« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite Escapade Matinale.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poussière de Lune
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 458
Age : 16
Date d'inscription : 12/09/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Petite Escapade Matinale.   Mar 3 Juin - 17:12


Petite Escapade Matinale


Il faisait encore jour, il n'y avait que le soleil dans le ciel et, dans la pouponnière, Petite Praline profita que personne ne la voiyait pour continuer à creuser son trou qui l'amènerait hors du camp. Bien sûr il devrait être à sa taille pour qu'elle puisse s'y faufiler. 
Après une belle journée de travail, le soir était là et la chatonne brune avait du mal a dormir à poings fermés car elle ne cessait de penser à demain matin et à sa future escapade.

L'aube.... Comme ce moment de la journée et si beau.... Le soleil montre doucement le bout de son nez, l'air est encore frais, les petits oiseux chantent et virevoltent dans le ciel et on sait voir les jolis dégradés entre les quelques nuages qui le remplissent.  Petite Praline se leva rapidement mais en faisant très attention de ne réveiller ni ses frères ni ses sœurs ni sa mère. Après cet exploit accompli, la petite se glissa dans son trou et en sortit comme prévu en dehors du camp ni vue ni connue.
"C'est beaucoup plus vide que je ne le pensais...."se dit Petite Praline. Je croyais quelques arbres avec, on ne sait jamais, une petite rivière..."
Petite Praline débuta son expédition en courant à droite, à gauche tout en regardant dans chaque buissons, qui d'ailleurs perdaient un peu de leur feuillage, qu'elle croisait si il n'y avait pas des petits rongeurs ou un gros lapin. Mais la jeune chatonne se languit assez vite de ce petit jeu... Quelques pas plus tard, les oreilles de Petite Praline furent attirées par des petits couinements provenant d'un trou se trouvant au plein milieu de la plaine. Attirée par ces petits bruits, la chatonne brune avança vers ce fameux trou et y jeta un coups d'œil. C'était la première fois qu'elle voyait des petits lapereaux aussi petit, sans surveillance et encore en vie.

- Comme ils sont mignons ! Je pourrais peut être en tuer un ! Enfin, bof, finalement non.... J'arriverais jamais a le tuer avec mes si petites griffes et dents... Et puis il faut aussi le ramener au camp...

Finalement Petite Praline les laissa là. Et en parlant de camp, elle se dit qu'il faudrait mieux rentrer car le vent se levait et il ne faisait pas très chaud... La jeune chatonne se retourna et courra pour se mettre le plus vite possible au chaud entre ses frères et sœurs. Mais très vite elle remarqua qu'elle était perdue, alors elle commença à paniquer et avec ce vent devenant de plus en plus violent elle décida vite de se mettre à l'abri dans le buisson le plus proche et cria le plus fort possible en espérant qu'un chat, si possible, l'entende et l'aide à la ramener au campement..

- AU SECOURS ! A L'AIDE, je suis perdue....

_________________


~ Lueur Matinale ~:
 

Lunaire ! ♥:
 


La couleur de : Poussière de Lune : SkyBlue /  Lueur Matinale : DarkSeaGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Petite Escapade Matinale.   Lun 28 Juil - 20:31

Ce matin Petite Châtaigne avait tardé à se réveiller. C'était l'agitation dans la camp qui lui avait fait ouvrir ses yeux pour la première fois de la journée. Elle s'était alors levé, lasse, puis d'un petit mouvement, avait entamé un brève toilette, histoire de lisser un peu sa fourrure ébouriffée. Sa mère avait du rejoindre une patrouille parce qu'elle ne la voyait nul part en vue. Cela faisait bientôt quatre lunes qu'elle était née, et bientôt, elle entamerait sa cinquième. Elle avait hâte de commencer son apprentissage et de prouver au clan qu'elle n'était pas cette petite chatte faible et timide que laissait paraître tout son être. Bientôt, elle pourrait prouver au monde entier qu'elle valait bien plus que ça. Elle gonfla son poitrail dans l'obscurité de la Pouponnière. Ses frères et sœurs avaient du partir jouer dehors à attrape boule de mousse, puisqu'elle était absolument seule dans cette Pouponnière. Elle bailla à s'en décrocher la mâchoire puis sortit de la tanière timidement. Lorsqu'elle franchit le pas de la sortie, le soleil réchauffa sa fourrure isabelle, elle ferma les yeux un moment, profitant des doux rayons contre son visage. Et tendit les oreilles à la recherche des couinements de sa fratrie. Elle les vit alors un peu plus loin, les une sautant sur les autres, roulant dans la poussière, sous le regard amusé de certaines reines. Depuis que le Clan de la Rivière cohabitait avec celui du Vent, Petite Châtaigne se souvenait à peine de sa vie dans son véritable de camp. Les visages des venteux lui était devenu si familier que son cœur se serré à l'idée qu'un jour elle repartirait sur son territoire natal. Même si un jour où l'autre peut-être qu'ils redeviendront des ennemis, elle ne pouvait pas les imaginé comme tel. Ils étaient devenu sa famille, c'était au près d'eux qu'elle avait grandit, et bientôt serait une apprentie du Clan de la Rivière, elle aurait voulu que leurs clans restent à jamais ensemble ! Mais c'était impossible et elle le savait.
Un petit cris strident la tira de ses pensées et elle aperçu un chaton du Clan du Vent plaquait une de mes sœurs sur le sol dans un grondement de triomphe. Châtaigne souriait, amusé. C'est à ce moment là qu'elle remarqua qu'il manquait quelqu'un au petit groupe de jeux habituelles. Où était donc passé Petite Praline ? Elle balaya le clan du regard à la recherche d'une fourrure brun tigré. Elle avait belle et bien disparu, connaissant le caractère aventurier de sa sœur, elle l'imaginait sans mal sortir furtivement du clan, vérifiant que personne ne l'observait puis filer comme un éclair à travers les buissons ! La chatonne ronronna à cette idée, c'était si adorable de voir ces états délicat de chaton ! Elle aussi aurait voulu avoir la même fougue de découverte. Mais elle était née timide et douce. Soudain une idée horrible lui frappa l'esprit, elle voyait sa sœur entre les crocs d'un renard, coincé dans un troue ou encore gisant sur le sol, couverte de sang. Des frissons lui parcoururent l'échine tandis qu'elle franchissait la clairière à toute vitesse. Elle huma l'air, afin de retrouver la trace de Petite Praline, puis, le nez fourrait dans l'herbe, elle suivit sa piste à travers les fougères et les aubépines qui lui picotaient son pelage jadis duveteux, laissant place peu à peu à des poils plus résistant, mais tout aussi doux. Une fourrure imperméable. Celle du Clan de la Rivière.
Alors qu'elle arpentait doucement les terres du Clan du Vent, elle prenait soin de laisser ses traces sur le sol, elle ignorait tout de ce vaste territoire aux landes infinies. Elle ne voulait surtout pas prendre le risque de se perdre, sinon elles seraient deux à être en danger ! Comment vivrait leur mère la perdre de deux de ses chatons ? Très mal. L'odeur de sa sœur s’atténuait peu à peu. Son ventre se noua lorsqu'elle perdu complètement la piste. Maintenant il ne lui restait plus que ses yeux et son ouïe. Petite Châtaigne marchait, hésitante sur le sol ras, les herbes pointues lui piquaient les coussinets encore fragile. Elle avait l'impression que le vent puissant des landes allait l'emporté au loin. Mais elle devait résister, pour sa sœur bon sang ! Elle plaqua ses oreilles sur son crâne, la tête fixant le sol et avançait tout en se battant pour garder l'équilibre, au bout d'un moment, le vent se calma et elle crut entendre quelqu'un appelé au secours. Elle leva la tête brusquement et vis au loin, des rochers couvert de mousse et une petite silhouette recroquevillait. Elle doubla de vitesse, et s'élança vers les plaintes désespérée de sa sœur. Lorsqu'elle arriva à sa hauteur, elle bondit au près d'elle, et le cœur soulagé, lui lécha la joue affectueusement. C'était rare qu'elle se montrer aussi douce. Ses yeux brillaient et elle lança de sa petite voix fluette.
"- J'ai eu tellement peur tu sais ! Quand j'ai vu que tu manquais à l'appelle j'ai été folle d'inquiétude ! J'ai crut qu'il t'étais arrivé quelque chose !"
Jamais Petite Châtaigne n'avait autant parlé à sa sœur, qu'aujourd'hui. Elle espérait sincèrement que celle ci comprendrait que ce qu'elle venait de faire était dangereux, surtout pour un chaton de la Rivière.

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poussière de Lune
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 458
Age : 16
Date d'inscription : 12/09/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Petite Escapade Matinale.   Lun 4 Aoû - 23:00


Malgré le petit abri que Petite Praline s'était trouvée, la petite chatonne d'âgée de moins de cinq lunes avait encore très froid avec toutes ses bourrasques de vent. Les appelles d'au secours de la chatonne brun clair commençaient à s'atténuer peu à peu quand une forme se dessinait, prenait forme au loin. Quand cette forme était devenue plus claire, Petite Praline sut voir sa soeur, Petite Châtaigne, toute paniquée se diriger vers elle. La chatonne pouvait sentir sa peur. 

"- J'ai eu tellement peur tu sais ! Quand j'ai vu que tu manquais à l'appelle j'ai été folle d’inquiétude ! J'ai crut qu'il t'étais arrivé quelque chose !"

Dès que Petite Châtaigne eu terminé sa phrase, Petite Praline se leva et alla se frotter à sa soeur tout en ronronnant, sa chaleur et son odeur la rassurait. La chatonne regarda donc la chatonne tricolore avec un grand sourire.

« J'ai cru que personne allait me trouvé ! Mais te voilà ! Je n'aurai jamais cru qu'un jour avant notre baptême d'apprentie, tu serais sortie du camp ! » dit-elle amusée, « Donc, où allons nous maintenant ? »

La soeur de Praline lui montra la direction a prendre avec sa queue pour rentrer directement au camp. Les deux chatonnes prirent route, toutes les deux l'une a l'autre pour un peu se réchauffer. Même avec cela, Petite Praline tremblotait encore un peu, alors elle doubla son pelage de volume.
Après quelques minutes de marche, la chatonne brun clair remarqua que plus sa soeur et elle marchaient, plus Petite Châtaigne était de moins en moins sûr du chemin qu'elle prenait, sa se voyait.

« Euuh, Petite Châtaigne, tu ai sûr du chemin qu'on est entrain de prendre, cela fait bien dix minutes que nous marchons... Pus j'ai l'impression que j'ai déjà vu cet arbre là-bas ! »

Petite Praline se mit assis et regarda sa soeur dans les yeux. La chatonne tricolore lui répondit en faisant à la fois non de la tête.
Le ciel commençait à s'assombrir et maintenant elles étaient deux a crier et supplier de venir les aider tout en prient le Clan des Étoiles que quelqu'un les entendes.

_________________


~ Lueur Matinale ~:
 

Lunaire ! ♥:
 


La couleur de : Poussière de Lune : SkyBlue /  Lueur Matinale : DarkSeaGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petite Escapade Matinale.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La petite escapade d'une chatonne trop curieuse...
» Petite feuille verte de nouveaux messages
» poussette et petite voiture
» La toute petite collection de Saneva (Mac et autres)
» petite lettre au père noël

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan du Vent :: Territoires :: Rochers Moussus-
Sauter vers: