« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Finalités et Nouveaux Départs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1946
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Finalités et Nouveaux Départs   Sam 8 Mar - 23:03

Finalités et Nouveaux DépartsSOMBRE NUIT
Un soubresaut. Une respiration. Une autre nuit passée dans les cauchemars. Ce rêve, qui insiste de plus en plus, chaque jour. Son cœur s’est affolé et pourtant, ses pattes sont parcourues de fourmis grouillantes. Sombre Nuit a beau tenter de chasser ce songe étrange, ni bon, ni néfaste, rien n’y fait. À chaque réveil, cette sensation pénible agite sa poitrine dans un malaise qui l’inquiète de plus en plus. Plusieurs passages rassurants chez Griffe de Sable, la guérisseuse du Clan, n’ont pas suffit à faire taire ses inquiétudes. Le matou sait que son état de santé ne consiste pas en sa seule source d’angoisse en ce moment. Ce rêve, puis la menace permanente de l’alliance du Clan du Vent et de la Rivière continuent de le rendre particulièrement maussade, distant et acharné au travail. Le guerrier ferme les yeux. Respire un bon coup. Bientôt, les symptômes de la peur se résorberont d’eux-mêmes et il pourra continuer sa journée comme si de rien n’était, encourageant ses compagnons, se lançant dans ses patrouilles ou entraînant Nuage d’Érable avec sa dévotion habituelle. Pourtant, les minutes passent et son cœur ne connaît pas de repos. Ses prunelles d’un bleu-gris sombre parcourent la voûte de la tanière, à la recherche d’une explication à son malaise, et enfin lui parviennent le bruit rassurant des respirations endormies de ses compagnons. Eux dorment sans problème alors pourquoi n’y arrive-t-il pas, lui?

Son regard les parcoure un à un et il fait le compte de ses amis, de ses proches, de ceux avec qui il partage son existence depuis le tout début. Il les aime, profondément. Il aimerait pouvoir les protéger, et ce sentiment l’étouffe jour après jour. Seul son optimisme débordant le garde en état de continuer. Il garde en lui l’espoir… non, la certitude que son Clan verra des meilleurs jours. N’est-ce pas le sens profond que tente de lui inculquer ce rêve récurrent qui continue de le hanter? Dans celui-ci, Sombre Nuit, entouré de ses compagnons, se trouve devant le promontoire brisé du camp. Tous sont inquiets et affligés, mais au moment où tous semblent sur le point de céder à la panique, une lumière s’élève, les baignant tous autant qu’ils sont. Le guerrier ignore ce que ce songe signifie, et s’est bien gardé de le raconter aux autres, mais il y pense souvent, à ses heures perdues. En parcourant ses alliés du regard, il remarque l’absence de Prêle des Champs, lieutenante du Clan. Le guerrier se redresse, déterminé à la trouver et l’aider dans ses préparatifs d’une nouvelle journée de patrouilles. Mais ses pattes s’arrêtent. Son cœur s’emballe. Un mauvais pressentiment le saisit, semblable à celui qui l’a poussé vers Lierre Automnal ce fameux matin où Étoile de Menthe a posé les pattes dans son territoire.

Il a peur. Profondément peur. Il secoue la tête et se glisse hors de la tanière, la mort dans l’âme, dans une résignation qu’il ne comprend pas. Son regard parcoure le campement rapidement. Le soleil n’est toujours pas levé. La place est déserte. Ses pas le mènent d’instinct non pas vers le tunnel d’ajoncs qu’il parcoure tous les matins pour chasser ou patrouiller, mais vers la tanière de leur chef, Fragments Étoilés. Pourquoi? Sombre Nuit a toujours préféré se tenir loin d’elle. Il ne l’a jamais tenu responsable pour les déboires présents du Clan, mais une part de lui doute profondément d’elle. En prenant une grande inspiration, il s’engouffre dans la tanière de leur meneuse… Pour la trouver vide. Son odeur ici est tenue, mais ancienne. La dernière trace remonte à plusieurs heures. Plusieurs heures? Où est passée la chatte au milieu de la nuit? Prêle des Champs se trouve-t-elle avec elle? Reculant vers la sortie avec précaution, le matou ne peut détacher son regard de cet emplacement vide, jusqu’à ce que la peur prenne toute la place dans sa poitrine menaçant de le submerger. Un cri s’étouffe dans sa gorge et il détale en direction du centre du camp où il se fige.

Ses idées s’entrechoquent sous son crâne. Pourquoi cet affolement? Pourquoi ce pressentiment? Sombre Nuit observe tout autour, tous ses poils hérissés. Il ne comprend pas. Il a beau tenter de se raisonner, son corps s’est détaché de sa conscience et n’obéit plus qu’à l’angoisse perfide qui glace maintenant ses pattes. Alors qu’il lève un regard incertain vers le ciel, un flocon de neige vient s’écraser contre son museau, lui rappelant cruellement que l’hiver approche à grands pas.

Qui veillera sur eux? Qui prendra la charge? Où sont passées celles qui avaient juré ne jamais les abandonner?

Tourlou les chous! (alias Explications):
 

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume de Lune
Bavard-e.
Bavard-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 772
Age : 19
Date d'inscription : 04/05/2013


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Dim 9 Mar - 13:32

Feuille Argentée se tournait et retournait dans son lit en mousse. Elle n'arrivait plus à dormir malgré le sommeil fou qu'elle avait après avoir beaucoup chasser la veille. Ses muscles lui faisait un peu mal, mais cela irai, pas besoin de faire perdre du temps à Griffe de Sable. Elle vit Sombre Nuit qui s'agitait aussi, mais beaucoup plus, comme hanté par des cauchemars incessant, cela faisait un moment qu'il était dans cette état. Elle le voyait souvent aller voir notre guérisseur d'ailleurs. Elle allait refermer les yeux pour essayer de se rendormir quand elle vit le guerrier se lever. Allait-il fait une patrouille ? Elle s'étira un bon coup puis le suivit un peu à la traine en baillant jusqu'à s'en décrocher la mâchoire. Du bon air frai le matin faisait toujours du bien.

Elle marchait lentement allant à l'entrée de la tanière puis fit en deux en trois mouvement sa toilette. Elle leva la tête et remarqua que le soleil n'était pas encore sortit, et que tout était désert. Y avait-il eu quelque chose qu'elle aurait loupé ? Elle fixait le ciel quand elle remarqua Sombre Nuit se diriger vers la tanière de Fragment Etoilée, y avait-il eu un soucis ? Elle attendait en se plaçant sur une pierre son retour, se doutant un peu qu'il ne l'avait pas vu sortir aussi.

Il revint en courant, ayant lancer un cri, elle leva la tête surprise. Elle vit un flocon se poser sur son museau, elle leva la tête et en vit d'autre tomber. Elle courra en quatrième vitesse vers la tanière de la meneuse. Personne n'y était, et l'odeur était ancienne et ténue. Aucune des deux n'étaient là ! Elle était toute les deux partit, sans laisser de traces...pourquoi ?


Feuille Argentée remuait sa queue et ses oreilles dans tous les sens, qu'allons nous faire alors que l'hiver se fait de plus en plus présent ? Elle avança vers Sombre Nuit, toujours affolé et perdu.



-Qu'est-ce qu'il se passe, Sombre Nuit ? Où sont-elles ?

_________________
#99cc00
Apprends d'hier, espère pour demain:
 


#ffffff
Tout est beau, mais peu de personne peuvent le voir:
 


Plune by Mysti et les autres images aussi !:
 


Dernière édition par Feuille Argentée le Dim 9 Mar - 20:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur Des Vents
Modo Windy
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1191
Age : 16
Date d'inscription : 02/01/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Dim 9 Mar - 15:57

  Je rêve. Je rêve que je suis dans la forêt, et que je viens d'attraper une dizaine de proies. Rêve surréaliste, d'accord, je n'arrive même pas a attraper une proie en vérité et alors ? Les rêves sont fais pour rêver ! Mais soudain, j'entends des voix. Et mon rêve s'envole tandis que j'ouvre les yeux. Je suis dans la tanière des apprentie, lovée contre ma soeur. Elle dort profondément. Deux chats parlent dans la clairière, avec inquiétude. Je reconnais l'odeur de Sombre Nuit et de... Feuille Argentée. Je me lève, prudemment pour ne pas réveiller les autres, et sors de la tanière. Effectivement, je ne m'étais pas trompée. Les deux matous ont l'air très inquiets et des relents de peur flottent dans l'air et je commence à paniquer moi aussi. Que se passe t-il ? Je me dirige vers les deux félins, mes yeux bleus recherchant un danger. Mais je ne perçois rien.

"Pourquoi vous êtes si inquiets ?"

  Ma petite voix tremble légèrement mais semble pourtant assez calme. Je ne sais pas encore ce qu'il se passe, mais ça doit être grave. Pourtant, il n'y a pas la moindre odeur suspecte et nous sommes seuls, tous les trois, au milieu du camp. Je ne comprends pas. J'insiste du regard pour que l'on m'explique. Ma queue bat l'air et je laboure le sol de mes griffes. Je perds mon calme et ma patience. J'observe les tanières. Toutes semblent calmes. La pile de gibier est au même niveau qu'hier soir, et l'entrée du camp semble normale. Alors qu'est ce qui cloche ? 

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriorsrpg.forumactif.org/
Lierre Automnal
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 671
Age : 19
Date d'inscription : 28/08/2010


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Dim 9 Mar - 17:51

Lierre Automnal.
 
 
 
Ne plus y penser. Ne plus y repenser. Je ne pouvais dormir. Je ne pouvais me reposer, je ne pouvais revenir à moi-même ou même parler. Lorsque tout fut fini, lorsque je fus à nouveau seule, je sus que rien ne pourrait me sauver. Rien ne pourrait plus jamais me donner le sourire. Je savais que rien ne serait comme avant. Je savais. Le monde s'était écroulé, je me demandais pourquoi je pensais encore. Le Clan des Etoiles m'avait pris ce que j'avais de plus cher, ma source de bonheur, ce qui me tenait à ce monde. Je n'avais plus rien, plus rien dans ce monde existant en vain. Pourquoi n'étais-je pas encore morte ?
 
J'entendis des pas, feutrés et pressés. Un chat inquiet, si j'en croyais mon instinct meurtri par la douleur. Qui était-il ? Je n'avais plus la force d'humer cet air frais du matin pour connaître l'identité de ce lève-tôt. En temps normal, je me serais levée d'un bond pour m'assurer d'être la première sortie de cette tanière. Mais pas ce matin. Aujourd'hui tout était différent et je le savais, contrairement à eux. Je n'avais aucune force, la douleur me rongeait les muscles et l'envie. Un corps mort n'aurait été plus inerte ou immobile que le mien à ce moment précis. Les pas modérés du guerrier ou de la guerrière ne s'éloignèrent du camp et restèrent dans la clairière. Je ne cherchais même à savoir ce que ce dernier souhaitait, rien n’importait. Je ne cherchais pas même non plus à savoir où il allait, rien n’importait. Rien n’importait. Rien n’importait, non. J’étais vaguement consciente lorsqu’un deuxième chat se leva dans notre tanière et la quitta, mes sens perdus. Cette fois, je reconnus immédiatement le pas incertain de Feuille Argentée, qui je savais avoir le sommeil léger. Elle s’empressa de rejoindre le premier guerrier, et l’inquiet et faible miaulement qui se dégagea confirma mes pensées. Le ton qu’empruntait la guerrière me fit remonter la tristesse que j’avais su éprouver  l’instant où tout a basculé. Je devais agir, je n’étais pas née pour rien, je ne savais pas pour rien. Mes forces abandonnées, je dus puiser mes ressources dans des forces de mon corps que je ne connaissais pas jusqu’alors. Pour la première fois, je n’écourtais le sommeil d’aucun en marcher sur chaque branche qui craque. Je réveillais ma patte, mon autre patte et mes autres pattes. Je fis tourner ma queue, pour me rappeler que jamais elle ne m’abandonnerait. Mes yeux ne voulaient s’ouvrir, et réveiller mes paupières fut pire que chaque muscle. Je m’assis ; je pris même la peine d’avancer une patte, puis même une deuxième. Mon corps suivait ce mouvement félin, et je fus rapidement hors de la tanière. Aucun des deux matous ne m’avait remarqué. Sombre Nuit. Voilà le premier guerrier à s’être levé ce matin. Il semblait inquiet. Il ne savait pas. Je pouvais l’aider, je pouvais lui faire part des aventures nocturnes récentes. Je pouvais partager ma tristesse. Il paraissait en pleine réflexion, tandis que la deuxième l’observait en quête de réponse. 

« Sombre Nuit. »
Les mots, faibles et plaintifs sortirent de ma gorge. Je ne contrôlais plus même mes paroles, mais ces mots si bas ne réveillèrent aucun et n’interpellèrent pas les deux chats. Un troisième arrivait ensuite ; un apprenti. Mon apprenti. J'attendis qu'il finit ses paroles pour prolonger les miennes.
« Sombre Nuit, Sombre Nuit. »

Sombre Nuit était celui que je devais appeler, sans que je sache réellement pourquoi. Un souffle, peut-être du clan des Etoiles ou de ma simple tête, me donnait l’instinct interpeller ce félin et non le deuxième. Cependant, il ne m’entendait pas, ma voix semblant bien trop faible. Feuille Argentée ne paraissait pas non plus prêter attention au miaulement, je me trouvais trop éloignée d’eux. Je devais pourtant les avertir, bien que je ne puisse avancer sans quoi mes forces me perdraient. Je ne pouvais et devais me dérober, mais qu’avaient-elles fait ? Je devais partager ce que je savais, estomper ma tristesse et retrouver ma condition d’avant. 

« Sombre Nuit. » 
 
Ce dernier rassemblait toute ma force, toute ma volonté et je ne pouvais dire plus. J'espérais qu'ils m'entendraient, qu'ils viendraient et comprendraient. Qu'ils m'assureraient que j'étais victime d'une mauvaise blague. N'importe quoi, mais pas ça.

_________________
•Lierre Automnal•

Le Lierre meurt là où il s'attache.



Loon:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1946
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Lun 10 Mar - 16:11

Finalités et Nouveaux DépartsSOMBRE NUIT
Sombre Nuit s’enfonce. Il a perdu conscience de ce qui l’entoure. Il se trouve, loin, quelque part dans les méandres de son esprit torturé. Il sent son optimisme fondre au point de plus savoir où le trouver. Quelque part, sa raison tente de reprendre le dessus sur le flot de sentiments contradictoires qui l’a assailli. Comment peut-il être aussi soulagé et angoissé tout à la fois? Sous son crâne plus aucun ordre ne subsiste, simplement un chaos épais dont il ne peut se débarrasser. Il reste simplement immobile, à combattre ses émotions, sans arriver à en identifier la nature ou la cause. Il lui semble manquer une information capitale dans ce tableau, une information pourtant évidente et qui continue de lui échapper. Le matou au pelage sombre continue de lui tendre la patte, sans arriver à la saisir, elle qui se trouve pourtant juste sous son museau levé vers un ciel incertain. Un à un, les flocons envahissent ses poils d’ébène, fondant au contact de son corps réchauffé par l’étrange panique qui s’est insinué dans son cœur. Le guerrier est fatigué, fatigué de douter. Plusieurs lunes déjà qu’il passe dans l’angoisse, dans la méfiance envers sa meneuse et maintenant qu’elle est partie, il se sent abandonné, confus, perdu. Partie? Est-elle simplement partie? Il n’ose même pas formuler ce mot dans son esprit. Pourquoi le serait-elle alors qu’une guerre se prépare au-dehors?

Non, il refuse d’y penser, il refuse de l’envisager, mais une voix près de lui le fait bientôt sursauter. Sombre Nuit reprend lentement conscience de son entourage, reconnaît la voix qui s’est adressée à lui. Une odeur familière lui parvient et il reconnaît sans mal Feuille Argentée, guerrière de son Clan. Sa tête pivote lentement de son côté et ses prunelles cherchent les siennes, à la recherche de réponses. Un regard d’un vert vibrant s’abat sur lui, et s’il recherchait des finalités à ses questions, c’est plutôt le contraire qu’il retrouve chez la femelle. Une inquiétude similaire à la sienne, et ce mot qu’il se refuse d’envisager revient encore, tranchant dans l’air frais du matin et menaçant de faucher ses pattes déjà fragilisées par un poids énorme sur ses épaules. Où? Où sont-elles. Il ne sait pas. Il aimerait avoir toutes les réponses mais lui-même l’ignore et l’inquiétude dans sa voix confirme la sienne dans un sens. Il a beau tenter de sourire, le choc fige autant ses pattes que son expression faciale. De toute façon ses yeux l’auraient trahi. Une présence à sa droite attire son regard et il aperçoit la petite Nuage des Vents qui cherche des yeux quelconque indice de danger.

Quelle pâle figure d’autorité fait-il pour cette jeune chatte? Feuille Argentée et lui, avec leurs expressions angoissées, ne font qu’attiser celle de la jeunesse. Quel exemple! Sombre Nuit s’ébroue un peu à la vision de cette petite affolée et lui offre un sourire très peu convainquant en l’invitant d’un signe de la queue.

«Du calme, Nuage des Vents… Nous ignorons simplement où se trouvent Prêle des Champs et Fragments Étoilés… Mais elles sont probablement… parties patrouiller… Vous savez comment les meneurs sont… Toujours aussi mystérieux…»

Ses explications ne tiennent pas la route. Les patrouilles ne font pas moins de trois chats, si n’est pas quatre depuis les menaces d’Étoile de Menthe. Ainsi, les deux chattes ne peuvent avoir été patrouiller, puis le tas de gibier est bien garni. Le guerrier est perdu. Tout autant que la gamine ou que sa collègue. Mais telle une lumière, son regard se porte vers la tanière des guerriers pour apercevoir Lierre Automnal. Il n’a pas posé un œil sur elle que déjà son cœur se serre. Cette chatte qu’il apprécie profondément et avec qui il aime rire et s’amuser… Se trouve à présent dévastée. Son regard émeraude s’est terni d’une façon qu’il n’a jamais envisagée possible. D’elles-mêmes, ses pattes le dirigent vers elle qui murmure son nom dans un appel presque imperceptible. Arrivé à sa hauteur, Sombre Nuit se glisse contre son flanc, venant caresser son dos de sa tête. Un encouragement puissant, une quête de réconfort. Tout à la fois.

«Tu sais quelque chose, n’est-ce pas, Lierre Automnal?»

Sa voix, un simple murmure, à moitié emporté par le vent. Mais elle a entendu. Ça il en est certain.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lierre Automnal
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 671
Age : 19
Date d'inscription : 28/08/2010


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Mer 19 Mar - 10:15

Lierre Automnal.
 

 
Peut-être n’étais-je plus, finalement. Je n’avais plus raison de vivre, mon absence sur ce sol pouvait alors s’expliquer simplement, n’est-ce pas ?  Personne ne m’entendait. Personne ne me voyait. J’étais seule, seule, indéfiniment seule. Personne ne m’écoutait, je n’arrivais à me faire entendre de personne. Peut-être étais-je fantôme. Mon âme non reposée, je nageais entre ciel et terre. Entre vie et mort.  Je voulais pleurer, crier, déchirer le pelage du moindre chat encore endormi au sein de cette tanière. Le plus innocent, le plus coupable, le plus heureux comme le plus pessimiste. Jusqu’au dernier. Mais rien ne la ferait, ne les ferait revenir, n’est-ce pas ? Pourquoi n’avais-je aucune réponse ?  Tout avait changé, tout.

Je crus tout à coup être revenue sur terre. Sombre Nuit s’avançait doucement vers moi. M’avait-il vu ? Etais-je encore de ce monde, finalement ? Mes paroles avaient donc été entendues. Il glissait doucement, agilement, tel un souffle noir empli de mystère, vers la tanière devant laquelle j’étais restée. Il prenait soin de garder une allure rassurante en se rapprochant de moi, mais ses yeux trahissaient inquiétude et crainte. Il savait que je savais. Je sentis son doux pelage contre le mien, cherchant sûrement à me remettre en confiance. Il n’attendait que des réponses, qu’il devinait exclues de bonnes nouvelles. Je ne pouvais me résoudre à parler, je ne pouvais prononcer la moindre parole concernant ma sœur et sa meilleure amie ou mes pattes flancheraient. Prononcer tout haut la vérité ne faisait que l’empirer n’est-ce pas ? Sombre Nuit glissa sa tête contre mon dos, comprenant peut-être mon chagrin.

«Tu sais quelque chose, n’est-ce pas, Lierre Automnal?»

Sa voix, pourtant si basse et rassurante, s’enfonça comme un pieu en moi. Elle me tuait tout en me rappelant que je n’étais pas seule, opposait mon sentiment d’abandon par une solidarité. Rien, rien ne traversa mon esprit après ces paroles. Je m’attendais à un fléau de plaintes issues de mes propres pensées, mais le néant s’installa dans mon esprit. C’était comme un courant qui sortir de moi, sans même avoir réfléchi, d’une voix toujours à peine audible.

« Elles sont parties. Les deux. Fragments Etoilés et Prêle des Champs. Elle me l’a dit. Tu sais que j’ai le sommeil léger, et me réveiller sans avertir les autres guerriers ne lui fut pas difficile. La cheffe ne voulait pas, elle était pressée ; je l’entendais s’énerver et hâter sa lieutenante. Ma sœur ne l’écoutait pas. Elle était paniquée, je ne l’avais jusqu’alors jamais vu comme cela. Elle me répétait de ne pas m’en faire, que le Clan des Etoiles veillerait sur nous. Elle ajoutait qu’elles n’étaient plus ce qu’il y avait de mieux pour le Tonnerre. Qu’elles ne faisaient qu’empirer les choses, qu’elles devaient partir. J’ai dû lui promettre de ne réveiller personne, d’attendre l’Aube et d’expliquer les faits ensuite. De ne jamais la suivre, de ne pas la pleurer et de ne pas la regretter. Elle disait qu’annoncer la nouvelle avant qu’elles soient parties entraînerait le Clan à commettre des erreurs qu’il regretterait. Puis elle est partie. Sans même se retourner. Elles sont parties. Pour toujours. »
 
Mes paroles ne s’enchainaient correctement, revenaient d’un point à un autre, passant du détail au plus important. Mais qu’importe. Il avait compris, il savait comme moi et pouvait prendre une décision, gérer ce que je n’avais pu mesurer avant. Je levais la tête, prenant soin de ne croiser son regard et de fixer l’horizon. Feuille Argentée et Nuage des Vents observaient notre échange avec inquiétude, se doutant peut-être des réponses apportées au Clan. J’osais m’avancer doucement, sentant mes muscles transis par un sentiment se dénouant. Le chagrin m’envahissait toujours, mais je me sentais plus forte et davantage préparée à affronter la réalité. Le Clan revivrait, et ma sœur resterait dans l’esprit de tous, pour toujours. 

« Merci. »

Pour tout.

_________________
•Lierre Automnal•

Le Lierre meurt là où il s'attache.



Loon:
 


Dernière édition par Lierre Automnal le Mer 19 Mar - 15:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1975
Age : 20
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Mer 19 Mar - 13:23

Petit Matin.


« Les enfants ont souvent le droit de ne pas savoir. »

__________________________________________________________________







L'ignorance. C'est souvent ça qu'on ressent à cet âge là. L'impuissance, le dénis, mais par dessus tout, la solitude. Celle que nous impose les plus grands. Vous savez, cet façon à eux qu'ils ont de toujours nous écarter de tout et de n'importe quoi, comme ci on était trop bête pour savoir. C'est justement à cause de ça qu'on devient comme ça. On nous surprotège trop. C'est pas comme ça qu'on deviendra fort, non. De toute façon, on marche seul, on pense tout seul, je vois pas pourquoi les autres auraient à voir avec nous. Un jours je serais l'être le plus puissant de la forêt, et tout le monde tremblera devant moi !

Le matin pointait doucement le bout de son nez. Un petit chat, dormait paisiblement, blottit contre sa mère. Lorsqu'il sentit l'air frai matinale soufflait dans son dos, il leva doucement la tête et fixa la sortie. Ses deux yeux bleus argentés étaient comme figés. Son petit corps tout entier était immobile. L'expression qui se lisait dans son regard était sombre. Comme ci, ce petit être inoffensif était en réalité un monstre assoiffé de sang, un démon coincé dans son âme, comme si quelque chose en lui le hantait. Un bruit extérieur le fit sortir de ses pensées. le chaton bailla à s'en décrocher la mâchoire, ses yeux reprirent cette teinte brillante et innocente, comme ci, l'obscurité en lui avait soudainement disparu. Curieux, il tituba jusqu'à la sortie. Un vent froid l'accueillit, il frissonna et recula, surpris. Quand soudain, une tache noir en dehors l'attira, il remarqua alors son père, accompagnait d'un apprenti et d'une chatte brune tigrée. Le chaton hésita un moment, il avait échangé peu de chose avec son père, mais celui ci semblait inquiet, et le petit n'aimait pas voir son père ainsi, et encore moins ne pas savoir ce qu'il se passe, alors, d'un pas déterminé, il s'avança, la tête haute. Là, il se recroquevilla puis avança à pas feutré et entreprit quelques figures ridicules avant d'arriver dans une roulage poussiéreuse aux pattes de son géniteur. Il observa la scène. La chatte brune qu'il avait vu un peu plus tôt semblait complétement perdue. L'apprenti n'avait d'expression particulière qui pu susciter la curiosité du chaton, en revanche celle de son père le perturbé au plus haut point. Il sauta sur ses quatre pattes et commença à s'agiter pour attirer l'attention des plus grands, il commençait il éparpillait de la poussière un peu partout, il faisait des petits bruis. Il attendit que les chats le regarde pour oser enfin demander.
" Pourquoi vous êtes tous ici ? Ya une Assemblée ou quoi ? Qu'est-ce qu'il y a papa ?"
Il ne se rendait pas compte de l'ampleur du problème et se comportait vraiment comme un gamin ignorant, mais c'était sa méthode à lui de se faire remarquer, parler au vif, et bouger comme un verre de terre. Il avait l'habitude qu'on l'envoie balader dans ces cas là, "tu es trop jeune pour comprendre", "va jouer ailleurs", ou encore "tu n'as rien à faire ici!" il espérais que justement son père le traiterai différemment des autres malgré son comportement minable.. Petit Matin fit un sourire enfantin, plein d'espoir dans les yeux, sa petite queue rousse volait au dessus du sol. Les rayons du soleil peignait sa fourrure rousse de flammes resplendissante et contrastait avec le blanc neigeux de son ventre et ses pattes.

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur de Coquelicot
P'tit nouveau.
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 72
Age : 19
Date d'inscription : 12/03/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Mer 19 Mar - 13:44

Fleur de Coquelicot se réveilla tôt ce matin là, elle voulait aller chasser un peu et elle n'arrivait plus à dormir. Elle décida de se lever et de partir chasser. En cette saison des neiges, le gibier est rare et il fallait plusieurs heures de chasse pour débusquer un petite proie maigrichonne. Un peu de gibier ne pouvait pas faire de mal. La guerrière se leva et s'apprêtait à sortir lorsqu'elle se rendit compte qu'il manquait trois guerriers dans la tanière elle se demanda si le soleil était déjà levé où si ils étaient en patrouille. Alors elle se décida à sortir de la tanière chaude pour aller dans le froid du dehors. Elle était rêveuse et ne remarqua pas Lierre Automnal et Sombre Nuit ainsi qu'un chaton, Petit Matin, qui venait d'arriver en faisant une roulade qui parlaient. Lorsqu'elle leur fonça dedans, elle s'exclama légèrement énervée :

"-Eh vous auriez pu aller plus loin pour ... " 

Elle se rendit compte de leur expression et leur demanda plus calmement en se doutant qu'il se passait quelque chose de grave : 

"- Qu'est ce qu'il se passe ? Ça ne va pas ? "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fleur Des Vents
Modo Windy
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1191
Age : 16
Date d'inscription : 02/01/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Mer 19 Mar - 18:32

  Je commence à perdre mon calme, toute ma patience. Que se passe t-il ?! Mes poils sont hérissés comme des piquants de ronces, et je vois que Sombre Nuit et Feuille Argentée sont inquiets eux aussi. La réponse du guerrier me fait sortir les griffes.

«Du calme, Nuage des Vents… Nous ignorons simplement où se trouvent Prêle des Champs et Fragments Étoilés… Mais elles sont probablement… parties patrouiller… Vous savez comment les meneurs sont… Toujours aussi mystérieux…»


  Parties chasser ? Oui... C'est ça... Prend moi pour une cervelle de souris ! Si elles étaient parties chasser, comme Sombre Nuit le dit, il ne serait pas aussi stressé. J'hume l'air. Je me retourne brusquement en sentant que quelqu'un approche. C'est mon mentor, Lierre Automnal. J'ai envie de bondir vers elle et de lui demander ce qu'elle sait, elle est souvent au courant des actualités du Clan, mais je me retiens et me contente de la saluer poliment. Sombre Nuit lui demande si elle sait quelque chose et je retiens mon souffle. Que va t-elle dire ? Malheureusement, ce n'est pas la réponse que j'espérait... Ses mots font bondir mon coeur dans ma poitrine et je me retiens de cracher de haine. Notre cheffe et notre lieutenante nous ont abandonnées ?! Elles sont parties ! Quelle horreur ! Comment va t-on survivre ? Nous sommes perdus ! Le Clan du Tonnerre lui même est perdu ! 
  Je fixe mon mentor, les yeux écarquillés. Ce n'est pas possible, je ne la crois pas. Serait-elle entrain de mentir ? C'est peut-être une blague ! Une simple plaisanterie ! Mais non. Lierre Automnal n'est pas du genre a faire des cachotteries. Et surtout pas sur un sujet aussi grave. Sombre Nuit semble choqué, tout comme Feuille Argentée. Un silence pensant s'installe dans le camp. On doit surement entendre mon coeur qui bat à toute allure mais je me fiche bien de ce problème. Nous avons un souci, non, un énorme souci sur les épaules. Que va t-on faire désormais ? Partir à leur recherche ? Les pister ? Les ramener au camp ? 

" Pourquoi vous êtes tous ici ? Ya une Assemblée ou quoi ? Qu'est-ce qu'il y a papa ?"


 Le silence est brisé par un chaton, Petit Matin. Je me tourne vers lui, les yeux remplis de stress. Quelle horrible image pour un chaton, de voir trois guerriers et une apprentie entrain de discuter gravement au milieu du camp, comme si il y avait eu un décès ! Je n'attends pas de réaction de la part des autres et pose ma queue touffue sur l'épaule du chaton, avec douceur et sympathie. Je sais que c'est plutôt à son père de faire cela mais je ne peux pas m'en empêcher. Je me penche vers Petit Matin, en essayant de sourire et de paraître calme. Mais quand je lui parle, je ne peux empêcher ma voix de trembler. 


"Ecoute Petit Matin. Nous parlons de quelque chose de très grave. Fragment Etoilés et Prêle des Champs ont disparus. Il ne faut pas que tu ai peur, tout va bien se passe,r nous allons trouver une solution."


  Mes paroles ne sont que des mensonges, et je me sens coupable. Mais que lui dire de plus ? Je lève les yeux vers les quatre guerriers, en leur faisant signe de dire quelque chose car je ne sais plus quoi faire. Mais avant que quelqu'un ai pu bouger, une voix énervée se fait entendre : 


"Eh vous auriez pu aller plus loin pour ... " 


  Je me tourne brusquement et mon regard se pose sur Fleur de Coquelicot. Elle semble surprise, et je soupire. Est ce que cela va continuer ainsi ? Les guerriers vont se lever tour à tour pour savoir ce qu'il se passe ? Dans ce cas, mieux vaut directement annoncer la nouvelle du haut du promontoire... Mais je me tais, car je ne suis qu'une novice et je n'ai pas le droit de m'exprimer ainsi. J'attends donc de voir ce qui va suivre, ma queue toujours posée sur l'épaule du chaton. 

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriorsrpg.forumactif.org/
Étoile Sombre
Modo Patatoïde Affectueuse.
Modo Patatoïde Affectueuse.
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1946
Age : 24
Date d'inscription : 26/07/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Ven 21 Mar - 23:15

Finalités et Nouveaux DépartsSOMBRE NUIT
L’hésitation perdure, éternité dans les ténèbres des doutes et des mots fuyants. Dans le silence laissé en suspend au bout de ses lèvres, ils attendent le verdict qui changera leur destinée à jamais. Le cœur emballé dans un tambour assourdissant au sein de sa poitrine, le matou sent ses poils s’hérisser alors qu’une brise froide vient les secouer. Simplement cette absence de mots confirme ceux qu’il n’ose prononcer, pas même en pensée. Simplement sa réaction, la détresse de son regard lui annonce peines et misères, mais aussi la possibilité pour eux d’aller de l’avant. Lorsque la sentence tombe, faisant taire la forêt même simplement le temps d’écouter Lierre Automnal expliquer la situation. La chatte visiblement secouée raconte, à voix basse, à mots mi-mâchés comme s’ils lui étaient interdits. Trop difficiles à prononcer. Les oreilles de son compagnon se plaquent sur sa tête tandis qu’une myriade de sentiments contradictoires l’envahit. Elles sont parties. Dans un sens, le Clan du Tonnerre se libère d’un poids qui les écrase, de meneuses qui ont trop longtemps ignorées les Étoiles, qui ne se sont pas souciées d’eux et qui aujourd’hui les abandonnent sans remords. De l’autre, voici une tribu de chats perdus, effrayés, sans personne pour les rassembler et les diriger. Qui prendra la place des deux meneuses déchues? Qui s’élèvera vers les Étoiles pour les sortir de leur misère?

Le vent continue de souffler. La neige se pose toujours dans son pelage d’ébène. La nature change, petit à petit, les saisons coulent, indifférentes à leurs déboires. La vie continue. Le regard perdu dans l’inconnu, Sombre Nuit réfléchit à l’avenir, pour n’y trouver qu’un voile d’incertitudes. Que peut-il prévoir? Il ne possède pas la sagesse des guérisseurs. Mais son instinct, forgé au fil des lunes, lui souffle que les temps à venir s’avéreront difficiles, pénibles même peut-être pour le Clan du Tonnerre. Dans un soupir, le guerrier s’approche de Lierre Automnal, qu’il tente de rassurer en passant une tête affectueuse contre son épaule. Un geste d’amitié, de solidarité. Une caresse qui signifie de sa présence, immédiate et plurielle, sur tous les plans. La chatte aux yeux verts a perdu une sœur en plus d’une lieutenante, une perte qu’aucun mot ne saura combler. Le matou n’a qu’à s’imaginer un monde sans sa jumelle Rose Sauvage pour comprendre sens du mot «douleur». Se détachant doucement d’elle, il entend soudainement un miaulement écœurant, faible et intéressé. Trop agité et soucieux pour vraiment se fâcher contre son fils qui vient d’apparaître, il se contente de lui adresser un regard enflammé où perce son impatience. Le mot «papa» le fait particulièrement tiquer, surtout lorsque prononcé devant tout le Clan. Une pointe d’affection se manifeste dans sa poitrine lorsque la jeune Nuage des Vents s’occupe du petit en tentant de rester forte, le rassurant de sa voix tremblante. Un geste que Sombre Nuit n’est pas près d’oublier.

Le guerrier observe le campement qui se réveille peu à peu, la panique qui s’installe. L’information ne circule pas comme il le faut et le Clan s’enlise dans des peurs futiles. Peu importe ce qu’ils pourront dire, Fragments Étoiles et Prêle des Champs se sont retirées pour le bien de la tribu. À présent il faut aller de l’avant. Prenant une grande inspiration malgré les doutes et l’angoisse présents sous son crâne, Sombre Nuit se retourne vers les deux cadets présents, s’adressant tout d’abord à la novice d’un ton calme.

«Nuage des Vents, merci. Vas réveiller les autres apprentis, tous doivent savoir. Petit Matin, je te confie une mission toute spéciale, cette d’aller chercher ta mère et les autres reines de la Pouponnière. S’il te plaît, écartes-toi du chemin de tes aînés et reste calme.»

Sombre Nuit passe un regard sur les guerriers présents et les intime à faire de même, restant près de Lierre Automnal, qu’il dirige d’un coup de museau vers le Promontoire. À cette étape, le mâle hésite. De cette position, il pourra s’adresser à ses alliés avec plus de facilité, mais ses pattes ne sont pas faites pour y grimper. Il n’est qu’un simple guerrier mortel après tout. Le chat au pelage sombre reste donc à l’ombre du rocher tandis que les autres les rejoignent peu à peu. Alors sa voix d’élève, puissante et rauque, abîmée par le poids qui repose à présent sur ses épaules, apprendre à tous ce que lui a confié sa bonne amie et qui lui serait probablement trop difficile à répéter.

«Chats et chattes du Clan du Tonnerre. Mes amis. Mes alliés dans la joie et dans la peine. Aujourd’hui notre tribu connaît le poids d’une grande perte. Fragments Étoilés et Prêle des Champs, nos meneurs, ont déserté le camp pour ne jamais revenir. Elles nous ont quittées dans l’espoir que d’autres feront meilleur qu’elles, et qu’en leur absence nous ne perdions jamais espoir. En ce jour de douleur et de souffrances, de doute et de colère, ce sont d’abord sur ces dernières paroles adressées à Lierre Automnal qu’il faut pencher, plutôt que sur le geste commis. Avec ou sans Chef, le Tonnerre est toujours.»

Humble, le matou se rassoit, près à répondre aux interrogations des siens. Questions auxquelles personne ne pourra vraiment répondre.

_________________
Étoile Sombre:
 

Torrent de Foudre:
 

Songe de Brume:
 

Nuage d'Oiseaux:
 

Foi:
 

Nuage de Ronces:
 

Petite Étincelle:
 

Gardien des Flammes:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bird
P'tit nouveau.
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 80
Age : 19
Date d'inscription : 18/03/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Sam 22 Mar - 14:59

•••


Vide. Absence. Froid. Solitude qui s’infiltre jusqu’aux os. Petite Crécerelle la connaît bien, à présent. C’est une amie fidèle, perpétuellement à ses côtés. Bien davantage que Lierre Automnal. Il n’y a pas de ressentiment dans cette conviction, seulement du dépit. Dépit d’être l’adulte et non l’enfant. Dépit d’avoir grandi avant l’âge. Dépit d’être le protecteur et non le protégé. Mais c’est ainsi. Et Petite Crécerelle accepte la candeur et la désinvolture de sa mère, parce que Lierre Automnal est ainsi, et qu’elle se sait aimée d’elle, à sa manière distante. Son père ? Elle ne le connaît pas, et c’est parfait. Il n’y a pas de place pour une troisième figure parentale dans leur duo. Un duo qui a fait ses preuves, qui a trouvé son équilibre. Tant bien que mal. Mais là n’est pas le problème. Petite Crécerelle veut savoir ce qui l’a tiré de son sommeil, de si bon matin. À côté d’elle, la couche de Petit Matin est vide. La mousse aplatie est encore chaude, et l’odeur du chaton roux entêtante. C’est donc lui qui l’a réveillée. Elle soupire, cogite un instant, prend la décision de se lever. Les frondes de fougères sèches crissent sous ses coussinets lorsqu’elle s’ébroue doucement. Sur le seuil de la pouponnière, elle s’immobilise un instant, les oreilles dressées. Une bourrasque glaciale vient ébouriffer ses longs poils tigrés, et Petite Crécerelle frissonne, avant de s’engager courageusement à l’extérieur.

Blanc. Silence. Humide. Flocons de neige qui virevoltent dans l’empyrée. C’est le premier hiver de la jeune chatte. La première fois qu’elle contemple ce paysage familier sous une gangue de givre. Elle se fige, pétrifiée, ses grands yeux bleus limpides rivés aux particules tourbillonnantes. Lentement, presque timidement, elle lève une patte et observe un flocon s’y poser. C’est doux, c’est froid, ça mouille. Une moue ravie s’esquisse sur les babines roses de Petite Crécerelle. Mimique enfantine, mimique émerveillée. Enfin. Elle a tant attendu cet instant, et le voilà, vierge de couleurs, dans son manteau d’hermine. La femelle tigrée sautille joyeusement vers le centre de la clairière, hypnotisée par les volutes de vapeur que son haleine libère dans l’air frais. Mais sa gaieté s’estompe devant la vision d’une assemblée préoccupée. Plusieurs félins s’entretiennent à haute voix devant la tanière de leur chef, Fragments Étoilés. Petite Crécerelle contourne maladroitement une congère, ses petites griffes aiguisées plantées dans la glace pour garder l’équilibre. Elle reconnaît les figures soucieuses de Sombre Nuit, de Petit Matin, de Feuille Argentée, de Nuage des Vents, de Fleur de Coquelicot et de Lierre Automnal. Lierre Automnal, les épaules voûtées, l’œil éteint. Défaite. Diminuée. Où est passée la fraîcheur, où a disparu l’innocence de sa mère ? Petite Crécerelle tremble convulsivement à présent, effrayée. La voilà seule, perdue, devant la douleur de cette inconnue, cette étrangère. Si familière pourtant.

Mots. Choc. Raison. Brûlure qui se propage dans les veines. Le Code du guerrier, si cher au cœur de Petite Crécerelle. Une dépouille gisante jetée aux corbeaux. Le chef, le lieutenant, des traîtres ? Le sang de son sang, l’intendance du Clan. Envolés. Effacés. La jeune chatte bataille, perd pied, renaît à nouveau. La stupeur s’envole, remplacée par l’indignation. Le Clan du Tonnerre mérite mieux que cela. Ils survivront, ils prospéreront. La désertion de Fragments Étoilés et de Prêle des Champs sert l’intérêt de la tribu. Elle fouille les regards de ses camarades. Tous paraissent ébranlés. Instinctivement, Petite Crécerelle cherche parmi eux un chef, un guerrier assez fort, assez solide pour leur ouvrir la voie. Elle ne trouve que la carrure large de Sombre Nuit pour la rassurer. Il semble robuste, dressé face à eux, sa toison charbonneuse rayonnante dans la blancheur environnante. Ses ordres fermes, prononcés d’une voix assurée, achèvent de gagner la confiance de la femelle tigrée. Elle n’a besoin que de cela, un être digne de foi pour la guider. Elle le suit vivement lorsqu’il gagne le pied du Promontoire, saisie malgré elle par un puissant sentiment de honte. Elle devrait soutenir sa mère dans cette épreuve. Mais Petite Crécerelle n’y parvient pas, et elle aime à se convaincre qu’elle est trop petite, trop fragile pour se faire, plutôt que d’admettre la lâcheté de ses actes. L’échine courbée, les oreilles brûlantes, elle écoute le discours du matou noir. Prend son courage à quatre pattes pour poser la question qui lui tient tant à cœur.

« Qui est notre chef, maintenant ? »

_________________



Dernière édition par Petite Crécerelle le Mar 8 Avr - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1975
Age : 20
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Dim 30 Mar - 12:04

P E T I T M A T I N.



«  Je deviendrais le maître incontesté. »

____________________________________





La douce voix tremblante d'une apprentie arrive aux oreilles du petit matou. Il dresse les oreilles, cherchant à comprendre ses mots désespérés. Elle ment. Il le sait. Il n'est pas dupe. Il la regarde, agacé, il en a assez de toute ce charabia incompréhensible. Il veut comprendre. Il se retourne vers son père dans l'espoir d'une réponse, mais tous ce qu'il obtient alors est un regard embrasé et lourd de reproches. Qu'a-t-il donc fait de si terrible ? Il sait pourtant. Mais il se convint que non, il n'a rien fait. Il aperçoit une chatte qui s'approche, énervée. Son père semble perdu, puis, dans ses yeux, brillent une lueur d'espoir. Le rouquin s'accroche à cette petite étincelle illuminée. Le grand guerrier parle encore. Petit Matin se voit attribué une mission toute spécial. Il a l'impression alors d'être traité comme un stupide chaton. Son regard s'assombrit. Il se met alors à marcher, ses pas s'enfonce dans la poudre blanche, recouvrant ses pattes, de neige. Il sautille péniblement, jusqu'à la Pouponnière. Une petite chatte tigrée se dirige vers l'endroit où sont les autres, une de moins à prévenir. Petite Crécerelle. Matin l'ignore, trop concentré sur son parcourt jusqu'à la tanière. Lorsqu'il arrive enfin, il s'ébroue brusquement, réveillant quelques petits. Il s’assoit et observe le spectacle. Au fond de la tanière, sont placés les mères encore porteuse, et celle ayant mit bas depuis moins d'une lune, sur les côtés et au milieu, les femelles ayant des petits entre deux et trois lunes, et enfin, placés près de la sortie, les chatons les plus âgés et souvent, les plus robustes. Petit Matin se souvient encore chaque fois qu'il avait droit à un déplacement, c'était comme s'être attribué à nouveau rang pour lui, maintenant la seule chose qu'il attend avec impatience était son passage à apprenti, il en a assez de tout ces petits râleurs et peureux, il veut un pouvoir plus grand, sur des apprentis plus intelligent, il veut faire des compétitions plus digne de lui. Il n'est plus fait pour se monde encore trop douillé. Il fait partit des plus robustes et âgés maintenant. Il aurait cinq lunes dans moins de deux semaines, c'est épuisant d'attendre. L'ordre de son père lui revient à l'esprit, le chaton roux se met à parler à haute voix, assez fort pour que tout le monde l'entende et se réveille convenablement. « Il y a une Assemblée, dépêchez vous ! La meneuse et la lieutenante nous ont abandonné et Sombre Nuit convoque tout le clan. » Il lance un regard fière à sa mère, c'est la première fois qu'on le laisse commander une mission. Il frétille des moustaches puis se dirige vers la sortie à nouveau, là, il se dépêche de rejoindre les autres, il se marque un chemin parmi les guerriers et apprentis déjà là et cherche une place où s'asseoir, il s'installe alors près de Petite Crécerelle, il ne l'a connaît pas beaucoup mais sait que sa mère est Lierre Automnale et que celle ci à une façon étrange d'aimer ses petits, mais le rouquin ne juge pas trop celle ci, son père même ne fait pas trop attention à lui ces derniers temps. Il écoute alors les paroles de son père qui prend le droit de parler devant toute l'Assemblée. Un silence s'installe, puis soudain, sa camarade se met à clamer une question que tout le monde se pose, qui sera donc le chef ? Le chaton, alors, extrêmement sur de lui, parle à son tours, une lueur étrange dans les yeux, quelque chose de profond, presque effrayant. Si son père devient le chef, alors il aura un jours la chance de devenir lui même chef.

«  Il n'y pas de doutes là dessus, ça doit être Sombre Nuit, c'est le seul qui contribue autant à la réussite du Clan et c'est le premier à avoir remarqué l'absence des deux dirigeantes du clan et à avoir tenté de trouver une solution à ce problèle. »

Se furent ses seuls mots. Il s'efface un peu sous l'ombre des guerriers. Petit Matin espère que sa tentative de mettre son père en avant était bonne. Il sait comment s'y prendre, ne pas exagérer, mais montrer les atouts de celui ci. Si son père devient chef, le début de ses projet pourra enfin prendre forme, et brille dans ses yeux, une lueur de victoire et de désir.

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coup de Minuit
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 20
Date d'inscription : 20/08/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Jeu 3 Avr - 1:28


.:.:. Rosée Cristalline .:.:.


Le vent qui hurle en moi ne pense plus à demain
Il est bien trop fort, j'ai lutté en vain


    Sombre. Sombre. Sombre. Sombre. Rosée Cristalline a beau cligner des yeux, elle voit du sombre partout. Que ce soit le noir où elle plonge lorsqu'elle les ferme, ou l'obscurité de cette nuit étrangement froide lorsqu'elle les ouvre. Toujours les ténèbres sont là, dehors et dedans. Cette brise mince et légère qui traverse les feuilles de la pouponnière semble passer à travers son pelage pour lui glacer le cœur. Comme pour se rassurer, elle ramène ses petits vers elle.
    Ses petits. Rosée a encore bien du mal à s'avouer qu'elle est mère, désormais. Elle, qui disait préférer rester libre comme l'air plutôt que d'avoir le cœur attaché à un autre, ne regrette pourtant rien du moment délicieux qu'elle a passé avec le beau Sombre Nuit. "Juste pour le fun", s'étaient-ils dit à ce moment-là. Mais depuis, la guerrière s'est beaucoup adouci, presque métamorphosé. Elle gardait toujours ce côté rebelle et farouche, mais une part d'elle plus "maternelle" était ressorti lors de la naissance de ses enfants. Si la grossesse s'était déroulé comme si elle n'avait pas changé, l'accouchement lui a ouvert des yeux nouveaux sur sa vie de génitrice. Le guerrier charbonneux, lui, n'est pas le meilleur père du monde, mais elle refuse de gérer la portée seule et n'a aucunement envie que son compagnon d'un soir se dégonfle.

    Ce soir-là, alors qu'elle tente d'apaiser cette mystérieuse inquiétude qui naît progressivement en elle, comme portée par le vent frais nocturne, la reine entend soudain des bruissements à l'extérieur. Elle prête une oreille attentive, sans lever la tête pour autant, et se concentre pour écouter ce qui se passe au dehors. Elle identifie la voix de Sombre Nuit et de Lierre Automnal. Puis, s'ajoute la présence de Nuage des Vents. Stupéfaite, Rosée Cristalline essaye tant bien que mal de comprendre pourquoi ces trois-là se seraient réunis au milieu du camp, alors que le jour n'est même pas encore levé. Doucement, elle repose sa tête entre ses pattes et ferme ses magnifiques yeux vairons. Il est question de Fragments Étoilés et Prêle des Champs. Rosée Cristalline se rend compte, en effet, que la meneuse et la lieutenante semblaient plus distantes, ces derniers temps. Serait-ce à cause de la menace profanée lors de l'Assemblée, notamment en ce qui concernait l'alliance entre le Clan de la Rivière et celui du Vent ?...

    "Elles sont parties."
    Rosée pousse un hoquet de surprise. Les deux. Parties. Pour toujours.
    La respiration de la guerrière blanche se fait plus rapide. Les raisons qu'évoque Lierre Automnale sont claires. Pourtant, c'est la confusion totale qui règne dans sa tête. Elle se demande encore pourquoi les deux chattes les ont laissés. Cristalline n'a eu qu'un seul objectif en tête depuis qu'elle est née : servir son Clan et se battre pour lui. Elle n'était pas spécialement proche de la meneuse ou de la lieutenante, mais elle les respectait profondément et leur vouait une fidélité à toute épreuve. Alors cela lui fait quand même un choc d'apprendre que Fragments et Prêle se sont enfuies loin d'eux. Que va-t-il leur arriver, sans chef ? Qui pourraient bien prendre leur place ? Où iront-elles, elles ? Vont-elles au moins survivre ?... Tant de questions qui se bousculent en elle, mais qu'elle n'ose pas énoncer à voix haute devant ses camarades. Oui, elle s'inquiète pour la cheffe et la lieutenante de son Clan, c'est bien normal, non ? Mais cependant, elle peine encore à y croire...

    Tandis que ses pupilles se perdent dans le doute et l'incompréhension, elle ne remarque qu'après la disparition de l'un de ses petits. En effet, Petit Matin n'est plus là. Mini crise de panique chez la femelle immaculée approche un peu plus sa tête de l'ouverture pour apercevoir la clairière. Soulagée d'y retrouver le pelage de son fils près de celui du père de ce dernier, elle s'apprête à se lever. Mais elle est rapidement interrompue par son fiston qui est revenu vers eux afin d'annoncer aux autres la triste nouvelle tombée cette nuit. Elle peut déjà entendre des reines pousser des miaulements de surprise mais n'y aucun attention et se tourne vers Petit Matin. Ce dernier semble tout fier de la mission qu'on lui a confié et se pavane devant sa mère qui fronce légèrement le museau. Elle aime son fils, mais elle déteste son comportement hautain et ses airs supérieurs. Elle est sur le point de lui toucher quelques mots mais voilà que le chaton repart déjà pour rejoindre le reste du Clan qui se réveille peu à peu.
    Rosée Cristalline pousse un soupir avant de sortir elle aussi.

    En vérité, même si la nouvelle l'a bouleversée, elle ne sait toujours pas vraiment comment réagir. Sans meneur pour les guider, que va-t-il se passer ? Le Clan des Etoiles enverra sûrement un signe au guérisseur, pas vrai ?...
    Incroyable mais vrai, les paroles de Sombre Nuit ont le don de la rasséréner. Flash. Ce sont les chefs qui rassurent. Sombre Nuit parle comme un chef. C'est à ce moment-là que ses yeux vairons fixent le mâle noir de jais avec une lueur nouvelle. Aurait-elle peur d'admettre que Sombre Nuit serait parfait dans le rôle de meneur ?...
    Rosée s'inflige une claque mentale pour éviter d'y penser. Il est peut-être encore trop tôt pour affirmer qui serait le plus apte à diriger le Tonnerre. Mais parmi tous les choix qui s'offrent à eux, il faut se rendre à l'évidence que Sombre Nuit est en tête de la liste. Mais Lierre Automnale en sait beaucoup, elle aussi. C'est à elle que Fragments Étoilés et Prêle des Champs ont confié leur départ.
    Le doute se réinstalle. Pourquoi penser à ça maintenant. L'idée d'être sans guide pour les mener angoisse bien plus Rosée Cristalline qu'elle ne l'aurait imaginé. Pour la potentielle guerre qui se prépare, il est certain qu'un meneur doit être choisi le plus rapidement possible.
    C'est finalement la voix de Petite Crécerelle qui brise les murmures des félins perturbés et ose poser LA fameuse question tant redoutée.
    Oui... Qui ?...

    Avant même que quelqu'un d'autre puisse répondre, Petit Matin prend la parole le premier et annonce, sûr de lui, le choix qui lui parait le plus évident et les arguments qui vont avec. Mais même si sa mère partage ses idées, elle ne peut s'empêcher de battre furieusement l'air avec sa queue. La prétention dont fait preuve son petit l'exaspère et elle n'est pas du tout d'humeur à supporter son comportement méprisable ce soir. La fatigue ne l'aide pas à lui faire garder son calme qu'elle a, jusqu'ici, réussi miraculeusement à maîtriser.

    - Petit Matin, ça suffit ! Tu n'es certainement pas le mieux placé pour parler !

    Elle ramène son fils près d'elle d'un mouvement de la queue. Elle connaît son désir ardent de devenir apprenti et sait mieux que quiconque qu'il déteste être traiter comme un chaton.
    Même si elle doit avouer être du côté de Petit Matin, elle sait très bien que ce ne sera pas à eux de décider. Chacun peut exposer son opinion, mais tous savent que seuls les guerriers de jadis pourront choisir le digne successeur de Fragments Étoilés.

    - Je suis d'accord que Sombre Nuit pourrait faire un très bon meneur, mais la décision revient au Clan des Etoiles. A lui de choisir celui qui sera le plus apte à diriger le Clan.

    Puis, c'est avec un regard plus sombre qu'elle termine.

    - Par ailleurs, je suis attristée d'apprendre la disparition de nos meneuses, mais j'espère qu'elles vont bien. Prions pour que nos ancêtres guident leurs pas, où qu'elles soient.

_________________


Minuit a sonné Invité. Maintenant, le monde est à moi.

Coup de Minuit

Spoiler:
 

Merci Miiid !

Coup de Minuit & Nuage Lunaire


Rosée Cristalline


Boule d'Opale ->*Nuage d'Opale* -> Lumière Opaline

Spoiler:
 

Remerciements à Grenouillette pour ses magnifiques créas et à Nuage Lunaire pour son très beau cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Envol de l'Aigle
Curieux-se.
Curieux-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 326
Age : 21
Date d'inscription : 30/08/2013


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Ven 18 Avr - 22:23




© FICHE CRÉÉE PAR REIRA DE LIBRE GRAPH'
Nouveau départ


Nuage de Pomme dormait paisiblement. Sa nuit avait été agitée de quelques cauchemars, impliquant principalement son père, mais elle avait finit par en avoir l'habitude. Son sommeil avait donc été plutôt profond, sans trop de problèmes à ce niveau là. De toute façon, elle fallait bien qu'elle dorme ; elle avait entraînement avec son mentor, ce jour-là. Pelage des Bois lui avait-même proposé de venir en patrouille. Les tensions récentes avec le Clan du Vent et celui de la Rivière obligeaient les guerriers à être des plus vigilants s'il souhaitaient ne pas subir une attaque surprise de la part des clans ennemis. La tension permanente qui régnait sur le camp ne plaisait pas à la jeune apprentie, qui s'attristait de voir ses camarades moins enjoués que d'habitude. Les guerriers étaient constamment inquiets, et les apprentis étaient de plus en plus surveillés quand à leurs sorties du camp. Les entraînement étaient plus réguliers et intensifs. Même les chatons, à qui on essayaient maladroitement de cacher la vérité afin de les rassurer, sentaient cette pesante atmosphère et se doutaient qu'il se passait quelque chose. La novice avait participé à l'Assemblée qui avait vue se créer toute ces tensions, sous le regard du Clan des Etoiles, et elle savait parfaitement que tout était loin d'être parfait entre les clans. Même si leur meneuse s'était placée dans une position pacifique dans un premier temps, la jeune chatte savait que chaque guerrier était prêt à se battre s'il le fallait. Elle était partie se coucher avec toute ces pensées en tête.
Elle fut réveillée brusquement par quelqu'un qui la secouait. Ouvrant un œil, elle reconnu le pelage gris de son partenaire Nuage des Vents. Elle s'apprêtait à grogner en demandant ce qu'il se passait, quand elle sentir le vent de panique qui semblait secouer toute la pouponnière. Elle se releva d'un coup. Son ami ne prit pas le temps de lui expliquer ce qui se passait et partit réveiller les autres apprentis. Nuage de Pomme s'affola. Est-ce que le camp est attaqué ?. Même s'il elle était au courant des tensions, elle n'aurait jamais pu imaginer que ce puisse être si tôt. En fait, elle ne s'était pas vraiment imaginée dans cette situation. Elle sortit en trombe de la tanière des apprentis, suivant ses camarades tout aussi paniqués qu'elle.
Aucun chat ennemi n'était a signalé. Et à priori, personne ne se dirigeait à l'extérieur du camp, ce qui signifiait que les territoires n'avaient pas non plus été pénétrés. Alors quoi? Tout les chats se rassemblaient autour du Promontoire, mais il n'y avait personne là-haut. En bas, en revanche.... en s'approchant, Nuage de Pomme vit Sombre Nuit, qui faisait face au reste du clan, l'air grave. La novice rousse s'installa, le poil toujours hérissé, pendant que le guerrier prenait la parole.

«Chats et chattes du Clan du Tonnerre. Mes amis. Mes alliés dans la joie et dans la peine. Aujourd’hui notre tribu connaît le poids d’une grande perte. Fragments Étoilés et Prêle des Champs, nos meneurs, ont déserté le camp pour ne jamais revenir. Elles nous ont quittées dans l’espoir que d’autres feront meilleur qu’elles, et qu’en leur absence nous ne perdions jamais espoir. En ce jour de douleur et de souffrances, de doute et de colère, ce sont d’abord sur ces dernières paroles adressées à Lierre Automnal qu’il faut pencher, plutôt que sur le geste commis. Avec ou sans Chef, le Tonnerre est toujours.»

Nuage de Pomme faillit tomber à la renverse. Autour d'elle, montaient des murmures affolés. Les reines étaient venus avec leurs chatons, et les petits semblaient plus apeuré que jamais. L'apprentie chercha des yeux sa mère et son frère, qu'elle s'empressa de rejoindre quand elle les vit. Lune de Miel ne dit rien, se collant contre sa fille avec un ronronnement qui se voulait rassurant. Boule de Suie se colla dans les pattes de sa sœur. Son esprit était plein de questions, Nuage de Pomme le savait. Le petit ne les posa pas. Il avai trop peur, ou peut-être savait-t-il déjà qu'elles resterait sans réponses à ce moment là. La novice regarda ses camarades. La plupart se serraient en petits groupes. Parmi les murmures et les quelques sanglots, une petite voix s'éleva. Nuage de Pomme la reconnu, c'était Petite Crécerelle, une chatonne que la femelle avait souvent vue à la pouponnière, et qu'elle trouvait d’ailleurs extrêmement mature pour son âge.

« Qui est notre chef, maintenant ? »

La question était justifiée. C'était assez étonnant qu'un chaton pose cette question. D'un autre côté, il fallait bien. Les plus âgés étaient trop paniqué pour se poser eux-même la question. Il fallait garder la tête froide, la novice le savait, mais elle ne pouvait s'empêcher de se demander si tout cela était réel. Si Fragments Étoilés et Prêle des Champs les avaient vraiment abandonnés, les laissant à leur sort. Alors que l'apprentie tentait d'oublier des centaines de questions et d'angoisses qui prenaient la place de ses pensées, ce fut encore une voix de chaton qui cassa le murmure de la foule.

«  Il n'y pas de doutes là dessus, ça doit être Sombre Nuit, c'est le seul qui contribue autant à la réussite du Clan et c'est le premier à avoir remarqué l'absence des deux dirigeantes du clan et à avoir tenté de trouver une solution à ce problème. »

Une fois de plus, c'était d'une voix innocente que ressortait l'évidence. Ce furent les premières pensées de Nuage de Pomme après cette phrase. Peut-être Petit Matin le disait de façon à mettre son père en avant. Mais en parcourant la foule du regard, la rouquine pouvait difficilement imaginer qui d'autre avait la carrure d'un chef. Sombre Nuit avait prit la parole et s'était adressé au Clan avec une voix posée, malgré la panique générale et sûrement sa propre peur. Rare étaient les chats à disposer de cette qualité, et c'était un atout. Rosée Cristalline réprimanda son fils. Elle explique très justement que la décision en revenait au Clan des Étoiles. D'ailleurs, ce dernier savait-t-il où étaient les meneuses ? Est-ce les ancêtres qui avaient décidés qu'elles devaient partir ? L'apprentie s'inquiétait. Elle était de plus en plus affolée. Même si elle tentait de garder son calme, elle savait que rien ne serait simple.

" Je suis en tout cas pour le fait que Sombre Nuit nous aident à nous organiser pour le moment. En attendant un message de nos ancêtres. "
 

Nuage de Pomme s'était adressé à sa mère mais, le calme retombant peu à peu, elle craint de l'avoir dit un peu fort et qu'on l'ait entendue. Dans ce cas, elle ne savait pas vraiment pourquoi elle ne voulait pas qu'on l'entende. Peut-être avait-t-elle peur qu'on lui reproche de donner ce genre d'avis alors qu'elle n'était qu'une apprentie de huit lunes. Pétrissant la neige sous ses pieds, elle regarda vers le ciel, priant silencieusement le Clan des Étoiles de leur désigner au plus vite et au mieux leur nouveau chef.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage d'Été
P'tit nouveau.
P'tit nouveau.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 44
Age : 18
Date d'inscription : 07/04/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Sam 19 Avr - 17:38

Finalités et Nouveaux Départs
Clan du T o n n e r r e  &  Petit É t é
Les pas des guerriers empressés et curieux faisaient trembler le sol sur lequel je tentais d'avancer pour rejoindre ma sœur. L'un d'eux me bouscula tellement fort que je chancela. Je lui lança quelques insultes acides qu'il n'entendit pas, trop absorbé par cette assemblée inattendue. Je rejoins ma sœur assise à l'avant. Sombre Nuit s'adressait au clan, mais je n'avais pas envie d'entendre ce qu'il avait à dire. Les chats qui se prennent pour des meneurs m’horripilent encore plus que tout. Si j'ai à me soumettre à l'autorité, ça sera par quelqu'un qui possède vraiment l'autorité. Alors pour passer le temps, je donna quelques coups de patte au bout de la queue tigrée de ma sœur. Elle ne s'en rendait même pas compte, c'était marrant. Son visage était figé par une émotion que je ne comprenais pas trop. La peur? La surprise? Lorsque je tendis le cou pour voir les autres. Ils étaient tous choqués. Que ce passait-il? Je dressa les oreilles, pour comprendre.


« ...Avec ou sans Chef, le Tonnerre est toujours. »
Je n'entendis que ces dernières paroles. En fin de compte, j'aurais peut-être du écouter. Attendez, où est ma mère? Je le vois, mais je ne la reconnais pas. Affaissée, diminuée, l'échine courbée et le visage fatigué.
La demande inattendue de Crécerelle me fit sursauter


« Qui est notre chef, maintenant ? »

Quoi? Plus de chef? Rah ciel pourquoi je n'en fais toujours qu'à ma tête et 'écoute jamais rien!
En silence, les yeux plissés, je tente de comprendre la situation à travers les questions des autres.
«  Il n'y pas de doutes là dessus, ça doit être Sombre Nuit, c'est le seul qui contribue autant à la réussite du Clan et c'est le premier à avoir remarqué l'absence des deux dirigeantes du clan et à avoir tenté de trouver une solution à ce problème. »
« Je suis d'accord que Sombre Nuit pourrait faire un très bon meneur, mais la décision revient au Clan des Étoiles. A lui de choisir celui qui sera le plus apte à diriger le Clan. Par ailleurs, je suis attristée d'apprendre la disparition de nos meneuses, mais j'espère qu'elles vont bien. Prions pour que nos ancêtres guident leurs pas, où qu'elles soient. »
« Je suis en tout cas pour le fait que Sombre Nuit nous aident à nous organiser pour le moment. En attendant un message de nos ancêtres. »

Ma tante aurait désertée? Notre chef aussi? Bon. À l'avenir, rappelez moi de toujours écouter les discours des assemblées je vous pris. Un silence parcours la masse de chat présents.
Que ce passera t-il si nous n'avons plus de chef pendant des lunes à venir? Et si le clan des Étoiles décide de nous laisser nous démerder tout seuls? Ça veut dire que je n'aurai plus de chef pour me réprimander? Plus d'autorité? De punitions? Ah! À moi la liberté de faire ce qui me plaît! Ça en est presque jouissif. Je n'ai pas vraiment mon mot à dire, mais comme je suis idiot et qu'il faut toujours que j'ai le dernier mot, je lève la tête, m'éclaircit la gorge et demande :

« Et si le Clan des Étoiles ne nous envoi rien? Et si il nous laisse comme ça, je veux dire... sans chef? On n'est quand même pas pour ne rien faire pendant des années en attendant un message qui n'arrivera peut-être jamais? »


|Désolé, c'est court et mauvais, Q-Q |

_________________
NUAGE D'ÉTÉ ▲ 'CAUSE I'M ON THE TOP OF THE WORLD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lunalys
Britain lover
Britain lover
avatar

Féminin
Nombre de messages : 199
Age : 22
Date d'inscription : 28/04/2014


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   Mar 29 Avr - 20:09

Je dormais en boule dans ma tanière, profondément. Je n’avais pas eu ce privilège de fermer l’oeil durant la nuit, car je faisais partie de la patrouille de minuit. Non seulement avais-je été contrainte de m’aventurer dans ces bois sombres et incertains, mais une peur constante m’avait envahie, une peur que je n’arrivais pas à dissiper. Même si je n’avais pas assistée à la dernière Assemblée, le rapport que Fragments Étoilés avait fait m’avait inquiété au plus haut point. Les tensions entre les Clans avaient apparemment été plus fortes que jamais et les Clans de la Rivière et du Vent avaient officiellement déclarés la guerre au Tonnerre. Je ne pouvais ignorer l’effrayante possibilité qu’ils nous attaquent par surprise la nuit même où je surveillais notre territoire. Heureusement, je n’étais pas seule, ce qui m’avait rassurée un peu. Toutefois, notre Chef avait tout de même insisté pour que les patrouilles ne soient pas trop nombreuses. En cas d’attaque, nous aurions été numériquement affaiblit. Nous avions donc décidé stratégiquement de ne pas nous éloigner trop du camp pour pouvoir aller chercher des renforts rapidement. Malgré tout, l’angoisse avait envahie mes entrailles et le moindre craquement de branche ou la moindre envolée d’oiseaux étaient à mes oreilles un signe d’intrusion. J’étais sur le qui-vive, incapable de me détendre. La nuit fut de ce fait très longue et lorsque je pus enfin aller me coucher, je ne me fis pas prier deux fois. Je ne voulais pas baisser ma garde, mais mes paupières étaient si lourdes et je savais que je ne serais aucunement efficace pour mon Clan si j’étais trop épuisée pour me battre.

Je sursautai lorsque je sentis le museau institant d’un chat me frôler la tête. C’était un guerrier qui m’invitait à venir assister à un rassemblement. Je n’eus pas le temps de répondre qu’il était déjà parti. Je fus étonnée de constater qu’il était encore très tôt, le soleil à peine visible dans le ciel. Normalement, il n’y avait pas de rassemblement aussi tôt dans la journée. C’était la seule chose qui me venait à l’esprit. Tout d’un coup, j’eus un doute. Le guerrier qui m’avait réveillé avait semblé paniqué. Ce n’était pas le genre de panique qu’aurait engendré une attaque, car dans ce cas j’aurais relevée l’urgence dans sa voix, mais ça restait une panique qui ne prédisait rien de bon. Je fronçai les sourcils et dans un soupir, je me forçai à rejoindre mes camarades. J’étais la dernière à sortir de la tannière. Je fis une grimace de douleur. Mes pattes étaient ankylosées. La faible lueur du jour m’aveugla un moment ainsi que la fine couche de neige qui recouvrait désormais le sol. Des flocons tombaient du ciel délicatement. En d’autres circonstances, j’aurais admirée ce spectacle avec joie, mais je ne voyais que le négatif de la situation. Une guerre durant la mauvaise saison serait un défi de taille. Mes idées noires face à cette guerre me submergeaient tant que je n’avais même pas remarquée que le félin qui se tenait sur le promontoire n’était pas Fragments Étoilés ou Prêle des Champs, mais nul autre que Sombre Nuit. Incrédule, je m’avançai et me postai au côté de Feuille Argentée, une guerrière que j’appréciais.  

« Fragments Étoilés et Prêle des Champs, nos meneurs, ont déserté le camp pour ne jamais revenir. Elles nous ont quittées dans l’espoir que d’autres feront meilleur qu’elles, et qu’en leur absence nous ne perdions jamais espoir. En ce jour de douleur et de souffrances, de doute et de colère, ce sont d’abord sur ces dernières paroles adressées à Lierre Automnal qu’il faut pencher, plutôt que sur le geste commis. Avec ou sans Chef, le Tonnerre est toujours. »

J’écarquillai les yeux, horrifiée. Avais-je bien entendue? Notre Chef et notre Lieutenant avaient désertées le camp? Je n’arrivais pas à y croire! Pourquoi mon frère sautait-il ainsi aux conclusions? Peut-être étaient-elles absentes pour une bonne raison. Peut-être voulaient-elles négociées avec Étoile de Menthe et Pluie d’Étoiles. Mais si c’était le cas, pourquoi l’auraient-elles cachées au Clan? J’essayais de me convaincre qu'il y avait une raison logique derrière tout ça, sans grand succès. J’avais voulu croire que Fragments Étoilés serait un bon Chef, mais la réalité était que j’avais toujours eu certains doutes. Peut-être qu’au fond, elles étaient partie par lâcheté. C’était une perspective décevante, mais pas impossible. Même si je pouvais comprendre leur peur de se faire détruire par nos ennemis, j’étais dégoûtée par leur égoïsme. Le Clan était notre famille, notre raison de vivre, le délaisser était à mes yeux le comble de la honte. J’avais mis de côté la mention de Lierre Automnal. Quel était son rôle dans tout ça? Elle était la soeur de Prêle des Champs... Cette dernière lui avait-elle donnée une explication valable? En me fiant aux paroles de Sombre Nuit, j’en doutais. C’était un abandon pur et dur. Le Clan se retrouvait affaiblit sans figure d’autorité. Qui donc prendrait leur place? Avant que je puisse formuler ma question, Petite Crécerelle me devança. Elle avait de l’audace, cette petite.

« Qui est notre chef, maintenant ? »  

Et Petit Matin enchaîna :

« Il n'y a pas de doutes là-dessus, ça doit être Sombre Nuit, c'est le seul qui contribue autant à la réussite du Clan et c'est le premier à avoir remarqué l'absence des deux dirigeantes du Clan et à avoir tenté de trouver une solution à ce problème. »

J’étais ébahie, vraiment. Des chatons qui se prenaient déjà pour des guerriers. Bien sûr, je n’étais pas contre l’idée de voir mon frère à la tête du Clan. Je n’avais jamais vraiment cru auparavant qu’il pourraît avoir du leadership, mais à l’entendre parler avec autant d’aisance, je ne pouvais qu’être étonnée. Et s’il devenait Chef, sans doute me choisirait-il pour le seconder. Malgré quelques accrochages, notre fidélité l’un envers l’autre était à tout épreuve. Nous pourrions faire de grandes choses ensemble.

Lorsque Rosée Cristalline reprit son fils, je ne pus réprimer un sourire. Je comprenais le désir de Petit Matin de voir son père avoir un rôle aussi important. Moi aussi, après tout, je serais fière d'être liée par le sang à Sombre Nuit s’il était choisi.

« Je suis d'accord que Sombre Nuit pourrait faire un très bon meneur, mais la décision revient au Clan des Étoiles. À lui de choisir celui qui sera le plus âpte à diriger le Clan. Par ailleurs, je suis attristée d'apprendre la disparition de nos meneuses, mais j'espère qu'elles vont bien. Prions pour que nos ancêtres guident leurs pas, où qu'elles soient. »

S’il était choisi... Non pas par nous, simples mortels. Ce n’était pas une démocratie. Le Clan des Étoiles saurait faire un choix judicieux. Du moins, c’est ce que tous pensait, y comprit Rosée Cristalline qui semblait dégagée une certaine sagesse. Moi, je n’en étais pas si sûre. Parfois, je me demandais si le Clan des Étoiles était vraiment indispensable dans la moindre de nos décisions. Le départ soudain de Fragments Étoilés et de Prêle des Champs ne faisait, semblait-il, que confirmer mes doutes. Pourquoi nos ancêtres les auraient-ils choisis en sachant qu’ils failliraient à leur tâche? Le savaient-ils seulement? Ils n’étaient peut-être pas aussi tout-puissant que nous voulions bien le croire. Je n’arrivais donc pas à approuver complètement les paroles de la chatte. Peut-être devrions-nous nous fier sur notre propre jugement, cette fois-ci. Et Sombre Nuit semblait effectivement tout indiqué pour succéder à notre ancien Chef. Je n’étais peut-être pas complètement objective, mais ça, ce n’était qu’un détail. Je voyais bien que je n’étais pas la seule à avoir cette certitude.

Nuage de Pomme proposa que Sombre Nuit gère le Clan le temps que notre guérisseuse reçoive un message du Clan des Étoiles. Petit Été formula alors tout haut ce que je pensais tout bas, des pensées qui, personnellement, seraient restées au fin fond de mon esprit s'il ne m'avait pas encouragé à prendre position, moi aussi. Peut-être me serais-je tut par crainte du jugement des autres, mais je l'aurais aussi fait parce que je ne voulais pas supposer des choses avant d’en avoir le coeur net. Si nos ancêtres restaient silencieux, l’évidence même nous pousserait à agir par nos propres moyens. Je pris finalement l’initiative de répondre à ses interrogations, sans aucun reproche dans la voix. J’étais sans doute celle qui le comprenait le mieux.

« Ne sautons pas trop vite aux conclusions. Mais s’ils restent bel et bien silencieux, il faudra alors peut-être juger qu’ils désirent que nous faisions le choix nous-mêmes, cette fois-ci. »

Je fis une pause, hésitante. Devais-je rajouter ce qui me perturbait dans tout ça? Et je pris finalement mon courage à deux pattes:

« Après tout, le Clan des Étoiles a choisi Fragments Étoilés et Prêle des Champs pour nous guider et voilà qu’elles nous ont délaissé, sans même une explication ou un dernier adieu. Peut-être n'est-il pas aussi infaillible que nous le pensons. »

Mon coeur battait la chamade, mais je ne me laissai pas m'affaiblir. Je soutins le regard de mes camarades sans broncher. Mes doutes étaient trop importants pour que je les étouffe par lâcheté. Une chose était sûre: moi, je ne serai jamais lâche.




Bravo, vous avez trouvé le premier cadeau ! Le deuxième est caché sous les poils d'un chat (irl) d'un certain membre, un chat avec des poils particulièrement long...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Finalités et Nouveaux Départs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Finalités et Nouveaux Départs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» les nouveaux profiteurs
» Mes nouveaux achats, dont Venomous Villains !! :D
» Plus de 6 millions d'actes nouveaux sur Geneanet
» Des nouveaux pays en Europe pour 2020 !
» qui a testé les nouveaux gloss d'UD?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan du Tonnerre :: Camp-
Sauter vers: