« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Come as you are. [OS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belle de Nuit
Admin Nighty.
Admin Nighty.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1960
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Come as you are. [OS]   Jeu 11 Aoû - 18:18

Petite Hymne

Encore une fois ce rêve maudit. Depuis combien de temps me hantait-il déjà? Plus de cinq lunes sans doute ; d'aussi loin que je me souvienne en fait. Au départ, ce n'étaient que des bribes, de petits flashs dans mes songes habituels, suggestions de cet avenir vers lequel on me poussait malgré moi ; comme me pencher sur une flaque pour voir diverses plantes médicinales prises dans ma fourrure, ou me voir en train d'exhiber, triomphante, une plante qui serait bien utile dans ma réserve. Puis cela était devenu de plus en plus clair, de plus en plus régulier, formant cette scène que je connais désormais par coeur. J'avais trois lunes, lorsque cette comédie avait fini par estomper complètement mes rêves propres, par les remplacer définitivement pour me harceler chaque nuit ; voire chaque fois que je fermais l’œil ne serait-ce qu'un instant. Toujours, je me retrouvais sur ce champ de bataille empli de feulements & de cris hargneux, à me précipiter non pas sur un adversaire pour le repousser de nos terres mais vers mes camarades blessés, des remèdes plein la gueule. Plutôt que me jeter au coeur de ces grands combats auxquels j'avais toujours aspiré à participer, je venais en écarter certains afin de leur prodiguer des soins, sous le regard de cette chatte blanche au pelage parsemé d'étoiles qui se tenait à l'écart, toujours à l'écart! Illustres ancêtres, sages & protecteurs, mon oeil! Moi, tout ce que j'en avais toujours vu, c'était leur harcèlement & leurs grands projets à mon encontre qu'ils avaient décidé de m'imposer, que je le veuille ou non! Oh oui certes, ils m'avaient dotée d'un odorat hors du commun. Mais sensible uniquement aux remèdes & maladies, qu'en avais-je à foutre moi, pour chasser & combattre? Pourquoi me harcelaient-ils ainsi, qu'en était-il du libre arbitre? A mesure que le temps passait, que ces nuits troublées par cette vision maudite me rendaient de plus en plus fatiguée, j'en étais venue à développer envers eux une rancoeur profonde. Rien ne changeait, pas un détail, toujours la même scène inlassablement ; jusqu'à cette nuit, juste avant mes six lunes, où j'ai enfin pu dévier mes pas. Non pas pour aller me battre comme je l'avais toujours souhaité, mais pour poursuivre cette femelle qui semble me narguer depuis le départ, à une sorte de frontière invisible au bord de la clairière.

« Qui que tu sois, arrête de hanter mon sommeil avec tes prédictions stupides! Je refuse, j'le ferai pas! Personne ne décidera de ma vie hormis moi, tu m'entends?! Je suis une Guerrière! »

Ainsi ai-je feulé à son intention, la fourrure hérissée & les griffes raclant le sol, sitôt à portée de voix. Mais sa réponse n'a pas été cinglante comme je m'y étais attendue, elle n'a pas cherché à me dire qu'il en serait ainsi & pas autrement, que tel était mon destin quoiqu'il advienne.. Non, elle m'a juste gratifiée d'un regard triste & désolé, s'approchant pour venir presser sa truffe contre mon front.

« Je suis désolée Petite Hymne, crois-moi si j'avais pu empêcher que ces maudits défunts hors de contrôle qui aiment tant semer la zizanie choisissent à ta place.. Je l'aurais fait. Mais lorsque j'ai compris ce qu'ils avaient fait, c'était trop tard. Je ne peux pas te retirer ton aptitude, je peux juste.. T'aider à suivre ta voie. & c'est ce que je suis venue faire. »
« Ma voie c'est celle des Guerriers, je n'irai pas dans celle que tu montres! »
« C'est pour essayer de t'aider à adapter ton aptitude au chemin des Guerriers que je suis là, Petite Hymne. Je ne peux garantir qu'on y arrivera car ton odorat est particulièrement sensible aux parfums des remèdes, des blessures & des malades avant tout.. Mais on peut tenter de le faire travailler sur les proies & le pistage. Si tu dois être Guérisseuse un jour, je veux que ce soit ta décision personnelle, pas un choix qui a été fait pour toi par des vieux chats morts qui se croient supérieurs à toute loi, y compris celle fondamentale qui est le libre-arbitre des vivants. »

Interdite, je l'ai alors regardée plusieurs secondes en silence, réalisant petit à petit la portée de ses paroles. Alors ce n'était donc pas elle qui m'envoyait ces rêves que j'avais passé toute mon enfance à rejeter? Ce n'était donc pas pour ça que j'entr'apercevais régulièrement sa silhouette fine au bord du champ de bataille, lointaine comme si elle ne pouvait venir sur mes terres, jusqu'à aujourd'hui où je l'ai suivie jusqu'au pied d'un immense Cerisier. Laissant retomber un peu ma fourrure, je l'ai ainsi dévisagée un bon moment, notant distraitement dans un coin de mon esprit qu'elle portait l'odeur de la Lune ; tout en sachant qu'à mon réveil je ne me souviendrai plus des spécificité de ce parfum. Puis finalement, j'ai lâché un soupir las, puis tiqué sur ce détail qui ne m'avait pas semblé si important tant que ma rage ne s'était pas un peu évaporée.

« & pourquoi une Guerrière défunte de la Lune m'aiderait, moi qui suis de l'Ombre, hein? »
« Cherche au fond de ton cœur, tu connais déjà la réponse.. »

Sur ces mots mystérieux, le rêve s'est estompé sans même que j'ai eu le temps de protester, d'insister ; chassé par des cris de chatons jouant. & lorsque j'ouvris les yeux, de retour dans la Pouponnière où régnait une odeur persistante de lait & de bourrache, ainsi que la senteur plus discrète du thym qui avait dû servi encore à apaiser les cauchemars de mon frère en début de nuit, je ne pu que donner un coup de patte rageur sur ma litière, frustrée de n'avoir pu obtenir cette réponse qui m'intrigue beaucoup trop. Alors ce n'était pas cette chatte des Etoiles qui me harcelait depuis le départ? Elle n'a rien pu y faire, malgré ses tentatives pour me protéger ; elle n'a pu qu'assister impuissante aux actes de.. Maudits défunts hors de contrôle? Un soupir plus tard, mon regard se fixe sur les chatons déjà sortis de la Pouponnière pour jouer dehors. & puis je secoue vivement la tête, chassant les révélations troublantes de ce nouveau rêve & me dressant sur mes pattes d'un bond sous le regard amusé de ma mère adoptive. Peu importe, de toute manière je ne pourrai rien lui demander avant la nuit prochaine! Alors autant profiter un peu de la journée, non?

_________________


Journy :
 
Odyssée :
 
Hope :
 
Eclipse :
 
Colombe :
 
Vipère :
 
Hymne :
 
Myriade :
 
Olivine :
 
Plumy :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Come as you are. [OS]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan de l'Ombre :: Camp :: Pouponnière-
Sauter vers: