« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mort, ma mort, pour le bien de tous.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poussière de Lune
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 458
Age : 16
Date d'inscription : 12/09/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: La mort, ma mort, pour le bien de tous.   Mer 23 Nov - 21:41



~ La mort, ma mort, pour le bien de tous ~




La lune commençait à descendre et moi, comme déjà plusieurs nuits maintenant, je n'avais toujours pas réussi à fermer les yeux. Même si la température était fraîche et que la fatigue était très présente en moi, rien n'a y faire, je n'arrivais pas à m'endormir. Je fis donc comme toutes les autres fois, je sortis de ma tanière prendre un peu d'air frais et fixa les étoiles par ce beau ciel dégagé. Je ne pouvais pas m'en empêcher , c'était comme si rien qu'en les regardant, j'allais enfin avoir un indice, une information ou juste un signe de vie du Clan des Etoiles. Mais, cela faisait déjà des lunes que j'espérais en avoir dans mon sommeil. Je pense même que c'est à cause de cela que je ne ferme plus l’œil de toute la nuit. Ca devenait vraiment ennuyant toute cette histoire, car malgré la patiente que j'ai réussi à avoir, là, j'en avais plus que marre. De plus, toute cette fatigue accumulée avait une mauvaise répercussion sur mon travail. Mais c'est surtout car j'adorais être là haut avec tous les chefs, ainsi que les autres chats, vivant désormais une vie paisible.
Cela faisait quelques jours qu'une étrange idée m'était venue en tête, s'ancrant de plus en plus chaque jour : aller à la pierre de lune. Si le Clan des Etoiles ne pouvait venir à moi, alors j'irais à eux. Bien évidemment, un tel voyage ne se faisait pas à l'improviste, il fallait le planifier quelques jours à l'avance. C'est pour cela qu'avec l'énergie qu'il me restait, j'étais allée chercher toutes les plantes dont j'avais besoin. J'en avais tellement cueillies qu'elles suffiraient pour quatre chats ! Ensuite, j'étais allée prévenir Etoile Destinée, bah oui, je ne pouvais pas partir en catimini en laissant le clan seul sans guérisseur... Bien sûr il y aurait encore mon apprenti là-bas, mais il n'était pas encore prêt... Il lui manquait juste quelques petites choses, toutes aussi utiles que les autres, avant de pouvoir être un guérisseur accompli. Mais ça ira vite vu à la vitesse à laquelle il apprend. Dès qu'un mot sort de ma bouche, il reste encré dans sa tête. J'avais tellement hâte d'aller à la pierre de lune avec lui. Je me souviens encore de mon baptême avec Coup de Minuit. C'était si magique que, rien qu'en y repensant, je souriais bêtement. Je suis sûre que lui aussi l'aimera autant que moi.
Enfin, il était prévu que je parte ce soir, cette idée m’inquiétait quand même un peu, que ferais-je si les esprits des ancêtres avaient été vaincus et qu'il ne restait plus rien ? Comment arriverai-je à dire cette mauvaise nouvelle au chef de mon clan ?! Il fallait que je me calme, tout ce stress était mauvais pour moi. J'étais déjà assez mal en point pour me rajouter des inquiétudes. Je devais dormir un minimum avant le voyage.
Un simple coup de vent me fit revenir à moi. Pour une fois depuis des lustres que je commençais à m'endormir et il a fallut que ce vent fasse tout rater... Ne faisant rien d'utile, je retournai dans le camp pour préparer dans ma tanière des petits ballotins qui me seront sûrement importants. Une feuille par ici, une autre par là et le tour est joué ! Quatre petits sacs alignés les uns à côtés des autres, je ne savais pas combien de chats allaient venir avec moi, autant prévoir pour le plus possible. Du bruit provenant du camp attira mon attention. Je passa ma tête à l'extérieur de mon antre. Des guerriers sortirent les uns après les autres de leur tanière. Je n'avais pas remarqué que le soleil s'était lui aussi levé, il ne me semblait pas que j'avais passé toute la nuit dehors. Plume Agitée se dirigea vers moi, je clignai des yeux plusieurs fois avant de me rappeler de sa visite régulière. Quelques fois par lune, je voulais vérifier la patte du jeune matou pour être sûre qu'elle ne soit pas source de désagréments lors de sa vie de guerrier. Soudainement, en le voyant, j'eu l'idée de l'inviter à venir avec moi à la Pierre de Lune. Pour ma propre protection, il fallait mieux qu'un guerrier m'y accompagne, et puis, de toute manière, Etoile Destinée ne m'aurait jamais laissé y aller seule. Je l'invitai à s'asseoir et lui expliquai toute l'histoire de mes tourments, du début à la fin. Plume Agitée avait l'air d'être plutôt d'accord avec moi. J'attendis qu'il accepta ma proposition et je lui dis de ne pas oublier de venir manger son ballotin de feuilles ce soir. Je l'aimais vraiment bien, c'était un chat vraiment gentil et intentionné. Suite à ses nombreuses visites, j'avais appris à le connaitre et j'imaginais que c'était la même chose pour lui. Sans y faire attention, je pouvais vraiment parler pendant des heures. Je vérifiai sa patte arrière droite avant de l'envoyer se reposer pour ce soir. Je sortis à mon tour jusqu'au tas de gibier pour prendre une grosse souris fraîche. Visiblement, les apprentis avaient, une fois de plus, oublié de m'en apporter une. Je me forçai à la manger jusqu'au bout pour avoir le maximum d'énergie. Même si je m'y obligeais, cela n'empêcha pas à de bons souvenirs à remonter à la surface. C'était il y a bien des lunes dorénavant, quand j'étais encore la novice de Coup de Minuit et que j'avais réussi à attraper un minuscule mulot. Le pauvre rongeur était encore tout jeune, lui aussi, et n'avait rien que la peau sur les os. Mais ça n'entravait, en aucun cas, tout le bonheur qui grandissait en moi. Mon mentor m'avait donner l'autorisation de le manger, la course contre l'animal m'avait donné un peu faim. Malgré le peu de viande qu'elle pouvait me donner, je n'oublierai jamais ce bon moment avec mon mentor. J'espère que j'en ai laissé plein à mon apprenti moi aussi !
Un chaton me rentra dedans pas inadvertance, cela remit mes idées en place. Je le renvoyai à la pouponnière avec un regard insistant que moi seule connait. Il faisait partie de ma technique spéciale pour faire avaler mes plantes, de la meilleure à la plus mauvaise, à mes compagnons de clan. Je pris le reste de ma souris et le jeta en dehors du camp. Il ne fallait pas que j'oublie de prévenir Etoile Destinée que j'avais décidé quel guerrier allait m'accompagner à la Pierre de Lune. [...]

Le soir que j'avais tant attendu était enfin arrivé. Je pris dans ma gueule un oiseau pour mon apprenti qui n'avait sûrement pas encore mangé. En rentrant dans mon antre, je fus assez surprise car Plume Agitée était déjà là à m'attendre. Je déposai devant lui un des petits ballotins et lui ordonnai de le manger maintenant, devant moi. Il lui fallut quelques minutes pour réussir à l'engloutir en entier. Je commençais à rigoler toute seule tout bas car tous les chats avaient cet air de dégoût après avoir ingurgité ces herbes. Je fis de même et mangea mes plantes sans aucun problème, laissant tout de même un drôle de goût dans ma bouche. Cela me rappela un nouveau souvenir où, étant chaton, j'ai dû manger d'autres plantes pour la première fois. C'était horrible, je me revois encore avoir du mal à les avaler... Je lançai à mon apprenti un dernier sourire et regard remplit de confiance avant d'inviter le guerrier gris à passer devant moi. Nous fîmes quelques pas et nous arrivâmes en dehors du camp. Ma mission personnelle début enfin.

Nous étions presque arriver à la Pierre de Lune, je sentis mon coeur battre de plus en plus vite. Le voyage a été long mais, au plus grand plaisir, s'était passé sans difficultés. Nous avions discuter d'un peu tout et de rien en même temps. Comme par exemple de quand je venais déjà le voir à la pouponnière ou de la joie que me procurera le fait de baptiser mon apprenti, pour l'élève tout comme pour le mentor, c'est une étape vraiment magnifique, ainsi qu'encore plein de sujets comme ceux-ci. Et désormais, le silence le plus total était revenu. On n'entendait pas même un oiseau chanter, pas même un écureuil grimper au tronc d'un arbre ou pas même une souris courir se réfugier dans son terrier. La Lune était si haute dans le ciel que tous les animaux dormaient. Tous, sauf nous. Et si j'essayais de faire pareillement, je n'y arriverai pas, je n'y arrivais plus. C'était comme ça, je devais faire avec malgré toute l'énergie que je mettais dans cette activité que je trouvais de plus en plus dur.
Nous arrivâmes devant l'entrée de la Pierre de Lune. Je restai là, sans bouger, à me revoir y aller en étant encore Nuage Lunaire. Je repensais à l'excitation qui bouillonnait en moi. Je souris, car ce point n'avait pas changé en autant de lunes. Je regardai Plume Agitée et lui demandai de bien vouloir rester dehors à vérifier que personne ne rentre pendant que je suis à l'intérieur. Une patte après l'autre, je rentrai dans la sorte de grotte, et me dirigeai sans souci vers la Pierre de Lune, en me remémorant la chemin gravé dans ma mémoire. Elle était là, devant moi, plus grande et belle que dans mes rêves. Sans attendre, je me collai à elle et me couchai, la touchai avec mon museau et m'endormi, en ne me rendant pas compte, sans aucun problème.

Mon esprit fût comme, téléporter dans un endroit que je ne connaissais pas. Ce lieu sombre n'était pas la plaine étoilée que j'avais déjà vu au par avant. Les arbres étaient si grands que je ne pouvais en voir leur cime, le sol si épineux que j'en avais mal aux coussinets. Puis soudainement, l'angoisse remplit l'entièreté de mon corps. Que devais-je faire ? Enfin endormie, je voulais absolument me réveiller, cette ambiance lourde et sordide m’inquiétais. Je n'aimais vraiment pas ça. C'est alors qu'au loin, je perçu plusieurs silhouettes de chats se dirigeant vers moi. Etait-ce des chefs défunts venant m'apporter un message à transmettre au plus vite à Etoile Destinée ? Non, l'aura qu'ils dégageaient n'était pas aussi bienveillante que la leur. Je recula, au fur et à mesure qu'ils se rapprochaient de moi. Des tas d'idées se bousculèrent dans ma tête que j'en avais presque mal. Tout à coup, je m'arrêtai, si je voulais savoir qu'ils étaient, je ne devais pas m'enfuir et essayer de trouver une sortie dans ce labyrinthe géant. Je les laissai venir à moi, leur laissant le temps qu'il fallait. Ils étaient quatre, tous avec des quelques cicatrices recouvrant une partie de leur corps. Je ne compris pas tout de suite ce qui c'était passé. Ils ne me dirent rein, ils me regardaient juste avec un sourire carnassier , comme s'ils allaient se jeter sur moi. Et bien, à ma plus grade surprise et peur, s'était exactement ce qu'ils firent. Les quatre matous sautèrent sur moi, une chatte des plus mal au point, ils me griffèrent le corps, me mordirent et pour finir, m'achevèrent sans aucun scrupule. Mais avant de me réveiller à côté de la Pierre de Lune, j'entendis qu'ils me chuchotèrent quelques choses, comme : Nous sommes rentrés et plus préparés que jamais.
D'un coups, je me réveillai, remplie de plaies, baignant dans mon sang. Comment était-ce possible ? Dans un rêve normal, quand on mort, on se réveil normalement et dans un rêve avec le Clan des Etoiles, on se réveil juste avec un gout de sang dans la bouche. Mais jamais je ne pensais que c'était faisable de mourir dans un rêve ainsi que dans la vraie vie également. Je sentis soudainement la présence paniquée de Plume Agitée. Le pauvre était sûrement venu voir si tout allait bien... Il devait peut-être se sentir coupable, même si ce n'était absolument pas sa faute. Je me sentis partir de plus en plus alors je me dépêchai de dire avant de fermer mes yeux pour toujours et à jamais :

« Les Etoiles Noires sont prêts... Ils arrivent...  »

Je laissai, pour la dernière fois, couler une larme, battre des paupières et souffler la dernière trace de vie provenant de mon corps, maintenant en paix au près du Clan des Etoiles demeurant intacte.


- Adrenalean 2016 pour Epicode

_________________


~ Lueur Matinale ~:
 

Lunaire ! ♥:
 


La couleur de : Poussière de Lune : SkyBlue /  Lueur Matinale : DarkSeaGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Mystère
Modo dieuse du dessin.
Modo dieuse du dessin.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1589
Age : 18
Date d'inscription : 22/08/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mort, ma mort, pour le bien de tous.   Mar 27 Déc - 17:44



Parti. Ça faisait quelques jours que Torrent de Foudre était parti et que je me demandais pourquoi mon jumeau avait disparu comme ça. Bien sûr, tout le clan était  au courant de son changement de comportement, mais il me semblait qu'il récupérait un peu depuis peu. Le témoignage en pleurs de la pourtant si froide et neutre Nuage de Flèche a remis à zéro mes espoirs de revoir mon frère vantard de retour. La pauvre était vraisemblablement plus touchée que moi cependant elle avait mis un masque de fer. Les sentiments avaient déjà disparu, mais la page était - elle tournée ? En tant qu'oncle et que mentor, j'essayais de l'aider mais constamment elle rejetait mon aide et voulait finir avec l'entraînement le plus vite possible pour que je la laisse seule, car elle avait décidé qu'elle apprenait plus par elle même qu'avec moi. Je sais que je n'étais pas aussi fort que mon frère, mais le rôle d'un mentor est d'apprendre qu'il n'y a pas que la technique dans la vie. On doit aussi apprendre des règles morales, et j'ai tant de Berceuse d'Autrefois et d'Etoile Destinée à lui transmettre.

Ce matin quand je me suis levé, j'avais prévu d'emmener Nuage de Flèche pour un entraînement mais à ma non si grande surprise, elle s'était déjà volatilisée pour courir seule. Je soupirai et me demandai comment Torrent de Foudre faisait. Ou bien comment Masque de Rosée la gérait petite. Il faudra que je lui demande un de ces quatre. N'ayant pas prévu quoi faire suite à la fuite de mon apprentie, je restai à flâner un peu dans le camp. Je pourrais partir pour aiguiser mes talents de chasse, ou aller aux rochers et au cerisier pour renforcer ma patte et passer un bonjour à mon ancien mentor. Ou alors, la vue de Poussière de Lune me rappela que je devais aller faire inspecter ma patte. D'un commun accord, quand j'étais plus jeune, nous avions décidé que j'irais faire régulièrement des observations sur ma patte, au cas où elle s'améliore ou se détériore. Mais pour le moment, rien de tout cela. Tant pis et tant mieux. Je trottinai vers la chatte écaille et la saluai. Après quelques échanges, elle me proposa de l'accompagner jusqu'à la Pierre de Lune. Je fus étonné. Je la prévins que je risquai plus d'être un poids qu'une escorte à cause de ma patte mais elle n'en avait que faire. Elle avait décidé que je serais celui qui irait avec elle et point barre. La guérisseuse m'avait expliqué la raison de notre voyage, l'absence des messages du Clan des Etoiles, ses insomnies à guetter des quelconques signes et son envie d'aller les voir par elle même pour comprendre ce qu'il se passe. J'ai acquiescé à ses propos. Elle s'éloigna en me prévenant que le départ aura lieu ce soir, et rendez vous dans sa tanière pour avaler les herbes nécessaires. Je tirai la langue d'avance à l'idée du tout de ces horribles plantes mais s'il le fallait... Je changerai donc mes plans désorganisés de ma journée pour me reposer et me préparer au voyage.

Assoupi, les heures passaient bien plus vite. Ou alors c'était l'âge ? Une journée me semblait interminable en tant que chaton, et là, elle avait déjà filé. J'étirai mes pauvres petites pattes qui se plaignaient déjà du long voyage en perspective. Je parti vers la tanière de Poussière de Lune qui m'attendait déjà et qui avait sûrement avalé ses feuilles avant mon arrivée. Comprenant son empressement d'enfin revoir nos ancêtres de la Toison Argentée, je gobai mes feuilles, non sans une grimace qui fit rire la guérisseuse. Sans attendre, nous démarrâmes direction les Hautes Pierres. On trottinai, puis laissai un peu de temps à ma patte handicapée pour se reposer et on y allait à nouveau. On parlait aussi, de tout, de rien, de choses tristes et joyeuses. Finalement ce voyage n'était pas si mal, ça me faisait une pause dans ma fraîche vie de guerrier qui me fatiguait déjà bien avec mon apprentie - de remplacement, elle le soulignait à chaque fois - qui ne veut même pas entendre parler de moi. Donc relâcher la pression avec la féline écaille, qui m'écoutait me plaindre et me réconfortait, me faisait un bien fou. Je pensais à quel point nous étions chanceux de l'avoir pour guérisseuse. Elle était gentille, ouverte et avenante. De plus elle semblait avoir passé ces traits à son apprentie, quoi que cette dernière était un peu moins bavarde mais tout autant attentionnée. Etant un client régulier, je pouvais témoigner de son apprentissage rapide et prometteur. Et elles semblaient avoir tisser un fort lien Mentor - apprentie, tout comme moi et Berceuse d'Autrefois. Me rappelant de la peine ressentie lors de sa perte, je priais pour que Nuage des Neiges ne vive pas cela. Mais Poussière de Lune était jeune, et guérisseuse. Qu'est - ce qu'il pourrait arriver à une guérisseuse qui sait soigner les maladies et ne se frotte jamais aux bagarres ?

Enfin, nous étions arrivés à destination. Les montagnes se dressaient devant nous et nous étions près de la petite grotte sombre où s'engouffraient les chats voulant communier avec le Clan des Etoiles. Je proposai de rester en dehors, pour la laisser seule avec les guerriers étoilés. Et puis, si jamais quelqu'un voulait rentrer, je préférais savoir qui était à l'intérieur avec notre guérisseuse. Et le temps passait. Mes yeux se fermaient doucement et je succombai au sommeil. Mais pas le temps de me reposer longtemps, un cri me réveille. Engourdi de fatigue, je regardai autour de moi qui pouvait bien crier, mais je ne voyais rien. Puis le déclic se fit, c'était Poussière de Lune ! Mon sang ne fit qu'un tour que je plongeai dans le tunnel. Concentré sur mes vibrisses et les sons, j'ai réussi à vite la rejoindre. Je m'en voulais atrocement, quelqu'un était il entré ? De mon souvenir de cet endroit, il n'y avait qu'un tunnel et l'endroit restreint où se trouvait la Pierre de Lune. Si je n'avais pas coincé l'agresseur dans un sens, je l'aurais dans l'autre ! Ma gorge se serra un peu. Je n'avais jamais combattu un chat à fond auparavant. Et si jamais je n'étais pas à la hauteur ?

La lueur du minerai se faisait apercevoir. Je bondis dans la cavité, mais personne à part l'odeur du sang qui me prit à la gorge. Je me retiens un haut le cœur, puis je pensai que l'odeur ne pouvait venir que de Poussière de Lune ! Oh non Clan des Etoiles, qu'est - ce qu'il s'est passé ? Son corps était étalé, mais pas couché, et une flaque de sang s'étendait sous elle. Elle était couturée de griffures assez profondes et inquiétantes. C'était comme si plusieurs chats l'avaient attaquée. Mais comment était - ce possible ? J-je n'avais croisé personne. Elle releva ses yeux bleus qui devenaient de plus en plus vitreux. Je me laissai tomber près d'elle et fourrai mon museau contre sa fourrure.

" Non, non Poussière de Lune, tient un peu et je te ramène au moins au Clan du Vent... "

Mais son souffle se faisait déjà faible, elle en avait juste assez pour me dire ces derniers mots, qui avaient toutes leur importance car ils me dirent ce qu'il vient de se passer : « Les Etoiles Noires sont prêts... Ils arrivent... » Ils avaient donc fait ça ? Par quelle magie ou affreux sort y sont - ils parvenus ? Elle battit des yeux une dernière fois avant de les fermer à jamais, laissant une ultime larme couler sur sa joue. Je lui suppliai de ne pas partir et j'enfonçai de plus belle mon visage contre son cou, mon museau se recouvrit de son sang. Ne voulant pas avoir cette odeur horrible directement sur ma truffe, je me nettoyais et hissai le corps qui refroidissait déjà de la pauvre féline. Je passai difficilement la largeur du tunnel avec la guérisseuse sur le dos, mais j'y suis arrivé. J'étais fatigué et affamé, heureusement que notre clan n'est pas le plus loin des cinq. Je pris sur moi - même, pour Poussière de Lune. Je ne pouvais pas laisser nos camarades et son apprentie dans l'ignorance plus longtemps, puis je devais partager ma peine et mon deuil si je ne voulais pas craquer. Même si je sens que c'est trop tard, les larmes roulaient déjà sur ma fourrure. J'avais perdu mon mentor, mon frère, ma guérisseuse amie et un peu jeune seconde maman qui veillait sur moi. Je respirai un grand coup et je me mis à courir à trois pattes comme je l'avais appris avec Etoile Destinée, tout en faisant attention de ne pas faire tomber la guérisseuse. D'habitude, je serais sûrement tombé sous l'effort incommensurable, mais non, je ne chuterai pas, je ne laisserai pas tomber la chatte écaille. Et sous l'étrange bruit d'éboulis, qui ne me fit même pas retourner tant j'était triste de la perte de Poussière de Lune et haineux envers les Etoiles Noires qui nous prenaient de précieuses choses. Il fallait que je prévienne les miens au plus vite, avant que plus se fassent emporter..

_________________
La team:
 


Étoile de Mystère : [#ccff99] - Pâleur du Soir : [CornflowerBlue] - Plume Agitée : [LightYellow]
Caresse de l'Aile : [#000033] - Coeur de Roc :  [SandyBrown] - Ivoire : [#330000] - Nuage de Flèche : [#999999]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/cataries.art/
 
La mort, ma mort, pour le bien de tous.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Existe-t-il une vie après la mort?
» gilet de protection pour chien ( bien ou pas) ???
» Pour celles qui débutent les lavables!!!
» 25 MARS 1954 à Dien Bien Phu
» Un joli texte

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Terres Libres :: Hautes Pierres :: Grotte de Vie-
Sauter vers: