« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Something Just Like This |Brumillu <3|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1946
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Something Just Like This |Brumillu <3|   Lun 14 Aoû - 0:57

Something Just Like This
Parfois, il y a ce poids. Ce sentiment lourd, inexpliqué, subtil et pourtant bien présent. Telle une présence, qui accompagne chacun de mes pas. Au creux de ma poitrine, parfois certains démons l’emportent et me poussent à la solitude. J’ai quitté la quiétude de ma couche où je n’ai pas pu trouver sommeil, me jetant parmi l’exil. Perdue sur les routes familières d’un territoire parcouru des centaines de fois, je ressens la faim, pire encore que la mélancolie qui m’éteint. M’empêchant de fermer l’œil, de me rassurer, d’éloigner mes doutes et mes peines sans visage et sans cause véritable. Parfois, la tristesse me rejoint, se calque sur mes pas, parfois je ne parviens pas à lui échapper. Certains y chercheront une raison ou un objectif. Je ne saurais pas leur répondre. Le gouffre que certains proches ont permis de sceller m’appelle encore parfois. Je marche pour éviter de pleurer. Je n’aime pas le faire ainsi, aux mains de cette détresse inexpliquée qui revient nécessairement parfois plus tôt que tard. Je préfère combattre, comme Masque Illusoire m’a appris à le faire. Comme il me permet de le faire. Le guerrier bicolore ne dormait pas non plus. Je connais son souffle plus que le mien. Il m’aura suivie, j’en suis certaine, probablement inquiet de ma sortie. Sitôt mes pensées voguent vers lui que la tristesse se brise au cœur de ma poitrine. L’air nocturne, privée de vents, m’annoncent des indices de sa présence, un peu plus loin. Il ne tardera pas à me rejoindre.

En attendant, la solitude. Tant d’âmes égarées la craignent. Je l’ai accueillie il y a longtemps, la chérit maintenant. Cette vieille amie m’apporte une paisibilité impossible auprès de mon Clan. Responsabilités et attentes y dessinent mon quotidien, laissant peu de temps pour la réflexion et la méditation nécessaires à mon état. Je longe la rivière, le regard perdu parmi les flots argentés. Ses vagues glacées s’enflamment des rayons de lune, et je surveille sa progression déterminée entre les rochers d’un sourire aimant. Une fine neige s’échappe de nuages clairsemés, qui osent encore affronter l’astre de la nuit. La pierre blanche juchée dans son ciel semble encore l’emporter, pour l’instant, sur les amas grisâtres qui annoncent des précipitations. Je quitte le rideau de neige pour me hisser sur un rocher, que je connais par cœur. Ici j’ai pêché souvent avec une vieille amie, Plume Sauvage, dévorée il y a longtemps par ces mêmes flots auxquels je prête une attention particulière. Puis ici, j’ai réellement fait connaissance avec Masque Illusoire, qui ne m’a plus abandonné depuis. La pierre est froide sous mes coussinets, presque inconfortable, mais je tiens à rester quelques instants supplémentaires afin de profiter de la solitude. De toute façon, j’ai rendez-vous avec le destin.

Chaque instant passé seule en compagnie de Masque Illusoire semble graver mon histoire un peu plus. Chaque jour pour me changer, chaque jour pour m’améliorer, pour m’embellir, pour m’épanouir. Je ne saurais dire ce que j’apprendrai cette fois, alors qu’il me rejoindra. Il me semble que nos derniers échanges remontent, que parmi le tumulte de notre Clan nous avons dérivé de l’essentiel. J’ai tu mes sentiments, mes opinions, j’ai tu la faim, la soif et la fatigue, pour servir les miens. Ce soir, échappée, j’accepte de connaître un autre sort, de m’abandonner au bien-être qu’il me procure. Alors que je l’entends s’approcher, je me retourne sans aucune réserve, droite mais anxieuse. Chacun de ses mouvements m’enflamme et pour une fois, je ne fais plus attention de dissimuler ce que je ressens. Je ne l’accueille pas d’un sourire. Un sourire me semblerait puéril et faux. Nous vivons la misère, je n’ai pas l’habitude de lui mentir. Alors je le scrute, intensément, comme pour saisir chaque détail le constituant, chaque souffle, chaque geste formant ce moment. Mes yeux brillent tandis que la lune se couvre d’un nouveau nuage faisant pleuvoir contre nous une fine neige aux aspects féériques.

«Masque Illusoire.»

Rien ne m’a semblé plus évident.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1260
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Something Just Like This |Brumillu <3|   Mer 30 Aoû - 3:41




Une nouvelle nuit qui passait, silencieuse, sous un ciel sans étoiles. Elles étaient rares ces derniers temps, tout comme les poissons dans la rivière ou les rayons de soleil entre les roseaux. Le temps était étrange, la chasse n'était pas très bonne, les journées n'étaient pas toutes très chaleureuses. Mais Masque Illusoire savait où trouver de la chaleur et du réconfort. Il savait qu'il ne dormait jamais seul, qu'il n'avait jamais vraiment froid lorsque le soleil se couchait. Il souriait, chaque jour, lorsqu'il croisait le regard de celle qu'il aimait. Celle qu'il aimait.
Elle était là, contre lui. Son sang semblait bouillir à l'endroit où elle était appuyée, et chaque instant l'envie irrésistible de la regarder dans les yeux et de lui parler le prenait . Mais ce soir quelque chose était différent. Il ne dormait pas, et celle qui partageait sa couche non plus. Il la senti se lever et sortir de la tanière des guerriers et il se dit qu'elle reviendrait sûrement rapidement. Mais les minutes passaient, lui paraissant plus longues à chaque fois et il ne put rester allongé là. Son contact lui manquait déjà et il ne savait pas où elle allait. Il sortir donc discrètement de la tanière et suivi la seul odeur qu'il n'oublierait jamais.

Elle était partie dehors, s'était aventurée en pleine nuit seule hors du camp. Masque Illusoire suivait sa trace, se questionnant sur son comportement. Pourquoi ne l'avait-elle pas prévenu ? Il remonta sa trace, ses pattes glissant sans bruit sur l'herbe humide. Humide à cause de la neige qui la recouvrait, une fine neige qui tombait sans bruit, lentement. L'atmosphère était particulière, le calme reposant mais présageant un changement. Le jeune guerrier le sentait au fond de lui, quelque chose était différent ce soir. Il atteint bientôt la rive où il longea le court d'eau, sentant d'ici la fraîcheur de l'eau et des ondes qui la parcouraient. Puis il leva la tête et c'est là qu'il la vit.
Elle était comme une reine, en haut de son perchoir. Sur son pelage bicolore s'accrochaient de minuscules flocons qui brillaient et la rendaient éblouissante. Ses yeux, aussi purs et clair que le ciel, étaient attachés sur lui. Immobile, il la regardait comme elle était, magnifique, hypnotisante. Elle prononça son nom que ses oreilles et son corps accueillirent d'une vague de chaleur et rien au monde n'aurait pu l'arrêter à ce moment-là. Il s'approcha, doucement et vint agilement sauter à côté d'elle, assez près pour que leurs pelages se frôlent dans un contact électrique. Il lui tourna autour, comme s'il l'enroulait tel un serpent tout en gardant son regard dans le sien.

C'était le moment qu'il attendait, celui dont Étoile Sombre lui avait parlé. Il l'avait senti, deviné, depuis le début de la soirée. Et maintenant il savait, il savait qu'il ne pouvait plus faire marche arrière. Ce soir elle était reine, alors il serait roi. De leur aventure, de leur parcourt, de leur histoire. Et il ne serait pas poète.

« Songe de Brume. » Il marqua une pause, la regardant toujours aussi intensément. « Ce soir il n'y a pas de branche au-dessus de nous pour m'empêcher de dire ce que j'ai à te partager... »

Un sourire discret lui échappa, incoercible. Tout se déroulait comme dans un rêve, comme s'il était spectateur de ce qui se produisait.

« M'écouteras-tu ? »

Et me répondras-tu ?

_________________


Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1946
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Something Just Like This |Brumillu <3|   Mer 6 Sep - 2:36

Something Just Like This
Il apparaît tel un mirage, sa silhouette diaphane sous une pluie de flocons étoilés. Le temps se suspend à ses lèvres où éclate un sourire discret. Intemporels, nos regards s’accrochent et se fuient, aimants aux pôles changeants. Mes paupières s’alourdissent d’un bonheur indescriptible tandis que tout en moi s’immobilise. Je tâche de dessiner de mon esprit alerté et détendu tout à la fois la force imprenable de cette vision de son approche sous la neige. La lune se dissimule sous les nuages, nous enveloppant de son obscurité. Disparue, elle nous offre le peu d’intimité encore alloué aux jeunes âmes dédiées à un Clan. Nos quelques instants partagés se limitent à des échanges faussés et fatigués. Sous le poids de nos responsabilités respectives, nous venons à manquer de nous. De soi. De ce que nous sommes. L’individu se dissipe parmi la communauté. Ce n’est qu’à présent qu’il me détaille, l’or de ses yeux perçant l’azur des miens, que je réalise tout ce dont j’ai manqué. Comme si j’avais erré parmi une brume opaque et lourde depuis quelques lunes, à chercher. À chercher pour lui. Ou du moins à nous. À cette tiédeur qui accompagne chacune de nos discussions. À ce que je suis auprès de lui. Au chat qu’il a fait de moi, de sa simple écoute, de son cœur plus grand que toute la forêt. Je suis sa progression, paisible et attisée. La gravité le retient à mes côtés. Ce soir, je ne laisserai pas les murmures entraver nos échanges. Malgré la faim, la fatigue et la confusion des derniers temps. Cette nuit nous appartient.

Finalement, l’oiseau de ma nuit se pose. Sa place habituelle, si familière, à mes côtés. Sa fourrure frôle la mienne qui se gonfle de froid peut-être. Je cherche la lune parmi ses prunelles. Ses yeux demeurent sombres, solennels, comme éprouvés d’une mission dont je ne pourrais comprendre la prémisse ou la portée. Je l’accueille d’un calme placide, presque nonchalant, teinté de tendresse toutefois. Je réalise ne pas avoir respiré depuis son arrivée, ce qui n’explique qu’une fraction des symptômes qui m’affligent. Je laisse échapper un soupir, le cœur mécontent de l’oxygène raréfié parmi mon corps. Tentée de poser ma tête contre son épaule, je demeure attentive, car son arrivée ne va pas sans une requête, qu’il m’adresse avec un sérieux qui tranche de sa personnalité habituelle. Sans m’alerter, je me sens transportée, comme si quelque chose d’inconscient et de profond se doutait. Pourtant, je ne parviens pas à identifier la source de cette demande et ce qui doit m’être adressé cette nuit. Parmi l’obscurité, je me rapproche presque imperceptiblement, avant de céder à mon impulsion première. Ma tête se pose au creux de son cou. Je respire son odeur, son parfum si différent de tous les autres. Il sent la rivière, la terre, il sent le ciel, la pluie, le jour et la nuit.

«Tout ce que tu voudras, Masque Illusoire, nous avons toute la nuit. Je n’ai pas sommeil. J’ai envie de ta compagnie.»

Je soupire, immobile, me couvrant de neige tandis que mon souffle forme un nuage givré contre mes lèvres.

«J’écouterai toujours ce que tu as à me dire. Depuis que j’écoute tes paroles, ma vie a changé. Alors parle librement. Nous n’avons de témoin que la lune et la rivière.»

La première dissimulée derrière les nuages, la deuxième gelée à nos pieds, le monde nous appartient. Nous sommes seuls au monde.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1260
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Something Just Like This |Brumillu <3|   Lun 23 Oct - 0:39




Tant de lunes étaient passées depuis leur première conversation. Leur relation avait traversé les saisons, évoluant avec chacune d'entre elles, de l'automne sombre et brumeux, où ils se connaissaient à peine, à l'hiver au froid presque douloureux de leur sortie sur la rive... Puis arriva le printemps où germa leur amitié, qui avec le temps ne cessa de grandir jusqu'à aujourd'hui, un été chaud et magnifique, rassurant et lumineux. Un été éternel.
Masque Illusoire se trouvait près d'elle, le soleil de sa vie, qui faisait bouillonner son sang et tourner sa tête. Il scrutait son regard, l'explorait et l'imprimait dans son esprit, même s'il lui semblait qu'il le connaissait par cœur. Chaque fois qu'il s'arrêtait pour la regarder, il avait l'impression de tomber à nouveau amoureux. Mais il n'avait jamais laissé ce sentiment le guider vers elle, lui faire dire tout ce qu'il ressentait. Aujourd'hui, c'était lui qui avait le contrôle et il savait parfaitement ce qu'il devait faire. Car plus que tout au monde, c'était elle qu'il voulait.

Au moment où le guerrier ressentait l'envie irrésistible de se blottir contre Songe de Brume, elle vint poser sa tête contre son cou. Un frisson suivi d'une vague de chaleur le traversa, alors que son cœur battait de plus en plus fort. Encore et toujours, le contact de la jeune guerrière lui faisait énormément d'effet, et il rêvait de pouvoir rester ainsi pendant des heures et des heures... Il ferma les yeux et posa sa tête par-dessus la féline pour l'étreindre et la sentir encore plus proche de lui. Il lui semblait que c'était la meilleure sensation au monde, que c'était la définition du bonheur. Avec ce genre de mouvements intimes, Masque Illusoire doutait de moins en moins des sentiments de sa compagne nocturne. Peut-être qu'elle ne savait pas juste pas comment les interpréter ? Mais très rapidement le guerrier balaya toutes questions de son esprit pour se concentrer sur le moment présent. Les phrases qu'elle prononça lui réchauffa le cœur et lui donna de nombreuses bouffées d'espoir. C'était comme dans un rêve. Il avait du mal à croire que tout ceci se passait réellement, enfin. N'essayant pas de retenir ses paroles comme à son habitude, celles-ci se déversèrent sans peur et d'une sincérité éclatante.

« Je ne veux plus jamais te quitter Songe de Brume. Il m'est insupportable de te voir loin de moi et de ne pouvoir sentir ta présence à mes côtés à chaque instant. Quand le soleil se lève et que nos tâches nous séparent, quand la nuit tombe et que le sommeil nous enveloppe, je ne pense qu'à toi, toujours. »

Le rythme des battements de son cœur ne faisait qu’accélérer et plus il parlait, plus il avait de choses à lui dire, à lui avouer. Il s'était jeté dans le vide, sans savoir si la chute serait violente ou s'il planerait pour toujours. Le monde autour d'eux s'était évanoui, il ne ressentait plus le sol sous ses pattes ni l'air froid contre sa fourrure. Il n'y avait plus qu'elle et sa chaleur. Il chuchotait presque désormais, au creux de l'oreille de celle qu'il aimait plus que tout.

« Cela fait très longtemps que tu as pris une place spéciale dans mon cœur, que tu t'es ancrée à tout jamais dans ma vie et que chaque moment passé avec toi est particulier. Et aujourd'hui je sais que je ne veux plus vivre sans que tu saches tout ce que je ressens pour toi, sans pouvoir te regarder avec tout... Avec tout... »

Avec tout l'amour que j'éprouve pour toi.

_________________


Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1946
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Something Just Like This |Brumillu <3|   Dim 5 Nov - 14:37

Something Just Like This
À l’aube, d’autres projets. L’engrenage pour se remettre en route, pour nous emporter, pour produire le temps qui file. Chaque nouveau jour pour ressembler au dernier. Seul un souci, celui des responsabilités qui incombent au guerrier. Nous, pour nous laisser entraîner et oublier encore une fois ce qu’il fait de vivre au-delà de la simple survie. Le cycle se poursuivra. La faim, la chasse, bien souvent infructueuse, le répit trop rapide, puis la faim de nouveau. Cet hiver nous condamne un peu plus chaque jour, la faim de plus en plus présente. Néanmoins, auprès de la silhouette sombre du combattant masqué, je puis enfin en apprécier la délicieuse et amère beauté. Les flocons volent, s’accrochent, parsemant nos fourrures d’étoiles. L’air froid, mordant, ne m’affecte plus, me laissant en paix dans un havre de chaleur, celui proposé par Masque Illusoire. À l’aube, le courant nous emportera tous les deux vers des rives opposées. Cette nuit, nous n’avons que nous. J’ignore ce qui alourdit son cœur, ce qu’il tente de me communiquer. Je n’ai plus la crainte de ses mots. Je me demande à quel moment, sa gueule s’ouvrant a cessé de me couvrir d’angoisse. Le côtoyer me semble si naturel à présent, chaque contact dépourvu des mêmes réserves que je présente à tous les autres. Pour l’instant, je profite du silence, des noirs, bleus et argent du ciel, et du rythme tranquille de son cœur qui bat contre son cou où j’ai trouvé refuge.

Quelque chose le fait s’emballer pourtant, ce qui ne me décourage pas. Certaines craintes appartiennent au guerrier, certains secrets que je n’ai guère le talent de percevoir. Je ne sollicite pas de réponses. Quelque part, je les connais déjà. Ce qui ne m’empêche pas de me redresser, sans toutefois m’éloigner, tandis que son discours prend forme en des mots tendres et sincères. J’ai toujours su que Masque Illusoire me portait une affection particulière et qu’un lien indescriptible et profond nous unit. Qu’au-delà de l’amitié, nous éprouvons un désir de se retrouver auprès de l’autre. Rien ne me préparait cependant à une telle démonstration sentimentale. Je n’ai jamais été significative pour qui que ce soit, et de le devenir pour le guerrier, au fil des lunes, me plonge dans la perplexité. J’ai compris, malgré ma naïveté, ce qu’il tente de m’avouer avec un courage que je ne puis qu’admirer. De mon côté, je n’aurais jamais osé lui témoigner de sentiments semblables sinon identiques. Ses murmures me tirent un profond frisson que je tente malgré moi de réfréner. Car malgré ses aveux, tant de doutes subsistent. Tant de vieilles blessures n’ont pas tout à fait guéri.

«Avec l’amour que tu ressens pour moi. Tu es amoureux de moi. Cela fait du sens compte tenu de tes comportements à mon égard. À vrai dire, je me demande comment je ne l’ai pas observé plus tôt. Probablement avons-nous été un peu isolés par nos responsabilités guerrières des dernières lunes.»

Le silence. Je n’ai pas prononcé les mots qu’il fallait. Je ne sais pas lesquels il faut dire dans ce genre de situations.

«J’ose espérer que tu en es venu aux mêmes conclusions de mon côté. Je ne suis pas celle pour les discours sentimentaux… Tu sais que les émotions n’ont jamais représenté une force pour moi. Je dois te sembler bien détachée. Je dois l’être en ce moment, car je désire comprendre. Comment nous en sommes venus ici, comment j’ai pu succomber à ta gentillesse alors que j’avais décidé de ne plus jamais m’ouvrir à qui que ce soit. Je me demande aussi un peu pourquoi tu m’as choisie, qu’est-ce qui t’attire en moi alors que j’ai si peu à offrir. Aussi, ce que ces aveux représentent pour nous maintenant, qu’est-ce qui changement maintenant que nous savons. Que font deux chats qui s’aiment?»

Je le scrute intensément, maintenant que mes pensées se tournent vers la logique placide de la chose, maintenant que j’ai encore le loisir d’affronter la portée de ces mots échangés ce soir à distance. Au creux de ma poitrine, je sens les émotions grimper, je sais la décharge imminente.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Something Just Like This |Brumillu <3|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Something Just Like This |Brumillu <3|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires :: Rive-
Sauter vers: