« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Spectrum (MISSION ft. Révolte-Améthyste-Hématite)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouragan Astral
Modo Draconique
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1345
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Spectrum (MISSION ft. Révolte-Améthyste-Hématite)   Lun 15 Fév - 1:58


• Silex d'Hématite •
 

Je suis exténué... Encore une nuit passée sans dormir, à m'acharner sur mon sort comme si ça allait changer quelque chose. Ça fait bien longtemps que tu ne dors plus à côté de moi et pourtant ce froid, ce courant d'air qui caresse mon dos, je n'arrive pas à m'y habituer. Je dois le ressentir à chaque fois que je pars me coucher et à chaque fois que je dois me lever. C'est marrant quand on y pense, il m'arrive encore parfois de parler dans le vide en croyant que t'es là, aha. Mouais. Il faudra bien que je m'y habitue un jour, peut-être. Il faut maintenant que je sorte d'ici pour aller m'occuper d'une évaluation... J'en ai pas envie, pourquoi il a fallu qu'on me confie ces deux apprenties ? Il y a des tas de guerriers au camp après tout... Enfin bon, si après ça on me laisse en paix et bien soit, je veux bien me les coltiner quelques heures. Allons manger une proie fade et froide, rapportée par un quelconque félin auquel je ne veux pas parler. Ça n'a même plus de saveur, j'ai l'impression de manger rien que pour ne pas avoir le ventre vide. Ça fait un bout de temps que je n'ai pas chassé une proie fraîche pour moi-même, je profite souvent de ce que rapporte les autres. Peut-être que je tenterai de m'attraper quelque chose tout à l'heure, pendant que les apprenties feront mumuse. Il faut que j'aille les réveiller d'ailleurs, pas de raison que je les laisse dormir et qu'on fasse ça plus tard si moi je suis réveillé. Elles peuvent s’estimer heureuse que je ne l'ai pas fait en pleine nuit déjà. Passer la tête à travers la tanière des novices me fait l'effet d'une épine en plein cœur. On était là la dernière fois que je t'ai vu... Bref, réveillons les feignasses.

« Nuage d'Améthyste, Nuage de Révolte, debout et vite. Rejoignez moi à la sortie du camp et me faîtes pas attendre. »

J'ai pas envie que ça prenne toute la journée alors autant faire ça rapidement. De plus il fait particulièrement froid aujourd'hui, si seulement j'avais pu rester à l'intérieur... Mon évaluation n'avait pas été si difficile moi, après tout il suffit juste de rapporter des proies en performant au mieux les techniques de chasses et de discrétion. Je t'avais même battu en ramenant une proie de plus, bien que tu avais trouvé un énorme lapin. Ils en ont eu de la chance ce jour là les anciens, un festin. J’espère que je ne les rejoindrai pas un jour, aucune envie d'entendre leurs vieilles histoires à longueur de journée. Yep, définitivement, je préfère mourir que ça. Et puis au moins je pourrai me reposer enfin, fermer les yeux une dernière fois et oublier toute cette misère, t'oublier. A quoi bon vivre longtemps si ça n'apporte rien de bon. Bon me voilà dehors et aucun signe des deux autres, je pensais pourtant m'être bien fait comprendre. Ah non les voilà, il était temps. Profitez d'être encore apprenties et naïves, d'avoir des problème avec peu d'importance. D'avoir des êtres chers encore à vos côtés. Je ne connais bien qu'une seule des deux félines, Nuage d'Améthyste et je sais qu'elle sera supportable étant plutôt timide. Sa façon de trouver tout merveilleux l’écœurait quand même parfois, enfin bref. C'est ma demie-sœur donc bon je la respecte un minimum. Nuage de Révolte quand à elle... Oh elle a intérêt à bien se tenir et à garder sa langue à l'intérieur de sa bouche, il n'avait aucune envie de l'entendre râler et faire sa peste. Elle le fera sûrement de toute façon, c'est une évaluation donc ça ne serait pas dans son intérêt. Allez, il est temps de partir, le plus tôt sera le mieux...

« Bon vous savez ce qu'il faut faire : chasser et patrouiller. J'ai pas que ça à faire donc vous me suivez et on finit ça rapidement, ok ? Ne répondez pas à cette question. On va aller aux Hauts Plateaux, je vous observerai de loin alors que vous me verrez pas et blablabla, vous connaissez la suite. Allez, go. »

Si une a parlé, je ne l'ai pas écouté. Malgré tout j'espère qu'elles s'en sortiront, c'est toujours bien de savoir qu'on a de bons éléments. Il fait si froid, je suis obligé de plisser les yeux pour y voir quelque chose, comme si ce n'était pas assez désagréable comme ça, voilà que la neige commence à tomber. J'ai pas un énorme pelage moi, je gèle. Au moins ce n'est pas moi qui vais devoir chasser dans ces conditions, je pourrai les regarder depuis un des rares buissons un peu plus chaud.

« On y est, Nuage d'Améthyste tu vas par là et toi Nuage de Révolte, vers ce coin-ci. Rendez-vous ici quand le soleil sera à son zénith. S'il y a un problème, pas d'actions héroïques ou inconscientes, vous m'appelez. Ne traînez pas. »

Je les laisse partir, elles n'ont pas besoin que je leur tienne la patte. Faîtes que cela se fasse vite, je m'ennuie déjà...

_________________


Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1792
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Spectrum (MISSION ft. Révolte-Améthyste-Hématite)   Mar 10 Mai - 22:30


NUAGE D'AMETHYSTE
« Chaque bonheur est une innocence. »

La voix rude me fait me réveiller en sursaut. Je vois le visage fermé de Silex d'Hématite qui me fixe, le regard dur. Les yeux bouffis de sommeil je le fixe quelques secondes sans comprendre, mais le temps que je rassemble mes esprits il a disparu. Les derniers mots qu'il a prononcés flottent encore dans l'air mais ils refusent de rentrer dans mon crâne. Pourquoi est-ce qui m'arrache aux bras de Morphée ? Il n'est pas mon mentor et il n'est pas non plus celui de Nuage de Révolte qui s'agite un peu plus loin. J'ai cru entendre son nom à elle aussi, je suppose donc que nous aurons la même tâche à réaliser aujourd'hui. Encore reste à savoir laquelle. Roulant sur le dos, je m'extirpe de ma litière et me lève d'un bond agile. Bien droite sur mes pattes je parcours la tanière endormie d'un regard doux et m'assois pour effectuer une toilette rapide. J'apprécie l'aspect de mon pelage blanc mais il demande beaucoup d'entretien. La moindre brindille qui s'y loge y laisse une marque verdâtre qui met plusieurs jours à partir et me donne un air de tortue plutôt comique.
Enfin pas pour moi.

M'ébrouant vigoureusement pour achever de me réveiller, je me lève et me dirige vers la sortie. Quand le froid m'attaque et s'enroule autour de moi, je pousse un gémissement de joie. J'adore cette sensation revigorante que me procure une telle température. En plus, celle-ci me remet la mémoire en place. Aujourd'hui est le jour de mon évaluation ! J'avais totalement oublié cela alors que j'ai passé la dernière soirée à angoisser comme une idiote. Soudain pleine d'énergie, je cherche le guerrier du regard et une fois que je l'ai repérer, me dirige vers lui. J'entends les pas de Nuage de Révolte juste derrière moi. Je ne connais pas beaucoup cette apprentie, elle m'intimide beaucoup. Du genre grande gueule, elle n'a pas sa langue dans sa poche et ses remarques acerbes me font un peu peur. Je prends donc bien garder à ne jamais la froisser mais si cette journée nous permet de nous rapprocher, j'en serais fort ravie. Dès que nous sommes toutes les deux devant lui, il prend la parole d'une voix sèche, nous adressant à peine un regard : « Bon vous savez ce qu'il faut faire : chasser et patrouiller. Je n’ai pas que ça à faire donc vous me suivez et on finit ça rapidement, ok ? Ne répondez pas à cette question. On va aller aux Hauts Plateaux, je vous observerai de loin alors que vous ne me verrez pas et blablabla, vous connaissez la suite. Allez, go. » Sans attendre une seconde, il se lève et se met en route. Bondissant avec légèreté, j'attends que Nuage de Révolte fasse de même et nous lui emboitons le pas. Je marche volontairement à ses côtés, au même niveau qu'elle. J'avance machinalement, perdue dans mes pensées. L'idée de chasser à quelque peu douché ma bonne humeur. Je sais que je ne devrais pas mais c'est plus fort que moi, je ne supporte pas de tuer d'autres animaux. Certes nous avons besoin de cela pour survivre mais en quoi notre vie est plus importante que la leur ? N'aurais-je pas voulu qu'on m'épargne si j'étais un lapin ? C'est plus fort que moi, à chaque fois que je me tapis en position de chasse, ces questions viennent bouleverser mon esprit. Je me souviens de cette fois où j'ai laissé la vie sauve à un lapereau lors de ma première escapade avec Conteur Céleste. Il m'avait réprimandé pour ça, mais quelque chose en moi m'avait empêché de le tuer. Cet épisode m'avait tellement marqué que j'avais refusé de manger de la viande pendant plusieurs jours, ce qu'avait fini par remarquer mon mentor qui m'avait sévèrement réprimandé. Je viens au sol, quand nous franchissons la sortie du Camp. Alors que le vent puissant nous frappe de plein fouet, un frisson de plaisir secoue mon corps. J'aime cet endroit, cette Terre. De tour mon coeur j'en suis folle et elle me colle à la peau. Elle est, au fond, mon essence même, elle fait partie de moi. Et jamais je ne pourrais vivre ailleurs.
Si elle m'a vu naître, la Lande me verra mourir.
Côte à côte, nous avançons. Devant nous, Silex d'Hématite nous montre le chemin. Je devine sans mal l'air renfrogné de son visage. Tentant un début de conversation avec ma camarade de déclare : « J'espère que le vent parviendra à chasser ses pensées sombres... » Je souris à mes propres paroles, pensant que je commence à parler comme Conteur Céleste. Déjà notre mentor du jour s'arrête et nous dévisage froidement. Un petit frisson de gêne chatouille mon échine alors que je baisse poliment la tête pour ne pas voir ses iris de pierre. Sa dureté, sa froideur qui cachent j'en suis sûre une profonde tristesse me mettent mal à l'aise. Je tente timidement de redresser la tête quand il prend la parole : « On y est, Nuage d'Améthyste tu vas par là et toi Nuage de Révolte, vers ce coin-ci. Rendez-vous ici quand le soleil sera à son zénith. S'il y a un problème, pas d'actions héroïques ou inconscientes, vous m'appelez. Ne traînez pas. » Je hoche la tête et donne un petit coup d'épaule amical à la chatte bicolore je lui lance un joyeux : « Bonne chance ! » Puis agilement je me lève et me dirige vers le côté qu'on m'a intimé. Me faufilant souplement entre les buissons d'ajoncs, je suis un chemin étroit sans doute plus fréquenté par les lapins que par les félins. Ma petite taille m'est pleinement bénéfique pour une fois et je serpente prudemment entre les épines acérées. Un bonheur ivre monte en moi. Je me sens si bien, si heureuse à ainsi évoluer dans ce lieu si beau et sauvage. Quand je saute au-dessus des pierres grises, esquive les crevasses béantes et contourne les épineux aux belles fleurs pourpres j'ai l'impression de devenir la Liberté. Rien au monde, oh non rien ne pourra jamais me rendre plus heureuse que la Lande, j'en suis convaincue.

Le bruissement d'un ruisseau jaseur attire mon attention. Orientant mon oreille vers le torrent, je m'en rapproche doucement, veillant à ne pas faire de bruit. Quand je découvre la scène, je reste sans voix tant elle est superbe. Emmitouflée dans la brume du matin, la petite trouvée dans les ronces est éclairée par les rayons de soleils matinaux qui se reflètent dans l'eau pure. Quelques fleurs arrachées par le vent flottent dans l'eau peu profonde. Et tout autour de moi, la brise chante. Une petite craquement me fait tourner la tête. Aussitôt, poussé par un instinct ancestral, je me mets en position de chasse. Je me concentre, repassant dans ma mémoire chacun des conseils de mon mentor. Passant mon poids sur l'arrière train, la queue juste au dessus du sol, les épaules souples je me rapproche. Je tombe nez à nez avec un lapereau aventureux qui, comme moi, découvre les joies de la lande. Le souvenir des pupilles terrifiées du petit rongeur que j'avais bousculé la dernière fois me reviennent. ma gorge se serre en même temps que mon estomac fait un tour complet. Non je ne peux pas. Pas un petit. Les larmes yeux, l'image de Conteur Céleste déçu refusant de quitter mon crâne je me relève, faisant brutalement fuir le petit être gris qui file sans demander son reste. Poussant un soupir, je regarde autour de moi, me demandant si Silex d'Hématite m'a vu. J'espère que non. Reprenant ma route, je saute aisément au dessus du ruisseau pour m'enfoncer à nouveau dans les ronces, priant pour qu'un malheureux animal malade me tombe entre les pattes.

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
 
Spectrum (MISSION ft. Révolte-Améthyste-Hématite)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» émission des maternelles sur les punitions avec Claude Halmos
» AMÉTHYSTE (SM Nuc)
» recherche émission tv/vivre avec 100 objets
» Émission toc toc toc
» Parlez-vous Normand... l'émission. Et la chronique.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan du Vent :: Territoires :: Hauts Plateaux-
Sauter vers: