« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The way of my duty. | ft Naïade

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1763
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: The way of my duty. | ft Naïade    Lun 29 Juin - 10:15

Valse de l'Amour

Il faut y renoncer.
Renoncer à nos envies. Renoncer à nos rêves. Renoncer à nos espoirs. Les uns après les autres, tous s'effondrent bravement sur le champ de bataille tels des valeureux guerriers. L'ennemi affronté est commun à tous les êtres vivants de cette forêt. Les obstacles. Tous, inéluctablement se retrouvent confrontés à cette réalité sanglante et douloureuse. Aujourd'hui il faut se rendre à l'évidence, les miens n'échappent pas à la règle. Ma plus grande espérance ne se réalisera jamais. Etoile de Menthe ne reviendra pas.

Le plus longtemps possible j'ai attendu, j'ai espéré, j'ai repoussé l'instant où je devrais me rendre aux Hautes Pierres. Au fond de moi, une petite flamme brûlait, alimentée par la folle idée que notre meneuse choisisse de revenir vers nous. Mais le temps passe, l'eau s'écoule autour de notre camp et personne dans la forêt entière n'a entendu parler de notre reine. Alors il est temps pour moi, d'endosser sa couronne et de me résoudre à une vie de meneuse qui ne peut décemment plus être mêlée à celle des autres. Je saurai, je verrai des choses qu'ils ne connaîtront jamais. Et plus jamais ils ne pourront me comprendre. Au moment même où je pénétrerai dans la Grotte de Vie je ferai le choix de marcher seule, sur un chemin parallèle à celui des miens. Ce choix n'en est au final pas vraiment un. C'est plutôt une obligation que l'on m'impose comme étant mon devoir.

Assise sur le promontoire, je tente de lutter contre le vertige qui me donne la nausée. Les griffes enfoncées dans le roc froid et poreux, je contemple le Clan de la Rivière qui s’amoncèle au pied du rocher. La plupart dormait encore quand je leur ai demandé de se rassembler. Je suis navrée de devoir les réveiller, eux qui sont encore fourbus des longues lunes de calvaire que nous venons d'endurer. Toutefois je n'ai pas le choix. Le chemin qui m'attend aujourd'hui et long et difficile et je ne parle pas forcément de la distance que j'aurai à parcourir.
Quand je suis sûre que tous sont là, je me redresse, le pelage hérissé par la peur que je m'efforce de dissimuler. « Enfants de l'eau, clame-je un léger sourire naissant sur mes lèvres comme à chaque fois que j'utilise ces mots nous venant d'Etoile de Menthe, aujourd'hui je dois me rendre à l'évidence, attendre Etoile de Menthe ne nous servira à rien. Sans chef, notre Clan est affaibli. Je déglutis péniblement, comme si les mot que je m'apprête à dire me font mal. Je vais donc aujourd'hui même me rendre aux Hautes Pierres afin que le Clan des Etoiles me confient mes neuf vies s'il m'en estime digne. Naïade fera la route avec moi et le camp sera donc sous la responsabilité de Rivière d'Ombre. » Je saute à terre sans un mot de plus et atterrit dans l'herbe avec un bruit mat. Je cherche du regard notre guérisseuse et frisonne quand mes prunelles émeraudes rencontrent les siennes. Elle est sans doute celle qui me comprend le mieux ici, celle qui a souffert autant que moi lors du départ de notre cheffe. Elle était là avec moi. Elle a vu ses yeux paniqués et révulsés tout comme moi. A part elle et moi, personne n'a conscience du fantôme qu'était devenue Etoile de Menthe avant qu'elle ne s'enfuie.

Nous sortons du camp. Le goût amer des herbes médicinales pique encore ma langue mais je me force à ne pas y prêter attention. A mes côtés, mon unique alliée avance, si près que ma fourrure frôle la sienne. Nos deux coeurs battant à l'unisson nous prenons silencieusement le chemin de la Grotte de Vie. Bien que l'angoisse me ronge l'estomac, j'avance avec détermination et courage. Pour ma meneuse. Pour mon Clan. Pour Perle de Neige. Pour eux je serai forte.
Cause it's the way I have to walk on.

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/ En ligne
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3875
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: The way of my duty. | ft Naïade    Mer 8 Juil - 16:29

Naïade
ft. Valse de l'Amour





Elle est là, celle que j'ai jurée de protéger.

J'ai tellement peur pour elle. Plus que quiconque, je sais à quel point les lunes à venir seront difficile pour notre jeune meneuse, et partage ses craintes. Je ne peux que pressentir les obstacles à venir, ceux qu'elle devra affronter, mais quels qu'ils soient je serai à ses côtés. Notre clan la soutient, je le sais, elle a la légitimité donnée par sa prédécesseure, et bientôt elle ira quérir celle de nos ancêtres. La Rivière a besoin d'elle, car les temps sont sombres et présagent de nombreux défis à relever. Nous avons en vain espéré, attendu le retour de notre chef, mais il a fallu se rendre à l'évidence... Ce matin me semble déjà si loin, je revois Valse de l'Amour sur le promontoire comme entourée de brume alors qu'elle prononçait les mots tant de fois entendus. Ces mots qui ont fait battre nos cœurs à l'unisson. Il est temps que notre clan retrouve son unité, sa raison de vivre, et elle seule peut nous donner cela, nous la suivrons jusqu'au bout du monde. Je la suivrai jusqu'au bout du monde.

La proximité de nos deux corps s'ajoute à celle de nos deux esprits, que je sais similaires, et me réconforte. Je n'ai pas besoin de tourner la tête pour deviner l'inquiétude sur son visage. J'aimerais pouvoir la rassurer, lui affirmer que tout ira bien, tout s'arrangera, tu verras. N'aies pas peur.
Mais comment lui insuffler un courage que je n'ai pas ? Comment apaiser ses souffrances alors que les miennes sont autant de plaies ouvertes ? J'aimerais redonner l'éclat à l'émeraude de ses yeux. J'aimerais pouvoir effacer tous ses doutes d'un seul coup de patte.
Courage ma sœur. Les étoiles nous attendent au bout du chemin. L'immortalité s'offre à toi – que ne donnerais-je pas pour ne serait-ce que goûter à un instant d'éternité ! Parfois je me surprends à l'envier ; parfois j'oublie les dangers, le poids du devoir, et ne vois que la gloire, une gloire aveuglante. Cependant, le souvenir d’Étoile de Menthe suffit à me ramener à la raison : elle n'a pas pu supporter. Alors elle est partie, tout simplement, et son absence laisse un grand vide en moi, comme un creux là où aurait du être mon cœur. Là où elle aurait du être.

Au lieu de cela nous ne sommes plus que deux, deux contre le reste du monde, deux âmes blessées en quête de lumière ; nous avançons en silence, le regard résolument dirigé vers les Hautes Pierres. Ce chemin, je l'ai fait de nombreuses fois pour rencontrer nos ancêtres en compagnie des autres guérisseurs, mais aujourd'hui, personne ne nous attend. Personne ne sera là pour partager les rêves de Valse de l'Amour ; moi-même devrai l'attendre au pied de la Pierre de Lune et rester éveillée. A la seule pensée de la laisser seule dans cette épreuve mon cœur se serre, je ne supporte pas l'idée de l'abandonner ne serait-ce que quelques heures. Le lien qu'elle partagera avec le Clan des Étoiles ne nous rapprochera pas pour autant, j'ai peur des secrets qui pourraient se mettre entre nous, j'ai peur qu'ils l'enlèvent à moi. Mais au fond de moi, je me sens la force de tout endurer, pour elle, pour le clan. Si je ne peux pas partager tous ses secrets, je serai la gardienne de ses rêves.  

« Nous y sommes presque. » annoncé-je en me tournant vers ma compagne de route. Je profite d'avoir son attention pour scruter attentivement ses pupilles, à la recherche de la moindre trace de fatigue ou de faim. « Sens-tu l'effet des plantes fortifiantes que je t'ai données ? » Prévenue de son intention de faire le voyage aujourd'hui, j'ai préparé la veille de quoi tenir pour notre longue route. Le souvenir de Valse des Myosotis, ma mentor, m'accompagne à chaque instant de ma vie de guérisseuse. Elle m'a tout appris, et elle aussi est partie... Combien d'autres départs aurai-je à supporter ? A combien d'autres amis devrai-je dire adieu ? Je dois chérir ceux que j'ai, ceux qui continuent à être présents, à mes côtés, chaque jour.

Je m'arrête soudain, et prends une légère inspiration, le regard d'abord rivé sur mes pattes, puis trouve enfin la force de les lever jusqu'au visage de mon amie. « Valse de l'Amour, avant que nous n'allions plus loin... je suis contente qu’Étoile de Menthe t'ait choisie toi. En vérité, elle n'aurait pu choisir quelqu'un d'autre. Tu... tu es la personne la plus courageuse et dévouée que je connaisse, n'oublie jamais ça. » Je détourne aussitôt le regard, gênée par ma sincérité soudaine. Pourtant il arrive des moments où je sens qu'il faut mettre des mots sur les sentiments et les exprimer, avant qu'il ne soit trop tard.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1763
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: The way of my duty. | ft Naïade    Dim 9 Aoû - 1:57

Nous laissons derrière nous les Quatre Chênes pour fouler à nouveau les terres du Clan du Vent. Nous veillons attentivement à rester éloigné de leur Camp afin de ne pas croiser une patrouille. Il est clair que notre présence ici ne serait pas accueilli avec enthousiasme. Toutefois, je ne dirais pas non à croiser Conteur Céleste histoire de lui dire haut et fort ce que je pense de lui et de ses idées. Mon échine se gonfle de rage et la déception voile mon regard. Le cauchemar continue et n'est pas près de se finir.
Après un long moment sur les plateaux venteux, mes muscles me démangent et instinctivement je me mets à courir, invitant Naïade à me suivre d'un geste de queue. La sensation de grisement, l'ivresse qui se déverse dans mon corps dans mes pattes volent au dessus du sol est unique, merveilleuse. Nous ne ralentissons que quand le sol sec de la lande laisse place à une herbe tendre et douce sous les coussinets, et quand le vent qui jusqu'à présent jouait avec mon pelage meurt. Les palpitations de mon coeur se calment alors que notre rythme de marche devient plus confortable. Nous avons gagné beaucoup de temps en se pressant ainsi. « Nous y sommes presque. » Le rupture du silence, la voix de ma guérisseuse me fait sursauter. Je relève la tête et vois au loin un énorme pic montagneux, noir et imposant. Les Hautes Pierres. « Sens-tu l'effet des plantes fortifiantes que je t'ai données ? » Je hoche la tête, restant silencieuse et poursuis mon chemin, d'un pas déterminé me forçant à refouler mes craintes.

Nous arrivons à proximité d'une ferme de bipède quand la jeune chatte s'arrête, ses yeux dans les miens. Je frémis, me sentant soudain mal à l'aise à cause des émotions profondes que reflètent ses prunelles. « Valse de l'Amour, avant que nous n'allions plus loin... je suis contente qu’Étoile de Menthe t'ait choisie toi. En vérité, elle n'aurait pu choisir quelqu'un d'autre. Tu... tu es la personne la plus courageuse et dévouée que je connaisse, n'oublie jamais ça. » Dès que sa voix se tait, elle détourne la tête et je vois dans ses pupilles une lueur de gêne. Je la dévisage avec un profond étonnement. Il n'est pas du genre de Naïade de se laisser ainsi aller aux sentiments et encore moi de les partager avec quelqu'un. Ce qu'elle me dit allume en moi une flamme qui me réchauffe agréablement, qui me rassure. Un doux sourire m'échappe. Je suis heureuse. Au fond de moi, une voix me souffle que si elle le croit, les étoiles le croiront aussi. Mes pensées dérivent aussitôt vers la cérémonie de ce soir et une bouffée de stress remonte. Je tente d'opter pour un voix décontractée mais je me rends compte que celle-ci n'est pas très convaincante quand je parle : « Remettons nous en route. »

Alors que nous marchons, j'entends au loin un aboiement de chien. Celui-ci est trop éloigné pour représenter un danger, néanmoins il faudra se méfier au retour. Nous nous retrouvons devant un chemin du tonerre. Le soleil commence un peu à descendre dans le ciel, il est encore tôt. Les monstres se suivent, les uns après les autres sans une grand possibilité de passage. Je recule jusqu'à me retrouver à moitié enfoncée dans une haie, attendant une accalmie dans le disgracieux balais. La puanteur est horrible. J'ai peur, mais la présence de mon alliée à côté de moi me rassure. Nous restons ici un long moment, si longtemps que mes muscles ont le temps de s'engourdir. Finalement, le moment tant attendu apparaît, une opportunité de traverser. Je me précipite de l'autre côté à toute vitesse, tout mon corps se hérissant de dégoût. Une fois de l'autre côté, je m'éloigne le plus vite possible de cet endroit. Le ciel commence à rougir au loin, le soir approche. De ce que je sais du rituel, il faut attendre que la Lune soit à son zénith, nous allons donc devoir patienter un moment. Ne connaissant pas l'endroit, je suis mon amie dans un sentier escarpé avant de finalement m'asseoir sur une pierre plate afin de pouvoir me reposer. Je contemple le ciel, restant parfaitement silencieuse. Je laisse enfin tout ressortir, peur, doute, colère. Je me contrôle pour que tout cela ne se voit pas de l'extérieur, mais une larme nait malgré mes efforts. D'une voix secouée par un rire amer, je reprends enfin la parole. « Je crois que, pour ma part, j'aurais préféré qu'Etoile de Menthe choisisse quelqu'un d'autre. Je marque une pause. Non j'aurais préféré qu'elle ne nous abandonne pas. Je me retourne vers elle, souriant tendrement tout à coup. Heureusement que je peux compter sur toi, Naïade. Soudain, incontrôlables, les larmes reviennent sur mes joues. Oh, Naïade, j'ai tellement peur... » Je n'avais l'impression de n'être qu'une âme perdue, un chaton sans sa mère. Comment pourrais-je veiller sur les miens ?

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/ En ligne
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3875
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: The way of my duty. | ft Naïade    Mer 2 Sep - 0:36

Je sens bien que Valse de l'Amour n'est pas sereine. Elle semble sur ses gardes, sursaute lorsque je brise soudainement le silence, comme si elle s'attendait à tout moment à être attaquée, et je sais que la proximité relative du camp du Vent n'est pas la seule raison de son inquiétude. Je ne peux que deviner les craintes qui l'habitent au sujet de son nouveau titre à venir ; je me rappelle de ma propre anxiété lorsque j'ai fait ce voyage pour la première fois afin d'aller cueillir l'assentiment des étoiles au sommet des Hautes Pierres. J'ai l'impression que ce jour remonte à une éternité. Tout était si facile à l'époque... j'avais encore Valse des Myosotis et Étoile de Menthe à mes côtés. Valse de l'Amour elle aussi était plus heureuse, sans ce poids sur ses épaules, je le sais. Pour autant, dois-je l'inciter à renoncer ? A laisser ce fardeau à quelqu'un d'autre ? Non. Notre reine l'a désignée comme son héritière. Elle est la plus digne de la destinée qui l'attend, et j'ai foi en elle. Ce n'est pas encore l'heure d'abandonner.

Son pas se fait plus déterminée et je la sens s'éloigner, comme si elle voulait me cacher quelque chose. Comme si elle voulait fuir ? J'ai l'impression qu'elle évite mon regard. Cela fait un moment qu'elle est silencieuse, ses pensées doivent être trop sombres pour qu'elle les partage. A-t-elle des secrets pour moi ? Je me surprends à le soupçonner alors que le silence s'éternise entre nous. Puis, finalement, quand je trouve enfin le courage de relever les yeux vers elle, je vois l'ombre d'un sourire sur son visage. J'ai à peine le temps de le deviner car aussitôt il s'efface, laissant à nouveau la place à un masque de peur, si bien que je crains de l'avoir imaginé. Mon espoir s'effondre lorsque sa réponse, laconique, est prononcée d'une voix mal assurée. Je n'ai pas réussi à la réconforter. Déçue, je sens ma gorge se serrer et la suit sans broncher.

Nous marchons encore, puis traversons un effroyable chemin du tonnerre. Mais l'épreuve qui nous attend ensuite est bien plus déstabilisante, car tandis que les monstres rugissent avec fracas, ce que je redoute le plus est le silence des étoiles. Leur voix n'est plus que vagues murmures à mon oreille depuis quelques temps ; pourtant, les rêves n'ont pas cessé. Mes nuits sont agitées et je redoute parfois de trouver le sommeil dans la solitude de ma tanière. Un frisson me parcourt et j'accélère le pas pour suivre ma compagne qui fuit le chemin du tonnerre avec raison. Pourtant, je ne suis pas plus rassurée lorsque nous arrivons enfin aux pieds de la montagne. C'est à mon tour de prendre les devants ; je guide Valse de l'Amour le long du sentier menant à l'entrée de la Grotte de Vie. Il restera encore un étroit passage à emprunter avant d'atteindre la Pierre de Lune, mais l'astre nocturne qui lui donne son nom et ses pouvoirs n'est même pas encore levé. Nous n'avons plus qu'à atteindre la tombée de la nuit, installées sur une pierre plate suffisamment large pour accueillir nos deux corps fatigués par le voyage.

C'est ce moment-là que choisit mon amie pour reprendre le cours de notre conversation que je croyais depuis le temps abandonnée, mais elle fait écho à mes paroles comme si elles venaient d'être prononcées. Lorsque nos regards se rencontrent à nouveau, je chancelle presque tant la violence de ses émotions m'apparaît là, intacte, malgré toute sa réserve. J'aperçois une larme briller au coin de ses yeux et mon cœur se brise à la vue d'un désespoir si grand. Elle me confie enfin ses doutes, ses espoirs déçus, et je comprends que depuis le départ d’Étoile de Menthe, elle n'a cessé d'espérer ; espérer qu'elle revienne, que tout cela ne soit plus qu'un ancien cauchemar, que tout redevienne comme avant. Je ne peux masquer la douleur dans mes yeux qui pourrait être le reflet de la sienne. Sauf que si je souffre, c'est avant tout pour elle, pour ce tourment qu'elle endure... Moi aussi j'ai espéré, prié, imploré le ciel de me rendre mon étoile. Mais lorsqu'elle n'est pas venue, j'ai fini par me rendre à l'évidence, à ce que je sais être inévitable : Étoile de Menthe ne reviendra pas. Et c'est à Valse de l'Amour de prendre sa place, pour notre clan, pour elle.

Elle a peur et je le comprends. Mais sait-elle que sans elle, nous serons encore plus perdus que nous le sommes déjà ? Sans elle... je n'ose même pas l'imaginer. La seule pensée de son absence suffit à créer un vide immense dans mon cœur. Et si elle partait à son tour ? Et si elle suivait les traces de notre meneuse - jusqu'au bout ? Ses paroles à mon égard me font relever la tête avec espoir, jusqu'à ce que des larmes coulent à nouveau sur ses joues. Cette vision m'est insupportable. Je voudrais tellement qu'elle se voit à travers mes yeux, qu'elle se rende compte à quelle point elle est belle et forte, je la revois encore affrontant nos ennemis à mes côtés, avec l'assurance d'une lionne. Que ne donnerais-je pas pour qu'elle retrouve ce courage là !

« Valse de l'Amour. » Je prononce son nom comme si je voulais le graver là, sur la pierre, entre nous, avant qu'il ne change. « Nous sommes ensemble, d'accord ? Tu n'es pas seule – tu ne le seras jamais plus » lui promets-je en dissimulant les doutes qui m'habitent à ce sujet. Je les chasse, ce n'est plus le moment. « Le Clan des Étoiles sera là aussi pour te guider, comme il l'a fait pour tous les meneurs avant toi. Et Étoile de Menthe... » J'hésite, cherche mes mots. « Elle sera là aussi. Tu n'auras qu'à penser à elle pour prendre les bonnes décisions. Elle t'a confié notre clan, alors fais-lui honneur, toi seule en es capable. Et la peur que tu ressens n'y changera rien, elle ne change pas qui tu es. » Ai-je réussi à la convaincre ? Je ne sais pas. Elle est si fragile sous mon regard, elle se fissure, elle se dévoile. Alors je scrute son visage avec douceur, espérant y voir naître une lueur. Une étoile.
 

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1763
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: The way of my duty. | ft Naïade    Lun 19 Oct - 1:34

Ca fait tellement mal, vous savez. D'être seule, de tout garder pour soi. De ne rien laisser paraître, et de simuler un bonheur. J'ai l'impression de m'être vidée de toute substance. Chaque sourire m'a transpercé le coeur, chaque mot non dit m'a déchiré. J'ai joué jusqu'à maintenant celle qui ne ressentait rien. Pourtant si vous saviez la tempête que je cachais. L'amoncellement de peur, de rage qui se versait sur ces plaies non cicatrisées, ces blessures à vif m'a empêché de dormir pendant si longtemps... Je ne sais pas si vous pouvez comprendre, je ne sais pas si vous pourrez un jour comprendre. Je n'ai pas pu avancer, j'étais bloquée au sol, pétrifiée de terreur à l'idée de faire le moindre pas en avant. Je sais que tout va changer, du tout au tout, quoi que je fasse. Désormais je ne pourrais jamais plus avoir une vie tranquille et douce comme celle à laquelle j'aspirais. Trouver l'amour, avoir des chatons, fonder une famille... Tous ces espoirs détruits, ces rêves brisés. Utopie que jamais je n'atteindrai. Que n'importe qui se présente à ma place je la lui cède de bon gré. Que n'importe qui me libère de cette cage dans laquelle j'ai été enfermée.
La beauté du ciel ne parvient pas à me calmer plus maintenant. Plus maintenant que le masque vient de tomber au sol. Il a glissée, et il gît à présent entre mes pattes impuissantes. Je le contemple un moment, puis je relève la tête et plonge mon regard dans le sien. Pendant quelques secondes je suis persuadée que ce sont mes propres yeux que j'observe. Puis je comprends que ce que je vois, ce n'est pas mes yeux mais simplement une douleur pareille à la mienne. Une douleur de fierté blessée, une douleur de fidèle abandonnée, une douleur d'amie enragée, une douleur de victime enchaînée. Je suis sûre que elle aussi avait supplié les étoiles de lui rendre Etoile de Menthe. Je suis aussi sûre que ses prières ont été aussi inutiles que les miennes.
Cet instant est d'une intensité bouleversante tant l'une est proche de l'autre, au point même que je pourrais me fondre en elle. En cet instant, chacune d'entre nous a abaissé ses barrières et nous nous montrons toutes deux à nues. Ce moment est d'une pureté rare. Ce moment est vrai. Plus qu'aucun ne l'a jamais été. Et étrangement cela me soulage d'enfin laisser exploser cet acide qui me rongeait. Il faut que j'en profite car je sais que, Naïade étant comme moi sur ce plan, cela ne se reproduira pas de sitôt.

« Valse de l'Amour. » Je ne saurais dire si c'est sa voix qui me fait tressaillir ou l'intensité avec laquelle elle prononce mon nom, comme pour immortalisé celui-ci avant qu'il ne me quitte à jamais. « Nous sommes ensemble, d'accord ? Tu n'es pas seule – tu ne le seras jamais plus » Je frémis en repensant qu'elle n'est pas la première à me dire ça. J'y ai cru et mon désespoir n'en a été que plus grand quand Etoile de Menthe a fui. Pourtant une flamme m'illumine encore et désire y croire. C'est plus fort que moi, et je crois que ses paroles enjôleuses ont réussi à bercer mon coeur. « Le Clan des Étoiles sera là aussi pour te guider, comme il l'a fait pour tous les meneurs avant toi. Et Étoile de Menthe... Elle sera là aussi. Tu n'auras qu'à penser à elle pour prendre les bonnes décisions. Elle t'a confié notre clan, alors fais-lui honneur, toi seule en es capable. Et la peur que tu ressens n'y changera rien, elle ne change pas qui tu es. » Ses derniers mots ont un double effet. L'entendre parler de ma cheffe me déchire une nouvelle fois. Etoile de Menthe n'est plus là et elle ne le sera jamais plus. Pourtant ces mêmes mots me galvanise. Elle a raison. Pour Etoile de Menthe je dois être forte. Je dois honorer sa mémoire, cet héritage qu'elle m'a confié. Si elle est celle qui m'a détruite elle est aussi celle pour qui je veux me reconstruire. Allez savoir pourquoi. Je ferme les yeux, mettant fin à cette œillade devenue d'une intensité à peine supportable. Je respire profondément, mon échine tremblante. Je puise dans mes réserves pour trouver une voix ferme et solide. « Tu as raison. Naïade, tu as raison. Je pousse un long soupire. Je suis tellement lasse de tout cela. C'est tout de même triste de ne pas ressentir la moindre excitation à l'idée de devenir cheffe de mon Clan. Pourtant c'est tellement dur de se dire que plus jamais je ne la verrais, que plus jamais elle nous guidera... Elle était notre reine comment a-t-elle pu devenir... Ma voix se brise pitoyablement et une nouvelle vague d'émotion me transperce de part en part. Les sanglots reprennent violent et je me maudits intérieurement de toutes les injures que je connais. Ses yeux me hantent Naïades, ses yeux... je les vois à chaque fois que je ferme les miens. » Je sais que je n'ai pas besoin de préciser plus que ça. Je sais qu'elle comprendra. Habituellement, je n'aurais jamais confié ce cauchemar à qui que ce soit. Mais la confiance qui nous relie en cet instant m'a forcé à le faire. C'est la dernière fois que je craque. Je me le promets. Je ne veux plus imposer à mon amie la douleur de me voir souffrir. C'est égoïste et horriblement injuste. Mais le fait qu'elle sache m'apaise un peu. Le fait qu'elle croit en moi me réchauffe. Le fait qu'elle soit toujours là me rassérène.

| La fin est pas trop, désolée. :c |

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/ En ligne
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3875
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: The way of my duty. | ft Naïade    Jeu 12 Nov - 22:19

Le temps s'est figé en un instant d'éternité. Je suis incapable de détourner mon regard maintenant qu'il s'est accroché à celui de Valse de l'Amour, maintenant que je la vois enfin. Je crois qu'en cet instant nous nous comprenons enfin entièrement, sans barrière ni retenue, et cela sonne juste. Incroyablement juste. Je me surprends à retenir ma respiration, il me semble que mon cœur même s'est arrêté de battre, mais quelle importance ? J'attends le moment où l'intensité de notre échange deviendra trop forte pour l'une d'entre nous ; jusqu'à ce que finalement mon amie ferme ses yeux, et c'est comme si deux étoiles émeraude s'éteignaient dans mon ciel. Mon ciel réduit à deux iris au milieu d'un visage si pur, et pourtant ravagé par tant d'émotions. Celles-ci la submergent à nouveau mais cette fois-ci j'enfouis mon museau dans son pelage tricolore dans l'espoir de l'apaiser. Cet élan me fait me rapprocher d'elle, alors pourquoi sa voix me paraît-elle si lointaine ? J'ai l'impression de la sentir s'éloigner peu à peu, sombrer à nouveau dans mélancolie et le chagrin, vers un lieu dans lequel elle m'est inaccessible. C'est comme si Étoile de Menthe l'attirait davantage à elle que le reste du monde.

Sa dernière phrase me blesse plus qu'elle ne devrait. Une douleur étrange se répand dans ma poitrine, comme si une main glacée tentait de s'emparer de mon cœur. Je sens ma gorge se serrer. Devrais-je lui dire que ce sont ses yeux à elles qui hantent mes pensées lorsque je les laisse s'égarer ? La compréhension se lit sur mon visage, sur mes traits soudain soucieux. Je prends une grande inspiration pour me préparer à ce qui va suivre ; je ne suis pas sûre d'avoir raison de dire ce que je m'apprête à dire, mais il le faut. « Je sais, Valse de l'Amour, je sais tout cela. Je ne te mentirai pas en t'assurant que tout ira bien. Il te faudra sûrement du temps avant de pouvoir accepter son départ et continuer en son absence, mais tu le dois. Tu comprends ? C'est une nécessité. Pour le clan, pour elle, pour nous. » Je t'en supplie, relève-toi. Cette ultime prière meurt doucement alors que ma voix se brise sur ces quelques syllabes bien naïves et pourtant sincères. Je ne sais pas ce que je ferais si elle décidait d'abandonner aujourd'hui, si elle se laissait aller au désespoir. Que serait une guérisseuse sans celle à qui elle a décidé de dévouer sa vie ? Elle est l'âme du clan, et sans lui je ne suis rien.

Autour de nous l'air a fraîchi, et je me surprends à frissonner au passage d'une brise. « La nuit est tombée, remarqué-je en levant la tête vers le ciel désormais sombre. C'est l'heure... » Je n'ajoute rien de plus, me contentant de lancer un regard interrogatif à mon amie. J'espère de toute mon âme qu'elle est enfin prête à rencontrer nos ancêtres et à obtenir son nom d'étoile, mais si ce n'était pas le cas ? Si je n'avais pas réussi à lui redonner confiance ? Je ne veux pas aller contre sa volonté. Si elle décide de faire demi-tour, si elle renonce maintenant... alors j'accepterai sa décision. Mais ai-je le choix de toute façon ? Je la suivrai quoiqu'il arrive, que ce soit pour poursuivre sa destinée ou sa chimère.
 

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1763
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: The way of my duty. | ft Naïade    Sam 26 Déc - 22:29

Pour la première fois de ma vie, Naïade et moi entrons en contact.
Il va sans dire que nous sommes amies. Naïade m'a soutenue lors de la mort de Perle de Neige, nous a accompagné Etoile de Menthe et moi sur les terres du Tonnerre. Nous partageons les mêmes idéaux et les mêmes rêves de revanche. Au fil des lunes j'ai commencé à ressentir de l'amitié pour cette jolie femelle. Elle était devenue sans que je me rende compte une alliée. Et puis elle a été là. Ce fameux jour où notre Etoile s'est enfuie. Nous étions deux malheureuses impuissantes devant ce spectacle tragique et nous nous sommes soutenues mutuellement pour que la chute soit moins dure. Cependant nous avons toujours été deux chattes au fort caractère peut amène à laisser les autres voir le fond de notre coeur. Nous ne nous sommes jamais effondrée blottie l'une contre l'autre en nous noyant dans nos larmes. La seule fois où elle a pu voir une telle faiblesse de ma part était les jours qui ont suivi la mort de ma meilleure amie. Peut-on donc dire que notre amitié était superficielle jusqu'à aujourd'hui ? Je ne pense pas. Pourtant il est vrai que l'intensité de ce moment balaie tout ce qu'il s'est passé auparavant. Et pour la première fois nous nous touchons. Quand elle enfouit sa tête dans ma poitrine, mon pelage s'embrase. Nous sommes tellement proche en cet instant que j'ai l'impression de pouvoir toucher son âme. Il est tellement rare qu'elle s'abandonne à des gestes si tendres. Jamais je n'ai vécu un moment de tel complicité avec quelqu'un d'autre que Perle de Neige. Et je pensais ne plus jamais en vivre. Mes larmes se stoppent sous la surprise et un étrange bonheur m'envahit. Mon coeur bat si fort, soulagé et libre à nouveau. Je ne sais pas si elle comprend à quel point je suis heureuse de l'avoir si proche de moi en ce moment même. Si je venais à la perdre je... je ne préfère pas y penser. Lorsqu'elle parle à nouveau je suis déjà plus calme et apaisée.  « Je sais, Valse de l'Amour, je sais tout cela. Je ne te mentirai pas en t'assurant que tout ira bien. Il te faudra sûrement du temps avant de pouvoir accepter son départ et continuer en son absence, mais tu le dois. Tu comprends ? C'est une nécessité. Pour le clan, pour elle, pour nous. » Je hoche la tête. Elle a raison, je n'ai pas le choix. Si Etoile de Menthe compte sur moi, je ne dois pas, je ne peux pas la décevoir. En réalité, tout un Clan attend impatiemment que je prenne la relève. Mais je ne sais pas s'il se rendent compte à quel point c'est dur de se prétendre d'un coup l'égal d'une personne qu'on admirait tant. On se sent imposteur et menteur alors qu'on est nouvelle flamme et espoir. Et c'est dur de s'en convaincre quand bien même on le sait. J'ai entre mes pattes la possibilité de rendre mon Clan puissant, fort et prospère. Prendre les décisions comme moi même je l'entends, faire les choses à ma façon. Jouer un rôle. Qui n'en a jamais rêvé ? J'ai plus de pouvoir à présent qu'aucun autre de mes compagnons. Mais saisir ce pouvoir, cette chance, cette flamme s'est se condamner à une vie de servitude. Pas de chaton, pas de compagnon pour moi. Je vais perdre la douce insouciance et passivité des guerriers, le bonheur de discuter avec les félins aux assemblées... Tous les regards seront fixés sur moi et je devrai peser chacun de mes mots. Je n'ai pas été préparée à ce choix. Non en réalité je ne l'ai même pas eu. L'idée de devenir importante est inconcevable à mes yeux. Mais je n'ai plus le choix. Car on compte sur moi. Etoile de Menthe sur moi. Perle de Neige compte sur moi. Naïade compte sur moi.

Alors mon visage se fend d'un tendre sourire et je ravale mes larmes. Je serai forte pour eux. Si je ne sais pas avancer pour moi j'avancerai et me battrai pour eux. Je porterai la flamme de ce Clan que nous aimons tant et l'incarnerai avec toute ma force. Pour ceux que j'aime. Dans mon coeur une lueur brille. Mes yeux brillent de détermination. J'ai un devoir à accomplir. Et j'ai quelque chose à vérifier. J'ai soudain hâte que le temps soit venu. « La nuit est tombée, remarque Naïade. C'est l'heure... » La splendeur du moment est brisée. Je lève à mon tour mon regard vers le firmament et notre que les étoiles se sont allumées. Je m'étire, les membres un peu roide après tant d’immobilité et souris à nouveau à Naïade. D'une voie redevenue calme et veloutée, une voix que je n'avais pas eu depuis ce fameux jour, je dis : « Je suis prête. J'espère seulement que les Etoiles voudront bien de moi. » C'est en effet une inquiétude à avoir. Et si elles pensaient que je n'étais pas légitime ? Si elle me refusait que ferions nous ? Je secoue la tête pour chasser ces idées noire. « Allons-y, ouvre moi la voie. » Je la suis, perdue dans mes pensées. Consciente que tout va changer mais ne sachant absolument pas à quoi m'attendre, je grave dans ma mémoire chaque sensation, celle du vent dans ma fourrure, celle de mes pattes sur la roche, celle de la lune sur mon dos. Le stress me noue l'estomac mais je ne m'en inquiète pas plus que ça. Il est normal d'avoir un peu peur avant cette cérémonie non ? Après tout je suis sur le point de devenir chef. Le chemin est assez raide et étroit. Il serpente entre les rochers noirs et acérés. Les Hautes Pierres ne sont vraiment pas accueillante, je me demande à quoi cela ressemble à l'intérieur. Nous nous arrêtons quelques instants devant un trou béant dans une paroi tellement haute que s'en est vertigineux. Je me retourne et observe les territoires des clans derrière nous en contrebas. Sous la lueur de la lune tout semble si calme, si paisible. Pendant une seconde un sentiment profond de paix m'envahit. Les prunelles toujours rivées sur ce paysage endormi, que nous seules voyons je brise le silence : « Tu n'imagines pas combien ça aurait été dur sans toi. Je prends une grande inspiration et livre finalement les dernières pensées que j'ai sur le coeur avant que la magie de l'instant disparaisse définitivement. Je te promets de me dédier corps et âme au Clan de la Rivière. Je ferai de mon mieux pour ne jamais vous décevoir. Les chefs de la Rivière ont la fâcheuse habitude de disparaître du jour au lendemain. Sache que cela n'arrivera pas avant que j'ai accompli mon devoir quand bien même je dois devenir la plus perdue des chimères. Mes mots deviennent de plus en plus enflammés et ma voix de plus ne plus passionnée au fur et à mesure. Et sache Naïade que si je ne devais dire aurevoir à une seule personne ce serait à toi. Un ronronnement tendre monte dans ma gorge. Merci du fond du coeur d'être là pour moi, je ne sais pas où je serais sans toi. Sans doute sur les traces d'Etoile de Menthe bien loin d'ici. Un rire cristallin et léger s'échappe de ma gueule. Tu sais quand Perle de Neige est morte, j'ai longuement douté de qui j'étais, d'où était ma place. Mon regarde se détache enfin de l'horizon pour me planter dans le sien. Ce soir tu m'as prouvé qu'elle était ici, avec toi, avec tous les autres. Merci infiniment d'être une si bonne amie. » Je m'approche d'elle et frôle son museau du mien dans un geste plein de reconnaissance. Les mots que j'ai employé ne sont pas assez puissant pour transcrire les émotions que je ressens mais je ne parviens pas à faire mieux. Je n'ai aucun talent d'oratrice contrairement à mon prédécesseur. Mais ce n'est pas important pour le moment, je sais qu'elle me comprendra. Je pousse un soupir tendu, l'angoisse revenant. « Je suis prête à te suivre jusqu'à la Grotte de Vie. » Elle s'avance vers la cavité si sombre qu'on n'y voit pas à deux queue de souris, et je jette un dernier coup d'oeil dans la vallée vers nos terres me promettant de ne jamais oublier la justesse de cet instant. Puis mes pattes suivent les siennes dans les ténèbres qui m'emmènent à la Grotte de Vie.
Et alors que nous nous enfonçons dans le boyau, je laisse à jamais Valse de l'Amour derrière moi, sous la pâle lueur de la lune.

| Si tu veux faire parler Naïade entre les dernières paroles de Valse et le moment où elle rentrent dans la grotte, vas-y, tu peux même jouer un peu Valse si ça t'arrange. |

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/ En ligne
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3875
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: The way of my duty. | ft Naïade    Mer 20 Jan - 1:28



Valse de l'Amour ne répond pas tout de suite mais son cœur parle à sa place. Je le sens battre tout prêt de moi, c'est incroyable à quel point nous sommes proches, elle-même doit se rendre compte à quel point le mien bat vite et ... Lorsqu'elle reprend la parole je relève la tête dans un sursaut tant le son de sa voix me surprend. Elle paraît ... différente, c'est indescriptible. Redressée, elle est majestueuse. Son visage s'est adouci. Ses yeux brillent à présent, de nouvelles étoiles s'y sont allumées.
Elle est belle.
Si belle.

Presque à contre cœur, je me lève à mon tour et la guide à travers le dédale rocheux comme elle m'a invitée à le faire. Sur le chemin mes pensées me guident davantage que mes pattes et m'amènent inévitablement à me remémorer ce jour où à la place de Valse de l'Amour se trouvait celle qu'on appelait encore Fraîcheur de Menthe. J'ai l'impression que c'était il y a une éternité, alors que j'étais moi même à peine plus qu'une apprentie anxieuse à l'idée de rencontrer ces sages dont on parlait si souvent avec révérence. Et c'est à ce moment-là que je me rends compte à quel point j'ai changé, tant de choses se sont passées, c'est simple, il me semble que je ne suis plus la même.
Et Valse de l'Amour, à quel point changera-t-elle ? Car elle changera, c'est inévitable. Je le sais et le redoute. Plus l'on se rapproche de la Pierre de Lune et plus j'ai peur, mais de quoi ? Que le Clan des Étoiles refuse qu'elle succède à Étoile de Menthe ? Non, j'ai la certitude qu'il verra en elle les qualités nécessaires à toute meneuse. Alors quoi ? Qu'elle s'éloigne de moi, que ses secrets avec nos ancêtres soient de ceux que l'on ne peut partager, que ce lien nouveau soit plus fort que celui que nous forgeons à peine ?
Suis-je à ce point égoïste ?

Nous approchons enfin du terme de notre voyage ; l'entrée de la caverne s'ouvre en un gouffre noir devant nous, tel une bouche prête à nous avaler. Je réprime un frisson alors que mon regard s'accroche à ses bords pour ne pas y sombrer, mais une fois de plus la voix de mon amie m'appelle à elle. Je tourne la tête et rencontre la Lune, sa lumière me fait l'effet d'une caresse. La silhouette de Valse de l'Amour se détache de l'obscurité et je trouve sans mal l'éclat de ses yeux, à croire que j'ai tant de fois contemplé son visage que j'en connais par cœur les traits, et pourtant ... L'expression qu'il arbore à cet instant précis, je ne l'ai jamais vu, cette ferveur dans son regard m'est inconnue. Et m'émeut, bien plus que je ne l'aurais cru possible. Car je ne pensais jusqu'alors ne jamais entendre ces mots, ces mots qu'elle m'offre tout simplement, ces mots qui sonnent comme autant de promesses. Et je veux y croire. Je veux croire que, quelque part, le bonheur est possible pour elle, qu'elle l'a enfin trouvé, et que j'y ai une place, à ses côtés. Car je ne demande que cela, rien que cela, ô Clan des Étoiles ...

« Merci à toi, Valse de l'Amour » suis-je seulement capable de dire, la gorge nouée, consciente qu'il s'agit probablement de la dernière fois que je la nomme ainsi. Le contact de son museau contre le mien m'a ôté tout souffle et je reste là, immobile, ne sachant que faire. Plus tard je regretterai sans doute de ne rien avoir rajouté, ne pas lui avoir avoué, mais en aurai-je seulement le courage un jour ?
Les mots me paraissent tout à coup bien dérisoires. A quoi bon, alors qu'aucun ne serait jamais capable d'exprimer ce que je ressens à cet instant précis ?

Alors je la laisse s'éloigner sans un mot, le regard toujours désespérément suspendu à sa silhouette. A nouveau je me force à lui obéir et m'avance vers l'entrée du tunnel, mais désormais le vertige qui m'habite est d'une toute autre nature. Je suis étonnée de la précision avec laquelle je me souviens du chemin à suivre, mais il faut croire qu'il s'est gravé définitivement dans ma mémoire la première fois que je l'ai emprunté et renforcé à chaque demi-lune lorsque je m'y suis rendue avec les autres guérisseurs. Ce soir pourtant, mes pattes sont fébriles et les parois défilent sans que je les voie. J'ai juste la sensation de la présence de mon amie derrière moi à laquelle je m'accroche. Mon corps, mon cœur sont ailleurs.

Nous arrivons dans la Grotte de Vie après ce qui me semble être un instant, un instant envolé trop vite. A chacune de mes venues le même spectacle m'attend et pourtant il ne cesse de m'émerveiller ; là, au centre, se dresse la légendaire Pierre de Lune qui baigne l'endroit d'une douce lumière. Ce joyau a toujours exercé une certaine fascination sur moi, déjà à l'époque où je commençais seulement à croire en l'existence du Clan des Étoiles. Bien vite cependant je tourne la tête vers Valse de l'Amour pour guetter sa réaction.

« Maintenant c'est à toi d'avancer seule. Je ne peux pas t'accompagner là où tu vas, seulement te guider, mais sache que je resterai près de toi durant toute la cérémonie. Je serai là lorsque tu t'endormiras, je serai là lorsque tu te réveilleras... Approche. » D'un geste de la queue je l'invite à me suivre jusqu'au pied de la Pierre. De là où nous sommes, on peut apercevoir la fente par laquelle se déverse la lumière des étoiles et qui fait resplendir la grotte, bien que j'aie toujours pensé que c'était la Pierre elle-même qui rayonnait de ses propres feux. Comme elle, qui n'a besoin d'aucune Étoile pour briller. « Allonge-toi au contact de la Pierre de Lune, ferme les yeux et … attends. Nos ancêtres viendront te chercher. » J'achève mes explications avec un léger sourire. Mon rôle est terminé, ça y est. J'ai le sentiment d'arriver au bout du chemin, que quelque chose s'achève là, sous le regard des étoiles. Une vague d'appréhension submerge mon cœur alors que je songe que Valse de l'Amour devra me quitter là, qu'il me faudra la laisser partir.

Alors j'attends qu'elle ait fermé les yeux pour murmurer ces quelques mots à la nuit. « Je suis prête à te suivre jusqu'au bout du monde. »

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
The way of my duty. | ft Naïade
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Trip II Collection (Exclusivité Duty Free)
» A963 STERN
» Counter MAC CDG
» LA FLOTTE 1966 DE VLOOT ZM-FN
» Site News Parfums

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Terres Libres :: Hautes Pierres-
Sauter vers: