« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy   Mer 10 Aoû - 14:54

F L O C O N D E N E I G E
J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans.
feat. Myriade de Perles
.

Sœurs. Certains sont parfois frères d'armes, d'autres frères de cœur, et certaines sont sœurs de sang. Lorsqu'un lien aussi unique que le lien de sang s'établit, pour certaines personnes, il ne se perd jamais, même lorsque les deux êtres sont brusquement séparés, il persiste à un tel point, qu'il creuse en nous un manque terrible, qui ne s'efface jamais malgré les années. Il s'abat sur nous avec détermination. "Tu ne l’oublieras jamais au fond de toi, tu auras toujours ce vide en toi, ce vide profond, impossible à combler." C'est un peu comme deux âmes-sœurs qui se retrouvent. Ce lien, persiste tellement avec certains individus que ça en devient maladifs, ils sont étroitement liés, voir carrément unis.

L'air est étrange et pesant, le ciel lumineux, tellement lumineux que ça en est presque irréel. Mes pas sont légers, j'ai l'impression de flotter dans ce décor mystérieux et floue. Quelque chose ne tourne pas rond, où sont les autres, où suis-je ? J'observe un moment les alentours reconnaissant la frontière du Clan du Vent. Pourquoi suis-je ici, et pourquoi tout semble si.. bizarre. Il n'y a aucun bruit, pas le moindres chants d'oiseaux, pas même le crissement des feuilles sous la brise du vent. Rien. J'avance avec finesse et légèreté dans cet atmosphère sans pesanteur. J'ai l'impression de planer, comme un oiseau qui déploie ses ailes pour atterrir avec douceur. Soudain, une forme lointaine attire mon attention, j'essaie d'accentuer mes pas pour aller plus vite, mais j'ai seulement le sentiment de nager dans les airs, plus je m'approche et plus la forme se précise. C'est quelqu'un, ou plutôt, une quelqu'une. Sa fourrure est grise et blanche, soyeuse et longue, comme la mienne, son corps, ses formes, sa taille, elle me ressemble étrangement. Pas très grande, comme moi. Et c'est seulement lorsque son regard croise le mien que j'ai le sentiment d'être aspergée d'une eau glacial. Ses yeux.. Sont les miens. Ce même regard étrange, doux et mystérieux. Les souvenirs m'envahissent et je crois la reconnaître durant une fraction de seconde. Qui es-tu ? Je lui demande. Elle me répond d'une voix douce et apaisante ; Je suis Myriade de Perles. Quoi ? Perles.. Perle de Neige.. Neige, Flocon de Neige. Étrange coïncidence. Lorsque je tente de la toucher, elle disparaît comme une illusion, dans un nuage de fumé argenté.

Je me réveille en sursaut, étreinte par une sensation étrange de déjà vu. Était-ce encore une vision ? Comme celle que j'avais eu de ma mère il y a fort longtemps. Je suis éprise par des émotions intenses, j'ai des fourmis dans les pattes et ma fourrure est toute hérissée. Je me secoue brièvement, tentant d'évaporer ce rêve étrange qui plane encore autour de moi. Qui était cette chatte ? Pourquoi j'ai l'impression de la connaître et de l'avoir déjà vu. Je me lève brusquement, et le choc se fait immédiat. Des vertiges me font tituber violemment. Outch. Doucement ! Jamais se lever aussi rapidement quand on se réveille à peine, tu as oubliée ? Je me gronde moi même et me rassois, j'entreprends de faire ma toilette tandis que le soleil irradie mon dos à travers l'entrée de notre tanière. Je ronronne, apaisée par ce rayon chaud et savoureux. Mmrriaouh ! Que du bonheur ! Je me lève, cette fois ci, avec plus de douceur et me dirige vers le centre du camp. Guettant un mouvement qui me convierait à une patrouille, ou autre. Nuage Polaire est occupé aujourd'hui aux taches des anciens. Les patrouilles sont déjà en route, je n'est donc rien à faire aujourd'hui. Les souvenirs de ma vision vient troubler mes pensées, et si ? Je sors discrètement du camp, en direction de la frontière qui sépare notre Clan de celui du Vent.
Je marche avec légèreté, savourant chaque instant que me prodigue la nature, dans ses effluves épicés de pins et de fougères, dans sa mélodie de vent et d'oiseaux, je ferme les yeux un moment. J'aime me sentir chez moi, j'aime cette sensation que me procure la forêt. J'aime entendre la douce symphonie de la rivière et du clapotis des vaguelettes. C'est beau.. Parfois, j'entends le crépitement des proies qui grattent la terre, qui fouillent à la recherche de graines et de glands. Parfois j'entends le bruit d'un éclaboussement de poisson sautant dans rivière pour replonger dans les profondeurs. C'est tellement bieeen ! J'approche de plus en plus de la frontière et l'odeur âcre des marquages de territoires viennent perturber le parfum délicat de la forêt.
Je reste un moment ici, allongée entre deux buissons garnis qui me dissimule parfaitement malgré mon pelage blanc immaculé. J'attends patiemment que le moment arrive. Car je sais qu'il va arriver. Elle va se montrer et je la reconnaîtrais entre milles. Mes visions ne me trompent jamais lorsque j'en ai. Et soudain, l'instant se présente. Une femelle à la fourrure grise et blanche fait irruption, ses yeux ne me trompent pas, c'est bien elle. Je me lève alors de ma cachette et m'approche lentement vers elle, je ne veux pas la faire peur, hors de question de l'effrayer, même si malgré moi je bouille d'envie de bondir dans sa direction. Ce moment, j'ai le sentiment de l'attendre depuis toujours, ce vide étrange que je ressens depuis ma plus tendre enfance, c'est comme ci, on me l'enlevait à cet instant. Je la regarde, et de ma voix la moins agressives possibles, je lui lance :

" Myriade de Perles, c'est toi ?"
C'est une évidence et pourtant je ne peux pas empêcher l'interrogation dans ma voix, comme si je doutais soudainement de ma vision pourtant si clair. C'est exactement la même, la même personne, la même fourrure, les mêmes yeux.. Il faudrait juste qu'elle parle et ainsi je saurais si c'est également la même voix. Étrangement j'ai peur, peur de ce qu'elle va dire, de comment elle va réagir. Mais j'attends.

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belle de Nuit
Admin Nighty.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1915
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy   Ven 12 Aoû - 0:54

Myriade de Perles

Tant de choses ont eu lieu ces dernières lunes, que parfois en y resongeant la femelle argentée en a le vertige. Elle qui était si garçon manqué de sa fratrie, celle qui semblait la plus indomptable, qui paraissait prête à refuser catégoriquement d'être enfermée à la Pouponnière même une journée.. Avait été non seulement la première à trouver l'amour, mais aussi la première à devenir parent. Oh, cela faisait un moment qu'il était clair que Mistral Gagnant tournait autour d'une autre Guerrière, mais elle l'avait battu à plate couture tant son idylle avec Cristal de Cendres se présageait depuis longtemps. & un peu précipitamment après de nombreuses lunes à ne pas comprendre ces sentiments les animant ou à ne pas oser se déclarer, tout s'était enchaîné à une vitesse folle. Elle s'était retrouvée troublée, terrorisée, portant la vie comme tant d'autres avant elle ; mais soutenue non seulement par celui qui était si rapidement devenu son compagnon, & par ses cinq frères toujours présents à ses côtés, promettant comme le faisait son amour de l'aider à garder sa liberté, à ne pas se faire enfermer. Plusieurs prises de bec avaient eu lieu avec d'autres Reines ou des Anciens, avec un membre du Conseil parfois, mais elle avait continué à quitter le camp avant comme après la mise bas. Elle n'avait jamais été prisonnière comme elle avait pu le craindre ; & avait donc pu librement se livrer à ce souhait inavoué qu'elle avait malgré elle toujours eu.. Être mère, connaître le sentiment d'être tout pour un petit être, comprendre pourquoi certaines acceptaient de s'enfermer indéfiniment. Ainsi étaient nés Petit Secret & Petite Promesse, fruits de son amour désormais pleinement assumé pour Cristal de Cendres, fruits de leur complicité infinie & de leur profonde affection, les comblant de bonheur l'un comme l'autre même si cela n'avait absolument pas été prévu.

& puis petit à petit, une nostalgie qu'elle n'aurait jamais soupçonnée était née dans son coeur. Elle l'avait tue, autant que possible, l'avait dissimulée. Elle savait que son amour qui la connaissait si bien l'avait devinée, & il était le seul à qui elle avait fini par en parler ; comme toujours. Elle avait attendu de ne pas avoir ses chatons en charge, de les avoir laissés sous la coupelle de Caprice des Sentiments trop heureux de leur montrer quelques mouvement de combat & de s'attendrir en les voyant tenter maladroitement de l'imiter. Elle avait tout déballé. Pleuré sur ce membre de sa famille qu'elle ne connaîtrait peut-être jamais, cette soeur de sang qui lui manquait tellement & dont sa mère n'avait jamais eu le temps de lui indiquer la localisation. Le vide qui était apparu en elle si brusquement en perdant ses deux mères, & qu'elle n'avait pas identifié tout de suite tant les deuils étaient déjà lourds à porter ; c'était elle. Sa jumelle égarée. Il lui avait fallu devenir mère à son tour pour comprendre, être confronté aux sentiments qu'avait ressentis sa propre génitrice, s'imaginer à nouveau devoir prendre la même décision qu'elle & en ressentir la profonde déchirure. Elle avait découvert la peur de perdre ceux qu'elle avait mis au monde, la peur de les voir grandir sans elle, la crainte qu'ils soient séparés. Elle avait appris la joie de les voir jouer, l'apaisement de les voir assoupis, le bonheur de les voir en vie tout simplement. Elle avait tant compris d'un coup, pour s'apercevoir qu'en fait sa soeur lui avait toujours manqué, qu'elle était satisfaite de son sort mais qu'elle aurait aimé pouvoir le lui faire partager.. Qu'elle aurait voulu juste savoir si elle était toujours en vie, ou simplement se souvenir de son nom. Elle avait pleuré, longtemps, dans un coin du territoire blottie contre son compagnon. Il l'avait écoutée avec respect, avait compris ce traumatisme qu'elle ne soupçonnait pas avant que le regard de ses enfants ne le lui renvoie avec violence, & il l'avait consolée.

Cela avait eu lieu trois aubes plus tôt. Depuis le cours des choses a repris normalement, comme si rien n'avait eu lieu, & son amour si précieux a gardé le silence comme toujours, préservé un nouveau secret pour elle. Enfin après tout, ce n'est que la suite du premier n'est-ce pas? Une conséquence parmi d'autres de l'histoire de ses origines, qu'il est l'unique à connaître. Être devenue mère sans l'avoir prévu, comblée par ces deux petits êtres qu'elle aime de tout son coeur, à comprendre soudainement tant de choix faits par sa mère. Réaliser que ce petit détail dévoilé par sa mère en la rencontrant pour lui expliquer le pourquoi de son "abandon" involontaire, avait en réalité une importance capitale qu'elle avait trop longtemps refoulée, dissimulée sous d'autres douleurs pour ne pas trop y penser. Elle n'est pas née seule. Un soupir lui échappe, profond, alors que ses pattes se remettent en mouvement d'elles-mêmes. Conscient d'un besoin de s'isoler un peu, de sortir seule avec ses pensées, Cristal de Cendres a pris une demi-journée sans patrouilles pour veiller sur les chatons & la laisser aller ; alors elle est partie, reconnaissante. Allant un peu au hasard, là où ses pattes la mèneraient, plongée dans ses songes, jusqu'à arriver au bord de la falaise d'où sa mère adoptive a chuté pour s'y arrêtée un moment, troublée. Questionner en silence un peu son esprit, chercher réconfort & soutien de la part du seul modèle maternel qu'elle ait eu à l'âge de ses propres enfants ; tout en sachant qu'elle n'aurait hélas jamais de réponse. Puis reprendre son chemin, errer sans savoir où cela la mènerait, songeant à son autre mère qu'elle n'a connue que bien tard puisqu'elle a perdu tout souvenir des deux premières lunes de sa vie, à sa soeur encore & toujours. Pourquoi n'est-elle pas même capable de se rappeler son nom? Une larme frustrée glisse sur sa joue, & elle ferme les yeux quelques instants, s'immobilisant subitement puisque sa patte vient de rencontrer une surface aqueuse qu'elle ne connait que trop bien. Oh, elle n'a pas besoin de regarder pour savoir à quelle frontière ses pattes l'ont menée ; après le lieu de la mort de sa mère adoptive, voici celui où on lui a appris celle de sa mère de sang.

Plongée dans le recueillement, elle sursaute légèrement lorsqu'une voix douce & étrangement familière retentit, prononçant son nom. Tournant son visage vers la direction d'où ce son est venu, elle rouvre les yeux pour faire face à celui qui vient de l'interrompre ; & tout son corps se fige, tant le choc est grand face à cette femelle blanche immaculée, aux yeux étincelants de vie, à l'odeur rassurante de la Rivière. Cette silhouette si familière, ce regard qui lui a tant manqué ces dernières lunes & dont elle aurait tant eu besoin aux moments où elle se posait des questions auxquelles plus aucune mère ne pouvait répondre. Troublée par les sentiments nostalgiques qui l'animaient déjà, & par cette larme traitresse qui lui a échappée, elle commence par se leurrer ; & se met à trembler de tous ses membres alors que ses pattes menacent de céder sous son propre poids, qu'un faible murmure lui échappe.

- Perle de Neige..

Puis après les ressemblances, ce sont les différences qui lui apparaissent. Ce visage est plus jeune, un de ses yeux n'est pas du même bleu ciel que l'autre mais d'un joli vert printanier. Comme moi, songe-t-elle alors que son coeur s'emballe soudainement. Sa fourrure est un peu plus longue, elle est un peu plus petite. Comme moi. Elle est comme un miroir dans lequel Myriade se serait contemplée, son reflet doté d'une fourrure immaculée. Un rire carillonnant d'enfant retentit dans son esprit, si semblable à celui de Petite Promesse ; & une petite part de son esprit note que cela est peut-être une des sources de son trouble ces derniers temps. Il lui semble entendre cette petite voix s'exclamer un nom qui ressemble à Cascade, ou Vague ; elle ne sait pas trop, c'est si lointain, si flou. Mais c'est d'elle qu'il s'agit, c'est une bribe de ces souvenirs de sa petite-enfance qu'elle a égarés, elle en est convaincue. Son ancien nom dont elle ne se rappelait même plus, dans la bouche de celle qui lui fait face. & subitement, comme une évidence, celui de la femelle blanche lui apparait.

- Neige.. Neige, tu es Neige! Mais..

Ses mots lui échappent, tant les questions se bousculent dans son esprit, & le trouble la fait taire un instant. Est-ce bien elle, est-ce vraiment cette jumelle perdue? Comment est-elle arrivée ici, elle qui aurait dû se trouver sur les terres des Bipèdes? Comment connaît-elle son nom de Guerrière aussi, puisqu'elles ne se sont jamais vues depuis leur toute petite enfance? La femelle argentée inspire profondément, cherchant à apaiser le cours de ses pensées, à rassembler ses idées. Puis elle s'assoit, enroule sa queue autour de ses pattes, tente de parler posément malgré sa voix légèrement tremblante.

- Oui, je m'appelle Myriade de Perles.

_________________


Journy :
 
Odyssée :
 
Hope :
 
Eclipse :
 
Colombe :
 
Vipère :
 
Hymne :
 
Myriade :
 
Olivine :
 
Plumy :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy   Ven 12 Aoû - 15:59

F L O C O N D E N E I G E
J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans.

Lorsque la femelle à la fourrure clairsemée d'argent se tourne vers moi, elle se fige brusquement comme une statue de glace, ses yeux s'ouvrent grands tant la surprise la submerge. Ce n'est pas possible, elle n'a pas pu me reconnaître aussi rapidement, la dernière fois qu'on s'est vu, on était à peine plus haut que deux pommes.. A moins qu'elle aussi ai des visions ? Ça expliquerait tout ! Et ce n'est seulement lorsqu'elle laisse échapper un murmure avec le nom de notre génitrice que je comprends, elle nous a confondus. On m'a souvent dit que ma ressemblance avec Perle de Neige était frappante, hormis deux ou trois détails qui incluaient nos yeux et notre taille, on était les mêmes. Lorsque la femelle comprend son erreur, une toute autre expression vient troubler son regard, elle me détaille, sans gêne, de haut en bas, et plus ses yeux parcourent mon corps, plus la surprise vient à nouveau remuer ses pupilles délicates. La voir ainsi, sans pouvoir la toucher me frustre. J'ai rêvée de cette chatte mais j'ignore qui elle est pour moi. Pourtant, une sensation intense m'agite le cœur, une porte s'ouvre à nouveau, et un vide immense s'éteint dans mon cœur.. Un sentiment m'envahit, le même que j'ai lorsque je pose mon regard sur Nuage Polaire, mon petit frère. Mais ce sentiment çi est encore plus puissant et intense. J'entends des rires enfantins lointains qui se baladent dans mon esprit, des images se forment, deux petits corps extrêmement similaires hormis la couleur de leur pelages, qui se roulent en gloussant dans la neige, elles se ressemblent tellement. Une ombre vient planer sur les deux petits corps s'agitant et s'éclaboussant dans le tapis de poudre froide. Un cris retentit alors, une voix familière ; Faites attention ! Vous allez vous faire mal ! Les deux petites se crispent alors et tournent leurs tête à l'unisson en direction d'où provenait cette voix, je dirige mon regard également au même moment, et je reconnais la féline qui se tient face aux deux chatons. C'est la même, en plus jeune, plus belle encore, une expression infiniment triste et inquiète décorent ses beaux yeux bleus cristallins. Perle de Neige ! C'est ma mère. Soudain, je comprends, ces deux petites c'est moi et.. Je reviens à la réalité. Et au même moment l'autre s'écrit et prononce mon ancien nom de chaton, Neige.. Le siens me reviens immédiatement. Larme ! Maman l'appelait Larme, parce que ça lui rappelait le flot déluré de la rivière qui se mouve dans son lit, comme lorsque les larmes parcourent le visage, creusant des sillons rougeâtres sous les yeux. C'était tout doux.. Moi c'était Neige, parce que lorsqu'elle a mit bas c'était en plein moi d'hiver glacial, et lorsque je suis née, je lui rappelais une petite boule neige. Larme, faisait pensé aussi à la couleur de son pelage gris perle, petite perle de larme.
Elle s'assoit en face de moi et m'annonce que c'est bien elle, Myriade de Perles. J'en étais certaine, elle a exactement la même allure que la femelle qui a hanté mes rêves plus tôt.. Son nom à un petit côté poétique et chimérique, ça plairait beaucoup à Perle de Neige qui était une romantique dans l'âme. J'esquisse un petit sourire timide, qui l'aurait cru ! Après toutes ces lunes, toutes ces aventures complètements frénétique et délurés, je retrouverais ma sœur, ma sœur jumelle. Ma sœur disparue. Je lui réponds alors de ma voix la plus calme possible bien qu'on peut ressentir l'excitation dans ma voix. Je pris intérieurement pour que mon accent étrange ne la perturbe pas trop.
" Où plutôt, tu veux dire Larme.. Si je me souviens bien..."
Oui, je me souviens de bien des choses, mais une chose particulière me revient à l'esprit alors que je repenses à nos jeux passés, étant enfant. Vous savez, parfois il arrive que deux êtres tel que nous, sommes liés à un point tellement immense que nous ressentons parfois les mêmes choses, aux mêmes moments, jusqu'à ressentir la douleur de l'autre. Je sais maintenant d'où vient ces sentiments inconnus qui vient me perturber durant mes journées paisibles, ou encore ces douleurs terribles qui me tourmentent, sans aucune raisons. D'ailleurs, si il y en a bien une douleur qui m'a marquée, beaucoup plus que toutes les autres. C'était il y a certainement deux ou trois lunes de ça, le souvenir est assez floue. J'étais tranquillement installée au centre du camp, savourant la chaleur du soleil qui faisait luire ma fourrure d'un blanc ardent. Lorsqu'une souffrance fulgurante me pressa le bas du ventre, des spasmes violent me convulsaient affreusement, je me pliais en quatre en poussant des petit cris étouffés de douleur, la guérisseuse ébahit devant ce spectacle, a froncée des sourcils lorsque je lui ai décris ce que je ressentais à cet instant précis, elle m'a alors annoncé que c'était impossible et que ces douleurs étaient celles que vivaient les reines à la mise bas, que j'avais des contractions et qu'elle ne comprenait vraiment pas ce qui pouvait causé ça, à part une mise bas elle même, seulement je ne portais aucun fruit d'un amour passé en moi. Lorsque les douleurs se sont atténués, je me suis longtemps demandé ce qui aurait pu causé ça, et aujourd'hui, alors je rencontre enfin, celle avec qui j'ai si longtemps était séparé. Tout s'éclaire. Je ne peux m'empêcher de lui demander :

" Tu as eu des petits n'est-ce pas ? "
En tous cas, si c'était bien le cas, il n'y avait aucunes traces de sa récente mise bas sur elle, si elle allaitait encore, sa longue fourrure cachait bien ses tétines. Elle avait du perdre beaucoup de poids depuis, ce qui signifiait que malgré son statut de reine, elle n'abandonnait pas son rôle de guerrière et continuer certainement ses tâches. Je l'a comprends tellement, je détesterais être sans cesse prisonnière de la pouponnière. Des questions par centaines se bousculent dans mon esprit, est-ce qu'elle aussi avait ressentis cette tristesse immense que j'avais vécu lorsque j'ai vu mourir Perle de Neige sous mes yeux ? Ou encore la colère frustré que j'ai éprouvé lorsque Nuit de Cendre à commencer à m'ignorer sans raison, et qu'il s'est montré odieux envers moi, sans raison. Toutes ces petites choses qui font parties de ma vie au quotidien, le vit-elle parfois ? Mon regard ne cesse d'être songeur, je la regarde un moment, cherchant des réponses dans ses yeux, propre miroir de moi même.

HRPG:
 

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belle de Nuit
Admin Nighty.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1915
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy   Ven 19 Aoû - 0:27

Myriade de Perles

Il semble en effet que ce fol espoir puisse s'avérer réalité, que cette féline à la silhouette si familière, si proche de la sienne.. Soit en fait cette jumelle perdue, cette jumelle inconnue. Car sitôt a-t-elle prononcé ces dernières paroles que le visage de la femelle blanche s'illumine, s'orne d'un léger sourire timide ; alors qu'elle articule une réponse calmement. Un accent d'ailleurs fait chanter ses mots, mais cela n'étonne guère la Guerrière du Vent. Après tout selon les dires de sa mère, sa soeur a passé au moins une partie de sa vie hors de la forêt, auprès des chats des villes.. & c'est bien elle, cela fait de moins en moins de doute à présent. Son apparence en miroir immaculé de la sienne, le frêle souvenir attisé dans son esprit par sa simple apparition, la réponse qu'elle lui fait.. Sans compter leurs âmes elles-mêmes qui semblent s'être reconnues après tant & tant de lunes de séparation ; tout semble confirmer ce sang qu'elles ont en commun, qu'elles ont presque identique plus précisément. Comme en écho à ce nom qui lui est attribué, une larme d'argent glisse sur sa fourrure, discrète & presque invisible ; elle qui pleure si rarement! Cette rencontre était cependant si improbable, si inespérée, comment pourrait-on l'en blâmer? Son sourire lui-même se fait tremblotant, alors qu'une étincelle allume son regard bicolore ; & la Reine des landes murmure quelques mots à son tour.

- Probablement, moi je ne m'en souviens pas.. Le Vent m'a trouvée amnésique, je n'ai nul souvenir antérieur à mes deux lunes..

Elle soupire brièvement, puis son sourire revient, un peu hésitant. Pourtant, elle est presque sûre que cette féline qui lui fait fasse est une part entière de son passé ; même si le nom de Larme lui est inconnu, que la seule dénomination qu'elle se reconnait vraiment est Myriade de Perles.. Elle sent, au plus profond de son être, que cela est vérité, que son âme est jumelle de la sienne. & si son ancien nom ne lui dit plus rien, si elle ne le reconnaît plus, elle a le tenace pressentiment que ce lien qui était leur a survécu malgré tout, malgré le temps & la distance.. Que c'est bel & bien sa jumelle qui lui fait face, qui lui ramène une partie d'elle-même égarée il y a bien longtemps, ce morceau d'âme & de cœur qui lui a toujours manqué sans qu'elle ne comprenne vraiment pourquoi ce vide. Neige, puisque c'est bien elle, reprend la parole, & un sourire plus doux & plus assuré prend place sur les babines de la femelle argentée dont les tremblements commencent à s'apaiser à mesure qu'elle réalise que tout ceci est bien réalité & non délire fugace. Si la question la surprend? Elle-même ne saurait répondre à cette question ; elle a d'instinct l'impression de savoir tant de choses sur cette soeur perdue depuis si longtemps, tant de choses récentes, qu'elle pourrait comprendre que la réciproque soit vraie. & puis peut-être qu'une frêle odeur de lait traîne encore dans sa fourrure, puisque même si ses petits sont sevrés depuis une demi-lune elle réside tout de même avec d'autres Reines toujours allaitantes. Peut-être reste-t-il dans sa silhouette une ou deux courbes trahissant encore sa récente grossesse, même si l'exercice lui a déjà rendu pratiquement toute sa souplesse d'avant.. Peut-être.

- Bien deviné ; Petite Promesse & Petit Secret viennent d'avoir trois lunes.

Enfin, son corps se détend à son tour, alors que la chamade folle de son coeur s'apaise, qu'elle se convainc enfin qu'il ne s'agit pas du tout premier rêve qu'elle eut jamais fait. & elle se permet de s'allonger sur le flanc, soucieuse de reposer ses muscles qui risqueraient fort de souffrir tant ils se sont crispés & ont tremblés dans les minutes précédentes. & son regard à deux teintes cherche celui de son double immaculé, son sourire reparaît presque timidement. Oh, d'aussi loin qu'elle se souvienne elle ne se rappelle pas avoir jamais été si peu & tant assurée à la fois! Etrange sensation que celle-ci, mais après tout, ce genre de situation n'arrive pas tout les jours.

- Mais d'abord, quel est ton nom? Tu connais le mien apparemment, mais je n'ai qu'une frêle fibre passée pour le tien. Tu portes l'odeur de la Rivière, alors j'imagine qu'ils t'ont aussi donné un nom de Guerrière n'est-ce pas?

_________________


Journy :
 
Odyssée :
 
Hope :
 
Eclipse :
 
Colombe :
 
Vipère :
 
Hymne :
 
Myriade :
 
Olivine :
 
Plumy :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy   Lun 22 Aoû - 16:35

F L O C O N D E N E I G E
J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans.

Je ne sais pas ce qui me choque le plus, le fait qu'elle est tout oubliée de notre passé étant enfant, ou le fait qu'aujourd'hui, elle soit elle-même mère. Alors que je l'imagine, deux petits minuscules blottis à son flanc, je ne peux cesser de me poser des questions existentielles. A quoi ressemblent-ils ? Pourquoi leur a t-elle donné noms pareils ? Sont-ils proches, tout comme nous deux ? Ont-ils les yeux de mère ? La fourrure de père ? Ou alors sont-ils portrait crachés de leur propres parents ? Soudain, alors que je pense à ces petits chatons innocents, le souvenir de nous même, étant enfant, me reviens. La réalité me rattrape soudain, le Clan du Vent l'a retrouvé.. Amnésique ? Comment se fait-il que se soit le Clan du Vent, alors que nous vivions au Clan du la Rivière ? Comment se fait-il qu'elle ne vivait pas avec mère ? Tout s'éclaire, elle l'a laissé à père. J'envie soudain ma sœur, d'avoir pu grandir au moins avec l'un de nos deux parents. Ce père que j'ai rencontré près de la frontière, il y a maintenant bien des lunes de cela. Il était digne de mère, sage, intelligent et beau en sa personne, il inspirait volonté et détermination. Il m'avait redonner du courage, là où j'en avais le plus besoin. Je suis certaine qu'il a fait de Myriade de Perles quelqu'un d'incroyable, bien qu'elle semblait n'avoir besoin de personne pour l'être. J'admire un moment mon interlocutrice qui s'allonge avec délicatesse sur le sol herbeux, elle semble apaisée, soulagée, en paix avec elle-même. Sa fourrure grise perlée scintille de reflets argents sous l'ardeur du soleil éclatant, ses yeux, miroir des miens, sont comme deux cristaux incandescent, brûlant avec force et conviction. Je ne peux m'empêcher d'éprouver une bouffée de fierté pour cette inconnue qui n'en est pas une en réalité. Elle a réussit avec succès, elle semble en parfaite harmonie, son compagnon doit être quelqu'un d'attentif et d'attentionnée, sinon, elle ne semblerait pas aussi épanouie et accomplie. Mère et guerrière à la fois, reine et combattante. Mes yeux se voilent de tendresse. Oui, c'est bien de la fierté qui fait battre mon petit cœur à la chamade. Elle me demande mon nom de guerrière et je souris timidement.

" Oui, je m'appelle Flocon de Neige. "
J'inspire profondément et m'étend tout près d'elle, à l'abris des regards, dissimulées par les fourrés et arbustes. Je me demande ce que père ressent face à la réussite de l'une de ses filles, je me demande même comment est-il au quotidien, un père sévère ? Aimant ? Autoritaire ?

" Tu as de la chance d'avoir grandit avec père, Conteur Céleste doit vraiment être fier de toi, j'aurais aimé le connaître d'avantage, enfin bon.. Ce n'est pas encore perdu ! Il est toujours là, lui."
Ma dernière phrase s'envole dans la brise du vent, tel un murmure à demi avoué. Oh mère, pourquoi a-t-il fallu que tu partes si tôt ? J'aurais aimé en savoir d'avantage sur toi, sur ton histoire. Aujourd'hui me voilà réunis avec l'autre prunelle de tes yeux, nous vois-tu de là où tu es ? Es-tu fière de nous ? Je sens ce lien unique qui bouille en moi, envolée l’inquiétude, envolé le vide, envolée la solitude, nous voilà réunies. Je m'approche un peu plus de ma sœur, j'aimerais pouvoir sentir à nouveau la chaleur de son corps et son odeur réconfortante.

" Tu sais, maintenant que je t'ai retrouvée, je ne laisserais plus rien nous séparer."
Une lueur ambitieuse et déterminée brille dans mes yeux clairs. Oh si tu savais, si tu savais comme j'ai eu tant besoin de toi toute ma vie, je sais maintenant que c'est toi que je cherchais, que c'est toi que j'attendais. Il y a quelque chose de fort et d'incomparable entre nous.
J'ai tellement de questions sur sa vie, je veux tout savoir, rattraper tous ce que j'ai perdue, je veux savoir qui l'a élevé à la place de mère, qui était son mentor, qui est son compagnon, a t-elle d'autres frères et sœurs adoptifs ? Père a t-il refais sa vie avec une autre compagne ? Ses petits sont de quel sexe ? De quel couleur sont leur yeux ? Et leur pelage ? Savent-ils les origines de leur mère ?

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belle de Nuit
Admin Nighty.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1915
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy   Dim 2 Oct - 17:20

Myriade de Perles

Diverses émotions passent dans le regard miroir du sien, avant que celui-ci ne s'emplisse finalement de tendresse. Un sourire se dessine sur ce visage immaculé, & enfin elle dévoile son nouveau nom, son identité actuelle. Flocon de Neige. A son tour, la Reine argentée échappe un léger sourire, jaugeant cette appellation et la féline à qui elle appartient ; sans nul doute, cela lui va à merveille. Un nom doux & léger, joli tout comme elle, préservant la trace de leur mère laissée dans son nom de chaton. Sa meneuse n'aurait pas pu trouver plus adapté, c'est une certitude. Sur une profonde inspiration, l'autre femelle vient s'allonger près d'elle, & Myriade laisse échapper un léger soupir, émue de cette proximité qui fait remonter d'anciennes sensations qu'elle pensait oubliées ; un certain bien-être venu de sa toute petite enfance, alors qu'elle avait encore cette jumelle égarée à ses côtés au quotidien. Puis la Guerrière reprend la parole, & cette petite bulle de quiétude éclate pour laisser place à un nouveau tourbillon furieux d'émotions troublées. La chance d'avoir grandi.. Avec père? La Reine du Vent ne peut contenir un sursaut alors que sa soeur lui énonce ce fait comme de rien, évoquant un nom qu'elle met plusieurs longues secondes à assimiler. Elle n'entend qu'à peine la suite des paroles prononcées, cette promesse à demi-mots qui lui est offerte, elle sent à peine la fourrure immaculée de sa jumelle qui se presse un peu plus contre elle tout en parlant.

Alors ce nom s'impose finalement pleinement à elle, & il lui semble qu'un gouffre s'ouvre sous ses pattes, & qu'une intense émotion s'empare d'elle, mélange de nostalgie, de joie & d'incompréhension mêlées. Conteur Céleste, n'est-ce pas? Ce sont bien les mots qu'elle a entendus, hein? Liés au titre de père. Conteur Céleste. Oh, combien de fois a-t-elle pu rêver partager son sang, alors qu'elle reportait sur lui tout son besoin d'attention paternelle, ce vétéran si fort & respectable qu'elle a depuis toujours admiré, géniteur de ses cinq frères adoptifs. Ses véritables frères, réalise-t-elle soudain, au moins pour moitié. Car si l'information livrée de but en blanc par la femelle blanche est réelle.. Alors ces cinq matous qui ont grandi avec elle ne sont nuls autres que ses demi-frères ; plus liés à elle qu'elle n'aurait osé l'imaginer, alors que déjà sans partager le même sang ils étaient inséparables. Le trouble qui l'étreint s'intensifie soudain, & un sanglot discret agite ses épaules. Alors pendant tout ce temps.. Sa famille était juste là, à ses côtés? Ils l'entouraient sans même savoir qu'elle était réellement des leurs ; pas seulement une pièce rapportée qu'ils ont fait le voeu d'aimer comme si elle était de leur sang, point sur lequel ils ont admirablement réussi d'ailleurs. Ils étaient vraiment de son sang, ces cinq frères qui ont tant fait pour elle, à la fois piliers & protégés. Car leur père à tous les cinq, celui qu'elle a tant admiré, à qui elle a tant voulu ressembler, qu'elle a tant voulu rendre fier lorsqu'il était son mentor.. Serait donc son père également. & comme eux, il a toujours été là, tout près. Sans jamais qu'elle ne sache qui il était. Le sait-il, lui? Ou a-t-il toujours été, comme elle, dans l'ignorance la plus totale de leur lien?

- Par le Clan des Etoiles.. Je.. Comment sais-tu cela?..

Sa voix tremble, marque claire du trouble qui l'étreint, du tourbillon furieux qui bouillonne en elle. Comment sa soeur a-t-elle eu cette information qu'elle-même a toujours ignoré, même en ayant grandi dans le même Clan que le principal intéressé.. Même en ayant rencontré leur mère qui savait pertinemment qu'elle vivait au Vent avec lui? Pourquoi donc la Reine de la Rivière ne lui avait-elle donc pas dit? Par manque de temps, peut-être.. Peut-être avait-elle juste mis trop de temps à assimiler la réalité de son lien avec Perle de Neige & à lui laisser expliquer que son abandon n'en avait jamais été un, & qu'ainsi sa génitrice n'avait pas eu le temps de lui donner toute la vérité avant sa disparition. Peut-être, mais avec des peut-être, l'on pourrait faire tenir la forêt toute entière dans une cosse de châtaigne. Un soupir lui échappe, puis un frêle murmure. Si léger qu'elle-même pourrait douter de l'avoir prononcé.

- .. Je l'ignorais..

Son regard bicolore se lève vers le ciel, troublé. Tâchant d'apaiser son coeur qui s'est affolé, ses émotions qui se sont emballées, elle inspire profondément puis soupire à nouveau. & sans baisser les yeux de la voûte céleste soudain si passionnante, elle laisse les mots couler dans un second murmure tremblant.

- Il a enfanté mes cinq grands frères, & j'aurais tant voulu partager leur sang juste pour partager le sien.. Il a été mon mentor, & j'étais tellement fière d'apprendre de lui, d'au moins partager un peu de son temps. Il a été comme un père & j'aurais souhaité qu'il le soit. Mais je n'aurai jamais osé imaginer.. Que ce soit vraiment le cas.

_________________


Journy :
 
Odyssée :
 
Hope :
 
Eclipse :
 
Colombe :
 
Vipère :
 
Hymne :
 
Myriade :
 
Olivine :
 
Plumy :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy   Ven 28 Oct - 23:56

FLOCON DE NEIGE
J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans.

C'est un réel spectacle que de voir son visage changer d'un expression à une autre complètement différente en un battement d'aile de papillon. Je la regarde, interloquée par la façon dont elle réagis face à la nouvelle ; Conteur Céleste est notre père. Elle a grandit, tout sa vie durant, à ses côtés, et elle ignorait tout de ses origines. De son créateur. J'ai mon estomac qui se noue soudainement et ai le sentiment d'avoir dit quelque chose que je n'aurais pas dû. Non, je n'aurais pas dû lui dévoiler cette vérité, ça aurait dû être mère. Comme avec moi même. Je baisse mes yeux aux sols, gênées, alors que les siens tentent de déceler la vérité. Ses mots s'échappent dans le vent alors qu'elle m'épisode sa vie, à ses côtés, son rêve d'appartenir à son sang depuis sa tendre enfance, sans jamais croire que ce serait possible un jour. Oui, ça l'ai, tu l'es, tu es de son sang.
"Je.. Je pensais que tu étais au courant.. Je suis désolée de te l'apprendre comme ça, c'est un peu brutal."
Elle doit être dans un état d'irréalité en ce moment même, à ne pas savoir si elle a ingurgité une bonne poignet de graine de pavot, ou des herbes qui font vomir.
" Apprendre le même jour qu'on a une sœur et un père.."
Je ris, un peu, tentant de détendre l'atmosphère. Je sais à peu près ce qu'elle ressent à cet instant même, un mélange de surprise, de colère et certainement une pincée de nostalgie. J'ai ressentis la même chose lorsque j'ai appris que j'avais en réalité une mère qui m'aimait, et qui vivait dans une forêt avec des chats sauvages formant un clan. Alors que je vivais encore dans mon ancienne maison, dans cet autre endroit uniquement accessible avec cet oiseau de fer. Lorsque je me faisais bercer par le murmure du vent sur les vagues à la nuit tombée. Lorsque j'avais encore l'innocence de croire que ma vie serait toujours ainsi, logée aux creux des bras de cette petite fille. Lorsque mes visions étranges sont réapparus. Je me suis sentis désespérément perdu. Comme si, ma vie entière avait était un mensonge.
"Tu devrais t'asseoir, je ne voudrais pas te voir perdre connaissance avant même d'en savoir un peu plus sur toi.. et ta vie. "
Je lui tend un sourire tendre, je suis tellement émue à ce moment de me retrouver en sa présence. Je me sens si épanouie. Je me rend compte, à cet instant, que la vie est vraiment faite de façon étrange, quel était la probabilité que Myriade de Perles grandisse dans le même clan que notre père, élevée par une reine qui a elle même des petits avec ce même matou et qui par conséquent devient son père adoptif alors qu'il est bien plus que ça en réalité et pour, qu'en prime de cela, il devienne son mentor. Non, je ne crois pas que la vie est faite par hasard, il y a encore bien des mystères que nous n'arriveront jamais à comprendre ou à résoudre.

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
J'ai fais un rêve étrange, et tu étais dedans. ft Mymy
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» l'étrange destin de Benjamin Button
» Demain soir... je fais une raclette
» Contrefacon... j'en ai aussi fais les frais...
» SHERIFF FAIS MOI PEUR
» Les flottilles amphibies en Indochine - Fais et Fain - Dinas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan du Vent :: Territoires-
Sauter vers: