« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Don't let me down. [Étoile Sombre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lunalys
Britain lover
Britain lover
avatar

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 22
Date d'inscription : 28/04/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Mer 30 Avr - 15:06

C’était bel et bien réel. Ce que tout le Clan attendait était enfin arrivé. Sombre Nuit était l’élu, le Clan des Étoiles avait parlé. C’était du moins les paroles de notre guérisseuse. Pour ce qui était de ce qu’avait vécu mon frère ces dernières semaines, je n’aurais sut le dire. Son implication envers notre Clan était telle qu’il avait très peu de temps libre. Et moi de même. J’étais constamment dépêchée sur les frontières avec une patrouille, histoire de s’assurer que la paix régnait toujours. La pression devenait palpable. Tous savait que le combat était proche et ne pas savoir à quoi nous attendre était insupportable. La mauvaise saison étant arrivée, j’étais aussi très occupée à chasser pour ma tribu. Si j’avais été une piètre chasseuse, peut-être m’aurait-on laissé tranquille, mais ce n’était pas le cas. Mon expérience était précieuse pour le camp et je devais y faire honneur. Le gibier ne pouvait pas manquer, certainement pas lorsqu’une guerre menaçait d’exploser. Nous aurions besoin de toutes nos forces. Encore plus puisque le combat s’avérait être inégal. J’espérais vivement qu’un Clan nous vienne en aide. Après tout, si l'un d'entre eux découvrait que cette guerre n’était pas dans la volonté de nos ancêtres, il reconsidérerait sans doute sa vision des choses.

Mon frère était enfin parti en direction de la Pierre de Lune, sans plus attendre. Notre guérisseuse avait paniquée en constatant qu’elle n’avait pas eu le temps de lui donner des herbes fortifiantes pour son voyage. Sachant qu’il serait contraint de jeûner pour communier avec le Clan des Étoiles, je ne m’inquiétais pas trop. Je connaissais Sombre Nuit et il était résistant. C’était étrange de l’imaginer avec un nouveau nom. Un nom de Chef.  Je ne l’avais jamais regardé comme une figure d’autorité potentielle. Même si nous avions le même âge, je m’étais toujours sentie plus âgée que lui, plus mature. J’étais étonnée qu’il soit Chef et pas moi, mais je ne ressentais aucune jalousie. Après tout ce qu’il avait fait pour le Clan, il méritait amplement ce titre. Il avait pris beaucoup d’initiatives bénéfiques. Son optimiste et son énergie avaient étendue un vent de fraîcheur et d’espoir sur nous tous. Nous étions plus que jamais motivé à ne pas nous laisser abattre. Définitivement, Sombre Nuit avait l’âme d’un meneur. Il fallait être aveugle pour ne pas le voir. Je ne pouvais qu’être fière de lui. Il avait tellement évolué ces dernières lunes! Et malgré ma fierté, une partie de moi était terrifiée, car je ne le reconnaissais presque plus. Je devrais dire adieu à son coeur d’enfant et à nos conversations tard dans la nuit. Il avait des responsabilités bien plus importantes que moi, désormais. Je me raccrochais à une seule chose qui confirmerait que je ne l’avais pas complètement perdu: son choix. Un choix crucial qu’il devrait faire dès ce soir. Les autres me diraient que ce choix appartenait au Clan des Étoiles, comme toujours, mais je croyais personnellement que les Chefs étaient aussi - et je dirais même surtout -influencés par leur propre jugement. J'osais croire qu'il me considérerait pour le seconder. Après tout ce que nous avions traversé, il me devait bien ça. Il savait combien mon désir de servir notre Clan était grand, combien j’étais déterminée à tout pour redonner au Clan du Tonnerre sa gloire d’antan. Notre confiance mutuelle serait un atout. Nous serions plus proche que jamais. Un sourire se dessina sur mon visage à cette pensée. Ce n’était encore qu’un rêve enfouit au creux de mon esprit, mais il était à ma portée, je le sentais. Sombre Nuit comprendrait l’importance que ce rôle a pour moi.

Je revins au camp, la gueule pleine de proies. J’adorais chasser seule pour réfléchir en paix. Je vins déposer mes prises sur la pile de gibier, guettant avec appréhension l’entrée du camp. J’avais hâte que mon frère revienne. Même s’il lui était interdit de partager aux membres du Clan ce que nos ancêtres lui avaient montrés, j’espérais tout de même qu’il veuille bien partager certaines choses avec moi. Après tout, je n’étais pas qu’un simple membre du Clan, j'étais sa soeur. J’espérais qu’il puisse m’accorder un peu de temps. Je savais que tous s’agglutinerait autour de lui, c’était inévitable, mais désormais, il pourrait inviter qui il le désirait dans sa tanière sans être dérangé. J’avais tant de choses à lui dire. J’avais besoin de lui.


Dernière édition par Rose Sauvage le Lun 5 Mai - 2:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1891
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Ven 2 Mai - 21:26

Don't Let Me DownÉTOILE SOMBRE
Épuisé. Repu. Brisé. Et pourtant plus fort que jamais. Écrasé sous le poids de responsabilités qui le dépassent. Envahi d'une pression palpable. Et pourtant plus aux aguets que jamais. Ses feuilles, ces arbres, ce couvert de neige qui crisse sous ses pattes, il les connaît par coeur. Ils sont ces jeux dans les bois, ces rires, ces moments de concentration intense à la chasse en compagnie de sa soeur ou de son apprentie. Cette forêt le définit. Elle est ce qu'il est au plus profond de lui. Il a toujours aussi peur ou presque, mais la familiarité de son territoire, cette odeur si caractéristique des siens chasse une part de ses doutes. Il s'avance rapidement, ombre tranchante parmi le blanc immaculé du sol piqué de plantes encore assez courageuses pour se tenir droites dans l'hiver. Les flocons d'accrochent à ses larges pattes alourdies par une fatigue innommable. Fatigue mentale, physique, ancrée au plus profond de lui. Il ressent le besoin de s'écrouler, de dormir pendant des jours et des jours, chasser l'engourdissement dans son corps à l'aspect presque fragile en ce début d'après-midi. Cependant ses pas s'accélèrent à mesure que les odeurs de chat se font plus insistantes. Parmi elles, il reconnaît celle, toute fraîche, de sa jumelle. Il détale en direction du tunnel d'ajoncs, qu'il franchit tel un coup de vent, ne s'arrêtant qu'une fois au centre du Camp là où ses pattes refusent finalement de le porter. Dans un bruit lourd, il s'affale sur le sol dur du campement du Tonnerre.

Au lieu d'un soupir, c'est un rire qui s'échappe qui s'échappe de sa gorge alors qu'il se relève péniblement, l'esprit embué par la faim et la fatigue. D'un geste il s'hisse doucement devant les siens qui le scrutent à présent avec surprise et cherche du regard la plus belle chatte du Clan, qui se tient non loin du tas de victuailles auquel elle a probablement participé à remplir. Elle se tient là, tel un mirage, son regard d'émeraude rivé sur lui. Trouvant en lui une force encore présente, empruntée aux Étoiles, il marche en sa direction, ne la relâchant pas du regard alors qu'il s'adresse au reste du Clan. Sa voix s'élève, ténor dans le silence solennel de cette journée fraîche. Pas même un souffle n'ose balayer la lande et pourtant, les poils du matou ondulent come une brise taquine venait y trouver une aire de jeu. Digne et humble tout à la fois, un sourire étire ses lèvres et il se tient près de l'entrée du Camp plutôt que sur le Promontoire là où il trouverait pourtant sa place à présent.

«Chats du Tonnerre. Petits et grands. Mes amis. Ma famille. Je reviens aujourd'hui d'un long voyage. J'ai du réfléchir. Abandonner mes peurs. Aujourd'hui je me tiens devant vous en chat nouveau. Oh... Soyons bien honnêtes ici, je suis toujours aussi terrorisé hein!»

Une pointe d'humour vient faire frémir ses moustaches. Il se sent mieux maintenant qu'il s'est exposé, mais le sérieux se peint à nouveau sur son visage.

«Je me présente à vous, chats du Tonnerre, en tant qu'Étoile Sombre. Je serai à partir de ce jour et aussi longtemps que le voudra le Clan des Étoiles... votre dévoué Chef.»

D'un geste, il fait signe à Rose Sauvage.

«J'aurai besoin de m'entretenir seul à seule avec ma soeur à présent, mais je vous en prie, trouvez Lierre Automnal, j'aurai besoin de lui parler.»

La nervosité lui secoue les trippes à présent. Sa soeur. Celle qu'il aime plus que lui-même. Il faudra la décevoir. Il faudra lui faire du mal. Déjà, il se déteste. Mais il ne regrette rien. Il craint de la voir s'éloigner encore plus, craint de la voir s'évanouir dans le néant, de devenir inaccessible. D'une démarche souple, il se hisse dans la tanière du Chef qu'il a maintes et maintes fois visité, mais jamais ainsi. Cette cavité sent comme elle. Comme Fragments Étoilés.

«Rose...»

Il l'appelle dans la pénombre. Il s'étend, épuisé, glisse sa tête près de son flanc qu'il caresse avec affection.

Spoiler:
 

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalys
Britain lover
Britain lover
avatar

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 22
Date d'inscription : 28/04/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Lun 5 Mai - 2:25

Avant même que je puisse faire quoique ce soit d’autre, l’odeur de mon frère vint emplir mes narines. Je levai donc la tête vers lui, le regard pétillant. Il était enfin de retour. Son pas semblait pénible et son regard épuisé. Même s’il n’avait pas eu le choix de faire ce voyage, je ne pouvais qu’admirer son courage. Il ne s’était pas laissé abattre par le froid mordant qui affaiblissait inévitablement tous les chats de la forêt. Je ne m’approchai pas immédiatement de lui, car, à mon plus grand plaisir, je fus la première qu’il regarda. Je sentais son excitation, son besoin de se confier. J’étais heureuse qu’il vienne à nouveau vers moi. Il savait qu’il pouvait compter sur moi, me faire confiance. J’esquissai donc un sourire dans sa direction un sourire qui représentait toute ma fierté. Comme je l’avais prédis, tous nos camarades s’approchèrent de lui, curieux tout comme moi-même de connaître ce qui en était désormais. Même s’il était évident pour tous que tout c’était bien passé, l’entendre de sa bouche nous rassurerait tous. De plus, son nouveau nom nous serait révélé. Sans même monter sur le promontoire comme il était coutume de le faire, il ne tarda pas à s’adresser à la foule qui se rassemblait autour de lui. Je m’avançai donc aussi pour le garder dans mon champ de vision.

« Chats du Tonnerre. Petits et grands. Mes amis. Ma famille. Je reviens aujourd'hui d'un long voyage. J'ai dû réfléchir. Abandonner mes peurs. Aujourd'hui je me tiens devant vous en chat nouveau. Oh... Soyons bien honnêtes ici, je suis toujours aussi terrorisé hein! »

Ah, je retrouvais bien mon cher frère dans ces paroles! Son humour me redonnait à chaque fois une parcelle de joie et d’espoir que je croyais avoir perdu. Je savais que si un jour je devais être forcée de m’en séparer, ça me serait insupportable. Heureusement, il était là et le Clan reprenait des forces grâce à lui. Pour une fois, le Clan des Étoiles avait fait un choix judicieux. Sombre Nuit ne les décevrait pas - ou plutôt ne NOUS décevrait pas. Nous étions après tout ceux qui avions réellement besoin de sa présence et de son soutien.

« Je me présente à vous, chats du Tonnerre, en tant qu'Étoile Sombre. Je serai à partir de ce jour et aussi longtemps que le voudra le Clan des Étoiles... votre dévoué Chef. »

Et voilà, son nom, celui que nous attendions tous. Étoile Sombre. Je ne peux empêcher mon coeur de faire un bond dans ma poitrine et cette fois pas d’allégresse, non. Ni de tristesse, n’ayez crainte. La réalité me frappe simplement plus fortement. Mon frère a neuf vies désormais. En d’autres mots, il est presque immortel! Je me sens impressionnée un instant et ma crainte de le voir mourir me quitte aussitôt. Cette crainte me semble bien vite absurde. Je devrais plutôt me soucier de ma propre vie. Une chose est sûre: je partirai avant lui. À moins que je devienne à mon tour Chef. Dans ce cas, comment pourrais-je diriger le Clan sans ses conseils, sans ma seule famille? Je ne serais jamais aussi proche de qui que ce soit d'autre, c'est impossible. Je n’arrive pas à croire que je pense à des choses aussi dépressives tandis que tous les chats autour de moi se réjouissent. Je me force donc à rester concentrer sur le présent, ce qui compte le plus. Sans plus attendre, je me joins aux acclamations de la foule:

« Étoile Sombre, Étoile Sombre! »

Lorsqu’il demande à tous de nous laisser seuls, lui et moi, j’en suis un peu surprise. Pourquoi? Je ne saurais le dire. Je savais bien qu’une conversation s’imposait et son envie de venir me voir ne m’avait pas échappée lorsqu’il était entré dans le camp. J’ai dû croire qu’il se laisserait plus docilement influencer par sa gloire nouvelle et qu’il ne me donnerait alors plus trop d’importance. Peut-être suis-je trop négative, finalement. Je suis soulagée de constater qu’il n’accepte pas que notre relation soit plus négligée qu’elle l’est déjà. Cela met un baume sur mon coeur. Ce désir est réciproque et il doit bien le savoir, car je n’ai d’yeux que pour lui depuis son retour. Je suis tellement emballée à l’idée de passer du temps avec lui que je ne m’attarde pas trop sur sa mention de Lierre Automnal. Il est bien normal qu’il veuille lui parler puisqu’elle est la mère de ses chatons (du moins, certains de ses chatons) et une de ses bonnes amies. Je le suis donc dans l’antre de Fragment Étoilés... heu, je veux dire son antre, désormais. M’adapter à tous ces changements ne sera définitivement pas facile. Étoile Sombre se couche, une pièce de viande sous le nez. Il est affamé, le pauvre. Lorsqu’il prononce mon nom, un frisson court le long de mon échine. Je le connais assez pour reconnaître les différents tons qu’il utilise. Celui-là dépeignait plusieurs sentiments: un peu de nostalgie, de la tendresse et... de la prudence? Allait-il m’annoncer une mauvaise nouvelle? Je ne laissai toutefois pas mes légendaires inquiétudes me gagner. J’étais beaucoup trop heureuse à ce moment précis pour oser faire une chose pareille. Je répondis à sa marque d'affection d'un coup de langue sur la tête tout en enchaînant:

« Étoile Sombre... »

Je ne peux m’empêcher d’être amusée au son de ce nom dans ma bouche. Sombre Nuit était ce que j’avais connu pendant tellement de lunes.

« J’ai l’impression que je ne m’habituerai jamais à t’appeller ainsi! Alors, comment a été ton voyage? Comment te sens-tu? Raconte-moi tout! »

Je suis pire qu’une toute jeune novice ayant soif d’apprendre, mais je ne m’en soucis guère. C’est une liberté que peut se permettre un frère et une soeur qui se sont éloignés l’un de l’autre, non? Avec un peu plus de regret dans la voix que je l’aurais souhaité, j’ajoutai:

« J’ai attendu trop longtemps le bon moment pour te parler, j’ai l’impression de ne plus te connaître. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1891
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Mer 7 Mai - 18:59

Don't Let Me DownÉTOILE SOMBRE
Il en tellement besoin. Probablement plus qu'elle ne peut le croire. Leurs contacts, leurs rires, ces doux moments où les mots sont dispensables. Cette relation, il ne la partage qu'avec elle. Peu importe ce qu'elle pense de lui à présent, ou ce qu'elle pensera dans quelques moments une fois qu'il aura jeté à ses pieds tout ce qui le pèse depuis son départ des hauts plateaux qui abritent la Pierre de Lune. L'important est sa présence à ce moment précis, alors qu'il s'autorise finalement de vivre cet instant qui le marquera pour toujours. Sombre Nuit n'est plus. À présent, il répondra au nom d'Étoile Sombre. Cela le terrorise. Quelque part, le matou continue de se répéter qu'il n'a jamais été prescrit à cette responsabilité, lui qui a douté même de réussir à former Nuage d'Érable de façon convenable. Comment y parviendra-t-il? Il se demande encore, inlassablement, cette question. Comment se dressera-t-il avec l'étoffe d'un Chef alors que tout hurle en lui? Pourquoi le Clan des Étoiles a-t-il placé sa confiance en un chat aussi différent des autres que lui? Son côté pacifiste et juste leur a-t-il plu? Un immense soupir s'échappe de sa gorge et il grogne en se roulant contre le flanc, posant sa tête contre le sol dur. Il aura tout le temps de s'habituer à son nouveau poste, mais pour le moment, il est temps de lui dire la vérité.

Cette vérité qui enserre son coeur et qui le soulève tout à la fois. Combien de mots n'a-t-il pas pu prononcer par ce secret? Plus jamais il ne laissera ce dernier atteindre son existence de son voile de mystère, ni celle de Rose Sauvage. Elle comme lui a droit de savoir. Quelque part en lui résonne une colère envers Féérie des Lucioles, cette mère qu'il a aimé et admiré, à qui il continue de penser tous les jours avec peine. Un sentiment qui le couvre de culpabilité. Comment ne pas lui en vouloir même pas un peu de lui avoir caché qu'il est le fils de son bien-aimé mentor, Griffe de Lierre? Minable. Il se sent minable. Il n'a jamais voulu faire partie de la vie de ses petits et voilà que lui-même brûle de rage a l'idée d'avoir manqué le sien. Comme quoi il n'est pas bien différent de sa génitrice au final. Ils auront eu le même idées de la parenté au sujet du mâle pendant tout ce temps sans même le savoir. Étoile Sombre lève un regard perdu, mélancolique, vers sa soeur qui lui pose une tonne de questions. Il se sent tellement fatigué. Comment répondre à toutes? Comment se lancer dans ce terrain épineux?

«Je suis toujours le même Rose. Toujours le même. Et pourtant...»

La fatigue alourdit sa voix. Il détourne le regard pour scruter le fond de la tanière, dans ces recoins qu'il apprendra bientôt à connaître par coeur. Jamais il ne s'est senti aussi seul. Rose Sauvage a raison cependant. Ils se sont éloignés, bien malgré eux.

«Tu me manque Rose. J'ignore ce qui a pu se passer, mais j'ai besoin de toi. Je ne veux plus qu'il en soit ainsi. J'ai beaucoup de choses à te dire et sincèrement, tout ceci me dépasse. Je suis fatigué et j'ai peur... J'ai tellement peur Rose tous vous faillir. Je n'arrive même pas à être le jumeau que tu mérites alors qu'en est-il de diriger tout un Clan? Pourtant vous avez tous cru en moi? Pourquoi?»

Étoile Sombre s'arrête, laisse le silence s'installer entre eux. Un soupir lui échappe à nouveau et il se redresse, tremblant légèrement, pour se remettre sur ses pattes et faire face à sa soeur. Ses paupières alourdies n'arrivent pas à dissimuler l'éclat inquiet de son regard.

«J'ai plusieurs choses à te dire, Rose Sauvage. Mais tu dois être prête à les entendre parce que ta vie s'en retrouvera changée. Je ne peux pas tout te révéler mais contre le désir des Étoiles, je dois absolument t'éclairer au sujet de certaines de mes visions. Je te demanderai seulement d'écouter, si tu jures d'être capable de recevoir ce qui t'attend.»

Il l'inquiétera sûrement, mais il préfère l'avertir à l'avance. Joignant sa queue à ses pattes il l'observe doucement, la mort dans l'âme.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalys
Britain lover
Britain lover
avatar

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 22
Date d'inscription : 28/04/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Mer 7 Mai - 21:29

Youpiiii! <3

« Je suis toujours le même Rose. Toujours le même. Et pourtant... Tu me manque Rose. J'ignore ce qui a pu se passer, mais j'ai besoin de toi. Je ne veux plus qu'il en soit ainsi. J'ai beaucoup de choses à te dire et sincèrement, tout ceci me dépasse. Je suis fatigué et j'ai peur... J'ai tellement peur, Rose, de tous vous faillir. Je n'arrive même pas à être le jumeau que tu mérites alors qu'en est-il de diriger tout un Clan? Pourtant vous avez tous cru en moi? Pourquoi? »

Je ressens bien vite sa lassitude et son abbatement. Je ne savais pas que tout ceci le dépassait à ce point. Je m’en veux donc un peu de lui avoir mis autant de pression. Contrairement à moi, ses derniers jours n’ont pas été pour lui de tout repos et, tandis que j’ai besoin d’action, mon frère a besoin de calme. Je me détends donc un peu, relâchant mes muscles. Étoile Sombre a peur de tous nous faillir. Il a peur de ne pas être à la hauteur. Je ne sais pas pourquoi je n’ai pas essayée ne serait-ce qu’un instant de comprendre ce qu’il vivait. Je culpabilise à cette pensée. Vu de l’extérieur, ses responsabilités semblaient excitantes et honorables, mais elles étaient plus lourdes à porter que je pouvais l’imaginer. Son manque de confiance en lui m’attriste sincèrement. Je le fixe donc droit dans les yeux, réfléchissant un moment à ma réponse.

« Il n’est jamais trop tard pour rattraper le temps perdu... Te dire que je comprend ce que tu vis serait un mensonge, mais une chose est certaine : je serai toujours là pour t’épauler dans les bons comme les mauvais jours. Être Chef est une grande responsabilité, mais chacun d’entre nous a son rôle à jouer pour que nous survivions et que nous prospérions. »

J’hésite un moment à inclure la Clan des Étoiles. Je ne sais plus s’il est digne de confiance ou non. Finalement, je le mentionne brièvement.

« Je t’en ai un peu voulu de ne plus être aussi présent pour moi, mais j’ai été injuste. Ne sois pas trop dur avec toi-même. Tu sais, certains ont les qualités d’un meneur, mais n’ont pas ce don que tu as de de répondre aux besoins d’autrui sans hésitation. Tu aimes ton Clan, ta famille, et c’est tout ce qui compte. »

Étoile Sombre se lève alors dans sa faiblesse pour me faire face.

« J'ai plusieurs choses à te dire, Rose Sauvage. Mais tu dois être prête à les entendre parce que ta vie s'en retrouvera changée. Je ne peux pas tout te révéler mais contre le désir des Étoiles, je dois absolument t'éclairer au sujet de certaines de mes visions. Je te demanderai seulement d'écouter, si tu jures d'être capable de recevoir ce qui t'attend. »

Son ton est plus grave et je sens que les prochaines minutes ne seront pas les plus agréables de mon existence. Je soupire, signe évident de mon appréhension. J’en ai assez d’être perturbée par une et mille choses, mais ma curiosité prend le dessus. Il est temps pour moi de prendre sur moi, semble-t-il. Qu’est-ce que nos ancêtres ont bien pu montrer à mon frère de si important? Même si je sais que la mort engendrée par la guerre sera inévitable, j’espère qu’elle ne nous touchera pas. S’il rend l’âme, je rendrai l’âme aussi. Ma voix est un peu tremblante et mon coeur bat la chamade. Je n’arrive pas à refouler la nervosité qui me compresse le ventre.

« Je... je resterai calme. Je te le promet. »

Voilà, j’ai promis quelque chose et les promesses sont à mes yeux très importantes. Je ne décevrai pas mon frère. Si je dois paniquer, je le ferai hors de sa vue pour revenir vers lui plus forte. Peu importe ce qui vient à moi, je le supporterai. Je ferai honneur à mon statut de guerrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1891
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Lun 12 Mai - 18:48

Don't Let Me DownÉTOILE SOMBRE
Il l'a senti. Cette distance qui les a progressivement éloignés. Il l'a longuement refusé, d'ailleurs, dans une tentative vaine de l'effacer à son regard. Pourtant aujourd'hui où il a besoin d'elle plus que jamais, il a l'impression de tendre la patte vers le vide. Il tente de s'accrocher au souvenir de ces deux chatons épris d'aventures qui se livraient des batailles épiques à l'entrée de la pouponnière, sous le regard amusé de leur mère épuisée de leurs chamailleries. À ces moments passés à chasser dans la plus grande intimité, seulement lui et elle. Seuls au monde. À présent, le monde les sépare. Pourquoi? Pourquoi ont-ils laissé cette crevasse les déchirer? Qu'est-ce qui a provoqué le mouvement de dérive? La mort de leur mère ou celle de Griffe de Lierre, ou encore leurs nouvelles responsabilités de guerriers, peut-être. Il l'ignore. Simplement y penser le peine, mais les paroles de sa jumelle résonnent toujours en lui comme autant de coups de griffes. Il lui a fait du mal, un mal qui ne se pardonnera jamais et qu'il tente de rattraper avec amertume. Rien au monde ne compte plus à ses yeux que sa soeur Rose Sauvage. Et il l'a laissé tomber. Même si elle dit être trop dur avec lui, elle a raison. D'une part, il n'a pas su la soutenir adéquatement lorsque Féérie des Lucioles a quitté ce monde, il n'a pas su la comprendre. Il a failli à sa tâche, tout simplement.

Pourtant, la belle chatte gris argenté se tient toujours là à ses côtés en lui assurant avec ferveur la puissance de loyauté. Rien ne saurait faire flancher un être aussi droit et courageux que la guerrière au caractère épineux. Se tenant non loin d'elle dans l'ombre de la tanière, le matou au pelage sombre l'admire et remercie le Clan des Étoiles pour sa présence. Que ferait-il sans elle décidément pour lui rappeler les raisons de sa prise de pouvoir? Il aime chacun d'entre ces chats à l'extérieur qui viennent de scander son nom. Il veut les protéger, et peut-être que cette dévotion forme sa principale qualité de Chef après tout. Étoile Sombre soupir. Il ne compte pas s'engager dans cette conversation à présent, surtout qu'il doit lui révéler ce que les Étoiles lui ont transmis dans ses visions près de la Pierre de Lune. Visions qu'il n'est pas tout à fait prêt à croire encore, car trop intimement liées à ses plus grandes douleurs, soit le souvenir de son ancien mentor.

«Je m'en voudrai toujours. Mais cela sera d'une autre discussion.»

Il marque une pause, rassemble le courage qui semble le fuir à mesure que la fatigue s'empare de son corps. Il peine à rester campé sur ses pattes, mais le fait quand même. Il commence à croire que s'il pose sa tête sur le sol a nouveau, il succombera au sommeil.

«Lorsque j'étais là-bas, j'ai eu plusieurs visions. J'ai revécu ma vie, petit à petit. Du moment où je n'étais qu'un chaton jusqu'au moment présent. Ça m'a fait drôle... Mais j'ai compris certaines choses. J'ai vu notre passé, Rose Sauvage, j'ai découvert qui était notre père. Je n'ai jamais été très intéressé à savoir. L'éducation de maman m'a bien suffit et je crois qu'il en est de même pour toi... Puis j'ai su. Rose, notre père était Griffe de Lierre.»

Étoile Sombre lève un regard humide d'émotion vers Rose. Une pointe de douleur au creux de ses prunelles bleu-gris, si semblables à celles de leur mère.

«Maman n'a jamais voulu que nous sachions ou qu'il s'implique dans notre vie. Il n'était qu'une aventure pour elle, tu comprends? Pas un compagnon. Un peu comme je fais avec toutes ces femelles... Par les Étoiles, j'ai été tellement stupide... Je me sens comme le pire des idiots. J'ai fait comme elle, au final. Parce que lui... Il l'aimait... Mais je ne peux pas en vouloir à Féérie des Lucioles Rose... Parce que je suis exactement pareil.»

Il rejette son regard sur le côté, honteux, bouillant d'incompréhension et d'amertume. Il secoue la tête, pour tenter d'y voir clair. Sans y parvenir.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalys
Britain lover
Britain lover
avatar

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 22
Date d'inscription : 28/04/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Jeu 15 Mai - 5:25

Il semble pertubé par mes paroles et je ne saurais dire si elles l’encouragent ou non. J’aurais dû savoir que ce ne serait pas aussi facile de lui rendre son sourire. Seul le temps pourrait soulager sa culpabilité. Il me dit qu’il s’en voudra toujours et, à ces mots, je ne lui lance qu’un regard désolé puisque je ne peux rien rajouter. Il souhaite particulièrement me parler de choses qui, sans aucun doute, sont d’une grande importance. Je le vois dans ses yeux tristes. Ils ne le sont pas seulement à cause de la distance qu’il y a eut entre nous, mais à cause de quelque chose d’autre, quelque chose qui pèse lourd sur ses épaules. Extérieurement, je semble patiente, mais mon coeur bouille à l’intérieur de moi. J’ai hâte d’entendre ce qu’il a à me dire. Étrangement, je suis plus excitée qu’inquiète. J’ai besoin d’obtenir certaines réponses et j’ai l’espoir que ce que le Clan des Étoiles lui a montré me les fournira. Je préfère encore une vérité douloureuse que de rester dans l’ignorance.

« Lorsque j'étais là-bas, j'ai eu plusieurs visions. J'ai revécu ma vie, petit à petit. Du moment où je n'étais qu'un chaton jusqu'au moment présent. Ça m'a fait drôle... Mais j'ai compris certaines choses. J'ai vu notre passé, Rose Sauvage, j'ai découvert qui était notre père. Je n'ai jamais été très intéressé à le savoir. L'éducation de maman m'a bien suffit et je crois qu'il en est de même pour toi... Puis j'ai su. Rose, notre père était Griffe de Lierre. »

Je m’attendais à  d’autres révélations, à des révélations cruciales, vitales. Mais non, ça ne concerne que nous. Moi et mon frère. Mes pattes ne se dérobent pas sous moi. Je suis parfaitement calme. Je ne sais pas trop comment réagir. Étoile Sombre a raison, je n’ai jamais souffert de ne pas avoir connu mon père. Oui, j’ai demandé une fois qui il était à maman, par simple curiosité enfantine, mais elle m’avait répondue que ça n’avait pas d’importance et je n’avais jamais insistée à le savoir par la suite. J’avais acceptée que ma mère avait un passé qu’elle ne voulait pas nécessairement revivre en nous le racontant. Je ne suis pas choquée, car j’ai toujours respectée et admirée Griffe de Lierre. C’est un valeureux guerrier, loyal et humble. Tout le Clan l’appréciait. Cette découverte devrait me réjouir ou faire naître en moi des interrogations sur les motifs individuels de mes parents à vouloir nous cacher une telle vérité, mais je ne ressens qu’une déception aïgue. Étoile Sombre me l’a dit, c’est seulement une des choses qu’il a vu, mais je ne peux m’empêcher de penser que nos ancêtres auraient pu lui transmettre des informations bien plus importantes, qui seraient bénéfiques pour tout le Clan. Lorsqu’il pose sur moi un regard brillant de larmes, mon coeur se brise à son tour. Pourquoi lui révéler cela? Voulaient-ils raviver ses blessures? Griffe de Lierre ne lui manquerait qu’encore plus, désormais.

« Maman n'a jamais voulu que nous sachions ou qu'il s'implique dans notre vie. Il n'était qu'une aventure pour elle, tu comprends? Pas un compagnon. Un peu comme je fais avec toutes ces femelles... Par les Étoiles, j'ai été tellement stupide... Je me sens comme le pire des idiots. J'ai fait comme elle, au final. Parce que lui... Il l'aimait... Mais je ne peux pas en vouloir à Féérie des Lucioles, Rose... Parce que je suis exactement pareil. »

Sans même que je le désire réellement, Étoile Sombre vient d’éclairer les zones grises de toute cette histoire. Mon coeur se sert au mot ‘’aventure’’. Je n’ai jamais connue ce côté sombre de ma mère et j’ai bien du mal à admettre que tout ça soit bien réel. J’éprouve alors une certaine compassion pour Griffe de Lierre qui, sans doute, s’est tait pour éviter un conflit avec celle-ci. C’était dans sa nature de s’oublier pour que la paix règne. Je ne suis pas certaine de savoir si ce trait de caractère est une qualité ou un défaut. Ce devait être un peu des deux, en fait. Il a renoncé à sa parternité sans pour autant nous ignorer. Je me rappelle qu’il nous a donné, autant à moi qu’à mon frère, de très bons conseils en tant qu’apprentis. Il n’était pas mon mentor, mais il avait une influence positive sur moi. Même si je n’ai pas autant été affectée par sa mort qu’Étoile Sombre, j’ai pleurée sa dépouille, espérant que nos ancêtres prennent soin de lui.

Étoile Sombre culpabilise à nouveau et, cette fois-ci, pour une raison que j’approuve. J’ai aimée une fois, il y a plusieurs lunes de cela, et mon amour n’était pas réciproque. J’avais vu mon ami s’attacher à une autre chatte et avoir des chatons avec elle. Je sais bien aujourd’hui qu’entre nous, logiquement, ça n’aurait jamais fonctionné pour diverses raisons. Je n’étais pas prête, entre autre, à fonder une famille contrairement à lui. Mais j’ai tout de même eu mal et mon orgueil en a prit un coup. S’il s’était jouer de moi pour me laisser comme de la vulgaire chair à corbeau, je n’aurais certainement pas pu le supporter. Peut-être aurais-je connu une dépression semblable à celle qu’à engendrer le deuil de mon frère... Je n’en ai aucune idée, mais je sais que le coeur d’un être ne doit pas être négligé. J’avais bien vu que mon frère aimait bien jouer au séducteur, mais je ne m’en mêlais pas trop, me convainquant durant tout ce temps qu’il ne pourrait jamais aller trop loin. Je l’élevais au point où j’ai oublié que tout être est égoïste à différents niveaux. Je me rend compte à ses paroles que j’avais tord. Étoile Sombre n’est pas parfait. C’est évident, bien sûr, mais ça me percute seulement là. Mais je ne lui en veux pas. Ses mots sont ceux d’un repentant et je serais la pire des chattes si je me mettais en colère contre lui. C’est plutôt envers ma mère que j’entretiens une certaine amertume, car je n’arrive pas à comprendre pourquoi elle n’a jamais eu la présence d’esprit de se racheter envers Griffe de Lierre. Il ne méritait pas si peu de considération. L’image presque divine que j’avais de ma mère se déteriore rapidement pour laisser place à l’image plus réaliste d’une chatte indépendante et froide. Pourtant, elle n’a jamais été ainsi envers ses chatons...

« Si Griffe de Lierre est réellement notre père, alors je n’ai qu’une chose à dire : soyons fières d’avoir le sang de ce valeureux guerrier dans nos veines. Il n’est peut-être plus parmis nous, mais nous sommes son héritage et nous nous devons de lui faire honneur. »

Un léger sourire se dessine sur mes lèvres, un sourire destiné à lui remonter le moral. Puis il disparaît progressivement pour laisser place à mon expression initiale: sérieuse et réfléchie.

« J’ai de la difficulté à croire que maman ait pu faire une chose pareille. Ça me déçoit énormément. Mais je suis heureuse qu’à travers tout ça, tu ais appris une leçon valable. Et j’apprend moi aussi. Aucun mâle ne s’est jamais joué de moi, mais je peux imaginer la blessure que ça inflige. Après tout, j’ai déjà aimée une fois... »

Ma voix a tremblée à ses derniers mots. J’ai de la difficulté à retenir mes larmes. Griffe de Pavot est décédé et je n’ai rien pu faire pour le sauver... Même si aujourd’hui je sais qu’il n’aurait pas été mon compagnon, c’était tout de même un ami que je chérissais. Pas mon meilleur ami, ça, c’est un rôle que seul mon frère peut combler, mais tout de même un bon ami. Je soupire un moment et ravale ma peine. Je ne veux pas penser à la mort à nouveau, je n’en retire toujours que des émotions négatives et ambigües. Pour ne plus y penser, je préfère poser une dernière question, pleine d’espoir et d'appréhension mêlés.

« Qu'as-tu vu d'autre? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1891
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Mar 20 Mai - 5:28

Don't Let Me DownÉTOILE SOMBRE
La fatigue se fait un peu trop dense pour lui pour vraiment procéder à l'introspection qu'il tente de se faire subir. Il n'a jamais ressenti le moindre remords pour répandre le plaisir autour de lui, pour contaminer les jolies femelles de son charme. Consentantes elles étaient, et comprenaient aussi à qui elles avaient à faire. Cela ne parvient pourtant pas à rassurer celui qui portait il y a moins de vingt-quatre heures le nom de Sombre Nuit, cet éternel rebelle charmeur. À présent que pèse sur lui toutes ces responsabilités, sera-t-il en mesure d'assouvir les désirs de la chair, si puissants chez ce matou? C'est avec un délice coupable qu'il repense à la jeune Nuage de Rosée, qui continue d'hanter ses pensées depuis leur rencontre formelle sous le saule dans les terres décrétées libres de la forêt. Il pense à la façon dont il s'est joué de sa naïveté et de sa jeunesse. À quel point leurs paroles embrasées ont titillé un appétit dévorant et une curiosité qu'il maudit tous les jours. Partout sur cette jeune apprentie réside le mot interdit, et pourtant il s'est déjà permis d'aller aussi loin. Son côté charmeur, il l'a pris de sa mère, et cela le rassure quelque part de tenir d'elle autre chose que son physique avantageux. Il a toujours compris et respecté que sa soeur et elle soient plus proches, unies non seulement par le même genre, mais par une fourrure semblable et des traits de personnalités équivalents. De reconnaître qu'au fond, il tient un peu d'elle apaise la colère qu'il ressent pour elle.

Mais n'apaise en rien la douleur immense qu'il ressent. Une douleur qui, au final, n'a rien à voir du tout avec Féérie des Lucioles. D'évoquer cette part de son passé, de reconnaître l'évidence qui a plané sous son museau pendant autant de lunes ravive la perte qu'il a subi lorsqu'il a tragiquement perdu la vie, laissant derrière lui un Clan éploré. Simplement penser à lui lui est presque insoutenable et il prie, il l'appelle dans la cacophonie de son esprit pour lui venir en aide une fois de plus. Combien sa présence lui serait précieuse... Encore vivant, Griffe de Lierre aurait été celui au fond de cette tanière, à peser le poids de ses responsabilités, et lui, peut-être son fier second. Qui sait. Il préfère ne pas vivre dans un monde au conditionnel, mais tant de possibilités et d'hypothèses se forment sous son crâne qu'il a de la difficulté à reprendre le dessus sur ses émotions. Et si Féérie des Lucioles leur avait tout dit? Et s'il avait toujours su? Et si... Étoile Sombre respire avec peine tant il combat la douleur, et la fatigue qui vient alourdir ses sens ne l'aide en rien dans sa démarche. Près de lui se dresse une lumière douce cependant, des paroles sages qui étonnent presque Rose Sauvage. Elle parle peu, mais choisit ses paroles avec soin.

«Oui... Tu as raison... Je... Il me manque.»

Le dire lui arrache un sanglot, vite réprimé. Même devant sa soeur, il déteste paraître si faible.

«Maman avait besoin d'être libre. Je crois. Peut-être que Griffe de Lierre n'a pas su le comprendre.»

Sa voix a perdu tout son énergie, toute sa consistance, et pourtant, sa jumelle rapplique déjà, avide de connaissances interdites. Étoile Sombre se couche, écrasé par ce pouvoir remis entre les mains des Étoiles. Il doit à présent décevoir sa soeur dans toutes ses plus profondes ambitions, mais au fond de lui-même, il reconnaît que ses ancêtres ont raison. Il ne se plie pas à leur volonté par fanatisme, mais parce qu'il juge qu'il s'agit de la meilleure décision possible pour le Clan. Un peu refroidi par le passage rapide de Rose Sauvage vers un autre sujet, il plisse les yeux pour en chasser la fatigue, levant la tête pour enfoncer son regard troublé dans le sien.

«Rose Sauvage, j'ai appris d'eux qui sera le nouveau lieutenant. J'y ai longuement réfléchi et j'approuve leur choix, que je n'aurais pas pris en compte s'il en avait été autrement. Je déteste le faire, Rose. Tu ne seras pas la prochaine lieutenante. Il s'agit de Lierre Automnal. Avant que tu ne parles, sache qu'il n'y a aucune raison autre que le dévouement de cette dernière envers ce Clan qui me pousse à la désigner. Par contre, j'aurai toujours besoin de toi... Même si à présent tu en doutes peut-être...»

Étoile Sombre a beaucoup parlé. Il craint profondément qu'elle le rejette suite à cette décision. D'un air las et triste, il baisse les yeux sur le sol, s'apparentant d'avantage à un chaton perdu qu'à un véritable Chef du Clan du Tonnerre.

Hors Jeu:
 

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalys
Britain lover
Britain lover
avatar

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 22
Date d'inscription : 28/04/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Mar 20 Mai - 21:31

Je vois dans son attitude que mon impatience le refroidit un peu, mais je ne peux pas effacer ma question hâtive de sa mémoire, alors je m’efforce d’ignorer ce fait et de me concentrer sur les paroles à venir. Son regard troublé me terrifie un moment, mais je préfère mettre de côté toutes hypothèses et simplement écouter ce qui en est véritablement.

« Rose Sauvage, j'ai appris d'eux qui sera le nouveau lieutenant. J'y ai longuement réfléchi et j'approuve leur choix, que je n'aurais pas pris en compte s'il en avait été autrement. Je déteste le faire, Rose. Tu ne seras pas la prochaine lieutenante. Il s'agit de Lierre Automnal. Avant que tu ne parles, sache qu'il n'y a aucune raison autre que le dévouement de cette dernière envers ce Clan qui me pousse à la désigner. Par contre, j'aurai toujours besoin de toi... Même si à présent tu en doutes peut-être... »

Ses mots ont été prudents et, pourtant, ils m’ont transpercés comme des griffes acérées. Je suis tentée un moment de croire qu’Étoile Sombre me ment pour ménager mes sentiments, mais pourquoi ferait-il une chose pareil? La déception s’imprime dans mon regard et se transforme graduellement en colère. Envers qui? Nos ancêtres? Mon frère? Je ne le sais plus, mais je ressens un énorme poids sur mes épaules. Étoile Sombre a toujours sut que je rêvais de diriger, je lui en ai parlé maintes fois. Mon rêve, notre rêve, était de régner sur le Clan du Tonnerre ensemble. J’ai de la difficulté à croire que ce désir soit désormais différent pour lui, mais avec cet éloignement entre nous, peut-être a-t-il cru que nous ne serions plus une équipe aussi efficace. Je sais, cette décision n’est pas supposée lui revenir et il a obéit au Clan des Étoiles, je le comprend, alors comment lui en vouloir réellement? Même si je doute de son existence, tous les Chefs ont toujours été des marionnettes entre ses pattes, contraints d’observer sa sagesse de peur de subir son courroux. L’apocalypse n’a en rien aidé les choses. Les chats des Clans craignent plus que jamais de le décevoir. Je n’arrive toutefois pas à comprendre. Pourquoi mes ancêtres m’ont-ils rejetés? Qu’ont-t-ils vu en Lierre Automnal que je n’ai pas? Ne suis-je pas dévouée plus que quiconque et bien plus libre que cette dernière? Après tout, je n’ai ni apprenti ni chatons. Ma vie est celle d’une guerrière cherchant constamment à offrir ce qu’il y a de meilleur à ma tribu. Je suis toujours la première à me proposer pour aller patrouiller sur notre territoire ou à aller chasser même durant ce temps hivernal pénible. Je mérite ce rôle, je le sais jusqu’au plus profond de mes entrailles. Cette nouvelle me laisse un goût amer dans la bouche. J’ai envie d’exploser au visage de mon frère, mais je me retiens. Difficilement. Je le regarde longuement, les sourcils froncés, en hochant la tête de gauche à droite comme pour me convaincre que lui, que nos aïeux, que tout l’univers ne peuvent pas me faire ça, pas à moi. Les mots sortent de ma bouche, avec moins d’assurance que voulut. Mon ton est dur, mais je ne crie pas.

« Je... je n’arrive pas à y croire. Comment ont-ils pu me faire ça? »

Des larmes de colère coulent sur mes joues, incontrôlablement.

« C’est notre rêve, Étoile Sombre. Depuis que nous sommes petits. À moins que les promesses que nous nous sommes faites n’aient plus d’importance pour toi. Comment peux-tu accepter cette décision aussi facilement? »

J’ai posée la dernière question en montant un peu le ton, plus insistante.

« Tu auras toujours besoin de moi... Vraiment? De quelle façon? Nous n’appartiendrons définitivement plus au même monde. Oui, tu es mon frère, tu es ma seule famille et ce lien ne pourra jamais se briser, mais quel place ce lien aura-t-il si nous ne nous comprenons même plus, si la parole de Lierre Automnal aura plus de valeur que la mienne? »

Toutes mes craintes viennent de se déverser d’un coup. Oui, j’ai peur que Lierre Automnal me vole mon frère. Oui, je sais qu’un meneur, aussi humble soit-il, a des responsabilités bien trop grandes pour gaspiller son temps avec sa famille. Comment pourrait-il me privilégier à ses devoirs? Je le vois déjà agir avec ses propres enfants : il passe à peine quelques secondes en leur compagnie. Je commence alors à douter de la solidité de notre affection et je tombe dans le piège de penser au pire, encore et encore. Je ne pense même pas un instant aux conséquences de ma réaction. Au moins, je suis sincère avec moi-même et avec mon frère, sincère concernant mes inquiétudes et ma vision des choses. J’ai beaucoup de difficulté à croire qu’une relation saine sera possible entre nous. Toutefois, au fond de moi, je suis surtout furieuse envers le Clan des Étoiles et non envers Étoile Sombre. Après tout, pour qui se prend-il pour juger si je suis âpte ou non à être une figure d’autorité? Je n’ai pas besoin de lui prouver quoique ce soit. Mon frère aurait dû être le seul à prendre cette décision. Une nouvelle question se forme dans mon esprit, mais j'attend qu'il réponde à mes premières avant de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lierre Automnal
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 671
Age : 19
Date d'inscription : 28/08/2010


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Sam 24 Mai - 21:40

Lierre Automnal
Un nouveau jour.
 


Un mulot dans la gueule, je ne pensais à rien d’autre que chasser. Sombre Nuit s’était rendu à la Pierre de Lune. Il était comme un héros, se démarquait des autres durant ces sombres jours pour notre clan. Je n’avais pris soin d’attendre son retour, ressentant le besoin de me concentrer sur d’autres plaisirs simples. Le départ de Prêle des Champs ne faisait que me remonter la douleur de la mort de Souffle de Liberté, il y a pourtant plusieurs lunes de cela. Devenue seule alors que nous étions trois, j’étais au moins certaine d’une pensée, d’une idée : ne pas faiblir, ne pas me renfermer. Je devais rester la même. Quelque seraient les difficultés que la vie m’imposerait. Je recentrai mes pensées sur mon mulot tué. Je posais cette proie à mes pattes, prête à humer l’air une fois encore, afin de chasser peut-être une autre délicieux petit rongeur. Je me tapis, levant mes oreilles et les orientant différemment dès que le moindre petit son traversait mes oreilles. Un mulot, un autre. Je le sentais, non loin. Par chance, j’étais positionnée de telle manière qu’il ne pouvait sentir ma présence. Je le cherchais des yeux, mais ne le trouvai pas. Je devais placer mon entière concentration dans cette proie. Je me préparais, étais déjà tapie et piétinais le sol, attendant l’instant parfait pour attraper ce rongeur. Il ne se doutait de rien, ne savait pas que sa mort était proche… Il servirait à nourrir, comme ses compagnons, les chats de la forêt. Celui-ci remplirait l’estomac d’un membre du Clan du Tonnerre.  Je vidais ma tête de toute pensée autre que la chasse, prête à bondir… Soudain, j’entendis des pas agités piétinant maladroitement le sol. Le mulot s’enfuit, apeuré par ce bruit lourd et reconnaissable. Je grognai.

« Lierre Automnal, Lierre Automnal ! »

Nuage des Vents. Je reconnaissais sa voix tout autant que ses pas. Peut-être voulait-elle chasser avec moi. Etant donné son talent estimé à faire fuir les proies, cela semblait apparemment indispensable. 


« Oui, Nuage des Vents ? Si tu viens pour un entrainement de chasse, apprends déjà à ne pas faire fuir tous les mulots que tu es susceptibles d’attraper. »


« Etoile Sombre t’appelle, Lierre Automnal. Il aimerait te voir et te parler. Il est rentré de la Pierre de Lune et a annoncé sa place de chef sur le Promontoire de notre camp.»


Elle baissa la tête, ne semblant pas très préoccupée par les reproches sans jugements fondés que je lui avais adressés. Peut-être avait-elle l’habitude. Etoile Sombre. Le voilà chef. Son nom lui allait merveilleusement bien, mais pourquoi cherchait-il déjà à me revoir ? J’espérais fortement que sa requête n’était pas de me réprimander sur quelque fait ou conduite reprochable. Nuage des Vents m’invita à la suivre, trouver le nouveau meneur. Je m’empressai d’attraper à l’aide de mes crocs ma jolie proie et m’élançai derrière elle. Nous arrivions bientôt au camp et mon apprentie m’indiqua d’un signe de tête la silhouette d’Etoile Sombre. Il était accompagné de sa sœur, à qui j’avais rarement eu l’occasion de partager quelques échanges. J’arrivai rapidement près d’eux, déposa ma proie à mes pieds et regarda les deux chats, l’un après l’autre. Ils semblaient froids, dépourvus de la joie qui devrait y être. J’espérais ne pas être source de ce trouble, si toutefois il y était. Je me sentais davantage ridicule, à présent. Je trépignais, regardant le sol sans savoir quoi faire. Je me décidai finalement à prendre la parole, réfléchissant toujours à mes mauvais actes de ces derniers jours, sans en trouver un majeur.

« Euh… J’ai fait quelque chose ? Euh… Félicitations pour tout Etoile Sombre. Nuage des Vents m’a prévenu que tu voulais échanger quelques paroles avec moi, me voilà. » 

J’osais à nouveau regarder mes deux interlocuteurs. Ils se ressemblaient tellement, tout en paraissant nettement différents. C’en était troublant.

_________________
•Lierre Automnal•

Le Lierre meurt là où il s'attache.



Loon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1891
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Mer 28 Mai - 19:14

Don't Let Me DownÉTOILE SOMBRE
Il la connaît comme le revers de sa patte. Il devine sa colère, qui tarde à naître dans ses prunelles. Il rejette son regard dans un coin de la tanière. Attendre. Il aurait du attendre. Se reposer un peu. Manger. Il est affamé, éreinté. Il n'a pas la force de l'affronter. L'aura-t-il un jour? Elle qui d'un souffle peut le briser. Sa seule famille, sa seule attache. Oh combien il a besoin de son soutien, de sa compréhension. Pour n'y trouver que pur égoïsme. Un mur enfantin et égocentrique, dont il s'est toujours tenu loin. Étoile Sombre n'a jamais jugé sa soeur. De tellement de façons, il lui est semblable, voire identique. N'a-t-il pas rejeté ce que les Étoiles lui soufflaient aux oreilles depuis plusieurs semaines, au détriment de son propre Clan, perdu sans remplaçant aux meneurs ayant déserté? Et pourtant le voilà, scintillant de sept vies sacrées, à la tête de sa tribu. Prenant les rennes en chassant toutes ses propres peurs, en faisant un pas de l'avant pour devenir un meilleur chat. Il n'ose parler. N'ose la regarder. La colère se pointe au creux de son estomac, contamine rapidement ses organes, se dissipe dans son regard, agite sa respiration. Ses griffes luisantes s'enfoncent dans le sol alors que le silence se forme entre eux. Lourd de conséquences. Un grondement s'élève de la gorge du matou et c'est un regard profondément blessé et brûlant de haine qu'il lève sur sa soeur.

«Il ne s'agit pas de toi, ici, Rose Sauvage. Ce monde ne t'appartient pas, tu n'es pas le centre de l'univers. Ta parole ne dicte en rien les Étoiles. Ces rêves que tu évoques étant petits, ce sont les tiens. Ou sembles-tu oublier que je n'ai jamais souhaité de ce rang et de cette vie? Ou me connais-tu si mal pour simplement penser que tout ceci me fait plaisir?»

Il s'avance d'un pas. Étoile Sombre est un chat susceptible, mais en rien méchant ou agressif. Et pourtant la colère déforme ses traits. Sa voix a pris une dureté qu'il n'a jamais employé avec sa jumelle.

«Vieillis un peu, Rose Sauvage. Il ne s'agit pas de toi. Les Étoiles m'ont mis en garde sur ton ambition. Ils ne te jugent pas prête. Je me range de leur côté. Pourquoi ne le ferais-je pas? Il y a là-bas tous nos ancêtres, dont notre mère, qui veille sur nous. Après tout ce qui s'est produit durant les dernières lunes, Rose, loin de moi l'idée de les contredire.»

Et risquer d'apporter la misère aux siens encore une fois? Alors que les décisions des meneurs ont mené à cet Apocalypse, à cette guerre qui les attend dehors? Étoile Sombre est excédé. La fatigue lui fait perdre la tête, mais les paroles de sa soeur l'ont réellement blessé.

«Maintenant je veux que tu félicites Lierre Automnal. Elle mérite sa place. Et personne n'effacera ce lien de sang qui nous unit, Rose.»

Il se couche sur le sol de la tanière, ayant perdu toute animosité, pour laisser place à une tristesse profonde. Il a envie que sa soeur disparaisse de son champ de vision. Qu'elle le laisse tranquille. Il a besoin qu'elle le rassure, qu'elle le comprendre. Il ne s'est jamais senti si seul. À ce moment, des pas feutrés se font entendre dans le tunnel de sa tanière et s'avance Lierre Automnal. Elle porte dans sa gueule une proie dont l'odeur soulève le nouveau Chef, qui s'empresse de la tirer à lui et d'y planter ses crocs. La faim l'aveugle et il dévore le campagnol en vitesse. Repu, il retourne se coucher, conscient d'avoir été quelque peu impoli.

«Pardon, Lierre Automnal, je n'avais pas mangé depuis...»

Il ne se souvient plus.

«Lierre Automnal, je t'ai fait venir ici pour te désigner comme nouvelle lieutenante du Clan du Tonnerre.»

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalys
Britain lover
Britain lover
avatar

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 22
Date d'inscription : 28/04/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Mar 3 Juin - 19:39

« Il ne s'agit pas de toi, ici, Rose Sauvage. Ce monde ne t'appartient pas, tu n'es pas le centre de l'univers. Ta parole ne dicte en rien les Étoiles. Ces rêves que tu évoques étant petits, ce sont les tiens. Ou sembles-tu oublier que je n'ai jamais souhaité de ce rang et de cette vie? Ou me connais-tu si mal pour simplement penser que tout ceci me fait plaisir? »

Sa voix autoritaire et ses mots emplient d'une vérité cassante semble avoir un pouvoir innatendu sur moi et je me recroqueville sur moi-même, les griffes sortient non pas par agressivité, mais par suprise. Mon expression est modérément choquée et, rapidement, je chasse toute émotion, refusant de me montrer faible ni devant lui ni devant qui que ce soit. Intérieurement, toutefois, j'ai honte, terriblement honte de m'être convaincue que nous désirions la même chose. Pourtant, j'aurais dû le deviner, j'aurais dû comprendre que ses doutes avaient une signification plus profonde. Si j'étais Chef présentement, perdrais-je seulement mon temps à douter? Maintenant que j'y pense, je sais bien que non, je savourerai plutôt tous les privilèges que ce rang m'aurait offert. Je savais que mon frère et moi étions différent, mais cette différence me surprend plus que jamais aujourd'hui. Je ne sais pas quoi dire, les mots refusent de se former dans mon esprit. Mon âme souffre et je suis en colère, complètement dégoûtée. Par qui? Étoile Sombre? Sa faiblesse? Peut-être... Ou peut-être envers moi-même. J'ai l'impression d'avoir échoué un test très important, un test qui aurait pu nous rapprocher à nouveau. Pourtant, mon orgueil a été blessé et je ne peux tout simplement pas l'ignorer. 

Il s'avance vers moi, hors de lui. Je me force à le fixer droit dans les yeux, froidement, mais les gouttes scintillantes qui s'y forment trahissent ma douleur. 

« Vieillis un peu, Rose Sauvage. Il ne s'agit pas de toi. Les Étoiles m'ont mis en garde sur ton ambition. Ils ne te jugent pas prête. Je me range de leur côté. Pourquoi ne le ferais-je pas? Il y a là-bas tous nos ancêtres, dont notre mère, qui veille sur nous. Après tout ce qui s'est produit durant les dernières lunes, Rose, loin de moi l'idée de les contredire. »

Il a raison, les contredire serait dangereux. Et je les hais pour ça. C'est ce que je pense à ce moment précis et je ne le regrette pas une seconde, même si ma douce mère est dans leur rang. Après tout, elle a brisée le coeur de Griffe de Lierre et ne m'a jamais visitée de là-haut... Peut-être n'étais-je simplement pas aussi importante à ses yeux que je le croyais. J'aurais tellement de choses à dire, mais encore là, je reste muette. J'ai mal au coeur. En fermant les yeux, je prend une grande inspiration, mais je ne réussi pas à me calmer. Devrais-je lui dire la vérité? Devrais-je lui dire la moindre parcelle de mes pensées? Je n'ai pas envie de baisser encore plus dans son estime, alors j'ai la sagesse de simplement prendre sur moi.

« Maintenant je veux que tu félicites Lierre Automnal. Elle mérite sa place. Et personne n'effacera ce lien de sang qui nous unit, Rose. »

La réalité, c'est que je suis jalouse de Lierre Automnal et que ça ne changera pas. Mais ça, je décide de le garder pour moi-même. Oui, j'ai décidée de me renfermer, et ce, pour le bien de notre relation. Ne pas partager les mêmes idéaux ne feraient que creuser un fossé encore plus profond entre nous. Simuler une repentance est la meilleure solution. Dans un chuchotement, je lui répond enfin:


« Tu as raison. Je suis désolée. »

J'ai envie de rajouter que les mots ont dépassés ma pensée, mais je me retiens, car c'est un trop grand mensonge. Il semble qu'il n'y ait plus rien à rajouter. Je vois très bien que mon frère a besoin d'être seul, que tout ça, son voyage et notre querelle, l'a éprouvé. Je me retourne pour quitter la caverne lorsque, au même moment, Lierre Automnal fait son entrée, une proie dans la gueule. Je la toise d'un regard haineux malgré moi. Je remarque bien vite la rapidité avec laquelle Étoile Sombre a engloutit son repas. Pourquoi n'ai-je pas pensée à lui apporter quelque chose? J'étais si excitée à l'idée d'obtenir des informations du Clan des Étoiles que j'ai négligé ses besoins. Il aurait dû être plus important que tout le reste... Je peux comprendre ce que nos ancêtres ont trouvés à Lierre Automnal, elle qui est si attentionnée, si innocente. Et ça me rend folle de rage. Sans plus tarder, je m'éloigne le plus loin possible de leur conversation. J'ai besoin de solitude et de repos, de me fermer à ce monde injuste pendant au moins quelques heures. Je me rend compte que je ne peux vraiment compter que sur moi-même et cela m'endurcit terriblement. La réalité est que je n'ai besoin de personne pour obtenir ce que je désire. Si le Clan du Tonnerre n'arrive pas à me satisfaire, peut-être devrais-je considérer d'autres options... J'en ai assez de n'être qu'un pion dans ce jeu.

Comme toutes les fortes passions de l’homme, l’ambition nous entretient dans un singulier état d’indifférence à l’égard d’autrui qui ressemble chez les plus vils à une sorte de candeur, comparable à la sinistre image, dans la corruption de l’âge mûr, des illusions de l’enfance.


Dernière édition par Rose Sauvage le Ven 1 Aoû - 8:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lierre Automnal
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 671
Age : 19
Date d'inscription : 28/08/2010


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Ven 18 Juil - 11:32

Lierre Automnal



Un nouveau jour.




J'avais à peine déposé ma proie à même le sol et prononcé quelques mots que notre nouveau meneur se précipita d'engloutir mon faible rongeur. Il  semblait affamé, fatigué. L'ombre d'une inquiétude se forma en moi, mais je la chassai rapidement, me rappelant les éprouvants jours et nuits qui avait dû précédé cet instant. Puis, s'il se montrait satisfait de ce repas, il oublierait peut-être de me reprocher ce qui lui avait déplu dans mon attitude. Cependant, je m'aperçus rapidement qu'un chat aussi fort d'esprit (et beau, mais cela ne jouait aucun rôle ici) n'allait certainement pas oublier la raison pour laquelle il m'avait fait venir, d'autant plus que cela semblait ne pouvoir attendre.


"Pardon, Lierre Automnal, je n'avais pas mangé depuis..."


Il arracha mon esprit de mes pensées. J'allais répondre que la proie lui était destinée, afin de détendre l'atmosphère, d'autant plus que la soeur du chat sombre s'éloignait, me paraissant tout sauf heureuse ou rieuse. Les propos qu'avait dû lui tenir son frère semblaient lui avoir déplus. Cependant, notre chef fut plus rapide que moi et continua ses paroles dans une voix trahissant encore de la fatigue, mais aussi une certaine autorité et peut-être une pointe de fierté. 


"Lierre Automnal, je t'ai fait venir ici pour te désigner comme nouvelle lieutenante du Clan du Tonnerre"


J'eus soudain l'impression que la terre se rafraîchissait, que les oiseaux chantaient un air merveilleux, que les odeurs de multiples proies se dirigeaient vers moi. Moi, lieutenante ? J'en avais rêvé depuis mon enfance. Lorsque ma soeur réalisa ce que j'avais toujours espéré, j'avais été prise d'une incroyable de fierté et ne cessai jamais de l'admirer chaque instant. Mais depuis ce jour, je n'avais jamais osé  espérer suivre ses pas, envisagé de la remplacer. Le départ de Prêle des Champs m'avait bouleversée, mais savoir que je la remplacerai et assurerai ce qu'elle avait commencé m'aiderait à avancer. J'étais si fière, si heureuse ! J'en oubliai presque de répondre au chef du Clan du Tonnerre et de le remercier. Le fait que lui me choisisse me comblait presque davantage.  Etoile Sombre était incontestablement le plus beau chat de toute la forêt, voilà la raison d'une autre part de ma joie. Après ces instants de bonheur indéniable, je commençai à penser aux grandes responsabilités qu'engendrait ce poste. Gérer, diriger, réfléchir.. Oublier d'embêter les novices ou le chatons. En un mot ; grandir. 


"Ouaou. Euh... Merci beaucoup Etoile Sombre. Je ne saurai comment t'exprimer ma gratitude. Je te promets d'être à la hauteur de tes attentes. Enfin, du moins, j'essaierai. Je jure que tu ne regretteras jamais de m'avoir choisie, que chaque pas que tu feras ou décision que u prendras sera conseillée et encouragée par, euh, ben moi."


Je me sentais tellement ridicule. Je m'inclinai, doucement, tentant de cacher mes tremblements qui cachaient mon excitation mais aussi et surtout ma peur. Etoile Sombre ne devait apercevoir ma crainte. J'étais cependant certaine qu'elle disparaîtrait bien assez rapidement et que le Clan des Etoiles me guiderait. Je me relevai, plus en confiance, prête à faire n'importe quoi, même si je savais qu'Etoile Sombre devait d'abord me nominer officiellement au Clan. J'essayai de prendre une voix forte et rassurée, mais le son qui sortit ressemblait plutôt à un miaulement d'un chaton prêt à jouer.


"Que fait-on maintenant ?"

_________________
•Lierre Automnal•

Le Lierre meurt là où il s'attache.



Loon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1891
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Ven 18 Juil - 18:56

Don't Let Me DownÉTOILE SOMBRE
Habituellement, celui que nous nommions il y a quelque temps «Sombre Nuit» aurait plutôt proposé au Clan entier cette souris avant de l'avaler pour lui-même. Sombre l'Étoile n'a pas bien changé à ce sujet, et sitôt avalée qu'il regrette de ne pas s'être assuré en premier lieu que tout les siens se soient préalablement nourris de façon convenable. Cependant, il sait comme tous qu'il en avait largement besoin pour compenser les nombreux repas qu'il a du abandonner au profil de son long voyage vers les Hautes Pierres. À présent, il se laisse faire se lécher les babines avec gourmandise. Jamais une souris ne lui a paru plus appétissante que celle qu'il vient goulûment d'avaler, et il regrette presque de ne pas en avoir une autre. Un léger soupir silencieux lui échappe. Dans les prochains jours, il devra récupérer de tout cet effort qu'il a fourni, et il sent déjà ses muscles le brûler de façon incontrôlable. Il devra se rendre chez Hurlement de Louve pour lui quêter quelque remède à ses muscles douloureux, mais pour le moment, la fatigue l'écrase, et seule l'aspect solennel de cette rencontre le garde sur ses deux pattes alors que ses paupières se referment d'elles-mêmes après un repas si satisfaisant.

L'émotion qui se dresse lentement sur le visage de Lierre Automnal le saisit aussitôt. Après sa dispute avec sa soeur, cette joie presque candide lui fait tel un baume sur son coeur meurtri et parsemé de doutes. Ainsi illuminée, la jeune chatte est belle, elle fait plus âgée, plus sereine aussi que ces derniers jours. Étoile Sombre ressent une énorme fierté à L'idée d'avoir provoqué chez elle un émoi pareil, d'avoir réalisé un rêve tout en lui offrant la possibilité de poursuivre ce que sa soeur a commencé. Il n'est pas assez sot pour mettre tous les oeufs dans le même panier. Il est certain que la nouvelle lieutenante fera un travail tout aussi adéquat que sa jumelle, et qu'elle ne les abandonnera pas de la même façon. Il garde en lui la foi, la foi que les Étoiles ont mené à ce moment, qu'elles continuent de guider son chemin en tant que jeune Chef du Tonnerre.

«Tu feras très bien, Lierre Automnal. Je t'ai déjà vu à l'oeuvre, ces dernière lunes. Tu m'as secondé en tant que guerrière, et à présent tu le feras en tant que lieutenante. Je suis honoré que tu acceptes ce titre, mais cesse vraiment de te remettre en doute. Je serai là pour te guider au besoin... tout comme les autres membres de ce Clan.»

À ces mots, il lance un regard à la dérobée à Rose Sauvage. Il a confiance en elle, en ses capacités. Sa soeur a toujours été un pilier de cette tribu. Si elle peut aider Lierre Automnal à prendre confiance en elle, aussi, il lui en sera éternellement reconnaissant. Cependant il ne peut pas vraiment lui demander ce poids, en sachant la rancoeur que lui porte déjà la chatte grise. Soupirant, il se retourne finalement vers sa nouvelle lieutenante. Celle-ci lui demande d'un ton peu assuré ce qu'ils doivent faire à présent. Étoile Sombre laisse l'ombre d'un sourire envahir ses lèvres.

«Organise une patrouille pour l'après-midi, Lierre. Je te laisse choisir avec toi deux guerriers et un ou deux apprentis. Les autres, chasse ou entraînement, sans exception. Nous allons avoir besoin de toutes nos forces pour ce qui se prépare.»

Ces quelques mots ont pris un aspect très solennel tout à coup, lui-même le réalise. Il parle tel un Chef de Clan. Puis, il indique la sortie d'un mouvement de queue.

«Parlant de reprendre des forces, je vais maintenant dormir quelques heures. Réveillez-moi au coucher du soleil, je prendrai la patrouille nocturne.»

Il s'est déjà couché au fond de sa tanière. Avant même que les deux chattes aillent disparu de l'antre, il s'est déjà profondément endormi.

FINI pour moi o/

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lierre Automnal
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 671
Age : 19
Date d'inscription : 28/08/2010


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Don't let me down. [Étoile Sombre]   Sam 9 Aoû - 10:37

Lierre Automnal
 


 
La fierté et le bonheur qui s'étaient épris de moi ne cessaient de croître. Je n'avais jamais montré de facilités à montrer ma joie ; et aujourd'hui n'enfreindrait pas à mes habitudes. J'évitais cependant de me comporter comme un chaton à qui l'on apprend sa nomination prochaine en tant qu'apprenti. Je devais me montrer digne de ce poste. Cependant, la crainte et l'angoisse qui avaient suivis des sentiments plus agréables ne disparaissaient pas non plus. Je crus comprendre que ceux-ci se transmettaient davantage dans mes traits lorsqu’Etoile Sombre prit la parole.

«Tu feras très bien, Lierre Automnal. Je t'ai déjà vu à l'œuvre, ces dernières lunes. Tu m'as secondé en tant que guerrière, et à présent tu le feras en tant que lieutenante. Je suis honoré que tu acceptes ce titre, mais cesse vraiment de te remettre en doute. Je serai là pour te guider au besoin... tout comme les autres membres de ce Clan.»

J'étais très reconnaissante à notre nouveau meneur de ses paroles réconfortantes. Je savourai un instant la gentillesse de ses mots puis tentai de suivre ses conseils. Pour résumer, je devais veiller à garder confiance en moi. Il jeta un rapide coup d’oeuil à sa sœur se tenant non loin de là. Elle ne semblait pas au meilleur de sa forme. Etoile Sombre paraissait incertain. Je devinai qu’il regrettait un geste ou une parole avec elle. Il l’avait toujours adoré, bien que le temps qu’ils se consacraient l’un à l’autre diminue au fil des lunes. 

«Organise une patrouille pour l'après-midi, Lierre. Je te laisse choisir avec toi deux guerriers et un ou deux apprentis. Les autres, chasse ou entraînement, sans exception. Nous allons avoir besoin de toutes nos forces pour ce qui se prépare.»

Je souris ; notre chef assurait sa tâche avec aisance. Il n’hésitait jamais. Il serait un excellent meneur pour le Clan du Tonnerre. Je réfléchis à la tâche confiée et me surpris à être submergée d’excitation quant à occuper le clan, aider à le diriger. Le clan reprenait déjà de la force et de la bonne humeur. Je m’inclinai doucement et poliment.

« Je ferai de mon mieux, Etoile Sombre. Merci pour l’attention  que tu me portes et la confiance que tu m’accordes. Je suis très touchée par la manière dont tu me considères. »

Je m’en allai, notant qu’Etoile Sombre était sur le point d’entrer dans un sommeil qu’il avait bien mérité. Cette fois, c’était à mon tour de prendre les commandes du noble clan du Tonnerre.






Fini pour moi aussi ! Donc fin de ce sujet.

_________________
•Lierre Automnal•

Le Lierre meurt là où il s'attache.



Loon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Don't let me down. [Étoile Sombre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Toile Normande.
» C'est une animation :comment l'araignée construit sa toile.
» Étoile de mer
» Il fait sombre ici !!!
» TUTO étoile en papier

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan du Tonnerre :: Camp :: Tanière du Chef-
Sauter vers: