d'exister, pitié...

codage par Lyx16 | dessin par Cataries (Misty)


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cendres de Rosée
Admin Desty
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4394
Age : 21
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: It's time to tell you who you are. [Eclipse/Ours family]   Jeu 1 Fév - 23:28

It's time to tell you who you are
Poésie des Ours & sa famille ♥






C'est l'heure. Je me lève la boule au ventre, et entraîne mes enfants à ma suite. Je leur ai promis une balade, une sortie hors du camp à l'atmosphère pesante qu'ils ressentiront sûrement comme une bénédiction. Ils ne se doutent de rien, du moins je le crois. Comment pourraient-il avoir la moindre idée de ce qui les attend ? J'ignore moi-même comment cette rencontre va se dérouler, si même elle aura lieu. J'ai tout planifié, me suis débrouillé pour ne pas être surveillé et pouvoir emmener mes enfants sans éveiller les soupçons. Mais tant d’embûches peuvent encore apparaître sur notre chemin... et si elle n'était pas là ? Et si, pour une raison ou une autre, elle ne venait pas ? Plus que tout c'est elle que je veux voir, perchée sur sa branche de cerisier, belle et lumineuse comme l'astre qui lui a donné son nom.

Et avec elle les deux enfants que je n'ai jamais connus... Refrain et Mélopée. La mélodie de leurs noms me reste sur les lèvres. Ils doivent être apprentis désormais, comme mon Hymne et mon Oiseau, et eux aussi auront bien grandi. J'ignore encore ce que je ressens pour eux. Pendant toutes ces lunes, ils n'ont été que cela, deux noms choisis par leur mère... et si les premiers temps j'ai essayé d'imaginer leur pelage, la couleur de leurs yeux, ils n'ont jamais été plus que deux ombres dans le coin de mon esprit. Est-ce ainsi que leur mère voit aussi Nuage des Hymnes et Nuage d'Oiseaux ? Mais non, l'attachement d'une mère à ses chatons est plus fort que cela, du moins c'est ce que l'on dit. La mienne n'a pas hésité à sacrifier une de ses vies pour me sauver, et pourtant aujourd'hui c'est à peine si elle me regarde.

Mais ce n'est pas le moment de penser à cela. A mesure que nous nous éloignons du camp, je me déleste peu à peu de mes soucis, je laisse mon inquiétude pour Étoile de Mystère et ma dispute avec Nuage de Chouettes derrière moi. J'ai besoin d'air. Mes pattes connaissent le chemin vers les territoires de la Lune, emprunté si souvent lorsque mon envie s'en faisait sentir. Comme ce fameux soir... Un sourire se dessine sur mon visage au souvenir de cette rencontre, ce cauchemar devenu un rêve si doux. Nous sommes tous les deux tombés cette nuit-là. Je me surprends alors à souhaiter revenir en arrière pour le vivre une deuxième fois ; pouvoir être aussi jeune et insouciant que ce soir-là, et surtout, libre à nouveau... Mais aussitôt je secoue la tête en maudissant ma bêtise. Cela ne rime à rien de regretter le passé. J'ai finalement compris qu'il ne servait à rien de fuir.

Oiseau, Hymne et moi marchons côte à côte, à la même allure. Alors, prenant mon courage à deux mains, je me lance dans mon récit. Je leur raconte tout, déliant ma langue de tous ces secrets qui pèsent sur mes épaules depuis si longtemps, partagés seulement en partie avec ma sœur et ma mère. Et Flammes Sauvages, naturellement... car c'est par elle que je commence. Elle qui les a nourris, protégés et élevés, elle qui a veillé sur eux alors que j'étais trop souvent absent. Mes deux chatons ont grandi avec une mère inconnue et l'ombre d'un père. Elle les a sauvés, d'une certaine manière, et sans rien attendre en retour. Je choisis mes mots avec soin mais n'hésite pas à dire la vérité, même lorsqu'elle est peu flatteuse pour moi. Mais quand j'en viens à leur parler d’Éclipse Solaire, la douceur de ma voix trahit sans peine la tendresse que je lui porte. J'espère qu'ils l'aimeront autant que je l'ai aimée. Et que penseront-ils du reste de leur fratrie ? Je leur révèle l'existence de leur frère et de leur sœur en me demandant s'ils nous en voudront de les avoir séparés.

Mon récit et notre voyage touchent à leur fin en même temps. Nous avons traversé la frontière presque sans que je m'en rende compte, et bien vite le cerisier tant attendu s'est profilé à l'horizon. Et lorsque nous sommes suffisamment près, je reconnais la silhouette de mon aimée accompagnée de deux autres plus petites. Un soupir de soulagement m'échappe, que j'ignorais retenir depuis un moment déjà. Si j'étais seul, je courrais vers elle ; mais je préfère laisser à mes enfants le temps d'assimiler tout ce que je viens de leur avouer. Les derniers pas cependant me semblent interminables. Puis enfin nous arrivons face-à-face, et j'ai la gorge nouée. A nouveau je suis charmé par le son de sa voix, qui s'interrompt lorsqu'elle nous voit. Son sourire dissipe toutes mes angoisses, car elle est indubitablement heureuse de me retrouver. Nos regards se trouvent et ne se quittent plus. Pendant de longues secondes, je me sens incapable de dire quoi que ce soit. Puis, d'un souffle qui m'échappe : « Éclipse Solaire... mes enfants, voici votre mère. »

C'est seulement après avoir prononcé ces mots que je tourne mon regard vers les deux jeunes chats qui accompagnent mon aimée, et que je dois reconnaître comme mes enfants. D'abord le mâle, aux épaules déjà larges, et au pelage brun resplendissant au soleil. J'ai le souffle coupé de le voir ainsi, car même pour moi la ressemblance est frappante. Nuage du Refrain est tel que j'étais à son âge, et je suis stupéfait de voir notre lien de parenté si clairement affiché. Puis mon attention est attirée par la femelle de l'autre côté, bien plus frêle, et aussitôt mon cœur se serre. Je ne la connais pas et pourtant je ne supporte pas de la voir pleurer. Des larmes perlent dans ses beaux yeux gris, gris comme ceux de son frère, gris comme... Si, je la connais, car elle est ma fille. Alors sans réfléchir je m'approche d'elle, mû par un instinct enfin dévoilé, et d'un geste protecteur je la blottis contre moi, entre mes larges épaules de père.

« Ne pleure pas Mélopée, s'il te plaît ne pleure pas, ma petite Mélopée... »

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: It's time to tell you who you are. [Eclipse/Ours family]   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's time to tell you who you are. [Eclipse/Ours family]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quite cute: ral quite cute, play time & candy yum yum
» SWAP Apéro Time
» (?) i hold the time to keep you off my mind.
» ? every time you touch me i just melt away.
» M482 VISÉ

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Welcome to the New Age :: BOUCLE TEMPORELLE. :: Légendes Guerrières :: Lune-
Sauter vers: