« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Dreams of the Stars (PV Destiny et Midnight)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Feuille de Basilic
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 670
Age : 20
Date d'inscription : 25/07/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Dreams of the Stars (PV Destiny et Midnight)   Ven 6 Déc - 2:56

Dreams of the Stars
When Healers come before the Stone.

Dans le silence hivernal de ce blanc horizon fredonnait la voix d’un matou. Étrange, n’est-ce pas? Normalement, les félins des Clans se louvoyaient telles des ombres, sans émettre un seul bruit. Il était le parfait contraire. Sa démarche claudicante et tressautante faisait craquer la fine couche de neige sous ses pattes et ralentissait son allure. Par chance, le temps était superbe pour une nuit. Le ciel était dégagé, les étoiles brillaient tels des diamants et la lune trônait fièrement dans Parfait, c’était tout simplement parfait. S’il y avait eu de la pluie verglaçante ou bien une soudaine tempête de neige, Feuille de Basilic, guérisseur de l’ombre, aurait été contraint de rester cloué dans son antre. Point qu’il est matou à répugner le déchaînement des évènements, c’était plutôt une question de sécurité. Ses deux pattes postérieures ne seraient qu’un handicap pire qu’à l’habitude. Se prendre le sol en plein face, il pouvait s’en passer. Il était déjà assez amoché comme cela, pas obligé d’en rajouter, n’est-ce pas? Ainsi, ce fut un soulagement lors qu’il se déplaça tranquillement à pas posés vers sa destination. Le grand gaillard chantonnait un vieil air que sa mère lui murmurait lorsque la neige venait à tomber, dans sa jeunesse. L’air était joyeux, léger, insouciant. Le guérisseur de l’Ombre en avait plus que besoin.

Les lunes s’étiraient depuis le départ de Parfum de l’Ouest. De ses filles. De ses futurs chatons. Depuis lors, la belle avait dû mettre-bas. Elle devait élever les petits. Seule. Loin de lui. De telles pensées ne cessaient de le tarauder. Le pauvre tentait de s’occuper l’esprit, de donner des soins à son Clan, de détendre l’atmosphère à tout moment. Cependant, il avait toutes ses minutes depuis sa nouvelle vie en tant que guérisseur. Aucun apprenti ne lui avait été assigné, il passait donc son temps libre à gratter la neige et la terre à la recherche de racines et de feuilles encore potables pour ses réserves. Ils allaient rendre visite aux Anciens, et par le fait même, à ses chers parents, puis faisait le tour de la pouponnière. Ses yeux verdoyants scintillaient à la vue de ces petites boules de vie. Ces chatons de l’Ombre étaient l’avenir du Clan, car en fin de compte, ils étaient tous de vieilles peaux rabougries. Lui-même ne pouvait faire grand-chose. Les proies lui filaient entre les pattes et les ennemis ne lui lançaient plus un seul regard méfiant. Feuille de Basilic n’était qu’un félin à la mâchoire massacrée et aux pattes arrière brisées. Ainsi, ce handicap était, d’un côté, sa damnation. Tout le ramenait vers sa dulcinée et son cœur saignait.

Pourtant, sa haute carrure se dressait fièrement durant toute la traversée des terres de Clan. Être guérisseur avait ses avantages : le droit de passage lui était exclusif. Il pouvait laisser de côté la discrétion et marcher laborieusement, mais avec une grimace tordue sur les babines. Cette grimace, il fallait le préciser, lui tenait lieu de sourire. La nuit lui était particulièrement douce et paisible, dans toute sa splendeur. Le froid revigorait ses muscles, le vent sifflant des Hautes Pierres daignait déjà pointer son nez et chatouiller sa fourrure noire. Les nuits où eux, guérisseurs de chaque Clan se réunissaient, était ses préférés. Quelques-unes s’étaient passées précédemment et il en tirait de bons souvenirs. La Pierre de Lune ne lui avait envoyé aucune vision jusqu’à présent, le laissant toujours, pourtant, avec un sentiment de sérénité. Sans compter que ses compères soigneurs, il les appréciait. C’était de bonnes personnes, pouvait-il affirmer sans les connaître dans les détails.

Lentement, Feuille de Basilic se rapprochait du pied des Hautes Pierres, ces grisailles gargantuesques. Il ne discernait ni ne sentait aucune présence dans les environs, sauf quelques mulots recroquevillés sous des roches. Le massif matou grogna en voyant l’aspect glissant et casse-cou des dents de pierre. À chaque fois, il choisissait d’attendre ses pairs en bas. Ce n’était pas faute d’avoir essayé de les escalader seul, mais il en avait mangé plein la figure. Une fois, l’ancien guerrier s’était même foulé une de ses pattes arrière. Depuis, il préférait rester sagement sur le plancher des vaches et attendre la compagnie. Le pauvre en avait un tantinet honte. C’était humiliant, être adulte et dépendre des autres. Feuille de Basilic, pourtant, acceptait sa condition. Alors, comme à chacune de leurs rencontres de guérisseurs, le soigneur de l’Ombre s’assit bien droit sur le sol enneigé, le dos collé contre l’abri de fortune que lui offrait un rocher. Seuls ses deux orbes d’émeraude brillaient dans cette noirceur. L’avantage d’un pelage de corbeau. Le désavantage, la neige était une traîtresse incontestable.

Continuant toujours de fredonner son air léger, Feuille de Basilic attendit. Il n’avait que ça. Attendre. Le Temps. Il était à lui depuis sa deuxième convalescence. Depuis que l’amour de sa vie l’avait fui, emportant au loin ce qu’il avait de plus cher. Sa belle et ses enfants. Le mâle défiguré secoua sa tête et continua à briser, taper, sectionner le silence.

Une silhouette se profila soudain à l’horizon tandis que la lune continuait son ascension. Ce n’était pas de sitôt. Feuille de Basilic retroussa ses babines, espérant vainement qu’il aurait un sourire. Un de ses anciens et beaux sourires. Non, au contraire. Une grimace, encore. Il espéra que ses prunelles parleraient d’elle-même.

- Pas trop tôt, dis donc! Même moi, j’ai fait plus vite!

Sa voix portait et son ton était taquin. Il aimait ouvrir la conversation ainsi. Ça l’occuperait de ses mornes pensées. Il peina à se hisser sur ses pattes, puis attendit qu’on lui renvoie une réplique cinglante et joueuse.

La nuit s’annonçait heureuse, en perspective.
Ou peut-être pas.

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3960
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Dreams of the Stars (PV Destiny et Midnight)   Dim 22 Déc - 22:23

NAÏADE
Hiver, ô doux hiver.



La neige recouvrait entièrement la terre, l’abritant de son manteau rapiécé contre un froid mordant. Les branches nues des arbres, torturés par le vent, semblaient siffler avec celui-ci, et l’air était empli de leurs hurlements sourds. Dominant la lande, les montagnes se dressaient implacablement, leurs pics se détachant nettement sur le ciel d’encre. Et la lune, reine incontestée dans son palais d’étoiles, la lune éclairait les lieux d’un halo blanchâtre et les baignait dans une atmosphère lugubre. Dans ce paysage nocturne, Naïade se frayait un passage d’une démarche déterminée, les yeux brillants. Son pelage à moitié blanc se fondait avec facilité dans la neige, et seules ses parties rousses trahissaient sa présence.

En vérité elle se sentait puissante dans cette immensité blanche, comme s’il ne restait plus qu’elle sur terre, comme si le royaume qui s’étendait à perte de vue lui appartenait. Ses pensées filaient aussi vite que le mistral et le temps lui portait quelques questions ; la rivière était-elle gelée ? A quoi ressemblait leur camp noyé sous la neige ? Mais surtout, combien de chatons survivraient à l’hiver qui s’annonçait … ? D’un coup de patte rageur, elle envoya valser la poudreuse. C’était la faute du Clan du Tonnerre si l’Apocalypse s’était abattue sur sa tribu et si le cours d’eau avait englouti son foyer ; c’était la faute du Tonnerre si, forcés de se partager les proies, le Vent et la Rivière manquaient de nourriture. Un puissant désir de vengeance prit possession de son cœur, et la jeune femelle se mit à marcher plus vite.

Les Hautes Pierres se dessinaient maintenant nettement, toutes proches. Naïade leva la tête vers leur sommet, impressionnée par sa hauteur, et murmura quelques paroles pleines de respect à l’adresse de ces géants de pierre qui abritaient le lieu sacré. L’endroit n’était pas désert, puisqu’une silhouette massive se tenait là ; la reine détecta d’ailleurs sa présence grâce à son flair en premier lieu, puisque le pelage noir du matou se fondait dans l’obscurité. Un instant plus tard il lançait une provocation joueuse, et elle y répondit par un éclat de rire léger qu’une brise porta jusqu’à lui. Il lui sembla alors distinguer un vague sourire sur le visage du guérisseur, bien qu’il ressemblât plus à une grimace. Naïade ne s’en étonna pas : un vétéran du Clan du Vent lui avait déjà conté l’histoire de cet ancien guerrier mutilé, qui avait finalement trouvé la voie de la guérison. Elle connaissait également son nom.

« Bonsoir, Feuille de Basilic. »

La guérisseuse s’assit bien en face du matou, enroulant sa queue autour d’elle patiemment et posa finalement son regard sur son interlocuteur après quelques secondes suspendues. Ses yeux bleu-gris brillaient intensément, sans que l’on sache si c’était la joie ou un autre sentiment qui en était la cause. Elle détailla rapidement le félin, reconnaissant dans ses traits le portrait qu’on lui avait peint, mémorisant des détails supplémentaires. Puisque les deux soigneurs ne s’étaient encore jamais rencontrés, il fallait bien commencer par quelque chose, et elle prit les devants :

« Nous n’avons pas encore été présentés je crois. Mon nom est Naïade, guérisseuse du Clan de la Rivière et successeuse de Valse des Myosotis. »

Elle s’était présentée avec beaucoup de distinction, allant à l’essentiel et parlant d’une voix polie, qui tranchait avec l’attitude chaleureuse et détendue de Basilic. Ceux qui l’avaient connue jeune auraient eu grand peine à reconnaître la timide et maladroite chatonne qu’elle avait été, tant sa confiance en elle s’était développée … Mais ceux qui l’avaient connue étaient morts, du moins à ses yeux ; aussi ce détail n’avait plus aucune importance. Ce qui comptait réellement, ce qui faisait battre son cœur à une vitesse démentielle à cet instant, c’est ce qu’ils s’apprêtaient à faire : ensemble, ils entreraient dans les entrailles de la montagne et partageraient un rêve. Ils n’attendaient plus que la venue de Coup de Minuit pour se mettre en route.
Et tous trois iraient à la rencontre des étoiles.

Spoiler:
 

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coup de Minuit
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 19
Date d'inscription : 20/08/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Dreams of the Stars (PV Destiny et Midnight)   Ven 27 Déc - 0:01



Dreams of the Stars


Basilic & Destiny & Midnight

Coup de Minuit



La nuit était calme, ce soir-là. Pas un nuage ne venait cacher l'astre lunaire qui envoyait ses rayons sur le camp de la Lune. Les membres du Clan se préparaient tranquillement à dormir aux chauds dans leurs tanières. La saison des neiges était rude, comme tous les ans, mais ils devaient y faire face coûte que coûte.
Cette nuit, le guérisseur devait se rendre à la Grotte de Vie, accompagné de Feuille de Basilic et Naïade. Mais seul Coup de Minuit allait partir. Même si Poussière de Lune avait voulu y aller aussi, son mentor lui avait ordonné de veiller sur les malades en son absence. Le Clan de la Lune avait la chance d'avoir à sa disposition deux guérisseurs accomplis; alors même si l'un manquait à l'appel, il y en aurait toujours un autre pour s'occuper du Clan. Et quand Minuit ne sera plus là, il sait que la Lune sera entre de bonnes pattes.
Le mâle charbonneux mâcha quelques herbes coupe-faim pour la route et sortit enfin du camp, non sans jeter un dernier coup d'œil à ses patients. Il irait prier pour eux, ce soir. Il prit la route en direction des Hautes Pierres et s'engouffra dans la nuit.
Son cœur faisait des bonds dans sa poitrine. Les rêves partagés avec le Clan des Etoiles était quelque chose qui l'avait toujours fasciné. Pouvoir parler à ces guerriers de jadis, emplis de savoir, et recevoir des visions qui pouvaient changer le destin de son Clan... De plus, les guérisseurs étaient des privilégiés. Avec les chefs, c'était les seuls qui pouvaient rendre visite au Clan des Etoiles pendant leur sommeil. Enfin, en temps normal. On ne savait pas si c'était parce que la Clan de la Lune était le Clan le plus proche des Etoiles, mais il connaissait bien une guerrière noir de jais qui entretenait un lien particulier avec eux. Verrait-il Belle de Jour ? Sa fourrure aussi blanche que la neige de la saison actuelle, ses yeux doux aussi clair que le jour, sa voix aussi pur que le cristal... Qu'allait-il voir ? Quel songe l'attendait ? Des mauvaises nouvelles ? Il espérait que non.
Ses pas laissaient des traces dans le sol glacial, devenu un long manteau blanc par les flocons descendus tout le jour. Heureusement, la trêve traditionnel de cette nuit sacré faisait que les Clans devaient le laisser tranquille. Alors il se contenta de saluer poliment chaque patrouille qu'il croisait par hasard. Coup de Minuit était l'un des plus anciens guérisseurs, tout le monde le connaissait. Mais depuis l'Assemblée, beaucoup avait découvert ou redécouvert sa sagesse et son caractère affirmé. Jamais il n'avait osé élever la voix comme il l'avait, mais cela avait pour lui une question d'honneur. Il se demandait d'ailleurs si Naïade allait lui en parler... Sa réaction l'avait étonné lui-même, à vrai dire.

Après plusieurs minutes de marche, Coup de Minuit put enfin voir les Hautes-Pierres. Mais personne dans les environs. Il devait être le premier à arriver. Alors, en attendant que les deux autres arrivent, il grimpa sur un rocher et recula pour ne pas se faire voir des autres. Il se demandait s'il pouvait les prendre par surprise.
Après quelques petites minutes, il sentit l'odeur de Feuille de Basilic. Il avait déjà entendu parler de son histoire. Autrefois guerrier de l'Ombre, il était maintenant un guérisseur reconnu de tous. Mais malgré son ancienne vie, il semblait s'être accommodé de sa nouvelle existence en tant que soigneur. Le matou resta en bas des Hautes-Pierres, préférant sans doute attendre la dernière arrivante en bas. Mais Minuit avait l'impression que son camarade ne l'avait pas sentit. Le vent ne permettait pas tellement d'apporter son odeur. Était-ce parce qu'il était passé sur les différents territoires adverses qu'il n'était pas distinguable ?
Toujours est-il que la guérisseuse de la Rivière arriva finalement. A son approche, Minuti ronronna, amusé de la remarque de Feuille de Basilic qui rouspétait à cause de l'attente trop longue.
Sur un ton calme et posé, Naïade salua poliment le mâle grimaçant et se présenta même à lui. Une fois chose faite, Coup de Minuit se montra enfin et descendit de son perchoir pour aller à la rencontre des deux autres.

- Bonsoir, vous deux. Le voyage s'est bien passé ?

Il parla posément et afficha un sourire doux et sincère. Quel bonheur de se retrouver entre guérisseurs pour communier avec les Ancêtres ! Il avait l'impression que cela faisait une éternité qu'ils n'étaient pas partis tous ensembles à la Grotte de Vie. Il espérait pouvoir emmener Poussière de Lune, la prochaine fois. Est-ce que les autres guérisseurs avaient des apprentis, eux-aussi ? Il l'ignorait, mais il était assez curieux à leurs propos. En vérité, il se rendit compte qu'il connaissait peu de choses sur ses confrères. Il voudrait bien être plus proche d'eux à l'avenir. Ils étaient bien les seuls à être de Clans opposés mais à pouvoir se parler librement quand ils le souhaitaient. Cela ne devait pas être facile pour les autres, ceux qui ne voyaient leurs amis qu'aux Assemblées.
Coup de Minuit jeta un coup d'œil vers la lune. Elle était si belle et si lumineuse, en cette merveilleuse soirée...

- Puisque nous sommes tous présents, je pense qu'on ne va pas tarder...

Réalisé par BlueBerry pour Orange



_________________


Minuit a sonné Invité. Maintenant, le monde est à moi.

Coup de Minuit

Spoiler:
 

Merci Miiid !

Coup de Minuit & Nuage Lunaire


Rosée Cristalline


Boule d'Opale ->*Nuage d'Opale* -> Lumière Opaline

Spoiler:
 

Remerciements à Grenouillette pour ses magnifiques créas et à Nuage Lunaire pour son très beau cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coup de Minuit
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 19
Date d'inscription : 20/08/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Dreams of the Stars (PV Destiny et Midnight)   Sam 8 Mar - 1:17

    [UP ? ° 3°]

_________________


Minuit a sonné Invité. Maintenant, le monde est à moi.

Coup de Minuit

Spoiler:
 

Merci Miiid !

Coup de Minuit & Nuage Lunaire


Rosée Cristalline


Boule d'Opale ->*Nuage d'Opale* -> Lumière Opaline

Spoiler:
 

Remerciements à Grenouillette pour ses magnifiques créas et à Nuage Lunaire pour son très beau cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feuille de Basilic
Habitué-e.
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 670
Age : 20
Date d'inscription : 25/07/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Dreams of the Stars (PV Destiny et Midnight)   Sam 8 Mar - 1:20

[Je n'ai pas oubli, je suis débordée. Mais je vous réponds rapidement. <3)

_________________

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dreams of the Stars (PV Destiny et Midnight)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les fashion stars
» The Normandy all stars.
» Les plus gros scandales de stars françaises
» Les vacheries de stars
» Les tombes de stars

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Terres Libres :: Hautes Pierres-
Sauter vers: