« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Berceuse d'Autrefois
Curieux-se.
Curieux-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 351
Age : 18
Date d'inscription : 22/04/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   Mer 6 Aoû - 12:10

Berceuse d'Autrefois a quitté la Tanière des Guerriers assez tôt. Lorsqu'il pointe son museau au-dehors, il s'aperçoit que le jour se lève à peine. Le ciel est couvert, une chape de brume emmitoufle le camp de la Lune et ses alentours. D'ordinaire, Berceuse d'Autrefois n'est pas si prompt à se lever aux premières lueurs du soleil - qui aujourd'hui est d'ailleurs dissimulé sous les nuages. Mais en ce jour de début d'été, l'appréhension l'a éveillé et l'a obligé à se mettre sur ses pattes. Aujourd'hui est le moment du premier entraînement de son apprenti, Nuage Agité. Berceuse d'Autrefois est surpris de constater qu'il est peut-être plus angoissé que son élève, lequel doit encore dormir paisiblement dans la Tanière des Apprentis. Non, Berceuse d'Autrefois n'est pas à l'aise. Alors qu'il parcourt du regard le camp pour l'instant désert, il se demande, une fois de plus, pourquoi Etoile Destinée l'a jugé digne d'enseigner ses connaissances à un jeune chat. 

 Berceuse d'Autrefois se dirige vers le tas de gibier, d'où il tire deux campagnols. Il les dépose à ses pattes et ne touche à aucun d'eux, supposant que l'idéal serait de les manger en compagnie de Nuage Agité. Inspirant un bon coup, il tourne les talons et s'avance vers la Tanière des Apprentis, là où lui-même a dormi, jadis. Berceuse d'Autrefois éprouve un drôle de sentiment en pénétrant dans cette espèce de dortoir ; il peut se souvenir de son propre apprentissage, à quel point celui-ci a été pénible et long. Il se demande pourquoi il doit infliger le même sort à Nuage Agité. Puis il essaye d'arrêter de penser et d'agir, alors il se fraye un chemin parmi les corps étendus et tranquilles des apprentis. Arrivé devant Nuage Agité, il le pousse doucement du museau, avec une telle délicatesse que l'on croirait le jeune matou en porcelaine. Son mentor lui murmure, d'une voix mal assurée :

 « Nuage Agité ? ... C'est l'heure du premier entraînement. »

 Berceuse d'Autrefois s'écarte un peu, s'apprête à retourner dehors. Alors qu'il se dirige vers l'extérieur, il se retourne soudain et ajoute, avec un sourire faible :

 « Il y a un campagnol qui t'attend. »

 Une fois dehors Berceuse d'Autrefois va s'asseoir devant les campagnols, attendant Nuage Agité. Plusieurs questions lui brûlent les babines, des questions qu'il meurt d'envie de poser à son élève. N'est-ce pas celui-ci qui est censé apprendre ? Berceuse d'Autrefois sent que lui-même va tirer de nombreuses leçons de son apprenti. Peut-être qu'au fond, il n'y a pas les chatons à devoir grandir.

_________________
♪:
 
Autrefois. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Mystère
Modo dieuse du dessin.
Modo dieuse du dessin.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1589
Age : 18
Date d'inscription : 22/08/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   Ven 8 Aoû - 10:23




Enfin ! J'allais pouvoir dormir dans la Tanière des Apprentis. Cela faisait si longtemps que j'attendais cela ! Nous n'étions plus de mignons petits chatons dorénavant, mais de futurs guerriers qui travaillaient dur. Et puis, mon nouveau nom, même si il est temporelle, il sonne tellement mieux que Patte Agitée à mes oreilles. Patte Agitée soulignait mon handicap, mais Nuage Agité, il soulignait mon énergie à revendre ! Parce que à ce moment, alors qu'il faisait assez tard, j'étais tellement excité que je me sentais capable de grimper aux murs du camp ! Mais comme j'étais raisonnable, et que je savais au fond de moi que c'était impossible pour moi de faire un tel exploit, je suivis Nuage de Foudre et Nuage d'Éclipse docilement, limite, m'arrachant un baillement - je ne voulais pas bailler, dans ma tête, je ne suis pas fatigué ! - et allai vers mon nouveau nid dans la crevasse.

Heureusement, ils était déjà fait par les autres apprentis. Mais évidemment, je me doute qu'ils aient eu un élan de bonté, et que c'était plutôt sous ordre de leur mentor qu'ils les avaient aménagés. Et moi, est - ce que j'allais aussi être convié à cette tâche ? Bien sûr. Mais est - ce que j'allais seulement faire cette tâche, mon mentor me jugeant incapable d'autre chose ? Cette sombre pensée voyagea dans ma tête tandis que moi et ma fratrie, on poussait nos nids respectifs les uns contre les autres. On ne dormait plus avec Belle de Nuit, et on s'y fera, mais dormir sans les uns les autres, il nous faudra beaucoup plus de temps. Je me blottis donc contre eux, ma patte handicapée tendue - j'avais l'impression qu'elle tremblait moins dans cette position, et je ne voulais surtout pas réveiller mon frère et ma sœur -, marmonnai un bonne nuit et fermai les yeux.

Durant tout mon sommeil, j'avais rêvé du jour suivant. Mon entrainement. Les chasses, courses après les proies, les combats incessants pour protéger son clan, sa famille, devenir un guerrier comme les autres, pas le plus fort, pas le plus rapide, mais comme les autres, même si j'avais une patte farceuse qui aimait foutre ma vie en l'air. A cette pensée, je grommelai dans mon sommeil. Ou plutôt, je grommelai plutôt à cause d'un museau qui me poussait dans le dos. J'ouvris mes yeux avec douceur, les clignant un peu à cause de la fatigue, et reconnu le visage - même si j'avais senti son odeur avant de le voir correctement - de Berceuse d'Autrefois

" Nuage Agité ? ... C'est l'heure du premier entraînement. "

Il s'en alla en enjambant les autres apprentis, apparemment, il ne voulait pas les réveiller. Et bien, cela change de l'idée du mentor qui crierait ton temps, cri qui résonnerait dans toute la Tanière et réveillerait les autres apprentis, grommelant d'avoir été dérangés. Mais bon, je préférais de loin me faire réveiller par une gentille pousse que par un cri perçant. Je me mis en position assise, me léchai le poitrail et passai une patte mouillée de ma salive sur les oreilles, puis me mit debout. Mon poids était répartit sur mes tris pattes valides, car si je me penchais sur ma patte tremblante, je perdais vite l'équilibre, j'ai alors appris à marcher sans son aide, même si ds fois, quand je veux courir, mon instinct de prendre appui sur mes deux pattes arrières reprenait le dessus, je trébuche et m'étale comme une grosse crotte de renard. Je regardais donc cette patte arrière - gauche, la maudissant, et reportai mon regard sur mon mentor.

" Il y a un campagnol qui t'attend. "

Un campagnol ? J'arrive ! Je mourrais de faim, et les campagnols, c'est juste délicieux. Clopin - clopant, J'enjambai également les apprentis avec de rejoindre le guerrier à la fourrure blanche. Il avait effectivement deux campagnols à ses pattes. Je plongeai mes crocs dans l'un deux - je n'ai pas fait attention si c'était le plus gros ou le plus petit - et remerciai mon mentor, toujours le campagnol dans la bouche, réduisant le " merci " et "Mrfi". Je commençai à manger le rongeur, délicieux, comme les campagnols l'avaient toujours été jusque là, et j'espère, le seront toujours dans le futur. Après deux - trois bouchées, ma pensée de hier soir me revint, et j'avais besoin d'être sûr d'une chose.

" Dis moi Berceuse d'Autrefois, je ne vais pas seulement avoir des corvées d'apprentis hein, j'apprendrais les mêmes choses qu'eux ? "

Cela pouvait démolir l'image d'un apprenti sûr de lui, mais quand j'ypensais, je n'avais jamais été sûr de moi.

_________________
La team:
 


Étoile de Mystère : [#ccff99] - Pâleur du Soir : [CornflowerBlue] - Plume Agitée : [LightYellow]
Caresse de l'Aile : [#000033] - Coeur de Roc :  [SandyBrown] - Ivoire : [#330000] - Nuage de Flèche : [#999999]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/cataries.art/
Berceuse d'Autrefois
Curieux-se.
Curieux-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 351
Age : 18
Date d'inscription : 22/04/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   Dim 10 Aoû - 19:16

Berceuse d'Autrefois regarde Nuage Agité le rejoindre. Il claudique à cause de sa patte présentant un handicap, et son mentor trouve bien plaisant que l'on ait accepté ce jeune chat comme un apprenti ordinaire. Pourtant, Berceuse d'Autrefois sent bien que les entraînements ne seront pas toujours évidents pour Nuage Agité, qu'il y aura des exercices de souplesse et d'agilité où sa patte se révélera probablement être un élément gênant. Néanmoins, il vaut sans doute mieux pour l'apprenti avoir du mal à effectuer les futurs exercices que de ne pas les effectuer du tout. Berceuse d'Autrefois est, en un sens, content que la doctrine de son clan ne soit pas horrible au point de condamner à l'inefficacité un jeune matou qui ne demande qu'à se rendre utile. 

 Berceuse d'Autrefois est touché en voyant Nuage Agité s'emparer de son campagnol, le remercier d'une voix étouffée et se mettre à manger avec vigueur. Il l'observe un instant avant d'entamer lui-même son repas. Tandis qu'il mâche, Berceuse d'Autrefois observe le camp de la Lune, calme sous le brouillard matinal, les premiers guerriers s'éveillant petit à petit. Berceuse d'Autrefois reconnaît sa soeur jumelle parmi eux, Présage de Bonheur, ils se saluent de loin d'un signe de tête. Avec une pointe de nostalgie, le petit chat gris songe que cela fait un bout de temps qu'il n'a plus passé un agréable moment avec sa soeur. Je lui proposerai une chasse, se promet-il avant de se remettre à dévorer son campagnol. Son esprit vague de ci de là, et Nuage Agité interrompt sa rêverie en lui demandant :

 « Dis-moi Berceuse d'Autrefois, je ne vais pas seulement avoir des corvées d'apprenti hein, j'apprendrai les mêmes choses qu'eux ? »


 Son mentor est pris au dépourvu par cette question, à laquelle il ignore tout d'abord quoi répondre. Puis Berceuse d'Autrefois la considère d'une autre façon, et il croit comprendre l'appréhension de Nuage Agité. Celui-ci fait probablement allusion à son handicap, craignant que celui-ci ne l'écarte de sa vocation d'apprenti. Berceuse d'Autrefois achève son campagnol, secoue la tête et répond, de sa voix toujours assez basse, comme s'il n'osait pas vraiment s'exprimer :


 « Non, rassure-toi. Tu es un apprenti comme les autres. Tu auras des corvées, oui, comme tous, mais des entraînements également. Je suis passé par là, tu sais, et j'avais à peu près les mêmes craintes. »


 Le regard de Berceuse d'Autrefois se fait un peu lointain. Oui, il peut s'en rappeler, lui aussi craignait d'être ainsi rejeté, d'être juste celui qui change les litières et qui amuse les autres. Baissant légèrement le museau à ces souvenirs, il reprend pour les chasser :


 « Aujourd'hui, nous allons simplement faire le tour des territoires, afin que tu voies à quoi ils ressemblent et que tu apprennes quel style de proies on peut trouver dans chacun d'eux. »


 Berceuse d'Autrefois frissonne. Ce sont presque mot pour mot ce que lui avait dit son propre mentor lors de son premier entraînement. Deviendrait-il comme ce matou qu'il n'a jamais aimé, et qui est mort depuis ? Berceuse d'Autrefois espère que non. Il se lève et fait signe à Nuage Agité de le suivre s'il a terminé son campagnol, pensant l'emmener tout d'abord au Cerisier Centenaire.

_________________
♪:
 
Autrefois. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Mystère
Modo dieuse du dessin.
Modo dieuse du dessin.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1589
Age : 18
Date d'inscription : 22/08/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   Mer 27 Aoû - 18:14


Cette inquiétude aurait dû me quitter depuis un moment, depuis mon baptême qui remonte à hier soir plus exactement. Pourquoi doutais - je encore de la confiance de mes aînés ? J'étais là, apprenti, en train de discuter avec mon mentor, qui comptait commencer mon entrainement. J'étais vraiment un trouillard, quelqu'un de tellement incertain, une volonté si fragile.. Mes oreilles s'abaissaient à cette pensée mais je continuais à fixer Berceuse d'Autrefois des yeux car la réponse me tenait à coeur.

« Non, rassure-toi. Tu es un apprenti comme les autres. Tu auras des corvées, oui, comme tous, mais des entraînements également. Je suis passé par là, tu sais, et j'avais à peu près les mêmes craintes. »

Tous mes muscles se détendirent. Me voilà bien rassuré. Les paroles dites d'un faible débit par mon mentor avaient un peu regonfler ma confiance. J'étais comme les autres, lui - même se compare à moi alors qu'il avait mon âge. Ma queue s'agita et je continuai à manger mon campagnol, mettant la vitesse supérieur car j'étais plus qu'impatient de commencer cet entrainement, ce long entrainement de six lunes, qui allait faire de moi un vrai guerrier. Tandis que des plaisantes images de moi guerrier passaient dans ma tête, je jetai un oeil à Berceuse d'Autrefois qui fixait l'horizon. M'attendait - il, voir en avait - il marre de m'attendre ? J'avais manger la moitié de mon déjeuner, je mangeai avec de plus grosses bouchées, quitte à ressembler à un écureuil dont les bajoues étaient pleines. Un mouvement du guerrier gris attira mon regard vers lui. Bonne chose car il s'apprêtait à me parler.

 « Aujourd'hui, nous allons simplement faire le tour des territoires, afin que tu voies à quoi ils ressemblent et que tu apprennes quel style de proies on peut trouver dans chacun d'eux. »

Oh oui j'arrive ! Un peu difficilement, j'avalai mon énorme bouchée de campagnol et jetai les restes .. là où on jette les restes , vous vous attendiez à quoi ? J'attendis deux secondes que mon repas finisse son trajet le long de mon œsophage et je partis aux côtés de mon mentor qui s'était déjà levé près du tunnel de ronce. Mes yeux s'illuminèrent, la pièce venait de tomber, j'allais enfin voir l'extérieur du camp. J'aurais couru à travers le tunnel si je le pouvais, mais je savais bien que ma patte allait me faire trébucher, et je voulais éviter quelconque événement gênant lors de mon premier entrainement.

" On peut y aller Berceuse d'Autrefois, je suis prêt à aller dehors !"

Je frétillais d'excitation, et ma patte aussi d'ailleurs..

_________________
La team:
 


Étoile de Mystère : [#ccff99] - Pâleur du Soir : [CornflowerBlue] - Plume Agitée : [LightYellow]
Caresse de l'Aile : [#000033] - Coeur de Roc :  [SandyBrown] - Ivoire : [#330000] - Nuage de Flèche : [#999999]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/cataries.art/
Berceuse d'Autrefois
Curieux-se.
Curieux-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 351
Age : 18
Date d'inscription : 22/04/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   Sam 6 Sep - 12:02

« On peut y aller, Berceuse d'Autrefois, je suis prêt à aller dehors ! »

 Nuage Agité porte mieux que jamais son nom, débordant d'enthousiasme et d'excitation. Berceuse d'Autrefois sourit légèrement en devinant sa hâte, mais rapidement ce sourire s'efface, le laisse plus attristé qu'autre chose. Nuage Agité a envie de commencer son entraînement, après toutes ces lunes passées à végéter dans le camp, sans autres occupations que les jeux avec sa soeur et son frère, peut-être sa mère, les repas et les siestes. Sans doute est-ce compréhensible, sans doute Berceuse d'Autrefois était-il pareil à l'âge de six lunes. Néanmoins, il n'en est pas si sûr. Le vague et lointain souvenir de sa nomination d'apprenti lui revient, et non, il n'était pas spécialement joyeux. Il avait peur. Sa mère lui avait dit qu'il avait peur de tout, et qu'il aurait mieux fait de prendre exemple sur Petit Bonheur, sa soeur, qui elle était aux anges. Berceuse d'Autrefois se laisse envahir par ces souvenirs. Ils sont vieux, cela s'est déroulé il y a si longtemps. Il n'y aucun intérêt à revenir dessus.

 Berceuse d'Autrefois se glisse dans le tunnel de ronces, un peu aplati pour éviter à sa fourrure gris pâle d'être arrachée par les épines des mûriers. Il n'a pas besoin de se retourner pour vérifier que Nuage Agité le suit, il est certain que c'est le cas, son apprenti n'attend probablement que ça depuis qu'il est en âge de réfléchir et de regarder le monde. Berceuse d'Autrefois songe qu'enfermer les chatons pendant six mois est absurde, ils devraient pouvoir sortir, s'oxygéner, découvrir l'univers qui les entoure, cet univers qu'ils sont si avides de connaître. Il suffirait d'un adulte ou deux pour les accompagner, les surveiller. Les reines seraient sûrement ravies aussi de pouvoir quitter le camp trop peuplé, la promiscuité trop présente. Berceuse d'Autrefois secoue la tête en sortant du tunnel, et une ronce en profite pour lui subtiliser quelques poils du cou.

 Il avance d'un rythme un peu trop rapide, rendu lui aussi nerveux et incertain par son rôle de mentor, déjà il planifie ce qu'il va raconter à Nuage Agité une fois devant le Cerisier Centenaire. Que va-t-il donc pouvoir lui narrer, à part que c'est un vieil arbre et que cet endroit est idéal pour chasser de petits rongeurs et éventuellement les oiseaux qui peuplent les branches du Cerisier ? Berceuse d'Autrefois réfléchit à toute vitesse, cherche des mots pour expliquer la beauté et la poésie de l'arbre au printemps, lorsqu'il est en fleur, et lorsque les pétales roses pâle tombent en fine pluie sur le sol. Mais, au dernier moment, il cesse de chercher. Non, ce n'est pas un sujet pour un apprenti. La poésie ne fait pas partie du programme de l'entraînement. Finalement, Berceuse d'Autrefois arrête de marcher, se retourne, regarde Nuage Agité. Et lui avoue :

« Tu sais, je ne sais pas très bien ce que je vais pouvoir te dire, une fois qu'on sera devant chaque terre. »

 C'est un drôle d'aveu, qui lui a presque échappé, un aveu prononcé d'une voix neutre, comme si Berceuse d'Autrefois reconnaissait derechef qu'il n'est pas la bonne personne désignée pour former un futur guerrier. Non, lui-même se bat mal, a toujours le dessous, redoute la guerre et les combats plus que tout, a peur des autres et de leur violence, des coups et des cris, lui-même n'est pas un bon chasseur, maladroit, gauche, il attend trop longtemps, ne saisit pas l'instant propice, s'emmêle les pattes. Berceuse d'Autrefois voudrait confier cela à Nuage Agité, mais il finit par renoncer, par recommencer à marcher sans rien ajouter d'autre. Quand la silhouette du Cerisier Centenaire se profile, il dit simplement :

« C'est un bel arbre mais si tu décides de t'arrêter et de juste le regarder, il y aura toujours quelqu'un pour te bousculer et te dire "c'est qu'un arbre". »

_________________
♪:
 
Autrefois. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Mystère
Modo dieuse du dessin.
Modo dieuse du dessin.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1589
Age : 18
Date d'inscription : 22/08/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   Dim 21 Sep - 19:47


Berceuse d'Autrefois s'enfonça dans le tunnel, tête baissée pour ne pas se prendre les tiges qui avaient décidé d'être dissidentes et de se mettre un peu sur le chemin. Je n'avais pas ce problème. Du haut de mes six lunes, j'avais encore une assez petite taille. Que je sache même, je n'étais pas le plus grand de la portée, Nuage de Foudre "remportait" de loin ce rôle. Moi, je pense être de même taille de Nuage d'Éclipse, même si ma fourrure, qui est plus touffue que la sienne, me rendait plus grand d'un poil de souris. D'ailleurs, en parlant de fourrure, j'avais beau de pas toucher le plafond, quelques de mes poils étaient restés dans les ronces, prouvant mon passage vers l'extérieur. Vers la fin du chemin de ronces, je vis une ou deux touffes grises de mon mentor.

Ensuite, tout s'éclaire, il ne faisait pas spécialement sombre dans le tunnel mais il y avait tant d'espace dehors, plus que j'avais pu imaginé ! Le paysage était magnifique. Les montagnes était énormes ! Je ne me suis jamais senti aussi petit. Et quand je me tournai, j'avais vue sur les quatre autres Clans qui vivaient avec nous dans la forêt de Cerf-Blanc. Enfin, avec nous, nous n'étions pas vraiment dans la forêt, mais on cohabitait quand même. Je fis travailler ma mémoire pour me rappeler du nom des Clans. Il y avait le clan du Vent, le plus près de notre territoire. Ensuite, le Clan de la Rivière, facilement reconnaissable par le cours d'eau qui traversait leurs terres. Le Clan de l'Ombre, qui semblait plus foncé que les autres clans à cause de ses sombres pins. Et à côté.. avec les grands feuillus.. Hum, j'ai un trou. Seulement quatre clans ennemis à retenir et j'en ai oublié un. Bon, tant pis, je demanderais le nom plus tard. 
Réfléchissant aux noms des clans, j'avais baissé ma vitesse qui n'était pas énorme à la base. Berceuse d'Autrefois par contre, avait accélérer comme s'il avait le feu à l'arrière train. Paniqué, j'accélérai moi aussi, manquant de trébucher quelques fois à cause de ma patte. Vous pouvez facilement imaginer la scène; je pose mal ma patte, elle s'échappe sur le côté, je tombe maladroitement sur mes trois autres pattes, me remets droit et redémarre, plusieurs fois de suite. Après, bonheur, je vis que mon mentor s'arrête. Avait - il remarquer mon petit retard ? Non, juste pour me donner une explication qui n'en était pas vraiment une. 

" Tu sais, je ne sais pas très bien ce que je vais pouvoir te dire, une fois qu'on sera devant chaque terre. "

Le regard fuyant sur le côté, il continua son chemin. Je ne dis rien, ne sachant pas quoi penser. C'est normal de ne pas savoir quoi dire, notre territoire est immense ! Je me demande si je vais réussir à tout retenir avant que je devienne guerrier, qui sait, avant ma mort ! Il était rigolo mon mentor, s'inquiéter pour ça, mais c'est pas un problème ! En faisant un gloussement silencieux à cette pensée, je le suivis, content de voir qu'il avait adopté une vitesse plus à ma portée. 
On avait trottiné sur nos terres encore quelques minutes avant de s'arrêter sur un sol rose et doux. Je regardais ces drôles de choses au sol. Attendez, était - ce.. des pétales ? Étonné d'en voir autant d'un coup, car d'habitude, seul un ou deux pétales venaient se perdre dans notre camp, je tapai ma patte au sol et regardai avec amusement les bouts de fleur roses s'envoler un peu partout. Et cela sentait si bon ! J'avais presque envie de me jeter dedans. Mais je devais me retenir, j'étais apprenti, plus un chaton. Dommage, je me serais tellement amusé ici à cet âge là. Puis, une grande silhouette s'imposa devant moi, Berceuse d'Autrefois s'arrêta et je levai la tête. Mes yeux s'écarquillèrent de stupéfaction. 

" C'est un bel arbre mais si tu décides de t'arrêter et de juste le regarder, il y aura toujours quelqu'un pour te bousculer et te dire "c'est qu'un arbre". "

Mon regard se détacha un instant de l'arbre pour répondre avec un air candide et interrogateur à mon mentor.
" Bousculer ? Encore ? Les autres ne savent faire que ça ou quoi ? "
Bousculer, ou plutôt, être bousculé, c'était les mots qui résumaient ma petite enfance. Je ne marchais pas vite, je le savais, ni très droit des fois, je dois l'avouer, mais était - ce une raison de me pousser en disant que je gênais le passage ? J'avais juste envie de crier " Ce n'est pas ma faute tu sais ! " au chat qui venait de m'éjecter sur le côté, mais jamais je ne l'ai fait, non, moi, je me rangeais sur le côté sur le côté et je disais pardon. Et dire que je pensais être plus libre une fois en dehors du clan, mais non, apparemment, on vient nous bousculer jusqu'ici. D'une agitation de la tête, je chassai ces idées et recontemplai l'arbre. Il était vraiment beau, avec toutes les pétales roses qui tombaient sur nos têtes. 

" Est - ce qu'il y a d'autres arbres comme celui - là sur nos terres ? Ou sont - ils tous au clan de... du.. "

Mince, trou. Ah oui, c'était le clan dont je ne savais plus le nom.

" Tu sais, celui avec pleins d'arbres feuillus beaux et grands comme celui - ci ! "

_________________
La team:
 


Étoile de Mystère : [#ccff99] - Pâleur du Soir : [CornflowerBlue] - Plume Agitée : [LightYellow]
Caresse de l'Aile : [#000033] - Coeur de Roc :  [SandyBrown] - Ivoire : [#330000] - Nuage de Flèche : [#999999]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/cataries.art/
Berceuse d'Autrefois
Curieux-se.
Curieux-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 351
Age : 18
Date d'inscription : 22/04/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   Jeu 23 Oct - 20:57



Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir.

Feat Nuage Agité & Berceuse d'Autrefois.

 Nuage Agité demande à son mentor si les autres ne savent faire que bousculer, brusquer, pousser. Berceuse d'Autrefois le regarde, étonné par cette question, dont la réponse n'est finalement pas si évidente. Doit-il dire oui ? Non ? Ou se taire ? Berceuse d'Autrefois se mordille les babines. Quelle option est la meilleure ? Où se trouve la vérité ? Il l'ignore, se détourne de son apprenti, regarde le Cerisier Centenaire. La pluie des pétales rose pâle le captive un instant, puis son attention se détache. Nuage Agité pose une seconde question, plus simple, il veut savoir si le Cerisier a des semblables sur les terres de la Lune. Il cherche un nom de clan pour illustrer sa question, hésite, semble avoir oublié, finalement le décrit comme contenant "plein d'arbres feuillus beaux et grands comme celui-ci". Berceuse d'Autrefois ne comprend pas très bien, cherche à saisir ce que le jeune chat veut lui communiquer. Après quelques secondes de réflexion, le visage fin du petit matou gris s'éclaire, et avec la joie d'avoir trouvé dans la voix, il s'exclame : "Oh, tu veux parler du clan du Tonnerre ?" Le clan du Tonnerre, réputé pour sa forêt et ses nombreux membres. Berceuse d'Autrefois s'égare un instant, puis reprend : "Il n'y a pas beaucoup de grands arbres sur les territoires de la Lune. Il y a tout juste quelques arbrisseaux au bord de la Rivière Scintillante, et à la Colline Etoilée." 
  
 Un pétale frôle le museau de Berceuse d'Autrefois, le fait éternuer. Ses yeux dorés, au regard triste, se posent sur le Cerisier Centenaire, le regardent. Il repense à Nuage Agité, à sa toute première question... Berceuse d'Autrefois culpabilise de n'y avoir apporté aucune réponse. On dirait qu'il la cherche, à travers l'écorce qui a vu défiler tant de petits félins, en un siècle, dans les rameaux qui sont si hauts qu'ils paraissent toucher le ciel, dans les centaines de fleurs blanches et roses qui les peuplent, et qui bientôt se métamorphoseront en fruits, nourriront la terre. Doucement, Berceuse d'Autrefois laisse échapper de sa gueule la réponse peut-être tant attendue de Nuage Agité, bien que finalement, il réponde à son interrogation par une interrogation : "Pourquoi m'as-tu demandé si les autres ne savaient faire que bousculer ? Est-ce que..." Berceuse d'Autrefois bredouille, hésite, cherche ses mots. "... Est-ce que d'autres t'ont brusqué, t'ont repoussé à cause de... ?" Berceuse d'Autrefois tourne la tête vers son apprenti, évite de croiser son regard, peiné par sa propre maladresse, par son incompétence, son ignorance, sa méchanceté qu'il créé sans la vouloir le moins du monde. Il regarde la patte handicapée, qui selon ses caprices tremble, dévie, prend une direction différente des trois autres, mène une existence indépendante. Berceuse d'Autrefois a soudain envie de mieux connaître Nuage Agité, de tisser avec lui un autre lien que celui du maître et de l'élève, un lien plus humain, moins strict, un lien qui leur permettrait de parler.

 Peut-être que Nuage Agité est la personne que Berceuse d'Autrefois attend depuis longtemps ; celle qui l'écoutera, lui laissera lui parler, lui parlera aussi, la personne qui l'appréciera, qui recherchera sa compagnie. Au fond des yeux jaunes du petit mâle à la fourrure gris pâle, de ces yeux qu'il croit bizarrement bleus, on peut distinguer un espoir si puéril qu'il en est pitoyable. 

_________________
♪:
 
Autrefois. :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile de Mystère
Modo dieuse du dessin.
Modo dieuse du dessin.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1589
Age : 18
Date d'inscription : 22/08/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   Sam 8 Nov - 18:02


La première question aspira à aucune réponse, pour le moment. Heureusement que j'en avais posé une autre sur laquelle Berceuse d'Autrefois a pu rebondir. Quelques secondes pour réfléchir, pour analyser ma question, avant qu'une étincelle brille dans les yeux dorés de mon mentor, comme tout ceux qui avait trouvé une réponse à une question. 

" Oh, tu veux parler du clan du Tonnerre ? "

Le Clan du Tonnerre ! Oui, ça me revient maintenant, ma mère m'avait donné comme astuce que les grands arbres attirent l'orage et le tonnerre, et je me sentais bête à présent, car tout me sembla très logique dorénavant. J'hochai la tête de manière affirmative, un grand sourire montrant que j'étais content de me rappeler du nom du quatrième clan voisin.

" Il n'y a pas beaucoup de grands arbres sur les territoires de la Lune. Il y a tout juste quelques arbrisseaux au bord de la Rivière Scintillante, et à la Colline Étoilée. "

Un petit " Dommage " s'échappa de ma bouche, et puis mon attention se reporta sur l'énorme Cerisier qui se dressait devant nous. Il était donc le seul arbre rose de notre territoire. Il avait certes, des cousins plus petits aux deux autres endroits que le guerrier gris m'avait cité, mais il était condamné à rester celui qui est différent. D'un côté, tant mieux, il est unique, tout le monde le connait et quand on parle du cerisier, c'est Cerisier avec majuscule s'il - vous - plaît. Différent, unique, seul, quelques points communs que j'avais avec cet arbre. Qui sait, peut - être que j'allais devenir comme lui, connu pour ma différence, qui sera ma force si j'arrive à la comprendre. Il est grand, beau, fort, je le serais aussi. Je me mis à rêvasser au guerrier que je voulais devenir tandis que mon mentor était plus plongé dans les songes et les réflexions. Puis, il répondit - avec une question - à ma première question.

" Pourquoi m'as-tu demandé si les autres ne savaient faire que bousculer ? Est-ce que... Est-ce que d'autres t'ont brusqué, t'ont repoussé à cause de... "

Son regard fuyait le mien, il se posait tantôt sur le sol, tantôt sur ma bien aimée patte - je préférais l'appeler ainsi, cela faisait moins pitié que handicapée -. Mais je n'avais pas eu besoin de voir la direction de ses yeux pour deviner que mon membre arrière était le sujet de ses questions. Je me levai et secouai ma patte pour encore plus mettre l'attention dessus. Et bien sûr, je voulais la secouer d'avant en arrière et elle partait de droite à gauche. Quelle plaie cette patte je vous jure..

" Pas directement à cause d'elle, plutôt à ce qu'elle entraîne, changement de direction soudain, ralentissement, chute sur le ventre, et j'en passe.. "

Je la fixai un moment, et repensai à mon rêve d'il y a quelques minutes. Si j'arrivais à la comprendre un jour, sans doute vais - je arriver à en faire un plus, à la place d'un moins. Mais je n'allais pas y arriver seul, et Berceuse d'Autrefois avait pour rôle de m'aider, donc il fallait que je partage mon rêve, pour qu'il puisse en tirer quelque chose.

" .. Mais même si elle m'attire des malheurs maintenant, sans doute pouvons nous mieux la comprendre et la transformer en quelque chose de bien ? Avant, je m'appelais Patte Agitée et je détestais ce nom car il faisait illusion qu'à mon handicap. Mais Mam.. Belle de Nuit m'a révélé un jour que je portais ce nom, c'était non pour me tirer vers le bas, mais pour en faire une force. Et tu m'y aidera, pas vrai ? "

Et je terminai cette petite question par un beau sourire et un regard plein d'espoir, tout comme celui de mon mentor, sauf que lui, j'ignorais pourquoi il espérait..

_________________
La team:
 


Étoile de Mystère : [#ccff99] - Pâleur du Soir : [CornflowerBlue] - Plume Agitée : [LightYellow]
Caresse de l'Aile : [#000033] - Coeur de Roc :  [SandyBrown] - Ivoire : [#330000] - Nuage de Flèche : [#999999]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://www.facebook.com/cataries.art/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il n'y a pas que les chatons à devoir grandir. [Nuage Agité]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chatons malins
» Donne 2 chatons
» 50 CHATONS A PLACER AU REFUGE DE L'ESPOIR DANS LE 74
» Chatons à adopter (94)
» Chats errants et chatons à adopter - ST QUENTIN (02)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan de la Lune :: Territoires :: Cerisier Centenaire-
Sauter vers: