« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. »

Masque de Rosée
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fate and Destiny

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3964
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Fate and Destiny   Lun 5 Aoû - 15:17



    DESTINÉE MYSTIQUE

    « And you can see my heart beating
    You can see it through my chest
    And I'm terrified but I'm not leaving »
    StarClan




Lumière de Lune, plus puissante et qui t’éclaire encore.
Lumière de Lune, qui ordonne les pulsations de ton cœur.
Et ton cœur bat pour elle.

Bat pour elle.

Les ténèbres t’accueillent, plus glacées que jamais. Tu te fonds en elles comme tu l’as toujours fait, car tu n’es à ton tour plus que ténèbres. La nuit est dérisoire face à elles, d’ailleurs est-ce vraiment la nuit que tu viens de quitter ? Le monde n’existe peut-être déjà plus, dissipé dans les brumes, et qu’importe. Tu veux juste oublier. Fermer les yeux et ne plus rien ressentir. Fermer les yeux et se laisser emporter ; fermer les yeux …

Alors la Mort t’embrasse et tu sombres.

Tu laisses derrière toi les tourments, les regrets, les peines et les peurs. Tu laisses ta vie derrière toi ; tu l’abandonnes sans un bruit, un sourire aux lèvres. Tes péchés sont lavés, oubliés. Et pourtant … l’amertume de la défaite, la douleur de la trahison, la déchirure des remords, tout cela aurait du disparaître, mais tu conserves tout. Tes souvenirs, tes rêves sont inchangés. La violence de tes émotions reste aussi puissante qu’auparavant. Pourquoi alors ? Pourquoi continues-tu à penser, à ressentir, alors que la mort est venue te prendre ? Tu te débats dans l’obscurité. Ne comprennent-ils pas que tu as cessé de te battre ? La révolte des premières années a déserté ton cœur. Ne comprennent-ils pas que tu ne souhaites plus rien que le repos ? La rédemption promise par la mort.

« Bienvenue, Destinée Mystique. Tu es finalement venue à nous. »

Alors seulement tu ouvres les yeux.

Elles sont là, les Étoiles qui illuminaient ton ciel, ces Étoiles qui si longtemps t’ont guidée en tant que guerrière de la Lune. Elles sont là et te contemplent, confiantes, brillantes. Leur éclat te brûle les yeux, leurs voix résonnent comme une seule et unique voix. Autour de vous se déploient les Quatre Chênes tels que tu t’en souviens, dans toute leur puissance. Tu es venue mourir à leurs pieds et c’est finalement là que tu t’éveilles. Ton regard s’élève vers leur cime, invisible puisque noyée dans le ciel étoilé. Mais c’est bel et bien aux guerriers d’antan que tu t’adresses, d’un ton implorant, où perce le désespoir.

« Oh Clan des Étoiles, pourrez-vous un jour comprendre les raisons de ma folie ? Pourrez-vous un jour pardonner ma trahison ? » Tu te souviens ? Ces paroles te semblent atrocement familières, car ce sont celles que tu as adressées à Belle de Nuit avant de partir. Et c’est finalement elle qui t’inspire ces mots de pardon. « Je m’étais perdue. » Simplement. Pitoyablement. Tu baisses la tête, incapable de soutenir leur regard. Un tremblement te prend, c’est le seul signe extérieur de ta détresse. Tu es morte mais rien n’a changé, les remords demeurent. Ces remords qui te brûlent de l’intérieur, qui te rongent le cœur ... Comprendront-ils ? Comprendront-ils ce qui t’a poussé à les trahir, à renier ta foi pour t’allier à la Meute ? Les mots se bousculent dans ta gorge si bien que ta voix reste muette ; plus que tout tu crains leur colère, tu redoutes la déception que tu t’apprêtes à lire dans leurs yeux.

Alors s’avance Étoile des Déserts, majestueuse comme de son vivant. Tu n’oses pas la regarder tant la culpabilité t’étreint. Tu ne peux pas t’empêcher de te demander si tout n’aurait pas été différent si elle était encore en vie ; bien sûr que tout aurait été différent ! Peut-être que le Clan de la Lune aurait conservé ses terres et sa puissance, peut-être que jamais rien de tout cela ne se serait passé : la tempête, l’exil, le deuil. Et si tout était réellement de ta faute ? « Je suis désolée ! Tellement désolée, Étoile des Déserts si tu savais … » Tu as failli et elle le sait. Mais son regard, que tu croises finalement, t’arrête. Aucun trace de colère ni d’amertume. « Nous sommes là pour te guider comme nous l’avons toujours fait avec toi et les tiens. Oublie tout le reste, car aujourd’hui est un grand jour, Destinée, aujourd’hui est l’aube de ta nouvelle vie. » Alors l’incompréhension délie ton visage crispé et ta bouche s’ouvre en une interrogation muette. Ton ancienne meneuse y répond par un sourire. « Il est temps pour toi de prendre la tête de ton clan, de notre clan, comme tu aurais du le faire depuis longtemps, avec des vies et un nom nouveaux. Tu as été choisie par le Clan des Étoiles pour me seconder. Nous connaissons les doutes qui t’ont envahie, nous savons ta colère pour les avoir éprouvés de notre vivant. Mais tu as grandi, Destinée. Tu as grandi et tu es maintenant prête à nos yeux : les épreuves t’ont renforcée plus que tu ne le crois, et te serviront pour protéger notre clan. »

C’est ainsi que tu te dresses à ses côtés, encore tremblante, incertaine ; ce moment est celui que tu attendais depuis des mois sans le cacher, et pourtant tu doutes. Est-ce vraiment la bonne décision ? La mort te parait lointaine. Les regrets t’étreignent toujours, néanmoins un sentiment plus fort a remplacé le désespoir : c’est la volonté de te battre pour ton clan, la certitude que tu peux encore te relever pour lui. ‘Pour la gloire de la Lune’, n’était-ce pas ce que tu disais ? Alors avance, Destinée, avance vers ton chemin pavé d’étoiles. Avance vers ce que tu as toujours su être ton destin.
Mais ce que tu ne devines pas encore, c’est que ton chemin commence par la vérité … Tu sens ce parfum ? Tu aperçois le gris de ces yeux ? Ne les reconnais-tu pas ? Ils sont les premiers à t’avoir vue, et ce cœur est le premier à t’avoir aimée. Alors regarde-la bien, Destinée, regarde bien cette inconnue qui vient vers toi car ce sera sûrement la dernière fois. Et à présent écoute sa voix …

« Mais avant, j’ai quelque chose à te dire … Oh ! Destinée Mystique, ma fille, mon étoile, ma destinée … » Son sourire te brise le cœur alors qu’elle fend l’assemblée et s’approche de toi. Tu ne la connais pas et pourtant tu la devines. C’est elle, qui t’a donné la vie en perdant ainsi la sienne, elle que tu n’as jamais connue et que remplaça bientôt la Lune. Tu ne sais rien d’elle et elle est comme une étrangère à tes yeux ; ta famille c’est ton clan. Cette certitude te permet de la toiser d’un air indifférent ; et c’est bel et bien comme une étrangère qu’elle s’avance. « Le jour est enfin venu où je peux te parler, et il faut que tu saches la vérité. » L’obscurité se fait alors, et tu comprends que la vision qui accompagne d’ordinaire chaque cérémonie à la Pierre de Lune ne sera non pas une prophétie, mais une vision du passé. Un souvenir.

Un paysage entièrement recouvert de neige.
Le ciel brumeux se confondant presque avec la terre.
Les branches des arbres balancées au gré du vent.
Des flocons tombant drus sur l'immensité blanche.
Et quatre chênes se dressant fièrement, inébranlables.


Cet endroit mythique, théâtre de ton existence, depuis ta naissance jusqu’à ta mort. Ils sont demeurés inchangés depuis …

Des traces de pattes dans la neige éclatante.
Un peu plus loin, une chatte marchant contre le souffle du vent :
Une reine au pelage bicolore.
Elle attendait des chatons.


Ta mère récemment retrouvée, que tu reconnais immédiatement. Elle non plus n’a pas changé ... paisible dans la mort.

La reine s’arrêta contre le Grand Rocher,
S’affalant sur le manteau immaculé.
Elle allait bientôt mettre bas …
Et il neigeait toujours.

La chatte était toujours là.
Une patrouille de guerriers l’avait rejointe.
Elle mit au monde un chaton.
Puis souffla un nom :
Petit Destinée.

La chatte bicolore poussa un dernier soupir.
Sa tête retomba mollement dans la neige.
Les guerriers emportèrent le chaton à leur camp
Et aucun d’eux ne s’aperçut
De l’odeur flottant encore dans l’air,
Se mêlant à celle de la Mort :
L’odeur du Clan de l’Ombre.

Il s’était arrêté de neiger.


Alors la lumière se fait.
Les pièces du puzzle reconstituées, la vérité t’apparait sans fard. Tes origines jusque là demeurées obscures, sur lesquelles tu t’es posée d’innombrables questions. Tu as fini par te persuader que tu n’as pas besoin de passé ni de parents, puisque tu as ton clan. Mais maintenant tu sais … fille de l’Ombre. Tu es une fille de l’Ombre et c’est pourquoi elle t’a habitée toute ta vie. Alors Destinée, ça fait mal ? Cette douleur soudaine que tu sens dans ta poitrine, qui te perce le cœur, te ronge les entrailles, qui te laisse muette dans ta détresse …
« Je suis désolée que tu ne le saches que maintenant.
- Désolée ?! » La colère te serre la gorge. A moins que ce ne soient des larmes de révolte ? Dans tous les cas tu laisses enfin parler cette douleur qui explose verbalement. Ta colère, tu ne la contiens plus ; mais plus que tout c’est ta stupeur qui parle, et la peur qui l’accompagne. La peur alors que tu te découvres enfin. Et ce que tu as appris est loin d’être ce à quoi tu aspires. « Toute mon enfance, je l’ai passée à chercher qui je suis, d’où je viens ; toute ma vie j’ai tenté de me construire une identité … Et voilà que j’apprends que je suis loin d’être celle que je croyais, et toi tu es désolée ?!
- Crois-moi Destinée, j’aurais préféré que les choses se passent autrement. »

Elle détourne le regard. Toi tu ne peux que fixer, les yeux embués de larmes, celle qui se révèle être celle qui t’a mise au monde. Une guerrière du Clan de l’Ombre, clan que tu hais et crains le plus. Et ce qui te fait souffrir encore d’avantage c’est que dans sa silhouette tu ne peux que voir celle d’Ébène de l’Anthémis, dont le souvenir si vivace te torture encore. Tout dans son attitude te révulse. Les traits de son visage, si semblables aux siens, te hantent. Alors tu fermes les yeux, ravagée, dans l’espoir de tout effacer. Cela ne peut être possible, ce doit être une erreur … Tu es fille de la Lune ! La Lune, dont la lumière te guide et ordonne les battements de ton cœur. Rappelle-toi. Ce clan est le tien, peu importe ce qui s’est produit par le passé. « Cela ne change rien, dis-tu résolument. Je suis une guerrière du Clan de la Lune. Quelles que soient mes origines, quelles que soient les erreurs que tu aies pu commettre. » Ton regard est sans pitié alors que tu te détournes, inébranlable. Tu la hais de sa faiblesse. Mais cela n’a aucune importance, tu es déterminée. Le passé est passé, et ce qui t’attend est bien plus fort.

Ils sont huit qui s’avancent vers toi à l’unisson : Étoile des Déserts, ta meneuse ; Nuage Neigeux, ton regretté apprenti ; Belle de Jour, que tu n’as pu sauver ; Étoile Obscure, celle qui te donna ton nom de chasseuse ; ton mentor tombé au combat ; Croc Jaune, la défunte guérisseuse ; Soleil de Pluie, une vaillante guerrière de ton clan ; et ta mère, les yeux brillant d’amour malgré tout. Tous s’approchent de toi à tour de rôle, t’adressant quelques paroles que tu accueilles avec un sourire ou une larme. Ils t’accordent chacun une vie, et tu sens toute la puissance des Étoiles qui coule désormais dans tes veines. Leur sagesse et leur quiétude t’habitent un moment, que tu passes les yeux fermés. Quel que soit le futur qui t’attend, tu te sens prête à tout affronter.

La puissance est grisante, mais tu l’as déjà ressentie, n’est-ce pas ? Rappelle-toi Destinée, rappelle-toi cette dernière Assemblée où, meneuse d’un soir, tu t’es élancée sur le Grand Rocher à la tête du Clan de la Lune. As-tu pu voir ton regard cette nuit-là ? Rendu brillant par l’éclat des étoiles ; tu croyais qu’elles brilleraient un jour pour toi, et bien voilà, c’est chose faite. Car les Étoiles brillent à présent, et tu es l’une d’entre elle, Destinée. Mais prend garde, car l’ambition qui te dévorait les pupilles est encore présente en ton cœur.

Étoile des Déserts revient vers toi, et tu peux à nouveau contempler le ballet du vent sur son pelage qui rappelle celui des dunes de sables. Ce souvenir te laisse un sourire hagard. Il s’accentue car tu sais ce qui se passe ensuite. Et lorsqu’elle les prononce, ces mots te grisent, t’emportent, et tu te sens plus vivante que jamais. « Je te salue par ton nouveau nom, Étoile Destinée. Ton ancienne vie n’est plus et tu possèdes à présent les vies, la sagesse et la puissance d’un chef. Le Clan des Étoiles te confie le Clan de la Lune. »


Et les Étoiles scandent ton nom, qui résonne à tes oreilles et atteint ton cœur pour le marquer à jamais.
Ton cœur d’ombre dans lequel a jailli la lumière.

Étoile Destinée.





Spoiler:
 

_________________



Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Fate and Destiny
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Destiny mon coup de coeur, mon grain de folie
» Maj 1.2.0.3
» idelle ? maybe fate can't be overhauled.
» Destiny : Le récif comme nouvel espace social d'après des images fuitées
» ? FOLLOW YOUR DESTINY

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Il n'y a que toi, il n'y a toujours eu que toi. » :: JEU. :: Terres Libres :: Hautes Pierres :: Grotte de Vie-
Sauter vers: