« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Self-control [Lumy]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyrielle d'Âmes
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 636
Age : 18
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Self-control [Lumy]   Dim 29 Jan - 12:20


Self-control. (2)
-  I've got a jet black heart and there's a hurricane underneath it.

Nacré se lève avec grande peine ce matin-là, pourtant être debout aux aurores ne l'avait jamais vraiment dérangé auparavant. Il semble que ses sorties hors du camp se font de plus en plus nombreuses cependant et rentrer plusieurs heures après la tombée de la nuit ne l'aide pas à se réveiller tôt lorsque le jour pointe le bout de son nez. La raison de ces nombreuses escapades nocturnes est inconnue mais il ne faut pas être dans le clan des Etoiles pour comprendre que Flocon de Neige y est peut-être pour quelque chose. En effet, depuis leur partie de chasse - qui s'est transformée en contemplation florale -, les deux jeunes chats ont formé un lien certain que Museau Nacré n'avait encore expérimenté avec personne d'autre. Du coup, cette situation chamboule un peu tout son monde et le matou est devenu encore plus maladroit et gêné, encore plus agaçant avec les autres. Mais au moins, il a une alliée. En y réfléchissant bien, le félin de jais ne saurait pas vraiment définir sa relation avec Flocon de Neige, effrayé qu'elle finisse par se lasser de lui et le rejeter. Pourtant, pour le moment, les deux chats partagent une complicité qui est sans précédent et ce lien est bénéfique pour le matou. Le maintenir est une toute autre histoire, mais seul le temps saura décider de l'avenir de leur relation.

En attendant, Museau Nacré est de corvée de patrouille et sans Flocon de Neige. En vérité, la patrouille de l'Aube est composée essentiellement de félins que Nacré ne connaît pas ou n'apprécie pas forcément et sa motivation est considérablement faible. S'il est doué pour chasser, il ne l'est pas pour simplement patrouiller ; il préfère concentrer son odorat sur les effluves de la forêt plutôt que sur les potentielles odeurs de chats d'autres clans, ses yeux ne sont pas aussi alertes qu'ils devraient l'être, toujours à la recherche d'une fleur nouvelle ou d'un arbre à admirer. Bref, en patrouille simple, Museau Nacré est une vraie calamité et ses camarades le savent, préférant généralement le laisser de côté. Aujourd'hui cependant, le félin est prêt à prouver aux chats du clan de la Rivière qu'il est capable de se concentrer et d'accomplir ses corvées sans poser de problème. Là aussi une conviction qui vient indirectement de Flocon de Neige ; si elle aussi est un peu dans son monde, il n'est pas question de douter de sa capacité à être une bonne guerrière et un bon atout pour le clan. Museau Nacré s'en est rendu compte au fil du temps et son admiration n'a cessé d'augmenter, maintenant c'est cette voie qu'il veut emprunter. Alors le matou se lève en s'efforçant de paraître présentable. Il rejoint ses camarades déjà debout et les gratifie même d'un signe de tête amical. Dans le lot il repère Mélodie Lumineuse, une femelle du clan avec qui il n'a jamais parlé mais dont il a souvent entendu parler ; sa bonne humeur est apparemment célèbre.

Les derniers retardataires rejoignent la troupe de félins et la patrouille peut partir. Cinq chats en tout pour sécuriser tout le territoire et rafraîchir les frontières, et tout ça doit être fait avant le début d'après-midi. Museau Nacré trouve les règles parfois strictes et inutiles, comme si un chat apprécierait de passer vraiment une journée entière à parcourir tout son territoire simplement pour en vérifier les frontières... rien ne vaut une bonne après-midi à chasser ou à pêcher ! Comme à son habitude, le matou de jais commence à perdre sa concentration, impressionné par une touffe d'herbe qui ne devrait pas être là en plein hiver. De temps en temps, les voix de ses camarades le tirent de ses pensées et il parvient à les aider un peu, mais c'est tout. A un moment, les chats se divisent en petits groupes pour marquer les frontières et Museau Nacré se retrouve seul avec Mélodie Lumineuse. Il aurait aimé engager la conversation, lui parler comme n'importe quel chat l'aurait fait. Il a beau chercher dans son esprit, il ne sait pas comment lancer une discussion. Il se contente de marquer les frontières, préférant éviter cette tâche jugée ingrate à la femelle. Pourtant, au bout d'un moment, il se rend compte qu'il n'a pas marqué la bonne frontière...

« Euh hm, Mélodie Lumineuse ? Je crois que j'ai dépassé un peu sur le clan du Tonnerre... une idée de comment cacher l'odeur ? »

A ces mots il n'ose pas regarder sa camarade, embarrassé. Même un apprenti de six lunes ne se serait pas trompé et le matou est certain que si son pelage n'avait été si noir, il serait déjà rouge comme le soleil à son coucher. Il attend, gêné, que la guerrière lui réponde, certain de ne pas pouvoir échapper à une réprimande ou à une moquerie. Mais là, ce serait totalement justifié, quelle crotte de souris !

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Mar 16 Mai - 11:57, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Lumineuse
Réservé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 14
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Self-control [Lumy]   Jeu 2 Mar - 18:16

SELF-CONTROL


Museau Nacré & Mélodie Lumineuse




Depuis plusieurs jours déjà, la fine couche de neige qui s'accrochait au sol n'était plus qu'un souvenirs. Une pluie glaciale avait remplacée les doux flocons qui tournoyaient des nuages jusqu'au sol. Les journées grises et froides n'étaient plus qu'une intermittence de rideau de bruine et de courtes éclaircies. Et ce matin là n'échappait pas à la règle. De plus, Mélodie Lumineuse avait fait une belle insomnie cette nuit là, et était sortie chasser avant les premières lueurs de l'aube. Et maintenant qu'elle rentrait trempée, les pattes engourdies de fatigue, on lui annonçait qu'elle devait participer à la patrouille de l'aube! Je vous laisse maintenant imaginer l'humeur de cette guerrière, et autant vous prévenir, elle est massacrante. Rien à voir avec la Mélodie Lumineuse joyeuse et optimiste que ses camarades sont habitués à fréquenter.

La femelle roux pâle se lève donc sans retenir un bâillement du rocher sur lequel elle s'était installée pour faire un brin de toilette, et rejoint lentement les autres en leur adressant un léger signe de salutation qui tient seulement de la politesse. De ce qu'elle voit, ils sont tous plus âgés qu'elle, des vétérans. Sauf le dernier qui arrive, qui est sans doute un peu plus jeune. Son nom met quelque temps à revenir dans l'esprit fatigué de Lumy : Museau Nacré. Elle a déjà entendu sur lui qu'il était souvent dans son monde, et assez empoté. Une fois que tout le monde est arrivé, la petite troupe s'éloigne en direction des frontières. Mélodie Lumineuse à déjà envie de s'arrêter en réalisant qu'elle ne pourrait pas s'étendre dans son nid douillet avant un long, très long moment. Ils commencent par marquer quelques frontières avant de décider de se séparer en groupes. Museau Nacré et elle partent donc seuls de leurs côtés. En tant normal, Lumy aurait engagé une conversation, histoire de mettre à l'aise son camarade, mais aujourd'hui son esprit était tellement engourdi que se concentrer sur les frontières et mener une conversation cohérente en même temps lui apparaît comme une tâche impossible. Et pour être honnête, elle devait bien avouer qu'elle n'en avait aucune envie. Elle se contenta donc de parcourir la frontière par automatisme, vérifiant qu'elle n'avait pas été franchie à tort.
Et au moment ou la femelle s'y attendait le moins, une voix hésitante qui venait de Museau Nacré la fit sursauter, et les poils de son échine s'hérissèrent.  

« Euh hm, Mélodie Lumineuse ? Je crois que j'ai dépassé un peu sur le clan du Tonnerre... une idée de comment cacher l'odeur ? »

Il fallu quelques longues secondes au cerveau embrouillé de Mélodie Lumineuse pour saisir le sens des paroles, et d'autres encore pour se défaire de sa surprise. Non seulement un guerrier accompli commettait une faute d'apprenti, mais en plus, il lui demandait à elle de régler le problème?! D'habitude, la riveraine n'aurait pas réagi comme ça et aurait aidé son camarade de bonne foie, mais il faut croire qu'il a posé sa question au mauvais moment...En plus, elle a sursauté comme un chaton dès qu'il a ouvert la bouche! Ils peuvent tous deux avoir honte maintenant, et ça, ça a suffit à la féline roux pâle pour qu'elle sente son irritation monter en flèche.

Elle plissa les yeux, les réduisant à deux fente . L'or chaleureux de ses iris s'était transformé en un éclat froid, et elle adressa un regard peu amène au matou à ses côtés. C'était presque du mépris. Pas qu'elle méprisa le félin, elle n'avait en réalité rien contre lui, mais une Mélodie Lumineuse fatiguée, ce n'est jamais de bon augure. Réalisant que son camarade attendait tout de même une réponse, elle leva les yeux au ciel avant de répondre d'une voix qu'elle ne fit aucun effort pour adoucir.

"Qu'est ce que j'en sais moi...On pourrait essayer de trouver des herbes odorantes ou de la crotte de renard...Mais ne compte surtout pas sur moi pour la ramener ici."

Elle ricane un instant puis se radoucit un tout petit peu, l'air tout de même un peu plus compatissante, se trouvant totalement ridicule. Elle finit enfin par tenter une plaisanteries, même si elle sait que ses méchancetés précédentes ne seront pas effacées pour autant, et peut-être qu'elle ne les regrette pas tant que ça. Se vider de sa frustration, ça fait du bien des fois, et même si c'est là une pensée bien égoïste, tant pis pour le pauvre innocent sur lequel ça tombe.

"Enfin, on peut aussi peut-être attendre tout simplement qu'il pleuve...Et ça ne devrait pas être trop difficile non?"

Elle essaye de servir un sourire crispé au chat noir, mais elle sait très bien qu'il n'aura pas l'air très convaincant. Elle se sent tout simplement comme une guerrière prétentieuse et méprisante, ce qu'elle était sûrement il y a quelques minutes en fin de compte.

_________________

MÉLODIE LUMINEUSE ~ #ff9900

Lumy:
 


NUAGE DE MINUIT ~ #006600

Midnight':
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 636
Age : 18
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Self-control [Lumy]   Dim 30 Avr - 19:50



Self-control.
-  I'm worse at what I do best and for this gift I feel blessed.

Le regard de jugement, Museau Nacré le connaît très bien. Au cours de sa vie, il n'a jamais vraiment croisé d'autres émotions dans les yeux se ses camarades. Et il est facile pour lui de reconnaître l'agacement dans les prunelles de Mélodie Lumineuse. Le matou imagine tous les noms d'oiseaux qui doivent traverser l'esprit de la féline à cet instant précis ; et ô combien il les mérite. Museau Nacré baisse aussitôt les yeux pour montrer sa gêne, mais aussi parce qu'il ne supporte plus de voir l'irritation qu'il a provoquée chez sa camarade de clan. Lui qui s'était juré ce matin de ne pas faire de bêtise, voilà qu'il venait de commettre l'erreur qu'un chaton juste né n'aurait même pas faite. C'est un imbécile, un idiot qui n'aurait jamais dû devenir guerrier. Où Valse des Etoiles avait-elle la tête en lui accordant de passer au rang supérieur ? Et son mentor ? Museau Nacré aurait dû garder son nom de Nuage à jamais, mais peut-être que cela aurait donné mauvaise réputation au clan de la Rivière. Un apprenti qui ne peut pas passer guerrier tant il est incapable, il y a de quoi ruiner une renommée sans problème. Et maintenant, c'est à la pauvre Mélodie Lumineuse de récolter le fruit d'un mauvais baptême. Mélodie Lumineuse qui ne semblait déjà pas de bon poils, et qui aurait préféré, Museau Nacré en est sûr, se trouver n'importe où plutôt qu'ici.

Après un silence particulièrement pesant, la femelle se décide enfin à répondre, certainement après avoir pris le temps de digérer l'absurdité de son camarade. Ses mots ne sont pas plus doux que son regard et le matou de jais a un mouvement de recul à l'entente de ces paroles bien tranchantes. Et voilà qu'il a envie de pleurer, retenant avec difficulté des larmes qui lui montent aux yeux. Il sait que ce n'est pas le moment pour succomber au stress et il fait tout pour ne pas montrer son émotion à Mélodie Lumineuse. Alors le félin se concentre sur ses paroles. La crotte de renard ne lui semble pas être une si mauvaise idée, bien que compliquée à trouver. Et pour réparer son erreur, Museau Nacré est prêt à se rouler dedans pour atténuer l'odeur de la frontière. Il ne sait pas vraiment que cette attitude le rendrait encore plus ridicule que ce qu'il n'est déjà et qu'il dégoûterait sa camarade à vie certainement. Heureusement pour le félin, Mélodie Lumineuse suggère une nouvelle idée bien plus réalisable qui empêcherait Museau Nacré de se ridiculiser. Avec les nuages gris qui s’amoncellent au-dessus des têtes des félins, il est évident que la pluie est la meilleure solution au problème.

« Tu as raison, la pluie mélangera les odeurs et le clan du Tonnerre ne remarquera pas qu'on a dépassé. En-enfin que j'ai dépassé, bien sûr... »

Le matou tente de reprendre confiance, essaie de limiter les tremblements dans sa voix et cherche le regard de Mélodie Lumineuse. Il le trouve un peu moins en colère, mais pas plus détendu pour autant. Museau Nacré cherche un moyen de se faire pardonner ou au moins d'apaiser l'atmosphère, mais encore une fois ses compétences sociales laissent à désirer et lui font défaut. Dire qu'il pensait que la féline avait une réputation gentille et généreuse, de meilleure humeur elle aurait peut-être pu faire la conversation. Museau Nacré a appris après plusieurs expériences que beaucoup de chats peuvent se faire une conversation à eux seuls, qu'ils n'ont pas vraiment besoin d'un interlocuteur mais simplement d'une présence pour écouteur leurs problèmes. Mais Mélodie Lumineuse ne semble pas faire partie de ces chats-là, et il sait que toute parole lancera une vraie discussion avec la guerrière. Il n'y a plus qu'à trouver quoi dire ; si les deux félins doivent rester là jusqu'à que la pluie tombe, il va bien falloir briser le silence et la gêne. Et pourquoi faut-il toujours que ce genre de situation tombe sur le matou noir ?

« Et euh sinon... ça va toi ? Tu-tu as l'air un peu... énervée, ce matin ? »

Des conversations qu'il a entendues, Museau Nacré sait qu'il est important de demander à l'autre comment il se porte. Cependant, il n'a jamais vraiment appris que parfois, des choses ne se disent pas à voix haute. Pointer du bout de la patte l'agacement d'une femelle fait partie de ces choses à ne pas dire, au risque de l'énerver encore plus, mais il ne connaît pas ces codes qui relèvent simplement du bon sens. La matou espère gagner la confiance de sa camarade en lui montrant qu'il a remarqué son comportement et qu'il fait attention à elle ; mais ce n'est pas dit que Mélodie Lumineuse prenne la remarque ainsi. Surtout lorsque le félin refuse de croiser son regard de nouveau et semble de plus en plus se renfermer sur lui-même. En espérant que la pluie finisse par tomber rapidement, au risque de perdre Museau Nacré sous les coups de griffes d'une féline nettement agacée...

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Mar 16 Mai - 12:21, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mélodie Lumineuse
Réservé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 197
Age : 14
Date d'inscription : 22/11/2016


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Self-control [Lumy]   Mer 3 Mai - 16:38

 
Self ControlLights breaks through the darkness

Mon camarade a maintenant sa tête baissée vers le sol, posté dans une position de honte. Un sentiment de pitié et un éclair de compassion me traverse, je viens de faire du mal à un camarade, mais bizarrement, j'arrive à peine à regretter mes paroles. Je veux dire, si je pouvais les effacer, je le ferais, mais d'un autre côté, je suis contente et soulagée de les avoir balancées. Mais j'aurais préféré que ça ne retombe pas sur Museau Nacré, et je me sens tellement égoïste! La fatigue embrouille totalement mes pensées, et tour à tour, des phrases moqueuses et d'autres compatissantes me traversent l'esprit, comme si inconsciemment, je cherchais à tout lâcher sur le guerrier sombre. Je secoue la tête, soupirant lentement pour essayer de me calmer avant de reposer mon regard un peu plus chaleureux sur Museau Nacré.

« Tu as raison, la pluie mélangera les odeurs et le clan du Tonnerre ne remarquera pas qu'on a dépassé. En-enfin que j'ai dépassé, bien sûr... »

Je croise le regard du guerrier, et cette fois ci, c'est moi qui ai envie de baisser les yeux, envie de disparaître sous terre. On me décrit d'habitude comme une guerrière chaleureuse, je le sais, et malgré moi j'accorde assez d'attention à cette réputation. Mais que pense Museau Nacré de moi maintenant? Comment s'excuser dans une situation comme celle ci? Ai-je envie de m'excuser? Non, j'ai juste envie de tout effacer, et de reprendre au début, de le rassurer en lui donnant des idées gentiment, comme devrait le faire une guerrière digne de ce nom. Son mouvement de recul lorsque j'ai prononcée mes paroles un peu plus tôt, me fait regretter mes actes plus que tout. Je m'étais promis de toujours être là pour les autres, à les écouter, et à les rassurer. Et voilà que lors de mon premier vrai contact avec un de mes camarades, je lui donne envie de me fuir... J'ai l'impression d'avoir commise une faute grave qui mériterai une punition. Et maintenant, le silence s'étire, de plus en plus pesant, et j'en viens à me dandiner sur mes pattes, gênée. En temps normal, je pourrais sûrement lancer le matou sur un sujet qui le passionne, et l'écouter avec curiosité. J'aime beaucoup écouter les autres parler de ceux qu'ils veulent, et analyser leurs paroles pour mieux les connaître. Mais maintenant...

Au moment ou je m'y attend le moins, et ou je m'assois en soupirant encore une fois en espérant que la pluie tombe bientôt, la voix hésitante de Museau Nacré s'élève.

« Et euh sinon... ça va toi ? Tu-tu as l'air un peu... énervée, ce matin ? »

Je relève les yeux, surprise. Le félin garde les siens baissés, mais je ne veux pas le gêner encore plus en lui faisant remarquer qu'il est plus poli de regarder son interlocuteur. Je laisse échapper un faible rire à cette pensée futile. Pourquoi des choses aussi bêtes me viennent-elles en tête maintenant? Normalement, je suis bien l'une des dernières à me soucier des gestes de civilités...
Est ce que je vais bien? Énervée ce matin? C'est bien ce que je pensais, il me prend pour une sale gosse gâtée et arrogante... Je prend un peu de temps pour répondre, car je ne sais pas très bien comment prendre la question du matou. Veut-il seulement s’intéresser à mon état, ou souligne t-il mon énervement en attendant des excuses? Je suis calmée, mais je ne m'excuserai pas. Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas vraiment de raison. Peut-être est ce seulement de la mauvaise foi, mais en m'imaginant faire des excuses, un gout amer m'emplit la bouche, et ma queue gifle l'air avec agacement. Je choisis donc de relever mon regard vers le ciel, évitant ainsi à Museau Nacré de devoir croiser mon regard.

▬ Disons que...Je pense que je suis un peu fatiguée, c'est tout. Mais je...je ne suis pas comme ça d'habitude...je crois.

Je ferme les yeux un court instant, me murmurant des insultes à moi même. Bravo Mélodie Lumineuse, c'était l'idée du jour de lâcher ça. Bon, maintenant, je suppose que c'est à moi de relancer la conversation. Je ne peux pas rester éternellement le cou levé vers le ciel, alors je rabaisse mon regard sans pour autant fixer Museau Nacré dans les yeux.

▬ Et toi, ça va?...Ne t'inquiète pas pour ta gaffe de tout à l'heure, même si il ne pleut pas, je ne pense pas le clan du Tonnerre se mette en rogne pour si peu, si ils ne comprennent pas que c'était juste une erreur, alors ils doivent être de vraies cervelles de souris...

Ce n'est sûrement pas une bonne idée non plus de revenir sur ce sujet, mais je voulais vraiment clarifier cela. Museau Nacré s'en ai assez fait pour une broutille, ce n'est pas la peine qu'il se ronge les sangs plus encore. Et peut-être que j'arriverais à le faire rire, même si ce n'était pas si drôle, on ne sait jamais... Je me rappelle soudainement l'air fatigué, rêveur, de Museau Nacré lorsqu'il a rejoint la patrouille ce matin. Il avait l'air totalement dans les nuages, et un petit sourire s'affiche sur mon visage alors que je reprend.

▬ Mais toi aussi tu avais l'air fatigué ce matin...Tu ne dors pas la nuit?

_________________

MÉLODIE LUMINEUSE ~ #ff9900

Lumy:
 


NUAGE DE MINUIT ~ #006600

Midnight':
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 636
Age : 18
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Self-control [Lumy]   Mar 16 Mai - 13:07



Self-control.
-  I'm fired and tired of the way that things have been.

Museau Nacré ne comprend pas vraiment les diverses émotions qui traversent les prunelles de la demoiselle. Il ne sait pas si l'agacement qu'il parvient à y déceler est dirigé vers lui ou si c'est juste le tempérament de Mélodie Lumineuse. Le silence qui suit sa question est gênant, le matou ne sait pas trop à quoi s'attendre. Va-t-il se faire réprimander tel un chaton pour avoir été aussi indiscret ? C'est sûrement ce qui va arriver, lui qui ne sait pas tenir sa langue et qui ne fait que déblatérer des bêtises. Parfois il se demande s'il apprendra un jour à communiquer, s'il parviendra à voir autre chose dans le regard de ses camarades que de l'agacement et de la pitié. Avec Mélodie Lumineuse en tout cas, cela semble mal parti. Et Museau Nacré s'en veut terriblement car la guerrière n'a pas l'air méchante ni désagréable. Elle ne mérite pas qu'un matou comme lui la dérange. Il aurait mieux fait de se taire. Et la réponse de la femelle lui fait d'autant plus honte ; il n'avait pas dit ça pour qu'elle s'excuse ou se justifie, mais voilà qu'elle le fait. En plus de ça, elle ne croise plus son regard, elle aussi totalement gênée par la conversation. Niveau communication, on a connu mieux des deux côtés. Museau Nacré cherche à s'excuser, à rassurer la femelle qu'elle n'a aucun besoin d'expliquer son comportement. Mais il n'y parvient pas de peur de la blesser encore plus. C'était tellement plus simple de discuter avec Flocon de Neige, partager la même passion est un énorme plus pour s'entendre avec autrui. Mais là, Mélodie Lumineuse et Museau Nacré se trouvent dans un environnement de travail, et il n'y a en vérité rien de plus difficile pour se comprendre.

Pourtant la suite des paroles de Mélodie Lumineuse attise la curiosité du félin. De retour sur la bêtise de Museau Nacré, la guerrière tente de le rassurer et fait en sorte de ne pas le blâmer. La comparaison entre les félins du Tonnerre et une crotte de souris échappe même un sourire au matou qui ne peut qu’acquiescer à la remarque. Après tout, dans une situation contraire, le clan de la Rivière n'aurait pas fait d'esclandre. Peut-être que Mélodie Lumineuse cherche elle aussi à apaiser les tensions qui sont nées, un peu plus habilement que Museau Nacré cependant. Il ne sert à rien de continuer à se prendre la tête de toute façon, au pire le matou est prêt à camper ici jour et nuit pour prouver au clan du Tonnerre que le marquage était une simple erreur. Museau Nacré s'apprêtait à répondre, mais Mélodie Lumineuse fut plus rapide. A la mention de sa fatigue, le félin sent ses muscles se contracter. Il ne savait pas que les membres du clan avaient remarqué son manque de sommeil, et de suite il s'en veut de provoquer une telle réputation. Il sait déjà à quel point il est un fardeau pour le clan, il n'a pas besoin de renforcer cela en se montrant fatigué. Il est prêt à se justifier auprès de Mélodie Lumineuse, mais il se rend compte en constatant le sourire de la féline qu'elle ne disait pas ça en tant que reproche, mais simplement par curiosité, pour continuer la conversation. Avec hésitation, Museau Nacré lui rend son sourire ; enfin un vrai sourire, bien que timide.

« Oh, j'ai juste un peu perdu l'habitude de dormir la nuit. J'aime énormément la forêt, et je la trouve d'autant plus belle lorsqu'elle n'est éclairée que par la lune et les étoiles. C'est un peu effrayant, mais la nuit nos territoires sont magnifiques... »

Emporté par l'émotion, le matou se met à décrire les terres de la Rivière dans toute leur splendeur. Il sait à quel moment de la nuit tel arbre est éclairé et telle fleur ne l'est pas. Il explique à quel point la beauté nocturne le rend heureux, notamment parce que personne n'est là pour le réprimander ou pour lui dire de faire telle ou telle chose. La nuit, Museau Nacré se sent maître de lui-même et il ne fait qu'un avec la nature qui l'entoure. Il a même surpris des chouettes en pleine partie de chasse, et il jure qu'elles l'ont salué grâce à leurs petits becs crochus. La beauté des étoiles est celle qu'il préfère ; il a l'impression d'être observé mais seulement par des êtres bienveillants et chaleureux. Peut-être que sa mère le regarde de là-haut, et Museau Nacré espère la rendre fier en s'occupant si bien de la nature qu'elle chérissait tant. La nuit le félin se sent capable de tout et n'est pas oppressé par toutes les tâches qui lui incombent en tant que guerrier. Puis, à la fin de son récit, il relève les yeux, croise le regard de Mélodie Lumineuse et sent des rougeurs lui monter aux joues. Il s'est encore emporté, et il se sent égoïste, imbécile.

« Enfin... pas-pas de quoi s'inquiéter... je suis désolé, je voulais pas parler autant. Il-il ne faut pas faire attention à moi. Tu as le droit de partir si tu veux, je surveillerai la frontière tout seul, j'ai pris assez de ton temps et tu as besoin de repos, aussi... »

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Self-control [Lumy]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» They will not control us, we will be victorious. | Sanaa.
» Damage control
» Gel Olive Oil Edge Control d'Organic Root Stimulator
» Aunt Jackie's Curls and coils In control conditioner
» Mac : Skin Refined zone et Oil control Lotion

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires-
Sauter vers: