« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un secours extraordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Éclair Noir
P'tit nouveau.


Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 11
Date d'inscription : 03/12/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Un secours extraordinaire   Dim 29 Jan - 19:34

Eclair Noir se réveillait dans sa tanière, en humant l’air il perçut des fines gouttelettes d’eau dans le vent. Encore ensommeillé il sortit de sa tanière et alla se chercher une pièce de viande toute maigre : vivement la saison des feuilles nouvelles !
Il sortit du camp pour prendre un peu l’air.
"Il faut bien se dégourdir les pattes même s’il fait froid !", se dit-il.
La rivière était gelée, les quelques arbres qu’il y avait sur le territoire du Clan de la Rivière étaient dénudés et l’herbe couverte de givre. 
Il se dirigea ensuite vers la frontière du Clan du Tonnerre.
Eclair Noir commença à la longer. 
Tout à coup le sol se déroba sous ses pattes !
Il se réveilla dans un trou assez profond, il ne pouvait pas atteindre la sortie.
Il vérifia qu’il n’y avait aucune autre sortie.
"A l'aide!", cria-t-il.
"A l'aide!", redit-il, désespéré.
Aucune réponse.

Tout à coup un martèlement de pattes se fit entendre : quelqu'un arrivait !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de Lynx
Réservé.


Masculin
Nombre de messages : 225
Age : 13
Date d'inscription : 28/06/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Un secours extraordinaire   Mar 21 Fév - 1:24

Je suis debout depuis un long moment maintenant et je dois avouer que regarder mes camarades assoupis n'aidera enfin le clan et ne me fera pas trouver le sommeil. Je ne me sens même pas fatigué. Il faut dire qu'hier a été un journée particulièrement calme qui contrairement à d'habitude ne m'a pas donné une profonde envie de dormir. Je décide donc de profiter de ce moment pour me faire une partie de chasse en solo.J'adore contemplé l'immensité du ciel où les premiers rayons de l'aube aux couleurs chatoyantes passant du rose au orange transperce la nuit d'obsidienne telle une griffe qui empale une proie. C'est un instant magique, entre nuit et jour,  où la Lune cède sa place au Soleil, son allant comme elle le fait toujours, discrètement. La forêt est encore plongée dans l'obscurité et je dois une fière chandelle à mes yeux qui parviennent à extraire aux coeur des ténèbres un infime rayon de Lune, particule de lumière aussi minuscule que magnifique, et de l'amplifier au point que j'y vois comme si nous étions en pleine journée. L'air frais pénètre mes poumons et me réveille, vivifiant mon corps et faisant partir la brume du sommeil. Je l'élance, ombre parois les ombres, foulant le sol froid et dur, traversant les allées d'arbres plus semblables les uns que les autres. C'est la saison froide, et il y a peu de proie qui osent braver la météo, je dois donc faire pleinement usage de mes capacités. Étant donné qu'un vague brouillard se lève, nappant le territoire et ajoutant un côté mystérieux à lieu que la vie semble avoir abandonné. Je ne peux donc que peu me fier à ma vue. Tant pis. Je ferme les yeux, ouvrant pleinement mes oreilles et sondant le paysage grâce à mon odorat. Je peux presque percevoir cette souris qui dors à poings fermés dans son terriers, et cette écureuils qu profite de quelques délicieuses noisettes. Mais ce que je perçois le plus clairement n'a nul rapport avec une proie. Ce que j'entends, c'est un chats en détresse  non loin. Il doit se situer sur la frontière, et je décide de m'y rendre aussitot. La partie de chasse attendra. Quand j'arrive sur les lieux, je j'aperçois aucun félin, le son étant pourtant toujours aussi présent. Je parviens finalement à localiser la source des appels à l'aide. Un trou dans le sol. Je m'approche doucement, tâtant le terrain d'une patte pour m'assurer de la stabilité de la terre. Je me penche par dessus l'ouverture et là, je constate que le malheureux est un membre de la Rivière. 

-"Attends, je vais te faire sortir de là, j'arrive !"  Lui cris-je.

Je cherche autour de moi dans le paysage napé de brume une quelconque chose pouvant me permettre de tirer de ce sale pas ce matou. Il me faudrait une branche ou un autre objet long, hélas, je constate qu'il n'y a nul bouts de bois aux alentours. Si je me penche dans le trou pour l'attraper, je risque d'a mon tour glisser dans la fosse, ce qui ne nous avancerait pas le moins du monde. Que faire ? Soudain, je constate que non loin de trouve un long morceau de vigne accroché à un des rares arbres du secteur. Voilà ce qui pourrait faire l'affaire ! Je cours jusque au tronc et je commence à couper un bout pour en obtenir une longueur adapté à  la situation. Parfait. Ma corde improvisée à la bouche, je retourne auprès du chat dans le trou. Je laisse tomber dans la fissure un bout de la vigne, gardant l'autre serré dans mes mâchoires. Je ne peux pas parler, et j'espère qu'il comprendra ce qu'il a à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Un secours extraordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au secours! C'est bientôt noël!!!!
» Au secours !
» Djoulaye, au secours !!!!
» Au secours!!! je suis en manque!!! (recettes sans PLA)
» J. Monsigny : L'extraordinaire Histoire de la Normandie.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires-
Sauter vers: