« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Héros insoupçonné. (Brume)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Héros insoupçonné. (Brume)   Mar 14 Juil - 20:07

    Rien à signaler du coté des frontières. Masque Illusoire rentrait tranquillement vers le camp après avoir patrouillé en compagnie d'autres camarades de clan. Il était un peu plus de midi et il mourrait de faim. Il n'avait pas mangé une fois levé, étant parti assez vite en patrouille. Encore une fois, le ciel était dégagé, seul quelques petits nuages blanc venaient parsemer la grande toile bleue. La Saison des neiges touchaient à sa fin et bientôt tout le gibier sera revenu. Il avait hâte d'aller nager dans la rivière une fois qu'elle sera à bonne température. Le poisson n'avait pas manqué ces derniers temps et il y en aurait peut être plus. Le petit groupe s'engagea dans le camp et leurs membres se dispersèrent. Masque Illusoire se dirigea directement vers la réserve de gibier. N'étant pas le chef de patrouille, ce n'était pas à lui de faire le rapport. De toutes façons il n'y avait rien à signaler d'important.

Il mangeait tranquillement une souris attrapée dans la matinée. Il n'avait pas l'habitude de se nourrir de ce genre de gibier, prenant habituellement un poisson dont il raffolait mais il devait admettre que le goût musqué des rongeurs n'était pas désagréable. Il n'y avait d'ailleurs plus qu'un ou deux poissons dans la réserve. Il décida de partir en pêcher quelque-uns après son repas. Il pourrait essayer un nouvel endroit peut-être ? La rivière traversait tout leur territoire et il y avait sûrement un coin plus poissonneux où il n'avait pas déjà pêcher. Masque Illusoire se leva enfin et se dirigea de nouveau vers la sortie du camp. Il avait décidé de longer la rivière jusqu'à trouver un bon endroit.

Alors qu'il marchait à travers le territoire du Clan de la Rivière, il pensa à son statut de guerrier. Il aurait sûrement bientôt un apprenti et il avait hâte de transmettre ses connaissances. Il voulait que le jeune félin dont il aura la responsabilité ait un bon souvenir de son apprentissage. Il sera le plus agréable possible mais décida d'être moins doux que d'habitude. Il savait qu'il ne fallait pas mener la belle vie aux apprentis, il fallait qu'ils deviennent fort. Ses pensées agréables l'avaient fait avancer bien loin sans qu'il s'en rende compte. Il s'arrêta un instant pour se repérer dans les environs et il comprit qu'il n'était pas loin des nids de bipède. Il jeta un coup d’œil au-dessus de la rivière et fût heureux de voir de nombreuses ombres se mouvoir sous l'eau. Masque Illusoire s'assit, à l’affût, une patte en l'air. Il attrapa un poisson, puis deux.

Il s'arrêta un instant, son attention ayant été attirée. Il avait cru apercevoir une ombre de l'autre coté de la rivière, près des barrières en bois qui délimitaient le territoire des bipèdes. Il se releva et scruta la zone en plissant les yeux. Il ne voyait rien d'anormal d'ici, il était peut être trop loin. Il rentra doucement dans la rivière et nagea jusqu'à l'autre rive. Il n'était jamais allé de ce coté de leur territoire. Il s'ébroua en sortant de l'eau et avança sans faire aucun bruit vers l'endroit où il avait aperçu quelque chose. Pourtant il ne vit plus rien, pas la moindre trace du passage d'un quelconque chat ou autre. Il continua pourtant d'avancer, la truffe au sol pour essayer de sentir quelque chose. Soudain, une énorme patte le souleva du sol et il le vit s’éloigner à une vitesse fulgurante. Quelque chose le soulevait ! Il se tordit sur lui même pour apercevoir ce qui le tenait et fût horrifié de voir l'énorme tête d'un bipède. Crotte de souris ! pensa-t-il. Il tentait en vain de se libérer, essayant de griffer n'importe quelle partie du corps de l'horrible créature. Que lui voulait ce bipède ? N'était-ce pas leurs petits qui tentaient de les attraper d'habitude ? Il était effrayé et ne savait plus quoi faire. Il voyait la rive s'éloigner doucement et il feulait de plus belle. Il avait mal. Dans la panique, il n'arrivait pas à identifier où mais il souffrait. Tout se passait si vite ! Ses coups de pattes n'atteignaient pas leur cible, il était trop tordu pour pouvoir se mouvoir correctement.

« Clan des Étoiles, aidez-moi ! » cria Masque Illusoire désespérément.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 


Dernière édition par Nuage Ambré le Jeu 23 Juil - 1:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Mer 15 Juil - 0:31

Héros insoupçonné
Cette conversation avec Masque Illusoire a tout changé. J’aimerais prétendre le contraire, me voiler la face sur les émotions qui m’étreignent, sans succès. Les ténèbres se sont refermées autour de moi, comme je le craignais tant. J’ai perdu le contrôle, comme un chaton glissant sur la rivière glacée en hiver, sans trouver prise. Les jours se succèdent, cette fois sans se ressembler. Mes entraînements avec Nuage du Nord me prennent à présent une bonne partie de mon temps, m’occupe l’esprit bien après que nous ayons rejoint nos tanières respectives. Ce qui était habité autrefois par du vide en moi s’emplit progressivement, autant par les douleurs du passé que par d’autant de moments candides que je semble retrouver, avec quelques réticences, en compagnie du jeune chat. Il n’est certainement pas facile mais au final ce qui m’est le plus ardu réside ailleurs. De m’ouvrir à lui comme il semble le chercher représente un défi plus grand que nature. J’avance un peu plus chaque jour vers cette entreprise, tentant ce chemin que m’a conseillé d’emprunter le matou bicolore lors de notre conversation près des rives. M’ouvrir aux autres… J’ignore même si c’est encore possible, si on arrivera à repousser les grandes portes poussiéreuses de mon cœur, depuis longtemps refermées sur une intimité que je ne connais plus moi-même. Oui, j’ai enfin l’impression d’avancer, mais sans aucun repères, sans connaître quelle direction emprunter. Pour autant que je le sache, je pourrais aussi bien être en train de faire marche arrière sur tout ce que j’ai réussi à entreprendre pour le moment.

Si je suis plus heureuse? Je ne saurais le dire. Cette attitude ne servira pas à ramener ceux que j’ai perdus. Sauf que je n’ai plus à craindre cet engourdissement profond de ma personne, celui qui me guettait dans le néant qui se formait lentement en moi. Comme si mon compagnon d’armes avait su briser les chaînes retenant mes émotions, les libérant tout à la fois. Je me sens particulièrement sensible et vulnérable à tout moment, me surprenant parfois à éclater en sanglots à des moments inopportuns. Mais ces crises, aussi douloureuses soient-elles, me permettent d’évacuer frustrations que je tenais enfouies en moi et qui cousaient un grand blocage. À mes heures solitaires, je m’enfonce dans les fourrés, me détache du regard du monde pour simplement laisser libre court à ma peine. Enfin, je m’accorde le droit de vivre cette tristesse. Encore aujourd’hui, alors que j’erre seule sur ces chemins de mon enfance, je revis avec amertume certains souvenirs profondément enfouis en moi, des souvenirs que j’ai cru oubliés. Mes pas me mènent loin près des rives, là où peu de chats osent s’aventurer. Mon apprenti aurait peut-être apprécié découvrir ces terrains isolés de notre territoire, mais comme une patrouille le retient, je préfère m’avancer seule, d’autant plus que j’ai reconnu une odeur familière et encore fraîche d’un passage récent, celle de Masque Illusoire, se dirigeant tout près du village des Bipèdes.

Masque Illusoire. Malgré mes bonnes résolutions, je n’ai pas su lui adresser la parole ces derniers temps depuis notre dernière discussion, je n’ai pas su saisir cette patte tendue. Probablement qu’après tout ce qui s’est dit près de la rive, je redoute encore le moindre de nos échanges. Je m’arrête quelques instants pour renifler l’odeur qu’il a laissé. Me rendant compte qu’elle a quelque chose de familière et même de rassurante. Je me souviens sans mal de la chaleur que j’ai ressenti en me blottissant contre son flanc à un moment où j’ai tenté de me raccrocher désespérément à quelque chose. Je me suis alors accrochée à lui. Encore aujourd’hui, je me retrouve sans repères… pourrait-il être l’un d’entre eux? Ai-je le droit encore de m’imposer ce même manège? De me permettre de l’apprécier, même un peu, en sachant tout le mal qu’il pourrait me faire? Je soupire en suivant sa trace, vaguement inquiète de le voir s’avancer si loin sur nos terres et curieuse de savoir ce qui l’a poussé aux devants. Curieuse. Je n’ai pas été curieuse depuis des lunes et des lunes et des lunes. Une éternité.

Pourtant mes pattes me jettent dans l’inconnu alors que je suis la trace de Masque Illusoire, que je perds près de la rive. Est-il retourné sur ses pas? Dans ce cas comment il se fait que nous ne nous soyons pas croisés? Irritée, je contemple ce mystère qui me fait face avant de comprendre le phénomène. Le guerrier a traversé la rivière! Je m’empresse de le suive de l’autre côté, transie de froid une fois parvenue à destination et me demandant bien ce qu’a pu chercher ici mon compagnon. Un chat ennemi peut-être? À mesure que j’avance entre les fourrés, je ne discerne aucune odeur suspecte, jusqu’à ce qu’une vienne me frapper de plein fouet… celle d’un homme. Nul doute à ce sujet, ça pue l’humain à plein nez. Est-ce possible que son chemin aille croisé celui du guerrier bicolore? Au moment où cette idée me traverse l’esprit, j’entends un cri désespéré qui aussitôt emballe mon cœur. Je me mets à courir vers sa source, m’arrêtant brusquement en voyant une silhouette se dresser devant moi, plus grande encore que tout que j’ai pu m’imaginer, tenant fermement un Masque Illusoire qui hurle pour du secours. Je suis terrorisée. Mais malgré tout je m’élance contre la bête, toutes griffes dehors, en y mettant toute la hargne que je puis déployer, griffant ses jambes nues en mordant la chair. L’humain perd pied et m’écrase au passage mais je parviens à me dégager en courant me réfugier dans les hautes herbes, le cœur affolé prêt à céder à tout moment.

«Cours Masque! Vite!»

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 


Dernière édition par Étoile Sombre le Lun 27 Juil - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Mer 15 Juil - 1:16

Lâche moi, mais lâche moi donc ! pensait Masque Illusoire. Que pouvait-il faire ? Il était en mauvaise posture et le bipède était bien trop fort. Il le tenait fermement, Masque Illusoire avait l'impression que ses grosses pattes maladroites le broyaient. Il criait au secours, il implorait les étoiles, espérait plus que tout que quelque chose, quelqu'un le sauverait. Seul, il ne pouvait rien face à un... un monstre de cette envergure. Il perdait espoir jusqu'au moment ou une effluve familière lui parvint. C'était celle d'un membre du Clan de la Rivière. D'une guerrière, qu'il reconnaissait que trop. Songe de Brume ! Elle n'était pas loin de lui, peut-être avait-elle même traverser la rivière. Son odeur lui fit défiler des images devant les yeux. Il se rappelait de leur discussion près de la rive l'autre jour. Il se souvenait de sa souffrance, des larmes dans ses yeux, de ses sanglots. Il avait la gorge serrée rien que d'y penser. Il avait essayé d'oublier, d'attendre que le temps efface ces souvenirs et de revoir Songe de Brume comme une simple camarade de Clan. Pourtant à chaque fois qu'il l’apercevait ou la sentait, il ne pouvait s’empêcher de se rappeler. Il avait cauchemardé. Il avait rêvé qu'il faisait souffrir d'autres chats de son clan. Pourtant à chaque réveille, il savait que ça n'arriverait plus. Du moins, il l’espérait. Il n'avait pas regardé la jeune féline dans les yeux depuis leur parti de pêche.

Le tourbillon de ses pensées fut interrompu par une autre douleur, à la patte cette fois. Il profita de son moment de lucidité pour crier de toutes ses forces, espérant que Songe de Brume l'entendrait. Quelques secondes plus tard, il la vit apparaître non loin de lui, fonçant droit sur le bipède. Une fois qu'elle arriva à cotés de ses grandes jambes, il la perdit de vue, trop haut et tordu pour la voir. Masque Illusoire était assourdi par les cris de l'humain, sa bouche étant non loin des oreilles du guerrier. Il comprit que Songe de Brume étant en train de le griffer. Soudain, le Bipède tomba à la renverse et le lâcha. Masque Illusoire chuta avec lui sur le flanc, le souffle coupé. Il tenta de se relever et entendit Songe de Brume lui crier :

« Cours Masque Illusoire ! Vite ! »

On ne lui répétera pas deux fois ! Il commença à courir lorsqu'une douleur fulgurante lui déchira la patte. Il tomba de nouveau à la renverse, grimaçant. Il voyait Songe de Brume s'éloigner. Non c'est pas vrai ! Il avait un problème à la patte arrière. Le bipède commençait à se relever, il fallait qu'il fasse vite !

« Songe de Brume ! Ma patte... j'arrive pas à courir ! »

Il peinait à parler et sa voix était paniquée, la douleur lui entravait la gorge. Il ne savait même pas si elle l'avait entendu. Il se releva et essaya d'avancer à nouveau mais il ne pouvait que marcher, et en boitant en plus ! Sa souffrance lui arrachait un hoquet à chaque fois qu'il posait la patte. Le bipède s'était assis, regardant ses blessures et posant ses mains dessus. Si sa patte ne faisait pas des siennes, les deux félins auraient largement le temps de s'enfuir. Le bipède braqua son regard vers Songe de Brume, les yeux remplis de haine. Faîtes qu'il reste au sol encore un moment ! pensa-t-il. Sa patte le brûlait et il n'arriva plus à la poser. Elle ne semblait pas casser mais il n'en savait rien. Il la faisait désormais traîner au sol, ce qui le ralentit un peu plus mais au moins, il souffrait moins. Il était maintenant à trois longueurs de queue du Bipède, c'était encore beaucoup trop près !

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Jeu 16 Juil - 16:16

Héros insoupçonné
Je n’ai jamais eu si peur. Tout dans cet humain me terrifie. Il est si grand, au moins dix fois la taille du plus haut chat qui m’est été donné de rencontré. Dans ses bras, il y a un instant, Masque Illusoire paraissait si petit, frêle même. Un seul coup de ce géant bipède aurait suffi à le briser, mais heureusement, la violence farouche de mes attaques répétées contre ses longues pattes arrière ont réussi à le libérer de l’étreinte mortelle de son geôlier. À présent, je n’ai plus qu’une envie, de mettre le plus de distance entre cet être terrorisant et moi, de rentrer au camp où je me saurai en sécurité, oublier toute cette histoire. L’affolement m’étreint, agite toute conscience et raison en moi pour les réduire à une bribe de souvenirs. Même en me combattant du plus fort que j’y parviens encore, la perspective de ce danger est plus grande que moi et je crains les représailles si je me décide à attendre le guerrier. Je le cherche du regard d’ailleurs, il est parvenu à se libérer. Avec angoisse, je suis sa lente progression pour s’éloigner du Bipède qui peine à se relever mais qui ne tardera plus à le faire désormais. Un feulement affolé s’échappe de ma gorge, une sorte de façon de le pousser à aller plus vite. Est-ce seulement la peur qui me fait paraître chaque seconde comme des heures et des heures d’angoisse ou un élément dans la situation m’échappe-t-elle toujours?

La voix de mon camarade me fait sursauter. M’atteignant malgré les craintes qui me coupent du reste du monde, qui assombrissent ma raison et me forcent à reculer. Sa patte? Je ne comprends pas tout de suite. Je me force à regarder cette scène qui s’écoule dans un ralenti éprouvant, remarquant enfin ce détail qui échappait à mon équation. Masque Illusoire est blessé, sa patte devenue lourde sous lui, ankylosée et probablement douloureuse. Que faire à présent? Le laisser à son sort pour me permettre de m’échapper, ou combattre à ses côtés et risquer le pire? Mon instinct est repoussé brutalement par une force plus grande encore, par l’honneur et le courage qu’on tente de m’insuffler depuis mon plus jeune âge. Je dois le sauver. Je m’élance à ses côtés, le soulève brutalement. Il est lourd, bien plus lourd que moi qui suis si frêle, mais l’adrénaline qui court contre mes veines me permet d’avancer à une vitesse surprenante et bientôt nous avons atteint les hautes herbes où je force le guerrier à se cacher. Quelque chose m’atteint brutalement au dos et je relève la tête en me retenant de crier. À mes pattes, une bouteille de vitre git en morceaux. La douleur est telle qu’elle me coupe le souffle et je peine à reprendre ma respiration, mais les pas s’éloignant de l’humain finissent par me rassurer et je m’écroule aux côtés de mon protégé en reprenant ma respiration au meilleur de ma capacité. Même longtemps après que le souffle me soit revenu, je reste silencieuse, blottie sur le flanc, contre ses pattes en faisant bien attention d’éviter celle qui est blessée. Je tremble encore toujours, probablement que lui aussi.

Le Bipède est parti, son odeur a quitté la clairière. Nous sommes désormais en sécurité, mais tous deux blessés. Je garderai probablement des marques contre mon dos, et pour ce qui est de Masque Illusoire, sa patte nécessite tout de suite l’attention de Naïade. J’espère vivement que sa blessure ne soit que superficielle. Je me penche vers sa patte pour la lécher avec une délicatesse presque maternelle, le regard brisé d’inquiétude.

«Ça va, Masque Illusoire? Par le Clan des Étoiles… je croyais qu’il allait t’emporter…»

Je lèche avec un peu plus d’énergie pour faire taire ma peur qu’il doit cependant sentir comme s’il s’agissait de la sienne.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 


Dernière édition par Étoile Sombre le Lun 27 Juil - 23:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Ven 17 Juil - 1:23

    Masque Illusoire avançait lentement, se sentant de plus en plus lourd. Sa patte le faisait toujours autant souffrir et sa tête lui tournait. Il avait peur, très peur. Si le Bipède le rattrapait, il était sûre que cette fois il ne pourrait pas s'échapper. Et alors là que se passerait-il ? Que lui ferait l'humain ? Il ne reverrait peut être jamais ses camarades, ni même leur territoire. Serait-il condamné à vivre dans un nid toute sa vie ? Il s'efforça d'écarter ces sombres idées et tenta d'avancer plus vite. Il allait trébucher lorsqu'il sentit une pression sur son flan. Songe de Brume était revenue ! Elle l'aidait désormais à courir plus vite. Il avait l'impression que sa patte se déchirait à chaque pas qu'ils faisaient ensemble mais il savait que sans elle, il n'aurait pas pu s'échapper. Ensemble ils parvinrent à atteindre des hautes herbes où ils se réfugièrent. Une fois qu'il se sentit en sécurité il se laissa s'écrouler, fermant les yeux et reprenant son souffle. Soudain il entendit un bruit horrible, comme si la Pierre de Lune s'était brisée. Il tourna la tête brusquement pour voir d'où venait le bruit et vit une bouteille en morceaux au sol. Il n'y prêta guère plus d'attention et reposa sa tête sur l'herbe molle si confortable. Songe de Brume s'étendit à coté de lui, le souffle court. Tout deux tremblaient encore de peur après une confrontation si horrible. Il n'avait jamais affronté d'humain auparavant et il espérait que ça n'arriverait plus jamais.

Tout à coups, au plus grand étonnement de Masque Illusoire, il sentit une langue rappeuse sur sa patte blessée. Il garda les yeux fermés un instant, trop fatigué pour voir ce qui se passait. Puis il leva la tête brusquement et la tourna vers Songe de Brume. C'était elle qui tentait d’apaiser sa douleur. Il la regarda faire, n'arrivant pas à faire sortir des mots de sa gorge. Ce fut elle qui parla en premier :  

« Ça va, Masque Illusoire ? Par le Clan des Étoiles... Je croyais qu'il allait t'emporter... »

Elle lécha sa patte gonflée avec encore plus de vigueur. Masque Illusoire la regardait toujours, ne sachant pas quoi répondre. Elle se souciait de lui ? Après ce qu'il lui avait fait enduré ? Il pensait qu'elle ne lui aurait jamais reparlé. Il n'arrivait pas à se rendre compte qu'il avait sûrement échappé au pire. Grâce à elle.

« Songe de Brume, tu... tu m'as sauvé. » Les yeux de Masque Illusoire étaient encore marqués par la peur mais on pouvait y voir une grande gratitude. Il la regarda ainsi quelques secondes avant que son attention se pose sur le dos de la jeune féline. « Mais tu es blessée aussi ! Laisse moi t'aider. »

Il tendit le coup et rendit la pareille à Songe de Brume, lui léchant ses coupures. C'était tout ce qu'il pouvait faire pour la remercier pour le moment. Comment pourra-t-il jamais lui revaloir ça ? Il cessa de trembler, apaisé par les coups de langues réguliers de sa camarade. Il faillit même s'endormir sur son flanc, épuisé par les événements et ne voulant pas raviver la douleur de sa patte en se levant. Mais lorsque sa tête s'appuya inconsciemment sur le pelage de Songe de Brume, il la releva vite, gêné. Il reposa son regard sur le visage de la guerrière, cherchant les mots qui pourrait la remercier mais il savait qu'aucune de ses paroles ne pourrait décrire toute la gratitude qu'il éprouvait. Il s'en voulait car elle était maintenant blessée à cause de ce satané Bipède. Il se rappela de la question qu'elle lui avait posé quelques minutes plus tôt.

« Je vais mieux maintenant grâce à toi. Merci, merci pour tout. S'il y a quoique ce soit que je peux faire, dis-moi. »  

Il voulait tout faire pour se racheter. Elle avait souffert à cause de ses mots et aujourd'hui à cause de sa curiosité.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Lun 20 Juil - 2:27

Héros insoupçonné
Son effroi s’égale aisément au mien et même d’avantage. Si je suis d’un naturel probablement plus nerveux que Masque Illusoire, il n’en reste pas moins que contrairement à moi, il s’est retrouvé entre les griffes de notre ennemi, coincé dans ses pattes solides et agiles, agissant contre son corps et sa patte tel un piège cherchant lentement à l’asphyxier. Sans l’ombre d’un doute, le guerrier doit s’interroger au sujet des possibilités qui auraient pu émerger de cette situation. Si aucune entrave ne s’était dressée sur son passage, l’humain aurait emporté le corps du matou comme s’il s’agissait de sa propriété, il l’aurait arraché à notre Clan sans aucune considération pour son individualité, pour ce qu’il est, ce à quoi il aspire. Le déracinant probablement à une vie sauvage pour le condamner à une cage loin des siens. Cette perspective me comble d’honneur et un léger gémissement me prend. Je fais taire cet éclat rauque en poursuivant mes caresses tendres contre sa patte dans l’espoir d’apaiser autant son malaise physique que son trouble émotionnel et le mien tout à la fois. Je me sens tellement impuissante, même avoir défié la bête et avoir réussi l’impossible. Petite et vulnérable même, le dos brisé d’une douleur qui ne s’estompera probablement de sitôt. Sa voix me paraît après que la surprise l’aille fait sursauter. Probablement que l’attention délicate dont je fais preuve à son endroit le surprend. L’insensibilité dont j’ai fait preuve envers mes camarades lui ont peut-être fait croire que je ne me soucie nullement de leur bien-être alors que… il a tout faux.

Je me soucie de Masque Illusoire, lui plus qu’un autre probablement depuis notre dernier échange. Plus que jamais, je sens cette porte ouverte, cette main tendue que je n’aurais qu’à saisir. Or, quelque chose le retient lui-même, quelque chose que je cherche encore et que j’appréhende en silence. Car lorsqu’il aura passé outre de ces réticences, alors il reviendra à la charge, cherchant une ouverture dans ce cœur fatigué. Pour trouver une petite parcelle de chair encore rose et tendre, une petite place pour lui, une place qu’il prépare sans le savoir depuis notre sortie près des rives. Je n’ai plus eu d’amis depuis Perle d’Or et sa trahison me pèse encore douloureusement. Et j’ai peur. Peur d’apprendre à l’apprécier d’en souffrir à nouveau. Mais il a raison. Je l’ai sauvé. Et si cette idée me rend quelque peu mal à l’aise, je sais bien qu’aujourd’hui, j’ai joué le héros insoupçonné. Trouvant en moi une once de courage que je n’aurais jamais cru possible. À présent, pourrais-je l’utiliser pour grandir? Pour passer outre mes craintes et angoisses? Je ferme les yeux alors que le guerrier s’applique à nettoyer ma propre blessure, rassurée par sa présence, trouvant auprès de lui ce même confort trouvé lors de ma crise émotionnelle de l’autre jour. Je le laisse même faire alors que son visage s’enfouit dans ma fourrure au niveau du flanc. Je me sens bien, malgré toutes mes inquiétudes.

Cependant, le guerrier se redresse bientôt, ce qui attire mon attention. Je relève la tête pour le considérer avec surprise, cherchant dans ses prunelles la raison de cet embarras soudain. J’imagine que cette proximité avec une chatte telle que moi, cet étrange spécimen, doit l’effrayer et l’embarrasser quelque peu. Je l’ai cherché après tout. Ses mots me surprennent cependant. Je secoue la tête en tâchant de bien en saisir le sens, mais aussitôt, les réticences chez Masque Illusoire font plus de sens à mes yeux alors que les pièces du puzzle s’assemblent pour former une hypothèse tout à fait plausible.

«Masque Illusoire, as-tu dans l’idée de te racheter de quelque façon? Est-ce la raison de ces paroles? Tu veux te racheter parce que je t’ai sauvé la vie? Ou peut-être pour les mots que tu as prononcé l’autre jour?»

Je me redresse avec difficulté, quittant la chaleur ouateuse de ses pattes pour me coucher dans les hautes herbes en face de lui, mon regard d’un bleu intense rivé dans les siennes.

«Tu te sens coupable.»

Ici, plus forme de question. Il s’agit d’une affirmation. Il ne pourra plus vraiment le cacher à présent, sa culpabilité ne fait aucun doute et me peine probablement tout autant qu’à lui-même.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 


Dernière édition par Étoile Sombre le Lun 27 Juil - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Lun 20 Juil - 14:44

    Quelle chance qu'on soit en un seul morceau... pensa Masque Illusoire. Ils avaient échappé au pire, sa vie aurait pu prendre un tout autre court. Heureusement que Songe de Brume passait par là. D'ailleurs que faisait-elle ici, dans un coin si reculé de leur territoire ? Peut être pour les mêmes raisons que le guerrier, pour chasser ou bien car elle s'était perdue elle aussi dans ses pensées. Il ne pourrait pas le deviner et ce n'était pas le moment de lui demander. Ils avaient besoin de se reposer quelques minutes, ils étaient tout deux blessés. De toutes façons, il était sûre que sa patte le ferait de nouveau souffrir aussitôt qu'il sera debout. Songe de Brume avait tourné la tête pour le regarder dans les yeux, le bleu glaciale de son regard confronté au jaune perçant du sien. Il était toujours un peu gêné de s'être «assoupi» quelques secondes sur son flan. Ils n'étaient pas très proche l'un de l'autre, surtout depuis leur dernière sortie du camp. Mais il ne savait pas pourquoi, il s'était senti bien, très bien. L'aide de Songe de Brume et la chaleur de son corps sur ses pattes l'avaient rassuré, comme un chaton près de sa mère. Il se sentait en sécurité maintenant. Mais pourtant quelque chose n'allait pas, il n'arrivait pas à la regarder normalement et à oublier son expression de la dernière fois. Allait-il y arriver un jour ? Cela le hantait.

« Masque Illusoire, as-tu dans l’idée de te racheter de quelque façon ? Est-ce la raison de ces paroles ? Tu veux te racheter parce que je t’ai sauvé la vie ? Ou peut-être pour les mots que tu as prononcé l’autre jour ? »

La pertinence de ses paroles le surpris. Elle avait raison dans tous les points. Bien sûre qu'il voulait lui rendre la pareille pour son sauvetage, qui ne le voudrait pas ? En ce qui concernait «les mots de l'autre jour»... Et bien oui, il ne pouvait pas le nier, il voulait absolument se racheter mais il ne savait pas comment faire... Songe de Brume se leva et il sentit un courant d'air frais sur ses pattes. Étrangement il était un peu déçu de ce départ soudain. Pourtant elle s'allongea de nouveau, juste en face de lui, leurs regards se fixant l'un l'autre. Il soutint le sien alors qu'elle affirmait une vérité qu'il lui été impossible de cacher. Pourquoi le faire de toutes façons...

« Tu te sens coupable. »

Il prit une grande inspiration. C'était l'occasion de parler à nouveau, de dire ce qu'il avait sur le cœur.

« Oui... Oui je me sens coupable. Comment ne le pourrais-je pas ? Depuis notre discussion près de la rive j'ai l'impression de tout faire de travers. Aujourd'hui tu es blessée car j'ai été assez idiot pour suivre une... une ombre. »

Il avait lâché ces derniers mots avec de la rancœur pour lui même. Il n'osa plus regarder Songe de Brume en face et détourna la tête, la posant sur ses pattes. Son regard était empli de culpabilité et cette fois la guerrière pouvait le voir totalement. Qu'allait-elle penser de lui ?

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Lun 20 Juil - 22:40

Héros insoupçonné
Je ne comprends nullement les raisons expliquant cette culpabilité qui m’apparaît désormais aussi clairement qu’un poisson coincé dans sa flaque d’eau. J’aurais probablement dû le remarquer sitôt notre dernier échange terminé, alors que nos chemins ont emprunté des directions différentes sous l’effet pervers d’une incompréhension qui aurait pu tout changer. Contrairement à ce que j’ai bien voulu croire, probablement pour m’éviter l’effort de deviner les modalités exactes de réticences du guerrier à mon endroit et ce qui explique la fin de son acharnement pour percer à jour mes défenses, Masque Illusoire ne m’en veut nullement pour notre échange près des rives. Au contraire, il a porté son mépris envers lui-même, probablement à cause de ma réaction virulente lors de cette conversation particulièrement émotive. Je soupire intérieurement en tâchant de trouver les mots, ce genre de culpabilité n’a rien d’aisé à démonter et je ne passerai pas des heures à le convaincre non plus. Pour l’instant, j’attends d’entendre ses explications en sachant pertinemment ce qu’il avancera. Pour lui qui adore jouer les héros, probablement sans même s’en rendre compte, doit effectivement avoir bien mal pris cet échec avec beaucoup d’embarras, un échec flamboyant même auprès de cette pauvre petite Songe de Brume. S’il savait à quel point il a tort. Ils ont tous tort, ils ont tous tenté de me changer sans savoir entendre et écouter qui je suis réellement. Masque Illusoire est passé si près, si près… et maintenant il recule.

Au moins, le guerrier admet ce qui je tâche de lui pointer, sans chercher à se désister ou nier. Au moins, il a l’honnêteté de m’affronter et de m’exposer la vérité en étayant à peu près ses raisons. Depuis la rive, il croit tout faire de travers? Mais qu’a-t-il fait hormis de s’aventurer dans les régions lointaines de notre territoire? Je suis celle qui l’a suivi et non le contraire, car j’avais envie d’avoir cette discussion, de rétablir ce qui a été brisé cette fameuse matinée. Il n’a donc rien à se reprocher, hormis avoir visité un recoin peu fréquenté de notre territoire. Encore, il ne pouvait guère prévoir la présence de cet humain, son apparition soudaine puis cette attaque qui l’a pris de court sans l’ombre d’un doute. Il n’est pas responsable de ma blessure. Non, ce pourquoi il s’en veut concerne les mots prononcés en cette fameuse matinée. Lui qui a l’habitude de consoler ses semblables se sent probablement responsable de la crise émotionnelle que j’ai vécu par la suite. Je laisse quelque temps passer avant de m’adresser à lui d’une voix posée et maternelle, même si je n’ai rien d’une reine à ses chatons.

«Écoute-moi bien Masque Illusoire. Tu n’es pas responsable de ma blessure. Tu ne pouvais pas prévoir la venue de l’humain, mais dans tous les cas, il n’existe pas de notion de dette ici. De sauver un chat du Clan est un devoir et un honneur, personne ne compte les points. Oublie tout de suite cette idée de redevance. Dans tous les cas, je ne comprends pas pourquoi tu dis que tu ne fais que gaffer depuis la rive…»

Je m’interromps. Si j’ai parlé avec assurance jusqu’à présent, les mots me fuient à présent. Je me glisse en terrain inconnu, dans un monde qui me terrifie. Mais il me faut tenter de rétablir le malaise de mon compagnon d’armes, au moins pour lui-même.

«Je… tu n’es pas responsable de ma… de ma peine Masque Illusoire. Je… J’en avais énormément… comment dire? Accumulé? Si bien que tes questions m’ont fait craquer. Mais j’en avais besoin, j’avais besoin de craquer. J’étais en train de m’effacer, je ne vivais plus vraiment et depuis… Je ne te mentirai pas, Illusoire, j’ai mal. J’avais réfugié  ces émotions en moi afin d’éviter d’avoir mal, mais je ne ressentais plus rien du tout. Alors… c’est un mal pour un bien j’imagine, je vais pouvoir me reconstruire maintenant je crois.»

Juste que je ne sais pas comment.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 


Dernière édition par Étoile Sombre le Lun 27 Juil - 23:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Lun 20 Juil - 23:47


        Masque Illusoire avait l'impression de revivre leur échange près de la rive mais en inversant les rôles. Certes il souffrait moins, beaucoup moins, que Songe de Brume. Enfin dans un sens. Sa patte commençait à refaire des siennes. Mais c'était maintenant elle qui posait les questions et qui tentait de le comprendre. Il n'avait d'ailleurs pas répondu à celle par rapport à l'autre jour. Il ne savait pas s'il voulait en parler, ça avait été une épreuve pour lui et il n'aimait pas s'en souvenir. Il avait brisé les défenses de la jeune féline ce jour là, mais pas dans le sens qu'il attendait. Il se souvenait de toutes ses paroles, des sentiments qu'elle lui avait décris. Pourtant il aimerait plus que tout en discuter, il voulait la comprendre et l'aider. Maintenant qu'elle lui avait révélé, peut-être accepterai-t-elle d'en parler normalement ? Mais il avait peur d'essayer, peur de la faire sombrer de nouveau. Après quelques secondes, elle lui parla d'une voix nouvelle, qu'il n'avait jamais entendu auparavant.

« Écoute-moi bien Masque Illusoire. Tu n’es pas responsable de ma blessure. Tu ne pouvais pas prévoir la venue de l’humain, mais dans tous les cas, il n’existe pas de notion de dette ici. De sauver un chat du Clan est un devoir et un honneur, personne ne compte les points. Oublie tout de suite cette idée de redevance. Dans tous les cas, je ne comprends pas pourquoi tu dis que tu ne fais que gaffer depuis la rive… »  

Oui elle ne pouvait pas comprendre. Pourtant ça n'allait pas, il n'agissait pas comme avant. Il parlait moins aux autres et son sourire était presque forcé à présent. Lors des patrouilles ou pendant la chasse, il avait des moments d'absences où il repensait à tout et peinait à se concentrer. Mais oui, ça elle ne pouvait pas le savoir. Il réfléchit à la notion de dette qu'elle avait énoncé. Il ne considérait pas ça comme une dette, s'il avait l'occasion de la sauver, il ne se dirait pas ensuite qu'il n'aurait plus rien à faire avec elle, que la prochaine fois il ne viendrait pas l'aider. Bien sûr que non. Il voulait la protéger, être auprès d'elle pendant les moments durs, comme il aurait voulu l'être après leur escapade près de la rive. Un ami. Elle en avait besoin.

Elle reprit la parole, lui parlant justement de cet autre jour, lui expliquant qu'il n'était pas coupable et que depuis elle ressentait à nouveau, elle ne cachait plus ses sentiments. Masque Illusoire ne savait pas s'il devait être réjoui. Elle disait elle-même qu'elle avait mal et il n'arrivait pas à faire sortir de sa tête cette culpabilité. Mais si elle avait raison ? Si son déluge d'émotion avait pu lui retirer un poids et la faire «vivre» à nouveau ? Il pourrait peut être retenter de se rapprocher d'elle. Lui ré-apprendre à ressentir et à vivre pleinement la vie. C'était ce que Masque Illusoire savait faire de mieux. Il n'était pas le plus fort ni le plus intelligent des guerriers mais il savait vivre. Il regarda de nouveau Songe de Brume une fois qu'elle eut finit de parler, son regard maintenant empreint de compassion. Il se lança et demanda d'une voix un peu gêné :

« Peut-être que... je pourrais t'aider pour cela ? Si on repartait de la bonne patte ? » Il ajouta en rigolant doucement pour la première fois de la journée : « Pas ma patte arrière en tous cas. »

Son morale commençait à remonter. Il devait tourner la page et redevenir lui même. Après tout, pourquoi se lamenter ? Peut être que s'il était de nouveau de bonne humeur, Songe de Brume appréciera plus sa compagnie. Mais en attendant ils avaient tous deux besoin de l'aide de Naïade.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Mar 21 Juil - 23:17

Héros insoupçonné
Il peut être fier de lui. S’il n’a pas réussi à offrir une fin convenable à la pauvre martyr du Clan comme dans les vieilles histoires héroïques des Anciens, il aura au moins accompli un autre impossible : celui de me faire parler. Celui de causer mes aveux, d’instaurer une certaine atmosphère rassurante qui m’a permis de m’ouvrir, ne serait-ce que d’une truffe de souris de plus, envers lui. De lui partager ce que je tais depuis notre conversation, cette sensation à la fois lancinante tout autant que libératrice qui m’habite là où résidait autrefois un grand vide. Je sais que mes mots l’atteindront, que sa culpabilité ne s’estompera pas pour autant, d’autant plus que je viens de lui affirmer sans fléchir que je souffre. Probablement plus que tout ce qu’il peut m’imaginer, et oui, il s’agit de sa faute en partie. Mais au départ, il n’est pas celui qui a éloigné ma sœur de moi. Ni celui qui a poussé Plume Sauvage dans les flots meurtriers de la rivière. Ou encore convaincu le Clan du Vent à la mutinerie. Masque Illusoire ne m’a jamais forcée à me replier contre moi-même jusqu’à ignorer qui je suis désormais. Si j’en suis arrivée à ce point c’est que je n’ai pas su affronter mes démons, préférant les ignorer là où il n’existait qu’une solution véritablement : celle de vivre mon chagrin et attendre que le pire ne soit passé. Comment pourrait-il savoir? Ces éléments sont intimes, depuis si longtemps enfouis en moi, comme secrets à ma propre personne, mécanismes d’une défense inconsciente envers les événements qui ponctuent mon existence.

La réponse de Masque Illusoire vient sous la forme d’une proposition qui me prend de court. Je relève les yeux en sa direction, rencontrant son regard avant de l’écraser au sol en me sentant chauffer d’embarras. Si j’étais parée, préparée même à rencontrer une nouvelle porte ouverte, cette approche directe me repousse dans mes retranchements les plus timides. Et je cherche. Désespérément. Une façon de le repousser, étouffée et gênée par cet élan de gentillesse pourtant sincère, oui je sais bien qu’il est sincère. C’est bien ce qui me trouble le plus, le fait qu’après toutes les méchancetés que j’ai pu lui cracher à la figure sans aucun remords, même encore aujourd’hui, toutes les émotions que j’ai dû lui faire subir avec mes histoires d’handicapée émotive… Il veut toujours tenter de m’approcher et même de m’aider avec toute cette misère. Sincèrement, je ne comprends pas du tout, mais cet empressement auprès de moi et la chaleur de son rire me font quelque peu reculer et balbutier une bribe de paroles incompréhensibles que je ne saurais même pas déchiffrer. Je me tais ensuite, affreusement gênée, fuyant son regard d’un embarras presque enfantin. Le silence s’installe entre nous, jusqu’à ce que je vienne le briser à nouveau, d’une voix tendue :

«Tu… tu sais tu n’as pas besoin de faire ça… Me prendre en pitié je v-veux dire… Tu es gentil Masque Illusoire m-mais… Je… je peux me débrouiller.»

J’ai envie de me cacher la truffe entre mes pattes, mais je crois que je trahirais d’autant plus mon embarras et ma timidité qu’il ne devait probablement pas soupçonner jusqu’à présent. Je relève un regard presque enfantin en sa direction et luisant de gêne.

«Tu… tu es en train de dire que tu voudrais être mon ami, malgré tout ce que je t’ai fait subir, Masque Illusoire? Malgré le bordel incroyable que je suis? Malgré le fait que je ne t’ai jamais témoigné quelconque bonté?»

Ces questions, j’ignore même si je veux en entendre la réponse, car j’en connais pertinemment la seule issue : il a pitié de moi, n’est-ce pas?

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 


Dernière édition par Étoile Sombre le Lun 27 Juil - 23:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Mer 22 Juil - 2:50

    Il était heureux du pas que Songe de Brume avait fait. Un premier pas qui introduisait sûrement de nombreux à venir. Cette journée avait été riche en action et en émotion. Ils avaient pu parler, chacun d'entre eux pouvant exprimer ce qu'ils ressentaient depuis ce jour près de la rive. Il avait voulu ça depuis le début, depuis qu'ils étaient rentrés au camps après leur discussion. Il n'avait pas osé l'approcher ou lui reparler et peut être qu'elle même l'avait évité. Mais aujourd'hui ils étaient l'un face à l'autre, leurs regards se confrontant et leurs mots exprimant leurs sentiments. A nouveau. Sauf que cette fois rien ne se passerait mal, jamais Masque Illusoire ne reproduira la même erreur. Il espérait que sa petite blague avait remonté le moral de Songe de Brume autant que le sien. Il voulait qu'elle se sente bien à ses cotés, qu'ils réussissent à échanger. Le regard de la féline croisa le sien quelques fragments de secondes avant de se river sur le sol. Avait-il dit quelques chose qu'il ne fallait pas ? Ses yeux le fuyaient et il semblait qu'elle ne savait plus où se mettre. Elle tenta même de parler mais aucune de ses paroles ne furent prononcés assez fortes ou même distinctement pour qu'il comprenne. Il sentait son embarra plus que tout, elle était extrêmement gêné et elle ne pouvait pas le cacher. Allez Songe de Brume, je suis sûre que tu en as besoin l'encouragea-t-il intérieurement. Soudainement il se rendit compte d'une chose. C'était lui qui voulait la connaître, lui qui voulait se rapprocher d'elle. N'était-ce donc pas lui qui recherchait quelque chose, qui avait besoin de quelque chose... ou de quelqu'un ? Il n'avait jamais réfléchi à ça. Il voulait se rapprocher de Songe de Brume pour elle principalement mais peut-être pas seulement. Il chassa cette idée de sa son esprit lorsque Songe de Brume reprit la parole d'un voix peu assurée :

« Tu… tu sais tu n’as pas besoin de faire ça… Me prendre en pitié je v-veux dire… Tu es gentil Masque Illusoire m-mais… Je… je peux me débrouiller. »

Les yeux de la guerrière ne l'avait pas recroisé mais son regard à lui était maintenant presque malicieux. Sa gêne l'amusait presque car il savait à travers elle que ses paroles étaient fausses. Était-ce la peur d’apprécier quelqu'un de nouveau qui l'empêchait de faire un deuxième pas ? Elle ne devrait pas se recroqueviller. Ils pouvaient se parler sincèrement l'un à l'autre en ce moment précis. Masque Illusoire voulait l'aider. Il devinait qu'elle n'appréciait peut être pas sa pitié, il pourrait essayer de la dissimuler. Elle le regarda de nouveau dans les yeux et continua :

« Tu… tu es en train de dire que tu voudrais être mon ami, malgré tout ce que je t’ai fait subir, Masque Illusoire ? Malgré le bordel incroyable que je suis ? Malgré le fait que je ne t’ai jamais témoigné quelconque bonté ? »    

Il secoua doucement la tête pendant qu'elle parlait, un sourire réconfortant aux lèvres. Pourquoi pensait-elle cela. Elle ne lui avait rien fait subir, il s'était infligé une souffrance à lui même. C'était lui qui l'avait fait pleurer. Bien sûr qu'il voulait être son ami. Elle parlait de se reconstruire, elle devait donc réapprendre à éprouver des sentiments pour les autres. De l'amitié, de la rancœur... de l'amour aussi, bien évidemment. Il la regarda droit dans les yeux et déclara à son tour :

« Oui Songe de Brume. Tu ne m'as rien fait, jamais je n'en t'ai voulu. Je peux t'aider à vivre de nouveau. Et je le veux. Tu sais, si je fais ça c'est que quelque part je... tiens à toi. » Les mots lui avaient échappé. Comment allait-il rattraper ça ? Il balbutia : « Enfin je veux dire... depuis l'autre jour on a réussi à parler un peu donc je comprend un peu plus ce que tu ressens et... »

Il s'arrêta de parler, guettant sa réaction. A son tour il détourna le regard. J'espère que ça passera... Mais pourquoi j'ai dis ça ?! Se dit-il, agacé. Il la connaissait à peine, comment allait-elle réagir à ça après son moment d’embarras ? Il voulait qu'ils deviennent ami, c'est tout...

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Mer 22 Juil - 21:42

Héros insoupçonné
La pitié d’autrui est bien la dernière chose au monde dont j’ai besoin. La pitié n’a absolument rien à voir avec quelque forme de gentillesse, il s’agit même d’une façon puérilement égoïste de se rassurer soi-même quant à sa valeur. Si un autre va plus mal que soi, alors toujours est-il que l’on doit plutôt bien se porter. La pitié remet les événements en perspective, elle provient d’une fonction comparative entre les êtres vivants et n’a pas lieu d’être entre moi et mes collègues guerriers. Il n’existe aucune raison justifiant une telle forme de tristesse à mon égard. J’ai peut-être énormément souffert, si la raison de l’acharnement de Masque Illusoire réside de ce côté, alors je préfère autant cesser nos rapports tout de suite. Je n’accepte pas la charité d’autrui, non pas par orgueil ou fierté, mais simplement par amour-propre pour moi-même. Je m’estime assez pour relever les défis qui se présentent à moi seule, tout simplement, nul besoin de m’écraser devant d’autres pour chercher des relations aussi vides que fausses. Si je dois m’ouvrir à nouveau –et ce, si on arrive à me retirer toutes ces réticences profondément ancrées et soutenues de preuves accumulées au fil des lunes- alors je veux que les raisons qui sous-tendent cet intérêt qu’on me porte soient pures, comme lorsque j’ai accepté Plume Sauvage dans ma vie. Au final, il me plairait bien de retrouver la complicité que j’ai perdu avec ma vieille amie, de dormir près de quelqu’un, de partager mes rêves et aspirations qui, je le crains, se sont éteints. Peut-être qu’il me permettrait de les retrouver que d’avoir quelqu’un avec qui en partager.

Alors doit est-ce lui? Je l’ignore. J’ignore ce que je ressens par rapport à lui, je ne me suis jamais donné la peine de le connaître, même si sa gentillesse et sa douceur me plaisent. Or, de m’imaginer me rapprocher un peu de lui me plonge dans une perplexité gênée, probablement car je n’ai jamais tenté l’amitié avec un mâle. Mais s’il souhaite me connaître simplement car personne ne l’a fait avant lui, alors qu’il oublie. Je ne suis pas intéressée. Je regarde ailleurs, gênée mais aussi profondément confuse par toute cette histoire. Les relations entre chats sont si compliquées. Voilà peut-être pourquoi j’ai choisi la solitude. Ainsi je ne risque pas qu’on me trahisse… même si dans tous les cas, à force de me refermer j’ai bien terminé par m’abandonner moi-même. Je reporte mon attention sur lui, écoutant ses explications qui me plongent dans une confusion plus grande encore. Si je m’attendais à de tels mots. Il tient à moi? Comment? Pourquoi? Je veux dire… qu’a-t-il trouvé dans mes explications de l’autre jour pour s’attacher à moi de la sorte? Car c’est bien ce qui s’est produit, n’est-ce pas? Il s’est attaché et maintenant souhaite que de mon côté, je lui tienne la même amitié. Je lui plais, comme chat, tout simplement. Je fixe mes pattes sans savoir quoi dire ou faire, mais un sourire timide et gêné étire mes lèvres. Pourquoi doit-il être si adorable et gentil? Je crois que malgré moi, je me laisse atteindre par lui, je me laisse attendrir.

«Je ne comprends pas comment tu peux tenir à moi, Masque Illusoire. Mais soit. Je… je veux bien essayer je crois. Mais… mais… mais sache que ça n’a rien de naturel chez moi. Que je risque de te décevoir et même probablement de te peiner et aussi de te repousser au moment où tu croiras enfin m’avoir ouvert. Parce que j’ai peur, Illusoire, je suis même terrorisé. Je n’ai pas confiance en toi, pas encore. Ça prendra du temps.»

Il me fallait être honnête avec lui. Je ne pouvais faire autrement. S’il veut s’engager dans cette voie avec moi, alors autant qu’il sache à quoi s’en tenir. Pour ma part je relève enfin le regard vers lui pour guetter sa réaction. Il est encore temps pour lui de faire marche arrière.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 


Dernière édition par Étoile Sombre le Lun 27 Juil - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Jeu 23 Juil - 2:13


    Masque Illusoire s'était lancé dans un grand vide. Il n'avait même pas réfléchit à ce qu'il avait dit, il se demandait comment elle allait réagir. Il était lui même étonné de son comportement. Il était heureux d'être aux cotés de la jeune guerrière mais aussi mal à l'aise, il ne s'exprimait pas aussi fluidement que d'habitude. Songe de Brume lui procurait un petit effet qu'il ne comprenait pas. Et depuis qu'elle l'avait sauvé il avait plus que tout envie de se rapprocher d'elle. Ces genres de sentiments étaient tout nouveau pour Masque Illusoire. Il avait peur d'être repousser maintenant. Peur de la réaction de sa camarade. Il tentait d'établir un lien mais leur conversation instaurait gêne et confusions à chaque paroles. Étrange phénomène pour le mâle qui n'avait jamais eu aucun problème à parler, à échanger. Mais il ne connaissait personne comme Songe de Brume. Deux conversations avaient suffit pour qu'ils soient repoussés chacun dans leurs retranchements. Il n'arrivait pas à en déduire s'ils étaient pareils ou totalement différents. L'un se rapprochait, l'autre reculait. Mais il y aura bien un moment ou l'autre percutera un mur et devra faire face ? Mais il n'était pas un prédateur et Songe de Brume n'était pas sa proie.

La guerrière détourna le regard à son tour. Quel moment gênant... Ils étaient sûrement pitoyable à voir, balbutiant et n'arrivant pas à se regarder en face. Masque Illusoire avait des frissons, cette échange avait quelque chose d’excitant. Ils se dévoilaient tout deux, volontairement ou inconsciemment. Ils en apprenaient un peu plus l'un sur l'autre à chaque réponses qu'ils se donnaient. C'était des petits détails, mais des détails intéressant. Il savait maintenant que Songe de Brume était prête à se reconstruire une vie. Et elle doit avoir apprit à quel point je ne sais pas parler aux femelles... pensa-t-il mi-amusé, mi-gêné.

« Je ne comprends pas comment tu peux tenir à moi, Masque Illusoire. Mais soit. Je… je veux bien essayer je crois. Mais… mais… mais sache que ça n’a rien de naturel chez moi. Que je risque de te décevoir et même probablement de te peiner et aussi de te repousser au moment où tu croiras enfin m’avoir ouvert. Parce que j’ai peur, Illusoire, je suis même terrorisé. Je n’ai pas confiance en toi, pas encore. Ça prendra du temps. »

Elle avait accepté. Masque Illusoire était heureux, il avait réussi. Il allait enfin pouvoir être plus proche d'elle. Cela n'avait rien à voir avec une récompense. Il ne faisait pas ça pour pouvoir dire un jour qu'il avait été l'ami de la féline la plus renfermé du clan. Non il le faisait pour une raison inconnue que son cœur lui dictait. Il espérait avoir un jour la satisfaction de l'avoir rendu heureuse, d'avoir réussi à l'aider. Il dirigea son regard vers elle et fût surpris de remarquer qu'elle avait fait de même et que leurs yeux se fixaient maintenant.

« Je serais à tes cotés Songe de Brume et je t'aiderais. C'est tout ce qui importe. Ne te soucie pas de moi. Pense d'abord à toi et fais ce que tu n'as pas fait toutes ces lunes. » Il marqua une pause, rendant son regard le plus réconfortant et sincère possible. Il regarda le ciel pour voir la position du soleil et remarqua qu'ils étaient partis du camp depuis un petit moment déjà. Il reprit d'une voix douce : « Et si on rentrait ? »

Ils avaient été un peu inconscient d'être rester là longtemps alors qu'ils avaient besoin d'aide. Enfin bon, il avait bien fallu qu'ils se reposent. Il tenta de se mettre sur ses pattes mais trébucha, sa patte n'arrivant pas à soutenir son poids. Il était maintenant assis de façon peu gracieuse, regardant Songe de Brume d'un air mélangeant maladresse, gêne et amusement. Il aurait besoin d'aide pour regagner le camp.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Dim 26 Juil - 17:39

Héros insoupçonné
Si j’ai un certain talent pour analyser les réactions de mes compagnons et observer chez eux le moindre changement d’humeur, de prévoir leurs actions échappe à ma volonté. Comment imaginer ce qui suivra? Je connais encore assez peu Masque Illusoire, même si quelque chose me laisse à croire qu’il ne renoncera pas si facilement à son idée de se lier d’amitié à ma triste présence. Je me demande vraiment ce qui le pousse à agir ainsi, même si j’ai appris au-travers les branches que l’amitié ne connaît nullement la raison et que celle-ci agit telle une force indépendante, qui vient parfois surprendre ceux qui en sont frappés. Ou est-ce l’amour? Je ne sais plus, j’ai toujours écouté d’une oreille distraite les récits des Anciens, aussi sages soient-ils. J’ai eu envie de découvrir le monde alors, pas de me l’entendre dicter de la bouche d’un autre. Moi aussi j’avais envie de conter mes aventures à ceux qui voudraient bien entendre, mais les lunes ont passé et ma soif de découverte s’est tarie. Comme quelque chose qui se meurt un peu plus chaque jour en moi. Or, cette fois, je me retrouve devant une toute nouvelle aventure, un tout nouveau départ et… Je crains ce qui se produira. Déjà, mon esprit se figure toutes sortes de scénarios, tous plus sombres les uns que les autres. Dans certains, le guerrier m’abandonne comme ma sœur avant lui. Dans d’autres, je l’imagine se perdre dans les flots de la rivière, être emporté au loin sans espoir de retour. Puis finalement, celle qui m’effraie d’avantage de par son aspect plausible : la trahison. Celle dans laquelle je suis humiliée, charriée devant le regard des autres, réduite à un point inimaginable. Il pourrait n’est-ce pas?

Il pourrait, bien sûr. S’il souhaite se rapprocher de moi c’est nécessairement le dû d’intentions nébuleuses, comment pourrait-il en être autrement? Ma méfiance devient excessive et je le devine sans mal, sans parvenir toutefois à la réprimer, jusqu’à ce qu’il prenne à la parole à nouveau. J’ai si besoin d’entendre qu’il sera présent, que quelqu’un le sera, que j’y crois. J’y crois réellement et un poids s’allège de mes épaules. Un poids depuis longtemps présent contre mon dos, menaçant de me briser les os. Celle de la solitude. À présent, je sais qu’il est là. Tout simplement. Cette idée me suffit pour l’instant. La suite de ses paroles me laisse perplexe néanmoins. Faire ce que je n’ai jamais fait? J’ignore de quoi il veut parler exactement, mais je crois qu’il signifie de prendre soin de qui je suis, de moi. Je le regarde, sans savoir que dire ou répondre, me contentant de laisser un sourire envahir mon visage. Oui car si tout ceci me dépasse complètement, je suis tout de même plutôt heureuse du développement de cette conversation, de cette porte ouverte que j’ai osé franchir. Oui, je crois que je suis enfin fière de moi, ne serait-ce qu’un peu.

Masque Illusoire propose de rentrer avant de se relever. Sa patte blessée cependant refuse de coopérer et il est forcé au sol. Le regard qu’il m’adresse provoque mon amusement, et je m’étire avec mille précautions, mon dos toujours douloureux, pour m’avancer vers lui et lui porter mon aide. Le chemin vers le camp sera long et pénible, mais à deux nous devrions y parvenir sans trop de mal. J’espère retrouver Naïade au plus vite afin qu’elle s’occupe de mon camarade blessé.

«Attends, je vais t’aider.»

Je me glisse à son côté, lui offrant un léger sourire rassurant. Je m’offre en appui, soupirant quelque peu devant notre état.

«Eh bien nous faisons la belle paire hein?»

Je secoue la tête tristement avant de me mettre à marcher, un peu hilare. Oui, j’imagine qu’il vaut mieux en rire qu’en pleurer, après tout nous avons survécu à cet humain!

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Mar 28 Juil - 23:47

        La loyauté devait être un des atouts de Masque Illusoire. Il n’avait jamais laissé tomber quelqu’un, que ce soit volontairement ou inconsciemment. Il ne se souvenait pas non plus avoir vécu une trahison. D’une personne en particulier en tout cas car sinon on pourrait citer le Clan du Vent… L’amitié devait se baser sur la confiance. Le truc, c’est qu’on ne pouvait pas deviner les pensées de l’autre. Et si dans les connaissances de Masque Illusoire, quelqu’un tentait de le manipuler ? Il n’y pensait pas une seule seconde. Qu’est-ce que quelqu’un pouvait attendre de lui après tout. Il n’avait pas encore d’ennemi juré, que ce soit au sein de son clan ou même d’un rival. Il ne s’imaginait pouvoir haïr quelqu’un même s’il savait que ça arriverait sûrement un jour. En tous cas actuellement personne ne lui avait fait du mal.
Son seul objectif était d’être le plus agréable possible, le plus amical. Il ne parlait jamais de ses problèmes, bien qu’il n’en ait pas beaucoup car il ne voulait pas embêter ses camarades avec ça. Il préférait écouter les leurs pour tenter de les aider, remettre un sourire sur le visage d’un chat était la chose qui lui faisait le plus plaisir. Il ne supportait pas la tristesse. Cela l’affligeait d’une façon étrange, il n’avait jamais su pourquoi. Ce jour près de la rive avec Songe de Brume l’avait marqué. Dans sa courte existence, il n’avait jamais vu quelqu’un d’aussi triste, abattu. Il était plus qu’heureux de pouvoir aujourd’hui voir un sourire illuminer son visage. Car oui elle lui souriait en réponse à ses paroles. Il était gêné de voir aussi son regard empreint d’amusement après son trébuchage assez ridicule. C’est alors qu’elle se leva en s’étirant longuement, dévoilant sa magnifique silhouette. Elle le rejoignit doucement :

« Attends, je vais t’aider. »

Sa fourrure frotta contre la sienne alors qu’elle se plaçait contre son flan, le soulevant un petit peu et lui permettant de ménager sa patte. Quelle chance il avait qu’elle soit à ses côtés. Même si par miracle il avait réussi à s’échapper de l’emprise de l’humain tout seul, il n’aurait sûrement pas pu marcher jusqu’au camp. Elle lui adressa un sourire qu’il n’avait pas l’habitude de voir avant de lâcher un léger soupire amusé :

« Eh bien nous faisons la belle paire hein ? »

Masque Illusoire ronronna doucement avant de regarder un peu inquiet le dos de sa camarade. Pendant leur discussion il n’avait pas pensé à regarder si les saignements s’étaient arrêtés. Heureusement ça avait l’air d’allé. Les coupures étaient encore fraiches et il y avait une bosse à l’endroit de la blessure. Ça devait être douloureux, il espérait que la guérisseuse serait au camp pour pouvoir l’aider au plus vite. Songe de Brume commença à marcher et il fit de même, tous les deux se calant à la même vitesse. Ça n’allait pas être une partie de plaisir, ils étaient loin du camp et il avait totalement oublié qu’ils devraient traverser la rivière. Et pour couronner le tout il n’avait pas eu le temps de pêcher plus d’un poisson… Qui était où d’ailleurs ? Il s’en inquiéterait plus tard, pour l’instant il devait se concentrer sur là où il mettait les pattes. La douleur le faisait grimacer de temps en temps Il n’avait pas peu hâte d’être rentré et de déguster un bon repas. Il espérait que sa blessure n’était pas grave… Et s’il ne pouvait plus être un guerrier ? Pourtant s’il avait la capacité de la bouger, c’est que ce n’était pas très important. Il attendrait le jugement de Naïade. Après avoir avancé un peu cahin-caha pendant quelques minutes, la rivière leur apparut. Il déglutit et demanda à Songe de Brume :

« Il va falloir qu’on trouve un autre endroit où passer. Je n’ai pas trop envie qu’on se transforme en galets. »

Il regarda aux alentours, cherchant un passage à gué ou une quelconque solution. Peut-être qu’ils pourraient longer le long de la rivière ou alors tenté de traverser ici, mais c’était bien la dernière de ses envies. Il regarda Songe de Brume en attendant ses propositions.

HS:
 

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Ven 31 Juil - 15:50

Héros insoupçonné
Il vaut mieux en rire qu’en pleurer? La simple perspective d’avoir nommé une telle chose me rend malade contre moi-même. J’ai toujours détesté ces expressions toutes construites à insérer dans une conversation. Si cette fois je me suis contenté de le formuler en pensée, j’en suis tout de même un peu remuée. Car à vrai dire, notre situation n’a absolument rien d’amusante. Hormis peut-être la maladresse adorable de mon nouvel ami, nous avons frôlé la mort un instant plus tôt, ou du moins est-ce le cas pour Masque Illusoire, prisonnier entre les griffes de cet humain. À y repenser, mes poils s’hérissent d’une peur toujours présente, et je me surprends à tendre le cou vers l’arrière, de scruter un retour envisageable de cette créature bipède à la force dévastatrice et aux intentions nébuleuses. En jetant un nouveau regard vers le guerrier, je l’imagine, un ventre distendu, mou et flasque, à se dandiner pour un ou l’autre de ces terribles humains. Cette vision me couvre d’horreur et je tâche de la repousser car elle mine à ma mission première : mener le matou en sécurité, au camp. Ma prise est solide contre son épaule, en espérant que ce soit suffisant. Je n’ai plus la force de le traîner à présent que je suis blessée moi aussi, que l’adrénaline qui accentue les énergies du corps se soit résorbée pour me laisser lasse et fatiguée. Mon dos me fait mal mais je ne laisse rien paraître. Je sais bien qu’il s’en inquiétera, probablement même qu’il proposera de le laisser ici dans un geste pseudo-héroïque stupide. Non, il vaut mieux taire ma douleur et continuer à avancer. Dans tous les cas, nous n’avons pas exactement l’embarras du choix.

Il se pose d’ailleurs toute une entrave dans notre chemin déjà complexe de par la nature de nos blessures respectives : la rivière. Je n’aurai probablement pas bien de mal à traverser malgré la douleur présente dans mon dos et mes nombreuses coupures. Oui, bien sûr, l’expérience ne sera probablement pas particulièrement agréable, mais ce n’est rien en comparaison avec Masque Illusoire, qui m’expose rapidement ce problème, comme s’il lisait mes pensées. Eh oui, avec sa patte handicapée, de nager s’avérera impossible, je ne pourrai plus le soutenir de la même manière cette fois. Trouver un endroit plus sécuritaire ne sera pas trop compliqué je crois. Après tout, nous connaissons bien la région, mais le danger sera de s’aventurer dans le territoire du Tonnerre. Car maintenant que nous avons traversé la rivière, nous nous trouvons sur la mince ligne encore débattue entre nos deux territoires, et compte tenu de l’histoire récente de nos deux Clans, je préférerais vraiment éviter de tomber sur une patrouille. Je rassure néanmoins le blessé d’un sourire.

«Pas de problème, je connais un endroit.»

Oui, mais j’éviterai de lui dire qu’il faudra passer en plein sur les terres de nos ennemis et si on nous y trouve, nous finirons en chair à pâté. Je presse un peu l’allure, consciente du danger, en le taisant toujours au guerrier qui ne sera pas dupe cependant. Mon cœur s’affole d’ailleurs en reconnaissant plusieurs odeurs des chats du Tonnerre partout autour de nous, le vent souffle en notre direction et quelqu’un semble venir vers nous. Sans plus y tenir, je pousse Masque Illusoire vers l’avant, complètement affolée. Et si nos actions devaient causer une guerre alors qu’elle était toujours dans l’air?

«Dépêche-toi, Masque Illusoire, on va se faire repérer…»

«Trop tard.»


Une voix de ténor nous parvient d’un rocher un peu plus haut, où un chat est étendu, une souris entre les pattes. Son pelage mi-long luit sous le soleil, et un rictus amusé est passé sur son visage. Je le reconnais bien sûr. Étoile Sombre, chef du Clan du Tonnerre. Sa stature imposante me fait reculer, bien que je sois plus grande sur pattes que lui. Heureusement il est seul et ne semble nullement agressif.

«Alors les tourtereaux, on se faisait un petit voyage en amoureux en terre ennemie?»

Sa blague semble bien l’amuser mais dans mon cas, elle me plonge dans l’embarras. Je me sens comme une gamine qu’on aurait pris la main dans le sac!

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Sam 1 Aoû - 22:35

        Quelle poisse que ça soit sa patte arrière qui soit blessée ! Ils n’auraient pas eu trop de problème pour rentrer au camp si elle était encore intacte et passer par la rivière était le chemin le plus court. Masque Illusoire était un bon nageur, comme tous les membres du Clan de la Rivière. Cela ne lui aurait pas déplu de traverser dans cette eau fraîche, nageant près des poissons. Il était plus qu’heureux de faire partie de ce clan et de vivre sur un territoire aussi magnifique. C’était sûrement le plus beau des quatre clans. Enfin bon, c’est ce que chaque chat devait se dire. Mais aujourd’hui, il ne nagera pas, non et ça sûrement le cas pendant quelques jours. Il s’imaginait déjà dans la tanière de la guérisseuse à l’entendre dire qu’il ne pourra pas accomplir ses tâches de guerriers pendant un moment. Il allait s’ennuyer dans le camp à ne rien faire… Il pourra peut-être jouer avec les chatons ? Il bloqua ses pensées sur cette idée positive alors que Songe de Brume lui répondait en souriant :

« Pas de problème, je connais un endroit. »

Il acquiesça et suivit la jeune guerrière. De toute façon il ne pouvait pas vraiment faire autrement, s’il se détachait de son épaule il tombait à la renverse et ce n’était pas quelque chose qu’il voulait essayer. Elle ne lui dit rien de l’endroit où ils allaient mais Masque Illusoire reconnu le marquage du Clan du Tonnerre et leur frontière. Il faillit le faire remarquer à sa camarade mais il ne doutait pas qu’elle savait ce qu’elle faisait. Ils n’avaient pas d’autres choix que de traverser quelques minutes le territoire ennemi. Elle accéléra le pas et Masque Illusoire tenta tant bien que mal d’éviter de mettre tout son poids sur la guerrière pour la ménager. De toutes façons ça serait vraiment pas de chance de tomber sur une patrouille ennemi pile à ce moment. Comme en réponse à ses pensées, Songe de Brume le poussa en avant.

« Aïe ! Mais qu’est-ce que…
    - Dépêche-toi, Masque Illusoire, on va se faire repérer…
    - Trop tard. »


Il ne reconnaissait que trop cette voix. Il l’avait entendu à maintes reprises durant les assemblées. Il tourna son regard vers la provenance du miaulement et repéra Etoile Sombre lui-même sur un rocher, en train de savourer une souris. Il semblait calme et le jeune guerrier ne sentait aucun autre chat aux alentours. Masque Illusoire était inquiet mais un peu rassuré d’un côté, le chef comprendrait sûrement la raison de leur intrusion… non ?

« Alors les tourtereaux, on se faisait un petit voyage en amoureux en terre ennemie ? »

Masque Illusoire se dandina d’une patte sur l’autre. Il n’imaginait pas que le chef les aborderait de cette façon. C’était plutôt gênant et il sentait l’embarras de sa camarade près de lui. Mais il n’avait pas peur, sa patte et le dos de Songe de Brume étaient des preuves suffisantes pour prouver qu’ils n’avaient rien d’hostile. Pourtant sa gêne l’emporta sur ses réactions et il répondit à toute vitesse :

« De quoi ? Non non, ce n’est pas ce que tu crois ! On est juste amis, on n’est pas venu se balader et… » Il s’interrompit, se rendant compte que ses paroles n’avaient aucun sens et qu’il passait pour une cervelle de poisson. Il collectionnait les situations ridicules aujourd'hui. Il soupira longuement et répondit plus sérieux :

« Pardonne notre présence sur ton territoire. On cherche juste à rejoindre notre camp. »

Il s’inclina et fixa le chef de son regard jaune perçant, sincère alors qu’il se sentait un peu coupable. C’est vrai qu’ils étaient en tort mais ils n’avaient pas eu d’autre choix. C’était ça ou la rivière et sa patte ne leur permettait pas d’essayer. S’il les renvoyait d’où ils venaient ils seraient bloqués ou alors obligés de nager… Et s’il décidait de les retenir prisonnier ? Les relations entre les Clans de la Rivière et du Tonnerre n’étaient pas très stables en ce moment. De plus ils ne pourraient pas lutter blessés et en territoire adverse. Il essaya de ne pas révéler leur faiblesse mais il était sûr qu’Etoile Sombre avait bien remarqué qu’ils étaient mal en point. La suite des événements était entre ses pattes.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Lun 3 Aoû - 15:33

Héros insoupçonné
Je ne connais rien à l’amour, à vrai dire je ne me suis jamais intéressée au sujet de toute ma vie. Je ne parviens jamais à identifier les couples au sein de notre Clan, probablement par manque d’intérêt. Au final, les histoires des autres concernent qu’eux-mêmes, et l’enthousiasme soudain et amusé du Chef ennemi me paraît aussi déplacé que faussé. Car si nous venons tout juste de sceller une amitié tout juste naissante, rien n’indique quelque forme d’attachement supérieur entre Masque Illusoire et moi et même j’irai jusqu’à affirmer l’idée quelque peu ridicule. À croire qu’aux yeux du matou, il suffit de venir en paire pour que l’idée germe en son esprit que nous puissions être d’avantage que ce que nous prétendons. À vrai dire, Étoile Sombre semble largement s’amuser, ses prunelles pétillant de malice, une malice enfantine plutôt que mauvaise. Son attitude n’a rien d’agressive bien au contraire, il s’adresse plutôt à nous comme à de vieilles connaissances alors que je suis absolument convaincue de ne jamais avoir échangé un seul mot avec lui auparavant, même lors des Assemblées. Si la panique agite le guerrier à mes côtés, j’arbore une expression sereine et détachée alors que le chat au pelage noir s’étire avant de descendre lentement des rochers, comme pour nous rejoindre. Je n’aime pas vraiment qu’il ‘approche ainsi je le surveille, tandis que Masque Illusoire fournit une explication à peu près correcte à la raison de notre présence sur son territoire.

Son territoire qui sent la terre, le soleil et l’humidité, ces terres où j’ai souvent posé les yeux, souvent dans une certaine haine, une haine qu’on m’a apprise et qu’on a ancrée en moi depuis avant mon baptême de guerrière. Pourtant, faute de preuves suffisante, celle-ci s’est rapidement résorbée avant de sombrer dans l’oubli, mon cœur façonné à la naissance d’une façon qui le rend incompatible avec une haine de longue haleine. Si les paroles du meneur ennemi me plongent dans un certain embarras, je le considère tout de même avec tout le respect qui lui est dû, impressionnée par son calme et sa désinvolture. Il est plus gros que Masque Illusoire et probablement bien plus puissant que moi, d’autant plus qu’avec nos blessures, nous n’aurions pas fait long feu contre ce chat expérimenté et bien plus âgé que nous deux réunis. Oui, même à deux contre un, le Chef l’aurait emporté contre nous sans l’ombre d’un doute, je crois même que s’il avait témoigné la moindre agressivité, j’aurais tenté de négocier plutôt que de l’affronter et risquer à mon ami blessé à la patte de nouvelles souffrances. Je considère le guerrier au poil noir avec une curiosité, réfléchissant à ce qui a pu lui faire penser que mon ami et moi pourrions être de véritables amoureux en quête d’un peu d’intimité. L’idée, encore une fois, me paraît incongrue, je ne parviens nullement à l’intégrer.

J’essaie de m’imaginer voguant sur les ailes majestueuses de l’amour, ce sentiment qu’on m’a jadis décrit comme d’une grande aventure, d’une émotion si poignante qu’elle en affaiblit nos sens. J’essaie de m’imaginer me laisser griser par cette forme d’affection intolérable qui provoque un sentiment de manque sitôt l’élu de son cœur disparu. Et non, impossible. Tenter de se le figurer tant qu’on ne l’a pas vécu m’apparaît telle une tâche inatteignable. Ce que j’ai connu plutôt ce sont les caresses et les regards échangés entre amoureux. En y repensant bien, plusieurs scènes me parviennent, des bribes d’instants recueillis de ma jeune expérience auxquels je n’avais d’abord pas fait attention. Je me retourne de façon inconsciente vers Masque Illusoire en me demandant ce qu’il me ferait d’échanger ces regards et ces caresses avec lui. Je revis l’instant où j’ai reposé contre ses pattes il y a quelques minutes et nos tendres léchées pour chasser la douleur de l’autre… Mais c’est différent que tout ceci. En d’autres circonstances, je ne me serais jamais montré aussi avant-gardiste en sa présence. Rien à voir donc avec ce qu’Étoile Sombre sous-entend.

«Pardonne-nous, Étoile Sombre, mais Masque Illusoire dit vrai. La blessure de mon ami l’empêche de nager et avec la fonte des neiges, la rivière est plus haute que jamais. Pour traverser, nous devrons emprunter le gué à quelques minutes de marche d’ici.»

Étoile Sombre nous scrute intensément tous les deux, s’attardant à nos blessures. Une étincelle d’inquiétude passe dans son regard, mais un sourire étire ses lèvres alors qu’il revient à la charge pour une nouvelle blague, ou du moins me semble-t-il.

«Mais les jeunes, ça ne sert à rien de se faire autant de mal en allant batifoler dans les buissons, voyons, un peu de tenue sur vos hormones!»

Je regarde le meneur du Tonnerre sans comprendre. Mon étonnement provoque d’autant plus son hilarité et il éclate d’un rire franc qui m’hérisse quelque peu et qui me décide à nous défendre.

«Je n’ai rien fait de mal à Masque Illusoire!»

«Non, bien sûr que non, je suis certain même que tu lui as fait beaucoup de bien, n’est-ce pas, Illusoire?»


Il se retourne vers le concerné. Pour ma part je les observe tous les deux, complètement perdue. Quelque chose semble grandement amuser le chef du Tonnerre mais ce n’est pas mon cas! Comment peut-il penser que je puisse faire le moindre mal au guerrier bicolore, et vice versa?

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Lun 3 Aoû - 22:42

    Masque Illusoire n’avait jamais parlé avec Etoile Sombre. Il ne l’avait d’ailleurs jamais vu d’aussi près. Par rapport au jeune guerrier, il n’était pas beaucoup plus grand mais bien plus imposant. Comme si le statut de chef lui donnait un petit quelque chose qui le rendait plus impressionnant que n’importe quel autre chat. C’était un chat respectable mais pourtant, Masque Illusoire venait de découvrir que malgré son apparence il était plutôt… détendu ? Il n’aurait jamais imaginé une telle réaction de sa part, après tout, pourquoi les croirait-il ? Certes leurs blessures n’étaient pas très discrètes mais il n’avait ni l’air méfiant, ni énervé ni même sérieux. Enfin, il n’allait pas se plaindre, c’était une bonne chose pour eux. Il n’était pas d’humeur à se prendre la tête et encore moins à se battre. L’a-t-il déjà été de toute façon ? Ce n’était pas son genre. Etoile Sombre se rapprocha d’eux, se retirant posément de son rocher pour arriver à leur hauteur. Masque Illusoire ne bougea pas d’un poil. Il se sentait naturellement inférieur mais ce n’était pas pour autant qu’il allait montrer un quelconque signe de faiblesse.

Il vit à côté de lui Songe de Brume se tourner lentement vers lui pour le considérer. Il lui lança un regard interrogateur mais elle semblait dans ses pensées. Elle resta ainsi quelques secondes avant de prendre à son tour la parole, confirmant ce qu’il avait dit auparavant et détaillant un peu leur projet. Ca paraissait tout à fait honnête, Etoile Sombre ne pouvait que les croire. Après tout, qu’est-ce que deux chats blessés pourraient faire pour nuire à son clan ou à son territoire. Dans son état, Masque Illusoire ne pourrait même pas chasser. Sa douleur lui coupait l’appétit. Tout ce qu’il voulait c’était rentrer au plus vite pour qu’on traite leurs blessures. Il ne voulait pas que celle de sa camarade saigne à nouveau à force de le soutenir. Il était plus lourd qu’elle et il avait beau essayé de se faire le plus léger possible, son poids n’allait pas baisser. Etoile Sombre les inspecta, regardant à tour de rôle sa patte et le dos de Songe de Brume. Contre toutes attentes, il sourit et leur répondit :

« Mais les jeunes, ça ne sert à rien de se faire autant de mal en allant batifoler dans les buissons, voyons, un peu de tenue sur vos hormones ! »

Masque Illusoire en resta bouche bée. Il écarquilla les yeux et fit passer son regard d’Etoile Sombre à Songe de Brume. Batifoler dans les… Est-ce que le chef du Tonnerre tentait de le faire mourir de gêne ? Où pensait-il sérieusement que la jeune féline était sa compagne ? Ils venaient à peine d’être amis. Masque Illusoire était encore très jeune et il n’était jamais tombé amoureux. Certes il trouvait la guerrière particulièrement jolie, peut-être même plus que toutes les autres de son clan mais… il ne la connaissait pas encore très bien. Il ne sut pas quoi répondre et balbutia des bribes de mots alors que son regard passait du meneur à la guerrière.

« Je n’ai rien fait de mal à Masque Illusoire ! »

Il considéra la guerrière avec surprise. Il se rendit compte qu’elle n’avait pas compris. Elle pensait qu’il voulait dire qu’ils s’étaient battus ! En même temps elle aussi était encore jeune, un peu plus que lui. Il était sûrement normal qu’elle ne voit pas de quoi il voulait parler. C’était encore plus embarrassant et il espérait qu’elle ne lui demanderait pas de lui expliquer.

« Non, bien sûr que non, je suis certain même que tu lui as fait beaucoup de bien, n’est-ce pas, Masque Illusoire ? »

Mais quand allait-il se taire ?! Masque Illusoire bondit sur ses pattes inconsciemment malgré un éclair de douleur dans sa patte. Il fixa Etoile Sombre, le regard presque implorant et rempli de gêne. Il s’amusait à le plonger dans l’embarras.

« On a eu des problèmes avec un bipède, rien d’autre ! Songe de Brume et moi voulons juste partir au plus vite. » Il se rapprocha un peu du chef et jeta un coup d’œil rapide vers la guerrière qui semblait totalement perdue. Il ajouta en baissant un peu le ton : « Nous ne sommes qu’amis. »

Le chef du Clan du Tonnerre devait être maître dans l’art de faire perdre les moyens des autres. Il priait le Clan des Etoiles pour qu’il n’en ajoute pas plus, Songe de Brume n’avait pas besoin de comprendre, il imaginait très mal sa réaction. Finalement il se demandait s’il n’aurait pas préféré tomber sur une patrouille.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Mar 4 Aoû - 14:49

Héros insoupçonné
Un élément crucial de cette situation m’échappe et rend toute interprétation des paroles du meneur impossible, comme s’il subsistait entre lui et Masque Illusoire une forme de secret dont moi, pauvre femelle, n’a pas découvrir la véritable nature. Une certaine curiosité me pousse à braquer un regard insistant vers Étoile Sombre dont ma confusion semble amuser d’autant plus. Tout ceci m’irrite de plus en plus. Je ne comprends décidément pas ce qui pousse le mâle au pelage noir à opter pour autant de désinvolture dans une situation pareille. Si un de ses guerriers traversait notre territoire, nous ne l’aurions jamais accueilli ainsi, blessé ou non, même que la rancœur de Valse de l’Amour l’aurait probablement forcée à prendre les fautifs en tant que prisonniers. Mais le meneur adverse respire la confiance et le calme, aucune nervosité me paraît dans son attitude mais ses pensées demeurent indéchiffrables. Peut-être que toutes ces moqueries au sujet de notre statut à Illusoire est moi n’est qu’une distraction en attendant les renforts, qui sait? Pour l’instant, j’adopte une attitude méfiante et quelque peu irritée de par le fait que je ne comprends pas ce qu’il tente de dire et qui, de toute évidence est encore plus embarrassé que tout à l’heure. Je cherche toujours le rapport entre la défense de mon ami au sujet du fait que nous soyons «juste amis» et les blessures que nous nous serions affligés. Décidément, tout ceci m’échappe et je laisse un soupir indiquer à quel point je suis blasée.

Le matou ennemi ne manque d’ailleurs pas de le remarquer et m’offre un sourire aimable et même totalement charmant. J’ai entendu dire que le Chef du Tonnerre est très populaire auprès des femelles et je devine aisément pourquoi. Je me sens me tordre sur place à son regard bleu-gris très intense et son sourire chaleureux, je préfère regarder ailleurs le temps qu’il apporte une réponse aux paroles de mon collègue car pour ma part, j’ai donné ma langue au chat. Étoile Sombre passe son regard progressivement de l’un à l’autre et ses prunelles s’assombrissent devant nos blessures qu’il a l’occasion de détailler de plus près. Ce faisant, je m’appuie un peu plus sur Masque Illusoire, comme pour le rassurer quant à ma présence. Si le chef ennemi doit nous attaquer, je me battrai pour le sauver. Mais cela ne semble pas nécessaire car un nouveau sourire reparaît sur les lèvres du matou alors qu’il s’adresse de nouveau à nous.

«Un Bipède hein? Vous devez retourner à votre camp le plus tôt possible, venez. Je vais vous escorter.»

Son ton est sérieux cette fois alors qu’il prend place de l’autre côté de Masque Illusoire… pour le soutenir! J’ai peine à croire ce geste de gentillesse, mais je n’ose pas le relever. Je me contente d’avancer vers le gué, qui n’est plus très loin désormais. Même si la rivière est enflée à cause de la fonte des neiges, cet endroit n’est recouvert que d’une mince couche d’eau et le passage ne sera pas trop difficile. Je laisse m’échapper un soupir de soulagement en voyant l’endroit. Dans quelques pas nous serons de retour chez nous. Le matou au pelage noir se défait de son soutien au guerrier blessé avant de nous pointer l’endroit.

«Nous y sommes. Je resterai jusqu’à ce que vous ayez traversé afin de m’assurer qu’il n’y ait aucun problème. Pour votre part, j’ai simplement une requête à votre endroit. Ne manquez pas de toucher un mot à propos de cet incident à votre meneuse.»

Son regard est insistant et je comprends qu’il désire par ce geste poser les bases d’une certaine paix entre nos deux Clans. Son aide était-elle sincère ou nous a-t-il sauvé simplement comme une banale stratégie? Je l’ignore, mais je préfère penser qu’Étoile Sombre désirait vraiment nous aider et pour cette raison, j’hoche simplement la tête à ses paroles, m’avançant avec Masque Illusoire sur la rivière. L’exercice est pénible et plus le temps passe, plus mon dos me fait souffrir, mais bientôt, l’odeur de notre territoire nous accueille, tout comme sa rive maternelle. J’adresse un sourire heureux à mon ami, soulagée. De l’autre côté de rivière, Étoile Sombre nous adresse un dernier salut.

«Soyez sages les enfants! Et oh, si tu as besoin de conseil, Masque Illusoire, n’hésite pas à me contacter!»

Le meneur offre un clin d’œil au jeune chat avant de s’éclipser sans un son dans la forêt. Pour ma part, j’arque un sourcil sans comprendre.

«Il est vraiment bizarre lui.»

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Mer 5 Aoû - 22:41

    Que ressentait-on amoureux ? Il n’avait jamais eu d’émotions particulières envers une femelle. Certes il avait vu des couples dans son clan mais il n’y avait jamais vraiment prêté attention. Songe de Brume devait être la première qui… Il ne savait même pas comment expliquer. Il ressentait le besoin de passer du temps avec elle pour apprendre à la connaître et la soutenir. Il n’avait aucune idée du pourquoi du comment mais c’était comme ça. Il l’observa du coin de l’œil. Il fallait avouer qu’elle était belle, gracieuse. Et il ne voyait plus de froideur dans ses yeux. Bon pour l’instant il n’y voyait que de l’incompréhension face  à son échange avec Etoile Sombre. En parlant du meneur, allait-il enfin parler pour dire quelque chose de moins gênant ? Pour l’instant il souriait à sa camarade d’un sourire un peu trop charmeur à son goût. Était-il jaloux ? Il se racla la gorge comme pour rappeler au chef qu’ils n’avaient pas le temps pour son petit jeu. Etoile Sombre tourna son regard vers lui avant de le faire passer de nouveau vers Songe de Brume. Il la sentit s’appuyer contre lui et apprécia le contact de sa fourrure avec la sienne. Décidément il ne comprenait pas ses émotions...

Le meneur leur proposa de les escorter jusqu’à leur territoire. Enfin, proposer… Il allait le faire qu’importe leur avis et c’était normal. Il pensait qu’il allait se positionner devant eux ou à leurs côtés mais il se plaça contre son autre flan pour l’aider. Il fût surpris et lui murmura un remerciement alors qu’ils se mirent en marche. Quel soulagement ! L’aide du meneur était la bienvenue, il ne ressentait presque pas la douleur en marchant. Presque pas. Ils avançaient rapidement et attinrent très vite le passage à gué où ils pourraient enfin rejoindre leur camp. Ils allaient quitter Etoile Sombre et ses paroles embarrassantes ici. Il s’écarta de lui et Masque Illusoire fit repasser la moitié de son poids vers Songe de Brume. Il avait profité de l’aide du meneur pour laisser la guerrière se reposer, s’appuyant plus contre lui que contre elle.  Etoile Sombre leur indiqua qu’il allait les regarder traverser, ajoutant qu’ils devraient parler de tout ça à leur chef. Après tout il avait raison, c’était normal de bien faire attention à ce que des chats rivaux aient rejoint leur territoire. Masque Illusoire et Songe de Brume reprirent leur marche en direction de leur territoire.

Le jeune guerrier était rassuré et soulagé, enfin ils allaient rentrer chez eux, recevoir des soins et se reposer. Au fond de lui il avait envie de se coucher près de Songe de Brume dans la tanière des guerriers, il appréciait être à ses côtés. Il s’était senti bien dans les hautes herbes tout à l’heure, bercé par les coups de langues râpeux sur sa patte. Il n’avait pas voulu s’endormir contre elle, ayant eu peur de cette proximité soudaine et de la réaction de sa camarade. Après tout ils n’étaient pas encore amis à ce moment-là. Mais oui, il s’était senti bien. La féline lui sourit et il lui fit de même. Il se retourna pour écouter le meneur du Clan du Tonnerre qui leur fit ses adieux et lui proposa de lui tenir conseil. Il le foudroya du regard plein de reproches mais aussi de gratitude car il les avait bien aidés. Sa clémence leur avait permis de rejoindre leur territoire encore plus vite. Il lui adressa un clin d’œil avant de disparaître totalement. Il soupira et se retourna vers Songe de Brume qui lui fit part de ses ressentis envers le chef. Bizarre effectivement. Il avait été si malicieux, détendu… Il n’aurait jamais pensé ça d’un chef de clan.

«Oui, c’est vrai. Au moins il nous a aidés, on va enfin pouvoir rentrer.»

Il regarda devant lui, à nouveau un petit peu embarrassé. Il craignait que sa camarade ne l’interroge sur leur petite discussion. Il savait qu’il ne pourrait sûrement pas y échapper, elle n’allait pas oublier d’une seconde à l’autre. Qu’allait-il lui répondre ? Il n’allait pas lui expliquer en détails, ça c’était sûr ! Et voilà, Etoile Sombre avait réussi à lui créer un problème ! Ce n’était plus qu’une question de temps avant que Songe de Brume ne lui pose des questions.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Jeu 6 Aoû - 2:18

Héros insoupçonné
Bizarre, un mot tout à fait ajusté au meneur du Clan du Tonnerre qui ne cessera jamais de m’épater. J’étais encore bien jeune au moment où Fragments Étoilés a disparu dans des circonstances qui ne me furent jamais expliqué, mais je connaissais déjà Sombre Nuit, de son nom de guerrier, de nom et de visage pour l’avoir croisé à de nombreuses Assemblées. Je me souviens l’avoir observé, de l’avoir détaillé même sans comprendre, l’esprit tourmenté par ce charisme dont il faisait preuve et qui fonctionnait à merveille. Partout où il passait, on l’appréciait, il se dégageait de lui un aura presque irrésistible. Et le mystère demeure ici. Le matou au pelage sombre semble désirer ardemment qu’on l’apprécie, si bien qu’il a permis à deux chats ennemis de transgresser les règles en traversant son territoire, en les accompagnant même… en les aidant. Je n’oublierai jamais le soutien fourni à Masque Illusoire, peu importe les intentions du meneur. Au final, je sens que lui et moi sommes profondément différents. Alors que je tâche de fuir les autres, me souciant nullement de leur opinion sur ma personne, Étoile Sombre apprécie qu’on l’aime et qu’on le considère avec considération. Je me demande si cette propriété peu commune chez un Chef lui portera préjudice dans l’avenir. Mais en même temps je me demande qui pourrait refuser quoi que ce soit à un être aussi puissant et habile que le matou qui vient de croiser notre chemin.

Les mots de mon camarade cependant me tirent une nouvelle fois de mes rêveries et me tirent même un sourire discret mais empreint d’espérance. Je fatigue rapidement, mes pattes de plus en plus lourdes, mes muscles se raidissant sous mon épaisse fourrure. S’il ne s’agissait que de moi, il ferait un moment que je me serais arrêtée contre les herbes encore recouvertes d’une mince touche de givre, pour me détendre et assimiler les vives émotions ressenties depuis ma sortie du camp. Mais l’urgence de nos blessures me pousse à aller de l’avant, et à ce sujet les mots, bien choisis d’ailleurs, de Masque Illusoire m’offrent le courage de continuer. Nous allons pouvoir rentrer. Saufs, blessés mais hors de danger, avec plus qu’une route familière défilant sous nos pattes nous séparant encore de la terre promise. Je suis soulagée bien que contre mon dos, la douleur se fait de plus en plus insistante. Afin de me préserver de la souffrance, je laisse mes pensées vagabonder à nouveau en direction de ce qui vient se produire, vers les mots prononcés par le meneur ennemi, l’embarras distinct de mon collègue et ce secret qui semblait planer entre eux. À la fin de notre échange, Étoile Sombre a même lancé à mon ami ici présent qu’il pourrait lui offrir des conseils au besoin. Des…

«Conseils?»

Le mot m’a échappé. Je tourne ma tête vers Masque Illusoire, bien déterminée à obtenir des renseignements au sujet de ce qui m’a clairement échappé tout à l’heure. Je me sens quelque peu idiote d’avoir manqué un élément qui m’aurait permis de comprendre et probablement de défendre mon honneur comme il se devait. Puis cette répétition des paroles «nous sommes juste amis», hors de son contexte initial… Je ne comprends décidément pas pourquoi le guerrier bicolore a tenu à le souligner deux fois plutôt qu’une, surtout après que le matou aille insinué que je sois en cause de sa blessure à la patte. Cette idée continue de m’hérisser et je me reprends pour poser ma question plus clairement.

«Pourquoi Étoile Sombre t’a-t-il proposé de t’offrir des conseils, et à quel sujet? À vrai dire, je n’ai rien compris de votre conversation… D’abord les buissons, puis il a insinué que je t’ai fait du mal, puis du bien, il a parlé de «oremones» j’ignore totalement ce que c’est d’ailleurs… Ce sont des secrets de mâle ou…?»

Je l’observe, l’air totalement paumé, en espérant qu’il apportera quelques éclaircissements au sujet de toute cette histoire, car de mon côté, je sens qu’un détail important m’a glissé entre les pattes.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Jeu 6 Aoû - 21:19

    Certains sujets réveillaient la timidité de Masque Illusoire. Alors qu’il pouvait parle de tout et n’importe quoi avec un chat qu’il venait de rencontrer, il y avait certaines choses qui le plongeaient dans l’embarras. L’amour en faisait partie, c’était un domaine si… mystique, incompréhensible. Ça le mettait mal à l’aise d’en parler, surtout en présence d’une féline qu’il appréciait particulièrement. Elle avait dû s’en rendre compte de toute façon, il n’avait pas très bien caché ses émotions. Etoile Sombre était vraiment bizarre comme l’avait dit Songe de Brume. Il voyait deux chats rivaux sur son territoire et la première chose qu’il faisait c’était parler d’eux deux comme s’ils étaient plus qu’amis. Et il ne s’était pas arrêté là, non ! Il avait fallu qu’il en rajoute jusqu’à ce que Masque Illusoire insiste. Maintenant ils étaient partis, ils regagnaient leur camp et il était bien soulagé. Fini les paroles embarrassantes, les regards charmeurs envers son amie. Mais il n’était pas arrivé au bout de ses peines.

Alors qu’il avançait en compagnie de sa camarade, il essayait de ne pas la regarder en face. La gêne devait être encore présente dans ses yeux et le fait qu’elle n’avait pas compris l’échange entre lui et le meneur ne faisait que la renforcer. Il la vit du coin de l’œil se perdre dans ses pensées, une bonne chose peut-être. Sa patte recommençait à le faire souffrir, il avait plus qu’hâte de se laissé tomber dans la tanière de Naïade. Il se reposerait jusqu’au lendemain et Songe de Brume aussi sûrement. Elle l’aura aidé jusqu'au bout, il ne pouvait se montrer plus reconnaissant. Comme quoi cet accident aura fait naître une amitié entre eux et Masque Illusoire ne pouvait être plus heureux. Mais pourtant  s’ils pouvaient ne pas parler jusqu’à ce qu’ils arrivent au…

«Conseils ?»

Crotte de souris ! jura intérieurement Masque Illusoire alors qu’il ferma les yeux. Lorsqu'il les rouvrit, le visage interrogateur de Songe de Brume lui apparut. La machine était enclenchée maintenant, il allait devoir lui donner quelques explications. Son cœur battait la chamade et son regard se faisait fuyant. Elle n’avait pas encore posé une seule question qu’il paniquait déjà, ne sachant pas ce qu’il répondrait. C’était si dur. Il craignait la réaction de la féline si elle comprenait. Elle ne voudrait plus l’approcher pendant des jours et il redoutait cela. Mais pourtant il ne voulait pas lui mentir, il s’en voudrait si ses premières paroles depuis qu’ils étaient amis étaient des mensonges. Il tenterait de lui expliquer d’une certaine façon tout en disant la vérité. De toute façon il n'était pas expérimenté dans le domaine non plus. Ce fut alors que l’inévitable arriva. Elle lui fit part de son incompréhension en rappelant chaque parole d’Etoile Sombre que Masque Illusoire essayait pourtant d’oublier. Il ne s’arrêta pas de marcher alors qu’il répondait en balbutiant :

« Ahem… euh… Et bien en fait il… il pensait que tu étais ma… compagne. Et du coup bah… il croyait qu’on s’était… câliner euh… un peu trop fort. »

Si ça passait, il jurait de participer à toutes les patrouilles jusqu’à la fin de cette lune ! Son explication était tellement grotesque… Pourtant il n’osait pas en dire plus, après tout ce n’était pas à lui de lui apprendre ce genre de chose. Elle pourrait poser toutes ces questions à Naïade si elle voulait vraiment en savoir plus. Ce qu’il n’espérait surtout pas car il imaginait très bien comment elle le regarderait par la suite. Ils venaient à peine de se rapprocher, il serait peiné si elle s’éloignait de lui. Elle le fixait, l’air perdu, ses yeux bleus glacés le transperçant. Il détourna à nouveau le regard, faisant mine d’observer leur territoire ou le ciel tout en se raclant la gorge une nouvelle fois. Il avait l’impression que son pelage brûlait sous son regard.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1801
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Ven 7 Aoû - 3:07

Héros insoupçonné
Je possède une certaine curiosité naturelle, dissimulée sous plusieurs couches de convenances et d’une certaine appréhension à la découverte d’une vérité trop difficile à entendre. Encore et toujours, ces entités en moi s’affrontent, ce désir exploratoire, un trait définitif de mon enfance qui me hante encore aujourd’hui, et cette peur croissante de ce monde incongru qui ne semble pas faire plus de sens à mes yeux à mesure que je mûris. La même force me pousse à m’intéresser à mes semblables, mais toujours avec une certaine distance sécuritaire, cherchant à me préserver d’éventuelles souffrances. Mes compagnons de Clan me fascinent, chacun possédant son propre ordre d’idées, chacun portant en lui une individualité qui continue de me surprendre. Certains êtres, particulièrement originaux, attisent encore plus ma curiosité, comme cet Étoile Sombre à qui j’accorde probablement bien trop d’attention, même en pensée. Mais pourtant il me brûle de connaître la nature des paroles échangées entre les deux mâles et ce qui a animé Masque Illusoire d’une si grande gêne. Au final, je m’inquiète un peu de mon audace. Probablement qu’il garde le silence au sujet des mots du meneur afin de me préserver de cet embarras. Un geste tout à fait «héroïque» qui correspond parfaitement à sa personnalité désillusionnée, mais à ce sujet j’imagine qu’on ne le changera nullement et loin de moi l’idée de lui reprocher le fait qu’il tente de me protéger alors le besoin ne s’en fait pas sentir. À vrai dire, cette forme d’attention, aussi insupportable soit-elle, me charme toute entière. Je relève la tête vers lui, en tassant ma confusion pour le détailler avec une curiosité probablement naïve.
 
L’explication de Masque Illusoire me parvient, de façon hachée et hésitante, dévoilant une timidité chez lui qui me tire un sourire. J’apprécie ce côté un peu maladroit chez lui. Il subsiste chez lui une étincelle naturelle et vraie, comme si chaque geste était effectuée avec une infinie sincérité. Et malgré cette part de lui que je ne fais que découvrir à tâtons dans l’obscurité de mes doutes, j’ai toujours du mal à incorporer l’idée qu’à présent nous emprunterons le chemin de l’amitié, que je pourrai m’appuyer sur lui comme il le fait à présent et que j’ai aussi une certaine responsabilité à son endroit désormais. Celle de lui rendre la pareille. Une chose m’apparaît claire dans le tourbillon éclectique de mon esprit, m’attacher à lui sera facile, beaucoup plus que je ne l’aurais cru, à condition que me laisse entraîner par son charisme certes moins poignant que celui d’Étoile Sombre, mais tout aussi naturel et charmant. Déjà, je m’amuse de ses balbutiements hésitants, absorbée non plus par ses explications mais plutôt par leur forme, aussi adorable que celui qui les prononce. J’ai bien compris les insinuations du meneur au sujet de notre statut oui. Il nous a cru amoureux, une idée tout à fait saugrenue, mais le reste des paroles du guerrier bicolore me plongent dans une grande perplexité.
 
«C’est possible de se câliner à se faire mal? Décidément, je ne connais rien aux histoires d’amoureux, il faut dire que je n’ai jamais connu ce… euh… degré d’intimité?»
 
Oui, non, ce n’était pas difficile à deviner. Songe de Brume, amoureuse? Désirée par un mâle? J’ignore même comment se produit l’attraction entre deux êtres, alors l’imaginer autour de ma personne me plonge dans un grand embarras que je dissimule d’une toux gênée.
 
«Je ne te ferais jamais le moindre mal, Masque Illusoire, même si je devais te câliner.»
 

Je lui souris de façon parfaitement naïve avant de réaliser l’implication de mes paroles. Peut-être qu’il s’imaginera que j’ai envie de le câliner? Oh par le Clan des Étoiles, faites que nous arrivons rapidement au camp!

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ouragan Astral
Modo Draconique
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1118
Age : 17
Date d'inscription : 21/03/2015


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Héros insoupçonné. (Brume)   Sam 8 Aoû - 2:33

C'était tout nouveau pour Masque Illusoire. Il n'avait jamais établi une relation semblable à celle qu'il avait maintenant avec Songe de Brume auparavant. Il ne voulait rien lui cacher, lui dire tout le temps la vérité. Attention, il n'avait jamais menti à quelqu'un ou du moins il ne s'en souvenait pas mais après leurs différentes discussions et tous les aveux qu'ils s'étaient fait, il ne voulait surtout pas trahir la confiance qu'elle lui avait accordé. Si elle découvrait un jour qu'il lui avait menti elle ne voudrait plus jamais lui reparler. Commencer une amitié avec des mensonges était la dernière chose que souhaitait Masque Illusoire. Et puis il voulait qu'elle sache qu'il répondrait toujours à ses questions avec sincérité, qu'il ne lui cacherait rien. Elle devait avoir besoin de ça. D'ailleurs en parlant de questions... Bon il lui avait répondu après tout, certes en lui cachant tous les détails mais elle ne voudrait sûrement pas savoir. Il ne valait mieux pas en tout cas.

Il regardait toujours autre part en attendant la réaction de Songe de Brume. Peut-être qu'elle le prendrait pour un idiot à lui parler comme si elle était encore une apprentie ? Ou alors elle comprendrait immédiatement et il pourra rentrer seul jusqu'au camp ! Pourtant lorsqu'il reporta son regard sur elle, elle lui sourit et sembla amusé. Si ça se trouvait elle avait compris depuis le début et testait son honnêteté ? Reprends toi Masque Illusoire, tu t'imagines des choses totalement stupides... se tança-t-il. Ou alors c'était juste sa façon débile de parler qui l'amusait. Son sourire et son regard ne laissait pas indifférent le jeune matou. Cela faisait resplendir son visage et le charmait totalement. Qui réussirait à détacher son regard d'un visage si radieux ? Il la regarda lui répondre en se posant encore une question et en lui apprenant qu'elle n'avait jamais « câliné à se faire mal ». Il émit un petit rire gêné en murmurant presque de façon inaudible :

« Ah ah, moi non plus. »

Il n'était d'ailleurs jamais resté proche d'une féline aussi longtemps. Leurs fourrures étaient toujours l'une contre l'autre et il craignait qu'elle sente à quel point il avait chaud durant cette conversation. Elle ne s'arrêta pas sur ces paroles et continua en lui disant qu'elle ne lui ferais jamais de mal, même en le câlinant. Il la fixa les yeux écarquillés, elle avait un léger sourire aux lèvres. Il fit retomber son regard sur ses pattes en toussotant.

« Euh... Je te crois. »

Pourquoi fallait-il qu'elle soit si adorable dans son ignorance ? Ses oreilles lui brûlaient alors qu'il s'imaginait étendu près d'elle sur le sol, leurs pelages collés l'un contre l'autre... Il secoua la tête se rendant compte que si elle continuait à lui parler ainsi, il n'arriverait plus à se concentrer à là où il mettait les pattes. Il trébucha justement sur une branche et se rattrapa de justesse, jetant un regard désolé à sa camarade. Déjà qu'elle le soutenait alors s'il n'y mettait pas du sien, ils n'arriveraient jamais au camp. De plus il commençait à se sentir mal à l'aise en sa compagnie, son cœur battait trop vite à son goût et il n'arrivait plus à la regarder plus de quelques secondes en face depuis un petit bout de temps déjà. Il n'avait jamais imaginé qu'un chat puisse lui procurer un tel effet. Et une question le titillait. Comment personne avant lui n'avait pu essayer de l'approcher, peut-être même de... lui faire la cour ?

« Et donc tu... tu ne t'es jamais intéressée à un guerrier de notre clan ? »

Il avait peur d'être trop indiscret... ou alors de connaître une réponse. Mais il voulait changer de sujet, cela valait mieux pour eux-deux sûrement.

_________________
Merci énormément Laëlix pour cette magnifique signa, elle est parfaite !

Merci beaucoup Kinder ! c:
Autres signas et cadeaux (merci à vous :3) :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Héros insoupçonné. (Brume)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La plus grande horloge à coucou en chocolat du monde façonné
» fix+ VS brume hydratante
» recette brume d'oreiller
» Illusion de Brume ~ Est-ce une Illusion, ou mon Clan à vraiment besoin de moi ?
» showroomprivé.com: brume victoria secret

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de la Rivière :: Territoires-
Sauter vers: