« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Twilight Falls (Brume)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Twilight Falls (Brume)   Mer 21 Oct - 2:04


• Masque Illusoire •




Un rayon de soleil. Rien qu'un rayon de soleil venant inonder la pénombre de la tanière des guerriers. Masque Illusoire avait la joue posée sur une des ses pattes et il regardait ce léger faisceau de lumière, si simple, si habituel, qui venait terminer sa course sur le sol ou parfois sur le corps d'un de ses camarades. Il brillait dans la prunelle des yeux du jeune guerrier encore un peu somnolant, pourtant réveillé depuis quelques minutes. Il leva la tête et lâcha un long bâillement silencieux avant de regarder derrière lui, un léger sourire sur le visage. Il observait le pelage si familier de Songe de Brume qu'il sentait respirer longuement contre lui. Ils dormaient très souvent l'un contre l'autre, Masque Illusoire ne se lassait pas du contact chaud de leur proximité. Il s'arracha avec regrets de sa couche et de la chaleur de son amie pour se diriger vers l’extérieur où il s'étira longuement. Comme à son habitude, il s'était levé très tôt. Il marcha jusqu'à la réserve de gibier où il piocha au hasard un poisson qu'il avala en quelques instants. Que pouvait-il faire en attendant que Songe de Brume se lève ? Il n'allait pas aller la réveiller, elle semblait bien dormir et il n'avait aucune envie de briser son sommeil. Il allait sûrement trouver quelque chose à faire en attendant...

Masque Illusoire marchait tranquillement le long du ravin qui séparait les territoires du Vent et de la Rivière. Dire qu'il avait vécu là-bas pendant un moment... Il n'avait aucune envie d'y retourner. Il savait qu'il n'en voudrait pas au Clan du Vent toute sa vie mais pour le moment, il avait encore du mal à entendre parler d'eux... Ses pensées divaguèrent jusqu'à la précédente Assemblée, cette étrange, très étrange soirée... Il peinait encore à se ressasser les événements de cette nuit, tout était flou dans sa tête. Les prophéties, ces étranges spectres, les paroles échangées avec Songe de Brume... Il secoua la tête, il n'avait pas envie d'y repenser. Ce soir là, il savait qu'il avait avoué quelque chose d'important à Songe de Brume. Il s'arrêta avant de trop s'éloigner du camp et regarda plus loin, vers des contrées qu'il n'avait jamais exploré. Quelqu'un avait-il déjà visiter plus loin dans cette direction ? Qu'est-ce qu'y pouvait s'y trouver ? Le guerrier avait l'envie irrésistible de courir jusque là-bas, assoiffé d'aventure et de découverte mais une idée germa dans son esprit.

Et si... Et s'il proposait à Songe de Brume de l'accompagner ? Cela pourrait être leur première petite odyssée en duo...  Il bondit sur ses pattes, un long sourire illuminant son visage et se dirigea à toute vitesse vers le camp. Ce serait génial ! Personne ne devrait l'apprendre mais quelle aventure ! Il avait l'impression que ses pattes ne touchaient plus le sol, ses muscles semblaient irrigués d'une énergie inépuisable. Ils seraient peut-être les premiers à découvrir un nouveau lieu, à s'éloigner autant du territoire de la Rivière. Il n'y avait aucune autre personne au monde avec qui il voulait le faire. Il entra au pas de course dans le camp avant de ralentir devant la tanière des guerriers. Il souffla quelques instants et fit sa toilette rapidement, lustrant son pelage et faisant disparaître les épis causés par son voyage. Sans abandonner son sourire, il entra discrètement sous les roseaux et remarqua Songe de Brume, encore endormie depuis qu'il s'était levé tout à l'heure. Il avança paisiblement jusqu'à elle et appuya doucement à l'aide de son museau sur son flan.

« Eh, Songe de Brume ! Salut, Tu... Ça te dirait de venir faire une découverte incroyable avec moi ? »

Il ne savait pas trop comment lui présenter son idée et craignait qu'elle refuse. Le guerrier la regardait, ses yeux jaunes brillant d'espoir et de sympathie. Non, il n'y avait décidément aucun autre chat avec lequel il voulait réaliser cette expédition.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Jeu 22 Oct - 3:21

Twilight Falls
Les prés dansent sous la caresse des vents hérissés, leurs longues herbes dorées entamant un chant carillonnant dans la clairière où je me suis posée. Le ciel s’est dégradé en tons éparses et colorés, expressions vives et charnelles de rouges, roses et orangés qui embrasent l’azur en soulignant le départ attendu de l’astre du jour. Une crécerelle solitaire valse dans les nuages aux dessins vaporeux, son dernier chant se perdant dans la brise d’une nuit qui reprend ses droits sur la lande. Comme tous les autres avant elle, l’oiseau disparaît dans le crépuscule naissant, me laissant seule à mes errances. L’air sent la terre et l’herbe fraîche lors des journées humides d’automne. De la musique intermittente du vent, un orchestre se joint à cette choriste, la soutenant d’une multitude de voix d’insectes mélodieux. Je me surprends à sourire devant cette nuit qui me happe sans la moindre intention, une nuit sans cauchemars et sans remords, dans laquelle se dessine une autre silhouette. Mes pas se calquent aux siens, les rejoignent avec un entrain dansant, jusqu’à ce que nos pelages se frôlent, son souffle me tirant un grand frisson alors qu’il vient réchauffer mon oreille tendue en sa direction. Mon museau s’égare quelques brefs instants dans la pagaille de son pelage. Il a dû beaucoup marcher pour me rejoindre, mais une fois de plus il a su me trouver, encore et toujours, répondant à mon appel. Vagabonds de la nuit, la nuit qui victorieuse dans son combat, enveloppe cette terre de son manteau d’ébène. Et ces heures piquées d’étoiles nous appartiennent.

Je m’éveille ainsi, baignée de son odeur, devinant sans la moindre hésitation sa présence tout autour de moi, ne sachant plus le repérer véritablement dans le sommeil qui m’engourdit encore alors. Nul besoin de le voir pour le sentir à mes côtés, son museau enfoui dans mon flanc dans une tentative bien vaine de me tirer de si agréables rêves. Je l’entends me glisser un mot ou deux au sujet d’une importante découverte, une à effectuer à deux, une aventure qu’il me réserve et dont la perspective aurait dû m’emballer si ce n’était de la fatigue qui me force à me retourner et fermer les yeux en ronchonnant telle une apprentie au sommeil difficile. Rien ne m’avait semblé aussi beau que cette nuit qui s’est dessiné dans mes songes, un songe que je souhaite rattraper rapidement pour en connaître la suite. Heureusement pour le guerrier néanmoins, une part de ma curiosité naturelle s’est trouvé piquée de sa proposition l’ayant forcé à me tirer d’une rare nuit sans cauchemars. Je me demande ce qui presse autant, ce qui le pousse à manifester cette impatience doucereuse, tout en ne m’en souciant qu’à peine. Au final, la perspective de le savoir aussi empressé à mes côtés me satisfait, et étire sur mon visage la lueur d’un sourire qui trahit mon éveil. Encore lourde, je me redresse, les paupières encore tombantes de sommeil.

«Comment oses-tu troubler mon sommeil, jeune impertinent?»

Le prenant par surprise, je m’élance d’un bond sur lui en le renversant de mon poids, m’asseyant ensuite sur lui d’un air triomphant et enfantin. Mes prunelles pétillent de malice alors que je me penche vers lui avec un sourire provocateur.

«Eh bien, eh bien, Masque Illusoire, je t’ai vu plus en forme que ça! Se faire renverser par une chatte à moitié endormie, j’ai vu mieux!»

Avec un rire malicieux aux accents cristallins, je le dégage de ma prise avant de courir en direction du centre du campement, comme s’il se trouvait une meute de chiens à mes trousses. Avec un dérapé agile, j’arrive tout près de la pile de gibier, fabuleusement pleine en cette tardive de la matinée. Parfait, comme ça je n’aurai pas à chasser aujourd’hui! Pour ce qui est Nuage du Nord et de Nuage de Praline, on a dû les repêcher pour la patrouille matinale comme je ne vois ni l’un ni l’autre parmi les quelques chats encore présents au camp. Ce qui signifie que j’aurai tout le loisir de profiter d’une journée de congé en compagnie de Masque Illusoire, une idée qui me fait presque jubiler. En mordant dans un poisson encore frais, je l’interroge au sujet de sa fameuse expédition.

«Alors, qu’est-ce que c’était ton idée au juste? Tu as parlé d’une découverte? On dirait que tu prépares un sale coup…»

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Jeu 22 Oct - 20:38

Masque Illusoire espérait qu'il ne la dérangeait pas en venant la réveiller maintenant. Il n'avait pas la patience d'attendre de venir plus tard, il voulait absolument lui faire part de son idée et était plus excité que jamais. Non seulement à l'idée de découvrir de nouveaux horizons, de voir autre chose que leur territoire si familier mais surtout de passer un moment rien qu'avec Songe de Brume. Ils s'étaient tellement rapprochés ces derniers temps, le jeune guerrier voulait passer chaque instants en sa compagnie. Parfois, il se demandait comment il vivait avant d'avoir décidé de lui parler. Il lui semblait que ses souvenirs ne remontaient que jusqu'à leur première discussion, comme si tout ce qui s'était passé avant avait disparu de son esprit. Évidement, ce n'était pas le cas mais il ne faisait pas vraiment d'efforts pour s'en rappeler. Il avait juste l'impression que sa vie actuelle était bien plus heureuse, excitante, mystérieuse aussi. En effet, en même temps de découvrir Songe de Brume, il découvrait lui-même de nouvelles sensations qu'il avait du mal à comprendre. Il n'avait jamais vécu une telle relation avec quelqu'un d'autre que la guerrière. Il se contentait de vivre au jour le jour et de profiter de chaque instants, car ils lui semblaient plus précieux les uns des autres. Il espérait que cette journée fera partie de ces instants.

Songe de Brume grommela tout en se pelotonnant un peu plus dans sa couche. Le guerrier bicolore sourit en la regardant faire, ayant l'impression d'observer Nuage de Praline lorsqu'il venait la chercher tôt le matin pour aller s'entraîner. Son apprentie avait beau être une boule d'énergie une fois réveillée, il était dur de la faire sortir de sa tanière ! Allez, il est presque midi, faut se réveiller maintenant ! Il tapota encore une fois avec son museau, l'observant faire semblant de se rendormir. Finalement il vit un sourire sur son visage et remua les moustaches de satisfaction tout en se reculant pour s'asseoir. La féline se leva, encore un peu somnolente avant de se jeter soudainement sur lui. Masque Illusoire écarquilla les yeux et tomba sur le dos, surpris. E... Était-ce bien Songe de Brume qu'il avait en face de lui ? On pouvait lire tout son étonnement dans son regard alors qu'il la fixait, bouche bée. Il ne l'avait jamais vu agir de la sorte et n'osait pas bouger pendant qu'elle l'écrasait de son poids plume. Il avait l'habitude qu'elle soit calme, assez timide, douce et voilà qu'il se trouvait sous ses pattes, telle une proie prisonnière de son prédateur. Il resta ainsi quelques instants, muet, alors qu'elle se pencha pour le narguer et fit enfin apparaître un sourire tout en la regardant d'un air désapprobateur qu'il savait pas du tout crédible.

« Pff, je regardais juste une mouche voler ! »

La féline se retira et détala en dehors de la tanière tout en riant. Un rire que Masque Illusoire n'oublierait jamais, si enfantin, si mignon, si... Il était totalement sous le charme. C'était la première fois qu'il l'entendait de cette façon, qu'arrivait-il à son amie ? Le guerrier était comme paralysé de joie alors qu'il fixait l'ouverture par laquelle s'était échappée la féline tout en souriant. Il se sentait tellement bien maintenant, avoir entendu ce rire valait tous les poissons de la rivière ! Il se leva et s'ébroua avant de suivre son amie jusqu'à la réserve de gibier, irradiant de bonheur. La journée commençait parfaitement bien, c'était surprenant à quel point il découvrait sa camarade de jours en jours. Il s'assit en la regardant piocher un poisson sur le tas et écouta sa question. Un sale coup ? Noooon absolument pas. Après, ce n'était pas forcément conforme aux règles de clan mais bon... Ça valait le coup ! Et puis, qu'est-ce qu'on pourrait leur reprocher ? Ils allaient juste aller se balader, leurs apprentis étaient occupés et il y avait déjà assez de chasseurs disponibles. Au pire, ils prendraient quelques proies en revenant, ce n'était pas un problème. Il s’aplatit au sol, trépignant d'impatience et de joie tout en exposant son idée.

« Une sacré découverte, oui ! Ce que je te propose, c'est d'aller explorer les terres reculées de notre territoire, où personne n'est jamais allé ! »

Il se leva et passa doucement à côté d'elle en lui donnant une pichenette sur l'oreille au passage à l'aide de sa queue. Il la regarda derrière son épaule, un sourire taquin aux lèvres.

« A moins que tu aies peur bien sûr... »

On pouvait prendre ça comme sa petite revanche par rapport à son attaque surprise de ce matin. Songe de Brume avait établi un jeu entre eux, un jeu qu'il adorait. Ses yeux brillants d'amusement, il la fixa tout en n'arrivant pas à retenir un petit rire.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Ven 23 Oct - 18:14

Twilight Falls
La sensation délicieusement goûteuse du poisson suffit à éveiller le reste de mes sens encore engourdis de sommeil. Cette nuit en fut une rare paisible, sans cauchemars ou réveils brutaux. Depuis que Masque Illusoire a changé son emplacement favori pour dormir, le déplaçant tout juste à côté de ma litière, mes rêves ce sont en grande partie apaisée et il m’arrive de plus en plus souvent qu’on m’offre des songes irréels, surnaturels et mystérieux, mais doucereux et agréables. Si bien que je m’éveille avec un sentiment diffus de rêverie, de créativité et d’amusement enfantin, un sentiment qui n’a jamais été aussi présent qu’en cette tardive matinée. Je mâche en observant tout autour de moi, animée d’une curiosité renforcée par la proposition mystérieuse de mon ami qui tarde à me l’exposer. J’ai presque envie d’insister, impatiente de découvrir ce qu’il peut bien manigancer, mais décide d’utiliser mon énergie pour me remplir la pense. Après tout, si nous devons partir à l’aventure, il serait bien d’avoir de quoi carburer. N’empêche, cette suggestion soudaine me rend quelque peu perplexe, et je me demande bien ce qu’il prépare et s’il va nous mettre dans le pétrin par sa découverte. Ce n’est pas tellement son genre de désobéir au code du guerrier dans tous les cas, il n’y a véritablement pas plus loyal que lui et pourtant je ne peux pas m’empêcher de m’inquiéter.

Finalement, il m’expose son idée. Explorer les terres méconnues de notre territoire? J’en frissonne d’excitation, tout en bafouillant quelques paroles incertaines. En fait, ce que j’arrive à articuler ne fait pas bien de sens sous le joug indomptable de mes émotions contradictoires. Car aussi tentatrice cette idée puisse-t-elle être pour de nombreuses raisons, dont la perspective de me retrouver seule en compagnie de Masque Illusoire pendant de longues heures, un moment privilégié où nous serions sûrs de ne pas être dérangés, une où il ne m’appartiendrait rien qu’à moi… J’ai conscience aussi que cette exploration impliquerait de s’éclipser plutôt que d’attendre de recevoir des ordres de la part de Rivière d’Ombres ou de Valse des Étoiles et qui nous attribuerait à tous les deux une tâche… Mais en même temps, le camp semble bien organisé aujourd’hui et nous sommes probablement les derniers à ne pas être sortis… la patrouille organisée, les chasseurs déjà sortis et le tas de gibier bien fourni… Nos supérieurs parviendraient à comprendre cette escapade innocente, non? Je vais presque refuser quand le guerrier m’adresse d’un ton provocateur un petit «à moins que tu aies peur» qui aussitôt agite mon amour propre. Je me couche contre le flanc en l’observant d’une moue irritée accompagnée de yeux malicieux. Il va payer son insolence!

«Moi je dis que c’est toi qui as peur, Masque Illusoire. Il te faut absolument une escorte à ce que je vois… C’est probablement parce que tu es trop trouillard pour y aller seul. Mais soit, je vais t’accompagner, Illu, comme tu en crèves d’envie.»

Satisfaite de ma réponse tout aussi provocatrice, je termine mon poisson en me pourléchant les babines avec une grâce hautaine. Je joue le jeu à fond pour le taquiner quelque peu, en espérant que mon subterfuge fonctionne. De toute façon il sait très bien que je joue, que rien dans cette attitude réservée et distinguée n’est réel. D’ailleurs, sitôt mon repas terminé que je me lève en le bousculant quelque peu. Ces derniers temps, j’ai tendance à faire ce genre de mouvements, en trouvant n’importe quelle excuse pour me trouver près de lui. Enfin je veux dire que… Pas que j’aille envie de le toucher mais voilà, c’est drôle quand nous jouons, non? J’ai l’impression de retomber en enfance avec lui.

«Alors, j’imagine que tu vas ouvrir la voie, monsieur l’explorateur? À moins que tu ne veuilles que je passe devant pour te protéger?»

Un nouveau soubresaut amusé passe sur mes lèvres. Je fais bien sûr référence à notre rencontre plutôt brutale avec un Bipède, pendant laquelle je l’ai sauvé d’une vie domestique. J’arrive maintenant à en rire, il vaut mieux.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Mar 27 Oct - 18:28

Elle ne cesserait jamais de le surprendre ! Masque Illusoire vivait une drôle d'aventure depuis qu'il passait du temps avec Songe de Brume. C'était comme si chaque jour il découvrait une nouvelle lueur dans son regard, une nouvelle part de sa personnalité si complexe. Cela ne le dérangeait pas, on pourrait même dire qu'il adorait ça. Le guerrier appréciait la féline de tout son cœur, vraiment, et la voir s'épanouir un peu plus à chaque nouveau réveil le faisait regorger de bonheur. Elle l'avait surpris ce matin en lui sautant dessus. Agréablement surpris. Il n'aurait jamais imaginé qu'elle se retrouverait un jour... Enfin... Par dessus lui quoi. Ça devait être la première fois qu'elle faisait ça, qu'ils jouaient ensemble de cette façon. Il avait l'impression de se retrouver comme un chaton ce matin, impossible pour lui d'effacer ce sourire qui illuminait son visage. L'humeur de son amie était si contagieuse, il était déjà plein d’énergie en revenant de sa petite balade mais là il avait l'impression qu'il pourrait courir à ses côtés sans s'arrêter jusqu'aux Hautes Pierres. Masque Illusoire espérait plus que tout qu'elle accepterait sa proposition, cela lui tenait tellement à cœur. Il voyait cette aventure comme une nouvelle étape, un nouveau pas dans leur amitié. Et puis, pouvait-elle vraiment refuser après sa petite remarque, ah ah !

Le jeune guerrier fixait la féline, ses yeux brillants d'amusement. Que c'était agréable de pouvoir plaisanter avec elle, il avait vraiment l'impression de rattraper une partie de sa vie. Tout ce qu'il n'avait pas pu faire chaton, il le retrouvait chez son amie. En la voyant agir ainsi aujourd'hui, il lui semblait qu'il se souvenait un peu d'elle lorsqu'ils étaient apprentis ou même chatons. Il était heureux de constater qu'elle retrouvait son caractère enfantin qu'elle avait perdu suite au décès de sa meilleure amie. Il était peiné à chaque fois qu'il y pensait, il espérait qu'il pourrait un jour compter autant pour elle. Peut-être pas de la même façon mais... S'il pouvait la soulager de ce fardeau, il le ferait sans aucune hésitation. Elle s'allongea sur le flanc l'air indignée alors que ses yeux trahissaient sa malice. Ah ah, avait-il touché un point sensible ? Elle lui répliqua que c'était lui le trouillard et qu'il avait besoin d'elle pour l'accompagner. Il rigola aux éclats, c'est qu'elle avait de la répartie ! Il ne pouvait rien répondre à ça, sur ce point elle avait gagné. Elle se lécha les babines de façon exagérée avant de le rejoindre et en profita pour lui donner un petit coup d'épaule. Il ronronna d'amusement alors qu'elle lui proposa de passer devant, tout en ajoutant une petite remarque provocatrice. Il la poussa tout doucement à son tour tout en frottant légèrement son pelage au sien, de façon affectueuse.

« Pour ça, il faudra déjà que tu me rattrape ! »

Il bondit vers l'avant sans prévenir et rejoignit la sortie du camp en rigolant. Il détalait à travers le territoire en jetant parfois un coup d’œil en arrière pour voir si Songe de Brume le suivait et à quelle distance elle se trouvait. Rien de mieux qu'une petite course pour se dégourdir les pattes ! Lui bouillonnait déjà d'énergie, il ne tenait pas en place. C'était vraiment la journée parfaite pour réaliser une petite escapade en duo, tout le monde était occupé, il faisait beau et leur clan n'avait pas nécessairement besoin d'eux. Il était tout excité à l'idée de se retrouver seul avec son amie et avec un peu de chance de faire une belle découverte ! Il voulait que cette journée soit gravé à tout jamais dans son esprit et c'était bien parti. Le rire de la féline résonnait dans sa tête alors qu'il la sentait derrière lui. Le vent fouettait son visage et aplatissait son pelage contre son corps alors qu'il filait à toute vitesse. Il ralentit légèrement en remarquant qu'ils approchaient de plus en plus de l'endroit où il s'était rendu tout à l'heure. C'était là qu'allait commencer leur aventure.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Mer 28 Oct - 19:04

Twilight Falls
Je dois avouer que la provocation fait maintenant partie de mon personnage. Celui derrière lequel je me suis cachée pendant de longues lunes dans l’espoir d’oublier le cœur véritable de ma personnalité troublée. J’ai joué le jeu si longtemps, crachant mon venin, cachée derrière un masque mensonger laissant à croire qu’on y trouverait véritablement qu’une âme vide et asséchée par l’amertume, qu’un être aux desseins teigneux. C’était plus facile ainsi, de ne parler que pour me montrer acerbe et inaccessible, ou alors me vautrer derrière un noble silence. Et pourtant me voilà en train de provoquer Masque Illusoire (un nom qui décidément m’aurait tout aussi bien désigné que lui-même) pour le jeu, pour la perspective de connaître de nouvelles facettes de lui, et j’ai l’impression un peu pour la séduction aussi, même si je n’oserais jamais le formuler ainsi devant lui. Je n’arrive néanmoins pas à le décrire autrement, cette joute entre nous deux, cet affrontement enfantin qui me grise. Je n’ai pas vraiment envie de le séduire, je n’en ai nul besoin après tout, et pourtant, voilà que je me surprends à vouloir jouer le jeu jusqu’au bout pour voir vers où celui-ci nous mène. Un nouveau soubresaut malicieux anime mes moustaches alors que je le toise avec une certaine fierté, le regard pétillant. Suspendue à ses lèvres, je vis dans l’attente de sa réponse, en espérant qu’il m’affronte, en sachant pertinemment déjà avoir gagné. Il est déjà béat et charmé par mon inconditionnelle présence.

Je frissonne, désarçonnée, alors que sa fourrure frôle la mienne. Je me sens me tendre à son contact chaleureux, un contact qui m’électrifie tout entière. Je relève le museau en sa direction, tentée de le retenir là où il se trouve, contre moi, en sachant qu’il s’agirait d’une défaite. Et de lui offrir la victoire en cette journée de découvertes ne me semble pas plausible. Acharnée, je le laisse passer sans ciller, encore étourdie par son passage alors qu’il se met à courir tel un chaton désordonné en direction des bois clairsemés entourant le campement. Je m’empresse de lui emboîter le pas dans un petit rire qui trahit mon amusement. Nous courrons longtemps, nous courrons pendant une poignée de secondes. Ça m’est égal. Je le suivrais jusqu’aux confins de ce monde il me semble, il est cette étoile scintillante qui permet de se repérer dans la nuit noire. Je dois forcer l’allure pour l’empêcher de me distancer. Je n’ai jamais été la plus rapide et je n’ai probablement jamais déployé les moyens nécessaires pour améliorer cette part de ma performance. De toute façon, je me fiche bien que Masque Illusoire soit le premier. Je l’observe alors qu’il ralentit devant une petite clairière qui m’est totalement inconnue. Plutôt que de ralentir à tour néanmoins, je bondis une fois de plus sur son dos, le renversant sur le côté. Nous roulons quelques instants pendant lesquels je rigole aux éclats, faisant exprès pour empêtrer nos pattes. Je me retrouve à nouveau au-dessus de lui, cul par-dessus tête, le pelage dans tous les sens.

«Oops! Je ne t’avais pas vu, promis Illusoire!»

Bien sûr, mon ton rieur trahit le mensonge, et je me redresse d’un air totalement coupable. J’ai une envie folle de me trouver près de lui aujourd’hui, de sentir son pelage contre le mien. Je lui jette un regard à la dérobée, me perdant dans le doré de ses prunelles. Et pendant un instant je reste simplement ainsi, à le scruter de façon presque méticuleuse, un sourire tendre au visage, mais aussi un peu timide. Une armée de petits papillons de nuit ont envahi mon crâne et j’ai du mal à me détacher de ma contemplation de lui, pour m’attarder au paysage qui nous attend.

«Alors, c’est ici que débute notre aventure hein?»

J’ai hâte déjà.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Sam 31 Oct - 0:19

Il se retrouvait à nouveau devant ce vaste territoire, totalement inconnu et ne demandant qu'à être exploré. Son cœur battait toujours la chamade alors qu'il n'était pas encore remis de sa course. Son regard balayait le paysage, il essayait d'en retenir chaque détail et de deviner où ils pourraient commencer leur exploration. Il y avait tant à voir, à découvrir, il lui semblait que même en plusieurs lunes ils n'auraient jamais le temps nécessaire pour le faire. Il se demandait s'il pourrait un jour abandonner son clan assez longtemps pour ça... Il s'imaginait mal quitter les siens, même pour une durée indéterminée, il trouvait cela un peu égoïste tout de même... Le clan avait besoin de lui. Et jamais il ne pourrait se séparer de ses amis. Naïade, Nuage de Praline, Nuit de Cendre... Et Songe de Brume surtout. S'il devait partir, ça serait en sa compagnie. Mais il en n'avait pas envie et il était sûr qu'elle non plus. La vie serait trop difficile et devenir des Solitaires serait une expérience... très étrange. Il aimait la vie de groupe et ne voulait pas la quitter. Mais aujourd'hui son humeur était différente, il avait soif d'aventures et de découvertes. A chaque fois que ses yeux s'arrêtaient sur une parcelle de terre inconnue, il s'imaginait aller en compagnie de son amie en dénicher chaque secret, en découvrir chaque recoin. Il voulait partager cette odyssée avec elle et rien qu'elle.

Masque Illusoire sentait son sang bouillonner dans tout son corps alors qu'il reprenait tranquillement son souffle en parcourant la clairière du regard. Ses oreilles se redressèrent lorsqu'il entendit derrière lui le bruit de la cavalcade de Songe de Brume. Elle arrivait vite et... Elle ne semblait pas ralentir. Il allait tourner la tête pour vérifier qu'elle n'allait pas lui rentrer dedans mais il fut interrompu par quatre pattes se déposant sur son dos. Il bascula, surpris et se retrouva à rouler avec son amie qui lui faisait le plaisir de lui faire entendre son rire à nouveau. Il rigola lui aussi tout en ne comprenant pas vraiment ce qu'il se passait, où ils déboulaient et jusqu'où ils iraient. Son pelage doux l'étouffait par moment mais au final le jeune guerrier se retrouva pour la deuxième fois en position de faiblesse. La féline était par dessus lui, l'emprisonnant à nouveau entre ses pattes. Il sourit et observa la tête de Songe de Brume dont les poils étaient tout ébouriffés. Il fut prit d'un petit rire moqueur devant cette vision amusante mais ne bougea pas. Elle s'excusa en rigolant et le libéra alors qu'il lui lança un regard pleins de fausses reproches.

« Mais bien sûr ! »  

Il s'ébroua en se relevant et fondit devant le regard coupable de Songe de Brume. Elle était vraiment adorable... Ils ne bougèrent pas pendant un moment et il sourit tout en la fixant droit dans les yeux. Elle mit fin à cet étrange contact en détournant le regard vers les terres inconnues qu'ils étaient partis explorer. Il le suivit tout en la rejoignant discrètement, se plaçant assez proche de la jeune chatte pour que la pointe de leurs pelages s'effleure. Il ne voulait pas se montrer envahissant mais l'envie l'avait prit de se rapprocher d'elle, de pouvoir sentir son odeur. Il soupira doucement, les yeux pétillants d'excitation et de bonheur.

« Et bien oui. Que dirais-tu d'aller voir ce qu'il y a par là-bas ? »

Il pointa l'entrée d'un petit bois mystérieux un peu plus loin à l'aide de sa queue. Il se sentait attiré par cette végétation qu'il ne connaissait pas très bien, vivant proche de la rivière. Il fit un petit signe de tête à Songe de Brume avant de se mettre à courir un peu plus doucement que tout à l'heure afin de progresser à ses côtés. Il calqua ses pas sur les siens alors qu'ils s'élançaient comme un seul vers ce qui sera leur toute première découverte de la journée. Il leva ses grands yeux vers les hauts arbres en fleurs qui se présentaient à eux tout en humant leur odeur et ralentit l'allure, marchant maintenant tout doucement afin de profiter de chaque nouvelle chose qu'il voyait. Il tourna la tête vers la féline et lui proposa d'une voix douce tout en souriant légèrement :

« A toi l'honneur, montre le chemin. »

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Lun 2 Nov - 21:54

Twilight Falls
J’aimerais compter nos pas. Revenir à l’arrière, comprendre ce qui a pu nous mener jusqu’à ces lointaines contrées telles celles que j’ai toujours rêvé visiter. Ce qui provoqua l’étincelle qui aujourd’hui continue à nous bercer. Comprendre, une instance impossible à saisir, je crois. Encore une fois, je m’empêtre dans autant de détails inutiles. Le voyage qui nous menés jusqu’à cet instant, je peux encore l’imaginer, tout comme l’avenir futile et incertain qui se dresse à nos pieds. Je dois vivre le moment présent, comme on me l’a maintes fois conseillé. Des paroles que je n’ai jamais su écouter, trop plongée dans un univers que je croyais vaincu, appartenant à mes souvenirs. Pourtant je redécouvre cette envie de vivre en compagnie de Masque Illusoire. Comme si chaque instant se baignait de lumière, chaque instant précieux et unique. Et jamais plus qu’en cette expédition où j’ai tout le loisir de profiter de chaque seconde qui file, qui file trop rapidement. Mon regard se perd à l’horizon, comme une invitation sournoise. Parfois, j’en viens à me dire que tout serait plus facile s’il n’existait que lui dans ce monde triste et froid qu’est le mien. Parfois, je me surprends à nous imaginer ainsi, seuls, sans le poids des soucis qui alourdissent l’existence des chats de Clan. Mais trop d’éléments me retiennent, me rattachent à cette vie qui m’a été offerte de naissance sans autres possibilités.

La peur m’entrave, encore et toujours, de prendre ce genre de risques, de me jeter au cœur d’un monde qui n’a jamais cessé de m’appeler. Encore aujourd’hui, Masque Illusoire m’invite à m’y perdre, me demandant de lui ouvrir la voie sur ce chemin qu’il a pourtant déjà tracé pour nous. Je m’avance à ses côtés, le regard avide de nouvelles connaissances et découvertes, le museau levé vers ces effluves délicieux s’échappant des arbres en fleurs. À de nombreuses reprises, je dois ralentir l’allure pour éternuer tant leur odeur insiste contre mes narine dilatées, une réaction corporelle qui me tire quelques rires naïfs à chaque fois. Mon pelage frôle les arbres, les hautes herbes odorantes dénuées de la moindre présence de Bipèdes ou même d’un autre chat. Cette terre s’offre à nous, vierge et nue, et nos pattes en pleine découverte la fécondent de notre essence. Je voyage en toute spiritualité, dans un silence intact et solennel, en obéissant simplement à mes élans créatifs. Mon esprit, vidé de toutes espérances, toutes craintes, se contente d’errer à la dérive. Par moments, mon corps rencontre celui, chaud et rassurant, du guerrier à mes côtés. Parfois, je tends même le cou en sa direction, simplement pour allonger le contact d’une poignée de secondes enivrantes.

«Je donnerais tout pour notre Clan, tu le sais bien Illusoire. Mais à certains moments je me dis que… Je me dis que de vivre pour la découverte, pour soi, ce ne doit pas être trop mal non plus. Je crois que la vie solitaire doit paraître bien triste, mais aussi se charger d’aventures… C’est drôle de l’envisager ainsi.»

Je me tais quelques instants, arrêtant mes pas pour considérer le passage d’un crapaud à l’air grognon entre nos pattes. Son attitude fébrile et grotesque me tire un nouveau rire, que je réprime rapidement.

«Je crois que le plus difficile ce serait de ne compter sur soi, de plus avoir quelqu’un pour qui compter en toutes circonstances. Parfois je me dis que je ne saurais pas quoi faire sans les ordres de Valse des Étoiles, ou les soins de Naïade. Ou sans ton sourire…»

Je me tais en réalisant mes mots, qui provoquent aussitôt un frisson de gêne contre mon épiderme. J’offre un rapide coup de langue embarrassé à mon poitrail avant de poursuivre ma route, en espérant qu’il n’en aille rien saisi.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Dim 8 Nov - 0:02

La découverte. L’aventure. C’était des choses que Masque Illusoire n’avait jamais vraiment pu vivre pleinement. Appartenant à un Clan, il ne pouvait pas se permettre de partir quand bon lui semblait et de revenir quelques jours plus tard. Il devait aider les siens, chasser pour eux, se battre pour eux s’il le fallait. Aujourd’hui, c’était différent. Ses pensées n’allaient pas à ses tâches de guerrier ou au confort de sa couche dans sa tanière. Il se sentait appelé par l’inconnu, l’irrésistible soif d’apprendre et de voir de nouvelles choses la happant vers les confins de leur territoire. Et il n’était pas seul. Il était en compagnie de la seule personne qui savait éveiller en lui une étrange et doucereuse sensation. La seule personne qui transformait chaque moment banal en souvenir inoubliable. Songe de Brume l’accompagnait et il ne pouvait se sentir plus épanoui qu’à cet instant. Chaque pas qu’ils faisaient ensemble s’inscrivait dans leur histoire, dans un récit qu’ils conteraient peut-être dans de nombreuses lunes. Ce nouveau territoire qu’ils découvraient était le leur, le lieu de leurs aventures. Ils se l’appropriaient à chaque longueur de queue parcourue, à chaque nouvelle plante imprégnée de leur odeur. Personne n’était venu par ici avant, si ? L’idée qu’ils étaient les premiers à fouler ces terres l’excitait bien plus.

Masque Illusoire sourit en regardant son amie s’avancer vers ce chemin inconnu. Il la suivit de près en observant tout comme elle chaque arbre, chaque feuille venant se déposer à leurs pattes, chaque petit détail. Il pouffait légèrement dès qu’il la voyait éternuer d’une façon adorable, lâchant toujours un petit rire après. Les yeux du guerrier parcouraient cette nature qui se révélait à eux. Les grands arbres qui les entouraient laissaient passer quelques rayons de lumières qui venaient éclairer le sentier. Quelques particules de poussière semblaient briller sous ces filets lumineux, instaurant une ambiance mystique à cette forêt. La végétation était luxuriante, de nombreuses fougères, fleurs et autres plantes touffues parsemaient le sol et inondaient l’endroit de douces senteurs se mélangeant à merveille. Ce lieu était vraiment magnifique, le félin n’avait jamais vu un bois de cette façon. De temps à autres, le pelage de Songe de Brume venait rencontrer le sien, le faisant ronronner silencieusement. Son corps vibrait de bonheur à chaque fois qu’il y avait un contact entre eux, il en profitait toujours pour humer son odeur rassurante, imprégnée de celles des environs.

Elle brisa le silence qui s’était instauré depuis qu’ils étaient arrivés ici pour faire retentir pour la première fois la mélodie de sa voix en ce lieu. Il hochait la tête tout en l’écoutant, comprenant parfaitement ses pensées. C’était ce qu’il se disait tout à l’heure, vivre pour explorer, découvrir et apprendre de nouvelles choses devait être excitant. Il s’arrêta à ses côtés alors qu’elle riait en regardant un crapaud qui passait par là. Elle reprit la parole en faisant une nouvelle fois écho à ses pensées. Elle cita Valse des Etoiles, puis Naïade et… Et lui. Il baissa la tête en souriant alors que ses oreilles lui brûlaient. Il était gêné mais prit d’une bouffée de bonheur, il était plus qu’heureux de savoir qu’il comptait autant pour elle. Il fit glisser son regard vers la féline et la vit se lécher le poitrail, probablement aussi embarrassée que lui. Elle ne se rendait probablement pas compte à quel point ses paroles le touchaient. Lui aussi se demandait à quoi ressemblerait sa vie sans elle à ses côtés. Depuis qu’ils s’étaient rapprochés, il lui semblait inconcevable que ça arrive un jour. Il avait besoin de plonger son regard dans le sien, d’écouter son rire cristallin et mélodieux, de ressentir sa présence et son odeur la nuit dans la tanière des guerriers. Il n’y avait personne d’autre avec qui il voulait partager ces moments. Il se leva à sa suite pour continuer leur traversée.

« C’est marrant, je me dis exactement pareil que toi. C’est pourquoi je pense que ce n’est pas si mal de se détacher quelques instants de la vie de clan parfois, pour changer un peu d’air et découvrir des nouvelles choses. Comme aujourd’hui. »

Sans en abuser bien sûr. Les guerriers n’étaient pas censés passer une journée sur deux avec le clan. Mais eux ne faisait aucun mal, si ? C’était la première fois qu’ils partaient un peu loin en solitaire. Ses oreilles se tendirent alors qu’un son éloigné lui parvint. Un son qu’il connaissait, plutôt familier. Comme un lointain fracas, une… Une cascade ? Il s’arrêta et tourna un regard pétillant vers Songe de Brume.

« Tu entends ça ? On va voir ? »

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Dim 15 Nov - 23:43

Twilight Falls
Cette question, elle plane en moi depuis un peu toujours. Elle m’apparaît même comme toute naturelle pour tout chat de Clan ayant un tant soit-peu de capacité d’introspection. De s’interroger à ce sujet constitue en fait une saine habitude, destinée non seulement à réfléchir sur une situation lourde de sens, mais aussi se rassurer dans ce que nous sommes, dans ce nous avons. La vie des tribus ne devrait pas constituer la seule alternative, et vient avec elle de nombreuses règles et contraintes qui limitent l’existence naturelle des chats. En vérité, notre mode de vie est plutôt celui qui devrait être jugé et non le contraire, même si au final certains considèrent cette façon de faire comme une évolution à la vie nomade des solitaires. Pour ma part, je n’entretiens encore pas vraiment d’opinion forgée sur le sujet. J’ai souvent envisagé de quitter la vie sédentaire, simplement dans des plans encore nébuleux, surtout après les incidents de l’Apocalypse qui m’ont laissée amère et déroutée. Mais à présent je ne troquerais pas ma vie de Clan, au contraire. J’y ai trouvé une place, une routine qui me permet d’affronter quotidiennement mes démons du passé. La solitude ne ferait que lentement me consumer jusqu’à m’éteindre. Puis maintenant, j’ai trouvé de sérieuses raisons de rester, dont un Chef en laquelle je crois fermement… et aussi ma toute nouvelle amitié avec Masque Illusoire qui continue de me faire découvrir au quotidien. Pourquoi donc aimerais-je vivre une vie hors du Clan alors que la mienne me satisfait presque entièrement?

Je souris aux paroles de mon vis-à-vis. Oui, s’éloigner de cette vie aujourd’hui me fait du bien. Pour la première fois depuis des lunes à réparer le camp, à chasser du matin à la tombée de la nuit, à entraîner mon nouvel apprenti et à me démener lors des patrouilles visant à remettre en place nos frontières, j’ai enfin l’impression de souffler, et en bien agréable compagnie. Ce recul m’apporte un fort sentiment de paix, mais aussi d’une certaine nervosité, toute naturelle chez moi. J’ai ce tempérament plutôt craintif, qui me rend peu enclin à la découverte alors que tout m’y pousse naturellement. En compagnie du guerrier bicolore, je n’ai plus aussi peur et je peux m’adonner pleinement aux élans de ma curiosité et de ma créativité. Ce petit bois aux mille reflets m’inspire énormément, et j’y suis mon vis-à-vis sans la moindre hésitation malgré mes gestes parfois timides, souvent précipités et un peu nerveux. Je n’arriverai jamais à être parfaitement rassurée, mais au moins mon ami rend cette expédition possible et je lui en suis redevable. Puis au loin, un son se fait entendre, un carillon que je reconnais pour l’avoir souvent entendu au fil de la rivière. Le doux clapotis d’une eau tumultueuse alors qu’elle se déverse en contre-bas. Une cascade, j’en ai l’impression! Lorsque Masque Illusoire le propose, je m’élance pour rejoindre une clairière. S’offre alors à nous un spectacle impressionnant, une cascade où miroitent toutes sortes de jeux de lueurs multicolores. L’endroit est paisible et puissant tout à la fois, et sitôt de vois se profiler un petit lac à sa chute, je m’arrête pour en contempler le spectacle.

«La cascade… on dirait qu’elle… qu’elle chante.»

Et je me pose contre le sol pour en écouter la douce musique, un sourire béat aux lèvres. Je me sens envahie par l’ambiance tranquille qui règne ici, posant un regard animé vers la chute.

«Hé, Masque Illusoire… Bienvenue dans notre royaume.»

Car je viens de nous en déclarer les souverains. Je souris, un air malicieux aux lèvres. Je sens que nous allons avoir énormément de plaisir à décortiquer cet endroit!

«Regarde, une tortue !»

Je regarde la créature danser sur le lac, que je suis du regard avec émerveillement.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Lun 23 Nov - 23:38

Un bruit comme un autre. Un son qui venait briser un calme naturel en cet endroit mystique. Masque Illusoire en avait entendu des tas au longs de sa courte existence, certains plus marquants que d'autres. Le clapotis de la rivière coulant le long de leur territoire, le bruissement des feuilles traversées par une douce brise, le chant d'un oiseau venant de la forêt du Tonnerre. Tout cela formait un tout, un ensemble banal auquel peu de chat prêtait attention. Le guerrier, lui, savait écouter. Il savait observer et apprécier l'endroit qu'il explorait, qu'il traversait. Il savait vivre pleinement chaque instant. Masque Illusoire aimait la nature et ce qu'elle leur offrait que ce soit ses paysages, ses proies ou bien sa lumière. Il aimait les jolies choses, les détailler, en retenir une image qu'il gardait dans un coin de sa tête. Cela valait aussi bien pour l'environnement que pour les chats qu'il connaissait. Songe de Brume était une de ses images, parfaitement claire et nette, qui l'accompagnait partout où il allait. Une lumière, un espoir, un réconfort, la source de sa joie et de sa force. Elle incarnait toutes ces choses-là et bien plus encore. Il pouvait la visualiser parfaitement tellement il avait passé de temps à la regarder, de jour ou même de nuit. Mais rien ne valait sa présence à ses côtés, le contact de sa fourrure contre la sienne, son regard empli de bonheur. Rien ne valait une journée avec elle, rien qu'avec elle.

Et elle était là, en face de lui, à lui sourire. Un sourire dont il ne se lassait pas, dont il profitait à chaque fois qu'il avait l'occasion de l'apercevoir. Ils partageaient le même avis apparemment et étrangement cela n'étonnait pas tellement le guerrier. Après tout, n'avait-elle jamais pensé à quitter le clan ? A laisser derrière elle tous ses malheurs et ses chats qui n'osaient pas l'approcher, lui parler ? S'il n'avait pas apprit à la connaître, jamais il n'aurait compris qu'elle fasse une chose pareille. Et dorénavant il voulait juste que ça n'arrive pas. Elle était heureuse maintenant, non ? Il avait réussi à dessiner un sourire sur son visage, à faire briller à nouveau un éclat qui s'était éteint depuis bien trop longtemps dans ses yeux. Si elle avait des problèmes, elle pouvait lui parler, il était là pour la soutenir et l'aider. Il serait toujours la pour elle. Suite à sa proposition, il rit en la regardant s'élancer vers la provenance du son. Il fila à sa suite, suivant la couleur de son pelage et les traces de ses pattes délicates au sol. Puis ils débouchèrent dans un lieu incroyable, à couper le souffle. Masque Illusoire ralentit, le regard levé vers cette cascade qu'il s'était imaginé autrement. Elle était magnifique, brillante, venant s'écraser en un son mélodieux continu dans un lac clair, transparent. Autour se trouvait moins d'arbre et ceux-ci formaient une délimitation parfaite à cet endroit, comme s'il sortait d'un rêve.

Il tourna la tête vers Songe de Brume qui semblait autant, si ce n'était plus, émerveillée que lui. Elle chantait oui. C'était exactement ça. Il se rapprocha du lac aux côtés de son amie, son regard tournoyant autour de lui pour découvrir ce tout nouveau sanctuaire. Bienvenue dans notre royaume. Masque Illusoire plongea son regard dans celui de la féline, une bouffée de bonheur lui traversant le corps. Leur nouveau sanctuaire. Il était impossible de décrire à quel point le matou était heureux, cette simple phrase avait suffit a multiplier sa joie de se retrouver ici avec la guerrière. Elle avait prononcé les bons mots, ceux qu'il avait eu envie de dire lui aussi depuis leur arrivé dans cette forêt. Ce lieu était le leur, le théâtre de leurs découvertes, de leurs jeux, de leur épanouissement. Il n'ajouta rien, rendu muet par l'émotion et suivit son regard lorsqu'elle pointa un drôle d'animal sur l'eau. Une tortue, il n'en avait pas vu souvent ! Il vint s'allonger près de Songe de Brume, s'appuyant un peu contre elle pour s'enivrer de son odeur et de la chaleur de son corps. Il sourit en fixant la tortue puis inconsciemment il commença à se glisser dans les ondes rafraîchissantes. Il le fit dans la plus grande douceur, s'enfonçant dans l'eau sans émettre la moindre éclaboussure, presque aucun son hormis celui du léger mouvement des flots. Il tourna la tête vers la féline, son regard plus chaleureux que jamais croisant le sien.

« Apprécierez-vous de venir nager à mes côtés, ma Reine ? »

Il rigola doucement suite à sa référence aux paroles de Songe de Brume. Il recevait quelques gouttes projetées de l'endroit où tombait la cascade alors qu'il invita d'un mouvement d'oreille son amie à le rejoindre. C'était leur moment.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Sam 28 Nov - 15:06

Twilight Falls
Une drôle de créature que celle-ci. Non comestible pour nous les chats, ou du moins pas à ma connaissance. Ainsi protégée de tous les dangers par une rude carapace striée déjà du passage du temps et des menaces, je l’admire en un sens. Cette tortue se contente d’errer à son propre rythme, trouvant de quoi la nourrir à même ce lac isolé où elle puise une force substantielle. L’eau la propulse, rend chacun de ses mouvements empreint de grâce de sérénité. Dans ce lac, elle ne possède aucun prédateur. Elle est libre d’errer à son propre rythme, de manger quand bon lui semble, de laisser sa carapace briller sous le soleil, libre d’admirer la chute qui descend contre son lac en y laissant des sillons troublés. Je me plais à admirer sa progression, satisfaite d’avoir rencontré cet animal particulier qui ne s’aventure que trop rarement aux berges de notre rivière, le flot probablement trop rapide pour ces intrépides amphibiens. Je me pose dans l’herbe rêche qui borde le lac avec un soupir de satisfaction et de paix. Cet endroit a suffi à calmer bon nombre de mes appréhensions et pendant quelques instants volatiles, j’arrive même à me demander si nous n’imaginons pas tout simplement cet instant de rêve, comme un songe qui pourrait de dissiper dans la brume à tout moment. Je l’ai vécu maintes fois après tout, ces aventures précieuses en sa compagnie, qui au matin s’évanouissait en y laissant qu’une pointe d’amertume.

Pourtant cette fois, tout me paraît plus réel encore, plus prenant, chaque sensation enivrante me faisant découvrir tout un pan de moi-même jamais encore exploré. Je découvre une sensation englobante et chaleureuse, comme une caresse maternelle, une sorte de paix qui me rend plus douce encore, mais surtout certaine de moi-même. Lorsque Masque Illusoire se retourne pour me faire face, son corps à moitié enfoncé dans les eaux limpides du lac, je frissonne. Son pelage humide de gouttelettes qui ruissèlent contre ses poils, son regard rivé dans le mien tel un étau enflammé… Il me sidère sur place, me paraissant séduisant, envoûtant et intimidant tout à la fois. L’attraction qu’il semble créer chez moi me pousse vers l’avant, vers ce roi qui m’appelle à lui dans toute sa grâce solennelle. Son rire, princier, enfantin, innocent. Irrésistible. Mes pas se calquent aux siens, suivent le chemin qu’il a tracé pour nous, mon corps ondulant avec grâce alors que je me glisse à ses côtés, n’osant plus détacher mon regard du sien en me glissant dans les flots. Mon cœur bat à la chamade, sans que je ne parvienne à identifier la cause de cet emportement. Je me rapproche, de plus en plus, gravissant les limites invisibles jusqu’alors imposées par la raison. Je me glisse à lui, mes pattes toujours ancrées dans le fond rocailleux du lac. Emportée. Ma tête vient se glisser contre la sienne dans un frisson palpable alors que mon museau frôle sa gueule dont je devine le souffle, dans une caresse probablement trop intime. Un instinct.

Je ne pouvais pas le réprimer. Je me détache de lui presque à contrecœur, le souffle court, agité, attisé, alors que je me dirige au centre du lac, à quelques pas du point de rencontre entre la chute et les flots tranquilles en contre-bas. Je me juche sur un rocher plat, assez large pour plusieurs chats, et lève le nez vers la cascade pour en admirer la puissance. D’ici, une fine bruine me parvient, qui me tire un sourire en chatouillant mon corps toujours électrisé par ce contact dont j’ai décidé de taire l’explication. Une explication qui ne m’est pas non plus parvenue, ce geste qui signifie tant et si peu à la fois et qui vient probablement de trahir mon affection pour le guerrier bicolore. J’ai la crainte de le voir imposer de nouvelles limites, ou alors de repousser définitivement celles que nous avions jusqu’à alors et sur lesquelles nous nous étions entendus sans même le réaliser. Je reste ainsi, sur mon rocher, pensive, presque inaccessible et probablement très belle, ainsi baignée de bruine. Je me laisse porter par l’instant. C’est bien ce que Masque Illusoire m’aura appris.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Lun 7 Déc - 21:51

Leur royaume. Un lieu mystique, différent de ce que Masque Illusoire avait pu voir auparavant. Un endroit baigné d'une lueur indescriptible, magnifique. Tous les sons semblaient former une musique, un tout, le monde pour une fois en parfaite harmonie. C'était comme si ce lieu avait été calqué à l'image de leurs rêves, parfait mais semblant irréel. Le lac dans lequel s'était enfoncé le jeune guerrier était lisse, transparent mais reflétait de plus en plus la nature autour de lui au fur et à mesure que le soleil descendait derrière la cime des arbres. La couleur du ciel changeait, tout comme la lueur animant le regard du félin bicolore. Plus chaleureuse, rassurante, reposante. C'était ce regard qu'il plongeait dans celui de Songe de Brume. Il avait peur que ses sentiments transparaissent dans ses yeux mais il ne pouvait pas s'en empêcher. Il réalisait. Il réalisait que quelque chose de nouveau battait en lui, que ses émotions changeaient et qu'il voyait son amie d'une façon différente. Il ne comprenait pas encore ce qu'il se passait, il avait déjà vécu ça avec elle. Mais cette fois les sensations étaient décuplées et il ressentait le besoin irrésistible de se retrouver près d'elle, encore plus près. Pourrait-il un jour lui en parler alors que lui même ne savait pas comment se l'expliquer ? Il ne savait pas. Il voulait... Il voulait juste... Être toujours plus proche.

Acceptera-t-elle son invitation ? Il mourrait d'envie qu'elle le rejoigne, qu'ils nagent ensemble, qu'ils partagent et profitent le plus possible de ce moment entre eux, juste eux. Rien ne pourrait les interrompre, venir les embêter ou les embarrasser. Aujourd'hui les choses devaient se dérouler d'elles-mêmes, sans l'intervention de quiconque. Comme si le Clan des Étoiles avait rendu possible cet instant magique. Et son sourire ne se fit que plus radieux lorsqu'il l'observa rentrer dans les eaux claires, le rejoignant petit à petit. Son regard bleu, attirant et ravissant était plongé dans le sien et il ne faisait plus aucun mouvement. Il patientait là, la regardant se rapprocher, encore et encore. Et puis elle se retrouva juste en face de lui, leurs visages à seulement une longueur de moustache l'un de l'autre. Elle ne s'arrêta pas là et un frisson lui parcourut tout le corps, des oreilles jusqu'à la queue, lorsqu'elle frotta sa tête contre la sienne. Ses yeux s'écarquillèrent un instant, surpris, avant de se plisser de plaisir et un ronronnement s'échappa de sa gorge. Il inspira pour sentir son odeur si douce, si enivrante et agréable. Il était paralysé suite à ce contact si... Si incroyable, si puissant. Pourtant il ne dura que quelques secondes, les secondes les plus intenses de la soirée. Il tourna la tête lentement alors que sa reine continuait sa traversée du bassin. Elle se dirigeait vers un rocher qui dépassait des eaux plus loin, et il resta un instant figé en l'admirant. Ses mouvements étaient gracieux, souples, ondulant. On aurait dit qu'elle avait vécu toute sa vie dans l'eau, qu'elle y était autant si ce n'était plus à l'aise que sur terre. Il secoua la tête pour reprendre ses esprits et la suivit.

Elle grimpa majestueusement sur la pierre et s'y installa, exposant son pelage crème à la fine brume provenant de la cascade. Masque Illusoire était totalement sous le charme, elle était si belle ainsi. Il la détaillait du regard, passant de son corps fin et séduisant à son visage tourné vers la cascade. Il la rejoint et se hissa sans un bruit sur le rocher. Il la contourna en laissant son pelage frôler le sien ce qui lui arracha un frisson et il s'assit à ses côtés. Il était peut-être un peu trop collé, il avait peur de se montrer envahissant mais tout en elle l'attirait, il voulait la sentir près de lui. Le jeune félin suivit son regard et admira la cascade, n'écoutant plus que son fracas mélodieux alors que son cœur battait de plus en plus vite. Il... Il ne savait pas quoi lui dire, il lui semblait qu'il avait perdu l'usage de la parole. Il repensa à la caresse si affectueuse de sa camarade quelques secondes auparavant et ne put empêcher ses poils de se hérisser de plaisir à nouveau. Il jeta un coup d’œil au profil de la jeune féline, profitant de cette proximité pour l'admirer d'autant plus.

« Songe de Brume, est-ce que... E-Est-ce que tu es heureuse ? »

Il posa cette question un peu gêné, il savait que cela pouvait paraître bizarre de dire ça d'un coup mais... Il voulait l'entendre le lui dire, savoir que tout allait bien. C'était tout ce qu'il souhaitait, ce qui comptait.

« Enfin moi je... Je voulais que tu saches que j'apprécie énormément cette journée en ta compagnie. Il n'y a personne d'autre avec qui j'aurai voulu venir découvrir cet endroit si... extraordinaire. »

Il se dandinait sur ses pattes alors qu'il profitait de cet instant de calme pour tenter d'établir une conversation, d'entendre sa magnifique voix. Il espérait juste qu'il n'avait pas l'air ridicule...

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Dim 20 Déc - 17:44

Twilight Falls
L’extase me gagne elle une vague caressante. Un sentiment de joie tel que je n’en ai jamais ressenti depuis des lunes et des lunes. Depuis mes jeux innocents auprès de ma sœur, depuis ma plus tendre enfance. Pourtant, ce bonheur se manifeste de façon bien différente, pour des modalités tout autre que celles que j’ai vécu alors. Je ne le croyais plus possible, ce sentiment qui m’étreint à présent. J’ai cru qu’on m’en avait retiré le droit, que le quotidien morne de l’âge adulte finirait par me consumer avant même de vivre les tragédies ayant ponctué mon existence, tout comme le reste du Clan de la Rivière. Le simple fait de m’éloigner doit grandement apprécier ce changement qui s’opère en moi. M’éloigner de ces chats tristes aux longs soupirs endeuillés, ces regards vides et fuyants où parfois une timide lueur d’espoir vient briller. Notre tribu a frôlé l’extinction, mais parfois j’ai l’impression que les blessures ne cicatriseront jamais. Pourtant certains d’entre nous savent avancer, s’extirper des ombres pour voir de l’avant comme Masque Illusoire. Loin des autres, auprès d’un guerrier au cœur grand et à la simplicité rafraîchissante, il est tout naturel de se sentir plus léger, plus assuré. Néanmoins je dois me rendre à l’évidence. Il existe d’autres raisons venant expliquer l’effervescence ressentie à l’instant. Des raisons plus grandes et subtiles, qui ne font qu’effleurer ma conscience. Je ferme les yeux, comme pour ignorer ce qui est pourtant évident, me laissant bercer par les chants mélodieux de la cascade.

Sa musique me transporte, m’apaise. Je pourrais dormir ainsi, couchée contre mes pattes, la bruine comme une caresse contre mon visage tourné en direction de la chute. Je pourrais, mais mon trouble me tient éveillée, mes sens aux alertes. Tournés en direction de mon vis-à-vis à qui j’ai réservé une affection toute particulière, un geste m’ayant surprise moi-même et qui emplit ma poitrine à présent d’un doux ronronnement qui est couvert par la mélodie de l’eau se déversant dans le lac. Mon bonheur, il en est aussi l’auteur. Chacune de ses présences, de ses regards, de ses sourires. Ils m’emplissent d’une joie incommensurable, comme un vertige. De me retrouver dans cet endroit féérique à ses côtés aujourd’hui est un véritable privilège, même si je le fuis, même si je ne parviendrai jamais à lui exprimer à quel point. Mais il doit le sentir, car il s’approche, me contourne avant de se coucher contre mon flanc, à une distance enveloppante. J’ai l’envie de poser ma tête contre son épaule, mais me retiens. Parfois, la nuit, je fais ce geste dans l’espoir qu’il ne remarque rien. Pourtant rien ne lui échappe, comme mon bonheur qu’il vient souligner. Je ne parviens pas à comprendre sa gêne, me contente de le regarder avec une tendresse immense.

«Si je suis heureuse? Je crois que tu le sais, Masque Illusoire.»

Je souris avec sincérité, un feu brûlant dans mes prunelles azurées. Je l’écoute alors qu’il m’exprime sa propre joie de se trouver en ce lieu en ma compagnie. Je ressens exactement la même chose. Même si je ne parviens pas à interpréter son malaise, je me sens bien, comprise par lui.

«Oui. Moi aussi. C’est bon de se retrouver seulement toi et moi, hein? Et de vivre des choses différentes que notre quotidien. De sortir, de découvrir des choses.»

Je fais finalement ce geste que je me refusais depuis un moment, celui d’enfouir mon museau dans son épaule dans un soupir sincère et attendrissant.

«Je suis bien avec toi. Je suis heureuse que tu sois là. Tu te souviens quand je t’ai dit que tu aurais besoin de m’apprivoiser? Eh bien je crois que tu y es parvenu, Illusoire. J’ai confiance en toi désormais et… c’est si bon d’avoir quelqu’un sur qui je peux compter.»

Ma voix s’est fait douce, à mi-chemin entre la parole et le murmure. Cette fois, il peut m’entendre ronronner doucement. Doutes-tu encore, Masque Illusoire?

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Mer 13 Jan - 0:47

Une soirée comme il en avait jamais vécu. Douce, paisible, éclairée par la simple lueur d'un soleil brûlant qui semblait s'enfouir sous terre, derrières les arbres et les paysages au loin. Une soirée dans un lieu nouveau et incroyable, un territoire qu'ils se sont approprié et qu'ils pourraient considérer comme leur endroit. Une soirée où l'air est imprégné d'une odeur étourdissante et si agréable, mélange des senteurs de la végétation, de l'eau du lac et de la fourrure de Songe de Brume. Bientôt la nuit viendra recouvrir les lieux de sa longue cape noire, où viendra luire la Toison Argentée et chaque guerrier-étoile la composant. Alors ils découvriront à nouveau leur sanctuaire sous une autre forme, une autre ambiance. Sûrement allaient-ils passer la nuit là, si son amie était d'accord. Pour le moment tout était magnifique sous la lueur orangée du soleil couchant, le lac reflétant ses derniers rayons, la cascade faisant miroiter les couleurs de plus belle et l'herbe autour du bassin s'assombrissant de plus en plus.

Masque Illusoire était totalement enivré par la présence de son amie et ses sens semblaient décuplés. Il ressentait tout avec plus d'ardeur, de puissance, à tel point que cela l'étourdissait. Chaque contact, chaque effluve lui parvenant à chaque inspiration, chaque mot échangé avec la féline le transportait et le comblait d'un bonheur incommensurable. Rien à cet instant ne pouvait le déconcentrer de la guerrière, tout en lui se tournait vers elle, était attiré par elle. Dans ce vaste lieu, il n'y avait que Songe de Brume. Parler n'était peut-être pas la meilleure idée, après tout le silence leur suffisait bien. Ils échangeaient tant de choses à travers leurs regards et leurs dialogues muets. Pourtant les mots étaient sortis malgré lui, il voulait savoir comment elle se sentait mais surtout, il voulait lui affirmer que lui ne pouvait pas rêver d'une plus belle soirée. Le contact de son pelage contre le sien le réchauffait des oreilles jusqu’à la queue, il ne sentait presque pas la fraîcheur de la brume les atteignant. Ils étaient si proches que le guerrier sentit le corps de la féline vibrer faiblement lorsqu'elle lui répondit. Ses paroles lui réchauffèrent le cœur et ce ne fut rien comparé à l'expression qu'elle lui afficha. Un sourire radieux dont il ne se lassait pas, jamais et un regard étourdissant, hypnotisant dans lequel il voudrait se perdre pour toujours.

Alors qu'elle continuait, il buvait ses paroles et ne faisait aucun bruit, se contentant de sourire et de la fixer sans relâche, absorbé par la beauté de son visage. Seulement lui et elle oui... Soudain le regard de la femelle se détacha du sien alors qu'elle vint enfouir son museau dans le pelage du félin écaille de tortue, en expirant un souffle chaud qui traversa chacun de ses poils pour attendre sa peau. Le corps du guerrier fut parcouru d'une vague de chaleur alors qu'il soupira d'aise à son tour et vint fermer les yeux inconsciemment pour profiter de ce moment parfait. Il écoutait avec la plus grande attention la voix de la féline, si rassuré qu'elle était bien en sa compagnie et qu'elle était heureuse. Tout ce qu'elle disait lui faisait chaud au cœur et rien ne pouvait le rendre plus heureux à l'instant. Elle fit référence à l'histoire qu'elle lui avait raconté lors de leur retour au camp, après l'incident avec le bipède. Cette histoire à laquelle il n'aimait pas vraiment se référencer. Mais pourtant elle lui affirmait maintenant. Elle avait confiance et se sentait bien avec lui. Et c'était tout ce qu'il souhaitait, son bonheur. Lorsqu'il la sentit ronronner, il en fit de même, si fort qu'il était sûr qu'elle pouvait parfaitement l'entendre aussi bien que le ressentir. Leurs corps vibraient en symbiose et le matou attrapa tendrement une des oreilles de la guerrière, une lueur malicieuse dansant dans ses yeux.

« Et comme dans l'histoire, je te dévore ! »

Il la relâcha en rigolant doucement avant de vite redevenir paisible, comme bercé par le son et les vibrations des ronronnements de son amie. S'ils restaient ainsi, il risquait fortement de ne plus jamais vouloir bouger et de s'endormir.

« Ce que tu me dis me comble de bonheur et je suis très heureux que tu le sois aussi. Tu es une amie formidable Songe de Brume, tu comptes beaucoup pour moi. »

Il frotta doucement sa joue le long de son front et posa sa tête au-dessus de sa nuque, d'un geste tendre et protecteur. Il se demanda si c'était le moment pour... Pour tout lui dire, lui avouer ses sentiments... Non il n'était pas prêt et si... Si elle ne ressentait pas pareil, que se passerait-il ? Il préféra mettre ces pensées dans un coin de son esprit et se détendit. Il soupira à nouveau de contentement et se laissa transporter par le moment présent, profitant de ce contact d'une affectuosité plus grande que jamais et de ce moment incroyable en compagnie de la guerrière... Qu'il aimait.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Ven 22 Jan - 0:42

Twilight Falls
Je le sens à mes pattes. Je peux le deviner sous mes coussinets qu’il écorche vif. Le gouffre. Le vent qui s’emmêle dans ma fourrure trempée, le vertige d’une chute inévitable. Emportant tout sur son passage, chaque certitude, chaque accomplissement, chaque caresse ou regard. Il me poursuit, à chaque pas vers la rédemption, vers la guérison. Est-elle simplement possible? Parviendrai-je un jour à courir dans la lande sans ne plus craindre de tomber? J’en doute, pas quand la chute a failli vous briser. Pas lorsqu’elle reste une éventualité à chaque détour. Dans ma naïveté charmée, je reste sur mes gardes, pliée derrière d’énormes murs qu’il lui faudra des lunes, voire des années entières à escalader. Néanmoins, je pense chacune de mes douces paroles à son endroit. Si je ne parviendrai jamais véritablement à m’ouvrir à lui autant qu’il pourrait le souhaiter, une part de moi lui appartient déjà, une part pure et encore ensoleillée de mon être nuageux. Je lui ai dédiée, comme pour qu’il la protège au cas où je devais me perdre à nouveau. Au moins il posséderait toujours, gardien et protecteur, le souvenir d’un doux été en ma compagnie. Je l’observe avec une intensité malicieuse qui cache bien plus que tout ce qu’il pourrait soupçonner. Sous cette joie véritable se cache des blessures qui n’ont pas encore cicatrisé, et avec elles la peur de m’abandonner à lui malgré mes dires. Comme un éternel dilemme qui me déchire dans le plus grand des silences.

Son contact m’électrise, me surprend, me heurte tout autant que me détend. Un soubresaut, comme si, pendant un instant, je me sentais glisser sur la pente abrupte. Rattrapée, néanmoins, il ne s’agit que d’un accident, et je lui offre comme un regard de reproche alors que son visage s’anime d’une lueur enfantine que j’ai envie de saisir et garder en moi à mon tour. Si mon attitude lui est précieuse, ce partage l’est tout autant à mes yeux. Je me contente de sourire avec perplexité, comme si je me trouvais surprise et vaguement ennuyée par son étincelle enthousiaste, mais mes prunelles azurées me trahissent totalement. Je reste tout aussi paisible en scrutant la cascade, une véritable perle dans cet univers végétal qui semble l’envelopper. Je ne décroche plus mon regard, même en sentant la caresse intime de mon ami envahir mon cou d’une douceur éternelle. Je frissonne à son contact, en soupire d’une aise refusée pendant bien trop longtemps. L’envie me prend d’y dormir, dans sa quiétude rassurante comme une ombre enveloppante. Néanmoins l’humidité régnant dans les lieux m’indispose pour ce genre de repos, me rappelant trop douloureusement l’inondation qui a détruit notre camp il y a plusieurs lunes déjà. Ses mots, ses mots aussi me tirent de mes rêveries ensommeillées. Empreint d’une telle intensité qu’il me parvient un doute, un doute indescriptible et sans nom. Je le laisse couler comme les folles gouttelettes de la chute. Puis, un mouvement me redresse avec une lenteur prudente. J’ai tourné mon regard vers lui comme une invitation. Mon cœur bat à la chamade. En moi les sensations s’accumulent, se bousculent. Avec une grâce séduisante, je me glisse dans les flots pour rejoindre la rive, toujours sans un mot. J’ai peur que ma voix me trahisse. Trahisse quoi?

Je m’étire avec une lenteur qui ne peut pas être innocente avant de me tourner vers Masque Illusoire dans une invitation qui ne fait aucun doute. J’ai envie d’avoir près de moi. Je redresse la tête à nouveau, cette fois en direction de l’astre du jour se mourant à la cime des arbres. Quelques insectes nocturnes font entendre leurs mélodies féériques, me tirant un sourire attendri. J’aime la nuit lorsque je suis éveillée. Loin des cauchemars. Lorsque j’ai l’occasion d’écouter, d’apprécier les secrets des heures les plus sombres des jours.

«Nous devrions partir.»

Comme une évidence. Il se fait tard. Le chemin est long pour rentrer. Un Clan nous attend, une vie, et une panoplie de responsabilités.

«Je n’ai pas envie de partir.»

Plutôt que de revenir vers le lieu où nous sommes venus, je m’enfonce vers les ténèbres parsemées de reflets et de secrets, vers cette végétation luxuriante encadrant la cascade. Notre royaume.  

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 


Dernière édition par Étoile Sombre le Jeu 4 Fév - 0:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Mar 26 Jan - 23:22

Cette relation avec Songe de Brume prenait des proportions de plus en plus énormes, tant que cela l'effrayait en même temps que l'enchantait. Il était sûr de ses sentiments à présent et cela lui faisait très bizarre. Il n'avait jamais connu cela et il... Il lui avait été impossible de l'imaginer. Cette sorte de douce chaleur au creux de l'estomac, cet état d'absence et toutes les myriades de sensations qui l'accompagnait... Il aimerait pouvoir les lui dire, tout lui avouer en attendant inlassablement une, une seule réponse. Mais était-elle prête pour ça ? Après tout ce qu'elle avait vécu, le comprendrait-elle et ressentirait-elle la même chose pour lui ? Non... La question était plutôt si lui était prêt. Masque Illusoire avait peur. Il avait peur de la perdre et tout ce qu'il avait battit ensemble en même temps. Tout lui semblait tellement lointain... Leur première sortie ensemble près de la rivière, l'attaque du bipède... Même ce matin où elle lui avait sauté dessus de façon enfantine et adorable, à deux reprise. En y repensant, il ressentait à nouveau son souffle contre son visage et la pression de ses petites pattes délicates sur ses épaules. Le guerrier sourit inconsciemment, prit de rêveries agréables. Et maintenant ils étaient là, sur ce rocher au beau milieu d'un bassin inconnu, à se reposer dans la plus grande affection et intimité. Il ne se rendait compte que maintenant d'à quel point ils s'étaient rapprochés en l'espace de quelques jours et la façon dont ils étaient pelotonnés l'un à l'autre  lui semblait irréel. Pourtant ça arrivait, ici et maintenant. Quelque chose changeait, évoluait. Il ne savait pas où cela le menait pour l'instant mais il aurait sûrement bientôt une réponse.

Le jeune guerrier respirait paisiblement, le cou toujours posé par-dessus la nuque de Songe de Brume, dont le regard pleins de faux reproches était encore marqué dans son esprit. Il ne savait pas comment elle avait prit sa petite blague mais il en était fier, il avait juste pu déceler dans les yeux de la femelle une lueur envoûtante et différente. Les deux félins étaient là, installés au milieu de leur royaume où le temps avait semblé s'arrêter. Il n'y avait qu'eux et la cascade, tout le reste semblait avoir disparu. Masque Illusoire en oubliait les clans, son territoire, l'endroit même d'où ils venaient. Il savait juste qu'à ses côtés se trouvait la féline qu'il appréciait le plus au monde et cela lui suffisait. Puis soudain elle bougea, doucement pour ne pas interrompre brusquement le contact si intime qu'ils partageaient. Il releva aussi la tête et croisa son regard bleuté, retenant presque sa respiration. Il ne dit rien, se contentant de la fixer, soudain paralysé et attisé par le regard qu'elle lui jetait. Il ne savait pas ce qu'il se passait, il ne pouvait juste plus bouger et il resta ainsi alors qu'elle s'enfonça dans l'eau, si délicatement et agilement qu'il n'y eut aucun remoud dans l'eau. Il la suivit du regard et n'osa pas se lever, attendant qu'elle rejoigne la rive. Lorsqu'elle posa une première patte sur la berge, il décida d'enfin bouger et se releva sur le rocher, se préparant à la suivre. L'atmosphère semblait avoir changé tout d'un coup, il ne comprenait pas ce qui... Il faillit glisser du rocher lorsque son regard se déposa sur la femelle qui au loin s'étirait de tout son long, mettant en valeur son physique merveilleux et sa grâce qui le stoppa net et le laissa bouche bée. Elle prit son temps et se redressa en lui lançant un regard captivant et nouveau, l'invitant à la rejoindre sur la terre ferme. Les oreilles du guerrier lui brûlaient et il resta immobile quelques instants, le temps de se remettre de ce à quoi il venait d'assister. Jamais il n'avait vu son amie faire un tel mouvement et cela le laissait dans un état très étrange. Il secoua la tête avant de se glisser à son tour dans l'eau et de parcourir le peu de chemin pour être à nouveau près d'elle.    

Lorsqu'il arriva à sa hauteur, elle regardait le soleil lancer ses derniers rayons au-dessus des arbres. Masque Illusoire ne pouvait plus décrocher son regard d'elle, elle était si belle ce soir et semblait tout faire pour le rendre dingue. Elle ne le faisait sûrement pas exprès, ce n'était pas son genre... Si ? Il ne savait pas, il était juste ensorcelé, hypnotisé par la femelle. Elle déclara qu'il vaudrait mieux partir ce qui laissa le jeune félin un peu perplexe. Il ne voulait pas déjà rentrer, ils avaient tant à voir, à découvrir, à dire... Ses oreilles se redressèrent et un sourire se dessina sur son visage alors qu'elle contesta elle-même ses paroles. Sa langue n'était toujours pas déliée et il ne répondit pas alors qu'elle commença à marcher vers une direction inconnue. Le guerrier la rejoint en quelques pas et se plaça à ses côtes, leurs fourrures se frôlant. Il regardait autour de lui, impressionné par la beauté du lieu où ils se trouvaient. Il y avait ça et là des plantes et des senteurs qu'il ne connaissait pas, des fleurs qui prenaient des teintes nouvelles sous la douce lumière de la lune... Tout comme le pelage de son amie qui, toujours un peu humide, brillait d'une façon magnifique. Il plongea son regard perçant et brûlant dans le sien tout en affichant un sourire attendrissant. Il n'y avait presque plus de bruit hormis ceux de l'activité nocturne de la nature et de leurs mouvements. Il se sentait tout étrange depuis qu'ils étaient partis du rocher. Lorsqu'il regarda à nouveau devant lui, il fut frappé par la vision d'un arbre imposant qui venait d'apparaître devant eux. De longues et épaisses branches partaient de tous les côtés, certaines touchant presque le sol. Il leva la tête pour observer jusqu'où s'élevait l'arbre touffu et arbora un regard un peu malicieux. Il donna un léger coup d'épaule à Songe de Brume, en pointant la branche la plus basse.

« Eh, tu sais grimper ? »

Il avait presque chuchoté ces mots à l'oreille de la féline d'une voix plus grave que d'habitude avant de s'approcher doucement du tronc. Il  prépara un premier saut et bandit les muscles pour l'atteindre en parfait équilibre. Il se retourna dans un mouvement fluide et gracieux et invita son amie d'un petit mouvement de tête à le rejoindre. Il s'étonnait à vouloir impressionner la femelle pour la première fois... Que lui arrivait-il ?

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Jeu 4 Fév - 1:20

Twilight Falls
Ces quelques mots claquent dans l’air chargé comme une évidence. Chargé, lourd, palpable entre nous comme jamais auparavant, oui. Comme si quelque chose avait changé, comme si par ces quelques mots peut-être je venais de déclencher une ouverture, comme un passage menant les Étoiles ne savent où. Je devine son regard contre mon pelage humide, ce même regard que j’ai surpris à de nombreuses reprises chez d’autres représentants de son genre. Une sorte d’avidité, une étincelle sauvage et insaisissable. Une envie qui transforme, qui module, qui change. Qui se fait maître de nos actions, des miennes aussi probablement sans même le réaliser. J’ai l’impression de le tester tout autant que moi-même, à savoir à quel point j’ai envie de le voir ainsi, à me fixer avec une surprise flattée. À le voir ainsi, du soleil dans le regard et chaque geste fébrile, impatient, nerveux. J’ignore encore pourquoi, ni même comment. Je n’ai jamais cherché à provoquer cette façon… cette façon qu’il a de me considérer à l’instant. Au contraire. Aux autres, je n’ai réservé qu’une froide désinvolture, des mots méchants. Je me suis amusée, je les ai fait fuir de tellement de façons, que je ne les compte plus. Puis je suis devenue si grise, si triste, qu’on ne m’a plus jamais vu ainsi. Jusqu’à aujourd’hui où, plutôt que de combattre, plutôt que de jouer, je me laisse attendrir par la sincérité de ce désir. Différent, je crois, de tout ce que j’ai connu jusqu’à présent. Je ne saurais même pas définir ce que c’est de toute façon que de désirer quelque chose. Je me suis toujours contentée de ce que j’ai eu.

Je me sais jolie, attrayante. Je le dis sans la moindre vanité, la beauté n’a aucune des chats n’a aucune valeur à mes yeux. Néanmoins, en me tournant vers lui, la sienne rivalise amplement avec celle du royaume végétal qui nous entoure pas à pas. Je me perds dans le doré de son regard, son sourire comme une bouffée de chaleur au creux de mon estomac. Il me vient l’envie de le toucher, de le sentir tout près de moi. Et la peur, celle de le voir à une autre, ce regard qui ne devrait m’être que réservée. J’ai une pensée pour Naïade, à la jalousie m’ayant étreint lorsqu’elle l’occultait, lorsque je l’ai cru «la chose précieuse» du guerrier bicolore. Masque Illusoire… il ne pourrait jamais me mentir, n’est-ce pas? Ces yeux-là n’en seraient pas capables. Je me raccroche à cette pensée sans laisser la crainte m’étreindre. Le plaisir de le savoir tout aussi obnubilé que moi parvient à maintenir le cap. Tout en le perdant entièrement dans ses prunelles envoûtantes. Il se penche au creux de mon oreille et mon cœur s’emballe, se tord, s’acharne dans ma poitrine comme trop petite pour lui. Sa voix dans un murmure me tend un défi que je ne parviens pas à refuser. Je jette un œil à l’arbre désigné avec une inquiétude que je ne laisse pas paraître.

«Bien sûr. À condition que tu m’y rejoignes.»

Les branches de l’arbre sont proches et rapprochées, rendant l’ascension facile pour une féline guère très habile dans ce genre d’exercice. Heureusement, je possède un bon équilibre qui me permet de grimper sans trop de difficulté vers la moitié de l’arbre, où je me cale sur une branche bien placée et offrant une vue sur la vallée à la cascade et sur les environs boisés. Je soupire d’aise en me plaçant au creux de celle-ci, très large et confortable. Ma tête est lourde après toutes ces heures passées à marcher, nager et jouer en compagnie de Masque Illusoire. Un sourire étire mes lèvres alors que je réalise qu’il est celui qui me fait retomber en enfance, tout en étant celui qui me permet de grandir. Alors qu’il me rejoint contre ma branche, je me blottis contre lui en ressentant la fraîcheur nocturne envahir mon pelage. Son odeur familière m’apaise, me rassure, m’attise tout à la fois. Je souris contre ses poils noirs, bercée par le chant des insectes de la nuit qui, lentement, s’éveillent.

«Cet endroit, il sera notre secret hein, Masque Illusoire?»

Non, je n’ai pas envie de te partager, Illusoire, tout comme cet endroit. Notre sanctuaire.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Dim 14 Fév - 22:28

Chaque seconde, chaque minute, chaque jour qui passait semblait le changer peu à peu. Dès que Masque Illusoire découvrait un trait de caractère différent chez Songe de Brume, une nouveauté, il se surprenait à dénicher un changement en lui-même. Aujourd'hui, tout se bousculait dans sa tête tant il voyait la féline sous de nouveaux angles. Il avait l'impression que son cœur avait fondu lorsqu'elle lui avait sauté dessus de façon si enfantine tout à l'heure tandis que désormais, il lui semblait qu'il allait s'arrêter tant il battait vite et fort. Chaque mot qu'elle prononçait le faisait vibrer, son rire lui faisait tourner la tête et son contact l'hypnotisait. Il n'avait jamais été aussi surpris qu'en la voyant de cette façon, comme si elle essayait de... Le séduire ? Et il ne se contrôlait plus, il se prenait au jeu et inconsciemment, voilà qu'il essayait de se faire remarquer, qu'elle soit impressionnée. Il n'y pouvait rien et cela était tout nouveau pour lui, jamais il n'avait tenté de captiver l'attention d'une femelle. Pourtant avec Songe de Brume c'était différent, son comportement changeait beaucoup depuis qu'il la fréquentait. Il ne voulait que son bonheur, la faire rire, passer du temps près d'elle et désormais qu'elle le regarde. Il voulait se sentir important à ses yeux, unique et peut-être même... charmant, attisant. Il se sentait égoïste à agir ainsi... Mais n'était-ce pas naturel ? Son cœur appartenait déjà à la jeune et au combien magnifique féline, elle l'avait emprisonné depuis bien longtemps et jouait maintenant avec lui. Et dire qu'elle se considérait comme la proie et lui le chasseur, ils n'avaient pas la même impression... Mais cela pouvait encore changer.

Il ne pouvait que sourire en entendant qu'elle acceptait son défi, ayant même apparemment décider de prendre les rennes du jeu. Un premier rayon de lune leur parvint et croisa les yeux perçant de son amie, les illuminant d'un reflet argenté magnifique, les rendant plus brillant que jamais. Jamais le regard du jeune guerrier ne s'était tant arrêté sur une femelle, elle était de son point de vue une rareté, un éclat, une étoile comme il en existait peu parmi ces terres. Il n'avait d'yeux que pour elle et aucune autre, il lui était impossible de concevoir qu'il pourrait tomber sous le charme d'une féline différente. Et pourtant il en existait des moins mystérieuse, au caractère plus facile mais ce n'était pas elle. Parce que elle, n'était pas comme les autres et attirait son regard, faisait disparaître tout le reste autour. Il la regarda grimper à son tour et le dépasser, passer sous ses moustaches pour rejoindre les branches plus hautes, tout en souplesse. Il l'observa ainsi, toujours sur la première branche, pour voir jusqu'où elle irait, jusqu'où il la suivrait bien qu'il connaissait déjà la réponse. Elle s'arrêta finalement à peu près au milieu de l'arbre et observa les environs. Le jeune guerrier se dépêcha de la rejoindre, sans trop de difficulté et se hissa en douceur au même niveau que la féline. Il se rapprocha et vint s'asseoir près d'elle, contre elle. Alors qu'elle se serrait contre lui et réchauffait son corps, il suivit son regard. L'endroit était vraiment magnifique, une perle qu'ils avaient eu la chance de dénicher. Il soupira d'aise et l'écouta lui poser d'une petite voix une question à laquelle il était facile de répondre. Il bougea un petit peu pour frotter doucement son pelage au sien tout en ronronnant.

« Oui Songe de Brume. Il est à nous et à personne d'autre... »

Il laissa traîner sa phrase, comme s'il avait encore quelque chose à dire. Parce que oui, Masque Illusoire avait quelques mots coincés dans la gorge depuis un moment et il semblait qu'ils avaient décidé de se révéler ici, maintenant. Pourtant il ne savait même pas s'il était prêt, que ce soit à le dire ou à entendre la réponse. Mais c'était trop tard, il était lancé, impossible de reculer. Il prit une grande inspiration alors que son rythme cardiaque accélérait de plus en plus.

« Écoute, je... Je voulais te dire Songe de Brume... Je... »

Alors qu'il allait dire quelques simples mots, qu'il allait enfin lui avouer ce qu'il avait sur le cœur depuis des jours et des jours et particulièrement celui-ci, un craquement vint interrompre son élan. Il leva vivement la tête en direction de la provenance du son alors qu'une branche conséquente dévalait le tronc vers eux.

« Attention ! Wouah ! »

Il s'écarta et évita de justesse la branche qui frôla à peine Songe de Brume mais glissa et se retrouva l'arrière train dans le vide. Il se tenait fermement à sa prise grâce à ses griffes tout en affichant un air un peu dépité et gêné en direction de son amie.

« Euh... Un petit coup de patte s'il te plaît ? »

Il tourna les yeux vers le vide derrière lui mais ne pensait à rien, ne ressentait rien. Son regard se voila et son sourire s’affaissa, il venait de rater une occasion rare, le moment où il avait eu le courage et la détermination de le dire. Il n'y arriverait plus maintenant. L'amertume s'empara de son cœur et il soupira en fermant les yeux, toujours tournés vers le vide. Je t'aime Songe de Brume... Pourquoi est-ce si dur de te le dire ?

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1736
Age : 23
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Jeu 18 Fév - 2:48

Twilight Falls
Le temps s’est figé dans un long soupir d’espérance. Ma gorge me pique à force d’y retenir la foule de questions que je souhaite prononcer mais qui ne parviennent pas à franchir mes lèvres. J’ai beau tenter de comprendre ce qui nous arrive, quel charme nous a enjôlés dans sa frénésie dansante. Mes sens se sont attisés à son contact. Je ressens chacune de ses respirations, anormales, lourdes, captivées. Je vois ses pupilles se dilater en se posant sur moi. Je suis le dessin de sa gorge alors qu’il déglutit, comme en cherchant ses mots. Je n’ai plus envie de ses mots, son silence me suffit amplement tant que ses prunelles ardentes poursuivent leur route dans les miens. Ses soupirs provoquent de longs frissons contre ma propre peau, sa caresse contre mon flanc me force à fermer les yeux. Perte de contrôle. La sensation qui coure contre ma fourrure envahit tout mon corps, mon estomac particulièrement. Une chaleur intense, une sorte de bien-être innommable et vif, s’étend progressivement alors qu’il vient confirmer ma requête. De l’entendre dire affole mon cœur, me pousse dans le doute et l’incertitude là où je paraissais si sûre de moi quelques instants plus tôt. Est-ce la nervosité qui me gagne face à son affirmation si douce, si assurée? J’ai l’impression caressante qu’il pèse chacun de ses mots, qu’il les prononce avec une sincérité entière et non calculée. Ce secret se trouve donc scellé. Il faudra plus que des menaces pour m’arracher mon royaume. Notre royaume.

Je ne parviens plus à me détacher de ma contemplation de son visage masqué à présent. Il ne m’a jamais paru si près, accessible. Comme s’il m’ouvrait enfin une part de lui que je n’ai que devinée jusqu’à présent. Plus aucune réserve, simplement son cœur sur cette branche, son sourire et sa présence plus vraie que jamais. Je lis dans ses prunelles d’or une nervosité si semblable à la mienne, j’en éclate presque de rire. Pourquoi nous inquiétons-nous tout à coup? Pourquoi ce doute, ce déchirement que je sens chez lui? Soudain il ouvre la bouche, tente maladroitement d’exprimer une pensée qui semble si personnelle, si profondément enfouie en lui qu’il me vient un grand vertige inexprimable, inexpliqué. Je le scrute avec une curiosité grandissante, souffrant de chacune de ses pauses et m’impatientant à chaque détour. Néanmoins, un cri retentit, et je ne réalise que bien plus tard qu’il s’agit du tien en sentant une branche frôler ma fourrure. Masque Illusoire s’est écarté afin d’éviter l’objet et soudain j’ai froid, j’ai si froid. Je mets plusieurs secondes à reprendre conscience. Le sort s’en est trouvé rompu j’ai l’impression. Le monde reprend son rythme en m’emportant avec lui. Je me penche aussitôt vers le guerrier pour l’aider à reprendre sa prise sur la branche, puis je l’invite à descendre en ma compagnie. Clairement, cet arbre où nous nous sommes perchés représente un danger pour nous deux. Je l’entends soupirer avec tant d’amertume que mon cœur se serre. J’ignore pourquoi. Tant de choses me restent à comprendre.

Je touche le sol et réalise à quel point je suis lasse. De nombreuses heures de marche nous attendent pour atteindre le campement et la perspective d’une telle escapade me décourage, d’autant plus que le soleil est désormais couché derrière les cimes. Dans l’obscurité, parviendrons-nous à retrouver notre chemin? Je soupire avant de repérer un tronc d’arbre fendu d’une cavité assez large pour accueillir confortablement deux chats exténués cherchant un toit après une longue journée d’aventures. Satisfaite de ma trouvaille, je me retourne vers Masque Illusoire, tout sourire.

«Nous allons dormir là cette nuit… ça ne sert à rien de rentrer cette nuit, il fait bien trop sombre puis… j’ai un peu peur.»

Faux. Néanmoins toutes les excuses sont le bienvenue pour m’offrir une nuit en compagnie de mon guerrier préféré. Pour moi, moi seule. Je viens caresser son flanc d’un museau taquin avant de m’aventurer dans la cavité et de m’y installer avec un soupir de satisfaction. Une fois qu’il m’a rejoint, je m’empresse de me blottir contre lui. La nuit est plutôt fraîche sans la présence des autres guerriers. Heureusement, il me suffit amplement. Je sens déjà le sommeil m’engourdir.

«Merci, Masque Illusoire.»

D’être mon ami. De m’apprécier. D’être ici près de moi. De m’emmener dans de folles journées d’aventure. J’espère que nous en aurons encore beaucoup, beaucoup d’autres.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1076
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Twilight Falls (Brume)   Sam 20 Fév - 23:25

C’était comme si on l’avait empêché, qu’on avait tenté avec succès de le faire taire juste à ce moment précis. Une branche, une bête et simple branche, il avait bien sûr fallu qu’elle tombe maintenant et à l’endroit où il se tenait. Un bout de bois qui avait coupé court à ses paroles et à son engouement. Etait-ce un hasard ? Peut-être qu’il n’était pas encore prêt, qu’elle n’était pas encore prête. Peut-être que cela venait de le sauver d’une réponse douloureuse ou pire, d’une séparation insupportable. En y réfléchissant, c’était sûrement mieux ainsi. Si elle avait su, si elle avait entendu ce que son cœur avait à lui dire, seul le Clan des Etoiles sait comment elle aurait réagi. Et pourtant Il voulait le savoir, c’était comme si quelqu’un le poussait, lui chuchotait à l’oreille de ne pas garder le secret, que cela vaudrait mieux pour lui. Mais dès qu’il en avait le courage, qu’il imaginait qu’il était prêt et que c’était le moment, il repensait à tout. A leur rencontre, à leurs mésaventures, à son sourire et son rire, à ses yeux fait de cristaux, pétillants, magnifiques, qui l’hypnotisaient. Il se souvenait du matin même, de la façon dont elle l’avait regardé et comment elle l’avait plaqué au sol puis de leur proximité sur le rocher au milieu du lac tout à l’heure. Et enfin tout cela n’était rien face à ce qui s’était passé juste ensuite, lorsqu’il… Lorsqu’il ne pouvait plus prononcer un mot ou même cligner des yeux. Paralysé, ensorcelé face à la beauté qui émanait de la féline. Attiré, embrasé par ses faits et gestes, ses regards. Il ne voulait pas perdre tout ça, il… Il avait peur. Elle était la seule pour qui il voulait vivre désormais. Si tout s’arrêtait, si elle l’abandonnait… Il ne savait pas ce qu’il se passerait, ce qu’il deviendrait. Il était piégé, prisonnier.

Ses yeux, ses yeux… Elle l’avait regardé d’une façon si intense, comme si elle lisait en lui avant qu’il ne tombe… Pour la deuxième fois. Car c’était comme s’il avait chuté en la regardant dans les yeux, comme si on l’avait agrippé par la patte dans une rivière et qu’on l’avait attiré vers le fond. Impossible de se concentrer et de parler correctement à ce moment-là, envoûté par deux pierres précieuses luisant d’une lumière si pure. Impossible de reprendre son souffle et de détourner le regard. C’était la branche qui s’était occupé de cela et il pendait maintenant vers le vide. Heureusement, Songe de Brume le remonta bientôt à ses côtés, le sauvant d’une chute mortelle s’il n’avait pas tenu. Le guerrier la remercia d’un souffle avant qu’elle ne propose de redescendre. Il était d’accord, après les événements tout à coups, rejoindre la terre ferme était ce qu’il souhaitait le plus. La descente se fit sans encombre et il se senti tout de suite soulagé en touchant le sol. Il faisait nuit noire désormais, seul la lune et les étoiles apportaient un peu de lumière. Le félin regarda un peu autour de lui, tout était magnifique baigné dans cette lueur blanchâtre, tout jusqu’au pelage de Songe de Brume. Ses yeux s’étaient arrêtés sur elle alors qu’elle lui fit une proposition qui aussitôt emballa son cœur et le brûla des oreilles jusqu’à la queue. Il était plus qu’'enchanté à l’idée de passer une nuit à ses côtés, juste avec elle. De plus il était bien d'accord, le camp était lointain et ils étaient tous deux fatigués.

Masque Illusoire se demanda un instant de quoi elle pouvait avoir peur mais éloigna rapidement ces pensées. Ce n’était pas important, il était là pour elle et la protégerait de toute manière. Quoiqu’il arrive. Il frissonna de plaisir en sentant son museau traverser son pelage et se retourna pour l’observer rejoindre le creux d’un arbre fendu. Lorsqu’elle fut installée, son corps fut agité de tremblements d’excitation, l’envie de la rejoindre était insoutenable. Il se dépêcha donc de venir vers elle, peut-être un peu trop vite mais il ne put s’en empêcher, il était si pressé de se retrouver contre elle, seul à seul, rien qu'avec elle… Son désir fut assouvi lorsqu’il se coucha à ses côtés et qu’elle se blotti contre lui. Dans un mouvement tendre et doux, il plongea son museau dans sa fourrure. Il tenta de réprimer un ronronnement, en vain, tant il se sentait bien. Si c’était possible, il passerait des lunes entières installé ainsi avec elle. Il avait si chaud, ni la neige, ni un vent glacial ne pourraient venir le faire frissonner. Il tendit l’oreille en entendant sa Reine le remercier et sourit. Tout était parfait, l’amertume de tout à l’heure déjà oubliée et la chaleur du corps de la femelle retrouvée. Il n’y avait que lui et la féline, ensemble, dans leur royaume.

« Bonne nuit Songe de Brume, puisse le Clan des Etoiles illuminer tes rêves. »

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite ! :D

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Twilight Falls (Brume)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Aux addict de Twilight
» fix+ VS brume hydratante
» Twilight New Moon : les premières images du DVD
» Twilight Shower Gel
» recette brume d'oreiller

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires-
Sauter vers: