« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I wish it was all just a nightmare. - Nuage de Lune, Nuage Polaire, Rouge Sureau et Requiem.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: I wish it was all just a nightmare. - Nuage de Lune, Nuage Polaire, Rouge Sureau et Requiem.   Mar 9 Fév - 18:54




I wish it was all just a nightmare

Nuage de Lune, Nuage Polaire, Rouge Sureau et Requiem.



Le mal vert, rien que ce nom m'en donne la nausée. Et puis, que suis-je censé faire face à cette maladie capable de tuer un chat et détruire un clan tout entier ? Ne suis-je pas qu'un simple chat moi-aussi ? Certes, mais comme dit Naïade : je suis également une apprentie-guérisseuse et l'un des seules félins de notre clan avec elle, à pouvoir contrer ce mal et protéger nos camarades contre celui-ci. C'est assez décourageant ! Oui, je sais, et le pire dans cette histoire c'est que je dois aller chercher les remèdes contre cette terrible maladie seule dans les bois. Enfin, par seule je veux dire sans Naïade car je ne suis pas vraiment seule en dehors du camp. Nuage Polaire est là. Le novice couleur neige me précède. Comme il connait mieux notre territoire que moi, je le laisse me mener à la dites Colline du Lynx décrite plus tôt par mon mentor. Là-bas, nous sommes censé y trouver ce que nous cherchons ; de l'herbe à chat ! Et c'est à ce moment là que j'entre en jeu. Bien que tous les félins connaissent l'apparence et l'odeur de cette plante médicinale, les guérisseurs et leur apprenti sont les seuls à savoir où en dénicher lors de la mauvaise saison. C'est pourquoi Naïade m'a demandé de m'y rendre accompagné de Nuage Polaire, un apprenti plutôt expérimenté. Je m'arrête subitement, les coussinets sous mes pattes complètement gelés et sur le point de craqueler sous l'effet des engelures ; surement en raison de mes expéditions peu nombreuses depuis les premières tombées de neige. Je m'assoie un instant, le temps à peine pour lécher mes pattes transis jusqu'aux griffes, puis je miaule à mon guide :

« - Sommes-nous encore bien loin de cette Colline du Lynx ? On se les gèlent ici ! »





codage de whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1780
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: I wish it was all just a nightmare. - Nuage de Lune, Nuage Polaire, Rouge Sureau et Requiem.   Lun 28 Mar - 23:41

NUAGE POLAIRE
« Le courage n'est pas l'absence de peur, mais la capacité de la vaincre »

Le froid est glacial. Un vent agressif nous mord férocement et bat si fort près de nous qu'il nous empêche d'avancer. Mon épaisse fourrure grise est ébouriffée, me conférant à nouveau l'air d'un ours polaire mal léché. Malgré moi, je ne peux m'empêcher de grommeler. Comment avoir l'air d'un guerrier respectable quand tout ce qu'on veut quand on vous voit c'est vous faire un câlin ? Au moins, je suis plus protégé que la jeune apprentie qui chemine à côté de moi qui semble sur le point de se transformer en glaçon. Un petit sourire nait au coin de mes lèvres et alors que je me colle un peu plus à elle pour la protéger du vent. J'avoue ne porter qu'un intérêt léger aux guérisseurs et leur domaine, j'ai été très fière quand Naïade m'a demandé d'accompagner sa novice pour chercher de l'herbe à chat. Un des guerriers de notre Clan a contracté le mal blanc. De ce que j'ai compris, cette maladie bénigne peut se transformer en mal vert si on ne la soigne pas au plus vite. Le mal vert... Ce simple mot suffit à arracher un tremblement de peur à tous les félins de la forêt. Combien de chats a déjà emporté cette maladie ? Je ne saurais le dire, mais on ne les compte plus, cela est certains. Alors pour mon Clan, pour sa survie et sa protection nous sommes partis en quête d'herbe à chat. J'ai conscience de l'importance de cette mission qui n'est pas une simple escapade à travers les territoires. La confiance qu'on a placé en moi doit être honorée et je pourrais ainsi montrer à tous à quel point je suis un bon guerrier - ou plutôt futur guerrier.

Nuage de Lune est plutôt d'une compagnie agréable. Elle ne parle pas sans cesse, se contentant juste d'une ou deux remarques de temps à autre. Lorsqu'elle se plaint du froid je pousse un petit ronronnement amusé et lui jette un coup d'oeil furtif. Elle est bien plus petite que moi mais elle semble suivre le rythme sans trop de mal. Les lunes d'entrainement ont développé ma musculature et à présent mes épaules sont presque aussi larges que celles des autres guerriers. J'ai grandis aussi. Je n'ai plus rien à voir avec le petit chaton qui a été nommé apprenti il y a plusieurs lunes. Les efforts et la persévérance sont toujours récompensés. Les entraînements sont durs, éreintant. Je continue d'en faire plus encore que les autres pour ne pas être à la traîne. Flocon de Neige ne sait pas vraiment se battre alors je dois souvent demander de l'aide aux autres novices. Mais tout paie. Toujours. D'une voix assez forte pour couvrir le vent je réponds à l'apprentie guérisseuse d'un air malicieux : « Ca irait plus vite si tu marchais un peu plus vite ! » Et sans crier gare je m'élance, me mettant à courir contre ce vent si violent. Si c'était une bataille, je la gagnerai à coup sûr. Ma détermination est si ardente, si forte que rien ne parviendra à l'ébranler.

Lorsque que nous arrivons au pied de la Colline du Lynx, je ralentis, le souffle rapide. J'attends que ma camarade me rattrape et lui laisse quelques secondes pour récupérer. D'une voix pressée, je prends la parole. «Nous y sommes. A toi de me guider à présent. Quelle est l'odeur de l'herbe à chat ? » Pour appuyer mes paroles j'ouvre la bouche pour humer l'air à plein poumon. Le vent venant de face m'apporte une foule d'odeur mais une, plus musquée et plus forte que les autres fait naître en moi un sentiment de panique. Brusquement tendu, je regarde autour de moi, les yeux plissés pour mieux dissimuler les détails.
Et je les vois.

Deux ombres.

Est-ce donc ça les fameuses Etoiles Noires dont on m'a tant parlé. Flou, lointaine mais pourtant si proche je ne sais pas si j'ai affaire à une illusion ou deux chats de chair et d'os. Mais une seule chose est certaines, ce sont des intrus. D'un geste protecteur je me poste devant Nuage de Lune, l'échine ébouriffée. Doucement mais sûrement elles se rapprochent, menaçante. La peur me serre le ventre mais je suis bien décidé à défendre la femelle derrière moi. Pas le temps d'aller chercher de l'aide, nous les mènerions droit au Camp. Et pas question d'offrir une telle opportunités à ces chats d’antan dont le Clan des Etoiles n'a pas voulu. De ce que j'avais entendu, eux aussi étaient nos ancêtres mais contrairement aux Clan que nous vénérons, ceux-ci n'ont aucune intention pacifique. Je dirais même qu'il veulent nous conduire à notre perte. Un feulement s'échappe de ma gorge plus pour me donner du courage que pour les intimider. Moi Nuage Polaire je ne les laisserai pas s'attaquer au Clan de la Rivière. Au péril de ma vie je les empêcherai de passer.
Ils sont proches maintenant si proche.
Si proche que je peux enfin les voir clairement.

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3934
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: I wish it was all just a nightmare. - Nuage de Lune, Nuage Polaire, Rouge Sureau et Requiem.   Jeu 5 Mai - 21:29

Cause darling I'm a nightmare dressed like a daydream
Nuage de Lune, Nuage Polaire, Rouge Sureau & Requiem


Look at that face, you look like my next mistake



« Que dirais-tu de goûter du poisson ? »

Il avait lancé cette proposition à Rouge Sureau lorsqu'ils étaient sortis une heure auparavant et s'en mordait à présent les doigts. Depuis ils n'avaient fait que marcher, marcher, marcher, et plus ils s'éloignaient du camp et plus Requiem regrettait d'être parti. Déjà parce que c'était stupide, à cette époque de l'année la rivière était au moins partiellement gelée et l'on n'y trouvait guère de poisson. Et ensuite parce qu'il pouvait s'avérer dangereux de pénétrer sur le territoire d'un clan … ce qui n'effrayait pas le Rôdeur d'ordinaire ; mais voilà, ce soir il n'était pas seul, on lui avait confié la jeune Sureau et il comptait bien la ramener saine et sauve au campement. Pas qu'il s'intéressât particulièrement à elle – elle était bien trop jeune pour lui – mais plutôt qu'il tenait se faire bien voir au sein de l'Astre, et que perdre une novice dans le blizzard n'était certainement pas valorisé.

« Attention où tu marches princesse, il y a des crevasses par ici. »

Pour être honnête elle n'avait rien d'une princesse, avec son pelage toujours emmêlé et crasseux et la lueur fougueuse dansant dans ses yeux comme une flamme – d'ailleurs ses yeux, parlons-en : quelle idée de leur donner à chacun une couleur différente ? C'était étrange, et dérangeant, et décidément Requiem ne se sentait pas à l'aise face à ce regard ambivalent. Ses iris à lui avaient le mérite de refléter l'endroit d'où il venait, un beau vert émeraude comme la forêt. Mais ceux de de Rouge Sureau …
Secouant la tête, le Rôdeur se morigéna intérieurement de ne pas être plus attentif à sa propre marche et se rappela sa propre mise en garde. Le terrain ici était traître, la pente de la colline glissante sous leurs pas. L'obscurité n'arrangeait rien … Et leurs pattes qui s'enfonçaient dans la neige, et le froid qui mordait malgré leur fourrure, et le vent qui sifflait à leurs oreilles … sérieusement, s'il trouvait le souffleur responsable de cette tempête, il lui ferait ravaler son instrument.

Puis tout à coup, deux silhouettes émergèrent de l'horizon et Requiem eut beau plisser les yeux, il était impossible de reconnaître qui que ce soit par un temps pareil. Il étouffa un juron en constatant que le vent devait déjà avoir trahi leur présence. C'était inutile de faire demi-tour, cela dit, puisque leur présence était déjà détectée ; et aussi parce qu'il était hors de question de rentrer bredouille au camp après avoir parcouru tout ce chemin dans la neige. Le Norvégien n'était, de toute façon, pas tout à fait certain de retrouver sa route …
Maintenant qu'ils s'étaient approchés, il put contempler à loisir les deux félins aperçus de loin : deux jeunes du Clan de la Rivière, à en croire l'odeur qu'ils portaient sur eux, deux jeunes qui n'en menaient pas large … Requiem s'arrêta lorsque l'un deux se mit à feuler dans une attitude qui visait à la fois à protéger sa frêle compagne et à l'intimider lui et Sureau. Il haussa un sourcil perplexe, après tout la scène avait quelque chose de comique.

« Que font deux chatons loin de chez eux ? » Le mâle avait beau être plutôt grand et large d'épaules Requiem le toisait quand même de toute sa hauteur, d'autant plus que son long pelage ébouriffé contribuait à lui donner une silhouette tout à fait imposante.
« Vous êtes perdus les enfants ? » ne put-il s'empêcher d'ajouter, un sourire carnassier aux lèvres. D'ordinaire il était de nature affable, mais l'hiver avait ôté toute politesse à ce chat qui ne souhaitait plus que trouver un endroit au chaud. Et vite.

Spoiler:
 

_________________


Spoiler:
 



Dernière édition par Étoile Destinée le Ven 6 Mai - 9:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Présage des Rats
MacModo.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1482
Age : 21
Date d'inscription : 28/02/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: I wish it was all just a nightmare. - Nuage de Lune, Nuage Polaire, Rouge Sureau et Requiem.   Ven 6 Mai - 0:40

Too old to die young.
feat. Nuage Polaire, Nuage de Lune, Requiem, Rouge Sureau
«How long is forever ? Sometimes just one second.
 

J'ai faim, terriblement faim, trop faim. Une de ces faims atroces qui vous tenaille l'estomac, qui vous remue les entrailles et provoque de drôles de bruits qui font rire les autres mais qui me donnent envie de les égorger un par un. J'ai faim et tout le monde s'en moque. De toute façon qui fait attention à moi ? Il paraît que je dois chasser par moi-même, je grandis, il paraît, moi je constate que je fais toujours la même taille c'est-à-dire environ deux souris debout l'une sur l'autre. A peu près. (Ils doivent parler d'âge, c'est ce que j'ai conclu). J'aime bien l'image, ces petites créatures sont plutôt comiques, surtout lorsqu'elles se débattent sous vos griffes, ignorant vos yeux brillants de voracité, de faim, mon visage ivre de victoire et envahi de la hâte d'en finir. Quelque part le fait qu'on se rende à peine compte de ma présence m'arrange, je déteste qu'on m'observe pendant que je mange, que je tue. Pourtant depuis quelques temps... On m'a imposé des cours, oui, des cours, avec des ordres et ce genre de choses. Au début j'étais contente, j'avais l'impression d'entrer dans un de ces clans que mon cher paternel avait l'air de tant aimer. Je dis avait, parce qu'aux dernières nouvelles, du moins aux nouvelles que je n'ai pas, il a l'air assez mort, un vrai fantôme. Et puis je m'étais vite rendue compte que les ordres c'est plutôt rasoir. Je ne venais pas toujours aux entraînements, j'aimais faire ça seule dans les montagnes. Mais plus le temps passait moins il y avait de souris idiotes et plus il y avait de neige, cette matière froide et tout bonnement désagréable dont on m'avait récemment vanté les méfaits. J'ai vite compris qu'elle, parce que seule une fille peut être aussi fourbe à dissimuler des trous, à vous glacer les os et à tremper votre pelage pour que vous grelottiez sans cesse, qu'elle serait mon ennemie intime personnelle et privilégiée. Pour résumer, je déteste la neige et je crois qu'elle ne m'aime pas non plus.

Requiem m'a promis du poisson. Enfin promis, c'est un bien grand mot, mais pour moi la chose est équivalente, si nous sortons nous sortons pour quelque chose, surtout par ce temps. J'espère qu'il s'attend à des représailles si je ne mord pas dans une de ces choses ondulantes et flasque avant la fin de la journée. Et quelle journée, quel temps absolument horrible. Ce matin je me suis réveillée à l'aube, j'ai abandonné ma toilette au milieu, la fourrure telle un champ de bataille, parfois parsemée de sang séché là où de petites plaies se refermaient lentement, j'avais depuis longtemps banni le mot prudence de mon vocabulaire, aussi mon nouveau nom, me va, je trouve, à merveille. Rouge Sureau, imaginez ma joie en l'entendant, je ne sais plus qui l'a prononcé en premier et je m'en moque, il est simplement parfait. J'ai hâte que Blague Macabre l'entende juste avant de lui arracher les tripes. Oui j'ai de grands projets. Pour ça je devrais encore gagner quelques souris de hauteur mais j'y crois, et même sans ça je compte bien lui faire payer son indifférence. If est mort on n'y peut rien, les choses sont ce qu'elles sont, je crois que j'étais plus triste de ne pas m'en vouloir que de constater son décès. C'est atroce, je crois que c'est de famille et je me déteste pour ça, mais jamais au point de me morfondre. Mais je sais qu'au fond je me mens à moi-même je sais que je hais mon père de n'avoir rien fait, qu'If me manque, même si ce n'est qu'un souvenir d'enfant. Pourtant je l'oublie un moment quand la voix de Requiem, provenant de quelque part dans son pelage impressionnant, m'appelle Princesse. Je piaille.

« C'est toi la princesse » dis-je sans une once de maturité, lorgnant son poil quasi impeccable. Surtout que sans se fier à son nez on pense toujours que je suis un « petit garçon trop mignon et ébouriffé », les autres ont le don de m'agacer.

J'aime bien Requiem, parfois philosophe, d'autres fois très pragmatique, enfin je crois. Et puis il n'a pas l'air de trop me détester pour l'instant, je ne sais pas s'il me supportera toute la journée. Parfois il me regarde bizarrement, je trouve ça drôle. Plus que les gargouillis que mon ventre s'acharne à produire, histoire de rappeler sa promesse à mon compère.
Nos pattes s'enfoncent profondément dans la traîtresse blanche, chacune de mes fibres frisonne. Un vent tout aussi glacé me fouette le visage, j'imagine bien qu'on n'aura pas de poissons, mais on est déjà arrivés tellement loin ! Je prie juste pour que quelque chose se passe. Mes prières sont exaucées. Deux individus inconnus se profilent dans le blizzard. Requiem les appelle des chatons alors qu'ils sont bien plus hauts que moi, je fronce le nez mais n'ajoute rien, trop fascinée pour trouver quoique se soit. J'adore les inconnus, j'adore l'idée que l'on pourrait en venir à se battre juste parce qu'ils ont un territoire à défendre. Mes crocs se découvrent alors que j'ouvre la gueule pour mieux humer l'air qui enserre ma gorge de ses griffes froides. Un mâle, une femelle. Il a l'air de la protéger. Mon œil noir et son acolyte vert s'accrochent à eux d'une manière certainement dérangeante, comme un conquérant qui détaillerait une bande éparse d'autochtones.

Ignorant tout bon sens, je m'avance, et puis ce n'est pas comme si l'Astre avait une vraie hiérarchie, si je me prend un coup de griffe je ne pourrait m'en vouloir qu'à moi-même. Je suis presque assez proche pour toucher le grand blanc.

« Y a du poisson dans le coin ? » je demande en reniflant de loin son pelage qui porte l'odeur diffuse d'une bonne dizaine d'autres chats. Je l'observe d'un air interloqué, sans chercher à comprendre l'origine de l'angoisse émanant de lui, si forte que  que je peux presque la ressentir.





_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
I wish it was all just a nightmare. - Nuage de Lune, Nuage Polaire, Rouge Sureau et Requiem.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» darling i'm a nightmare dressed like a daydream /holly.
» Peyton ~ i'm a nightmare dressed like a daydream
» cause darling i'm a nightmare dressed like a daydream. {luyen}
» cause darling i'm a nightmare dressed like a daydream + lexie.
» Le petit guide des Hauts-faits (Nightmare Tide)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires :: Colline du Lynx-
Sauter vers: