« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Dim 17 Jan - 0:28


• Nuage Ambré •



Il ne voyait plus rien, sa vision était trouble et sa tête lui tournait tout en lui faisant horriblement mal. Où était le bas, où était le haut, il ne comprenait plus rien... Nuage Ambré se contenta de fermer les yeux et de respirer, seules actions qu'il était en mesure de réaliser dans son état. Le temps semblait se ralentir et bientôt plus aucun son ne lui parvenait. Le chien, Jeu Macabre, son frère, tout partait en fumée. Pourtant il ne s'était pas évanoui, il était encore un peu conscient mais il lui était impossible de penser, de voir, de sentir. Il fallait qu'il se repose quelques instants, juste un moment... C'est alors qu'une voix perça les ténèbres de son esprit, une voix qu'il n'avait jamais entendu mais qui lui semblait pourtant familière. Ce n'est pas terminé. Il faut que tu te lèves. Son imagination devait lui jouer des tours, il avait atteint ses limites en affrontant la mort. Des sons sourds peinaient à atteindre ses oreilles, il n'entendait que difficilement le bruit d'un combat féroce faisant rage, des feulements et des aboiements. Jeu Macabre se battait, il ne l'avait pas laissé tomber. Il l'avait écouté. Il ouvrit ses paupières l'une après l'autre avec difficulté tout en se remettant sur ses pattes, tremblant. Lorsqu'il reprit à peu près ses esprits, tout semblait plus calme et seuls les gémissement lointain du chien et les cris de son Bipède fendait le silence de la nuit. Une forme floue s'approcha de lui jusqu'à devenir plus distincte, celle d'un matou amoché et ensanglanté. Il était en vie, tout allait bien. Ils avaient survécu. Le novice ne prononça pas un mot et se contenta de suivre le vétéran doucement jusqu'à l'abri où il s'assit en regardant le sol, attendant ses paroles. Il releva la tête lorsque Jeu Macabre l'interpella et tendit les oreilles. Il lui indiqua une direction et lui demanda une faveur. Sa gorge se serra alors qu'il avait envie de laisser déferler toutes ses émotions mais il les ravala. Ce n'était pas le moment... Il se releva cahin-caha et commença à marcher avant de s'interrompre et de se retourner vers le Traître.

« … Merci Jeu Macabre. Je n'oublierai pas. »

C'était les seuls mots qu'il était capable de prononcer à cet instant. Il se remit en marche sans regarder en arrière. Au fur et à mesure qu'il avançait, il reconnaissait le territoire et bientôt il dépassa le marquage en soupirant de soulagement. Cette soirée restera marquée dans sa mémoire à jamais. Trop de questions se chamboulaient dans son esprit et il n'avait pas la force d'y réfléchir. Seule une chose ne voulait pas sortir de sa tête, la voix qu'il avait entendu. Qui était ce chat ? Était-ce son imagination ? Il était pourtant sûr de ne l'avoir jamais entendu... Et dans tout les cas, pourquoi interviendrait-elle seulement maintenant ? Il prit une longue inspiration en tentant de mettre tout cela de côté, il fallait qu'il se concentre à là où il mettait les pattes. Il se rapprochait de plus en plus du camp et bientôt un tapis d'épines de pin remplaça les terres marécageuses où il se trouvait auparavant. Ses blessures commençaient à lui brûler à nouveau et il décida d’accélérer un peu le pas malgré la douleur. Il se donna du courage en se convainquant que bientôt il sera allongé dans la tanière du guérisseur et qu'il pourra enfin se reposer. Il avait besoin de dormir, il n'en pouvait plus. Le jeune apprenti se demanda pourquoi Jeu Macabre tenait à voir Présage des Rats... Peut-être avait-il lui aussi qu'on lui soigne ses blessures mais qu'il n'avait pas osé lui dire directement ? Bah, ce n'était pas son problème. Avec soulagement il rentra au camp par là où il était sorti, sans que personne ne le remarque étrangement. Sa cadence faiblissait et ses pas étaient de plus en plus maladroits et lents alors qu'il se rapprochait de la tanière des apprentis. Il fallait qu'il vérifie quelque chose avant tout... Il passa la tête à travers celle-ci et son cœur se serra de joie en apercevant la fourrure de Nuage Ombrageux se soulever paisiblement. Il était là, en vie et en parfaite santé. Il cru que toutes ses forces l'abandonnaient, il n'y avait plus rien pour le tenir debout dorénavant. Pourtant il se força à aller jusqu'au repère des guérisseurs et y entra doucement. Ses deux occupants dormaient et il se dirigea vers le physique si particulier de l’aîné.

« Pré... Présage des Rats... Il faut que je te parle... »

Il s'allongea en se laissant tomber lourdement, au bout de ses forces.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 


Dernière édition par Ouragan Astral le Jeu 21 Jan - 18:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Présage des Rats
MacModo.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1482
Age : 21
Date d'inscription : 28/02/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Dim 17 Jan - 1:40

FORCES BEYOND. feat. Présage des Rats & Nuage Dansant & Nuage Ambré
«No alarms and no Surprises
 
« Il a un nom maudit, comme ces bestioles qui pullulent dans le charnier »

La nuit a depuis longtemps avalé le monde. La chouette s'est murée dans un silence de mort, privant le guérisseur de sa berceuse habituelle. Quelque chose ne va pas, quelque chose va arriver, son instinct ne le trompe jamais. Il n'y a bien qu'avec les reines qu'il ne peut rien prévoir. Il repense à sa journée avec lassitude alors que le sommeil le dédaigne.
Il s'était levé tard, et avait observé un moment cette guerrière au pelage de jais tout en déplumant, sans joie, une grive presque trop rondouillarde pour la saison. La jolie reine l'avait aperçu et sa moue, sa façon de cracher, l'avait dégoûté lui-même. Comment gâcher la grâce d'un moment. Il s'était mis en tête de laver ses étranges griffes. Longues, noires, et si l'on y mettait son museau l'on sentait des relents en tout genre, plantes médicinales, bile, urine même, rien de bien ragoûtant, mais en principe personne ne s'approchait jamais assez pour le savoir. Parfois il plaignait son apprentie qui était bien la seule à devoir supporter ses effluves. Et puis cela l'amusait, et puis il riait de sa voix grinçante et parvenait difficilement à calmer ses spasmes qui lui faisaient mal. Il ne savait pas pourquoi il riait. Il riait c'était tout, et cela le changeait. Pourtant son hygiène était impeccable, simplement les aléas de sa vie de soignant l'avaient transformé en une réserve ambulante du point de vue de l'odeur, ce qui le rendait plutôt douteux. Son physique d'apollon n'y était pour rien bien évidemment. Il avait fini par, après avoir fait tomber « par inadvertance » un chaton qui passait par là, se lever et sortir du camp sans rien dire à personne. Même la sentinelle n'avait pas eu le droit à un seul mot. Mais ils commençaient à reprendre l'habitude. Il s'était absenté trop longtemps. Ce qui lui rappela le manque qu'il éprouvait et cette impression qu'il ne serait plus jamais entier. Cela le mit dans une rage noire et silencieuse, le genre qui se gravait sur son visage et que même le dernier des idiots aurait reconnu. Aussi lorsqu'il revint au camp, chargé de produits mais toujours d'humeur massacrante, personne n'osa l'approcher. Comme elle avait été morose cette journée à ranger sa réserve dans un silence quasi religieux. Il n'avait pas eu envie d'instruire celle qu'on appelait sa protégée. Pas aujourd'hui, il n'en avait pas eu la force. Si elle était l'un des rares individus qu'il supportait plus de cinq minutes, parce que son caractère infernal l'amusait, il n'était pas toujours disposé à lui enseigner quoique se soit. Parfois il se contentait de lui lancer un « Regarde et apprend », sec au possible. Il avait rejoint sa couche aux premiers signes du soir, lorsque les ombres redescendaient enfin sur eux. Il aimait la nuit, il aimait sa cape obscure et la discrétion qu'elle lui procurait, c'était comme retrouver une vieille amie après des lunes d'absence, mais une amie à qui il savait toujours quoi dire, au creux de laquelle s'endormaient ses peines.

Quelque chose remue. Quelque chose peine et avance dans le noir, s'introduit dans sa tanière sans avoir demandé l'autorisation. Cette chose ne lui plaît pas, il croit sentir le sang depuis son nid de mousse miteux, il devrait le changer mais il compte bien demander à l'apprentie de le faire. Son talent ne saurait supporter une tâche si dégradante. Non ? Son odorat ne l'a jamais trompé. C'est bien du sang, du sang et son cortège de parfums à la lourdeur de l'acier, il se souvient sans mal de ce goût métallique incroyable, de sa peau poisseuse lorsqu'il joue au corps-à-corps avec ses patients, lorsqu'il s'arque-boute au dessus d'eux, essayant d'atteindre les plaies les plus improbables.
Tendu, il attend, prêt à bondir comme le serpent qu'il est. Nuage Dansant dort dans le fond, il est en première ligne, il en a décidé ainsi depuis qu'elle s'est installée avec lui. Ayant horreur des contacts physiques il s'est évidemment placé le plus loin possible d'elle. Il repense à ce guérisseur qui dormait contre son apprentie, ils étaient si proches que cela lui avait fait se poser d'étranges questions, formulées à voix haute lors d'une Assemblée mémorable d'ailleurs. Et il faut dire que son séjour chez les bipèdes a imprimé chez lui un côté claustrophobe, l'air frais et le chant de la nuit tout près de ses oreilles immenses sont comme un baume au cœur. Malgré les frissons.

Une voix retentit. Qu'il reconnaît aussitôt, sa mémoire aidant. Pourtant il ne remet pas tout de suite de visage sur ce timbre si jeune. Ses yeux s'ouvrent d'un coup et deux iris jaune passé se braquent instantanément sur l'intrus dont le nom surgit enfin dans son esprit. Nuage Ambré. Un jeune plutôt discret, qu'il ne voit que rarement. Les questions se bousculent sous le crâne nu du guérisseur. Mais celle qui revient le plus souvent fait battre son cœur plus vite. Pourquoi le novice est-il couvert de sang ? Il tend l'oreille. Pas d'attaque à première vue. La lune se cache derrière une montagne de nuages, il ne voit pas grand chose. Ses yeux se plissent, engloutissant un nombre incalculable de veines bleutées dans les replis infinis de sa peau blafarde. Il est déjà debout, penché au dessus de Nuage Ambré, il laisse déjà courir son nez sur lui, guettant les blessures qui se dissimuleraient dans la forêt de son beau pelage. Il est presque jaloux. Une odeur lui parvient. Secrète, maligne, elle s'échappe mais il la rattrape en collant son museau dans le cou de Nuage Ambré. Un autre mâle, un mâle qu'il n'aurait pas dû croiser. Mais il garde le silence, horrifié par le doute. Mais plein d'espoir aussi.
Soudain il fait demi-tour, flanque un coup de patte à Nuage Dansant, bien placé entre les côtes qui se soulevaient doucement.

« Lève toi. Jette un œil, sors l'ail sauvage et mâche-le. Désinfecte. »

Il regarde à peine Nuage Ambré qui ne tient plus debout, il s'empresse de dérouler son stock de toile d'araignée, il préfère s'en charger, convaincu d'être plus soigneux qu'elle. Ses dents brisées, puis ses griffes, déroulent, déroulent, déroulent, comme pour trouver la sortie d'un labyrinthe.

« Parles »

Puis se tournant vers Dansant :

« Nous faudra du mille-feuille, pour la cicatrisation, plus tard »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1762
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Jeu 21 Jan - 21:27

« NUAGE DANSANT »
Out of my head.

Le silence est total. Lourd, pesant, il me plaque au sol sans m'autoriser le moindre mouvement. C'est comme si tout d'un coup, le Grand Rocher m'écrase sur place. Mais ma litière est tellement confortable que cet instant est délicieux. Des petits frémissements parcourent mes muscles engourdis au fur et à mesure qu'ils se détendent. Pelotonnée sur moi-même je respire profondément, apaisée. L'odeur familière des herbes médicinales, amère et sucrée s'imprime sur ma langue. Même la respiration rauque et sifflante de la momie qui me sert de mentor ne me dérange pas, étonnement. Cachée sous la cape nocturne je me sens vraiment bien. Mes pensées dérivent lentement, mais j'oublie la précédente dès qu'une nouvelle apparaît. Il faut bien avouer qu'elles sont toutes futiles et indignes d'un intérêt approfondi. Ma vie actuelle est calme, répétitive et affreusement ennuyeuse. Je regrette presque la voie de guérisseuse que j'ai choisie. Quand on est guerrier, chaque jour est neuf, on ne vit que des débuts. Il y a les entraînements au combat, les patrouilles frontalières ou encore les expéditions de chasse. Je n'ose même pas me l'avouer à moi-même mais quand je vois les novices rentrer le soir les yeux pleins d'étoiles et le pelage plein de boue je n'éprouve plus le même dégout qu'avant. Bien que je la réprime aussitôt, c'est bien une pointe d'envie que je sens naître dans ma gorge. Alors que je rêvais d'une vie pleine d'orgueil et de paresse je me rends compte que mes aspirations ont peut être changées. Chaque jour j'ai le choix entre tirer mes plantes, trier mes plantes ou bien... devinerez-vous ? Trier mes plantes. Le seul félin que je côtoie c'est cette chose hideuse qui ressemble plus à un vers de terre qu'à un chat. Et je m'excuse auprès des vers de terre, je ne voulais point les offenser. Comment voulez-vous apprécier votre quotidien alors qu'une telle tâche vous bouche la vue ? Et bien c'est la question que je me pose chaque jour.

Alors que les réflexions s'enchaînent, mon esprit s'embourbe de plus en plus, et tout comme mon corps, devient pesant. Un soupir de bien-être m'échappe alors que je sens le sommeil m'engloutir avidement. Une demi-seconde plus tard, un violent coup dans les côtes m'arrache un grognement sourd. Qui ose ? L'odeur pestilentielle de mon mentor m'envahit les narines et me fait tousser. Qu'est-ce qu'il me veut celui-là. Un ramassis d'ordre s'abat sur moi et une seule réponse nait dans mon esprit. Ta gueule. Les sens encore endormis je relève la tête, les yeux bouffis de sommeil et note tout d'abord que la lune est haut dans le ciel noir. Les étoiles, petites lueurs blanchâtres, colorent la grande toile sombre comme des tâches de peintures. J'ai dormi plus d'une demi-seconde donc. Une seconde alors je pense. Du moins c'est le ressenti que j'ai dans les pattes qui sont toujours, si ce n'est plus, pondéreuse que tout à l'heure. Puis je baisse la tête et je vois le Rat penché sur un tas de poil pouilleux. La fragrance métallique du sang m'assaille mais ne suffit pas à me faire lever. Vous savez des trucs comme ça c'est devenu une routine. Ce qui est notable par contre, c'est la tension palpable qui règne autour de mon mentor. Quelque chose a attiré son attention chez le novice. Je le vois nettement à ses muscles tendus et à sa queue qui bat nerveusement la mesure. Une petite part de moi me dit que je devrais me demander pourquoi un novice de notre Clan rentre plein de sang au beau milieu de la nuit. Mais le Camp étant désespéramment calme, ça ne peut pas être une escarmouche ennemie qui l'a mis dans cet état. Ça lui apprendra à jouer trop près du chemin du tonnerre. Bref qu'est-ce que je devais faire déjà moi ? J'ai oublié. Bah tant pis, je m'en fiche je ne compte pas me lever de sitôt. Ma tête s'affale sur mes pattes avant et ma longue queue vient nonchalamment recouvrir mon museau gris. « T'as qu'à le faire toi-même, puisque je dois me contenter de regarder et apprendre. » Ma voix effrontée frise l'indécence mais je n'ai pas besoin de vous expliquer que j'en ai rien à faire. Puisqu'il ne veut pas m'expliquer les choses, il n'a se débrouiller seul ce tas de crasse. S'il croit que c'est amusant de passer des journées entières à le regarder s'occuper de tout parce qu'il n'a pas envie de se donner du mal à m'expliquer la base de notre profession. Aucun problème. Mais qu'il assume. « Et puis tu as l'air teeeeeeeeeeellement intéressé par ce qui arrive à Nuage Trucmuche que tu peux bien te débrouiller seul. » Un rire goguenard monte dans ma gorge. J'avoue être plutôt fière de ma réplique. Il est évident qu'il ne va pas se laisser faire mais franchement je n'en ai rien à faire. Qu'il vienne que je lui arrache les moustaches. On va bien rire.

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Dim 24 Jan - 17:29

Enfin. Nuage Ambré ne pouvait plus tenir debout. Le sol, bien que dur et inconfortable, lui suffisait largement pour pouvoir enfin se reposer quelques instants. Toute la douleur à laquelle il n’avait pas pensé en rentrant, trop préoccupé par ce qu’il venait de se passer, survenait soudain dans ses pattes et ses blessures. Il lui semblait qu’il allait s’endormir à n’importe quel moment, ou bien s’évanouir, il ne savait pas. Mais il ne pouvait pas, il fallait qu’il parle à Présage de Rats. C’était la seule chose que Jeu Macabre lui avait demandé. En plus de sa douleur, sa tête lui tournait tant il était fatigué par la soirée et les questions qu’il se posait. Il ne comprenait juste pas, pourquoi l’avait-il aidé ? Pourquoi ne l’avait-il pas tué comme cet autre apprenti ? Tout d’un coup, tout ce qui était fondé sur l’ex-lieutenant et son passé, ce qu’on lui avait raconté chaton, semblait s’effondrer. Il ne savait plus qui croire, les dires du Clan ou sa propre raison ? Pour lui, Jeu Macabre n’avait rien eu d’un meurtrier ce soir-là. Aucune provocation, pas d’attaque, il n’avait même pas essayé de le chasser du territoire où le jeune apprenti était parti se perdre. Il lui semblait qu’il ne pourrait jamais vraiment connaître la vérité, ou bien la comprendre. Peut-être… Peut-être qu’il pourrait un jour lui demander directement ? Nuage Ambré lâcha un long soupir, il venait d’échapper à la mort et de rencontrer un potentiel traître dangereux et sa première idée était d’y retourner. Mais… Pourquoi pas ?

Le novice sentait et entendait le guérisseur se lever et bientôt son museau froid vint parcourir sa fourrure. Il s’obligeait à respirer longuement pour supporter la douleur et rester calme alors que de temps en temps il serrait les dents lorsque le Rat touchait une de ses blessures. Il se laissait faire et ne disait rien tant qu’on ne lui demandait rien, il voulait juste se laisser aller quelques secondes. Soudain, le museau du soigneur s’enfonça plus profondément entre les poils de son cou et le cœur de Nuage Ambré se mit à battre plus rapidement. Etait-ce l’odeur du chien ou celle d’une de ses blessures qui l’intriguait tant ? Ou bien… Celle de Jeu Macabre ? Il resta silencieux et bientôt Présage des Rats partit réveiller son apprentie afin qu’elle l’aide. Le novice entendait l’aîné lui donner des ordres sèchement et il sursauta lorsqu’il s’adressa à lui. Il balbutia et quand il se prépara à commencer son récit, Nuage Dansant le coupa. Apparemment ces deux-là ne s’entendaient pas très bien. Il fut étonné par un tel manque de respect mais ce n’était pas ses affaires, il n’avait pas à s’en préoccuper. Cependant, son oreille se tendit lorsqu’il entendit l’apprentie le nommer Nuage Trucmuche. Il grommela doucement :

« Nuage Ambré, je m’appelle Nuage Ambré… »

Sans attendre la réplique que le mentor allait sûrement envoyer, il reprit d’une voix plus forte, histoire qu’on s’intéresse un peu à lui tout de même. Il n’avait pas fait tout ce chemin juste pour les entendre se disputer. Il était d’habitude discret et n’intervenait pas quand on ne l’invitait pas à le faire ou qu’il n’y avait pas un silence complet mais là c’était différent. Il était épuisé, souffrant et il ne souhaitait qu’une chose, que cette soirée se termine.

« Présage des Rats, c’est vraiment important. Je… Je me suis perdu en dehors de notre territoire tout à l’heure et, et je… J’ai… J’ai rencontré Jeu Macabre. Ce n’est pas lui qui m’a infligé ces blessures ! Il… Il y avait ce chien énorme qui nous a sauté dessus et je… Je… »

Son cœur battait la chamade alors qu’il revivait l’horrible confrontation et qu’il sentait ses blessures s’animer une à une, au fur et à mesure que les images des crocs et des énormes pattes du molosse passaient devant ses yeux. Il cligna des yeux pour réprimer les larmes qui montaient et souffla longuement pour se calmer. Il jeta un coup d’œil à Nuage Dansant qui plus loin, ne perdait rien de l’échange. Il n’avait pas vraiment envie qu’elle entende tout, ce n’était pas ses affaires. Il plongea donc son regard dans celui du guérisseur qui s’occupait de ses blessures et reprit d’une voix plus faible afin que lui seul puisse entendre.

« Il m’a aidé. Nous avons combattu le chien ensemble et nous… Nous avons réussi. Mais nous sommes tous les deux blessés, il… Il a besoin de ton aide. »

Après ses dernières paroles, il laissa sa tête se reposer à nouveau sur le sol et soupira. S’il voulait en savoir plus, il fallait qu’il lui laisse un moment. Il lui dira tout, mais il devait calmer ses pensées.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Présage des Rats
MacModo.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1482
Age : 21
Date d'inscription : 28/02/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Lun 25 Jan - 0:17

FORCES BEYOND. feat. Présage des Rats & Nuage Dansant & Nuage Ambré
«Everything changed when the birds came
 
« Le regarde pas, tu ferais des cauchemars...

L'arrogance de l'apprentie lui hérisserait le poil s'il pouvait se targuer de posséder l'ombre d'un pelage. Parfois, c'est-à-dire quand elle parle, il ne la supporte pas. Elle ne le comprend pas et ne cherche pas à le comprendre. Cela l'amuse presque, que fera-t-elle quand il sera mort et que le Clan aura besoin d'elle ? Mais il s'en moque presque, il n'y a que le jeune chat qui l'intéresse réellement, ses blessures. Et puis cette odeur, ce parfum qu'il a senti des milliers de fois, qui envahissait le camp, qui faisait presque fuir les pauvres novices qui avaient la malchance, ou la chance, de l'avoir pour mentor. Jeu Macabre. Il en est sûr, il n'y a pas de doute possible. Mais un horrible doute le prend, se pourrait-il qu'il s'en soit prit à l'apprenti ? Se pourrait-il qu'il vienne de briser tous les espoirs que le Rat fondait en lui ? Le monde tournerait-il vraiment à l'envers ? Mais il continue de se taire, applique une première couche de toile puis reforme une boule qu'il pose près de lui avant de lancer, du côté de Nuage Dansant :

« Ne manque pas de respect à ceux qui se battent. On pourrait te couper les griffes sans que cela change rien pour le Clan. Les siennes sont utiles, regarde son sang, le tien risque de ne jamais couler. »

Il crache sa phrase avec dégoût, que connaît-elle de la douleur elle qui est jeune, belle et en sécurité dans sa tanière à lui, loin de la guerre, loin des cris ? Rien elle ne sait rien. Mais elle saura bien assez tôt. Même les guérisseurs n'échappent pas à la violence, elle les frappe de plein fouet. Eux sont les anges tristes qui errent sur les champs de mort, eux sont ceux qui réparent ce qu'on a inutilement brisé. Eux sont ceux qui comptent les vivants. Et puis, avant qu'il ait pu dire quoique se soit d'autre ou même aller chercher la jeune impertinente pour la traîner par la peau du cou, un nom claque comme un serpent dans l'air et le soigneur se fige en plein geste, statue de peau et de plis, ses griffes jaunâtres plantées dans la terre meuble de son antre. Un millier de questions fusèrent sous son vieux crâne. Il se demande ce qui a pu pousser un apprenti à sortir seul, en douce, encore des intrigues ? Il poserait la question si la situation n'était pas si grave. Il se demande si le chien est toujours là, s'il rôde, il pense aux bipèdes, frissonne un instant.

Il imagine presque Étoile de Mystère et sa paranoïa du moment surgir d'un buisson pour les forcer à parler de quelque chose dont ils ne sont pas sûrs. Elle le ferait exécuter si elle le voyait, il n'en doute pas. Pourtant il est impossible qu'il ait tué Nuage Légendaire. Jeu Macabre pouvait être violent, mais toujours avec un honneur maladif, toujours avec la gloire à l'esprit, la vraie, celle qui fait chanter les louanges, pas celle qui alimente les histoires effrayantes des anciens. Nuage Ambré est épuisé, il le voit à ses tremblements, à la peur dans ses yeux mêlée d'une lassitude extrême, il a dû se battre pour sauver sa vie, peut-être pour la première fois et cela l'effare. Puis soudain il parle plus doucement, comme pour une confidence et Présage des Rats aime ça, il aime être le gardien plus ou moins fiable d'un secret. Parce que les secrets donnent le pouvoir. Il penche sa tête et laisse les mots déferler dans son oreille immense. Il hoche la tête patiemment, le temps que le petit formule sa pensée. Il ne dit rien pourtant, rien qui n'ai le moindre rapport avec ce qu'il vient d'entendre. L'ancien lieutenant a besoin de son aide. Cela lui ferait presque plaisir. Pas de le revoir, ni même de l'aider, non. Il se moque de l'amitié du renégat. C'est la dette éternelle qui l'intéresse, une telle opération serait si risquée, si interdite, que jamais Jeu Macabre ne serait capable de lui renvoyer la pareille. Les choses deviennent intéressantes. Il a hâte, le Rat a hâte de se rendre indispensable. De payer ce qu'il devait. Il se voit déjà, glissant dans la nuit, sifflant diffusant son venin moqueur en même temps que ses remèdes. Comme il rit intérieurement, comme le destin est cruel.

Il fourre de nouveau son museau dans le pelage si particulier du novice, dans un silence religieux. Puis Présage des Rats laisse son art parler pour lui. Ses gestes sont précis, presque mécaniques, il l'a fait des milliers de fois, il connaît les corps par cœur, il connaît le sang. Les blessures sont des cœurs palpitants, ils pulsent, chauffent, s'ouvre et se ferment, il suffit de les écouter. Il a besoin d'aide cependant.

« Nuage Dansant, enterre une seconde ta rancœur et viens, que je te montre, quatre pattes ne seront pas de trop »

Il n'attend pas qu'elle bouge, il sait qu'elle voit, elle n'aura qu'à se rapprocher si elle daigne l'accepter et mettre de côté sa fierté démesurée.

« Les blessures vivent. Chacune demande une attention particulière. On a des morsures, quelques griffures aussi, tu remarque que les sillons sont larges et qu'un chat n'aurait pas pu infliger ça. Tu dois dérouler la toile le long des membres du bout des griffes pour qu'elle ne s'emmêle pas, tu ne risque pas de la casser, ces bestioles sont douées question solidité. Procède par petites pressions pour qu'elle colle au pelage sans trop appuyer histoire que ce monsieur ne t'étripe pas. J'aimerais que tu l'applique sur les griffures, moi je vais poser un cataplasme sur les morsures les plus profondes. Je crois que les os sont saints»

Il se détourne et trouve ce qu'il cherche, tout en comptant son stock d'un œil, tâchant de prendre une décision quant à Jeu Macabre qui doit agoniser, là quelque part, il mâche d'un air absent ses feuilles au goût amer.

« Tu peux parler devant elle. Elle n'est pas toujours agréable mais elle partage ma vie. Presque une compagne » il sourit d'un air carnassier un jetant un regard en coin à l'apprentie qui doit être révulsée de l'idée.

« Dis moi tout maintenant »


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1762
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Mar 2 Fév - 14:08

Ah oui Nuage Ambré c'est vrai, merci pour la piqure de rappel morveux. Vous devez penser que je suis méchante de ne pas retenir mais son nom mais vous savez, la plèbe est tellement nombreuse que si je devais prendre le temps de mémoriser tous leurs noms je n'aurais pas fini. La voix du petit chat transpire de fatigue mais je n'éprouve aucun remord à le laisser ainsi. Le bureau des plaintes c'est chez Présage des Rats. Celui me tance d'ailleurs plutôt sévèrement. Sa remarque m'arrache un rire amer, presque dédaigneux : « Quelle chance avons nous, qu'une si vaillante petite chose nous défende. Je suis sûre qu'à l'heure qu'il est, la forêt toute entière tremble de terreur. » C'est alors que boule de poils prononce un nom. Un nom que depuis longtemps je n'avais plus entendu. Un nom qui me fait malgré de moi bondir hors de ma litière, soudain parfaitement éveillée. Jeu Macabre. Apparemment il y aurait eu un chien en plus dans la rencontre. Quel idiot ce guerrier d'avoir risqué sa vie pour un être aussi insignifiant. Pourtant un sentiment de soulagement immense s'installe en moi. Jeu Macabre est bon. Ma réaction a dû être trop brusque car le novice me jette un regard peu sympathique et reprend à voix basse si bien que je n'entends plus rien de ce qu'il murmure dans l'oreille de mon mentor. Un grondement sourd sort de ma gorge et mes griffes s'enfoncent dans le sol mou. Pour qui il se prend se tas d'os pour me cacher des choses ? Mais j'oublie vite Nuage Ambré pour me perdre dans mes pensées. Où est notre ancien lieutenant à présent ? Va-t-il bien ? Comment réagirait Etoile de Mystère si elle le savait non loin d'ici ? Elle enverrait une patrouille pour le finir à coup sûre. Quelle idiote celle-là, je suis sûre que même les taupes ont une meilleure vue qu'elle. Dans toutes mes veines se déverse un torrent d'adrénaline que je ne peux pas contrôler. C'est alors que Présage des Rats m'appelle en renfort. Enterrer ma rancoeur ? Quand je le regarde il a l'air sincère. Je comprends alors que si ce qui captait tant son attention il y a quelques minutes devait sans doute être l'odeur du banni. La question à se poser à présent est pourquoi mon mentor possède-t-il un tel intérêt pour le matou couturé de cicatrice ? Car il en faut beaucoup pour qu'il semble autant affecté. La curiosité nait en moi.

Retenant un soupire je me dirige à vers eux et m'assoit à ses côtés. Je constate en quelques secondes son état et note qu'une première couche de toile a déjà été installée sur les blessures pourpres. J'écoute attentivement les conseils puis me lève et me dirige vers notre réserve de toile, déterminée à prouver ma valeur ce soir. Je n'en peux plus de cette vie monotone. Si être un peu moins insupportable doit être le prix pour que l'ennui cesse alors je suis prête à le payer. J'enroule avec attention les toiles d'araignées autour d'une de mes pattes avant et retourne vers eux en boitillant, m'asseyant à une distance un peu plus respectable de Présage des Rats pour pouvoir respirer par la truffe. Je commence à peine à dérouler ce qui servira de pansement qu'une phrase de mon mentor m'arrache un grincement de dent. Ma gentillesse à des limites. C'est plus fort que moi il faut que je réplique, hors de question que je laisse une telle chose me marcher sur les pattes, ma gentillesse a des limites. « C'est donc pour ça que tu ne te laves jamais, tu attends que je te fasse la toilette, mon amour. » Mes yeux gris sont toujours rivés sur les morsures, il ne vaut pas la peine que je le regarde. Leur taille est impressionnante, je ne pensais pas qu'un chien pouvait faire tant de ravage. J'imagine en frissonnant la taille du molosse. Mon front se plisse de concentration alors que je panse méticuleusement les blessures. Je sens son sang battre sous mes pattes et je comprends alors l'expression du guérisseur. Celui-ci encourage d'ailleurs notre patient à se confier à lui, à nous. Je meurs d'impatience d'en savoir plus mais je me force à garder un air détaché. Si le fait que je sois restée fidèle à Jeu Macabre n'est pas méconnu parmi les miens, je ne tiens pas à montrer à quel point mon intérêt pour lui est élevé afin de ne donner à personnes des armes contre moi. Au fond, j'ai des dizaines de question à lui poser : où est-il maintenant, est-il blessé, pourquoi était-il si près de notre territoire ? Mais je me mords la langue afin qu'aucun mot ne s'échappe de ma gueule. Bon sang dépêche-toi de parler Nuage Ambré. J'ai retenu ton nom, tu me dois bien ça !

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Lun 8 Fév - 19:15

Nuage Ambré se doutait que cette soirée n'aurait pas aucune incidence sur sa vie et son futur, qu'il soit proche ou lointain. Déjà il était sorti du camp seul en pleine nuit, première faute qui lui vaudrait bien une punition de la part de sa meneuse. Ensuite il avait rencontré le chat que personne ne devrait croiser et avec qui il fallait encore moins discuter. Il revenait blessé, changé et marqué. Il ne pouvait pas parler de cette rencontre avec Étoile de Mystère. Le bannirait-elle ? Quel serait son châtiment ? Il ne préférait pas l'imaginer, il devrait à tous prix demander à Présage des Rats et Nuage Dansant de ne pas parler de cette histoire. Personne au camp ne le croirait de toute façon. Le fameux Traître qui avait tué une pauvre apprentie et qui avait tenté de trahir son chef, aider et sauver un apprenti comme lui ? On lui dirait qu'il avait rencontré quelqu'un d'autre ou qu'il délirait. Pourtant l'odeur de l'ancien lieutenant collait toujours à sa fourrure, mélangée à celle du molosse. Si quelqu'un la découvrait, on l'accuserait de se rallier à Jeu Macabre. La tête de Nuage Ambré tournait, pourquoi tout était si flou... Il ne croyait plus à l'histoire effrayante du passé du vétéran mais il ne savait pas ce qui était vrai ou faux. Si tout cela était un mensonge, un malentendu ? Si Étoile de Mystère avait été aveuglé par le chagrin et l'incompréhension ? Et si... Elle avait fait une erreur ? Le jeune apprenti avait du mal à formuler cette idée. Pour lui, son chef possédait un savoir et une sagesse immense qui ne lui permettaient pas de faire d'erreurs. Pourtant cette histoire n'avait plus aucun sens, Jeu Macabre ne pouvait pas être si mauvais sinon il l'aurait tué. Il ne serait pas là pour penser à tout ça.

Le guérisseur l'avait écouté et entendu, il pouvait enfin se reposer quelques instants le temps qu'il soigne ses blessures. Il sentait son museau froid s'enfoncer à nouveau entre ses poils, dénichant les multiples blessures. Nuage Ambré ne prit pas en compte la petite pique de Nuage Dansant, bien trop fatigué pour s'énerver ou protester. Bientôt, Présage des Rats appela l'apprentie en renfort et Nuage Ambré écouta ses explications avec la plus grande attention. Il était peut-être apprenti-guerrier, savoir quelques rudiments pour pouvoir soigner les blessures lui serait toujours utile. Après tout si un de ses camarades avait besoin d'aide en urgence ou qu'il était seul et incapable de trouver un soigneur, il pourrait se débrouiller. Le novice se rendait compte du savoir immense des guérisseurs et les respectait d'autant plus pour cela. Ils devaient retenir chaque plante médicinale, chacune de leurs propriétés et trouver la meilleure solution le plus rapidement possible. A côté de ça, son apprentissage lui semblait bien facile, il ne faisait que renifler, se battre et chasser. Mais tous les postes étaient importants, s'il n'y avait pas de guerrier, il n'y aurait pas de guérisseur. Le jeune félin sentait Nuage Dansant lui appliquer d'autres pansements de toiles d'araignée alors que l'aîné semblait se déplacer pour aller préparer un autre remède. Il rigola doucement en écoutant ces deux-là se provoquer mutuellement. Ils ne s'entendaient peut-être pas et n'était sûrement pas les guérisseurs les plus doux, Nuage Ambré savait qu'ils avaient besoin l'un de l'autre, que l'idée leur plaise ou non. Il reprit un air sérieux alors que Présage de Rats lui demanda de lui raconter les détails. Pendant quelques secondes, il resta figé les yeux dans la vague en essayant de se remémorer chaque instant de la soirée tout en cherchant ses mots.

« Et bien pour commencer, je suis sorti du camp en croyant que mon frère avait disparu... J'ai essayé de suivre sa trace bien que cela ne me menait nulle part et je suis arrivé dans un lieu inconnu, au-delà de nos frontières. C'est... C'est à ce moment que Jeu Macabre est arrivé. Il est sorti de l'ombre pour s'exposer sous la lumière de la lune, j'ai... J'ai cru qu'il allait m'attaquer, que c'était la fin. »

N'importe quel apprenti aurait fui ou se serait inconsciemment jeté sur lui dans l'espoir de pouvoir s'échapper par la suite. Mais pas lui. Paralysé par la peur, il s'était décidé à résister et à mourir de sa patte s'il le fallait, une réaction toute aussi inconsciente.

« Mais non, je... crois qu'il a essayé de m'expliquer qu'il ne m'attaquerait pas ou de me faire croire qu'il n'était pas Jeu Macabre jusqu'au moment où le chien nous a attaqué. Il était horrible, énorme, un vrai monstre... Je ne sais pas pourquoi, je n'ai pas essayé de fuir à ce moment. Je suis retourné l'aider. »

Il n'aurait jamais eu le courage de laisser un chat se faire terrasser alors que lui serait en train de fuir comme un lâche. Que se soit un ennemi ou non.

« Après quelques attaques, le chien s'est retourné contre moi et je me suis retrouvé exposé, il aurait pu m'achever d'un coup si Jeu Macabre ne m'avait pas sauvé... Le temps de me reposer et de reprendre mes esprits, je suis retourné à l'attaque pour rendre la pareille à notre ancien lieutenant qui était en mauvaise posture. Je... J'étais étourdi, je ne sais pas trop ce qui s'est passé ensuite. Il me semble que Jeu Macabre s'est encore un peu battu avant que le chien rejoigne son bipède. »

Il déglutit en repensant à la mâchoire de l’énorme bête et renifla une morsure qu'elle lui avait infligé, maintenant entouré de toiles d'araignée. Il soupira, quelle chance il avait eu...

« Lorsque je l'ai rejoint, il m'a indiqué le chemin du retour et c'est à ce moment qu'il m'a demandé de te dire qu'il fallait que tu sortes, sûrement pour le rejoindre. Présage des Rats... Pourquoi m'a-t-il aidé et laissé en vie si c'est un Traître, un tueur ? Je ne comprends rien à toute cette histoire, je... Il ne m'a pas semblé hostile... Pourquoi moi ? »

Il passa son regard du guérisseur à l'apprentie qui avait aussi écouté tout son récit, sa respiration s'était un peu accélérée alors que tout se mélangeait toujours autant dans sa tête. Il plongea son regard bicolore dans le jaune perçant de celui du Rat.

« Est-ce qu'il y a quelque chose qu'on ne sait pas, qu'on ne nous a pas dit ? »

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Présage des Rats
MacModo.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1482
Age : 21
Date d'inscription : 28/02/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Dim 14 Fév - 14:58

FORCES BEYOND. feat. Présage des Rats & Nuage Dansant & Nuage Ambré
«Like a back that hides a knife
 
«Ses os transpercent sa peau comme les mensonges son souffle.

Il ignore l'énième raillerie de son apprentie et se contente de sourire tout en mâchant, cela lui donne un air à la fois atroce et grotesque, ses yeux immenses agrandis par l'amusement, aussi jaunes que ses dents, c'est une figure comique terriblement triste lorsque l'on sait qu'il ne s'agit pas d'un masque, c'est un visage avec lequel il vit. Il sent sa novice se raidir sous l'excitation et la curiosité. Il a vu comme elle regardait l'ancien lieutenant, il a vu qu'il était l'un des rares à qui elle accordait autre chose que du dédain. Voilà le mentor qu'il lui aurait fallu, voilà qui était digne d'elle. Présage des Rats se mord la langue sous la jalousie, pas parce qu'elle râle en permanence, pas parce qu'elle le déteste, mais parce que lui n'a rien de désirable, même pas ses talents, tout le monde se fiche des guérisseurs, personne ne chante pour eux, on ne chante que la bataille et les morts.
Il sait qu'il devra parler à Nuage Dansant au plus vite, il connaît sa sympathie pour Jeu Macabre et tout le monde a dû la remarquer. Mais elle doit faire attention, les temps sont troubles, il y a des menaces dans les sourires, des ennemis derrière chaque ami. Certains pourraient être prêts à dénoncer le guerrier pour une faveur de leur chef, il n'en doute pas, lui-même serait parmi eux s'il ne savait pas qu'il peut obtenir bien plus en aidant le paria.
Il observe son Nuage personnel appliquer ses conseils et hoche la tête d'un air satisfait. Comme quoi elle peut se rendre utile. Sa remarque outrée le fait sourire de plus belle.

« Tout à fait, d'ailleurs je trouve que tu me regardes moins ces temps-ci, tu en vois un autre ? »

Pique acérée à l'adresse d'une jeune enfant qui ne pourra jamais vraiment connaître l'amour. Y a-t-elle jamais pensé ? A-t-elle réalisé ce qui l'attendait ? Il n'en sait rien et ne veut pas savoir, après tout il n'a rien demandé. Peut-être un jour s'en plaindra-t-elle, bien qu'il la suspecte d'avoir trop d'orgueil pour cela. Mais ce jour là, malgré son propre désarroi il sera bien incapable de la rassurer. Le Destin est impénétrable et le sien était celui de guérisseuse. Les choses s'arrêtent là, si cruelles qu'elles puissent être.
Le guérisseur a fini. Il recrache son cataplasme sur une feuille large trouvée en terres libres. Personne n'a jamais prétendu que le territoire de l'Ombre regorgeait de plantes médicinales, et encore moins du matériel nécessaire à les conserver ou même à préparer ses onguents.
Souvent il doit s'absenter, parfois très loin, une fois jusqu'à risquer sa propre virilité. Sa mâchoire se crispe au souvenir des bipèdes qu'il aurait bien étripé. Voilà ce que ça faisait de se sentir petit, vulnérable, comme dans sa jeunesse, rien n'avait changé. Rien ne changerait jamais. Non l'Ombre était bien plus réputée pour ses charniers et marais en tout genre, inutiles, dangereux mais parfaits pour qui veut bâtir la légende d'un Clan aussi sombre que son nom. Il lui semble pourtant qu’Étoile de Mystère a apporté un peu de lumière à leur noir passé. Il lui semble qu'ils sont un Clan normal. Et étrangement cela le dérange un peu, lui qui aimait, dans son costume effrayant de peau, se pavaner aux Assemblées, suivis de guerriers sur qui circulaient d'étranges histoires, fausses pour la plupart mais propices à effrayer les chatons. Le clan de l'Ombre mange des chats, le clan de l'Ombre jette les petits aux corbeaux lorsqu'ils font des bêtises, ils vivent dans des charniers et attirent leurs victimes dans les eaux noires. Ridicule, mais très drôle à regarder. En face d'eux venait souvent le Tonnerre, la chevalerie à l'état pur, les guerriers que tout le monde rêvait d'être. Lui crachait sur leur passage, son manque de courage compensé par sa position sacrée de guérisseur.
Il écoute patiemment le récit terrifiant de l'apprenti. Sans un mot. Il imagine tout, le chien, le vétéran qui revient puis Nuage Ambré à son tour et leur lutte désespérée. Pendant un instant il hésite, fixe le jeune avec une expression indéchiffrable. Est-ce un piège pour éprouver sa loyauté ? Sa paranoïa l'empêche de réfléchir correctement, le sang bat à ses tempes à mesure qu'il pèse le pour et le contre. Jeu Macabre pourrait être en train de mourir et c'est tous ses secrets qui descendraient sous terre avec lui. Le Rat veut et doit savoir. Il sent la terreur du petit, ses doutes également, voilà qu'on remet en question la parole et leur chef, elle qui a toute leur confiance. Lui-même a ses propres questions.

« Quelque chose que tu ne sais pas ? » Un petit rire lui échappe. Il ne veut pas réfléchir à la demande de l'ancien lieutenant, pas encore, c'est trop pour lui. Sa voix éraillée résonne dans la nuit sans étoiles.

« J'ai examiné le corps de Nuage Légendaire, je suis revenu peu de temps avant sa mort. Et Nuage Légendaire n'a pas été tuée par un chat si tu veux mon avis. Ses blessures avaient tout d'une mauvaise chute ou d'un choc, rien à voir avec un combat. Bien-sûr j'ai essayé de convaincre notre chef. Mais elle portait sur elle le parfum de Jeu Macabre, comme s'il l'avait traînée sur des kilomètres. Nuage Légendaire était un genre de soleil, le genre qui flambe trop, le genre qui se serait tuée pour aller au bout de ses objectifs, galvanisée par l'attaque de son frère elle aurait fait n'importe quoi. Son petit corps souillé et cette odeur ont été suffisants pour une mère en deuil qui avait déjà son nom de guerrière en tête, qui la voyait déjà sur le Promontoire avec Caresse de l'Aile et Poésie des Ours. Comment croire à son innocence ? »

Il ne répond pas à sa propre question, il sait que Jeu Macabre peut tuer, mais pas une apprentie, encore moins quand elle porte le sang de son Clan.

« Tu es un fils de l'Ombre. Le Jeu Macabre que j'ai connu serait mort pour préserver ta vie. Reste à savoir si ce guerrier là est toujours vivant. »

Il se tourne  vers Nuage Dansant, sachant déjà qu'elle hurlerait de frustration. Mais il n'a pas le choix, ce qu'il s'apprête à faire était contraire à toutes les règles, et surtout il ne peut pas laisser sa propre opprobre s'abattre sur elle, ni laisser Nuage Ambré sans aide.

« Je vais aller le trouver. Nuage Dansant, nous en reparlerons, surveille ta langue, pour Jeu Macabre si ce n'est pour moi. Applique lui le cataplasme. Nuage Ambré ? Fais lui confiance et dis lui ce qu'elle veut savoir ou je le saurais. Faites attention »

Il n'écoute pas une seconde les possibles protestations, il se fiche de ce qui peut se passer, sa décision est prise. Comme un serpent il contourne l'apprentie, se faufile à l'extérieur et utilise un trou caché dans leur barrière végétale, un trou minuscule qu'il a aménagé lui-même au cas où. Il fait froid, pourtant c'est la peur qui le fait frissonner. Pourvu qu'on ne le voit pas, mais le clan est habitué à ses escapades, qui se soucie d'un rat voguant sur les flots noirs en l'absence du soleil ? Mais l'excitation prend le pas et un petit gloussement lui échappe à mesure qu'il avance, suivant la piste qu'à laissé Nuage Ambré. Il se plonge dans la nuit, plantant les deux novices là avec leurs questions.
Lui va trouver des réponses aux siennes.

(je vous abandonne ici et je vais faire mon OS :P )


_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1762
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Sam 20 Fév - 20:32

Présage des Rats ne put pas se retenir de répondre à ma pique. Evidemment. Je lui lance un regard choquée et répond d'une voix mielleuse « Je pensais avoir été discrète. D'ailleurs je vais avoir besoin de tes talents de guérisseur quand je mettrais au monde les chatons que je porte. » S'il pensait me blesser en évoquant l'amour c'était raté. Je suis également fière de cette réplique, lui renvoyant dans la face qu'il est stérile. Des chatons... Rien que d'y penser je frissonne de dégout. Je ne supporte pas ses petites boules braillardes qui passent leur temps à courir partout. Jamais je ne pourrais comprendre la patience des reines, vraiment. Je n'ai jamais pensé à avoir un compagnon. L'amour, quel noble beau sentiment. Et tellement inutile. Il n'apporte que problèmes, conflits et destruction.
Et puis de toute façon aucun mâle n'est assez bien pour moi.

Mais je ne m'attarde pas sur ces pensées. Ma fébrilité augmente de plus en plus au fur et à mesure que le temps passe. Je me demande quel est l'avis de mon mentor à propos de notre ex-lieutenant. Au vu de ses réactions à l'évocation du traître je pense qu'il doit plutôt être du même avis que moi sans pour autant le clamer haut et fort comme je n'ai pas peur de le faire. Dans notre Clan tous sont au courant de mon opinion, surtout Etoile de Mystère. Et je n'ai pas peur des représailles. Enfin Nuage Ambré prend la parole. J’interromps tout mouvement sans m'en rendre compte. Je frémis en imaginant le molosse, ses yeux fous où l'on peut lire l'envie de tuer, ses babines dégoulinantes de bave, ses dents meurtrières. Il faut bien le reconnaître, l'apprenti à eu du courage d'y retourner pour aider Jeu Macabre. A sa place j'aurais sans doute couru pour ma vie. Mais bon après tout, c'est de sa faute si le lieutenant était en mauvaise posture il avait donc intérêt à y aller sinon je lui aurais collé une telle raclée qu'il aurait préféré les dents du chien à mes griffes. Quelle idée de sortir en pleine nuit comme ça aussi ! Faut vraiment n'avoir qu'un demi-cerveau pour faire un truc pareil. Enfin pour une demi portion comme lui ce serait logique vous me direz.
La question que l'on peut se poser c'est qu'est-ce que faisait Jeu Macabre près du territoire du Clan qui l'a renié en pleine nuit ? Est-il désormais un solitaire sans terre ? A-t-il rejoint un autre Clan ? Je secoue la tête, persuadée du contraire. Suite à l'annonce de notre cheffe à l'assemblée, aucun Clan ne pourrait l'accepter. Quelle sorcière, à vouloir ainsi briser la vie d'un guerrier qui l'a tant servie.

Les dernières paroles de Nuage Ambré me font tiquer. Quoi notre lieutenant à besoin de... Présage des Rats ? Mes yeux écarquillés d'étonnement se tournent vers lui, ma gueule légèrement ouverte. Je me contrôle très vite et rebaisse les yeux, recommençant à panser les plaies de notre patient, l'esprit en ébullition. Que c'est-t-il passé entre ces deux-là ? Quelle est leur histoire commune ? Les dernières questions du minimoys m'arrachent un nouveau grincement de dents. Jeu Macabre n'est pas un traître, enfin ! Êtes-vous tous si stupides que vous ne voyez pas plus loin que le bout de votre museau ? Leur cécité me donne envie de hurler. Si je m'écoutais je les rendrais vraiment aveugle moi, ça ne changerait pas grand-chose au final. La rage qui bouillonne en moi est telle que je m'écarte du petit quelques instants le temps de me calmer. J'enfonce mes griffes dans le sol, pétrissant la terre avec furie, les dents serrées. Bon sang qu'est-ce qu'on fait encore là à philosopher ? Pourquoi ne sommes-nous pas déjà au chevet du pseudo traître ? Je lance à Présage des Rats un regard impatient. Son rire capte mon attention. Je suis si tendue qu'un gloussement rauque m'échappe à moi aussi. Il nous explique alors que Jeu Macabre n'a pas tué Nuage Légendaire comme l'avait affirmé notre meneuse. Je n'avais pas examiné le cadavre de la jeune féline mais je me souviens juste de l'odeur du puissant guerrier sur son pelage et de la haine qui noircissait les traits d'Etoile de Mystère. Cette épisode m'avait bouleversée et m'avait fait hésiter. J'avais finalement conclut à un accident, ne parvenant décidément pas à douter de la loyauté de matou. Deux émotions se répandent alors en moi : le soulagement et la colère. Soulagement car je suis sûre à présent de ne pas m'être trompée. De ne pas m'être mise la moitié du Clan à dos pour rien, non pas que j'en ai quelque chose à faire de leur avis. Mon coeur est plus léger quand j'apprends que je n'ai plus à douter de la culpabilité du félin. Mais la colère est également très forte. Mon regard toujours posé sur Présage des Rats se durcit et devient chargé d'éclair. Un grondement sourd fait vibrer tout mon corps quand j'apprends qu'il m'avait caché cela. Mais il ne me regarde pas. Il fixe toujours Nuage Ambré lui expliquant que si Jeu Macabre est toujours Jeu Macabre, il est normal qu'il ne l'ait pas attaqué. En tant normal j'aurais approuvé de telles paroles mais je suis trop furieuse pour lui être reconnaissante de quelconque façon en ce moment. Et je ne suis pas au bout de mes peines.

Il se tourne vers moi, me parle. Me glace. Je me fige sur place, bouche ouverte d'incrédulité. Le temps que je réagisse il se faufile déjà un minuscule trou dans les broussailles environnant notre clairière. Poussant un miaulement de colère je me précipite à sa suite mais il est déjà trop tard, il a déjà filé. Je reste ainsi une longue minute, abasourdie par la vitesse à laquelle les choses se sont passées, espérant pour sa première fois revoir sa sale face et qu'il me dise : Viens avec moi. Mais non. Je pousse un nouveau cri de rage, me précipitant dans notre antre, renversant nos remèdes par terre, les piétinants. Je fonce ensuite sur sa litière, la saccageant à grand coups de pattes, le sang bouillonnant à mes tempes. Je reviens ensuite vers Nuage Ambré, le souffle court, les yeux brillants. Je mets mets à tourner autour de lui, le regard mauvais. Dans ma tête, une seule phrase repasse en boucle encore et encore, de plus en plus fort. Il n'a pas le droit de me faire ça ! Marchant de plus en plus vite je crache : « Je me demande bien pourquoi Jeu Macabre a sauvé un tocard tel que toi. Je ris, méchamment. Tu veux ton cataplasme ? T'as intérêt à répondre à toutes mes questions avant. Je m'assois à côté de la mixture, juste assez loin pour qu'il ne puisse pas la toucher. Je me délecte de ce moment. Présage des Rats n'avait qu'à pas me faire ça. Maintenant c'est le pauvre Nuage Ambré qui paye. Est-ce qu'il portait l'odeur d'un Clan ? »

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Mer 24 Fév - 22:28

Nuage Ambré savait qu'il avait pu captiver l'attention avec son récit. Il ne savait pas pourquoi mais les deux guérisseurs semblaient particulièrement intéressés au cas de Jeu Macabre. Après tout, le novice ne les connaissait pas vraiment et était trop jeune lorsqu'ils côtoyaient l'ex-lieutenant, il ne savait pas ce qui les liait. Il avait la sensation qu'ils étaient les seuls à qui il pouvait parler de lui et de cette aventure, les seuls qui pouvaient l'écouter et comprendre. C'était comme si, juste en ayant prononcé son nom et vu leur réaction, il avait compris que seuls eux auraient peut-être le bon jugement. Il était vraiment de plus en plus fatigué, rien que ressasser les événements de la soirée lui rappelait sa douleur et ses muscles ankylosés. C'était comme s'il les avait vécu une seconde fois. Il espérait qu'il pourrait bientôt dormir, il avait tout dit aux deux soigneurs, peut-être qu'après quelques questions ils le laisseraient tranquille. Avec un peu de chance, Présage des Rats pourrait même répondre aux siennes. De plus il s'était arrêté de le soigner, c'était sûrement fini, ses blessures le faisaient moins souffrir mais pourtant elles lui brûlaient toujours. Cela avait été rapide et Nuage Dansant avait daigné à venir l'aider, ils avaient beau être étranges, ils étaient efficaces.

L'apprenti regardait tour à tour les deux guérisseurs rire, ils se sentaient mal à l'aise. On ne pouvait pas dire que c'était les soigneurs les plus rassurant et doux de la forêt, ça non. De plus, rire ainsi ne pouvait annoncer quelque chose de bon par rapport à ses questions. Présage des Rats l'avait répété d'ailleurs, comme si c'était une question idiote, ce genre de question qu'on ne se pose que maintenant alors qu'on aurait dû le faire il y a bien longtemps. Mais il était encore jeune, il ne pouvait pas tout savoir, encore moins sur l'ancien lieutenant ! Ils devaient bien comprendre ça ! C'est alors que le félin sans poils commença à lui raconter ce qui s'était passé après la découverte du cadavre de Nuage Légendaire. Il écoutait, les yeux brillants, ému alors qu'il n'avait même pas connu l'apprentie. C'était la première fois qu'on lui témoignait de tels événements et il était de plus en plus abasourdi au fur et à mesure du récit. Donc Jeu Macabre n'aurait pas tué la novice ? Si c'était la vérité, tout s'éclaircissait. Nuage Ambré ne doutait pas de son chef, loin de là et comprenait que sous le coup du chagrin et de la colère, elle ait fait une erreur. Mais après tout ce temps, pourquoi cela ne s'était pas arrangé ? Puis le guérisseur lui expliqua que Jeu Macabre ne l'aurait jamais tué, l'aurait protégé coûte que coûte et l'émotion s'empara de lui. C'était ce qu'il avait fait, il l'avait aidé et sauvé. Nuage Ambré était fier de ne pas l'avoir abandonné, d'avoir combattu sa peur en croyant agir justement. Si tout cela était vrai, s'il n'était pas un Traître alors cela changeait tout, pour lui et le Clan de l'Ombre. Mais il était trop fatigué pour y penser maintenant, il aurait tout le temps plus tard.

Présage des Rats leur annonça qu'il partait le rejoindre. Il ne put réprimer un soupir de soulagement, l'ex-lieutenant méritait bien un peu d'aide. Cependant l'idée de rester seul avec Nuage Dansant le laissa perplexe et hésitant, il préférait encore la compagnie de l'aîné que celle venimeuse de l'apprentie. Mais bon, il allait sûrement dormir donc ce n'était pas si grave, juste après deux ou trois questions. Le novice ferma les yeux et se prépara à poser sa tête sur ses pattes lorsqu'un miaulement enragé le fit se redresser immédiatement. Il regarda Nuage Dansant parcourir la tanière pour essayer de rattraper Présage des Rats, sans succès. Il frissonna lorsqu'elle revint en feulant, détruisant des plantes sur son passage et attaquant la couche de son mentor. Le novice avait les oreilles rabattues sur la tête, elle devenait folle ou quoi ? Et puis elle revint vers lui, le transperçant du regard et lui tournant autour comme on pourrait le faire avec une proie. Pendant un instant il se demanda si elle allait l'attaquer et trembla légèrement, il n'était ni à l'aise ni rassuré avec elle. Cependant il se figea, redressa les oreilles et plissa les yeux lorsqu'elle l'insulta. Le jeune chat n'avait plus du tout la même expression, il ne ressemblait plus à un petit chaton apeuré. Il écouta ses menaces sans broncher et continua de la fixer de son regard bicolore encore quelques secondes après sa première question.

« Jeu Macabre a fait ce que chacun devrait imiter et lui ne m'a ni insulté, ni craché dessus. Si tu ne veux pas me soigner c'est ton problème. Puisque tu n'écoutes pas ton mentor, je vois pas pourquoi je devrais faire pareil et répondre à tes questions à sa demande. »

Inconsciemment le novice battit l'air une fois de sa queue touffue avant de la ramener autour de lui et sous sa truffe, après avoir détourné la tête et l'avoir posé devant lui. Il aimerait ce cataplasme et répondre aux questions de Nuage Dansant ne le dérangerait pas. Mais elle lui manquait de respect et agissait comme un chaton alors que lui même ne le faisait plus, seulement une lune après être sorti de la pouponnière. Il voulait juste qu'elle comprenne qu'il n'était pas juste un petit apprenti incapable de se défendre. Il verrait bien comment elle réagirait, lui était fatigué...

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1762
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Lun 28 Mar - 22:11

De prime abord il a l'air peu rassuré et apeuré et je m'en réjouis. Cependant après quelques secondes il semble se reprendre et, à ma grande surprise, il me tient tête, plantant son regard vairon affreux bien de mes superbes prunelles grises. Un instant ça me décontenance et me stoppe dans ma course. Mes oreilles se rabattent en arrière sur mon crâne. Comment ose-t-il me faire un tel affront ce morveux ? Sa tête m'arrive à l'épaule je vais lui faire avaler la poussière vite fait bien fait il ne va rien comprendre. Un grondement sourd monte dans ma gorge alors que je mets tout mon énervement dans mes yeux. Si un regard pouvait tuer il n'y résisterait évidemment pas. Sa réponse insolente me hérisse le poil et je ne peux m'empêcher de feuler, de rage, de frustration. Pour qui se prend-t-il ? Quel plaie les chatons je vous jure, tout ce qu'il lui faudrait c'est une bonne raclée pour lui apprendre le respect ! En plus le chien m'a facilité le travail ! Pour rester dans ma profession je pourrais simplement lui mettre une plante acide sur les plaies. Peut être que là il comprendrait où est sa place le petiot.

Jeu Macabre ne t'a pas insulté ? Avec un chien sur le dos, c'est vrai qu'il n'a clairement que ça à faire. Et puis, t'aurais-je offusqué mon chou ? Tu m'en vois sincèrement désolé. Tu veux un câlin pour te réconforter ? Tu veux que j'aille chercher ta maman ? Elle pourra t'emmener dans la pouponnière là où est ta place, bien au chaud entre Boule de Machin et Petit Bidule. Et tu seras pas le seul à pleurer et geindre comme ça. Un rire moqueur s'échappe de mes lèvres, se changeant en un fou rire bref, alors que je regagne mon petit monticule de cataplasme, soigneusement posé dans une feuille. D'un petit coup de patte, je la pousse encore plus loin de lui, la glissant derrière moi et lâche d'une voix mielleuse : « Tu as raison, je ne voudrais pas t'importuner avec toutes mes questions. Tu dois avoir sommeil pauvre petit bout de chou, je vais te laisser dormir. » Je lui lance un regard faussement tendre, et saisis la feuille dans la gueule. Ca fait mal hein, Nuage Ambré des blessures à vifs ? Les toiles d'araignées ont arrêté le saignement mais elles ne changent rien à la douleur, au contraire elle crée un tiraillement loin d'être agréable. J'imagine avec une grimace la douleur qu'il doit ressentir mais chasse tout remord avec une certitude écrasante.
Il l'a bien cherché.

Je me détourne de lui, ma queue glissant sous son menton pour le titiller puis m'éloigne d'un pas dansant, les hanches oscillant élégamment d'un côté et de l'autre. Certains penseraient que je porte bien mon nom en ce moment. Nuage Ambré doit n'en avoir cure. Mais si cela l'exaspère un peu plus tant mieux. Slalomant entre les remèdes dévastés, faisant tomber d'un coup d'épaule une pile de cerf-feuille étonnamment encore debout, je prends néanmoins soin à ne rien écraser. Tout ranger prendra un temps fou à Présage des Rats. Cependant tout sera réutilisable. Si je suis colérique, je ne suis pas suicidaire. Pour peu qu'une épidémie de mal vert se propage dans notre Clan, sans remède nous sommes tous morts. Et ma loyauté au Clan de l'Ombre est plus forte que tout. Je dis bien ma loyauté au Clan de l'Ombre, pas ma loyauté à Etoile de Mystère. Ces deux choses sont sémantiquement différentes.
Manquerait plus que je lui jure fidélité à elle.
Et puis quoi encore.

Poussant un soupire de plaisir, je me roule en boule dans ma couche, le seul endroit encore intact de notre tanière. Je contemple avec à la fois satisfaction et agacement le bazar qui règne ici. J'aurais préféré que tout reste rangé et que j'accompagne mon mentor. Dans tous les cas, il peut se brosser pour que j'aille l'aider. Et étant donné son manque de poil, ca va être difficile. Ahah. D'une voix un peu forte, histoire d'être sûre qu'il m'entende je lance un dernier : « Bonne nuit Nuage Ambré ! » plein de défi. Puis nonchalamment, je repose la tête sur mes pattes et ferme les yeux, tendant l'oreille.
Un, deux, trois...

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Dim 24 Avr - 21:31

Nuage Ambré ne pouvait pas nier que l'apprentie guérisseuse l'effrayait quelque peu. Après tout il n'avait que sept lunes et commençait à peine à affronter le monde réel et les personnages tous plus différents, intéressants ou bizarres les uns des autres qui le peuplaient. Il n'aimait pas Nuage Dansant. Elle était arrogante, méchante, insupportable et haïssable. Elle n'avait aucune douceur et il se demandait comment elle pouvait être guérisseuse, comment elle-même avait voulu le devenir. Pourquoi ? Pourquoi devenir la personne censée aider, soigner ses camarades si on est aussi... Aussi... Raah. C'était trop de questions pour la petite tête encore ronde de Nuage Ambré. Il essayait de se montrer mature, de ne plus ressembler à un chaton mais il ne pouvait nier la vérité. Il était jeune, avait les coussinets et la peau encore fragiles, le pelage brillant et soyeux, les yeux pétillants. Il voulait apprendre, courir, découvrir, grandir. Tout ce qu'il pouvait se dire actuellement pour se rassurer, c'était que Nuage Dansant faisait partie de son clan, elle ne pouvait pas l'attaquer ou le laisser mourir. Il n'allait pas mourir n'est-ce pas ? Comment en étant encore si jeune on peut être certain que la moindre blessure ne nous tuerait pas ?

Le novice éprouva de la satisfaction à la façon dont Nuage Dansant le regardait alors qu'il lui répondait, au feulement que ses paroles lui arrachèrent. C'était étonnant hein de se faire tenir tête, de voir quelqu'un qui ne baisse pas les yeux devant un caractère aussi ignoble. Le novice était très jeune et aurait bien pu être apeuré mais c'était tellement gros. Son personnage était tellement gros. Il ne se rendait pas compte que c'était peut-être son vrai caractère car elle lui semblait tellement irréel à la façon dont elle agissait, parlait. On aurait dit les caprices de chatons qu'on pouvait voir dans la pouponnière, les caprices même que Nuage Ambré avait pu faire en étant encore plus petit. Il était étonné lui même du plaisir qu'il avait que la dernière image qu'il ait vu d'elle avant de se retourner était une telle frustration. Il n'était pas méchant, ne cherchait pas les ennuis d'habitude. Mais sa façon de le regarder et de lui parler le mettait dans un état de colère mêlé de déception. Il était déçu oui, déçu que tout ce qui se disait à propos d'elle dans le clan était vrai. Et le rire qui commença à la secouer ne fit que l'agacer de plus en plus. Pourquoi riait-elle ? Comment pouvait-elle être aussi insupportable ? L'apprenti fit mine de bouder alors qu'elle lui répondit d'un ton qu'il savait ironique et plein de sarcasme. Il n'avait pas espéré qu'elle s'excuse, ça aurait été un miracle, mais il aurait au moins voulu qu'elle lui réponde, qu'elle fasse quelque chose, qu'elle réagisse. Il regarda du coin de l’œil le remède s'éloigner de lui, en déglutissant mais en gardant son air sérieux histoire de garder un minimum de dignité.

La queue de la féline lui glissa sous le nez lui arrachant un reniflement agacé et il lui jeta un regard noir en la regardant partir. Il lui aurait tiré la langue que ça n'aurait pas été étonnant. Autant la soirée avait été marquante, dangereuse, peut-être traumatisante mais là, ils ressemblaient vraiment à deux chatons. Nuage Ambré en était presque encore un ! Il leva les yeux au ciel en soupirant avant de reposer sa tête par terre, faisant mine qu'il allait se reposer comme elle l'avait dit. Mais ses blessures lui brûlaient, le faisaient terriblement souffrir. C'est comme si une griffe les parcouraient doucement, en prenant soin de ne pas trop rentrer dans la chair mais juste assez pour que cela soit douloureux. Il avait besoin de ce remède, impossible de s'endormir ou même de se reposer comme ça. Mais s'il l'appelait maintenant elle se moquerait encore de lui... Le bonne nuit qu'elle lui lança fit un remonter un grognement dans sa gorge mais il ne releva pas la tête. N'y pense pas, ça va peut-être passer avec le temps... Mais si ça s'infecte ? Est-ce que ça peut s'infecter ? Le jeune félin soupira longuement avant de céder.

« Booon, très bien je vais répondre à tes questions... Mais franchement, fais un effort quoi ! Et ne rigole pas ! »

Bien sûr qu'elle rirait, qu'est-ce qu'il s'imaginait. Étrangement, même lui avait presque envie de rire car la situation était tellement débile... On pouvait voir dans ses yeux que toute trace d’énervement avait disparu, il était encore jeune et naïf après tout. Est-ce que cela ferait changer un minimum son caractère avec lui ce soir ? Alors qu'il avait son attention, il répondit à la première question qu'elle lui avait posé tout à l'heure.

« Je ne crois pas qu'il portait l'odeur d'un des clans... Elle était spéciale, unique. Il doit vivre seul, peut-être que j'étais dans son territoire. »

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1762
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Ven 13 Mai - 17:31

... « Booon, très bien je vais répondre à tes questions... Mais franchement, fais un effort quoi ! Et ne rigole pas ! » J'en étais sûre ! Il n'aura même pas tenu dix secondes le marmot ! Retenant un nouvel éclat de rire, je me prélasse encore quelques secondes dans mon lit si douillet, si confortable. Au fond, je n'ai pas fini ma nuit et la fatigue écrase mes muscles contre la mousse duveteuse. Mes paupières deviennent tellement lourdes d'un coup... Alors que je les ferme, j'imagine Présage des Rats qui doit être à présent aux côtés de Jeu Macabre et cela produit sur moi un électrochoc. D'un coup, je bondis sur mes pattes alors que Nuage d'Ambre reprends la parole. Ah ce n’est pas Nuage d’Ambre ? Bah, c'est pareil. Dommage, pour une fois je pensais avoir retenu un prénom. Ce sera pour la prochaine fois. « Je ne crois pas qu'il portait l'odeur d'un des clans... Elle était spéciale, unique. Il doit vivre seul, peut-être que j'étais dans son territoire. » Portant à ses paroles, une attention non dissimulée j'attrape dans la gueule la feuille contenant le remède qu'il désire sans doute plus que n'importe quoi en cet instant et me dirige vers lui. Il est temps d'arrêter les bêtises, le jeu a assez duré. Je constate l'ampleur des dégâts de ma folie entre traversant mon antre et cela m'amuse et me lasse en même temps. Je viens de donner à mon mentor un nouvel argument pour continuer à me mettre à l'écart de mon enseignement. Si cela continue, cette mauviette sera chef avant que j'ai mon statut de guérisseuse. Peut-être que minus sera meilleur meneur qu'Etoile de Mystère. Ce ne sera pas compliqué ceci dit. Faudra juste faire attention à ce que le vent l'emporte pas quand il sera debout sur le promontoire, il est tellement petit.

M'asseyant à ses côtés, mes pattes avant effleurant son pelage, je parcours son corps d'un regard concentré. D'un petit coup de patte bien placé mais pas douloureux pour lui, je le fais rouler un peu plus vers moi pour pouvoir atteindre toutes ses plaies sans me déplacer. Trempant mes pattes dans la mixture gluante, pleine de la bave de Sans-Poil, je laisse échapper une petite grimace de dégout avant de me mettre à l'œuvre. Le visage soudain apaisé, simplement sérieux, j'applique méthodiquement, avec des gestes précis le remède sur ses plaies béantes. Je le laisse d'abord agir par lui-même, atténuant la douleur puis repasse une seconde couche sur chaque blessure en massant légèrement pour faciliter l'absorption de celui-ci. Je me sens étrangement calme, détendue. C'est si rare que je pratique ainsi ma fonction que j'ai l'impression d'être gauche cependant au vu du visage de l'apprenti qui se détend j'en conclus que ce n'est peut-être pas le cas. Repensant à ses paroles, je me perds dans mes pensées. Si Jeu Macabre avait l'odeur d'un solitaire, c'est effectivement qu'il doit vivre seul... Peut-être a-t-il trouvé un coin ou vivre à l'abri des nombreux dangers de la forêt. Même pour un félin aussi puissant que l'ancien lieutenant, entre les renards, les monstres, les blaireaux et les chiens enragés, vivre seul représente un risque considérable. D'une voix pensive je brise le silence : « Où étais-tu exactement ? Toujours de notre côté du chemin du Tonnerre ? Tu avais franchis les limites de notre territoire ? Je marque une pause, finissant de m'occuper de sa dernière blessure. Ca va mieux là ? Je peux te donner des graines de pavots contre la douleur si tu as besoin, ça t'aidera à dormir. » La rage qui m'animait tout à l'heure a disparu. J'ai simplement l'impression d'avoir été trahie. Vous pouvez en être sûr, Gueule de Rat va m'entendre en rentrant. Ramenant mes pensées sur le malade donc je m'occupe, je renifle les plaies et les effleure du bout du museau pour vérifier qu'elles boivent bien le remède. J'hésite quelques secondes, dansant d'une patte sur l'autre. « Tu veux que je refasse du remède ? Si tu as encore mal, dis-moi. » Je lui jette un regard hésitant avant de regarder à nouveau longuement vers la sortie qu'à emprunté l'autre puant. Serrant les dents, mon regard se durcit. Exaspérée, fatiguée, je commence à en avoir assez de cette nuit qui fut drôle mais aussi éprouvante. Entendre parler de Jeu Macabre me remue toujours beaucoup et la vérité que j'ai apprise m'a retournée complètement. D'une voix redevenue un peu amer je déclare, le regard continuant de fixer désespérément le même point : «Allez, dépêche-toi, j'ai pas toute la nuit. »

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1128
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Jeu 2 Juin - 0:10

Deux chatons, c'était bien ça. L'un faisant du chantage, l'autre boudant et essayant de tenir tête, de ne pas se laisser marcher sur les pattes. Deux chatons se chamaillant et ne voulant pas montrer un signe de faiblesse, essayant d'avoir l'air grand et mature. Mais ici les enjeux étaient bien plus importants, donner des informations afin de recevoir un remède pouvant calmer une douleur insupportable. Et en y repensant, cette situation était vraiment ignoble. Nuage Ambré, un apprenti qui avait à peine sept lunes ne pouvait même pas compter sur la guérisseuse de son propre clan. Elle pourrait le laisser agoniser ici sans bouger la patte.Et pourtant il entrait dans son jeu et oubliait presque l'urgence du moment, sa douleur et les risques. Car oui, aujourd'hui, entre ces deux chats, c'était bien lui qui était le plus proche d'être un chaton et à cet âge-là, on ne prenait pas forcément encore tout au sérieux, on ne restait pas bloqué sur une dispute ou une mauvaise impression. Le novice avait donc vite oublié la violente fureur qui avait animé Nuage Dansant et s'était contenté de répondre à sa question, en espérant que cela suffirait, qu'il pourrait enfin obtenir une récompense plus que méritée. Un cataplasme qui devait lui assurer une patte en bonne santé et une nuit sans trop de douleur. Pas une récompense donc, un besoin.

Le novice regarda du coin de l’œil la jeune guérisseuse revenir vers lui en transportant le remède. Un petit sourire de soulagement s'afficha sur son visage, enfin elle daignait bouger et venir l'aider. A côté d'elle, Présage des Rats semblait être le plus doux des guérisseurs. Et pourtant, il fut étonnement surpris de la douceur des gestes de l'apprentie. Elle le fit se pencher un peu pour pouvoir le soigner plus facilement et s'attaqua à sa tache. Nuage Ambré ferma les yeux et se laissa faire, il était si soulagé... La douleur diminuait progressivement, le piquant parfois lorsque la patte de Nuage Dansant frottait un peu trop fort une blessure encore fraîche mais le tout était supportable. Il commença à somnoler, le monde devenait plus sombre autour de lui, les sons plus diffus et il avait l'impression qu'il pourrait enfin dormir, un repos bien mérité alors qu'il se sentait comme s'il avait voyagé jusqu'au bout du monde. Mais une voix le fit légèrement sursauter et le ramena à la réalité, une nouvelle question de la part de Nuage Dansant.

« Mmh ? Oh euh, je sais pas vraiment... Je ne suis pas passé par le chemin du Tonnerre non, je me suis vraiment enfoncé dans les terres et... Je crois que j'étais dans un bout de forêt. J'avais dépassé le marquage par contre, oui... J'étais vraiment perdu. »

Le souvenir de l'endroit lugubre où il s'était trouvé, la façon dont la carrure impressionnante de Jeu Macabre était sortie au clair de lune qui avait ensuite brillé dans les crocs du chien quelques minutes après le fit frissonner. Il n'oublierait pas cette escapade de sitôt et il espérait que cela ne le hanterait pas trop longtemps dans ses cauchemars. Le jeune chat reposa sa tête sur ses pattes en attendant une quelconque réponse mais bientôt, il se retrouva encore dans un état de semi-conscience. Il ne répondit pas à la proposition de Nuage Dansant, c'était comme si sa langue ne voulait plus se délier pour parler, comme s'il n'avait plus assez d'énergie pour faire le moindre mouvement. Cette fois-ci il avait atteint son maximum. Il était exténué et ne voulait plus lutter contre la fatigue et le sommeil. Il se laissa donc porter doucement dans les ténèbres de la nuit et ne sentit bientôt plus ni le sol, ni ses blessures. La voix de la guérisseuse lui parvint vaguement ainsi que le toucher de son museau entre ses poils mais il ne saisit pas ce qu'elle dit et cela le berça d'autant plus. Une dernière pensée lui vint, une pensée qui lui disait que finalement, Nuage Dansant n'était pas si horrible que ça. Elle avait eu ce qu'elle voulait et avait bien fait son travail, avec douceur en plus. Elle semblait même lui avoir apporter un peu d'attention ces dernières secondes, cependant il ne s'en souviendrait peut-être pas ou ne pourrait pas la remercier. Ses muscles se relâchèrent un à un et bientôt il tomba dans le monde des rêves. La soirée était finie. Plus de chien, plus d'histoires incompréhensibles, plus de blessure, plus de questions, plus de bruit. Nuage Ambré pouvait enfin dormir... Dormir...

Spoiler:
 

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1762
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)   Lun 6 Juin - 21:09

Je jette un coup d'oeil furtif au marmot blottie dans sa litière près de moi. Il semble sur le point de l'endormir. Quel faiblard ! Si tu t'endors mon poussin, je n'aurais aucun scrupule à te secouer pour te réveiller, toute la nuit s'il le faut. Je ne te demande pas la lune non plus, juste une pauvre réponse à mes questions. Soudain il relève la tête et me répond, me fixant avec une tête si épuisée qu'il semble ne pas vraiment me voir. « Mmh ? Oh euh, je sais pas vraiment... Je ne suis pas passé par le chemin du Tonnerre non, je me suis vraiment enfoncé dans les terres et... Je crois que j'étais dans un bout de forêt. J'avais dépassé le marquage par contre, oui... J'étais vraiment perdu. » Pffff quel enfant, pas capable de se repérer à 3 queue de renard du Camp. Enfin, sa réponse à le mérite de m'apporter une réponse quant à la direction à suivre. Que vais-je faire ? Partir ce soir ? Je lance un regard hésitant à Nuage Ambré et constate avec étonnement qu'il a déjà sombré dans les bras de Morphée. Il semble tranquille ainsi, apaisé de ses souffrances. Son visage endormi dévoile pleinement leurs dessins enfantins. C'est dur à dire mais il est presque mignon. Cette petite bouille contraste fortement avec ses blessures de guerrier. Le chien ne lui a pas fait de cadeau mais heureusement, aucune blessure n'est grave. Il devra simplement rester immobile un moment pour éviter que les plaies ne se rouvrent et le tour sera jouer. De ce que j'ai pu voir, il n'y pas d’hémorragie interne ou de commotion quelconque. Demain il ira déjà mieux.

A pas de loup je me dirige vers le trou béant qu'à emprunté Présage des Rats. Son odeur y est encore, légèrement diffuse mais traçable. Remonter sa piste nauséabonde ne doit pas être bien difficile. Avant le lever du jour je pourrais être auprès de Jeu Macabre et enfin avoir les réponses à mes questions. Prenant une grande respiration je me prépare à foncer dans les ronces quand un petit gémissement me retient. Je tourne la tête vers le novice endormi. En grommelant je retourne à son chevet, regardant rapidement ses blessures. A-t-il mal ? Voyant qu'il a changé de côté, je nettoie rapidement, en veillant à ne pas le réveiller, les brins de mousse qui se sont logés dans les plaies béantes. De toute évidence je ne peux pas laisser mon malade seul. Quelle guérisseuse serais-je alors ? Bah ce n'est pas comme si j'en étais vraiment une. Merci mon très cher mentor. Lancant un regard excédé à Nuage Ambré je peste : « Tu me casses les pattes toi, tu sais, je ne suis pas ta mère. » Un courant d'air frais me fait frissonner et le petit avec. Au moins dans mon antre je serai à l'abri et bien au chaud. Mais si lui tombait malade ? Ainsi affaibli il pourrait très bien s'en remettre. Je pourrais le réveiller mais dans son état il est incapable de marcher. Oh bon sang, je n'aurais jamais cru qu'une si petite chose pourrait demander autant d'attention. Poussant un râle de fatigue je me laisse tomber contre lui, un frémissement de dégoût parcourant mon corps quand ma fourrure se mêle à la sienne. Ainsi abrité du vent et réchauffé par ma propre chaleur, il ne craint rien. Posant ma tête devenue lourde sur mes pattes je ferme les yeux sentant avec délice le sommeil m'entourer de ses bras réconfortant.

END

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
 
Forces Beyond (Rats/Dansant/Ambre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» THE DANSANT AVEC L'ORCHESTRE DE JERZY MAK LE 8 MAI DANS LA REGION LILLOISE.
» Bouilleurs de cru et rats de cave.
» aller au bout de ses forces...
» des rats de laboratoire au Havre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de l'Ombre :: Camp :: Antre du Guérisseur-
Sauter vers: