« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Everything we are | Phoemy ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mélodie Lumineuse
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 460
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Everything we are | Phoemy ~   Mar 25 Juil - 12:28

Phoe ♥:
 

 
Everything we areAnd I would stop to fall in love again
and keep it a secret


La reine avance dans la neige, dans le froid. Elle sait qu'elle n'aurait pas dû sortir cette nuit. Elle sait que les trois boules de poils qu'elle a aimé plus que tous durant leur première lune auront froid. Elle sait que si l'une d'elles tombe malade, ou pire, elle ne se le pardonnera jamais. Mais plus que tout, elle sait que la promesse qu'elle a faite il y a deux lune de cela, elle ne peut la briser. Deux lunes. Ça a été son répit, sa seule préparation avant de s'effondrer à nouveau. La première de ces lune a été un véritable enfer. Un mois d'emprisonnement, à voir son ventre grossir un peu plus chaque jour, à mourir d'amour et d'attentes. A mourir d'appréhension. Et maintenant, maintenant qu'elle peut enfin apprendre à aimer dans le bonheur le plus complet, sa plus lourde tâche l'attend toujours.

Tandis qu'elle franchit la rivière de glace et s'avance dans les terres neutres, Mélodie Lumineuse pense à tout ce qu'elle va perdre ce soir. Elle pense aux yeux jaunes et perçants, remplis de promesses. Elle pense aux paroles réconfortantes. Elle pense à la chaleur de sa peau, à la douceur de sa fourrure. Elle pense à bien d'autres choses encore, certaines brûlantes comme le feu et d'autres douces comme la soie. Elle regrette ses choix du passé, elle regrette de l'avoir connu. Plus que tout, elle regrette de s'être laissée tomber. Et à chaque chose qu'elle se rappelle, à chaque empreintes laissées dans la neige, sa détermination grandit. Cette nuit sera leur dernière. Si il vient. Car elle ne veut pas penser à ce qui adviendra si il ne se montre pas. Sûrement rentrera t-elle seule, les pattes lourdes, le cœur encore plus. Elle se laissera tomber près de ses chatons, les enveloppant dans un cocon protecteur. Et elle s'endormira ainsi, pleine de solitude et regrets. Ses chatons. Ils sont partout, et c'est maintenant la seule chose qui lui permet d'avancer, un pas après l'autre, difficilement. Sans eux, la femelle roux pâle se serait sûrement déjà laissée tomber dans la neige, trop lasse pour continuer. Trop lâche.

Ici, dans cette nuit remplie du bruit du vent, du blanc des flocons, la guerrière n'a plus rien de lumineux. Elle est trop fatiguée, son âme est éteinte. Personne ne sait qui saura la rallumer. Ni combien de temps cela prendra. Depuis deux mois, elle ne s'illumine que pour ses chatons. Elle passe tout son temps près d'eux, à profiter des tendres joies de l'enfance qu'elle a oublié depuis trop longtemps. Oh, elle est jeune encore. Mais ce soir, on croirait voir à sa place une ancienne, de celles qui ont déjà trop vu. Qui devraient être rappelées vers les étoiles. Pourtant, Mélodie Lumineuse est là, elle avance. Sa mélodie s'est tue, sa lumière éteinte. Mais une patte après l'autre, sa progression reste régulière.

Mais voilà qu'à travers les flocons tourbillonnants, elle aperçoit l'arbre. Tellement seul, à braver la tempête. Il est triste, ainsi, à se dresser seul contre le vent, lui et ses branches tombantes. Tristesse et solitude. Comme elle. Elle franchit en frissonnant le rideau de feuille, et se retrouve à l'abris du vent. Elle a laissé ses sentiments derrière elle, ils sont partis dans la tempête. Dans son cœur, tout est retombé. Le calme règne, bien trop puissant pour être naturel. Bien trop présent pour qu'elle puisse empêcher ses yeux de se remplir de larmes. Mais elle ne les laissera pas couler ses larmes. Pas pour le moment du moins. Pour l'instant, elle s'assoit, figure tranquille sous l'arbre de neige. Puis elle attend, se retenant d'appeler dans le vide le nom de l'être aimé.

_________________





Lumy ~ Mid' ~ Loupiot:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feu du Phoenix
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 470
Age : 12
Date d'inscription : 31/12/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Everything we are | Phoemy ~   Mar 8 Aoû - 9:08

FEU DU PHOENIX
ft.Mélodie Lumineuse.
Il se voyait dans la pénombre, dans cette nuit d’un froid particulièrement perçant, accompagné d’une brise de la nuit, comparable à une course contre le monde. Il n’avait pas peur, il était perdu. Le tout et le rien ne pouvait se côtoyer, alors il ne pouvait rester à l’attendre, à s’attendre lui-même. Il ne voulait pas rester, les peines de cœur lui faisait plus mal que le froid qui gelait ses poils. La lune passer, lui avait paru plus longue qu’un océan infini, plus vide que le trou du néant, et plus dur que le roc ardu des montagnes. Il ne se trouvait réconfort que dans son sens du devoir, de ne pas faillir, flancher, perdre confiance. Son Clan était redevenu ce qui lui était le plus cher de son existence, mais une envie de relâchement, de liberté pouvait subsister quand dans ces moments, à contempler le ciel voilé, il voyait l’horizon s’étendre à l’infini, posant une infinité de question sur le lointain.
Il était penseur et rêveur, calme et honnête, mais terriblement déçu par lui-même. Il aimerait être plus fort, pour pouvoir tout protéger ; ceux qui lui sont cher, son Clan, ses parents. Mais la vie ne peut être parfaite ni guidé par une lumière de bonheur. Une ombre de terreur sera toujours à guetté, à prendre position pour les batailles. Le ciel pouvait lui apprendre ces choses, la liberté pouvait lui permettre de débattre avec lui-même, calmement, en accord. C’était sans aucun doute le pouvoir le plus redoutable de ces endroits inexplorés, inhabités, encore vierge et loin du conflis.

Il se levait de son coin d’herbe, en fixant devant lui, la tête haute, l’esprit calme. Il avançait en direction de ce paysage qui pouvait tout lui apprendre, mais tout lui reprendre. Le vent était de plus en plus froid, les rivières qui bordais les territoires devaient être gelés, le passage vers les Terres Libres en était donc plus aisé. Il ressentait au fond de lui un sentiment de lâcheté à ne pas être ce soir au patrouille de nuit, de sortir pendant une durée indéfini sans en informer ses chefs. Mais il sentait qu’aujourd’hui, il n’arriverait à rien, il fallait qu’il se laisse avec lui-même. C’est avec un goût amer qu’il pénétrait dans ces lieux magnifiques, des jardins du secret où la nature pouvait régner en maître.
Il ne sentait aucune présence, cela présageait une longue nuit froide, sans étoile, mais qui restait une nuit des feuilles mortes, où la neige régnait et où les flocons pouvaient tombés abondamment. Un paysage nostalgique mais avec un fond de tristesse, de la beauté. Cette saison signifiait le renouvellement de la nature, soit la mort de l’un et la création de l’autre. La mort était triste, mais la création était joyeuse. Une harmonie propre à cette saison. De multiples endroits s’étendaient, il se laissant guider par une âme extérieur qui lui clamaient de venir. Une voix qui l’appelaient à travers ce blizzard. Une voix intérieur qui le suppliaient de l’écouter, de le comprendre, de l’entendre…
Tout ne pouvait être gouverner par un code, la liberté subsistait encore ici. Devant cette arbre au branche couverte de neige, aux feuilles mortes fouettés par la brise de la nuit, il était calme, il n’avait que de l’admiration, tous ses problèmes ne lui paraissaient que petit comparé à l’immense beauté de cette endroit. Il ne pouvait y avoir de problème ici, la brise et la nature était mère, nous étions leurs enfants. Une odeur ramener par la brise s’ajoutait, une odeur qu’il connaissais si bien, qu’'il appréhendais, mais qu’il aimais. Il lui dis sur un ton parfaitement calme, gentil :
-Je savais que je te retrouverais ici, Mélodie Lumineuse. Beaucoup de chose se sont passé depuis notre dernière rencontre. Quelle endroit merveilleux endroit pour se retrouver ! Comment se passe la vie dans ton Clan ? J'ai l'impression que beaucoup de changement se sont passés.

_________________




merci à tous ceux qui m'ont fait ces signa !3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Lumineuse
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 460
Age : 15
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Everything we are | Phoemy ~   Sam 9 Sep - 9:35

 
Everything we areAnd I would stop to fall in love again
and keep it a secret


Elle le sent avant même de le voir. Elle prend le temps de le visualiser, l'allure princière, la silhouette fuselée. Toujours résistant en face des bourrasques qui balaient la plaine en dehors des branches protectrices de l'arbre. Elle s'approprie son image, revoit ses yeux et en mémorise les détails. Ainsi, lorsqu'il pénètre après un temps dans l'abris de silence, elle est prête. Elle lui a déjà dit au revoir, elle à déjà renoncé à cet amour trop idéalisé pour s'ancrer dans la réalité. Elle essaye de se rassurer, sans réussir à trouver de vérité au fond d'elle. Peut-être étais-je seulement amoureuse de l'idée d'être amoureuse de lui. Elle se tord l'esprit, se fait du mal. Essaye de se persuader que l'amour est quelque chose auquel elle peut facilement renoncer. Mais au fond, elle le sait. Elle a aimé. Elle aime encore.

Lorsque le matou la rejoint enfin dans l'intimité figée hors du temps qui règne en ce lieu, elle reste interdite. Elle n'a pas compté combien de temps elle est restée ainsi, statue de glace agitée de l'intérieur. Mais bouger lui paraît maintenant compliqué, alors elle se contente de le suivre du regard, le fixant sans aucune gêne, sans aucun filtre. Son regard n'est que sincérité, excuses. Amour. Désespoir. Elle le redécouvre tandis qu'il avance vers elle, tandis que le silence se fait plus pesant. Plus doux aussi.

"Je savais que je te retrouverais ici Mélodie Lumineuse. Beaucoup de choses se sont passées depuis notre dernière rencontre. Quel merveilleux endroit pour se retrouver! Comment se passe la vie dans ton Clan? J'ai l'impression que beaucoup de changements se sont passés."

Au gré de ces paroles, la riveraine a de plus en plus de mal à rester assise. Elle n'a qu'une seule envie à présent: Courir vers lui et s'imprégner de l'odeur de son pelage. Une tentative vaine de se dire que tout ira bien. Une dernière fois avant que son monde s'écroule. Pourtant, elle ne bouge pas, reste simplement ici immobile. Elle a beaucoup de choses à lui dire, et seulement quelques heures devant elle encore. Ce n'est pas assez pour dire au revoir, mais elle devra faire avec. Ils devront faire avec. C'est ainsi qu'elle se décide à ouvrir la bouche, enfin. Elle prononce ces mots avec le ton de celle qui se contente d'énoncer des faits. Elle a tellement répéter cette phrase pour se donner du courage. En la prononçant enfin, elle a l'impression d'effectuer un automatisme.

« ▬ En effet, il y a eu bien des changements. Pourtant rien n'a changé. Il y a toujours autant de menaces qui pèsent au dessus de nos têtes, le froid et la faim qui épuisent les guerriers sans relâche. Mais j'ai l'impression de redécouvrir le monde. Je... Je suis maman. »

La partie la plus facile est passée. Mélodie Lumineuse a peur de ce qu'elle va découvrir dans le regard de Feu du Phoenix en relevant les yeux, mais elle se met pourtant à le fixer sans ciller. Elle révèle son âme en tremblant, et continue malgré tout, sa voix cette fois ci beaucoup moins assurée. Une voix ou percent les larmes et le regret.

« ▬ Je pense que tu sais déjà ce que je ressens pour toi. Tu aurais été aveugle de ne pas le voir. Je n'ai jamais été douée pour cacher mes émotions.
Une pause, un éclat de rire gêné, qui paraît bien trop triste pour qu'elle le laisse retentir plus longtemps dans le silence.
▬ Arrêtons nous là. Nous nous aventurons dans un monde inconnu, et j'ai peur. Je ne veux pas de cela, de cette double vie de traître. Je veux retrouver la loyauté qui était auparavant la mienne. »

 Elle s'arrête, essoufflée, submergée par l'amertume des remords. Ecœurée par toutes ces paroles creuses, ces non-dits et ces excuses absentes. Ecœurée par elle même, par ce qu'elle est devenue, entraînée par ses faiblesses et sa lâcheté.

_________________





Lumy ~ Mid' ~ Loupiot:
 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Everything we are | Phoemy ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
Everything we are | Phoemy ~
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Terres Libres :: Saule Pleureur-
Sauter vers: