« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Journey To Nowhere (Oiseaux-Chou)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1098
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Journey To Nowhere (Oiseaux-Chou)   Lun 17 Avr - 2:15




Il suffisait d'un pas. Il suffisait d'un dernier regard en arrière. Bientôt il serait loin de ce qu'il connaissait, il laisserait tout derrière. Comment pouvait-il continuer à vivre dans un endroit où il avait l'impression de perdre un à un famille, amis et amour ? Et comment pouvait-il savoir s'il allait partir pour toujours, ou si un jour, il reviendrait avec l'espoir d'une vision nouvelle ? Car aujourd'hui c'était véridique, tout avait changé. Le Clan de l'Ombre n'était plus ce qu'il était et il se sentait bête de s'en rendre compte trop tard, alors que Nuage Dansant même lui avait répété. Là où auparavant il se sentait chez lui, à l'aise et en sécurité, régnait désormais inquiétude, méfiance et tristesse. Caresse de l'Aile avait disparu, elle l'avait laissé. Ombre du Soleil avait rendu son dernier souffle et ne pouvait plus l'accompagner. Le Clan se divisait et son chef même ne lui faisait pas confiance. La seule chose à laquelle il aurait pu se rattacher était sa famille. Nuage d'Oiseaux, Nuage des Hymnes, Nuage de Chouettes, Flamme Sauvage... Tous représentait tellement pour lui, ils étaient tout ce qu'il lui restait. Mais pourtant... Il ne pouvait pas vivre en ne les considérant qu'eux et en faisant semblant d'oublier certains regards tournés vers lui. Il ne pouvait pas vivre avec ce sentiment constant qu'il n'avait pas sa place ici, que tôt ou tard quelque chose le frappera dans le dos. Alors il fuyait, vers un endroit plus sûr, plus calme, plus reposant. Oui, plus reposant, car il n'en pouvait plus de cette douleur et de cette solitude.

Mais il ne pouvait pas partir ainsi. Il ne pouvait pas abandonner ceux qu'il aimait sans les prévenir. Il ne ferait que les faire souffrir aussi et c'était bien la dernière des choses qu'il voulait. Alors il assumait son choix et leur dirait. Ou du moins, à un en particulier. Nuage d'Oiseaux était son apprenti, son protégé, il avait juré de l'accompagner et de le rendre meilleur qu'il ne pourrait jamais l'être. Et voilà qu'il l'abandonnait alors que sa formation venait à peine de commencer. Mais il n'avait pas le choix, quelque chose le tirait en dehors de ce camp, de ce territoire... Peut-être pourrait-il retrouver Jeu Macabre ? Ce n'était pas le moment de penser à tout cela. Pour l'instant il devait se concentrer, réfléchir aux bons mots à adresser à son petit frère. Ce dernier était juste à côté de lui alors qu'il marchait et il lui fit signe de s'arrêter. Il s'assit devant lui et soupire en esquivant son regard.

« Nuage d'Oiseaux je... Je veux que tu sois fort. Plus que je ne le suis. Notre famille a besoin de toi et tu as beau être mon apprenti, tu es avant tout mon frère. Et je ne veux pas que mon frère commette les mêmes erreurs que moi. J'ai été trop indécis, trop hésitant, beaucoup de fois je n'ai fais que la moitié des choses... Tu ne comprendrais pas et ça serait trop long à t'expliquer mais... Il faut que tu m'écoutes. »

Le jeune guerrier savait que ce qu'il disait ne faisait presque aucun sens, que Nuage d'Oiseaux aurait du mal à le suivre. Il savait qu'il allait le faire souffrir.

« Ce que je vais te dire va te poser un poids sur les épaules et j-j'aurais voulu ne pas le faire... Je... Je vais partir. Loin d'ici. Loin du Clan, de mes responsabilités et de mon devoir. »

Un lâche oui. C'était peut-être ce qu'il était. Mais il n'avait pas le choix, il devait avoir raison de faire ça...

« Mais je te promets que je reviendrai, ceci n'est pas un adieu. Je ne quitte pas le Clan. J'ai juste besoin de m'éloigner pendant quelques temps jusqu'à ce que... Jusqu'à ce que la situation se stabilise, tu comprends ? S'il te plaît dis-moi que tu comprends... »

Éclair Ambré vint lentement poser son front contre celui de son petit-frère qui faisait déjà au moins sa taille. Il se sentait misérable, incapable à ce moment précis. Quelques minutes plus tôt il était sûr de lui et croyait faire la meilleure chose pour les autres et lui-même et voilà que toutes ses convictions se décomposaient. Et il ne pouvait plus revenir en arrière.

« Ce n'est pas ta faute, ni celle de personne ici. J'ai juste tant perdu et... Et je n'arrive pas à me réveiller le matin en ayant l'impression d'être chez moi. Il faut que je retrouve Caresse de l'Aile, que je convainque Étoile de Mystère qu'elle a tort au sujet de Jeu Macabre, que je prouve mon innocence, que... Que... »

Il débitait ses raisons surtout pour se rappeler lui-même qu'il en avait, sachant que Nuage d'Oiseaux ne connaissait pas certaines de ces histoires. Il se recula finalement et plongea son regard bicolore dans celui de son frère au pelage blanc.

« S'il te plaît, préviens nos sœurs et notre mère. Je reviendrai pour t'entraîner à devenir un guerrier. Je suis vraiment désolé... »

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1789
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Journey To Nowhere (Oiseaux-Chou)   Mar 25 Avr - 23:11

Journey to Nowhere
Il est des détours inattendus dans une vie. Nœuds inexplicables, soudains, dans une route autrefois tranquille et longiligne. Parfois le chemin cesse abruptement, amas de roches et de poussière, forçant les voyageurs à emprunter des routes secondaires, parfois impraticables, solitaires et sinistres. Parfois, l’éboulement est tel qu’il entraîne des pertes. Des ressources, des alliés. Aujourd’hui Nuage d’Oiseaux a trop perdu pour poursuivre sur ce sentier qu’il suivait dès ses premiers instants de vie, au moment où sa destinée l’a désigné au Clan de l’Ombre avec le reste d’une portée qui n’aurait dû être séparée. Il constate, penaud, instable, immobile, la faille béante qui se trouve désormais sur son chemin. Cette crevasse profonde et infranchissable dont la gueule noire lui lance un appel désespéré. S’il suit son mentor et frère à l’écart du Clan, le jeune apprenti au pelage immaculé n’espère plus rien de cette rencontre. Son jeune cœur se serre, conscient et résigné dans l’attente de ses paroles qui viendront nécessairement le blesser. Le petit n’a pas l’omniscience de prétendre savoir ce qui l’attend mais pourtant un mauvais pressentiment l’habite. Dans les prunelles de son désormais seul frère aîné, il discerne à la fois une fatigue infinie et lisse, mais aussi la honte de ceux qui amorcent un départ. Inconsciemment, le jeune chat s’en doute. Se poste à quelques pas du chat roux, patient mais désordonné, déjà inaccessible à la demande d’Éclair Ambré d’être fort. Ne sait-il pas qu’il s’épuise lui aussi? Qu’il a trop vu, qu’il est heurté?

Les mots de son frère lui paraissent si lointaines, si fausses. Tel un discours trop longtemps répété, de mots qui n’en font plus même de sens. Mais ces mots, même dépourvus du moindre sens, font déjà mal. Nuage d’Oiseaux a envie de répliquer qu’il est trop tard pour lui, que l’hésitation, l’indécision, s’est déjà installée, et que maintenant plus que jamais il aura besoin de son expérience, son affection et son soutien pour lui permettre de contourner le gouffre qui s’étend désormais à ses pieds là où il croyait reconnaître son avenir. Néanmoins l’aîné n’en fait rien. Lui avoue avec un peu trop de détermination peut-être son plan. Le petit ferme les yeux. La douleur éclate en lui, véritable couteau qui cause de presque imperceptibles tremblements dans tout son corps. Et là où la blessure s’écoule, une sensation nouvelle apparaît, un blocage qui entrouvre les paupières du cadet, confus. Là où il croyait retrouver le sentiment de perte et de tristesse, naît les premières prémisses de sa colère. Nuage d’Oiseaux ne croyait jamais avoir aussi mal. Les pensées affluent sous son crâne, tant de mots qui se gravent dans l’émeraude de ses prunelles dévastées, celles-là même qu’il jette dans celles de son frère. Et un mot par-dessus tous, celui dont on l’affuble lui-même depuis sa naissance compte tenu de sa personnalité trouillarde et hésitante.
Lâche.

Le mot claque dans le silence. Nuage d’Oiseaux ne répond pas lorsque son frère l’interroge. Qu’en aurait-il à comprendre qu’un abandon? Rejeté à ses instants les plus sombres, le petit se défait de son aîné d’un pas. Une coupure. Une blessure. Il veut qu’il sache. Mais la colère lui cloue la gorge, accélère la respiration, ses griffes labourent piteusement la terre humide. Aucune de ses justifications ne saurait apaiser l’adolescent en peine qui lui fait face, celui qui se sent trahi, à bout de forces. Son héros, son guide, le voilà qui s’écroule à ses pieds, qui obéit à ses peurs, qui… le délaisse. Tout en Nuage d’Oiseau hurle, son chemin s’effrite de nouveau à ses pieds, le forçant de reculer à nouveau. Éclair Ambré lui a dit de ne pas avoir peur, de ne jamais avoir peur, et de faire confiance. Pourtant lui-même n’a pas le courage de faire de véritables adieux leur famille. Pourquoi doit-il lui confier cette tâche? Pourquoi doit-il en faire le complice de cette escapade? Pourquoi doit-il lui mentir?

«C’est donc ce que tu fais de ma confiance, Éclair Ambré? S’il te plaît, cesses de mentir. Ceux qui partent ne reviennent jamais.»

De ces mots, Nuage d’Oiseaux en est convaincu. Si son frère quitte maintenant, il ne le reverra plus.
N’a-t-il pas assez dit adieu?

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1098
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Journey To Nowhere (Oiseaux-Chou)   Mer 14 Juin - 20:04



Éclair Ambré n'était pas un grand guerrier. Le courage, la bravoure, la force et la puissance n'étaient pas les adjectifs qui pouvaient le décrire. Certes il n'était pas couard ou peureux mais rien ne faisait de lui un rouage important du Clan de l'Ombre. Il n'était que le petit félin rapide du clan, celui qu'on enverrait chercher du renfort en cas de bataille ou bien dans des missions de repérage. Même au sein de sa tribu il n'était pas un chat très populaire. Il ne traînait pas avec beaucoup de ses camarades et était en plus en ce moment, avec le reste de sa famille, tristement considéré par les autres à cause de la perte d'Ombre du Soleil. Certains le connaissaient juste parce qu'ils vivaient dans le même clan, d'autres avaient des doutes à propos de lui. Les seuls proches qu'il avait étaient sa famille, Caresse de l'Aile et... Il se surprit à penser à Nuage Dansant. Mais désormais son frère était mort et la féline qu'il chérissait le plus, disparue. Personne ne le regretterait.

C'était bien évidemment une fausse idée qu'il se faisait pour se rassurer et se plonger davantage dans sa mélancolie. Nuage des Hymnes, Nuage de Chouettes, Flamme Sauvage, Nuage d'Oiseaux, c'était eux qu'il abandonnait. Et il commençait à ressentir de plus en plus sa culpabilité déchirante en observant le regard de son frère et apprenti. Il savait dorénavant déjà que ses paroles ne serviraient à rien, qu'il ne comprenait pas. Il le voyait, il le sentait. Le blocage que semblait faire Nuage d'Oiseaux aurait été perceptible pour n'importe qui. Il le regarda reculer et ressentit comme un coup de griffe dans la poitrine. Mais il ne ploya pas, ne craqua pas. Il avait ressenti assez de douleur pour ne pas être dévasté davantage par la colère de son petit frère. Ce dernier prit enfin la parole après l'avoir laissé seul dans ses tentatives d'explications et d'excuses.

« C’est donc ce que tu fais de ma confiance, Éclair Ambré? S’il te plaît, cesses de mentir. Ceux qui partent ne reviennent jamais. »

Le jeune guerrier fut frappé par cette dernière phrase qui ne put que lui rappeler Caresse de l'Aile. Les yeux écarquillés, il recula de quelques pas, le sourire de la jolie guerrière traversant son esprit. Ses émotions changèrent brusquement, il ne pouvait pas expliquer la douloureuse colère qui le traversait soudainement, transmise sans aucun doute par son frère. Il se leva et plongea un regard meurtri dans celui de son frère.

« C'est à moi de te poser la même question ! Je fais assez confiance aux personnes qui me sont chères pour espérer envers et contre tout leur retour, Nuage d'Oiseaux, envers et contre tout ! »

Il fit quelques pas en arrière et tourna sèchement le dos à son frère.

« Je n'ai pas réussi à t'apprendre ça apparemment... Et si tu me prends pour un menteur, que tu me crois déloyal, alors c'est que tu as déjà choisi ton camp, mon frère. »

Il tourna la tête une dernière fois pour le regarder, à la fois toujours en colère mais voulant marquer son visage dans ses souvenirs pour ne pas l'oublier lors de son voyage. Une larme coula le long de sa joue alors que sa gorge plus serrée que jamais l'empêchait de parler à son aise.

« Vas donc prévenir les Escadrons que je m'enfuie, et qu'ils essayent, juste qu'ils essayent de me rattraper ! »

Sur ces derniers mots il bondit et se mit à courir, plus vite qu'il n'avait jamais couru. Non seulement pour partir le plus rapidement possible, mais aussi pour se forcer à ne pas se retourner. Ses pattes martelaient le sol, aussi fort que son cœur battait dans sa poitrine et l'air froid fouettant son visage séchaient ses yeux humides. Il l'avait fait, il était parti, il avait abandonné son clan. Son voyage vers l'inconnu avait commencé.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1755
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Journey To Nowhere (Oiseaux-Chou)   Lun 19 Juin - 14:37


NUAGE DANSANT
« And if you have to go, why don't you take me with you ? »

Le sol flasque et boueux absorbe chacun de mes pas. Derrière moi les empreintes débordantes d’eau vaseuse forment un nouveau chemin, peut-être un jour emprunté par tous. Chacun à notre façon nous formons notre propre chemin, ou presque. Il y a aussi ceux qui décident de suivre aveuglement les sentiers de ceux qui les ont précédés, avancer bêtement fans une voix que l’on a tracé pour eux. C’est un chemin à en perdre la voie. Plus de choix possible ou de réflexion à faire. Pas d’avis à partager ou d’objection à omettre. A quoi bon s’exprimer dans un tel destin ? A trop vouloir la lumière, certains ont fini par oublier l’Ombre qui est en eux. Ici elle épouse chaque forme de mon être et ne fait plus qu’un avec moi-même. Je suis l’Ombre, puisque plus personne ne veut l’être. Je la sens vibrer autour de moi, émaner de mon corps. Les herbes folles frémissent à peine sur mon passage. Silencieuse comme la mort, je m’enivre de cette invisibilité. Jamais je n’avais pensé apprécier ces longues marches dans les marécages. Je n’ai jamais ressenti une telle puissance rugir dans mes veines. Jamais je n’ai été aussi forte.

Les entraînements sont durs. Rabaissant. Jeu Macabre est un mentor sans pitié mais c’est tout ce que je lui demande. M’acharner me permet d’évacuer cette haie qui me consume et me ronge. Les blessures, les courbatures sont un prix que j’accepte à pattes ouvertes. Plus les jours passent, plu mont attrait pour la voix des guérisseurs s’amenuise. Cette vocation n’est qu’une voix perdue, une vie destinée à pourrir dans une grotte amère. Hors de question que je finisse ma vie comme Présage des Rats. Je préfère encore crever au court d’un combat.

Un bruit de course parallèle à la mienne attire mon attention. Bruyante, précipitée, voir presque désespérée, elle est en tout point différente à la mienne. Mais quelque chose dans son rythme plein de douleur pique ma curiosité. Le camp est encore tout proche mais il est aisé de deviner que c’est une âme solitaire. Un Escadron ? Quelqu’un essayant de se rebeller ? Je dois en avoir le cœur net. Accordant mon rythme au sien, je me rapproche sans bruit jusqu’à ce qu’une fine barrière de végétation seulement nous sépare. Je vois un éclair rayé de brun voler au-dessus du sol comme il ne l’a jamais fait. Plus vite, plus léger que je ne l’ai jamais vu. Il semble finalement libéré. Devinant que ni l’un ni l’autre ne savons jusqu’où il ira, je ne dis pas un mot et poursuit notre course parallèle, dissimulée par l’obscurité. Et alors que nous courons tous les deux en silence, lui ne sachant même pas que suis là, je me sens soudain très triste.
Il s’arrête dans un endroit plus dégagé, presque à la limite de nos terres. Je m’accroupis, toujours protégée par les fourrés, alors que lui fixe le sol. Le silence n’a jamais été aussi étouffant, sa présence aussi pesante. Jamais il n’a été aussi petit mais aussi grand à la fois. Quelque chose dans sa posture, sa tristesse m’arrache de mon Ombre. Souplement je me redresse et fend les herbes sauvages.

« Alors ça y est, tu t’en vas ? Je miaule. Il n’y a pas la moindre trace de jugement dans ma voix. C’est un constat, rien de plus. Au fond, c’est ce que j’aurais dû faire il y a longtemps moi aussi. Ma voix est rêveuse. Mais vois-tu, j’ai encore de l’espoir pour ce Clan, je refuse de le laisser dans les filets de cette vieille folle. Je m’approche de lui et m’arrête quand nos museaux se frôlent presque rivant durement mon regard au sien. Cela ne va pas faire fuir tes démons tu sais ? Ils seront toujours là, derrière toi. Déjà que moi tu ne parviens pas à me semer, alors eux… Un faible sourire moqueur se dessine sur mon visage. Voilà des lunes que je ne lui ai pas autant adressé la parole. J’ai l’impression de renouer avec quelque chose de familier et de réconfortant. Je suis contente tu sais, que tu ne sois pas comme eux. Je n’ai jamais était aussi soulagée d’avoir eu tort. » Je me rends compte à quel point ces mots sont vrais à l’instant même où je les prononce. Je me perds dans ses yeux vairons que je détestais. Il a toujours l’air d’un cocker, mais un peu moins stupide. Je me demande bien ce que je fais là, plantée devant lui, dans une proximité qui ne nous ressemble pas, à dire des choses qui ne sont pas moi. Non c’est faux, je ne me suis jamais sentie aussi moi qu’en cet instant. Je lève les yeux au ciel pour dissimuler ces étranges émotions qui me secouent. « T’attends quoi pour te tirer ? Fais ce que tu penses devoir faire. Les cendres de notre Clan ne t’apporteront rien d’autre que de la peine et des regrets, tu peux me croire sur ce point. Je secoue la tête de droite à gauche, incapable de trouver les mots pour exprimer la solitude que j’ai ressenti ces dernières lunes. Oh et ne t’inquiète pas pour le petit, je garderai un œil sur lui. » Voilà une promesse que je vais regretter. Mais elle apaise étrangement les maux de mon cœur qui est incroyablement serré en cet instant. Cette satanée boule dans ma gorge est douloureuse. Manquerait plus que je me mette à chialer et on aurait le parfait tableau de la séparation amoureuse. Rien que d’y penser j’ai envie de vomir. D’une voix pas aussi tranchante que je le voudrais, je crache : « Allez, dégage morveux, avant que quelqu’un ne te rattrape. Passe me voir de temps en temps, hein. » La vie va être ennuyeuse sans toi. 

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
 
Journey To Nowhere (Oiseaux-Chou)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pensée aux oiseaux l'hiver
» Flan de chou-fleur au chèvre (from "Voici")
» POtée de chou à la bière
» velouté de chou fleur
» Le velouté de chou-fleur au roquefort- M'man

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de l'Ombre :: Territoires-
Sauter vers: