« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Try to Breathe |Rubis Obscur|

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1828
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Try to Breathe |Rubis Obscur|   Mer 8 Juin - 2:55

Try to Breathe
Sa respiration. Il l’entend trébucher dans sa gorge. Le sanglot menacer de jaillir à tout moment, tonnerre grondant au creux de lui-même. Ce cri qu’il se refuse jusqu’à sa sortie précipitée du territoire qu'il abandonne à sa suite, comme dans l’espoir d’un changement. Un changement qui ne vient pas. Sa voix se déchire d’un hurlement qui reste suspendu contre ses lèvres tremblantes contre ses crocs blanchis. Il lève le museau vers les nuages, soupire, la poitrine compressée d’une douleur trop lourde à porter, une douleur impossible et lunatique, une souffrance égoïste l’ayant poussé à la lâcheté une fois de plus. Torrent de Foudre fut un jour cet apprenti exemplaire, prometteur, ce sourire assuré et ces convictions rigides, ce petit être ayant trouvé une place dans un univers qu’il pensait connaître. Puis un jour, son monde s’est écroulé sans prévenir, tout ce qu’il croyait posséder et savoir disséminé à ses pattes. Pour le guerrier au pelage argenté, il n’existe plus rien qu’une poignée de cendres là où toute une vie l’attendait, une vie de gloire et d’amour. Qui aurait pu pleurer sur son sort? Encadré d’une famille aimante, fils de la lieutenante du Clan, amoureux de son amie d’enfance, promis à un brillant avenir… Il ne lui reste plus rien, du moins le croit-il encore. Trop ancré dans son désespoir, Torrent de Foudre refuse de voir le soleil qui vient percer les averses de ses rayons d’espérance.

Volcan. La paroi de son être vibrant d’une éruption éminente. Son souffle de givre dans l’air glacial de cette journée pâle telle la fumée révélatrice de l’éructation prochaine. Son sang dans ses veines pulsant contre les parois de son crâne, la lave qui bouillonne en lui, puissante et destructrice. Un jour un peu plus, il s’éteint pour bientôt exploser, il espère seulement ne pas trop détruire autour de lui comme il l’a déjà fait. Il revoit amèrement sa course effrénée sur des kilomètres aveugles, son arrivée au camp comme une tempête, l’étau condensé sur son esprit l’empêchant de voir clairement. Il n’était qu’une victime d’un mauvais sort, des prophéties énigmatiques des Étoiles Noires ayant pris contrôle de lui, se nourrissant de ses peurs les plus profondes. Cette journée-là, ces spectres lui ont apporté une vision, celle de son amour secret Reine des Fées, étendue dans une mare de son propre sang et condamnée à mourir, et par-dessus elle l’ombre de son meurtrier Jeu Macabre. Pourtant à son arrivée il a bien constaté l’illusion, l’hallucination. Mais il était trop tard. Torrent de Foudre s’est jeté à la gorge de celui qu’il pensait responsable jusqu’à qu’une ombre de se dessine entre le supposé coupable et son geôlier. Sa sœur jumelle, Eclipse Solaire, sa moitié, s’est interposée entre le jeune chat enragé et désillusionné et celui qu’il a désigné comme coupable. Le guerrier de la Lune ferme les yeux à ce souvenir, au rouge qui a recouvert le sol, qui a recouvert ses propres griffes alors qu’il réservait sa violence à tous sauf bien sûr à elle. Et elle, blessée par sa faute. Torrent de Foudre ne sait pas se pardonner, malgré la guérison rapide de sa jumelle. Alors il s’enfonce.

Puis dernièrement, ce désir, ce projet en lui qui ne cesse de l’assaillir. Qui pulse en lui avec autant de violence que ses besoins les plus élémentaires. Ce désir de l’horizon. De partir. De sauver les siens de lui-même, de ce qu’il pourrait devenir. Torrent de Foudre a peur. Encore une fois, il a quitté la quiétude de sa couche pour se jeter dans l’inconnu, toujours plus loin des présences rassurantes de tous ceux qu’il tente de protéger et qu’il ne fait que décevoir. Il sait qu’il reviendra, il n’a pas encore la force de les quitter, ou la lâcheté peut-être. Ses pas le mènent, tout naturellement, jusqu’aux racines d’un vieil arbre surplombant la pleine, le vieux saule dont les branches se sont couvertes de givre. Là il s’écroule, trop transi de peine et de confusion pour pleurer. Son corps alourdi des abus de ses pensées sombre bientôt dans le sommeil. Torrent de Foudre s’abandonne à un repos épuisé, là où il aurait peut-être dû se méfier d’une autre présence.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Feu du Phoenix
Intéressé-e.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 458
Age : 11
Date d'inscription : 31/12/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Try to Breathe |Rubis Obscur|   Mer 8 Juin - 16:10

Petit commentaire avec le rp, QUEL message Fou ! Je savais que tu rp bien mais à se point ! Bon je vais devoir travailler dure pour vous égalez, je vais vous surpassez et je deviendrais le meilleur rpeur du fow  Merci d'avoir lu cette petite crise  Tout de suite, passons au rp (bon mon message ets peut-être éxagéré sur le niveau de folie de Rubis mais je pense que c'est ce qu'il ressent vraiment après tous ce qu'il a vécu) :

 
Titre !

   

   
¤ Rubis Obscur & Torrent de Foudre ¤

Une présence, un esprit, voici les mots qui décrirait le plus mon rêve. Un rêve apparut depuis ma dispute avec Couleur du Maléfice, depuis nous ne parlons plus, le soir, ce rêve venait me hanter me faisant rapeller mes pires cauchemar que je m'étais efforcé d'oublier. Je me retrouvais dans une petite plaine, seul, comme toujours. Puis, un esprit appraissait, prenant la forme de ma mère, toujours et encore ma mère. Puis l'esprit me faisait revivre un moment atroce de ma vie, la perte de ma mère, mais différament de la réalité. Dans cette version, je sortais avec Petit Joyau puis tombait sur le renard et ma mère qui arrive, jusqu'à là, toute allait mais c'était après que commencer le véritable cauchemar, quand ma mère mourait, elle me regardait avec un air bizarre, ses yeux c'étaient transformés en orbite vide me fixant, la gueule du renard c'était transformé en une énorme bouche avec des milliers de dent, puis ma mère me disait disait :
-Rubis, tu es faible, tu n'as pas pu me protéger !




Avant de disparaître dans un éclat de ténèbre, puis juste après, je me retrouvais en face de mon père me regardant lui aussi avec des orbites vides blanches, me disant :
-Rubis, tu es faible, tu n'as pas su me garder auprès de toi
Puis il partait en courant en me jetant des regards bizarres. Puis enfin, je me retrouvais avec Couleur du Maléfice en face de moi me disant :
-Rubis, tu es faible, tu n'as pas su te comporter en vrai petit frère.
Puis je me réveillais plein de sueur, transpirant mouillant toute la tanière, Non ! Cela ne pouvait pas être possible, j'ai tous fais pour être fort ! Je suis allé jusqu'à me faire craindre par mes camarades ! Pourquoi me dise t'il que je suis faible ?
Un mal de tête me prit, une fausse odeur de sang me vint au nez, je me regardais et vis que j'étais plein de sang, du sang me disant que j'étais faible. Je me leva et commença à courir en dehors du camp, mon corps ne pouvait plus supporté cela, j'étais au bord de la folie à cause de mon passé. Un passé trop dure ! Apprenti, j'avais pensé m'être enfin débarrassé de mon passé mais il a fini par me rattrapé puis me poussant à me retrancher sur moi-même un peu plus de jour en jour, comme la maladie ronge les animaux pensai-je, Oui, une maladie, une maladie qui finissait par tuer. Mais je ne voulais pas renoncer à ma vie si facilement, Je ne me laisserais pas abattre, je chasserais mon passé en faisant une bonne action !




 Une bonne action ? C'était plus facile à dire qu'à faire, je repensa à tous les moments de ma vie, essayant de trouver une solution pour changer les choses. Soudain, une idée me parcoura l'esprit ! Un ami ! Voilà ce qui me manquait, un ami sur qui je pourrais compter et parler de mes problèmes, cela pouvait être bizarre de ma part mais je pense que cette fois ci, je ne pouvais plus fuir mon passé, je devais l'affronter et pour l'affronter, il fallait que je créer des liens, que je me confesse à mes amis pour affronter les problèmes ensemble, comme dit le proverbe, l'union fait la force ! Je partis donc en direction des Terres Libre, le meilleur endroit pour rencontrer un chat !




En effet, les chats des Clans allaient chassé leur problème en Terre Libre la plupart du temps. Je partis en direction du premier endroit qui me venait à l'esprit, Le saule Pleureur ! Je me dirigea donc vers le Saule Pleureur en accélerant ma course. Une fois arrivé, j'huma l'air à la recherche d'odeur d'un autre chat mais rien, le temps passait mais je ne trouvais toujours personne. Quel gâchis, une vrai perte de temps ! Mais pendant que je partais, une faible odeur parvint à mes narines, une odeur qui m'était inconnue ! Sans doute l'Astre ou Le Clan de la Lune, des clans que je connaissais mal. J'avançis et dit tous fort :
-Qui est là ? Sorter de votre cachette ! 
De l'espoir, j'avais encore de l'espoir de ne pas devenir fou, de pouvoir profiter du reste de ma vie tranquille, sans me soucier des morts !
   
   

   


    © by Perly for Phoe
   

_________________




merci à tous ceux qui m'ont fait ces signa !3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1828
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Try to Breathe |Rubis Obscur|   Lun 27 Juin - 21:02

Try to Breathe
Son Clan. Autant dire sa vie, quelques lunes plus tôt il en était ainsi. Torrent de Foudre se dédiait corps et âme à cette entité l’ayant vu naître pour compenser peut-être pour sa froideur naturelle. Tout ce qu’il ne parvenait à exprimer par les mots, le matou trouvait à dire par des gestes, subtils et pourtant aisément décelables pour l’observateur averti. Autant de petites attentions qui rendaient le quotidien du Clan de la Lune un peu plus aisée à vivre. À présent, le mâle trouve le repos tant attendu loin des siens, de cette vie qui le caractérisait jusqu’à présent. Le sommeil l’aspire de ses ténèbres angulaires, s’entortille autour de ce corps désarticulé contre les racines tordues du saule ancien. Sa respiration s’est faite douce, un simple murmure dans une aube figée. Même les oiseaux semblent se taire pour accueillir le repos du guerrier, pour apaiser sa misère. Sous les branches maussades de l’arbre, il s’autorise enfin à dormir, comme si l’éloignement lui permettait finalement d’accéder au vide nécessaire pour passer à cet état de restauration. Près des corps endormis de ses camarades, le chat tigré ne cesse de se soucier de lui, de sa propre présence parmi eux qu’il a juré de protéger et pour qui il représente un danger à présent. La nuit il les épie, un à un, le cœur lourd de constater leur fragilité. Lequel d’entre eux devra mourir de sa patte avant qu’on se décide enfin à le jeter hors du camp?

Sous son sanctuaire végétal, Torrent de Foudre ignore qu’il a retracé les pas de ce même Clan qui aujourd’hui cause chez lui toutes ces misères. Bien des lunes avant sa naissance, la tribu ravagée par les flammes s’exilait pour trouver refuge sous ce même arbre. Emporté par son sommeil, le jeune chat ne réalise pas l’ironie de son sort, sa malédiction en quelque sorte : peu importe où ses pas le mènent, il portera toujours en lui les traces de sa famille et de son héritage. Comme jadis il le fut pour tout un groupe de chats, le saule veille sur son protégé endormi, attirant même à lui une autre âme en perdition dont les errances l’ont porté loin de chez elle. Une présence féline accourt pour fuir une triste destinée, ou pour simplement la relancer, qui sait? L’inconnu se glisse entre les branches en se croyant d’abord seul, jusqu’à ce que l’odeur du guerrier inconnu lui parvienne et qu’il ne se décide à le héler. La voix vient brutalement réveiller Torrent de Foudre qui, désorienté, en cherche l’origine. Il perçoit une silhouette abîmée des rayons de l’aube pâle, floutée par sa fatigue. D’un bâillement éreinté, le guerrier de la Lune parvient à chasser l’engourdissement de ses sens et parvient finalement à discerner un matou du Clan de l’Ombre dont il ne connaît pas le nom, non loin de lui.

Et sa question lui tire un rictus amusé. Torrent de Foudre s’extirpe de sa couche improvisée pour faire face au guerrier ennemi. Ici, en territoire neutre, le mâle gris ne se sent pas menacé par lui ou sa présence, quoique celle-ci lui tire tout de même quelques soupirs agacés. Il espérait, contrairement au nouveau venu, trouver le repos et la solitude. Le voilà forcé de s’expliquer devant celui venu troubler son sommeil. D’une voix encore pâteuse, rauque et fatiguée, le guerrier s’exprime sans animosité, bien que ses prunelles d’un bleu électrique ne trahissent son irritation.

«Torrent de Foudre, du Clan de la Lune.»

Ce nom, il le prononce telle une évidence. S’il considère toujours que de le nommer guerrier représente une erreur monstrueuse, il continue d’approuver son nouveau nom, de le chérir même. Son regard s’est rivé vers l’inconnu dont il ignore l’identité, dont il ne se soucie pas vraiment. Son expression se détend, se peint d’indifférence. Au final peu lui importe si cet impertinent se joint à lui ou non, tout ce qu’il désire est un nouveau souffle dans un océan de doutes.

«Je n’étais pas caché sinon. Je dormais. Et toi, tu es bien loin de ton Clan.»

Torrent de Foudre ne lui demande pas pourquoi. Il ne s’en soucie guère. D’ailleurs il s’assoit avec nonchalance tout en se léchant une patte d’un air distrait, l’esprit ailleurs. Toujours, il pense à son Clan. Car il ne peut pas échapper à sa destinée.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Feu du Phoenix
Intéressé-e.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 458
Age : 11
Date d'inscription : 31/12/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Try to Breathe |Rubis Obscur|   Mar 5 Juil - 10:09

Try to Breathe

   

   
¤ Rubis Obscur & Torrent de Foudre ¤


La solitude, ce sentiment ne s'était toujours pas effacé. Jeune, Rubis Obscur faisait tout pour servir son clan, il regardait Étoile de Mystère en se disant qu'un jour lui aussi il serait un chef incroyable. Il regardait aussi avec fierté ses camarade guerriers et rêver d'avoir une place parmi ces grand chasseurs ayant vécu des aventures incroyable. Sa petite soif de pouvoir c'était transformé avec le temps en une soif d'apprendre et de comprendre, comprendre pourquoi ? Comment ? Oui de banale question qui était souvent répondu par "Le Clan des Étoiles" mais Rubis Obscur ne croyait pas en ces choses, il pensait que quelque chose de plus compliqué se cachait derrière tout ça, que la réponse n'étais pas aussi banale. Il pensait surtout que les vétéran et le chef de son Clan avait la réponse mais qu'il n'avait pas le droit de la dire. C'est pour ceci que Rubis Obscur admirait toujours son chef et ses vétéran car ils avaient trouvé la réponse à ces questions. Avant qu'il ne sombre dans le désarroi, il avait tout fait pour chercher la vrai réponse qui ne lui avait jamais ouvert les bras, qui l'avait toujours refuser l'empêchant de réaliser ce qu'il avait toujours rêver. Puis, quand Rubis Obscur perdit tout ce qu'il avait de plus cher, il a cessé de croire en les questions qu'il se posait, il a cessé de croire en son rêve, il a cessé de croire en la grandeur de ses camarades. Le seul refuge qu'il avait désormais était la solitude. La solitude était pour lui un abri où il pouvait tout oublier, la mort de sa mère et de sa sœur, la disparition de son père. Quand Rubis Obscur était seul, il oubliait tout, tout ce qu'il avait vécu, jusqu'à oublier qu'il était du Clan de l'Ombre. Dans ces moments-là, il n'étais juste qu'un chat errant, cherchant la raison qui avait fait que le destin avait été si dure avec lui. Mais malheureusement ce refuge n'a pas bien tenu longtemps. Après la dispute avec sa sœur de lait il a complètement sombré dans le folie, il ne sortait plus, passait son temps enfermé dans la tanière, il ne dormait même plus la nuit. Il passait son temps à se dire que sa vie à été inutile, qu'il aurait été mieux qu'il meure ce jour-là avec sa mère et sa sœur. De plus, les rares fois où il dormait il faisait ce cauchemar qui le plongeait encore plus dans la folie. Mais vint le temps où il voulut sortir de sa folie, se faire un ami et finalement reprendre une vie normale où il pourrait parler avec ses amis, où il pourrait être heureux. Ce n'était pas dans ses habitudes de faire ceci c'est pour ça que Rubis Obscur voulait limiter ses amis mais Rubis Obscur avait aussi compris qu'il fallait changer de mode de vie, qu'il fallait aussi changer un peu son caractère. C'est pour ceci que se soir, quand il sentit se chat, il se sentis heureux. Rubis Obscur demanda qui était là, le chat lui répondit avec certitude :
-Torrent de Foudre, du Clan de la Lune.
Puis Torrent de Foudre dit :
-Je n'étais pas cacher sinon. Je dormais. Et toi, tu es bien loin de ton Clan.
Le Clan de La Lune ? Rubis Obscur fut surpris, c'était rare de croiser un membre du Clan de La Lune. Ils ne se promenaient pas trop en terre Libre. L'espace d'un instant, Rubis Obscur se demanda si ce chat était dans la même situation que lui, mais au fond de lui il pensait que il était juste là par hasard. Rubis Obscur dit :
-Eh bien j'étais venu ici pour admiré ce lieu. Que fais tu ici toi ?
Rubis Obscur rigola en lui, il avait raconté un gros bobard et cela passait crème. Rubis Obscur était heureux de rencontrer un chat, il allait enfin pouvoir avoir son premier ami.
   
   

   


    © by Perly for Phoe
   

_________________




merci à tous ceux qui m'ont fait ces signa !3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1828
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Try to Breathe |Rubis Obscur|   Mar 12 Juil - 1:53

Try to Breathe
Contrairement à son triste interlocuteur, Torrent de Foudre se complaît dans sa solitude. Elle l’enveloppe de son manteau d’hermine, à la fois lourde et rassurante pour celui qui l’accueille telle une salvatrice de tous ses maux. Enchanteresse et maternelle, elle s’est accrochée à lui dans l’élan de ses errances, lui apportant une paix que Rubis Obscur, lui, ne cherche qu’à briser. Le chat de l’Ombre l’aura probablement côtoyé trop longuement, en aura connu les vices tout aussi puissants que les bien faits qui bernent son cadet de quelques lunes à peine. L’un comme l’autre, mûris trop rapidement, comme décharnés dans une enveloppe trop grande, étrangers et pourtant semblables. Mais la solitude les oppose, l’un cherchant en elle le repos qui le fuit auprès des siens, l’autre incapable de faire face à ses démons solitaires un seul instant de plus. Le guerrier de la Lune observe à regret l’inconnu qui lui paraît étrangement calme et détaché. Son œil dupé ne parvient à voir les indices pourtant palpables chez le matou au pelage sombre, sans doute n’aurait-il rien vu même si on le lui avait fait remarquer. S’il a l’habitude d’être perspicace, il n’en connaît pas assez sur sa propre espèce pour établir quelque théorie sur l’état particulier de son vis-à-vis, ou peut-être ne s’en soucie-t-il tout simplement plus, plus après que sa peine à lui-même n’aille laissé derrière que fatigue et amertume.

Puis que dire de cet énergumène? Torrent de Foudre l’observe d’une indifférence obstinée, avec la part de réserve hautaine qu’il réserve habituellement aux inconnus, même un peu de froideur et de mépris. L’autre ne mérite en rien sa prudence mesurée et arrogante. L’autre lui paraît étrange, trop enthousiaste peut-être sans véritablement s’investir entièrement dans une conversation, sa réponse décontractée accompagnée d’une énième question que le guerrier lunaire ne se sent pas la foi de répondre. Il se demande pourquoi l’autre l’embête de sa présence, de ses questionnements, sans lui fournir lui-même ne serait-ce qu’un nom. Et lui, dans son obstination habituelle, se refuse de s’abaisser à le lui demander. Il lui offre simplement une œillade étrange avant de secouer la tête. Il en vient à se questionner sur la beauté suggérée par Rubis Obscur. Il ne voit en ce saule qu’un arbre empreint de nostalgie, et le gardien de son sommeil sans songes. Torrent de Foudre se redresse paresseusement et s’étire, faisant jouer son impressionnante musculature. Là où le guerrier manque en finesse et rapidité, il compense par une force à l’état brut, accentuée par sa carrure imposante. Inutile de s’en servir aujourd’hui, son vis-à-vis n’a rien d’un danger ou d’une menace.

«Hum. Je cherchais un peu de solitude histoire de m’éviter les questions inutiles.»

Là, le matou tigré soupire, en espérant avoir été assez clair pour que l’inconnu comprenne ce qu’il suggère. Qu’il est dérangé, qu’il n’a pas envie de répondre à des questions. Aujourd’hui, il a simplement envie d’un goût, aussi furtif soit-il, de simplicité. Le silence retombe entre eux, jusqu’à ce qu’un profond soupir ne vienne secouer le guerrier lunaire. Un soupir las, fatigué, un soupir profond et ancien. Le soupir d’un cœur alourdi et rattrapé par ses démons. Torrent de Foudre se relève une nouvelle fois, cette fois pour se diriger lentement vers les branches du saule.

«Je te laisse donc à ton exploration, étranger, puisses-tu trouver ce que tu es venu chercher.»

Ainsi le matou tigré s’oriente vers une sortie végétale de sous le saule, ne sachant vers quelle destination se guider. Sous les branches tristes de l’arbre, il s’arrête cherchant une issue à son dilemme. Devrait-il rentrer auprès des siens?

|HORS-JEU : Oups, j'avais écrit ce post la semaine dernière mais j'ai carrément oublié de le poster ^^' Voili voilou!|

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Feu du Phoenix
Intéressé-e.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 458
Age : 11
Date d'inscription : 31/12/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Try to Breathe |Rubis Obscur|   Mar 4 Oct - 19:40

Try ti Breathe
Ft.Torrent de Foudre
Ce sentiment d'être inférieur, d'être soumis, de ne pas pouvoir avoir sa propre opinion, ses propres sentiments, ses propres idées de soi-même, de toujours devoir obéir à un champignon parasite qui nous force à obéir ou provoque sinon de grosse douleur interne, des blessures au coeur que nul herbe médecinale ne peut guérir, que juste l'amour peut refermer avec le temps. La noirceur de ce monde est la seul chose que nous pouvons contempler, nous les "fous" d'après eux. Nous sommes les seuls à pouvoir contempler l'orgueil des guerriers, la modestie et le mensonge qui hante les Clans. Nous connaissons ces sentiments et nous savons les repérés, ce sont eux qui nous ont amené à la folie, eux qui nous ont si souvent mentis et surtout privé de notre famille. La famille, c'est bien ce qui me manque. L'amour, je ne l'ai pas connus. J'ai pu ressentir aux files de ma vie bien des sentiments, bien des aventures, bien des surprises. Mais l'amour est la seul chose que je n'ai jamais connu. L'amour est le seul remède aux blessures du coeur, les plus douloureuses, les plus affreuses, horrible, cruel, abominable, amer et j'en passe. La souffrance est la seul chose que j'ai réellement connu dans la vie, la souffrance de la solitude, de mon orgeuil. Je suis comme à l'intérieur d'un palais noir aux murs couvert d'épine n'attendant que du sang. Un palais noir au porte solidement fermé, avec de gros cadnats noires. La cour, remplie de chat, attendant leur jugement qui mettait mainte et mainte lune. Les remparts fortifié par de gros matous noirs, avec des cicatrices à la place de la chair.

Piégé, retrouvé dans un passé, un présent et un futur infernale, à l'avenir incertaine, dont la mort guettait l'arrivé de cette avenir. Retrouvé piégé au milieu d'un engrenage infernale, aux bruits incessant, dont les noirs sentiments n'attendent à voir qu'une proie à tuer. Je me retrouve dans tout cet enfer, un enfer dont on n'échappe pas si facilement. Ces épreuves franchi, je me retrouve à côté de "cette" balançoire, tournant à vide. Comme pour me rappeler la solitude, comme pour me rappeler ma faute impardonnable. Cette balançoire qui représente toute mon orgueil, ma modestie, ma vengeance, ma rage et ma soif de vaincre, et de combat. Peut de temps me reste, mais bien des choses restent à venir pour moi.

Torrent de Foudre, cette inconnue, à l'avenir incertaine, rongé par le mal me dit :
«Je te laisse donc à ton exploration, étranger, puisses-tu trouver ce que tu es venu chercher.»
Je lui dit :
-Mon exploration n'est que le début de mes fouilles, mais les découvertes risquent d'être fort intéressant. Et je pense que tu devrais rester pour les constater, qu'en dis-tu ?
Je n'avais qu'une phrase en tête : "La solitude n'est autre qu'une punition mal placé."

Hrps:
 
 

_________________




merci à tous ceux qui m'ont fait ces signa !3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1828
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Try to Breathe |Rubis Obscur|   Lun 10 Oct - 15:09

Try to Breathe
Cette perspective, celle d’un retour. Inévitable, souhaitée, attendue. Sa condamnation silencieuse à une vie dans laquelle il n’est encore qu’un étranger que l’on s’est plu à apprécier sans véritablement connaître. Lui, cette carcasse grise qui évolue à contre-sens parmi un groupe qui lui paraît parfois si vivace, dans une opposition nette à l’éclat terne qui règne en lui depuis de trop nombreuses lunes. Il se voit encore errer parmi les regards contrits, cette incompréhension devant l’ombre qu’il est devenu sans véritable pouvoir sur un avenir tout dessiné par de bien sinistres spectres. Affronter ceux pour qui il ressent toujours la même affection animée lui paraît encore une fois un exercice épuisant et dépourvu de sens, voire même douloureux. Torrent de Foudre ignore où se trouve sa place désormais parmi un monde où il a pêché et déçu, où il ne parvient plus à se reconnaître en lui-même. Les fondations de sa personnalité de jadis craquelées sous le poids de ses erreurs qui s’accumulent à son insu, comme ce matin solitaire où il a fui une fois de plus les siens. Probablement réalise-t-il encore à quel point il contrevient à toutes ses valeurs fondamentales en obéissant à cette envie qui grimpe en lui. Parfois, lors de ses trop rares épisodes de lucidité, il se retrouve confronté à ce désir qui l’effraie. Partir, abandonner son Clan, serait de rompre avec lui-même, d’accepter la perdition, d’aller à l’encontre de tout ce en quoi il a toujours cru. Alors pourquoi est-il toujours ici, loin du campement, sous les branches de ce saule bien triste?

Et même, lorsque la proposition l’atteint, celle de rester, il hésite. Se retourner vers le chat de l’Ombre qui se fait complice de sa lâcheté. Torrent de Foudre n’a rien contre lui que ses réserves habituelles envers autrui. L’approche des autres ne lui a jamais été un exercice aisé. Il a craint ses questionnements, car de s’ouvrir lui paraît impossible, surtout avec un chat ennemi, surtout maintenant que même ses proches ne parviennent plus à l’atteindre. Mais cette suggestion d’explorer lui paraît telle une chance d’échapper un peu plus longtemps à sa responsabilité de guerrier, celle le ramenant à son campement. Il s’arrête donc et se pose en position assise tout en regardant l’autre, qui lui paraît encore une fois bien étrange.

«J’ignore ce que tu viens chercher. Je ne trouve ici que des arbres et de l’herbe, rien de vraiment impressionnant. Mais soit, je t’accompagnerai comme tu sembles chercher de la compagnie. Tu dois être bien désespéré pour désirer la mienne.»

La voix de Torrent de Foudre est dépourvue du moindre jugement, même si son discours hautain le suggère. Au final, il cherche plutôt à se rabaisser lui-même, conscient de ses déboires à communiquer avec autrui. Un mince sourire étire ses lèvres avant qu’il ne s’avance dans la clairière, tout en jetant de nombreux coups d’œil au saule qui trône fièrement en son centre.

«Je dois avouer cependant ce que saule est magnifique.»

Il repose son attention vers l’inconnu, une expression curieuse sur le visage.

«D’ailleurs, tu ne m’as pas dit ton nom, guerrier de l’Ombre. C’est drôle tout de même de te croiser ici. N’as-tu pas des responsabilités au sein de ton Clan plutôt que de te permettre d’explorer par ces terres libres?»

Il lui vient le doute que ce matou ne soit qu’un éclaireur venu à la recherche de nouvelles terres pour son Clan. Néanmoins l’idée lui paraît rapidement insensée. Non, cet étranger semble plutôt en quête de paix intérieure. Un peu comme lui-même.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Try to Breathe |Rubis Obscur|
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» NOEL - RUBBY RED SLIPPERS / DES SOULIERS DE RUBIS
» La compagnie du clair/obscur
» rubis sur zoïsite
» RUBIS (SNA)
» Kerstin Gier (Rouge Rubis)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Terres Libres :: Saule Pleureur-
Sauter vers: