« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hopeless Wanderer {Nuage de Chouettes}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3960
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Hopeless Wanderer {Nuage de Chouettes}   Jeu 12 Jan - 19:20

Hopeless Wanderer
Nuage de Chouettes & Poésie des Ours





Chaque nuit je fais la liste de mes soucis ; ainsi j'alimente le feu de mes angoisses.
En tête se trouve ma peur de ne pas être à la hauteur pour mes enfants. L'ampleur de ma tâche et de mes responsabilités me terrifie. Je veux qu'ils se sentent heureux et en sécurité mais dans le contexte actuel j'ai l'impression de lutter en vain. Je me fiche de ces prétendues étoiles noires et de leur menace invisible ; mais la suspicion et la peur d'une nouvelle trahison dans nos rangs sont quant à elles bien réelles. Si le danger vient de l'intérieur, que puis-je faire, à part rester éveillé et veiller sur les miens ? A l'instar de ma mère, dont je vois les yeux briller à travers la nuit, à croire qu'elle aussi, le sommeil la fuit. Pour elle également je m'inquiète, car je perçois bien qu'en elle quelque chose a changé, s'est brisé peut-être, mais finalement, ne le sommes-nous pas tous ? Avec un soupir je songe à ceux que j'ai laissés derrière : deux enfants que je ne connaîtrai sans doute jamais, et Éclipse Solaire dont le souvenir s'efface chaque jour un peu plus, malgré mes tentatives pour garder l'image de son sourire intacte. Je ne suis même plus sûr de pouvoir encore me rappeler de son rire ni même de la couleur de ses yeux... Et avec la sensation d'un poignard dans le cœur, je me demande si je la reverrai un jour.

J'essaie de ne pas m'inquiéter pour ma sœur, que je sais en sécurité de l'autre côté de la frontière. Mais même ainsi son absence crée un manque dans ma vie que j'ai du mal à combler, malgré l'arrivée de mes enfants et celle de mon apprentie. Irremplaçable. Tout comme l'était mon autre jumelle dont je m'éloigne à mesure que je continue de vivre et pas elle. Je m'aperçois alors que mon existence est peuplée d'absences. Et c'est ainsi que je titube et trébuche à chaque pas, cherchant mon chemin les yeux bandés sans rien pour me guider que des chimères depuis longtemps oubliées. Insouciance, jeunesse, liberté, tout m'a échappé en l'espace d'un battement de cœur. Car j'ai perdu l'insouciance en perdant Nuage Légendaire, ma jeunesse s'est envolée en même temps que Caresse de l'Aile et j'ai tué ma liberté en donnant naissance à mes enfants. D'autres vies dépendent de moi à présents. Parfois je trouve cela injuste, dans les jours les plus sombres j'en viens à souhaiter revenir en arrière, avant la naissance, avant la mort, revenir au temps d'une jeunesse dorée... Et le reste du temps, je sais avec une impressionnante lucidité que ma vie ne serait rien sans mon Hymne et mon Oiseau.

C'est donc un soulagement lorsque le soleil se lève enfin et que l'aube me libère de mes tourments. Sans prendre le temps de lisser mon épais pelage ébouriffé je sors de ma tanière et cligne des yeux devant la lumière naissante. La nuit, au lieu de me décharger de ma fatigue, m'a rendu encore plus las que la veille au soir et j'étouffe un bâillement. Néanmoins, la perspective d'un entraînement avec mon apprentie m'incite à affronter la journée qui s'annonce. Les sorties en sa compagnie sont bien les seules qui m'enchantent désormais, car en tant qu'Escadron je suis aussi chargé de patrouiller le territoire et me retrouve souvent en compagnie de chats que je n'apprécie guère. Mon regard parcourt le camp de long en large mais il me faut un moment avant de trouver la source de mon trouble : je n'aperçois Nuage de Chouettes nulle part. Son absence me laisse un sentiment de malaise car elle bouleverse la routine qui s'est installée entre nous depuis le début de son apprentissage. Toujours, mon apprentie s'est levée avant moi ; toujours, et ce malgré mes efforts pour adopter son rythme de vie matinal.

Avec un mauvais pressentiment, je songe alors que si Nuage de Chouettes n'est pas venue me voir dès son réveil, c'est peut-être parce qu'elle n'en a pas eu envie. J'ai bien remarqué son étrange comportement ces derniers jours, une certaine distance établie entre elle et les autres, et je le crois, entre elle et moi. Comme si elle m'en voulait pour une faute que je ne me rappelle pourtant pas avoir commise. A-t-elle le sentiment qu'avec mes nouveaux devoirs, je l'ai délaissée ? M'en veut-elle de lui interdire toute sortie du camp en mon absence ? Mais je ne fais qu'obéir aux ordres d’Étoile de Mystère. Secouant la tête, je me décide à aller la trouver plutôt que de me morfondre inutilement. Je passe la tête dans l'ouverture de la tanière des apprentis, appréciant de retrouver un peu de chaleur après l'humidité de l'extérieur, et scrute la semi-obscurité avant de trouver le pelage tigré de mon apprentie au milieu des autres. Je lui adresse un regard interrogateur, soudain à court de mot. Puis comme un imbécile, et parce qu'il faut bien briser le silence, j'opte pour une plaisanterie afin de sonder son humeur. « Prête à aller chasser des écureuils ce matin ? » Mon visage affiche un sourire qui ne trouve aucun écho dans mes yeux.

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 850
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Hopeless Wanderer {Nuage de Chouettes}   Mer 18 Jan - 17:10



Hopeless Wanderer. (12,5)
-We're not broken just bent and we can learn to love again.


Les journées d'une apprentie lorsqu'elle n'a pas l'autorisation de sortir sont encore plus nulles que celles d'un chaton. Comprenez bien, un chaton a sa place dans la pouponnière et, comme il n'a jamais goûté aux délices de l'extérieur et de l'entraînement, il a un manque beaucoup moins important dans sa vie. Cela ne l'empêche en rien de rêvasser en pensant à son baptême, comptant les lunes qui le séparent de son futur nom de « Nuage », imaginant les mille couleurs de la forêt. Mais son mal est toujours moindre qu'une novice qui doit subir son sort. Tout ça à cause la paranoïa d'une meneuse qui ferait sûrement mieux de prendre sa retraite pour laisser place à n'importe qui... sauf elle. Mais ce n'est pas une pensée que Nuage de Chouettes peut vraiment exprimer à voix haute même si elle aurait adoré dire ses quatre vérités à Etoile de Mystère et à tout être qui osait l'approcher, en fait. Telle était l'humeur massacrante de la jeune chatte ces derniers temps. Sa seule source de bonne humeur en l'espace d'une dizaine de jours avait été sa discussion avec Nuage de Miel, la rouquine ayant réussi à éclairer le visage de Nuage de Chouettes d'un sourire désormais porté disparu. Mais depuis, la novice n'avait pas revu sa nouvelle amie, occupée à s'entraîner - elle au moins - et n'avait parlé avec pratiquement personne. Elle se forçait à échanger des formalités avec les anciens et appréciait les rares échanges avec ses frères et sœurs en ponctuant leurs phrases de « hm hm » soigneusement placés. De toute façon, ce n'était pas comme si l'humeur était très joyeuse de leur côté non plus ; comment aurait-elle pu l'être alors que Nuage Ombrageux s'essoufflait de plus en plus dans l'antre du guérisseur ?

Nuage de Chouettes n'était pas vraiment affectée par ce manque de sociabilité qui l'aurait pourtant autrefois effrayé. Ne pas parler signifiait pouvoir ruminer toute la journée et cela voulait aussi dire éviter un quelconque incident diplomatique, la féline étant prête à se jeter sur n'importe quel chat qui la regarderait de travers. Si Flammes Sauvages avait remarqué l'étrange comportement de sa fille, elle n'avait apparemment pas l'intention de lui en parler, ce qui renforçait la colère de la novice qui aurait bien aimé que quelqu'un vienne apaiser sa douleur, quitte à se faire renvoyer balader une ou deux fois. Mais non, tout le monde la laissait dans son coin, préférant l'éviter plutôt que de se prendre des reproches en pleine face. Apparemment, Poésie des Ours utilisait cette technique puisqu'il n'était pas venu voir son apprentie depuis plusieurs jours. Trop occupé à être Escadron certainement, suivant les ordres de maman comme s'il avait encore six lunes. Au moins aurait-il pu autoriser la novice à sortir lors de ses absences, mais non, elle était coincée au camp. A chaque fois qu'elle en arrive à cette pensée, l'esprit de Nuage de Chouettes s'aventure toujours dans un terrain dangereux où seule Nuage de Ronces parvient à calmer toute celle colère. Elle était certaine que la femelle du Vent aurait remarqué son comportement et aurait tout fait pour l'apaiser ; sa simple présence aurait suffi à bercer toutes ses angoisses. Mais comment la rejoindre avec toutes ces interdictions ? Pire que ça, cela ferait bientôt une lune que les chemins des deux félins s'étaient croisés et Nuage de Chouettes comptait bien honorer sa promesse...

« Prête à aller chasser des écureuils ce matin ? »

Une voix familière tire la novice de sa rêverie. Elle met un temps à comprendre que cela vient du monde réel et non de ses songes et peine à se replonger dans la réalité, ignorant les conversations des apprentis autour d'elle. Sa colère revient doucement mais sûrement alors qu'elle croise le regard de Poésie des Ours, presque étonnée que ce dernier se souvienne de son existence. Une proposition d'entraînement, enfin, et pourtant cette perspective ne la réjouit pas autant que ce qu'elle espérait. Nuage de Chouettes n'a aucune envie de passer toute une journée aux côtés de Poésie des Ours, effrayée de laisser sa colère prendre le dessus et de lui dire tous les reproches qu'elle accumule dans son petit esprit. Pourtant, depuis sa conversation avec Nuage de Miel, sa seule envie était de sortir pour prouver à son mentor qu'elle n'avait plus peur de chasser. Confrontée à cette situation, son envie n'est plus du tout la même. Mais d'un autre côté, elle ne peut pas refuser un entraînement ; sortir lui fera sûrement du bien et elle n'aura peut-être pas à parler beaucoup. La novice soupire et s'extirpe de la tanière des apprentis pour ne pas déranger ses camarades, essayant tant bien que mal de sourire à Poésie des Ours, même si cela semble très faux.

« Euh... ouais... tu crois qu'on pourrait s'entraîner au combat plutôt ? Nuage de Miel a commencé avec Reflet des Songes et pas nous et j'ai promis de la vaincre ! »

Aussi énervée soit-elle, une apprentie ne perd jamais une occasion de concurrencer ses camarades. Par cette phrase, Nuage de Chouettes annonce aussi à son mentor qu'elle s'est faite des amis et qu'elle n'a plus autant besoin que lui, de sa protection et de sa complicité. Puis en y pensant, un entraînement au combat est sûrement une excellente idée vu l'état actuel de l'apprentie ; le besoin de se dépenser et d'évacuer un peu sa colère devient presque oppressant, si bien qu'elle se met déjà à sautiller sur place, pressée de sortir enfin de ce camp. Pour l'instant, son objectif premier est de ne pas s'énerver en présence de Poésie des Ours... et personne n'a dit que ce serait simple.

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3960
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Hopeless Wanderer {Nuage de Chouettes}   Sam 17 Juin - 23:47

Il y a quelques temps encore je me promettais que Nuage de Chouettes et moi trouverions le bonheur. Il y a quelques temps encore – et cela me paraît une éternité – je nous croyais complices et prêts à découvrir le monde ensemble. Pourtant lorsque je la regarde aujourd'hui, l'apprentie que je croyais connaître me paraît bien changée. Envolée l'innocence naïve qui faisait son charme, disparues les étincelles de malice dans ses yeux accusateurs, finis nos échanges rieurs entre deux bouffées d'air frais. Ses yeux sont sans chaleur quoique brillants – de colère ? À mon égard, probablement, vu la façon dont son regard croise le mien à la manière d'un coup de griffe rageur. C'est comme si elle me reprochait une plaisanterie que je ne me rappelle pas avoir faite ; à la différence que cette fois, aucun de nous n'a l'air d'avoir envie de rire.

Il faut dire que tout est différent maintenant ; je n'ai même plus la force d'essayer de prétendre le contraire. Notre clan a bien changé, et malgré tous mes efforts pour m'en dissocier, je dois bien avouer que cela modifie mon propre comportement. La paranoïa générale a insidieusement gagné mon cœur : pour mes enfants, je me méfie de tout, de tous, et quant à la liberté que je chérissais tant, j'en viens désormais à la considérer comme une infidèle. En dehors de ma mère, je ne sais en qui avoir confiance. Nuage de Chouettes est bien la seule amie qui me reste, et la distance qu'elle impose entre nous me blesse en plein cœur.

Pourtant je ne montre rien de la peine que sa réponse provoque en moi. Car elle décline mon invitation, ignorant en passant la référence malicieuse à notre première sortie en duo, et exprime clairement un manque d'enthousiasme pour ce que je lui propose... Soit. Au fond, je le sais, je ne devrais pas être vexé – mon apprentie a parfaitement le droit de suggérer le type d'entraînement qu'elle souhaite. Mais il y a dans son ton de voix quelque chose qui me fait grincer des dents, une sorte de dédain, en écho à une petite voix déjà bien présente dans ma tête. Et il suffit de ce petit déclic pour que celle-ci remonte à la surface de ma conscience. Tu es un mauvais mentor. Tu n'es pas assez bon – ni intelligent ni fort ni rapide ni loyal ni rien. Tu n'es pas assez.
Nuage de Chouettes préférerait être l'élève de n'importe qui d'autre. Et honnêtement, qui pourrait le lui reprocher ?


« Oh oui bien sûr, puisque Reflet des Songes sait tout mieux faire que tout le monde... »

Lâchement, je reporte ma colère sur quelqu'un d'autre. J'ai un goût amer dans la bouche alors que je me détourne sans regarder mon apprentie pour retourner dans la clairière. Je ne sais même pas pourquoi j'ai balancé cette réponse d'un ton aigre, car cela ne me fait pas me sentir mieux, au contraire. Sous la fine bruine qui continue à tomber sur le camp, je me sens soudain misérable. Rentrant la tête dans mes épaules, j'essaie au moins d'être reconnaissant pour cet épais pelage d'ours que ma mère m'a donné à la naissance. Un coup d’œil vers Nuage de Chouettes me rassure quant à son état – ses longs poils semblent eux aussi la tenir au chaud, et elle sautille même, pressée de se mettre en marche. Cette vision me redonne un peu espoir et je me décide à la suivre dans le tunnel de ronces menant à l'extérieur. Nous prenons la direction des marais et je me place alors à ses côtés, soudain soucieux.

« Tu es sûre de vouloir combattre aujourd'hui ? Tout est couvert de boue, tu risques de glisser. Et la pluie n'arrangera rien. » Je jette un coup d’œil dans sa direction, et poursuis. « Ce n'est pas parce que Nuage de Miel a commencé l'entraînement que tu le dois aussi. Chacun son rythme. Comme pour la chasse. »

Me voulant bienveillant, j'ai cependant peut-être commis une erreur en évoquant ce sujet. Nuage de Chouettes ne manquera pas de saisir l'allusion à son incapacité à ôter la vie à ses proies, ce qui rend la chasse impossible pour elle. Je sais pourtant qu'il s'agit d'un sujet délicat pour elle, la renvoyant à ses faiblesses et failles de future guerrière. Mais aussi maladroit que cela puisse paraître, mes paroles se veulent rassurantes, comme celles d'un père pour ses enfants.

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 850
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Hopeless Wanderer {Nuage de Chouettes}   Sam 8 Juil - 16:58



Hopeless Wanderer.
- I'm not sure of what I'm looking for anymore...


Nuage de Chouettes sent bien que la mention à Reflet des Songes ne plaît pas à Poésie des Ours qui réplique aussitôt sur un ton tranchant et blessé. La novice recule, presque étonnée de la réaction de son mentor ; si sa phrase avait un sous-entendu caché, ce n'était néanmoins pas celui-ci. Malgré tous ses défauts, Nuage de Chouettes n'aurait échangé Poésie des Ours pour rien au monde et surtout pas pour Reflet des Songes que l'apprentie préfère éviter. Et puis, en y réfléchissant bien, le gros matou est un mentor parfait pour la future guerrière car les deux ont un caractère similaire et le même humour. Pourtant, Nuage de Chouettes ne parvient pas à répondre, à le rassurer sur sa position alors qu'en temps normal elle aurait presque réprimandé son mentor pour avoir seulement osé penser ainsi. Elle le regarde juste, perplexe, la bouche ouverte sans qu'aucun son ne sorte de sa bouche. Inconsciemment, elle se dit que le guerrier l'a peut-être cherché, mérite de se sentir aussi misérable pour avoir rejoint l'Escadron et surtout pour son comportement envers Éclair Ambré lors du baptême de Nuage d'Oiseaux et de Nuage des Hymnes. Pourquoi Nuage de Chouettes irait le consoler alors que les valeurs du guerrier vont à l'encontre des siennes ? A l'encontre des ses propres valeurs lui-même en fait, si l'apprentie se rappelle bien de ses discours lors de son premier entraînement. « Toujours remettre en question les ordres donnés lorsqu'ils te semblent flous ou injustes. Réfléchir, questionner, douter, ne pas croire aveuglément. » N'était-ce pas là la première leçon à retenir, la seule règle immuable pour devenir une bonne guerrière ? Pourtant, aux yeux de Nuage de Chouettes, c'est bien le contraire que montre Poésie des Ours ; il suit aveuglément les ordres de sa mère qui, honnêtement, ne semble plus être très lucide. Lâche, pense l'apprentie en scrutant le guerrier. Se ranger dans les rangs à l'approche du danger, il n'y a rien de moins glorieux.

Pendant un instant Nuage de Chouettes a l'impression de retrouver son mentor à l'entente de son ton bienveillant et concerné. Mais l'allusion à la dernière partie de chasse ratée la plonge encore plus dans sa colère alors qu'elle sent son poils se hérisser. Quel plaisir a-t-il à mentionner la faille de l'apprentie pour la dissuader de se battre ? Elle sait parfaitement que sa compassion pour les petites bêtes de la forêt va nettement retarder son entraînement, elle n'a pas besoin que son mentor le lui rappelle tous les matins. Que qui que ce soit le lui rappelle en fait ; elle passe déjà bien des nuits à se marteler le crâne à coups d'« incapable » et de « débile ». Nuage de Chouettes se sent humiliée et sa remarque de tout à l'heure lui semble d'un coup beaucoup moins injuste. Dire qu'elle se faisait violence pour ne pas lui sauter à la gorge dès le début, désormais c'est sa seule envie. Pourtant, la novice prend sur elle pour coucher son poils et se décontracter. Elle se rappelle que les deux félins sont encore en plein milieu du campement et elle n'a pas envie qu'un scandale éclate à la vue de tous et toutes ; sa mère ne lui pardonnerait jamais et cela ferait plaisir à bien trop de chats qui attendent depuis l'annonce de l'Escadron que la tension éclate au sein du clan. Elle ne leur donnera pas se plaisir ; ni à eux ni à Poésie des Ours.

« Quand on devra combattre pour le clan, le soleil ne nous attendra pas. Il se peut qu'on ait à défendre notre territoire sous la pluie, sous l'orage, dans la boue. S'entraîner dans de telles conditions ne me rendra que plus forte ; à moins que ce soit toi qui aies un problème avec ça. Puis ça me servirait à quoi de passer encore une journée à observer des animaux que je ne peux pas chasser, hein ? »

Un ton tranchant qui renvoie à celui employé par Poésie des Ours un instant plus tôt. Une manière de défier son mentor, mais aussi un moyen pour Nuage de Chouettes de cacher sa blessure ; attaquer pour ne pas montrer que l'on souffre. Une attitude idiote qui ne ressemble pas à l'apprentie, mais c'est pourtant son seul moyen de défense actuel. Après tout, elle n'a pas envie de se ridiculiser encore plus devant le guerrier en sanglotant devant une proie qu'elle aurait fini par achever. Il y a des jours où montrer ses faiblesses peut amener à une complicité entre deux félins ;  dans d'autres cela permet simplement de se rabaisser soi-même et perdre encore plus confiance en ses capacités. Nuage de Chouettes a promis à Nuage de Miel qu'elle essaierait de chasser, mais pas aujourd'hui, pas avec une telle humeur. La novice soutient le regard de son mentor et espère juste qu'il ne poussera pas le sujet plus loin et acceptera sa demande d'entraînement. Il ne peut pas être aussi têtu, si ?

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3960
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Hopeless Wanderer {Nuage de Chouettes}   Lun 4 Sep - 18:41

Alors que la simplicité de notre relation était ce que je préférais avec Nuage de Chouettes, j'ai désormais l'impression avec elle de marcher comme un funambule sur un fil tendu. La moindre remarque, le moindre faux-pas, et je sens notre complicité se fissurer un peu plus, à la manière de notre innocence. Je suis bien conscient que la confiance qu'elle me porte ne fait que diminuer depuis quelques temps ; c'est comme si elle choisissait volontairement de s'éloigner de moi sans pour autant m'expliquer les raisons de son attitude distante. J'aimerais comprendre, mais aujourd'hui j'ai simplement l'impression de me trouver face à un mur. Et cela ne fait qu'augmenter ma frustration, que j'extériorise par des mouvements secs de la queue.

Sa réponse cependant m'arrache une réelle réaction de colère. Blessé par ses insinuations, je sens mon visage se fermer, prenant une expression dure que l'on ne m'a jamais connue. Que l'on remette en question mes aptitudes de guerrier, j'en ai l'habitude, car ma réputation de jeunesse me suit encore ; mais venant de la part de ma propre apprentie... L'accusation implicite a l'effet d'une morsure glacée et le goût amer de la trahison. Je ne supporte pas son discours moralisateur ni sa provocation finale. Touché en plein cœur, je me tourne vers elle d'un mouvement vif.

« Dois-je te rappeler que de nous deux, c'est moi qui ai mon nom de guerrier ? Moi qui ai achevé mon apprentissage ? Et crois-tu que ça a été facile ? »

Je sais que je vais trop loin, mais je ne peux plus m'arrêter. Ma parole s'emballe, les mots s'enchaînent les uns après les autres, de plus en plus coupants. Une fois l'épisode traumatisant évoqué, il m'est impossible de m'extirper de ces souvenirs encore profondément ancrés en moi. Mon souffle se fait haletant, saccadé, mes iris sont réduits à deux fentes. Je m'aperçois alors que je me suis arrêté de marcher au milieu de ma tirade et que les marais nous entourent désormais. Je respire une grande bouffée d'air vicié par les émanations humides pour tenter de me calmer. En vain.

« Le combat, je l'ai appris au sommet du charnier, lorsque mon mentor s'est jeté sur moi pour me faire la peau, je l'ai appris en même temps que la mort, lorsque ma mère a combattu le Traître, je l'ai appris dans la douleur et la terreur ; alors ne crois pas un seul instant que je puisse avoir peur de la bruine. »

Face à mon apprentie, je me tiens dressé de toute ma hauteur, le pelage encore ébouriffé par l'aurore. J'ai conscience d'avoir l'air imposant, et pourtant je ne parviens qu'à ressentir une immense lassitude, redoublée d'un sentiment d'impuissance. J'aimerais trouver un peu de chaleur au fond de ses yeux mais je sais d'avance que je n'y trouverai qu'amertume et dédain. Alors je n'essaie même pas de combler ce gouffre qui nous sépare ; je me contente d'y jeter les armes.

« Tu veux combattre ? Très bien, vas-y. Essaie de m'attaquer, allez, puisque tu as tant hâte de défendre ton clan. »

Sur mon pelage terne, je sens la pluie qui redouble son effort.

« Prouve-moi que tu es au moins capable de ça. »

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 850
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Hopeless Wanderer {Nuage de Chouettes}   Dim 10 Sep - 12:30



Hopeless Wanderer.
- Who's right, who's wrong, who really cares ? The fault, the blame, the pain's still there.


Sortir du camp lui fait un bien fou. L'air frais semble réduire instantanément sa chaleur corporelle et ni la bruine ni le vent l'empêchent de profiter de cette excursion. Elle en rêvait depuis des jours, mais elle aurait bien aimé que cette escapade se passe dans d'autres conditions. La novice peut presque entendre le souffle exaspéré de son mentor et les mouvements irréguliers de sa queue lui montrent qu'elle est allée trop loin dans ses propos. Elle observe, méfiante, les différentes émotions qui traversent le visage de Poésie des Ours. Nuage de Chouettes hésite un temps à faire demi-tour, quitte à rester cloîtrée au camp quelques jours de plus. Il semble que le moment soit mal choisi pour s'entraîner et le mentor et son apprentie demeurent incapables de s'entendre. Elle, trop aveuglée par sa colère et ses préjugés ; lui, bercé par l'incompréhension et les idéaux de sa mère. Complémentaires à une époque, totalement opposés désormais. Nuage de Chouettes se demande encore de quand est né ce clivage, alors qu'il y a une lune à peine les deux acolytes partageaient leurs sentiments allongés sur des rochers aux reflets azurés. La menace qui plane sur la forêt est si grande qu'elle modifie les comportements de chacun, et la novice est bien attristée de constater que son attitude et celle de son mentor ne sont plus en accords. La paix, peut-être, suffira à reconnecter ces deux âmes perdues, en attendant occupées à s'éloigner encore plus, chacune attirée par un pôle contraire à l'autre.

Poésie des Ours s'arrête, et l'orage éclate. Le tonnerre gronde dans sa voix et les reproches fusent à la vitesse des éclairs. Nuage de Chouettes recule, effrayée par l'expression qu'elle décèle sur le visage de son mentor. Elle est persuadée à cet instant que personne ne l'a jamais vu ainsi et elle s'en veut d'avoir provoqué une telle réaction chez le félin. Elle l'écoute, les yeux écarquillés, la bouche entrouverte et son corps tout entier prêt à détaler. Si elle n'a jamais connu la violence, elle en sait suffisamment pour comprendre qu'elle vient de réveiller l'ours endormi. La poésie n'est plus d'actualité dans un moment pareil et plus que jamais le félin ressemble à son emblème. Envahie par la honte et par la peur, les oreilles de Nuage de Chouettes se baissent en même temps que ses yeux qui trouvent un intérêt particulier à la façon dont la terre change lorsqu'elle est mélangée à de la pluie. La novice cependant reste attentive aux paroles de son mentor, touchée par le récit de son traumatisme dont elle n'en avait entendu qu'une partie lors d'un entraînement plus tranquille. Derrière son humour et sa bonne humeur, Nuage de Chouettes a tendance à oublier cet épisode dans la vie de son mentor alors que lui doit vivre tous les jours avec les images de cet événement martelant son cerveau.

Elle en sait gré à la pluie de redoubler de son intensité, car bientôt les gouttelettes se confondent avec les perles salées qui dévalent les joues de l'apprentie. Son corps, parsemé de sanglots, peut facilement se méprendre avec les frissons liés à une telle averse. Elle ne relève pas la tête, ne montre pas sa douleur à Poésie des Ours qui continue à se livrer, étreint par la colère. Pendant quelques secondes, le tonnerre cesse de gronder. Nuage de Chouettes s'apprête à lever les yeux vers son mentor, les tremblements de son corps encore plus perceptibles. Pendant quelques secondes, elle est prête à enterrer la hache de guerre, encore remuée par le discours du félin. Et puis d'un coup, la foudre reprend ses droits et la dernière phrase de Poésie des Ours frappe en plein cœur la novice qui était si décidée à se faire pardonner. Agacée, elle parvient cette fois-ci à relever la tête, ne cachant plus les larmes de rage et de douleur qui inondent son visage. Elle avance d'un pas pour se retrouver à mi-hauteur de son mentor et sa voix imite les grondements du tonnerre.

« Et dire que j'allais m'excuser ! Mais tu peux pas t'en empêcher, hein ? Si j'ai la langue bien pendue, tu es exactement pareil ! C'est pour ça que t'as rejoint les Escadrons ? Pour donner des ordres, te sentir écouté, pour avoir l'avantage sur nous pauvres petits sujets du clan de l'Ombre ? Tu as si peu confiance en toi qu'il te fallait un statut spécial pour te sentir mieux, c'est ça ? Peut-être qu'on devrait arrêter l'entraînement là, Poésie des Ours. Je n'ai pas envie de m'humilier devant toi encore une fois et je n'ai pas non plus envie d'apprendre à me battre guidée par la colère. Tu as bien mieux à faire que de t'occuper de moi, alors arrêtons ce massacre, s'il te plaît. »

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Hopeless Wanderer {Nuage de Chouettes}
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nuage de Pommes flambées
» Un nuage de cendre et le monde s'affole.
» Les Chouettes du Coeur
» Regards de hibous ou de chouettes
» Quartz nuage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan de l'Ombre :: Territoires :: Marais-
Sauter vers: