« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La mélodie des astres. [Oura]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 858
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: La mélodie des astres. [Oura]   Lun 25 Juil - 13:24


La mélodie des astres. (4)
- When the stars look down on me, what do they see ?


River s'était préparée à ce que son rôle de mentor soit difficile, mais elle ne s'était clairement pas attendue à ça. Elle connaissait Nuage du Corbeau de sa réputation dans la pouponnière, mais ce n'est rien comparé à son attitude en tant que novice. River n'est pas certaine de réussir à faire apprendre quoique ce soit à l'apprenti un jour; il pense déjà tout savoir, se vante d'être même meilleur qu'elle. Sur tous les novices baptisés ces derniers temps, il a fallu que la féline la moins patiente du clan se retrouve avec... ça. De quoi animer les discussions au sein du clan, et particulièrement chez les anciens qui raffolent des histoires comme ça. Cette situation a donc dû résoudre River à en venir aux mesures drastiques; demander conseil. De quoi ravaler sa fierté pendant un temps. Comme quoi, être une très bonne guerrière ne veut pas forcément dire savoir l'enseigner, et un chaton serait meilleur instituteur qu'elle. Elle a passé la nuit et la moitié de la journée à cogiter, mais rien n'y fait; non, elle ne peut pas gérer ça toute seule. C'est pourquoi la guerrière se dirige à pas lents vers le milieu du camp, en ce début d'après-midi. Elle sait qu'elle ne peut pas en parler à Etoile Sombre; le chef est trop occupé et elle n'a pas vraiment envie de le décevoir si vite. Et ce n'est pas comme si River avait beaucoup d'amis, dans le clan. Un chat normal serait allé voir son ancien mentor mais... ce n'est définitivement pas une option. Bref, la seule solution est de s'adresser au seul félin qui ne la jugera pas, ou du moins très peu, et c'est le lieutenant, Ouragan Astral.

Elle a honte, en y allant. Elle qui se vantait sans cesse de ses talents, ne sait pas s'occuper d'un apprenti à peine sortir de la pouponnière ! Quelle ironie. Elle soupire, lasse. River ne sait même pas comment approcher la chose ni même le lieutenant qui a tendance à l'impressionner; figure de pouvoir et d'autorité qui à elle seule suffit à angoisser la guerrière. Elle ne saurait même pas dire s'il est occupé ou non, s'il aura du temps à lui accorder. Peut-elle lui amener une proie à manger ? Mais sans nul doute que le chat aura déjà mangé. La féline s'arrête et soupire. Le social, ce n'est vraiment pas son truc; et c'est à cause de ça en premier lieu qu'elle n'arrive pas à communiquer correctement avec Nuage du Corbeau. Soudainement, une idée lui vient en tête, une qu'elle se refusait d'exploiter mais qui peut s'avérer utile. Elle a remarqué que sa beauté était un atout; Ouragan Astral ne semble pas y être indifférent. Qui l'est, à part cet abruti d’Éclat de Glace, d'ailleurs ? Si c'est comme ça qu'elle doit faire... alors la féline prend son courage à deux pattes et reprend sa lancée, pour se poser face au lieutenant, un sourire éclatant se dessinant sur ses lèvres.

«
Salutations, Ouragan Astral ! Ça te dit, une partie de chasse ? En vérité, j'aurais grandement besoin de ton aide. Tu as déjà été mentor et euh... Je pense que tu connais suffisamment ton fils pour savoir à quel point j'ai du mal à lui enseigner quoique ce soit. Du coup, si on peut en parler un peu... j'ai pas trop envie de déranger Etoile Sombre. »

Un léger haussement d'épaules pour cacher sa gêne, la guerrière sent son cœur battre à toute allure. Cette conversation lui apparaît comme un échec, même si elle sait qu'Ouragan Astral ne verra pas cela ainsi. Après tout, c'est une des premières fois que les deux matous se parlent réellement, en tête à tête, mais le clan n'est pas bien grand et chacun connaît à peu près tout sur tout le monde. Et la renommée du lieutenant vient surtout de sa sagesse légendaire et de sa bonté habituelle. Alors, c'est toujours le meilleur choix pour River et pour s'éviter des moqueries... à peu près.

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Ven 19 Mai - 21:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1195
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Lun 25 Juil - 23:13



Les patrouilles de chasse sont parties il y a peu, quelques guerriers sont sortis se balader, les apprentis sont occupés et les chatons sous surveillances... Je fais le tour du camp en regardant si tout se passe normalement, que les anciens vont bien, que les reines n'ont besoin de rien. Ce poste de lieutenant est tout récent pour moi et j'essaye de me donner au maximum et de m'adapter. Je suis un petit peu stressé par les responsabilités et donner des... Ordres même si n'aime pas le terme me fait toujours bizarre, surtout quand c'est à des guerriers plus âgés que moi que je m'adresse. J'espère bien m'y prendre et réussir à aider Étoile Sombre néanmoins. Il s'était retrouvé seul pendant un moment à s'occuper du clan entier, j'avais bien essayé de faire preuve d'autonomie mais tout le monde avait ressenti le besoin d'un nouveau lieutenant. J'avais espéré voir le retour de Lierre Automnal mais après notre recherche non-fructueuse, il ne restait pas beaucoup de solution. Je n'oublierai jamais la journée de la nomination, c'était une telle surprise... Je n'y avais pas cru et encore aujourd'hui j'ai du mal à me dire que je seconde Étoile Sombre. C'est un tel honneur. Enfin bref, je me répète ça tous les jours, il est tant de faire mon de voir maintenant. Est-ce que la guérisseuse a mangé ?

L'astre solaire est maintenant haut dans le ciel et les rayons en émanant viennent frapper la totalité du camp. La forêt se réchauffe et perd sa torpeur infligée par la saison des neiges, le gibier a déjà refait surface et vient apaiser les inquiétudes accumulées ces dernières lunes. Tout le monde mange à nouveau à sa faim et le beau temps vient éclaircir les esprits qui étaient embrumés par la peur des Étoiles Noires. Certes, personne ne les oublie mais elle nous semble moins puissante sans leurs ténèbres pour se cacher. Personnellement je me sens plus libre et plus en paix même si certaines choses m'inquiètent comme l'état d’Étoile Sombre ou l'angoisse de subir une nouvelle attaque des spectres. Mais il ne faut pas vivre dans la peur et je dois me concentrer sur mes responsabilités. Je me rends compte d'ailleurs qu'il n'y a plus grand chose à faire dans le camp, je peux m'accorder une petite pause. J'ai déjà mangé il y a peu de temps donc je me contente de me diriger vers un coin d'ombre et m’assoit en fermant les yeux. Les sons habituels de la vie de Clan me parviennent, les chatons jouant, les anciens ronflant, se disputant ou parlant du bon vieux temps... Dehors sur les arbres je peux entendre les oiseaux chanter leur mélodie habituel et... J'ouvre les yeux à nouveau et voilà que je vois Rivière Mélodieuse me rejoindre, à point nommé. Le sourire radieux qui illumine son visage est contagieux et je lui rends. Je n'ai pas eu beaucoup l'occasion de lui parler mais je n'ai pas oublié l'aide qu'elle m'a apporté face aux Étoiles Noires le jour où l'on cherchait l'ex-lieutenante. Je me lève pendant qu'elle parle et hoche la tête au fur et à mesure de ses paroles.

« Bonjour Rivière Mélodieuse. Viens, on va discuter dehors, je pense comprendre le problème. »

Je m'étire rapidement et l'invite d'un mouvement de la queue et d'un sourire à me suivre. Une petite sortie en compagnie de la jolie guerrière ne me dérange pas du tout au contraire, puis je pourrai apprendre un peu à la connaître. De plus je savais qu'à un moment ou un autre il y aurait des problèmes avec Nuage de Corbeau, j'ai beau ne pas passer beaucoup de temps avec mes enfants, le caractère de celui-là est connu de tous et pas forcément de la bonne façon. Je glisse un regard vers la féline derrière moi et ne reste pas indifférent face à la beauté de son pelage au soleil. Il est vraiment particulier... Envoûtant, tout comme son regard. L'élégance de Rivière Mélodieuse était reconnue de tous au sein du clan.

« Nuage de Corbeau donc, je comprends ta détresse. C'est un chat très... Sûr de lui. Entre nous Rivière Mélodieuse, je dois t'avouer que je n'ai jamais passé beaucoup de temps avec mes enfants, je ne sais pas si je pourrai t'apporter une grande aide mais... A mon avis il va te falloir beaucoup de patiente et de tact. Face à un comportement comme celui-ci, ce ne sont pas les punitions ou la façon dont tu le traiteras qui le changera mais bien ta manière d'agir à toi. Je pense qu'il faut qu'il se rende compte de ta valeur, des tes atouts et tes qualités. Peut-être que s'il comprend que tu es une guerrière expérimentée et émérite, il te respectera et acceptera d'apprendre ? Qu'en penses-tu ? »

Une fois ma phrase terminée, je la regarde à nouveau avec un léger sourire, sans m'arrêter de marcher. J'espère ne pas dire de bêtises et avoir pensé et analysé la situation de la bonne façon. Nuage de Corbeau est vraiment un chat au caractère compliqué et je plains la pauvre guerrière, ça ne doit pas être tous les jours faciles avec lui. Mais si elle a besoin d'aide, je suis toujours là pour elle et le reste des membres du Clan du Tonnerre.

_________________

Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 858
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Mar 2 Aoû - 11:17


La mélodie des astres. (4)
- Your eyes they shine so bright I want to save their light.


« Bonjour Rivière Mélodieuse. Viens, on va discuter dehors, je pense comprendre le problème. »

Si ce n'est pas abasourdie qu'est la guerrière, il n'y a pas d'autre adjectif pour la qualifier acutellement. Ouragan Astral n'apparaît en rien moqueur; au contraire, il lui rend son sourire avec une sincérité et une gentillesse étonnantes, et il l'invite à discuter avec plaisir, concentré sur le problème et pas dérangé par la question posée. River en fronce les sourcils et doit secouer sa petite tête pour se prouver qu'elle n'est pas en train de rêver. La réputation du lieutenant est donc vraie, et la féline se réjouit d'être allée le voir. Il ne la juge pour rien au monde et elle doit presque retenir un ronron face à tant de compréhension. Mais elle se contente de hocher la tête, toujours en souriant - peut-être plus honnêtement cette fois-ci ? - et se met à suivre le matou la tête haute. Sortir seule avec le lieutenant, c'est un honneur ! En marchant, Ouragan Astral tente d'analyser le problème avec une concentration presque exemplaire. Comme s'il avait déjà réfléchi à la situation. En même temps, en voyant Nuage du Corbeau, tous les guerriers du clan ont dû songer à ça, priant intérieurement de ne pas être son mentor. Mais Ouragan Astral aurait certainement mieux fait que River, même s'il prétend ne pas pouvoir lui apporter grande aide. A ce stade là, tout conseil est le bienvenu pour la guerrière qui est déjà assaillie par les images de l'entraînement précédent, un vrai carnage des deux côtés. Lorsque le lieutenant lui demande ce qu'elle pense de son approche, elle ne sait même pas quoi répondre, dubitative. Elle n'avait pas pensé à une quelconque approche pour son apprenti, montrant à quel point elle est mauvaise pédagogue. Elle a honte, et elle est bien contente d'être en train de marcher, ce qui lui permet de tourner la tête un moment pour réprimer un rougissement. Puis, enfin, elle finit par bafouiller:

«
Euh... je... euh... pour être honnête, j'en sais rien, Ouragan Astral. Je peux essayer, mais je ne sais même pas comment lui montrer que je peux être une bonne guerrière. Durant mon entraînement je me contentais d'être un bon petit soldat, j'ai jamais pensé au fait que mon apprenti puisse vouloir me défier. »

J'étais amoureuse de mon mentor, aussi, pense-t-elle sans le dire à voix haute. Clairement ça facilitait les choses, apprendre d’Éclat de Glace était un vrai plaisir, et River voulait tout faire pour le rendre fier, pour être la meilleure. Alors elle écoutait, sans aucun problème. Malheureusement, Nuage du Corbeau n'a pas l'air d'apprécier sa mentor et se croit déjà le meilleur, les choses sont donc un peu plus compliquées. Soudainement, River se plaît à songer à l'entraînement du lieutenant. Ils avaient dû être apprentis dans les mêmes moments, mais elle souvient très peu du novice qu'était ce dernier. Pour en arriver au statut de lieutenant, et avec tant de sagesse, il devait être bien meilleur que la féline, en tout cas. Labourant le sol de ses griffes aiguisées, River soupire face à son impuissance, toujours prisonnière de la honte qu'elle ressent par rapport au fait de demander de l'aide à Ouragan Astral. Néanmoins, la compagnie du lieutenant ne la dérange pas plus que ça, contrairement aux 90% des félins du clan.

«
Je pourrais lui casser une patte pour lui montrer à quel point je suis forte, mais je pense pas que ce soit vraiment recommandé... »

Une pointe de sarcasme ponctue la phrase de la guerrière, qui se sent plus à l'aise avec cette partie d'elle-même qui tente de cacher à quel point elle se sent impuissante. Elle n'ose pas croiser le regard océan du lieutenant, qui ne doit pas approuver l'idée non plus. Pas que River pourrait un jour casser la patte de son propre apprenti, mais ce serait vraiment plus simple. Quand on manque de pédagogie, il faut bien trouver un moyen de compenser, n'est-ce pas ? Mais en plus, Nuage du Corbeau est le fils du lieutenant, bien entouré par sa famille, alors la guerrière ne s'en sortirait pas indemne avec un tel acte. Mais comment trouver une solution face à un problème qui, lui semble-t-il, ne pas en avoir ? Mettez deux caractères opposés ensemble, deux têtes de mules qui veulent avoir le dernier mot à côté, mélangez et obtenez le cocktail explosif qu'est Nuage du Corbeau et Rivière Mélodieuse. Bon bah y a plus qu'à espérer qu'Ouragan Astral trouve une solution... pas qu'essayer de raisonner Rivière Mélodieuse soit impossible mais... quoique, avec ces beaux yeux bleu...

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Ven 19 Mai - 21:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1195
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Ven 12 Aoû - 19:28




Les doux rayons du soleil filtrant à travers le plafonds de branches et de feuilles de la forêt viennent réchauffer le sol sur lequel nous marchons. La mélodie du chant des oiseaux résonne entre les arbres et les particules naturelles virevoltantes au-dessus de nos têtes semblent danser. La saison des  feuilles nouvelles est enfin arrivée et bien présente. J'ai hâte de retourner passer quelques nuits à la belle étoile, sans me soucier du froid ou de la neige. Pouvoir réfléchir à nouveau tranquillement, redécouvrir la forêt qui a muté après cette vague de froid... A chaque saison il y a tellement de nouvelles choses à voir, les bois ne sont jamais les mêmes. Certains chats disent connaître leur territoire par cœur après avoir vécu quelques lunes au même endroit, mais rares sont ceux qui prennent le temps d'en apprendre chaque détail par cœur et de les voir se transformer au fil du temps. Ou peut-être n'est-ce que moi ? Suis-je le seul à venir déambuler la nuit à la recherche de nouvelles parcelles de territoire non fréquentées, à la recherche de la beauté de la nature ? Je n'ai jamais croisé personne lors de mes sorties nocturnes en tout cas et cela ne me dérange pas plus que ça. Après tout c'est aussi ce que je recherche, la tranquillité. Certains aspects de la nature ne se dévoilent à nous que lorsque nous sommes seuls.

J'essaye d'expliquer à Rivière Mélodieuse la façon dont j'aurais agi personnellement sans même savoir si cela marcherait. Il y a des chances pour qu'elle connaisse mieux mon fils que moi et si ça se trouve, cette solution n'apporterait aucun résultat. Mais il faut bien essayer, qui ne tente rien n'a rien. Nuage de Corbeaux finira bien par grandir et par se rendre compte de son mauvais comportement. Si un jour il est en difficulté parce qu'il n'a pas écouté son mentor, il ne pourra s'en prendre qu'à lui-même. Je pense vraiment que s'il voit que Rivière Mélodieuse est une bonne guerrière – et tout le monde au camp peut confirmer qu'elle l'est – alors il la considérera autrement et daignera à vouloir apprendre d'elle. J'écoute la jolie guerrière m'expliquer son point de vue et ses doutes et hoche la tête tout en marchant. Je me souviens avoir participé à quelques patrouilles avec elle lorsque nous étions apprentis ou l'avoir vu s'entraîner. Nous n'avions jamais vraiment parlé, de plus j'avais bien remarqué que son attention était totalement tournée vers son mentor. Je me demande comment elle a prit le fait qu'il était amoureux d'une autre femelle. Je ne peux m'empêcher de jeter un regard plein de compassion vers elle tout en essayant de rester discret, la pauvre a dû vivre une période bien difficile. Elle n'a sûrement pas remarqué de toute façon, son visage étant tourné de l'autre côté. Je la regarde soupirer, impuissant, et décide de me rapprocher un peu d'elle en signe de soutient. La remarque sarcastique qu'elle fit me fait ronronner d'amusement et je la regarde d'un air faussement réprobateur.

« Effectivement, et je ne pense pas que cela le ferait t'admirer aha. A la limite t'éviter mais l'entraînement sera difficile après ça... »

Je regarde à nouveau devant moi en secouant les moustaches d'un air amusé. Encore une fois je remarque que mes pattes nous dirigent d'elles-mêmes au Grand Sycomore, ce qui ne me déplaît pas. J'ai beau adoré de nombreux lieux à travers notre territoire, celui-ci est sûrement celui qui me fait le plus... Vibrer. Cet arbre doit avoir vu nombre de saisons défiler devant ses immenses branches. Je repense à ce que la féline m'a dit par rapport à ma proposition et au caractère du jeune novice.

« Il est vrai que je ne pensais pas non plus que Nuage de Corbeaux serait si arrogant... Néanmoins c'est un bon défi pour ton premier enseignement. Habituellement tu n'aurais pas besoin de montrer que tu es une bonne guerrière car cela se sait dans tout le clan. Cela se ressent. » Je m'arrête de marcher à l'ombre de l'arbre ancien et la regarde un léger sourire aux lèvres. « Quand il te verra chasser et qu'il ne parviendra pas à ramener la moitié de tes proies, quand il te verra t'entraîner au combat et qu'il ne pourra pas reproduire un seul de tes mouvements expérimentés alors il comprendra. Il comprendra qui est l'apprenti et qui est le mentor. Et si même après tout cela rien ne change, il faudra essayer une nouvelle approche, lui proposer des défis toujours plus durs les uns des autres pour lui montrer qu'il a encore beaucoup à apprendre. » Je regarde un instant le ciel à travers les branchements avant de sourire, amusé. « Du moment qu'un de ces défis ne consiste pas à réussir à rentrer au camp avec une patte cassée n'est-ce pas ? »

Une légère brise traverse les lieux et vient ébouriffer quelque peu nos fourrures, que je prends rapidement soin de replacer le long de mon corps de quelques coup de langues. Je regarde furtivement le mouvement des longs poils de Rivière Mélodieuse. C'est une belle journée pour parler, et je ne regrette pas la compagnie de la jolie guerrière.

_________________

Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 858
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Mar 16 Aoû - 12:52


La mélodie des astres.
- I can't escape this now, unless you show me how.


La réplique peu appréciable de la guerrière ne semble pas tant vexer Ouragan Astral que ça. Au contraire, cela conduit même à un ronron amusé du lieutenant, ce qui déstabilise Rivière Mélodieuse pendant un instant. Depuis quand les remarques sarcastiques sur le fils de l'intéressé sont-elles amusantes ? La féline ne répond donc pas en premier lieu, se contentant de regarder droit devant elle, distraite par la beauté de la nature qui l'entoure. Elle remarque que les deux chats ont marché vite, occupés par leur conversation. Apparemment, aucune partie de chasse ne se fera aujourd'hui. Pas que cela déplaise à la guerrière même si elle commence à se sentir mal à l'aise; elle n'a vraiment pas l'habitude de passer autant de temps avec un chat du clan en parlant simplement. Avec le lieutenant, en plus ! Le sujet de discussion étant l'échec de Rivière Mélodieuse, il n'y a pas de quoi être fière pour autant. Alors pendant un temps, elle porte son attention sur le bruissement des feuilles, sur le chant des oiseaux qui résonne sans cesse autour d'eux. Avec le soleil en fond et l'ombre du Grand Sycomore, il y aurait presque de quoi trouver la situation romantique, Ouragan Astral s'étant considérablement rapproché de River. Pour lui apporter un certain soutien certainement, mais la guerrière n'est pas habituée à être en proximité d'autres chats. Néanmoins, son corps se contente de frissonner, attiré par un contact qui n'a pas eu lieu. Et qui n'aura jamais lieu, n'est-ce pas ? La féline ressent quelque chose d'étrange près du félin gris, un sentiment presque familier mais si distant à la fois. Elle se rend compte qu'au final il n'y a rien de désagréable à se trouver en sa compagnie, à discuter ainsi. Mais pas de quoi s'emballer, la guerrière ne recherche l'amitié de personne, simplement serait-il temps un jour de briser quelques barrières et de lâcher ce masque de pierre.

Perdue dans ses pensées, River revient à la réalité lorsque Ouragan Astral reprend la parole. Elle tente de cacher un rougissement soudain face aux compliments du lieutenant mais sent aussi ses muscles se contracter; elle n'aime pas recevoir des compliments et en semble offensée. Elle ne veut pas de l'approbation des autres quant à son travail de guerrière, elle ne cherche pas à être valorisée ou autre. Heureusement, Ouragan Astral tourne sa tête en direction du Grand Sycomore et River peut calmer ses muscles tendus sans que le lieutenant n'ait rien vu; le but n'étant pas de le faire fuir pour autant. Elle se rend compte que ce dernier s'est arrêté à l'ombre un sourire aux lèvres avant de continuer à analyser la situation. Un sourire malgré tout contagieux qui s'étire sans grande difficulté sur le visage de la guerrière. Ouragan Astral ne lui veut aucun mal et n'a aucune intention de l'offenser, alors pourquoi se braquer ? River finit par se détendre, étirant ses petites pattes et s'allongeant toujours de façon gracieuse face au lieutenant. Elle émet un petit rire - pas tant forcé que ça - à la dernière réplique du guerrier gris et hoche la tête, amusée elle aussi.

«
Oui, je pense que tu as raison. Je vais éviter toute blessure physique, c'est promis.  Mais je vais tenter de lui donner des défis difficiles comme tu dis, ça a un peu fonctionné une fois, c'est peut-être ça la solution. »

La féline soupire, quelque peu soulagée d'avoir trouvé de quoi résoudre son problème, ou du moins une partie. Elle sait que Nuage du Corbeau lui donnera toujours du fil à retordre, la poussant parfois à bout, toujours aveuglé par une certaine arrogance qui ne le quittera certainement jamais. Le contraire de son père vraiment, et plus River apprend à connaître le matou en face d'elle, plus elle se demande ce qui a pu se passer dans les gènes pour conduire à un tel contraste. Enfin, elle ne connaît pas la mère des chatons - et n'en a étrangement aucune envie -, peut-être que le problème vient de là. Mais elle ne voit pas Ouragan Astral s'enticher d'une femelle arrogante non plus... non, il semblerait que le novice ait son caractère propre à lui-même.

«
Enfin, merci beaucoup Ouragan Astral, je saurai me rappeler tes conseils lors du prochain entraînement. »

Elle lui lance un sourire timide, presque gênée d'avoir dû aller le trouver lui pour résoudre ses problèmes à elle. Elle prend le temps d'admirer le grand arbre devant elle dont les feuilles virevoltent au grès du vent. C'est un très bel endroit, un lieu où elle n'a pas l'habitude d'aller mais qui semble devenir son préféré au fil des minutes. Une légère brise passe et vient ajouter à la tranquillité de la conversation. River se sent bien, puis se tourne de nouveau vers le lieutenant, peu pressée de rentrer au camp au final. Un petit effort de sociabilité, de plus avec Ouragan Astral, ne lui fera certainement aucun mal. Elle sourit de nouveau aux yeux océan qui s'offrent à elle puis se retient d'afficher un sourire mesquin face à l'idée qui lui germe en tête; Rivière Mélodieuse compte bien retourner les compliments du lieutenant pour le gêner un peu lui aussi.

«
Sinon, comment vas-tu, toi ? Le poste de lieutenant te convient-il ? En tout cas de l'extérieur, je peux dire que tu remplis ta fonction à merveille, tu es un très bon lieutenant. Malgré le problème des Etoiles Noires, tu restes la tête haute, je pense qu'Etoile Sombre a fait un très bon choix. »

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Ven 19 Mai - 21:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1195
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Ven 9 Sep - 0:14





Je me rappelle de la dernière fois que j'ai eu une conversation en ce lieu. C'était avec Murmure Éternel, un guerrier qui fréquente peu de personne au camp et qui m'avait retrouvé par hasard un de ces soirs à la belle étoile. Nous avions eu une conversation très intéressante et enrichissante, j'avais pu en apprendre plus sur ce guerrier, son histoire et son point de vue sur certaines choses. Peut-être même avais-je réussi à l'aider à se battre contre ses problèmes ? Il faudrait que nous reparlions de tout ça un jour, j'aimerais savoir comment il se porte, surtout maintenant que je suis lieutenant. J'ai envie de savoir comment chacun des membres se sent et que s'il y a un problème, je puisse essayer de le résoudre au plus vite. Car après tout c'est à cela que sert un clan. C'est un soutien, une cinquième patte, une oreille attentive... Et je compte bien être un de ces piliers sur lequel on peut s'appuyer sans crainte et en toute confiance.
Repenser à cette conversation me rappelle aussi mes sorties nocturnes avec une autre personne, que je connais bien mieux cette fois. Nuit d’Été et moi avions l'habitude de sortir tous les deux apprentis afin de vivre nos propres aventures. Enfin, c'est plutôt elle qui parvenait à me traîner dans des situations dont je suis peu fier car personnellement je préférais juste me balader et observer. Nous avions fait les milles coups ensemble et même si aujourd'hui il est plus rare que nous allions nous promener ensemble, cela arrive de temps en temps. Je ne peux nier que j'apprécie aussi la solitude et la sérénité mais un peu de compagnie de temps en temps est toujours agréable.

Et aujourd'hui c'est le cas avec Rivière Mélodieuse, depuis que je suis lieutenant il est rare que je passe du temps et que je bavarde avec un seul membre en particulier. C'est plutôt triste mais c'est une des conséquences d'être à un niveau hiérarchique plus élevé, même si personnellement je n'aime pas me dire supérieur. Comme Étoile Sombre, j'aimerais que mon rang n'influence pas la façon des autres chats d'agir avec moi mais je n'y peux rien et il faudra que je m'adapte, la vie de lieutenant est ainsi. En ce moment avec Rivière Mélodieuse, je me sens à la fois comme un lieutenant et comme un guerrier normal. Notre conversation est légère et nous ne sommes pas formellement assis l'un face à l'autre ce qui me met plus à l'aise. De plus la journée est magnifique, ça serait dommage de ne pas en profiter. Je la regarde s'étirer et s'allonger avec élégance, profitant étonnement de ce joli spectacle. Il n'y a pas de honte à admirer une jolie femelle après tout. Elle rigole à ma dernière remarque et acquiesce à mes propositions ce qui me fait secouer les moustaches de satisfaction. Je me couche à mon tour en face d'elle, quasiment dans la même position et souris lorsqu'elle me remercie pour mon aide.

« Mais de rien, je suis heureux de pouvoir t'aider, le plus important c'est que tout se passe bien avec ton apprenti. »

Alors qu'elle semble admirer l'arbre sous lequel nous nous trouvons, je m’attelle à une courte toilette, sentant une soudaine envie de bien paraître. J'ai l'habitude de prendre soin de mon pelage mais là c'est presque comme si... J'avais envie d'être élégant face à cette femelle. Enfin c'est normal après tout, n'importe quel mâle ferait la même chose. Pendant que Rivière Mélodieuse a le regard ailleurs, je me contente de l'observer tranquillement et de la détailler du regard, ayant rarement l'occasion d'être si proche d'elle. Son pelage était vraiment particulier, je n'en avais jamais observé de pareil et ses yeux émeraudes ressortaient de façon éclatante. Amusé, je me dis qu'elle doit faire de la concurrence à ma sœur, elle n'est pas la seule jolie femelle du clan. Puis soudain elle replonge son regard  dans le mien mais je ne montre aucun signe de gêne ou de culpabilité. Ses paroles me réchauffent le cœur et me mettent quelque peu mal à l'aise, cela fait beaucoup de compliments d'un coup.

« Oh merci c'est très gentil, je fais de mon mieux. Ça se passe très bien et je suis honoré d'être lieutenant mais je suis heureux aussi de pouvoir continuer à parler normalement avec vous, je n'ai pas envie que ce rang m'éloigne des autres chats du clan. »

Je marque une pause et souris avant de reprendre :

« En tout cas je passe un bon moment avec toi Rivière Mélodieuse, ça me fait plaisir que tu sois venu me parler de ces problèmes avec Nuage de Corbeau. Avoir votre confiance à tous, c'est très rassurant. Enfin surtout, pouvoir sortir se balader juste en discutant c'est... Plaisant. »

Je ne sais pas pourquoi j'ai du mal à m'exprimer ainsi par rapport à d'habitude, peut-être parce que j'ai peur d'offusquer la jeune guerrière ou qu'elle croit que je lui fais des avances... Enfin pourquoi penserait-elle cela, ce n'est pas le cas. Cependant je ne fais rien paraître de mes doutes et rien de spécial dans ma voix – ou je crois du moins – ne trahis ma maladresse. Je reste détendu, souriant et me permet même de laisser mon regard glacial fixé l'éclat de celui de la féline. Je me presse pourtant de changer de sujet pour parler de quelque chose sur lequel je serai plus à l'aise, dans mon monde.

« Tu es déjà venu te balader ici en dehors des patrouilles ? C'est vraiment un lieu magnifique, nous avons de la chance de l'avoir sur notre territoire. Tu devrais le voir au coucher du soleil ou de nuit, l'ambiance change de façon... Mystique, je ne sais pas. C'est sûrement l'endroit où je préfère me retrouver seul... Ou même accompagné. »  

_________________

Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 858
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Sam 10 Sep - 15:03


La mélodie des astres.
- I'm begging you to keep on haunting me.


Pour la gêne, c'est raté. Si Ouragan Astral semble légèrement mal à l'aise face aux compliments de la guerrière, il ne montre aucune gêne et répond avec une douceur et modestie incroyable. Une modestie qui, chez certains chats, aurait tendance à faire grincer Rivière Mélodieuse. Elle ne croit pas en ce principe qui dit qu'un félin ne devrait pas se sentir meilleur que les autres: s'il ne l'est pas il est au moins aussi intelligent, et la modestie n'est qu'une broutille inventée par les anciens pour que leurs cadets les respecte. Cependant, elle croit les paroles du lieutenant. Elle le sent sincère, disant simplement ce qu'il a sur le cœur. Avec ses paroles et son pelage récemment remis sur pattes, Ouragan Astral aurait pourtant de quoi se vanter. Il est sage et intelligent, le tout accompagné de yeux couleur océan qui donnent envie de s'y plonger toute la journée. D'où vient cette humilité ? Décidément, le lieutenant n'a rien à voir avec son fils, Nuage du Corbeau. Est-il sûr d'être le père ? Une question que Rivière Mélodieuse ne posera jamais à voix haute, mais le contraste est vraiment frappant. En plus de cela, son titre pourrait lui apporter une certaine tranquillité, plus besoin de traîner sans arrêt avec les félins du clan pour parler de faits divers et futiles, le rêve de River en soit. Mais non, le voilà même qui apprécie de pouvoir parler plus souvent avec ses sujets. Quel chat... fascinant.

«
En tout cas je passe un bon moment avec toi Rivière Mélodieuse, ça me fait plaisir que tu sois venu me parler de ces problèmes avec Nuage de Corbeau. Avoir votre confiance à tous, c'est très rassurant. Enfin surtout, pouvoir sortir se balader juste en discutant c'est... plaisant. »

Serait-ce dans ces phrases l'once de gêne que recherchait tant Rivière Mélodieuse ? Elle n'a cependant pas le temps de se focaliser dessus, trop occupée à cacher le sienne de son côté. Et voilà même qu'elle rougit... rougir à ces paroles, est-elle revenue à ses six lunes sans en avoir été informée ? Que les chats du clan la complimentent sur son physique avantageux, elle en a l'habitude. Mais jamais personne ne lui a dit qu'être simplement avec elle était plaisant. Le lieutenant serait-il donc tombé sur la tête, croyant faire face à une autre femelle du Tonnerre ? Non seulement il ne la juge pas pour Nuage du Corbeau, il fait preuve de modestie, mais en plus il n'est pas pressé de la voir rentrer au camp pour se débarrasser d'elle. Non vraiment, Ouragan Astral était le chat le plus étrange que la féline ait jamais rencontré. Prise de court, elle ne sait donc pas quoi répondre à cette phrase, ne sachant pas comment dire au lieutenant qu'elle apprécie sa compagnie également. Il pourrait se faire de mauvaises idées. La guerrière fauve lui rend néanmoins son sourire, murmurant un « euh oui c'est sûr » qui se perd dans le vent. Heureusement pour elle, Ouragan Astral semble ne pas vouloir s'éterniser sur le sujet, fixant avec admiration le paysage environnant. Pourtant lorsqu'elle répond, elle, son regard n'arrive pas à se détourner du pelage virevoltant du lieutenant.

«
C'est un lieu vraiment... magnifique, oui... » puis reprenant ses esprits, elle continue, plus vive, « j'avoue ne pas y avoir souvent traîné. Peut-être un peu trop romantique pour mon cœur de pierre. »

Elle hausse les épaules et se met à fixer sans vraiment le voir le grand arbre qui cache un soleil timide. La scène aurait tout de romantique, c'est certain. Deux chats qui se retrouvent ainsi pour discuter de tout et de rien, loin de leurs obligations quotidiennes. L'image est apaisante mais bien trop amère pour Rivière Mélodieuse.

«
Mais c'est sympathique de l'avoir redécouvert avec toi ! A l'occasion j'irai peut-être de nuit. Seule ou... accompagnée. »

Un sourire, puis un petit rire. A cet instant, River est comme ces bagues que portent les petites filles Bipèdes à un certain âge; son humeur est changeante, basculant d'une sérénité certaine à se trouver ici à une inquiétude profonde, souhaitant plus que tout que ce moment en compagnie d'Ouragan Astral perdure et pressée d'un autre côté de s'enfuir et de ne plus jamais lui adresser la parole. Petit paradoxe qu'est la guerrière depuis sa plus tendre enfance, prisonnière de son cœur meurtri et de son besoin d'aimer et d'être aimée. Rien de mal n'est fait à cet instant cependant, et elle choisit de continuer un peu la conversation, profitant tant que son humeur ne lui dicte pas de laisser le lieutenant en plan et de se cacher dans la tanière des guerriers pour les cinq prochaines lunes.

«
J'imagine que tu viens souvent, ici ? Je t'imagine bien, tout seul, perdu dans tes pensées à songer sur la vie. C'est un joli tableau qui se dépeint dans mon esprit. Apaisant et serein; mais ça te correspond bien. Encore une fois, nous avons de la chance de t'avoir en lieutenant. » Puis, lui laissant à peine la possibilité de répondre: « Je n'ai jamais pris le temps de vraiment parcourir notre territoire, tu as d'autres endroits aussi magnifiques à me montrer ? On pourra raser les frontières si jamais ton devoir t'appelle, ça fait parti du job de patrouiller aussi, non ? Désolée d'être ta seule compagnie cependant, j'ai peur que les autres chats ne soient occupés ! »

Je n'ai pas envie que d'autres chats nous accompagnent, en fait. Faisons-en notre après-midi, veux-tu ?

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Ven 19 Mai - 21:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1195
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Mar 8 Nov - 23:12



La nuit, période de liberté et de sérénité, où l'on peut se retrouver seul dans ses pensées, ses rêves, ses tourments... Le seul moment où tout se tait, tout se fige. Le temps s'arrête, les étoiles passent au-dessus de nos têtes alors que les ombres au sol ne bougent pas. Nos yeux, captant la plus fine lumière lunaire, détaillent les environs d'autant plus qu'en plein jour et nous relèvent de nouveaux détails. Je pense tout cela chaque jour et je ne m'en lasse pas. La nuit me fascine, autant que la forêt et la vie qui y habite. Aujourd'hui, ce n'est pas de nuit que je me retrouve dans cet endroit pour une fois, et encore moins seul. Il est plus rare que je me balade la journée, souvent occupé par la gestion du camp, des patrouilles et de ce genre de choses. Je passe beaucoup de temps avec les autres guerriers et apprentis, oui, mais quasiment seulement pour chasser ou inspecter les frontières. Comme je l'ai dit à Rivière Mélodieuse, juste sortir et discuter me fait me sentir plus léger. Et je ne me cache pas que la présence de la guerrière est particulièrement agréable.

Elle me sourit justement et me répond en un souffle son approbation. Serait-elle gênée par ce que je viens de dire ? Peut-être qu'elle préférerait que je lui parle plus... Formellement ? Je sais que la jeune féline est une guerrière très ordonnée et j'ai l'habitude de parler à tout le monde le plus naturellement possible, ce qui peut éventuellement la déranger. Mes yeux se mettent à parcourir pour la centième fois les alentours alors que mes paroles ne s'échappent non pas de mon esprit mais de mon cœur. Je n'ai jamais eu peur de dire ce que je pense – peut-être que je ne devrais pas philosopher à haute voix parfois d'ailleurs mais c'est inconscient, je n'y peux rien – même si d'un côté le fait que ça soit à une femelle que je connais si peu et qui est si gracieuse que je le fasse perturbe un peu mes sens. Je ne dois pas me laisser déstabiliser par ce genre d'émotions. J'écoute alors sa réponse, qui confirme ce que je pense aussi. Romantique ? Oui, oui c'est vrai. Un grand arbre ancestral, couvrant deux éventuels jeunes chats sous ses branches rassurantes et protectrices... La scène est facilement imaginable et je suis pratiquement sûr que de nombreux couples y ont passé du temps.

Je souris alors qu'elle m'apprend sa joie de l'avoir redécouvert avec moi. C'est toujours agréable de partager son point de vue et parfois j'aimerais que les autres puissent percevoir certaines choses comme je les vois. La fin de sa phrase faisant directement référence à la mienne m'amuse et m'échauffe les oreilles à la fois. Je lui jette un regard malicieux tout en étant légèrement secoué par mon rire. Le genre de regard complice que l'on peut envoyer à un ami qui a dit la même chose que nous au même moment. Est-ce bien ce genre de regard que j'ai partagé ? Le léger rire de Rivière Mélodieuse que je n'avais jamais entendu auparavant provoque en moi une sorte de bien-être, inexplicable. Je suis juste heureux que notre conversation se passe si bien. Elle continue ses paroles en parlant de moi, en m'imaginant ici. Sa vision est non seulement très juste mais aussi perturbante et embarrassante à cause de ces nouveaux compliments que je ne demandais et n'attendais pas. Cette fois-ci je pouvais moins le dissimuler, mes moustaches remuant d'une certaine façon et mes yeux baissant légèrement malgré moi. Je n'ai pas le temps de la remercier qu'elle enchaîne avec une proposition qui éclaire mon visage. D'autres endroits comme celui-ci ? Je connais chaque recoins de la forêt, aucun problème à propos de ça. Je me lève aussitôt et lui envoie un petit sourire.

« Oh ne t'excuse pas pour quelque chose qui ne peut que me ravir... Enfin qui ne me dérange pas. Et laissons donc ces frontières un peu de côté, d'accord ? Après tout j'ai envoyé des patrouilles il y a peu, rien ne nous retient d'aller explorer la forêt un peu plus en profondeur, qui recèle de nombreux secrets... »

Mon sourire s'élargit alors que mon regard est plongé dans le sien avant que je me retourne pour me diriger vers une nouvelle direction, une nouvelle aventure... Accompagnée. Je me rends compte qu'encore une fois mes sentiments ont pris le dessus sur mes paroles, il faut vraiment que je fasse attention. Tout cela ne m'était pas arrivé depuis Ombre de l’Écureuil et encore, c'était différent... Je ne voudrais pas faire un faux pas ou perturber Rivière Mélodieuse. Mais c'est elle qui m'a proposé de se balader plus longtemps pourtant, je n'ai donc rien fait de mal ? Je ne voudrais juste pas que les choses se précipitent de la mauvaise façon puisque que... Quelque chose semble bien partir apparemment, ce qui ne me déplaît pas. Pas besoin de faire l'ignorant dans mon propre esprit, après tout... Pourquoi pas ?

_________________

Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 858
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Dim 13 Nov - 14:24


La mélodie des astres.
- I was as pure as a river, but now I think I'm possessed.


A la grande surprise de la guerrière, Ouragan Astral est totalement partant pour explorer la forêt avec elle. Au fond, elle aurait presque espéré qu'il lui dise non parce que maintenant, elle ne peut plus revenir en arrière, elle doit faire face à l'anxiété grandissante qui naît en elle. Rivière Mélodieuse a toujours évité de passer du temps avec ces camarades, plus par peur de s'attacher que de signe d'un réel cœur de pierre. Se retrouver seule ainsi avec le lieutenant, félin auquel elle n'est pas vraiment indifférente, comporte un défi qu'elle n'est pas certaine de savoir relever. En fait, elle sait qu'elle va finir par tout gâcher mais elle ne peut pas s'empêcher d'apprécier l'instant présent. Elle note cependant une gêne sur le visage de son camarade de marche qui la fait sourire: les compliments ont enfin réussi à atteindre leur but, River a pu se venger de ce qui a été dit précédemment, un partout. Le lieutenant reste particulièrement adorable lorsque ses moustaches frétillent ainsi, des rougeurs cachées par l'immensité de son pelage. Le sourire qui suit la demande de la guerrière est contagieux et voilà que les deux félins se mettent en marche vers de nouveaux lieux, s'éloignant des frontières. River apprécie le doux silence qui précède, n'ayant aucun sujet de conversation en tête et effrayée de dire quelque chose qui ferait fuir le matou.

Rivière Mélodieuse se prend au jeu de la découverte du territoire telle une novice qui sort du campement pour la première fois. Il est vrai que sa connaissance en cette matière est particulièrement faible ; jamais elle n'a pris le temps de s'intéresser à son propre territoire, si elle le connaît par simple automatisme, elle serait incapable d'en connaître les réels recoins. Sortir avec Ouragan Astral est donc une opportunité à saisir et les deux félins s'éloignent bien vite des frontières, se perdant dans l'immensité de la forêt si chère au clan du Tonnerre. Le soleil décline de plus en plus vite, laissant place à une lueur rougeâtre et à une luminosité beaucoup moins forte. River doit presque se forcer à regarder le sol pour savoir où mettre ses pattes, sans quoi elle risquerait de chuter ou de tomber dans un des nombreux trous créés par les pluies depuis de nombreuses générations. La forêt est un endroit reposant et intéressant, mais le sol est parfois comparable aux marécages du clan de l'Ombre, il faut donc être prudent, surtout que la rivière n'est pas loin et plus on s'enfonce dans la forêt, plus le sol y est humide.

«
On a vraiment de la chance d'être nés au Tonnerre, tu ne trouves pas ? Avoir toute cette forêt pour nous alors que les autres clans ont marais et plateaux dénués de végétation... »

Pour accompagner ses paroles, la guerrière s'arrête un instant pour désigner la cime des arbres, presque invisible à la hauteur d'un simple félin. Les pins sont particulièrement immenses et les feuilles empêchent d’apercevoir le ciel. L'ambiance n'a pourtant rien d'effrayante ou d'inquiétante, les chats du Tonnerre sont habitués à un tel environnement, peu commun mais qui leur fait sentir comme à la maison. Souriante et perdue dans ses pensées impatiente de repartir dans une conversation philosophie avec Ouragan Astral sur la beauté du paysage, River ne fait plus vraiment attention à ses pattes comme elle le faisait auparavant. Lorsqu'elle recommencer à marcher, plus vive, elle ne voit donc pas le terrier plutôt imposant qui se trouve devant elle et elle y tombe avec un certain ridicule. Heureusement, le terrier n'est pas profond et ses habitants semblent absents, la guerrière est cependant couverte de honte et a du mal à se hisser hors de ce dernier.

«
Hum, Ouragan Astral, tu veux bien me prêter ta patte s'il te plaît ? »

Rivière Mélodieuse n'est pas du genre à demander de l'aide aux autres, encore moins lorsqu'elle juge la situation ridicule... mais elle a beau essayer, elle a vraiment du mal à sortir, une de ses pattes ne répondant pas vraiment comme prévu. Loin d'être cassée, elle a dû atterrir dans une mauvaise position et ses muscles lui font plus mal que prévu. Et voilà comment gâcher toute une après-midi aux côtés du lieutenant qui n'hésitera sûrement pas à la moquer...

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡


Dernière édition par Kyrielle d'Âmes le Ven 19 Mai - 21:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1195
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Dim 25 Déc - 20:11



En effet avec Ombre de l’Écureuil cela avait été différent. J’étais jeune et elle aussi, nous étions des guerriers encore fraîchement nommés lorsque nous avions commencé à avoir des affinités. Tout n’était que regards, sourires et autres signes d’attirance. J’étais à l’époque un peu moins réservé et une sorte de… Danse de séduction avait eu lieu entre nous. C’est aussi pour ça que cette aventure n’avait pas beaucoup duré. Nous avons eu des chatons et c’est là que je me suis rendu compte que tout était peut-être allé un peu trop loin, que je n’étais pas vraiment amoureux mais juste attiré d’une certaine façon. Heureusement elle aussi, ce qui nous a permis de faire le point très facilement. Dorénavant elle est toujours une amie mais je ne ressens plus rien envers elle et hélas je ne passe que très peu de temps avec Nuage du Corbeau et Nuage de l’Hirondelle. Bien sûr je m’en veux mais les circonstances ont fait que… Je ne me suis pas attaché à eux comme un véritable père, j’ai essayé et cela m’a beaucoup préoccupé. J’espère qu’ils ne m’en veulent pas et que cela ne les fait pas souffrir. Il faudra que je passe du temps avec eux à l’occasion, leur proposer de sortir. J’ai beaucoup de choses à leur dire.

Ce soir avec Rivière Mélodieuse il se passe quelque chose d’étrange, de nouveau… Je ne suis pas encore sûr de ce que c’est et je ne peux pas dire que je tombe amoureux. Cela serait dit beaucoup trop vite et ce lien qui s’établit est encore confus. Mais je ne cache pas que j’ai une certaine attirance, j’ai cette envie au fond de moi de profiter de ce moment d’ouverture de la guerrière pour… Je ne sais pas, découvrir ce qui se cache derrière la carapace ? C’est pour cela que je ne refuse pas d’aller me promener avec elle et que l’idée m’enchante. De plus son sourire ne me laisse pas indifférent. Nous voilà donc en train de marcher, la féline me suivant vers une destination que je dois choisir. Je cherche dans mon esprit parmi tous les endroits que je connais un qui serait différent du reste de la forêt et mon choix s’arrête sur un lieu. Alors que nos pas marquent le sol de la forêt, je tourne la tête vers Rivière Mélodieuse qui prend la parole. Je suis complètement d’accord avec tout ce qu’elle dit et ressent la même chose. Je me dis aussi souvent la chance que j’ai d’être né au Clan du Tonnerre et au sein de cette forêt. La nature me fascine et pour moi, celle de notre territoire est la plus magnifique. Parfois j’aimerais découvrir les secrets des autres néanmoins… Je regarde avec une certaine attention le visage de la guerrière qui se tourne vers le ciel et prend le temps d’apprécier la lueur orangé du soleil couchant qui illumine son regard. Mais je n’ai pas le temps de lui répondre qu’elle se dérobe à ma vue et se retrouve dans un terrier assez profond. La première sensation qui m’habite est l’inquiétude, j’espère qu’elle ne s’est pas abîmé un os. Je m’arrête d’un coup et me penche au-dessus du petit creux.

« Par le Clan des Étoiles, Rivière Mélodieuse, ça va ? »

Cependant je suis vite rassuré par la demande d’aide de la féline et son visage gêné. Je ne peux m’empêcher de sourire et de secouer les moustaches d’un air amusé mais ne fait aucun commentaire, aucune moquerie. Ce n’est pas mon genre et même si ça l’était, jamais je n’oserais avec une chatte comme Rivière Mélodieuse. Une lueur d’inquiétude ressurgit tout de même dans mes yeux lorsque je vois qu’elle a du mal à se mouvoir. Je me presse de l’aider à remonter, en la poussant du haut de ma tête et en lui donnant la patte. Une fois à nouveau à mon niveau, je renifle la patte sur laquelle elle semble avoir du mal à s’appuyer. Même si je ne suis pas guérisseur, je devine que ce n’est pas grave et que c’est le choc de la chute qui l’immobilise quelque peu. Heureusement le lieu que je voulais lui montrer était maintenant à quelques longueurs de queue, derrière des buissons.

« Viens, tu vas pouvoir te reposer par ici. »

Je lui souris et lui prête mon épaule afin de la guider vers une petite clairière entourée par une barrière de végétation, où un petit arbre abattu et courbé fait tremper ses branches dans une sorte de grande flaque, alimentée par les pluies et qui semble ne pas s’assécher facilement. Le soleil la fait briller d’une lumière douce et magnifique et lorsque la lune se lève, il arrive parfois qu’elle se reflète dedans. Je me couche à quelques pas de celle-ci et invite la guerrière à faire de même.

« Et bien voilà, un autre de ces lieux que j’ai pu débusquer et que je trouve… Magique. Qu’est-ce que tu en penses ? Cela valait peut-être le coup de chuter pour y rester quelques temps non… ? »

Je plonge mon regard dans le sien en lui partageant un sourire amusé mais sincère. Je ne nie pas que passer quelques instants ici, près de la jolie femelle ne me dérangerait pas le moins du monde.

_________________

Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyrielle d'Âmes
Modo Pom Pom Girl
Modo Pom Pom Girl
avatar

Féminin
Nombre de messages : 858
Age : 19
Date d'inscription : 03/10/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: La mélodie des astres. [Oura]   Dim 8 Jan - 10:10


La mélodie des astres.
- I shot a hole through everything that I loved.


River attend, comme un condamné dans le couloir de la mort, que vienne l'heure d'une moquerie qu'elle ne pourrait réfuter. Cloîtrée dans son petit trou, elle préférerait y rester trois lunes plutôt que de voir le visage du lieutenant se contracter en fou rire. La phrase célèbre d'un ancien lui revient en tête: « ne fais pas aux autres ce que tu ne voudrais pas que l'on te fasse ». Si un de ses camarades était tombé dans un terrier, la guerrière n'aurait certainement pas hésité à se moquer, elle. Une réplique cinglante d'Ouragan Astral serait donc justifiée, ne serait-ce que par l'obligation qu'a le karma à punir les pensées négatives. Pourtant, le silence gênant n'est brisé que par l'inquiétude du lieutenant qui se hâte de se ruer vers Rivière Mélodieuse. En voyant la tête du matou gris, la féline constate que l'inquiétude est sincère et qu'il n'affiche aucune trace de moquerie, même pas par le frémissement de ses moustaches. Intriguée, River se contente de hocher la tête pour ne pas l'inquiéter encore plus et Ouragan Astral n'hésite pas une seconde avant de l'aider à remonter. Une grimace échappe à la guerrière alors qu'elle atteint le sol ferme, laissant sa patte en suspens pour éviter de s'appuyer dessus. Sur le moment, elle ne peut s'empêcher d'apprécier la force du lieutenant qui, sous l'effort, dévoile d'étonnants muscles qui offrent une vue plutôt agréable. Elle se surprend à le reluquer et tourne la tête quelques secondes, gênée par ces pensées inappropriées. Depuis quand peut-on ainsi baver sur la carrure du lieutenant ?

Même lorsque le matou est assuré que River n'a rien de cassé, il ne se moque pas d'elle et ne fait même pas de remarque amusée. La féline lui en est de suite reconnaissante et aurait facilement pu se mettre à pleurer tant cette sensation est bénéfique ; la plupart de ses camarades l'auraient sûrement moquée, voire laissée dans ce trou pour certains. Mais il est vrai qu'elle n'est pas elle-même très agréable et son comportement avec Ouragan Astral est très différent de celui qu'elle affiche devant l'ensemble du clan. Peut-être que c'est ça la solution, au final ; être plus à même d'être sociable envers les autres pour leur montrer son côté tendre et joyeux. Mais comment se protéger ensuite de toutes les déceptions et douleurs qu'elle pourrait subir ? La voix douce du lieutenant la tire de ses pensées alors qu'il lui montre du bout de la queue une vaste clairière. Par chance, la guerrière est tombée pile devant le lieu convoité et elle est soulagée de pouvoir se poser un peu, ce que répète le félin à voix haute comme s'il avait deviné son envie de se poser.

« Et bien voilà, un autre de ces lieux que j’ai pu débusquer et que je trouve… magique. Qu’est-ce que tu en penses ? Cela valait peut-être le coup de chuter pour y rester quelques temps non… ? »

La référence à sa chute fait sourire la guerrière qui aurait très mal pris la remarque de tout autre félin de la forêt. Mais il y a une sincérité incroyable dans les paroles du lieutenant qui donnent un sens nouveau à la phrase, parce que oui, en y réfléchissant bien, ça valait le coup. Rivière Mélodieuse rejoint sans tarder son camarade déjà installé au milieu de la clairière, un air détendu sur son visage. Cette expression lui va bien, le rajeunit de quelques lunes. River ne peut s'empêcher de penser qu'on ne lui voit pas assez ces traits détendus, remplacés par un air sérieux et concentré lorsqu'il est au camp à effectuer ses tâches de lieutenant. En plus, c'est contagieux puisque la guerrière elle-même affiche un visage serein alors qu'elle s'atèle à la contemplation de son environnement. Avec le coucher du soleil, le lieu a quelque chose de fantastique et d'irréaliste. La féline était déjà venue ici à plusieurs reprises, mais jamais elle n'avait eu le temps de s'attarder sur le paysage, trop appliquée à la chasse d'une proie ou à l'entraînement d'un apprenti. Aujourd'hui, elle semble découvrir la clairière pour la première fois alors que chaque détail lui est révélé. Des gouttelettes tombent parfois de l'arbre pour se confondre dans la grande flaque qui l'entoure et on pourrait se demander si c'est l'arbuste qui produit la flaque ou si c'est l'eau qui le fait vivre.

« J'avoue que ça valait carrément le coup ! J'ai l'impression qu'avec toi je redécouvre tout notre territoire alors que mes pattes l'ont foulé tant de fois. Magique... oui, c'est le mot. Il n'y a rien qui paraît réel ici. »

La guerrière accompagne ses paroles avec un sourire, le regard toujours fixé sur l'enfant de la nature dont les feuilles n'ont pas survécu à l'hiver. Elle se promet d'y retourner en été, toute aussi détendue, pour en admirer la verdure. A partir de ce jour, il est certain que Rivière Mélodieuse prendra beaucoup plus de plaisir à observer son territoire et à en déceler les merveilles qui le composent. Poussée par l'émotion, sa queue se pose presque automatiquement sur l'épaule d'Ouragan Astral. Alors qu'elle se rend compte de son geste, son instant de bien-être est coupé par une angoisse irrationnelle qui naît dans le creux de son estomac. Elle réalise qu'à chaque fois qu'elle tourne la tête pour observer le lieutenant, tous ses sens semblent s'éveiller, elle a la tête qui tourne et n'arrive plus à vraiment réfléchir. Elle est comme happée par la beauté tant intérieure qu'extérieure du lieutenant et elle sait de trop ce que cela veut dire. La guerrière serait-elle en train de tomber amoureuse d'Ouragan Astral ? La dernière fois qu'elle a ressenti tout ça, c'était avec Éclat de Glace, et elle s'était jurée de ne plus jamais tomber dans le piège de l'Amour. Elle enlève de suite sa queue et son angoisse la pousse à se lever, ignorant les tiraillements de sa patte. Sans croiser le regard du félin, elle commence à lui tourner le dos, effrayée.

« Je euh, je dois y aller, Ouragan Astral. Désolée et merci encore pour cette balade ! »

Sans donner plus d'explications, elle s'en va. Elle accélère le pas pour éviter de se faire rattraper alors que des larmes commencent à lui couler sur les joues ; pourquoi doit-elle tomber amoureuse du seul ami qu'elle semble s'être fait de tout le clan ? Alors elle choisit la fuite, plus simple, laissant derrière elle un lieutenant qui n'a pas dû comprendre le soudain changement d'état chez sa camarade. Mais tant pis, elle préfère tout gâcher et l'ignorer quelques temps plutôt que de créer des espoirs qui n'aboutiront à rien ; comment Ouragan Astral pourrait avoir les mêmes sentiments envers elle, hein ?

HRP:
 

_________________




Merci à Asyx, Desty, Ambrou, Mysti, Loup & Melow pour tout ce qui constitue ma signature mes en-têtes de Rps et pour tout ce qui ne rentre pas ici. ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La mélodie des astres. [Oura]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ? JEY&BETH « Toute âme est une mélodie qu'il s'agit de renouer. »
» Ma belle, ma mélodie, ma source de joie
» De la même eau que pour les Spahis!!!
» pour ceux qui ont querre S.Kubiak
» Brico et activités sur le thème les étoiles et l'espace svp

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan du Tonnerre :: Territoires :: Grand Sycomore-
Sauter vers: