« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petit moment en famille.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poussière de Lune
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 458
Age : 16
Date d'inscription : 12/09/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Petit moment en famille.   Jeu 6 Fév - 18:44


   

   
Petit Moment En Famille.
   


   Le soleil venait de se levé tout comme moi. Je ne m'étais toujours pas habitué même si cela faisait déjà quelques temps que nous étions "coincés" ici. Nous n'avions toujours pas retrouvé notre chez nous. Ne voulant pas faire trop de bruit pour ne pas embêté mes frères et sœurs encore endormis, je me mis un peu plus loin dans la pouponnière et commençais à faire ma toilette. Un petit coup de langue par si, un autre par là et voilà ! Maintenant j'étais toute mignonne au cas ou maman viendrait nous rendre visite. Car comme c'est la lieutenante du Clan de la Rivière, elle ne peut pas rester éternellement ici... C'est Effluves de Rose qui nous garde, elle est très douce et gentille avec moi, je voulais lui parler, mais elle était encore dans un profond sommeil. Le temps passait teeeeeellement lentement, qui je me roula par terre et détruis mon beau travaille. J'avais plein de poussière sur mon pelage maintenant...
J'entendis du bruit provenant de la tanière des guerriers. Je passa alors ma tête pour voir si Souffle de Givre, notre mère, allait y en sortir. Un, deux, trois, quatre guerriers du Vent et deux de la Rivière, parmi ces deux là, il y avait ma mère. Je couru le plus vite possible et sauta, en quelque sorte, sur son dos. Arrivé en haut j’observai la vue qu'elle avait et je ne sais pas comment, en trois secondes je me suis retrouvée par terre.

« Coucou maman ! Ca va ? »

Je me posta devant elle. Elle me répondit de suite et m'attrapa d'un seul coup de patte pour finalement commencé ma toilette. Certain n'aimerai pas ça parce qu'ils veulent devenir grand le plus vite possible. Mais pas moi, car j'aime bien quand maman me câline comme ça. Je lui dis de venir trois secondes avec moi, juste pour dire bonjour aux autres.

« Et ! Regardez qui j'amène ! »

Juste après avoir crié, je m'étais rappelé qu'ils dormaient encore, alors j'avais fermé mes yeux. J'entendais des petits cris de joie alors je les rouvris et vus mes frères et soeurs excités de revoir Souffle de Givre. Ils étaient tous entrain de lui faire des câlins, des léchouillent et plein d'autres choses alors je rejoint à eux et fit de même.

Après la petite visite de maman, j'étais allée près de Patte Polaire.

« Polairou ! Polairou ! Tu veux jouer avec moi ? ! »



   
   

   

_________________


~ Lueur Matinale ~:
 

Lunaire ! ♥:
 


La couleur de : Poussière de Lune : SkyBlue /  Lueur Matinale : DarkSeaGreen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Petit moment en famille.   Ven 7 Fév - 19:17


Petit moment en famille.


» Petite Châtaigne.




○ Des petits cris fusèrent de part et d'autre. J'ouvris les yeux lentement. Ma fourrure en bataille traînait sur le sol humide. Les jambes encore enguirlandé par la fatigue, je me levais péniblement. Fixant droit devant moi. Ils étaient là, tous. Maman semblait venir d'arrivais, je la regardais, un air satisfait sur le visage, ne pouvant exprimer plus. J'étais comme scotché sur l'herbe froide du matin. Même si le soleil réchauffait mon dos, je sentais sous mes pattes, les petites gouttes de rosées glacée, ce qui eu le don de me faire frissonner. J'étais si heureuse d'avoir une famille si soudée malgré tout les malheur qui nous était arrivé. On avait toujours su resté solidaire, unis. Comme une seul groupe agissant ensemble, pour le meilleur. Ce qui me rendait encore plus heureuse, c'était de voir le sourire sur leurs petits visage, leurs rires sonores qui faisaient écho dans le camp, réveillant quelques guerriers & apprentis au passage. Certains poussèrent un grognement mécontent, tandis que d'autre se contentaient de froncer des sourcils. Je m'étirais longuement, puis m'approchant timidement des autres, je me blottis contre un coin de buisson, de manière à ce que absolument personne ne puisse me voir, bien que c'était difficile d'échapper au regard d'une mère, même après que celle ci est repris ses fonctions de lieutenante, elle restait notre mère. Je restais là, à moitié penché contre le tronc du petit arbre rabougris, puis entama une toilette approfondie, ne supportant pas de voir ma fourrure en désordre. Une patte en l'air, une queue en arrière, une autre pattes sur le côté, un cou complétement retourné. Et hop, toilette terminée.



Les cris commençaient à s'atténuer, peut-être se calmaient - ils, je lançais un coup d'œil au dessus du buisson et vis Petite Praline s'approchait de Patte Polaire. Un petit sourire se fendit sur mon visage, je trouvais ça toujours amusant de voir comment les uns réagissaient avec les autres, j'étais toujours celle qui observait, tentant de comprendre les situations, je me prêtais rarement aux jeux. Pas que j'en avais pas envie, mais bien parce que j'avais cette peur soudaine qui me tenaillais l'estomac chaque fois que quelqu'un m'adressait la parole, on appelle ça la timidité, moi j'appelle ça la lâcheté. Je n'est était très courageuse je dois l'avouer. La question qui me revenait sans cesse, qui me hantait presque " Me détestent - ils ? Après tout, c'est pas parce que je suis leur sœur qu'ils doivent m'aimer, je ne prends jamais du temps avec eux.. oui ils doivent me haïr." Il y avait juste Patte Polaire que je savais qu'il m'aimait bien, après le petit moment que j'avais passé près de lui. Je souriais bêtement on "espionnant" ma petite famille s'esclaffait dans des jeux amusant, une pointe de tristesse voila mes yeux. Pourquoi j'avais peur ? Ah oui c'est vrai .. de ce qu'ils pourraient penser de moi, de ce qu'ils pourraient faire de moi, de ce qu'ils pourraient obtenir de moi. Les moqueries, les bêtises..etc. J'avais peur tout simplement, c'était tellement dur d'être dans cet état d'esprit, je n'en pouvais plus mais.. impossible de sortir de cette bulle. J'étais prisonnière de ce monde étrange. Mon monde à moi, d'enfant observatrice et timide, facilement manipulable. J'attendais toujours un signe, peut-être celui de ma mère qui avait dû certainement me voir, sauf si elle m'avait oublié.. et si tout le monde m'oubliait ? Que deviendrais-je alors ? C'était possible qu'elle m'oublie ? Et eux, allaient-ils m'oublier ? M'aimaient - il ?

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Valse des Étoiles
Admin Graou
Admin Graou
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1783
Age : 18
Date d'inscription : 14/06/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Petit moment en famille.   Ven 11 Juil - 12:36

Patte Polaire ▬
« Tu ne croyais tout de même pas que tu allais t'en sortir si facilement ? »

Roulé en boule dans la pouponnière, blotti contre mes frères et soeurs, j'écoute distraitement le souffle des reines endormies. Émergeant à peine des bras de Morphée je n'ai pas encore trouvé la force pour me lever et m'arracher à cette chaleur plus que confortable. Le duvet qui recouvre encore le pelage des chatons de ma portée et confortable et agréable, encore plus que la litière que nous partageons. Roulant sur le dos, les pattes en l'air je pousse un minuscule piaillement rendu encore plus inaudible par ma voix pâteuse. Me tortillant un peu, je trouve en moi la force d'ouvrir les yeux l'espace de quelques secondes avant de les refermer aussitôt fronçant le museau. Il y a trop de lumière ! Retombant sur le flanc et écrasant au passage la queue de quelqu'un je laisse échapper un bâillement qui dévoile mes minuscules crocs de chaton. Puis, décidant d'être courageux ce matin, je rouvre les yeux une nouvelle fois. Tout ce que j'ai le temps de voir c'est un bout de queue qui disparait. Etonné, je regarde autour de moi et me rend compte que Petite Praline manque à l'appel. Me levant d'un bond je me demande comment elle a pu oser s'enfuir sans moi. Quelle traîtresse ! M'étirant brièvement je me dirige ensuite vers la sortie jusqu'à ce que la voix toute excitée de ma soeur me surprenne. Soudainement elle se tient devant moi, un grand sourire au lèvre et juste derrière elle... Maman !

Pousse un cri de joie je lui saute sur le dos, donnant des petits coups de pattes dans sa fourrure blanche comme j'ai vu les apprentis le faire. Je veux lui montrer que je suis déjà près pour être un grand guerrier ! Mais forte comme elle est, elle a vite fait de me déloger et une seconde plus tard je me retrouve par terre, entre ses pattes et sa langue rapeuse tente de discipliner mon pelage d'ours. Poussant un couinement, je tente tant bien que mal de lui échapper mais c'est peine perdue. Finalement je finis par abandonner me laissant toiletter et bercer par le ronronnement tendre de Souffle de Givre. Quand elle me libère enfin je m'enfuis rapidement juste après m'être frotté contre son museau. Même si je déteste qu'elle fasse ma toilette j'aime ces moments en famille où nous sommes une vraie famille mais j'avoue être trop fier pour l'avouer.

Après moi, tous les rejetons de la porté y passe à mon plus grand bonheur. Enfin un peu de justice dans ce monde. Puis à mon plus grand regret - on ne peut pas être tout le temps heureux - maman part. Mais seulement quelques secondes plus tard, Petite Praline vient vers moi en m'affublant d'un horrible surnom. Polairou... Nan mais pour qui elle se prend elle ? Poussant un cri de guerrier je lui saute au cou, la renversant et l'entrainant au sol grâce à mon poids, la plaquant sous mes pattes. Un grand éclat de rire me secoue pendant que je me couche sur elle, la privant ainsi de tout mouvement. Secoué par mon rire, je redresse un peu la tête et rencontre le regard timide de Petite Châtaigne. Depuis que nous nous sommes échappés ensemble je me sens un peu plus proche d'elle, elle qui ne joue jamais avec nous. Lui lançant mon sourire le plus charmeur, et me laisse tomber de Praline et attrapant entre mes griffes une boule de mousse je la lance dans les airs :

« - Attrape ça si tu peux Châtaigne ! »

_________________















Merci à tous pour vos si belles créations, je n'oublierai jamais ce que vous avez fait pour moi. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forum-guerredesclans.forumactif.com/
Souffle de Givre
Intéressé-e.
Intéressé-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 549
Age : 26
Date d'inscription : 03/05/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Petit moment en famille.   Mer 6 Aoû - 22:55


Souffle de Givre était dans la Tanière des Guerriers, au Clan du Vent. Elle ne se sentait pas bien. Déjà qu'elle était dans un camp qui ne portait pas l'odeur de son Clan, il fallait qu'elle délaisse ses petits pour jouer correctement son rôle de Lieutenant. Assise en cercle avec d'autres Guerriers, elle soupira discrètement. Elle se réprimanda d'en vouloir trop. Il ne fallait pas oublier qu'Étoile de Menthe avait été compréhensive de sa grossesse, et ce au delà de ces espérances. Elle ne pouvait donc pas râler. Mais c'est vrai qu'elle mourrait d'envie de leur dire de se débrouiller entre eux concernant l'organisation des patrouilles. Elle filerait ensuite à la pouponnière s'occuper de ses petits amours. Mais la conversation s'éternisait... ils débattaient sur la mise en place de plus de patrouilles aux frontières avec le Tonnerre. Les deux camps avaient de bons arguments. Ils devaient bien remarquer à quel point elle était inutile dans cette conversation. Les yeux dans le vide, elle semblait s'ennuyer à mourir. Alors qu'elle n'y croyait plus, la réunion fut ajournée pour une raison qui lui rentra par une oreille et sortie par l'autre. Elle s'en fichait en réalité
Son regard s'éclaira alors qu'elle suivait les autres hors de la Tanière. Cela ne fut pas long avant qu'une odeur familière lui parvint. Vive comme l'éclair, Petite Praline avait investi son dos, elle s'était calée entre ses épaules saillantes. Ronronnant de plaisir, Souffle de Givre tenta de l’attraper, mais la petite sauta d'elle même au sol, tout sourire, le regard brillant.

- Coucou Maman, ça va ?

Souffle de Givre lui donna un coup de langue et ronronna.

- Bonjour ma Petite Praline ! Oh tu es toute chiffonnée, vient par là.


Avec sa patte, qui semblait énorme comparée à celle du chaton, elle l'attira vers elle et commença une toilette conséquente. Sa langue rapeuse enlevait les saletés et brossait sa fourrure, pour la faire briller. Petite Praline semblait apprécier le bain, son corps était entièrement détendu, elle avait même peur qu'elle s'endorme pendant la toilette. La suite de la toilette consista plus en câlins et diverses papouilles. Petite Praline ronronnait de plaisir, et sa mère aussi. Elle était très heureuse et très fière de sa portée. La Petite se leva et lui demanda de la suivre dans la Pouponnière pour saluer son frère et sa sœur. Évidemment, Souffle de Givre se laissa guider par la petite avec joie.
L'attaque fut soudaine et la Reine fut destabilisée un instant. Elle sentait ... quelque chose qui s'agitait dans sa fourrure blanche parsemée par endroits de rayures noires. Des poils plein la bouche, Patte Polaire l'attaquait ! Éclatant d'un rire sincère, elle commença à répliquer gentiment à son assaut, gagnant progressivement du terrain. A force de coups de langue et de museau, elle le mis au sol et continua à l'embêter - et de le toiletter - jusqu'à ce qu'il abandonne. Elle lui fit grâce des détails, et le laissa s’enfuir vers Petite Praline en ayant l'air menaçant. Il ressemblait tellement à Perle de Neige... Une ombre passa dans son regard, mais, un battement de cils plus tard il n'y paraissait plus. Il n'était pas l'heure de pleurer son amie.
Tournant la tête, Souffle de Givre cherchait son dernier rejeton, Petite Châtaigne. Son regard azur profond se posa sur le petit chaton qui s'était pelotonnée un peu plus loin, l'air à la fois triste et heureux. La mère se leva et se dirigea vers la petite, doucement. Elle s'allongea devant elle et l'attira avec ses pattes contre son poitrail. Comme à son habitude, Petite Châtaigne avait parfaitement fait sa toilette, il n'y avait rien à redire. Mais elle voyait ces derniers temps que la petite croisait souvent timidement le regard de son frère. Se décalant sur le côté, elle s'allongea sur son flanc afin de laisser Petite Châtaigne le champ libre si elle voulait aller jouer avec les autres. Souffle de Givre lui donna un tendre coup de museau.

- Tout va bien ?

_________________


Spoiler:
 

Spoiler:
 


Merci Nuage de Braise !!!
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1974
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Petit moment en famille.   Mar 28 Oct - 9:11

PETIT MOMENT EN FAMILLE.
PETITE CHÂTAIGNE.

Alors que je croyais être à l'abris des regards, j'entendis le cris joyeux de Patte Polaire, et nos regards se croisèrent, comme porteur d'un message dont personne n'avait le secret. Quelque chose s'était créer entre nous depuis notre escapade. Une sorte de complicité qu'aucun autre frère et sœur n'avait. Il me lança la boule de mousse, qui rebondit non loin de moi, alors que je m'apprêtais à la prendre et la projetais un peu plus loin, dans l'air de jeu des autres. Une ombre passa au dessus de moi. Maman. Je levais mes grand yeux doré dans sa direction. Son regard tendre me touchait. Elle nous aimait, c'était sûr et certain. Dommage que son devoir l'appelait trop souvent. La femelle s'allongea près de moi. Elle chuchota d'une voix douce et inquiète.
" Tout va bien ? "
Je ne saisis pas correctement le sens, sa question était un peu ambiguë, puisqu'elle ne cessait de jeter un coup d’œil vers Polaire. Je ne savais pas vraiment si elle parlait de mon isolement ou de ma récente complicité avec lui. Peut-être était-elle inquiète ? Mais pourquoi le serait-elle ? J'avais enfin quelqu'un avec qui jouer et elle appréhender cette nouvelle relation ? Tout s'embrouiller dans mon esprit, et je commença à me braquer. Les yeux rivés vers le sol, je me dandinais d'une patte à l'autre. Je trouvais ça étrange aussi la façon dont elle regardait notre frère, elle le regardait toujours différemment des autres, il y avait un chaque fois, comme une voile de tristesse qui recouvrait ses yeux azur. Comme si elle nous cachait volontairement quelque chose qui ne concernait que notre frère. Puisque à l'évidence, il n'y avait que lui, qu'elle regardait comme ça. Je me demandais sans cesse pourquoi ? Était-il malade ? Peut-être qu'il avait fait une grosse bêtise et qu'à cause de ça il ne pourrait jamais devenir un guerrier ? Peut-être que la guérisseuse voulait qu'il devienne son apprenti. Je n'en savais rien, mais il y avait comme anguille sous roche dans cette histoire ! Je revenais à sa question principale. Si j'allais bien. A première vue ça devait se voir que j'étais en bonne santé, non ? J'avais la fourrure lustré, d'accord j'étais un peu plus frêle et timide que les autres, mais sinon ça je n'étais pas malade. Que voulait-elle essayer de me dire ? Que c'était moi qui était destinée à devenir guérisseuse ? Oh non, hors de question ! Je voulais devenir une vraie guerrière moi ! Pourquoi était-elle inquiète ? Surement parce que j'étais loin des autres, que comme d’habitude, je m’exilais et restais dans mon coin, mais j'avais tellement peur qu'il ne m'aimait pas, tellement peur qu'il me rejetait. J'esquissais un petit sourire maladroit à ma mère, je ne voulais pas quelle soit malheureuse à cause de moi.
" Oui, pourquoi ça ? "
J'espérais être la plus convaincante possible, même si il fallait le dire, mes sentiments pour mon frère était bien étrange, pourquoi j'avais le cœur qui battait fort chaque fois que je voyais ? Pourquoi j'avais comme une explosion de papillons chaque fois qu'il me léchait entre les deux oreilles ? Pourquoi c'était si bizarre, je ne comprenais pas. Lui ressentait-il le même lien ? Les même sensations étrange ? Je lui lançais un regard tendre, qu'il me renvoya à son tours. Et une sourire bête s'étira sur mon visage d'enfant.

_________________

Merci aux concernés pour ces superbes signatures ** Fou d'amour [/center]
[/spoiler]
Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Petit moment en famille.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Petit moment d'embêtement." LOGAN&LEANA ?
» mon organisation à la maison
» à quel âge laissez-vous vos enfants seuls à la maison ?
» Je lisais et m'informais depuis un petit moment et j'ose affronter ma timidité
» ma collection de sylvanians et petit malin!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Clan du Vent :: Camp du Vent :: Pouponnière-
Sauter vers: