« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Waiting for love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4032
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Waiting for love   Mer 28 Oct - 19:55

Naïade
ft. Riverclan

Waiting for the sun to rise.


C'est le début du jour, l'aube se dessine à peine. Tout est encore calme. Silencieux - on n'entend que le bruit lointain de la rivière chantant en contre-bas. Le monde s'éveille tout juste, encore engourdi de ses folies d'hier ; pourtant je suis déjà là, sereine, au milieu de la scène. J'ai les yeux fermés mais je ressens ce qui m'entoure avec une acuité impressionnante, les bruissements me traversent de part en part et je perçois chaque étincelle de vie comme si elle faisait partie de moi, comme si j'étais reliée à elle. La saison est terne mais les rayons du soleil parviennent à colorer la plaine qui se pare de mille couleurs. A mes pieds, une myriade de fleurs rivalisent d'éclat sous la lumière naissante, et il me vient à l'idée qu'elles n'ont attendu que cela, toute la nuit durant, attendu de renaître sous la chaleur du jour. Comme cela a du leur paraître long ! Mais d'un autre côté, comme il doit être doux d'attendre quelque chose que l'on sait certain d'arriver... Une aube, quoi de plus ordinaire ? Moi j'attends un soleil qui ne se lèvera jamais.

D'un mouvement de la tête je chasse ces pensées amères ; inutile de me lamenter sur mon propre sort, d'ailleurs je ne suis pas là pour ça. Aujourd'hui me réserve une tâche bien plus importante, car j'aurai à ma charge les apprentis du clan. Je leur ai donné rendez-vous dans ce champ de fleurs non loin du camp aux premières lueurs du jour, après en avoir discuté avec Valse des Étoiles qui a approuvé mon idée. J'ai en effet pensé qu'une initiation aux soins était indispensable à leur apprentissage, car un guerrier digne de ce nom n'est à mon sens pas celui qui combat, mais celui qui vient en aide. Serait-ce une part de vanité de ma part que de me croire la mieux placée pour leur enseigner cela ? Et pourtant, je suis loin d'être confiante, car j'ai récemment pris conscience de ma propre impuissance : où serai-je lorsque des guerriers se feront attaquer loin du camp ? Où étais-je lorsque Songe de Brume et Masque Illusoire ont été blessés par un bipède ? Ils ont du se débrouiller sans moi ; pire, ils ont du compter sur l'aide du meneur ennemi, Étoile Sombre. A ce sentiment de défaite qui m'accable se mêle néanmoins un soupçon de gratitude que je peine à avouer. Ce chat que je tiens responsable des malheurs des miens, ce chat que j'ai juré de haïr... ce chat leur est venu en aide. Forcée de lui reconnaître des qualités de cœur que je ne soupçonnais pas, je me mets à douter concernant mon propre jugement. Et voilà qu'à nouveau mes soucis viennent assombrir mes pensées ; à nouveau, je les repousse. Pas aujourd'hui.

Aujourd'hui, je veux être celle qui guide, celle qui encourage, pas une ombre au dos courbé par le poids d'une inquiétude trop grande. Alors sans perdre un instant je me compose un visage ouvert, confiant. Lorsque s'approchent les silhouettes des apprentis venant à ma rencontre je les accueille d'un sourire chaleureux, comme si je cherchais à les enlacer, comme si j'avais toujours été cette mère aimante qu'ils n'ont pas tous eue. « Bien dormi ? » demandé-je avec une pointe de malice, car je sais que certains ne sont pas aussi matinaux que moi. Quoi qu'il en soit, ils sont tous là à présent, réunis autour de moi en arc de cercle. Mon regard s'arrête en particulier sur Petite Lune, une chatonne presque en âge de devenir apprentie, qui semble déjà curieuse de ce que je pourrais lui apprendre. Son attention me flatte autant qu'elle m'effraie – et si elle était déçue ? Comme pour me donner du courage, j'émets un léger ronronnement à l'adresse de ces jeunes chats venus me rejoindre, et que j'ai désormais envie de découvrir. Loin du camp, sans leur mentor, sans leurs parents, simplement dévoilés par la lumière d'un jour naissant. Je sais leur nom, je connais leur visage, mais c'est bien la limite de mon savoir... Lorsque je reprends la parole ma voix est claire et fluide comme l'eau de la rivière, presque mélodieuse. « Pour commencer, savez-vous pourquoi je vous ai demandé de venir ? » Je m'installe tranquillement dans l'herbe alors que je pose cette question, sans pour autant les quitter des yeux. Aujourd'hui, ils ont toute mon attention. Aujourd'hui, je suis moi aussi enfant de la rivière.

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu Macabre
MacModo.
MacModo.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1521
Age : 21
Date d'inscription : 28/02/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Waiting for love   Jeu 29 Oct - 0:02

Waiting for Love. feat. Clan de la Rivière & Nuage du Nord
«Et moi je traînais la patte derrière eux comme je l'ai toujours fait quand les gens m'intéressent» J. Kerouac
 

« Bien dormi ? »


Non eut-il envie de dire dans un grognement qui resta pourtant silencieux. Non il n'avait pas bien dormi. Pour commencer il s'était couché tard parce que l'entraînement avait duré plus longtemps que prévu, sa mentor l'avait encore oublié ils avaient donc commencé à pas d'heure, ensuite, une fois qu'il avait remis en place son nid de mousse chamboulé par une bande de chatons écervelés et survoltés, où trouvaient-ils toute cette énergie quand lui tenait à peine sur ses longues pattes ? Donc, une fois le nid remis en place, il s'était retourné et reretourné un nombre de fois incroyable, il ne pensait pas que cela était possible, regarder le plafond de ronces, regarder l'entrée de la tanière, la lumière de la lune filtrée à travers la barrière végétale, regarder les flancs se soulever pour retomber doucement, il avait eu envie de hurler, puis ses yeux étaient progressivement devenus secs et il avait fini par s'endormir. Enfin la terre promise des rêves. Mais pour couronner le tout, et pour lui faire toucher le fond de la frustration, si tant est qu'elle eût un fond, une novice assoupie s'était tournée pour s'appuyer contre lui, lui écrasant la tête sous une patte lourde de sommeil. N'osant pas bouger, trop perturbé par le contact d'un de ses congénères, féminin de surcroît, il était resté là, immobile à se morfondre, constatant à quel point sa vie était « nulle ».


Lorsque le soleil avait commencé à pointer le bout de son nez, bien trop lentement, à l'horizon, il s'était levé d'un bond, envoyant bouler la novice encore amorphe. Elle avait poussé un petit cri de peur qui le fit sourire, apaisant presque la colère amassée pendant la nuit. Cependant sa mémoire jugea bon de réinvestir son cerveau épuisé : c'était le jour des bouffeurs de plante. Enfin le jour où leur honorable guérisseuse allait leur enseigner les rudiments de son art. Se rappeler de le dire ainsi si on lui demandait. Il se râcla la gorge et regarda autour de lui comme si on avait pu lire dans ses pensées, visiblement personne ne possédait ce don. Rassuré mais desespéré à l'idée d'une journée aussi ennuyeuse, il fit sa toilette le plus lentement possible, insistant sur chaque parcelle de fourrure, espérant secrétement qu'on l'oublierait, mais s'il était un fantôme en principe, les corvées ne manquaient jamais de lui tomber dessus, comme s'il s'était soudain transformé en chat violet. Une fois que son pelage immaculé fut plus brillant que le morne soleil il sortit de la tanière à pas de loup, presque recroquevillé, baissant la tête persuadé que s'il le voulait assez fort on ne le remarquerait pas. Raté. Un guerrier l'interpela en lui rappelant de se dépêcher.


Finalement il suivit la troupe disparate qui se pressait en piaillant à la suite de la guérisseuse, qui était plutôt jolie au passage. Il ne pouvait pas raisonnablement s'empêcher d'évaluer la beauté de ses camarades de clan, et puis les yeux sont faits pour regarder non ? Il y avait des chatons, et cela ne le mit pas en joie, ce qu'il se garda encore une fois de montrer il avait remarqué à quel point les reines pouvaient être sensibles à ceux qui n'aimaient pas la présence moqueuse et turbulente de leur « petits trésors », trésors hurlants et idiots selon lui. Et puis au bout d'un moment de marche, pendant lequel il bâilla au moins trois cent fois à s'en décrocher la mâchoire, ils s'arrêtèrent.


Le champ de fleurs, rien que ça, au moins le territoire le plus viril des terres de la Rivière. Décidément la journée commençait mal, il se voyait déjà dire à Brume « on est allés ceuillir des fleurs et courir dans les champs comme des poussins », au moins peut-être que cela l'aurait fait rire. Il était si difficile d'y parvenir, il faut dire qu'aucun des deux n'était un grand bavard, seul Masque Illusoire parvenait à apprivoiser la dame aux yeux pâles. Nuage du Nord en était presque jaloux, qu'avait-il de plus ? Du moins il s'était posé la question comme un enfant jusqu'à ce que la réponse lui explose sous le nez, nez qu'il avait froncé en comprenant à quel point les adultes pouvaient se montrer fleur bleue parfois. Il en aurait presque rougit et il se trouva idiot. Il ne savait pas quoi en penser, l'autre lui volait impunément son mentor mais ce n'était pas la même relation qui les liait, alors que faire ? Pousser Masque Illusoire du haut d'une cascade pour voir s'il nageait aussi bien que Songe de Brume ? Faire comme si de rien n'était ? Accepter sans râler ? Le meurtre ne lui disait rien qui vaille et il était trop feignant, ou trop gentil pour cela, l'acceptation se ferait en plusieurs étapes, comme un deuil, en passant de la colère au déni. Faire comme si de rien n'était mais se moquer en douce lui paraissait être la meilleure technique, moins fatiguante. C'est à ce moment là que Naïade leur posa la question piège « bien dormi » mentionnée plus tôt, il s'était jusque là perdu dans ses propres pensées enmêlées de fatigue.
Il bâilla encore une fois pour se retenir de répondre vertement à la seconde question et finit par s'asseoir en écrasant une foule de fleurs innocentes, sans même leur accorder un regard. Il tâchait de garder les yeux ouverts et avait l'air d'un hibou perdu tant il forçait. Un immense hibou blanc renfrogné qui dominait tout le monde du haut de sa taille pas très normale. Les autres, enfin quelques autres, avaient l'air fascinés, passionnés même. Pendant un instant il s'en voulu, ensuite il se demanda ce qui ne tournait pas rond chez lui, ensuite il se dit qu'après tout c'était la preuve qu'il était fait pour être guerrier. Peut-être. Puis soudain, sans qu'il sache ce qui lui prenait, sûrement à cause de son impatience, visible à sa queue survoltée il lâcha d'un air entendu :


« Je meuuurs d'envie de le savoir. »


Oups.


_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1975
Age : 20
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Waiting for love   Mer 11 Nov - 12:06

♠ NUAGE DE CHÂTAIGNE ;
***
Waiting for love.

 
Ce matin là, Nuage de Châtaigne s'était réveillée de très mauvais poil et en sursaut qui plus est. Ce n'est que lorsqu'elle sentit brusquement une forte pression contre ses flancs, qu'elle poussa un petit cris surpris. Elle tourna alors la tête vers la malheureuse qui venait de se faire jeté par un mâle blanc immaculé, visiblement de mauvaise humeur. Châtaigne se dégageait brusquement de l'autre femelle, évitant le plus possible le moindre contact avec autrui. Elle savait que maintenant qu'elle était pleinement éveillée, elle ne pourrait plus se rendormir et que lui restait-il à faire à par sortir de la tanière des apprentis ? Seulement, il y avait dilemme. Elle refusait de sortir seule, devoir confronter les regards des autres ? Ca jamais. Elle jeta alors un coup d’œil à la litière de son frère. Dormant paisiblement, tel un apollon repus de ses tâches, elle s'autorisa à l'admirer un moment. Sa fourrure gris clair contrastait avec les tâches grises cendres plus sombre qui masquaient son museau, ses pattes, ses oreilles et le bout de sa queue. La petite ne pu s'empêcher d'esquisser un petit sourire satisfait. Elle mourrait d'envie de se blottir contre sa fourrure rassurante et toute douce. Mais une petite voix dans sa tête lui rappelait que c'était mal de penser ainsi à son frère, alors elle se retourna brusquement et entreprit de faire une toilette minutieuse. Peut-être que le temps qu'elle lustre toute sa fourrure, son frangin prendrait l'initiative de se réveiller ?
Mais celui-ci ne semblait vraiment pas prêt d'ouvrir les yeux, elle soupira alors frustrée, contrainte de devoir sortir. Aujourd'hui Valse des Etoiles avait consigné tout les entraînements des apprentis pour que ceux-ci puisse rejoindre Naïade pour une leçon sur les plantes. Étrangement, Châtaigne était ravie à l'idée d'avoir des connaissances autre que celles d'un guerrier banal. Elle pourrait désormais, lorsqu'elle irait dans la forêt, reconnaître certaine plantes et en cas de problème, elle saurait à présent quoi faire d'urgence. A cette idée la petite ne put s'empêcher, malgré elle, de rire joyeusement, un rire qui ne dura pas bien longtemps lorsqu'elle croisa le regard d'un guerrier. Elle s'arrêta nette, honteuse, et eu le sentiment que sa fourrure s’enflammait. Pourtant le dit guerrier ne prêtait guère attention à la petite balayant la clairière entière du regard, surement à la recherche de quelqu'un ou quelque chose. Ça n'avait beau être rien, pour la petite c'était comme un supplice. Le simple fait que de devoir adresser la parole aux autres était pour elle, terrible. Elle ne pouvait pas. Chaque mots se bloquaient dans sa gorge de façon presque douloureuse et elle baissait les yeux au sol, trop honteuse, trop timide. Elle ne pouvait s'empêcher d'imaginer à chaque mouvements de son corps, ce que les autres pouvaient bien penser d'elle. Le seul contact qu'elle n'ai jamais accepté, était celui de son frère pour qui elle éprouvait une affection sans borne. Elle savait que c'était mal d'aimer son frère comme elle l'aimait. Mais elle n'y pouvait rien, elle avait tentée pourtant, à une courte période de s'éloigner de lui pour se consacrait à ses entraînements avec Valse des Etoiles afin de faire disparaître tout les sentiments qu'elle éprouvait pour lui, mais c'était impossible, chaque fois qu'elle croisait son regard bleu chaleureux et compatissant, comme si c'était le seul être au monde l'ayant jamais comprise, elle retombait sous son charme, misérable et démunis. Elle écarta ses pensées de son esprit et se faufila discrètement jusqu'au lieu de rendez-vous.
Naïade était déjà là et semblait plus que jamais enthousiasme à l'idée de partager aujourd'hui ce moment avec les apprentis du Clan. La voir si heureuse, mit du baume au cœur à la petite et elle s'apaisa quelque peu. Elle ne savait pourquoi, mais Naïade dégageait quelque chose de rassurant ce qui avait le miracle de détendre un peu Châtaigne. C'était peut-être la douceur dans son regard ? Ou la patiente dans ses gestes ? En tous cas, la tricolore ne put s'empêcher que de prendre une expression choquée lorsqu'un matou au pelage blanc impeccable et aux yeux bleus saphirs lança une réflexion quelque peu insolente. C'était Nuage du Nord, cet apprenti l'avait toujours effrayé de par son caractère et Nuage de Châtaigne essayait toujours de l'éviter de par tout les moyens inimaginable. Il lui faisait réellement peur. Elle s'éloigna le plus possible de lui. Comme personne ne répondait à la question de Naïade, la petite éprouva de la peine. Elle aurait voulu agir, mais elle se sentait si minuscule, si frêle. Elle osait à peine bouger. Pourtant quelqu'un devait lui répondre, alors c'est avec une voix aiguë à peine audible qu'elle répondit un petit, "Oui." qui s’effaça dans le brouhaha des autres. Quelqu'un l'avait-il seulement entendu ? Elle se sentait alors ridicule, ridicule de ne même pas pouvoir prononcer un simple mot. Ridicule de ne pas réussir à s'exprimer. Ridicule d'être elle, Nuage de Châtaigne.

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1783
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Waiting for love   Lun 23 Nov - 19:03

« NUAGE POLAIRE »
I don't need your love.

Alors que je somnolais paisiblement, repoussant le plus possible le moment fatidique de se lever, un cri strident me fait sursauter. Je lève la tête et aperçois une apprentie en dehors de sa litière et un Nuage du Nord mécontent qui s'éloigne. Je souris, amusé et repose ma tête sur mes pattes. Elle devrait savoir que si l'on dort à côté du mâle blanc, il vaut mieux garder ses distances. Je reste ainsi quelques minutes encore avant d'entendre que peu à peu, la tanière se vide. Je ne peux me retenir de pousser un long soupir. Aujourd'hui tous les entrainements sont annulés pour que nous apprenions la base de la médecine. Quand Flocon de Neige m'a appris cela hier soir, j'étais scandalisé, à quoi cela va-t-il me servir de savoir que le pas d'âne soigne les maux de ventre ? Non ce n'est pas ça ? Bah je m'en fiche après tout. Savoir que la bile de souris repousse les tiques est déjà grandement suffisant pour moi. Je suis un guerrier, pas un vieux fou illuminé qui pue les plantes. A contre coeur, je me lève et étire mes membres roides avant de passer quelques coups de langue sur ma fourrure pâle. J'ôte précautionneusement les brins de mousse qui s'y sont accrochés et je sors en traînant les pattes. J'aperçois la queue de Nuage de Châtaigne disparaître à la sortie du Camp et suit ses traces sans me presser. Je constate avec plaisir que mes épaules frôlent les roseaux qui délimitent l'entrée du Camp. Je ne m'entraîne pas depuis très longtemps mais mes muscles commencent déjà à se développer et je trouve mes épaules plus larges qu'avant. Je pousse un ronronnement de satisfaction et suis le peloton qui avance devant moi, ma soeur toujours un peu à l'écart. Depuis que nous sommes devenus novices, j'ai l'impression que nous nous sommes éloignés. Il faut dire que je me donne à fond dans les entraînements et que quand je rentre le soir je suis épuisé. Flocon de Neige est un mentor hésitant si bien que je dois travailler deux fois plus que les autres pour garder le rythme et mieux, les surpasser. Cependant je dois reconnaître que j'apprécie la chatte blanche qui déborde constamment d'une tendresse profonde. J'ai remarqué qu'elle a souvent tendance à me couver des yeux. De ce qu'on m'a raconté, sa mère était une guerrière de notre Clan et elle l'a abandonnée pour la protéger de la Meute qui occupait notre Clan. Je trouve cet acte idiot et courageux à la fois. Si j'avais été là quand ces chats sanguinaires sont arrivés, je les aurais expédiés moi même à la frontière et personne n'aurait eu besoin de laisser son petit seul. Je n'ai jamais connu Perle de Neige, je suis née quelques jours avant sa mort, c'est ce que maman m'a dit. Mon coeur se sert aussitôt et je regarde autour de moi, l'air peiné. La fuite de ma mère m'a laissé en bouche un goût amer de fierté blessée. Autant Perle de Neige avait une raison d'abandonner sa fille autant Souffle de Givre n'a aucune excuse. Elle a fuit du jour au lendemain, sans nous dire aurevoir, sans nous dire si nous la reverrions un jour. Elle s'est volatilisée dans la nuit en nous laissant moi, Nuage de Châtaigne et Nuage de Praline seuls, privé de tous parents. Comme si la perte de Petit Oiseau et de Patte Céleste n'était pas suffisante.

C'est ces sombres pensées plein la tête que je déboule dans le Champ de Fleurs. Naïade nous attend paisiblement, son beau pelage illuminé par le soleil levant. Elle nous adresse un sourire chaleureux et nous demande gentiment si nous avons bien dormi. J'aurais dormi plus si tu ne m'avais pas forcé à venir ici pour apprendre des trucs que je ne veux pas savoir ! La réponse fuse dans ma tête mais je me mords la langue pour qu'elle y reste. Pas besoin d'envenimer la situation. Je jette un coup d'oeil à Nuage de Châtaigne, assise au premier rang et me contente de la saluer d'un coup de tête et d'un petit sourire. Hors de question que je m'asseye devant ! Je préfère m'assoir Près de Nuage du Nord, gardant entre lui et moi une distance respectueuse. Il parait toujours si solitaire que je ne veux pas le contrarier même si à sa tête maussade je devine que son intérêt pour cette journée est aussi élevé que le mien. Pas besoin de soigner des chats si on est assez fort pour les défendre sans être blessé. Voilà ce que je pense. Si je suis assez fort pour les défendre. Lorsque notre mentor du jour nous demande si nous savons pourquoi nous sommes ici la réponse de Nuage de Nord provoque en moi un éclat de rire que je contrôle de justesse, et qui se limite visuellement à un tressautement d'épaule et un frémissement de moustache. Je n'aurais pas dit mieux. Quelques chatons qui, pour je ne sais quel raison, on eut droit de sortir du Camp pour participer à la journée couinent d'excitation, sautillants sur place. Je ne peux m'empêcher de lever les yeux au ciel en maugréant juste assez bas pour que mon voisin m'entende : « J'aimerais surtout que tu me dises en quoi cette journée vaut la peine de me faire rater un entraînement. » Je plante mes griffes dans le sol, déjà las de cette longue corvée qui ne fait que commencer. Clan des Etoiles, je t'en supplie sauve moi de là !

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Nuage Floral
P'tit nouveau.
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 15
Date d'inscription : 05/09/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Waiting for love   Lun 28 Déc - 6:19


Waiting for Love



Feat : Apprentis Riverains & Naïade


Je dors paisiblement, et mon sommeil n’est troublé par aucun rêve. Hier soir, mon entraînement avec Pâleur du Soir s’était achevé tard, afin de compenser ma journée de libre d’aujourd’hui. Enfin, peut-être pas libre à proprement parler, car Naïade, la guérisseuse, tient à nous apprendre les bases du poste de guérisseur. J’ouvre les yeux à cette pensée. Je suis partagée entre l’excitation et la paresse. Certes, je suis contente de partager un bon moment avec la gentille guérisseuse, mais d’un autre côté, j’aimerais passer cette journée à ne rien faire. Les entraînements d’en ce moment sont fatiguants, et avoir une pause serait génial. Mais je me dis que pour être une parfaite guerrière, il est nécessaire de connaître les propriétés de certaines plantes. Je me lève doucement et baille à m’en décrocher la mâchoire. Je balaye du regard la tanière des apprentis. Je vois Nuage de Châtaigne, Nuage du Nord, Nuage Polaire… Ils vont sans doute venir au rendez-vous de Naïade, eux aussi. Faisant craquer mes articulations des pattes le plus doucement possible, je sors en trottinant vers le camp. Je profite un instant du soleil en attendant l’heure du départ. Les guerriers sont moins affairés que d’habitude car la plupart n’ont pas d’apprentis à entraîner aujourd’hui. J’imagine que pour compenser cela ils vont devoir participer aux patrouilles. D’ailleurs, celle de l’Aube rentre tout juste. Je salue poliment les guerriers qui passent devant moi.
 

Je fixe l’entrée du camp. Mes moustaches frétillent et mes griffes, étonnamment sorties, tapotent la surface du sol. J’ai envie de sortir. Je ne peux plus attendre. De toute façon, il est l’heure. Je marche calmement jusqu’à la sortie du camp, ne laissant transparaître mon impatience. Arrivée dehors, je pique une course effrénée jusqu’au Champ de Fleurs, où a lieu le dit rendez-vous. Mon caractère énergique et mon hyperactivité me jouent parfois des tours, si bien que lorsque je m’arrête aux Champs de Fleurs, je suis haletante. Heureusement pour moi, mon pelage n’est pas trop ébouriffé. Je repère une feuille collée à mon poitrail que je m’empresse de retirer avec mes crocs. Personne ne semble avoir remarqué que j’ai couru. Tant mieux.
 

Je repère une place non loin de Nuage de Châtaigne, et je m’y assis tout en lui adressant un signe de tête. Naïade, après quelques instants, nous demande de sa voix calme et posée si nous savions pourquoi nous sommes ici. Ma camarade à côté de moi semble parler, mais je n’ai pas compris. Nuage du Nord lance alors une remarque désobligeante qui a pour effet de faire glousser certains. J’affiche un masque impassible,  j’aime beaucoup jouer et plaisanter, mais pas de cette manière. Le calme revient peu à peu, et la leçon spéciale est prête à débuter.

Codage by Power ❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 4032
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Waiting for love   Mar 19 Jan - 22:48

Il est amusant de voir à quel point ces quelques secondes d'observation silencieuses pendant lesquelles mes élèves du jour font leur arrivée peuvent me renseigner à leur sujet. J'ai l'impression, alors que je détaille leur attitude d'un regard acéré, d'en apprendre bien plus sur eux maintenant, que pendant toutes les lunes qui ont précédé ce moment. Sûrement ne se doutent-ils pas de tout ce que leur visage peut trahir de leur personnalité, mais c'est justement sur leurs visages que je m'attarde. Nuage de Châtaigne est l'innocence même, drapée dans une touchante timidité ; c'est à peine si elle ose occuper une place parmi ses camarades, comme si elle redoutait le simple fait d'exister. A ses côtés Nuage Floral semble bien plus à l'aise, sérieuse même, et je ressens presque physiquement l'attention qu'elle porte sur moi tant elle est attentive. On ne peut pas en dire autant des deux mâles assis plus loin …

Je croise le regard de Nuage du Nord au moment où il s'exprime et l'impertinence de sa réponse me fait me raidir imperceptiblement. Au lieu de le remettre à sa place d'une remontrance acerbe comme je brûle d'envie de le faire je me force à conserver un air jovial quoique crispé. Seules mes griffes s'enfonçant dans la terre meuble trahissent mon agacement. La journée avait pourtant si bien commencé... mais passons. Mon regard glisse sur l'apprenti immaculé comme si je n'avais rien entendu, comme s'il n'existait pas, et je décide qu'il est temps de débuter la leçon. Je me lève alors et me mets à faire les cent pas devant les apprentis, en désignant du menton au passage les cinq ballots de feuilles, graines et racines que j'ai disposés en ligne entre nous. Je suis la seule à en connaître la composition et pourrais de toute façon la deviner les yeux fermés tant je suis familière avec leurs parfums caractéristiques. Ce savoir me donne un certain pouvoir, j'imagine.

« Bien, commençons... Devant moi se trouvent cinq plantes aux vertus strictement différentes. Le fait est que l'une d'entre elles est un poison particulièrement dangereux et mortel. Comment, d'après vous, peut-on l'identifier ? »

Ma voix reprend de l'assurance au fil de mon discours à présent que je l'ai orienté vers ce que je connais si bien. Le débit est fluide, le ton maîtrisé. Je suis dans mon élément, enfin. J'espère captiver l'attention de mon jeune auditoire même si je sens que certains préféreraient être autre part... Comment leur faire comprendre qu'une connaissance rudimentaire de l'art de la guérison est tout aussi indispensable, même vital, que de savoir se battre ou chasser ? Comment leur faire comprendre que je ne serai pas toujours là pour soigner leurs maux et blessures ? Cette question m'a tenue éveillée une partie de la nuit mais, contrairement à certains, mon corps ne trahit aucune fatigue. Je me sens pleinement éveillée, comme électrisée, animée d'une énergie que je sens parcourir mes veines et qui ressemble à de l'audace.
Je me rends compte tout à coup que je n'ai pas envie d'être cette guérisseuse trop sage et ennuyeuse qu'ils pensent sans doute que je suis.
Sans laisser le temps de répondre à ma dernière question, je poursuis dans un élan soudain.

« Vous pourriez les goûter, naturellement... Un volontaire ? »

A ces mots mon regard s'égare vers Nuage du Nord, nonchalamment, par hasard pourrait-on croire, mais je suis certaine qu'il saisira la lueur de défi qui l'anime.
Oups ?

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Waiting for love   Sam 30 Jan - 17:11




Waiting for love.

Nuage de Lune & Clan de la Rivière.



Petite Lune est impressionnée, bien qu'elle ne le démontre pas physiquement, elle est même un tantinet intimidée par tous ces jeunes félins autour d'elle. Outre son père, la chatonne n'a jamais côtoyer d'autres chats - à part bien sûr sa tante Rivière d'Or et ses petits. Mais en dehors de sa famille, de ses liens de sang - personne, pas le moindre félin. C'est donc la toute première fois qu'elle se retrouve immergée, contre son gré en plus, dans une petite foule et contrairement aux autres, Petite Lune déteste cela. Elle se sent minuscule parmi les apprentis de son clan et ignorante devant la guérisseuse - bien qu'elle souhaite apprendre de cette dernière tout ce qu'elle sait. Son désir est si fort, que la chatonne en oublie rapidement son inconfort. Toutefois, les railleries des apprentis, plus précisément celles de Nuage Polaire, la rend de nouveau mal à l'aise. Elle qui a été élevé par son père à respecter ses aînés, même ceux qui ne font pas partie de sa famille, se sent très, très mal à l'aise face à autant de manque de respect. Non mais ! Cependant, elle n'ose pas s'exprimer en publique et laisse les commentaires déplacés de ses compagnons de clan glisser sur son pauvre dos courbé. Petite Lune veut bien écouter ce que la guérisseuse a à dire, mais comment faire lorsque son attention bondit tel une puce surexcitée d'une conversation à l'autre. Ce n'est vraiment pas aisé pour elle de suivre le cours dans ces moments-là, et encore moins lorsqu'elle part en vrille dans ses pensées et s'imagine vivre dans un tout autre monde. Tiens... des papillons... des buissons... et des fruits ! Mhm... ces fruits rouges ont l'air délicieux ! Miam...

« - Vous pourriez les goûter, naturellement... » lui dit une voix.

« - Oh oui, je veux y goûter ! » s'exclame t-elle tout haut.

Malheureusement pour elle, Petite Lune ne sait pas encore faire la différence entre la réalité et la fiction, et sa stupidité lui vaut des moqueries de la part de ses camarades - et le chaton tricolore ni comprend toujours rien, puis elle finit par se fondre dans le décor, honteuse et apeurée. Tremblante comme une feuille...





codage de whatsername.
Revenir en haut Aller en bas
Nuage Floral
P'tit nouveau.
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 23
Age : 15
Date d'inscription : 05/09/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Waiting for love   Dim 7 Fév - 8:33


Waiting for Love



Feat :Apprentis Riverains & Naïade.




Je lève les yeux au ciel. La plaisanterie de Nuage du Nord n’a amusé que lui. Je me demande pourquoi il est venu, il n’avait qu’à rester au camp s’il voulait s’amuser. Je reporte mon attention instable vers Naïade. Certes, je parais sûrement sérieuse, mais je suis incapable de me concentrer sur une seule chose très longtemps. Pourtant, avide d’apprendre, j’essaie de caler mon regard sur la guérisseuse. A ses pattes sont disposés des paquets de remèdes soigneusement empilés. Leurs odeurs si différentes les unes des autres sont portées jusqu’à ma truffe. C’est à ce moment que je me rends compte que je n’y connais absolument rien en remède.
 
En attendant que notre guérisseuse s’exprime, je regarde partout autour de moi. Le Champ de Fleurs est vraiment un endroit splendide. Les fleurs sont fanées, mais je peux tout de même en reconnaître certaine. Il y a des marguerites, des pivoines, des coquelicots, des capucines… Pour les autres, leurs parfums sont éventés ou dilués dans la brise, il m’est donc impossible de les identifier.
Naïade reprend la parole, faisant se diriger à nouveau mon attention sur elle :
 
« Bien, commençons… Devant moi se trouvent cinq plantes aux vertus strictement différentes. Le fait est que l’une d’entre elles est un poison particulièrement dangereux et mortel. Comment, d’après vous, peut-on l’identifier ? »
 
Lorsque j’entends les mots « dangereux » et « mortel », des frissons me parcourent l’échine. Il est vrai qu’il est toujours utile de savoir identifier du poison, même si parfois il vaut mieux en ignorer les conséquences. J’essaie tout de même de répondre à la question de la guérisseuse. Les feuilles se ressemblent toutes, comment pourrait-on faire la différence ?
 
« Vous pourriez les goûter, naturellement… »
 
Naïade avait parlé avec malice, un ton qui ne lui était pas habituel. Je me crispais et déglutit péniblement. En tout cas, ce n’est pas moi qui oserais goûter une de ces plantes, au risque de mourir. Toutefois je ne pense pas que Naïade veule notre mort. Le regard de la guérisseuse se pose non pas sur moi, mais sur Nuage du Nord. Une bonne frayeur lui ferait peut-être arrêter ses singeries ?


Codage by Power ❤
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1975
Age : 20
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Waiting for love   Ven 12 Aoû - 17:16

NUAGE DE CHÂTAIGNE
Waiting for love.

Nuage de Châtaigne se sentait tellement ridicule après son intervention quelque peu minable, qu'elle baissa lamentablement les yeux au sol, gênée et honteuse. Elle sentit une présence non loin d'elle et lorsqu'elle tourna sa petite tête en direction de la dite personne, elle reconnu l'apprentie à la fourrure blanche et aux yeux bleus sombres. Elle l'a salua timidement et reporta son attention sur la guérisseuse qui tentait tant bien que mal de garder son calme malgré les remarques désobligeantes des deux apprentis mâles. Elle se racla la gorge, et repéra une nouvelle venue qui s'approchait timidement, plus menue et frêle, la petite chatonne qui ne tarderait pas à être apprentie se positionna tout près de Naïde. Petite Lune avait toujours montré beaucoup de curiosité envers les remèdes de la Guérisseuse et cela n'étonnerait pas à l'apprentie tricolore que celle-ci devienne son apprentie prochainement.
Naïde repris son discours et présenta une rangée de plantes, plus étranges les une que les autres, au premier rang, Nuage de Châtaigne pouvait clairement sentir leurs odeurs fortes et répugnantes, elle grimaça et ses sourcils se froncèrent dans un rictus de dégoût. Baaawrk ! Mais comment fait-elle pour vivre tout les jours avec des odeurs pareilles ?! L'apprentie déglutit et reporta son attention sur les mots de la femelle. Elle termina son monologue sur une pointe d'ironie, cherchant, de son regard malicieux, qui oserait la défier. Bien évidemment, son regard se pose sur Nuage du Nord, qui ne semble pas tout de suite remarquer la provocation. Nuage de Châtaigne sourit timidement. Elle aimerait pouvoir participer de tout son coeur, seulement voilà, elle n'a pas le courage de s'imposer et dire ce qu'elle pense, elle se maudit intérieurement en se traitant de lâche, alors qu'elle est persuader avoir la réponse à sa question. Allez, Nuage de Châtaigne si tu veux qu'on te respecte un peu, tu dois apprendre à l'ouvrir ! Elle s'approcha timidement de la rangée de plantes aux odeurs nauséabondes, et du se retenir de déglutir une seconde fois. Elle regarda avec attention chacune des herbes, et fronça des sourcils tant la concentration lui occuper l'esprit. De toute évidence, c'était assez difficile de le savoir par leurs odeurs, elles se ressemblaient toute à peu près, les effluves se mélangeaient, dégageant une odeur encore plus désagréable que si chaque plantes étaient séparés. Peut-être par leur formes ? Hormis des baies d'un rouge vifs, ce n'était que des herbes et feuilles ! Nuage de Châtaigne tenta :
"Hum.. C'est ces baies qui sont là, parce qu'elles ont couleur très vives pour dissuader aux potentiels intéressés de les manger ?"
Elle se sentait misérable et pitoyable, elle avait le sentiment d'avoir encore dit une bêtise monumentale, elle recula de trois pas, et retrouva sa place de départ, elle baisse une nouvelle fois les yeux au sol, honteuse plus que jamais. Décidément, cette journée ne s'annonçait pas très agréable pour la petite.
HRPG:
 

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Waiting for love   

Revenir en haut Aller en bas
 
Waiting for love
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» http://www.love-makeup.co.uk/ vous connaissez?
» I Love N......Y !
» Craquage nouvelle collection Love Lace et Warm and Cozy
» Love Lace Collection
» All you need is LOVE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires :: Champ de Fleurs-
Sauter vers: