« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥   Sam 24 Déc - 9:44

FLOCON DE NEIGE
Porter sur le monde, un regard sans haine

Seule. C'est le mot pour exprimer tous ce que je suis ces derniers temps. Vide. C'est le mot pour exprimer tous ce que je ressens ces derniers temps. Rien. C'est le mot pour exprimer tous ce dont j'ai envie ces derniers temps. La vie prend parfois des tournants bien étrange, et je ne sais pas si actuellement, la vie d'un funambule qui vacille de droite à gauche au dessous d'un gouffre n'est pas plus palpitante que la mienne. Pourtant, me diriez-vous, cette personne là est folle, elle jongle avec la vie et la mort. Oui c'est vrai, c'est complètement dingue, et cette personne ne sait pas ce qu'elle met en jeu. Mais, elle met bien quelque chose en jeu, au moins. Moi ? Je ne suis même pas de la partie. J'erre sans vraiment savoir si je veux jouer ou abandonner, si je veux rire ou pleurer. Je ne sais pas. Tout se bouscule en moi et laisse un vide immense dans mon cœur. J'ai le blues. Et c'est quelque chose qui me colle à la peau ces derniers temps. J'ai même parfois l'impression, que mes sentiments pour toute personne ont disparus. Qu'ils se sont perdus en chemin. Qui sera les retrouver ? Car je sais pertinemment que je ne parviendrais pas à m'extraire de ce gouffre toute seule, ah oui, parce que je ne vous ais pas dit ? Si j'envie tellement ce funambule, c'est parce que lui n'y est pas, au fond du gouffre. Oui je sais, c'est bien naze d'en être arrivé à cet état. Mais que voulez-vous ? Quand on a le cafard, on a le cafard.
Ca fait un moment que je suis réveillée, un moment que je pense ainsi, et pourquoi personne n'est venu me chercher pour me donner une corvée ? Parce que tout le monde pense que je dors encore pardi ! Ben oui, à force de rester vautrée dans mon nid comme une larve, on ne peut que croire que je suis plongée dans les bras de Morphée. Je prend une grande inspiration, un brin de motivation pour m'aider à me lever et qui aura disparu une fois sur patte et me voilà relevé. J'avance, en traînant des pattes jusqu'au centre du camp. Aujourd'hui pas d’entraînement avec mon adorable apprenti qui ignore qui je suis vraiment. Tiens ! Parlons-en de ça aussi, vous savez ce c'est lorsque quelqu'un ne vous apprécie pas à votre juste valeur ? Je veux dire, bien sûr, il tient beaucoup à moi, autant que mentor. Mais je suis sa sœur bon sang. Et il l'ignore, ce petit ingrat ignore tout. Ce n'est pas sa faute, mais si vous saviez l'énorme frustration que je ressens parfois et je me tâte souvent à lui dire la vérité, mais ce n'est jamais le bon moment. Un jour il le saura, et je redoute ce jour malgré moi.
Alors que je suis à deux queues de souris du tas de gibier, je m'aperçois que celui-ci est pratiquement vide, seulement garni d'une misérable grenouille et d'un poisson à peine plus gros qu'une souris. Je soupire, exaspérée, la patrouille est déjà partie mais je pense qu'une patrouille en plus ne ferait de mal à personne, vu comment on regorge de gibiers. Je lance un regard autour de moi, à la recherche d'un potentiel partenaire de chasse ou de pêche et remarque cet être effacé qui vit dans notre Clan depuis toujours sans que personne n'est jamais fait attention à son âme discrète. Hum.. Plume Nacré ? Non, plutôt.. A la vue de son museau perlé de blanc, son nom me revient à l'esprit soudainement. Museau Nacré. Je sais que ce chat est un peu semblable à moi dans son rapport avec autrui et apprécie la solitude, du moins ça c'est ce que je crois, bien que je ne le connaisse pas le moins du monde en réalité. Je m'approche et du tac au tac, avec énormément de maladresse et beaucoup de rentre dedans, je lui dis.

" Heu salut Museau Nacré, ça te dit de venir chasser avec moi, y'a plus rien sur le tas ?"
J'ai envie de me fracasser la tête contre un rocher tellement je suis stupide, le ménager ? Bien sûr que non, moi je fonce dans le tas comme on dit, et en plus de ça le pauvre, mon accent n'a pas dû arranger les choses. Par le Clan des Etoiles que je suis distraite ces derniers temps. C'est abominable. Une chose est sûr, si il accepte je laisserais une bonne dizaine de mètre entre nous deux pour ne pas le déranger plus que je ne le fais déjà. Je souris malgré moi, embarrassée et attend sa réponse patiemment. Je m'attend à un refus de sa part, c'est pas comme ci j'avais demandé ça au guerrier le plus sociable et enjoué du Clan.

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 853
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥   Sam 24 Déc - 15:41


Porter sur le monde un regard sans haine. (1)
-  I am foolish and I'm sorry but sorry never made it feel alright, alright.

Le félin effectue ses tâches quotidiennes machinalement avec comme seule motivation la liberté à venir. Museau Nacré a souvent songé à une vie en solitaire où il n'aurait pas à supporter la présence d'autrui mais il s'est rendu compte que cette présence lui permettait d'avancer, le forçait à se lever tous les matins. En fin de compte le système des clans ne dérange pas tant que ça le matou étranger à ce monde: s'il doit contribuer parfois avec difficulté au bien-être du clan de la Rivière, il sait que ce dernier lui offrira toujours la liberté qu'il recherche une fois ce qu'il avait à faire effectué. Alors qu'en solitaire, le félin ne saura jamais de quoi sera fait le lendemain et cette pensée l'angoisse. Museau Nacré a besoin du cadre de la Rivière et il est donc tombé en parfaite harmonie avec celui-ci. Bien sûr tous les jours ne sont pas faciles à vivre, il a parfois envie de rejoindre les terres qui bordent les environs au lieu de ramasser de la mousse pour les litières, il se sent souvent très seul parmi ses camarades de clan qui ne prêtent pas une grande attention à lui. Mais le matou noir fait avec et vous ne l'entendrez jamais se plaindre de quoique ce soit. Si cela pouvait soulager ses semblables, il n'hésiterait pas à se priver de la nature pendant des lunes s'il le fallait. Heureusement, personne n'a encore pris cet avantage sur lui...

En cette douce matinée, Museau Nacré est prêt pour partir chasser. N'étant pas de patrouille, il se réjouit de pouvoir parcourir son territoire en solitaire à la recherche de proies et de plantes rares qui auraient survécu au froid glacial de ces dernières lunes. Il sait d'avance que beaucoup de félins du clan vont lever les yeux au ciel en le voyant partir seul, pour revenir la gueule remplie de gibier tout aussi seul. Le matou sait qu'il devrait faire un effort mais son esprit ne lui permet pas de comprendre l'évidence et d'aller lui-même demander à un chat de l'accompagner. Puis... quel chat ? Ce n'est pas comme si Museau Nacré avait beaucoup d'amis à disposition, alors la solitude lui semble être une meilleure idée. Le félin fait bien attention à faire sa toilette correctement, une habitude maniaque qu'il tient des paroles lointaines de sa mère et se prépare à passer de l'autre côté du campement, pressé d'entamer sa journée.

« Heu salut Museau Nacré, ça te dit de venir chasser avec moi, y a plus rien sur le tas ? »

Une voix féminine et très peu familière fait sursauter l'innocent qui s'arrête en pleine marche sans même faire attention aux chats qui passaient près de lui, pressés. Pendant un temps il ne se retourne vers pas, se demandant si son esprit ne lui jouait pas des tours ; personne ne lui parle jamais, en quoi aujourd'hui serait différent ? Mais il se rend compte que ne pas répondre est très impoli, alors il fait face à la femelle qui vient de l'interpeller. Après une brève réflexion, il reconnaît Flocon de Neige, notamment par ses yeux vairons qui ne passent pas inaperçus et que le matou a déjà remarqués. Les deux chats n'ont presque jamais parlé, à part peut-être ou une deux fois par pure formalité, alors pourquoi la guerrière souhaiterait faire équipe avec lui, qu'il se sait boulet pour tout le monde ? Museau Nacré n'a pas le défaut de se méfier de tout et prend l'invitation de Flocon de Neige très à cœur. Il n'est pas certain d'être de très bonne compagnie, mais il ne peut pas refuser une telle demande qu'il trouve touchante.

« Oh, bien sûr Flocon de Neige ! J'allais justement sortir chasser et je voulais trouver des fleurs ! Il paraît que certaines peuvent survivre à l'hiver, elles sont roses et violettes avec des ronds et... »

Et voilà Museau Nacré parti dans sa tirade sur une fleur qu'il n'a jamais vu de ses propres yeux. Mais à cet instant le matou se rend compte qu'il est encore devenu ennuyeux, en croisant à peine le regard de Flocon de Neige il se rappelle de la question de son interlocutrice et il sait qu'elle ne veut pas entendre les bienfaits de la fleur rose. Il soupire, s'arrête, regarde ses pattes de peur de croiser une seconde fois les prunelles de la guerrière et d'y lire une profonde déception. Elle a dû faire un effort considérable pour s'approcher du matou, pour lui demander une partie de chasse et le voilà à tout gâcher, comme d'habitude. Il sent ses joues s'empourprer et cherche à s'excuser mais tout est confus dans son esprit et il ne trouve pas les mots adéquats. Museau Nacré tente un sourire, mais sans regarder Flocon de Neige dans les yeux, ce sourire passe inaperçu, dissimulé par une tête baissée occupée à fixer le sol.

« Enfin euh... on-on peut juste aller chasser. Ce serait avec plaisir. »

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Ven 19 Mai - 21:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥   Lun 26 Déc - 10:40

FLOCON DE NEIGE
Porter sur le monde, un regard sans haine
J'ai le sentiment que le matou prend un moment à réalisé que je suis là.. Et surtout que je suis réelle. Serait-il à ce point là seul ? J'éprouve de la peine pour ce guerrier, lui n'a pas le droit d'être seul, il est né ici, et a grandit ici, parmi ses camarades, il ne devrait pas être à ce point rejeté ou délaissé. Aujourd'hui, je dois avoir beaucoup plus d'amis que lui alors que j'ai longtemps disparu du Clan. D'ailleurs personne n'a jamais su mon existence avant que j'arrive comme un fantôme et que je lance "Hé salut, en fait je suis la fille de Perle de Neige mais elle ne vous l'a jamais dit parce qu'elle m'a abandonnée quand j'étais petite dans un carton au milieu de la ville des bipèdes, et je reviens 15 lunes après parce que je sens que mon destin est de vivre ici". Je peux vous dire qu'à ce jour, beaucoup d'entre eux ce sont mis à se méfier de moi, doutant de mes paroles. Je les comprend après tout, mon histoire peu paraître complètement dingue et dénué de sens si on y réfléchit bien. Mais que voulez-vous ? Je ne fais jamais les choses à moitié ! Bref, pour en revenir à la réalité actuelle qui est le jeune matou aux chaussettes blanches, comme je le disais, il n'a pas vraiment de chance d'être aussi seul, je serais tenter de lui dire "Hé! Tu sais quoi, t'es pas tout seul !" Mais il trouverait ça surement très malpoli, dingue et inapproprié. Je ne suis pas tout à fait à l'aise avec toute les conventions sociales et parfois je me perds. Souvent même. Dans mes pensées notamment comme maintenant.. Il prend enfin la parole et je peux enfin me concentrer sur quelque chose de concret.
« Oh, bien sûr Flocon de Neige ! J'allais justement sortir chasser et je voulais trouver des fleurs ! Il paraît que certaines peuvent survivre à l'hiver, elles sont roses et violettes avec des ronds et... »

J'imagine cette fleur dans ma tête, ses pétales, sa tige et même les feuilles qui ornent la tige avec tant de délicatesse, je pense à cette fleur qui semble si rare à la façon dont il l'a décrit et mon âme d'aventurière vibre en moi, jusqu'à ce qu'il s'arrête brusquement. Je l'entend soupirer. Je le vois baisser les yeux au sol et ses joues se pourpres de rouge. Et bien ? Qu'est-ce qui lui arrive ? Il n'a pas le droit de me lancer dans quelque chose d'aussi passionnant pour se couper instantanément. Mon regard l'interroge, un peu confuse par le comportement improbable du noiraud. Si ça se trouve c'est une fleur magique avec des vertus secrètes. Il esquisse un sourire timide, à peine perceptible et reprend la parole, un peu hésitant.
« Enfin euh... on-on peut juste aller chasser. Ce serait avec plaisir. »

J'observe un moment Museau Nacré, cherchant à comprendre ce qu'il essai de me faire comprendre à travers ses rictus gêné et intimidé. Oui bien sûr qu'on pourrait aller chasser, ce serait même beaucoup plus juste et efficace que si nous allions chercher une fleur qui n'existe même peut-être pas.. Pourtant l'idée me semble plus palpitante et intéressante, au pire on aura cas chasser au retour.. Personne ne se doutera de rien. Et puis je vois bien qu'il n'a pas vraiment envie d'aller chasser, c'est la preuve que cette fleur doit être exceptionnelle, je m'en voudrais tellement d'avoir raté ça. Animée par mon âme d'enfant, je saute sur les quatre pattes, surexcitée.
" Hum, tu sais quoi ? L'idée de la fleur me plaît plus, mais je te suggère qu'on garde ça secret et qu'on chasse au retour ! Comme ça tout le monde croira qu'on a passé la journée à chasser. Non mais attends, un fleur qui survit à l'hiver c'est quelque chose de hors du commun ! Je dois voir ça ! "
Sans demander mon reste, je prend la tête de notre petite patrouille, et me dirige vers la sortie, mon cœur bat à cent à l'heure, ma fourrure longue et épaisse me donne un air d'oursin tant elle est hérissée. Je tiens à peine en place, tel une apprentie qui sort pour la première fois du Camp. J'imagine cette fleur dans ma tête et me rend compte de la métaphore fantastique qui tourne autour de cette création de la nature. Une fleur qui résiste à l'hiver, une fleur fragile, pure, et glorifiée par la beauté de ses couleurs, qui résiste à quelque chose d'aussi froid, dur et persistant que l'hiver. Peut-être que c'est ce dont j'ai besoin dans ma vie actuellement. D'être cette fleur.

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 853
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥   Mar 27 Déc - 15:05


Porter sur le monde un regard sans haine.
-  Everything is blue.

A ce moment, le matou s'attend à tout: à se faire réprimander, à être moqué, à être carrément ignoré par la femelle au pelage blanc. La partie de chasse est sûrement annulée et Museau Nacré va devoir se résigner à arpenter la forêt seul, encore une fois. Il est pourtant surpris de trouver Flocon de Neige toujours plantée devant lui et, s'il ne s'attarde pas sur ses prunelles, il n'y a vu aucune déception, aucune haine. Le félin ne comprend pas pourquoi son interlocutrice ne l'a pas encore fui, ni pourquoi elle se met à bouger sur pattes tout d'un coup. Quelle mouche l'a donc piquée ? Museau Nacré est encore plus gêné par cette réaction qu'il ne sait pas associer aux codes sociaux. Pourquoi à 15 lunes doit-il encore apprendre les potentielles réactions de ses camarades ? En tout cas, ce n'est pas une situation habituelle à laquelle il doit faire face, il le sait et il sait que la réponse de Flocon de Neige va le surprendre. Mais le matou de jais ne peut s'empêcher de garder ses yeux rivés sur ses pattes, toujours effrayé par un rejet de la part de la féline.

Sa réponse pourtant le force à relever les yeux et il ancre un instant ses prunelles dans celles de Flocon de Neige. Est-ce qu'il a bien entendu ou son esprit lui joue-t-il des tours ? Il n'a pas le temps de demander à sa camarade de répéter que cette dernière est déjà partie en direction du tunnel qui mène à l'extérieur. Museau Nacré reste planté là un moment, les yeux écarquillés et son cerveau pris en pleine réflexion. Non seulement la féline ne l'a pas rejeté, mais en plus elle semblait aussi fascinée que lui par la fleur d'hiver ! De quoi égayer la journée du matou qui ne s'attendait pas à ce qu'elle prenne une si belle tournure en se levant. Maintenant, son devoir est de ne pas tout gâcher avec Flocon de Neige... mais ça c'est un peu plus compliqué étant donné que c'est une première pour lui de sortir avec un chat du clan en dehors des patrouilles. Perdu dans ses pensées, Museau Nacré s'empresse de retourner sur Terre et rejoint Flocon de Neige en un clin d'oeil ; il ne manquerait plus qu'il les mette en retard et la patrouille serait fichue.

Pendant un bon moment du trajet, il ne parle pas. Le matou noir a beau cherché dans son esprit, il ne sait pas comment entamer une conversation sans risquer d'ennuyer la personne en face de lui. Il n'a aucun doute que Flocon de Neige est une femelle très agréable avec qui parler, mais il n'arrive simplement pas à former des mots intéressants. Il soupire et, pendant un temps, reporte son attention sur l'environnement autour de lui à la recherche de sa fleur rose. Il sait qu'elle existe, il doit simplement la trouver, maintenant. Si ça se trouve, elle a même des effets bénéfiques sur les félins et les guérisseurs pourraient l'utiliser ! Museau Nacré trépigne d'impatience, excité par la perspective de compléter sa liste de merveilles de la nature observées sur le territoire de la Rivière. Il en oublie presque la présence de Flocon de Neige, mais de temps à autres il jette un coup d'oeil curieux à cette femelle qui semble vraiment concentrée elle aussi. Aurait-il enfin trouvé un chat avec qui partager sa passion ? Il n'a pas vraiment le temps d'y songer parce que, à ce moment, il remarque sa fleur tant convoitée.

« Flocon de Neige ! Regarde, elle est là ! »

Le félin s'approche de la fleur et pose sa queue autour pour la couver. Elle est grande et magnifique. Beaucoup moins rose que prévu, elle lance des reflets bleutés et argentés qui se fondent avec les couleurs de la rivière juste derrière. Museau Nacré est émerveillé et tente de trouver d'autres merveilles autour de lui, mais il semble que cette fleur pousse en solitaire. Il retourne auprès de celle-ci et se met à l'étudier comme il en a l'habitude de faire, comptant ses épines, étonné par la douceur de la tige et des pétales. La fleur semble se nourrir essentiellement de l'eau de la rivière, comme un saule pleureur, c'est ce qui lui permet de résister si bien au froid. Elle n'a pas besoin de soleil pour vivre ni de compagnon, le matou est en admiration envers un tel spécimen.

« Je me suis trompé pour la couleur, désolé. Elle est plus bleue que rose, mais c'est joli le bleu, en fait c'est la même couleur que tes yeux. »

Il s'adresse à Flocon de Neige en toute simplicité, espérant qu'elle soit d'accord avec lui. Cette phrase, maladroite, pourrait facilement se faire passer pour du flirt, mais ce n'est absolument pas ce qui se cache derrière les paroles de Museau Nacré. C'est juste un constat, sincère et innocent. Un moyen de faire comprendre à la femelle que malgré son excitation, il n'a pas oublié sa présence et la remercie de ne pas l'avoir rejeté.

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Ven 19 Mai - 21:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥   Mar 27 Déc - 19:14

FLOCON DE NEIGE
Porter sur le monde, un regard sans haine

Je marche avec un regain d'énergie tout nouveau, j'ai l'impression d'être retombée en enfance, lorsque chaton, je jouais avec ma sœur, Myriade de Perles dans le champ de fleur. Puis un peu plus tard, lorsque j’arpentais les rues gigantesques et grotesques de la ville, j'étais alors à ce moment une misérable chatte des villes qui volait et mentait pour survivre dans la rude vie de chat errant. Jusqu'au jour où ma petite humaine m'a trouvée entrain de farfouiller dans sa cuisine à la recherche de nourriture. Ce jour là, ma vie avait prit un tout nouveau tournant et les aventures ont étaient plus folles que jamais. L'oiseau de fer géant, la nouvelle demeure au bord de l'océan, le Port, toute ces choses hors du commun que j'ai pu vivre durant toute mon enfance. Quelque part je sais qu'au fond de moi, tout cela me manque et je ne dirais pas non pour sentir les embrun salé de la mer dans mes narines une dernière fois, mais cette vie est derrière moi à présent et aujourd'hui, je peux savourer les parfums boisés de la forêt, le vent doux contre ma fourrure blanche et le goût moelleux des proies qui nous environne. Le poisson de la rivière n'a pas le même goût que celui en mer, celui-ci étant plus iodé, mais sa chair est tellement tendre et fondante, que je ne m'en lasse pas. Mes pas s'enfoncent dans l'herbe cristallisé par le givre dans un craquement sourd, et je sens à peine mes coussinets tant le contact est glacial. Mais, étrangement, j’apprécie le contact froid contre ma peau. Ça me rappelle chaque jour qu'on est en pleine saison des neiges. Normalement, tout le monde déteste cette saison, mais curieusement moi, je l'adore. Peut-être bien parce que je suis née en pleine saison froide, ou peut-être que c'est parce que j'aime me dire que durant cette période, je suis quasiment invisible, ma robe d'un blanc immaculé se confondant à merveille avec la poudre blanche impeccable. Ou alors, c'est peut-être parce que je vois l'hiver comme une éponge géante qui adsorbe toute les choses vieilles et anciennes, les effacent pour laisser naître un renouveau au printemps suivant. L'hiver me nettoie le cœur, et l'allège considérablement. C'est aussi pour ça que je dois me sentir aussi.. vide ces derniers temps. Je relève un moment la tête pour observer mon camarade qui m'a dépassé pour me guider jusqu'à cette merveille de la nature qu'est cette fleur extraordinaire de l'hiver.
Je m'attarde un moment sur le paysage qui m'entoure et ne peut m'empêcher de trouver de la beauté dans ce que je vois; les arbres dénudés, dansent avec délicatesse, revêtus d'un manteau de neige, leurs branches démunis de leurs précieuses feuilles qui reposent désormais tel un tapis couvrant le sol, pointent vers le bas, semblable à des danseuses de balais, elles valsent avec élégance, terminées par des petits cristaux de glaces. J'écarquille les yeux grands en me tournant la scène dans mon esprit et ronronne de satisfaction. Je ne comprend vraiment pas pourquoi les gens s'acharnent à détester l'hiver ! Oui c'est vrai qu'il fait froid, un froid glacial et parfois meurtrier pour les plus faibles d'entre nous.. que les proies sont moins abondantes.. Pourtant, quand je vois un tel spectacle, je ne peux me résigner à l'haïr complètement. Quand je vois ce fin lit de poudre blanche qui orne le sol, ici et là, donnant plus de lumière et de pureté à ce paysage habituellement si sombre par la hauteur des arbres... non je ne peux pas.
Soudain, le jeune matou me tire de mes pensées et m'indique qu'il a enfin trouvé le trésor tant convoité. Je m'empresse de le rejoindre, surexcitée comme jamais et admire, bouche-bée, le spectacle qui s'offre à moi. La couleur de cette fleur est en réalité plus un bleu indigo qu'un rose pâle, pourtant, elle n'en reste pas moins merveilleuse. Sa tige, longe et suave, se courbe avec légèreté, vêtue d'une fine couche duveteuse, malgré, la belle sait se défendre et n'hésite pas à montrer ses forces, armée d'épines féroce, elle trône avec fierté. Je lance un regard fascinée à mon camarade et celui ci laisse échapper un commentaire, tout aussi ému par cette chose qui semble presque irréelle à cet instant. Il s'excuse tout d'abord de s'être trompé sur la couleur, après tout je ne lui en veux pas, il ne l'avait jamais vu, elle restait un mystère complet, seulement je me demande comment connaissait-il son existence, décidément ce matou cache bien secrets. Il finit par conclure en comparant la couleur de cette fleur à celle de mes yeux. Je souris, taquine avant de la lancer.
" Tu veux dire de mon œil ! L'autre se rapproche plus de la couleur de la tigre que des pétales ahah ! Je lui fais un clin d'oeil avant d'ajouter. Tu te rend compte de réalité formidable qui règne autour de cette fleur ? Elle résiste à l'hiver. C'est tellement beau et poétique à la fois.. Tu crois qu'elle a un nom ? Si ce n'est pas le cas, on pourrait lui en donner un ! Je réfléchis tout bas durant quelque secondes puis une idée me monte à la tête. Oh, je sais ! Que direz-tu de Reine des Glaces ? "
Je le regarde avec une onde d'espoir dans mes pupilles claires, peut-être bien qu'elle a un nom scientifique déjà tout trouver, pourtant je trouve que ce terme de Reine des Glaces lui va à ravir, elle est éternelle cette fleur, comme l'hiver qui se renouvelle à l'infini. Je suis si bien à cet instant d'être juste avec lui et je me rend compte que finalement sa compagnie n'est pas si désagréable qu'elle me semblait en tout premier lieux.

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 853
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥   Dim 8 Jan - 12:24


Porter sur le monde un regard sans haine.
- Look at all the lonely people, where do they all come from ?

Le matou se sent incroyablement gêné par la remarque de la femelle alors qu'il n'avait pas vraiment fait attention à ses yeux vairons. Heureusement, la tige peut en effet correspondre à la deuxième couleur et, s'il avait eu plus de répartie, Museau Nacré aurait certainement joué là-dessus. Pourtant, il ne répond pas, se contente d'un sourire gêné, tellement gêné que des gouttes de sueur auraient pu accaparer son visage. Il détourne la tête un instant pour reprendre ses esprits ; Flocon de Neige le taquinait simplement, il n'y a pas à se mettre dans tous ces états. De plus, la féline ne lui laisse pas le temps de répondre, au grand soulagement du matou de jais. Il écoute avec intérêt l'éloge que fait sa camarade à la fleur d'hiver. Ses paroles ont le don de le faire frissonner ; Flocon de Neige a su saisir la beauté de la fleur, elle est aussi fascinée que lui et sait en tirer des conclusions poétiques. Jamais encore il n'avait eu l'occasion de se confronter à quelqu'un qui partageait ses idées, encore moins qui était passionné par la nature. Il est vrai que le fait que la fleur ait survécu à un froid pareil, c'est hors du commun et pourtant, si peu de félins seraient émerveillés par un tel exploit. Eux, ils survivent, alors pourquoi se préoccuper d'une fleur qui ne peut même pas les nourrir ? Les chats de la forêt sont pour la plupart égoïstes, ils ne voient que le bout de leur nez et cela semble un phénomène assez général chez les chats du clan de la Rivière. Enfin, Museau Nacré n'a pas eu l'occasion de rencontrer d'autres clans, n'ayant assisté à aucune assemblée et n'ayant jamais dépassé son territoire, mais il est persuadé que la Rivière est particulièrement un clan de chats égocentriques.

Le félin réfléchit un temps au nom donné par Flocon de Neige. Reine des Glaces - n'est-ce pas un nom donné aux femelles qui ont un cœur de pierre ? Il lui semble avoir déjà entendu ce surnom dans le clan, mais au fond, c'est bien comme ça qu'on pourrait le qualifier lui ; le roi des glaces, même si transformé au masculin, le nom a une portée beaucoup moins classe. Il n'a pas l'impression que cette fleur soit comme ça, en fait il peut lire en elle tout un tas d'émotions. Elle pousse en solitaire, ça ne veut pas dire qu'elle n'aime pas la compagnie des autres ; la Reine des Glaces doit se sentir incroyablement seule alors qu'elle traverse l'hiver avec une détermination sans faille. Aucune chaleur ne peut l'atteindre, ni celle d'un compagnon de voyage, ni celle du soleil qui ne déploie ses rayons qu'aux rares occasions. Alors, comment survit-elle ? La rivière à proximité est peut-être sa seule amie, comme elle l'a été pour Museau Nacré avant de le trahir et d'emporter dans ses flots tumultueux sa douce mère.

« Reine des Glaces... oui, c'est un très joli nom. »

Un sourire s'esquisse sur ses lèvres, acceptant avec sincérité la proposition de sa camarade. Il s'en veut un peu de ne pas avoir construit une phrase plus longue, en écho à l'enthousiasme de Flocon de Neige. Son esprit se met donc à fonctionner à une vitesse impressionnante alors qu'il tente de trouver comment relancer la conversation. Il ne veut pas que la guerrière pense qu'il s'en fiche d'elle, ou qu'il n'a pas envie de lui parler. Mais continuer une discussion est une épreuve difficile pour un félin comme lui qui n'a ni l'habitude, ni la capacité de parler autant. Afin de trouver, Museau Nacré se mouve autour de la fleur sacrée, la renifle pour en déceler son secret. Mais rien ne permet de lui indiquer comment elle parvient à tenir, cela l'intrigue au plus haut point. Il remarque dans les yeux contemplatifs de Flocon de Neige que la guerrière a la même interrogation, voilà de quoi occuper les deux félins pour les cinq prochains lunes. Museau Nacré doit prendre une grande inspiration pour enfin parler, faisant de son mieux pour ne pas laisser paraître les tremblements dans sa voix.

« Comment elle fait pour survivre, d'après toi ? C'est à la fois injuste et incroyable qu'une si petite fleur puisse tenir l'hiver alors que des chatons meurent chaque hiver malgré la protection et la chaleur de tout un clan. »

Dit comme ça, c'est peut-être cru et malvenu ; on ne discute pas ainsi en présence d'une demoiselle. Mais c'est pourtant la triste vérité que personne ne peut nier, cassant l'esprit poétique qui règne autour de la création de la nature. C'est quelque chose qui a le don de fasciner Museau Nacré et de l'exaspérer à la fois ; on dit que la nature est bien faite et pourtant, il règne dans la forêt des injustices sans nom. Comment expliquer, par exemple, que son poids de mâle ait survécu à la glace alors que sa mère au corps frêle n'ait pas pu y échapper ? Si le matou de jais est enfermé dans son monde, il n'en est pas moins touché par les événements tragiques qui touchent les clans, ses camarades, sa propre famille. Voyez donc dans cette phrase une expression de sa sensibilité, aussi maladroite peut-elle être.

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥   Jeu 22 Juin - 20:10

F L O C O N D E N E I G E
Porter sur le monde, un regard sans haine.

Je l'observe, impassible, une légère lueur amusée au fond de mon regard et je constate face à son sourire, que monsieur est embarrassé de ne pas avoir fait plus attention à mes pupilles non-jumelles. Je ne suis pas si étonnée en soi, qu'il n'est pas remarqué. Museau Nacré est quelqu'un de plutôt timide et discret qui ne doit certainement jamais regarder les autres dans les yeux, il doit être de ceux qui évite les regards, de peur d'avoir à les affronter en face. Moi je fais partie de ceux qui regarde avec insistance dans les yeux des autres, de ceux qui ont une lueur étrange et indéfinissable qui danse.
Il se passe un moment entre ma réponse et la sienne. Il semble être trop concentré sur cette délicate créature survivante du froid glacial. J'aurais aimée être comme cette fleur, reine indétrônable qui règne malgré les tempêtes de neiges et les hivers rudes. Qui persiste. J'aurais aimée que rien ne puisse m'atteindre, que je soi invaincue. J'aurais tellement aimée être intouchable, ne rien ressentir.
Pourtant je ressens, j'aime et je vis.
J'existe bel et bien, dans cet endroit fugace, éphémère.
Il murmure quelque chose qui s'échappe dans le vent avec légèreté, sa voix est douce, compatissante. Elle me rappelle la caresse réconfortante d'une mère après avoir succombé à une vilaine chute. Il trouve mon idée de nom bien. J'en suis ravie car je ne vois pas ce qui aurait pu lui convenir autant que ça ; Reine des Glaces.

Je le vois qui se penche plus près de cette fleur et la flairer avec attention. Il semble être épris d'elle et je reste complètement admirative et ébahie de l'intérêt qu'il porte à cette fleur, voir, j'en ressens presque de la jalousie, qui n'aurait pas aimé que quelqu'un regarde, renifle et respecte, comme il le fait pour cette chose improbable de la nature.
Il s'exprime avec tellement de bonne volonté et d’enthousiasme que je ne peux m'empêcher d'esquisser un sourire à cet instant. Ces derniers mots sont un peu maladroit mais c'est ce qui fait tout son charme et son identité. Le fait étant qu'il n'a pas réellement tord. Pourquoi une chose aussi futile qu'une simple fleur aurait plus de droit de vie qu'un adorable et innocent chaton ? La nature est faite de façon tellement étrange qu'on en décèlera jamais les mystères.
" Il y a des choses qui sont faites d'une certaine façon parce que c'est ainsi qu'elles doivent être. Je ne nie que c'est injuste, mais si on peut prétendre être éternel à travers les étoiles, pourquoi une fleur ne pourrait-elle pas l'être à travers un hiver ? "
Mes yeux contemple un point lointain, vers l'horizon et je me laisse lentement submergée par toute les questions existentielles de la vie. Après tout, même après la mort, notre âme continue d'exister. Alors la possibilité d'une fleur qui résiste aux froids terribles ne me choque plus non plus. Je lève mes yeux vers mon ami et tente de sonder son âme de mon regard pénétrant, que penses-tu ?
Oups:
 

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 853
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥   Sam 8 Juil - 21:56



Porter sur le monde un regard sans haine.
- Feel the wind in your hair, feel the rush way up here.

Les paroles de Flocon de Neige sont teintées d'une innocence et d'une maturité paradoxales. Elle comprend ce que dit Museau Nacré mais n'hésite pas à pousser la réflexion plus loin, dans une direction cependant plus poétique et optimiste pour contrecarrer la vision du matou. Il est vrai que les chats des clans eux-mêmes forment une entité qui déstabilise et contredit l'équilibre de la nature ; du moins si l'on croit en l'existence du clan des Étoiles mais ce n'est pas une chose qui semble poser problème chez les deux félins, ils y croient, tous les deux à leur manière. Il faut dire que la menace des Étoiles Noires ne permet plus de vraiment laisser place aux doutes, après tout même Museau Nacré qui est complètement dans son monde a remarqué que quelque chose de maléfique se tramait ; et pourtant le clan de la Rivière a été particulièrement bien épargné depuis le début de l'hiver sans fin. C'est donc pour ça qu'il comprend la référence de Flocon de Neige à la vie éternelle à travers les étoiles et de suite la fleur aux couleurs froides prend un tout nouveau sens pour lui. Il l'observe, admiratif envers une telle beauté, création de la nature. Il a envie de la cueillir, de la tenir contre lui et de la chérir pour lui permettre de traverser toutes les saisons mais il a suffisamment de connaissances florales pour savoir qu'en faisant ça, il anticiperait la mort de la jolie fleur.

Le matou de jais relève la tête pour contempler cette fois-ci sa camarade qui s'est perdue dans ses pensées, scrutant avec un regard transparent l'horizon qui se limite au territoire du clan de la Rivière. Museau Nacré ne peut s'empêcher de remarquer des similitudes entre la fleur et la guerrière ; toutes deux après tout portent un nom en rapport avec l'hiver, avec le froid et la glace ; mais pourtant aucune des deux ne mérite vraiment une telle appellation. Flocon de Neige n'a rien d'une guerrière froide et antipathique, au contraire elle a su réchauffer en quelques instants le cœur de Museau Nacré. Sa compagnie lui est agréable et jamais l'hiver et la neige ne lui auraient procuré cette sensation. La fleur, quant à elle, brille de mille feux, seule survivante du rideau blanc qui vient tapisser le sol. N'a-t-elle pas besoin de toute la chaleur du monde pour s'en sortir ? Aucun être vivant ne peut survivre à un tel hiver sans être lui-même profondément brûlant. Museau Nacré sourit à cette pensée puis se rappelle que Flocon de Neige attend sûrement une réponse à sa réflexion ; mais le matou se rend compte qu'il ne sait pas trop quoi dire à une telle question. Son regard, désormais posé sur lui, le rend mal à l'aise mais il le soutient néanmoins, hypnotisé par les prunelles bicolores de la guerrière.

« Parce que l'hiver, lui, n'a rien d'éternel... les étoiles ne le sont pas non plus, arrivera un jour où elles ne seront plus là pour illuminer nos nuits. »

Un regard vers le ciel plonge Museau Nacré dans une profonde tristesse. Même en pleine journée, il sait replacer mentalement toutes les étoiles, suivant avec perfection le tracé des diverses constellations. Il ne sait pas ce qu'il ferait de sa vie s'il ne pouvait pas contempler la toison argentée, et il sait qu'un jour il se trouvera de l'autre côté, dans les étoiles, impossible de les observer du monde des vivants. A sa mort, le matou ne pourra plus jamais s'abandonner à son activité favorite simplement parce qu'il sera devenu l'activité. Et cette perspective ne le réjouit pas du tout ; même si elle lui permet au fond de rejoindre sa mère, celle qu'il chérit plus que tout au monde. Mais les étoiles bienveillantes veillent sur lui et l'accompagnent ; quel sera son rôle lorsque lui-même sera une étoile ? Sera-t-il encore une fois un fardeau, incapable de s'occuper des vivants même depuis le ciel ? Le félin se secoue la tête et baisse les yeux, se couche sur le sol tapissé de petits flocons. Flocon de Neige doit le trouver bien ridicule, à penser ainsi alors qu'elle ne veut voir que l'espoir dans la création de la nature.

« Je dois te paraître pessimiste Flocon de Neige et j'en suis désolé, je n'ai pas l'habitude de penser ainsi, je te le jure. C'est juste que... je n'ai pas envie qu'un jour toute la beauté qui nous entoure s'effondre, je ne veux pas l'abandonner pour rejoindre les étoiles. »

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Porter sur le monde, un regard sans haine. Ft Chou ♥
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LES LANSQUENETS
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Présentation de l'association Le Monde à Travers un Regard
» un monde sans couche culotte
» master 2 "monde du livre" à aix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires :: Rive-
Sauter vers: