« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PATROUILLE ; vers l'espoir

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3875
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: PATROUILLE ; vers l'espoir   Dim 21 Avr - 19:18

Patrouille ; vers l’espoir
Tremblement de Terre, Nuage d'Opale, Plume d'Or, Belle de Nuit & Mélancolie des Cœurs




Le départ de la Meute vous avait laissé seuls, une fois de plus ; seuls et désorientés. La brise agitait lentement les branches du Saule alors que vous étiez restés immobiles, ne sachant que faire, ne sachant que dire. Vous vous étiez lancé des regards à la dérobée, vous rappelant les paroles de chacun ; certains de vos pairs vous étaient apparus différents maintenant, selon qu’ils s’étaient prononcés pour ou contre cette Alliance. Mais vous étiez retournés peu à peu à vos occupations, dans un silence gêné plus qu’anormal.

Un climat de suspicion s’était alors installé, et vous vous sentiez de plus en plus mal à l’aise au pied de cet arbre qui, à l’origine protecteur temporaire, vous apparaissait maintenant comme le gardien d’une prison. Comme le gardien de votre prison. Le désir de revoir vos terres ne vous avait jamais quittés ; mais désormais, vous en ressentiez la nécessité. Vous n’étiez pas à votre place en ces lieux, vous le sentiez. Votre foyer vous manquait, et vous redoutiez qu’un clan adverse ne profite de votre exil forcé pour vous le ravir …

Vous ne vous souveniez plus qui avait pris l’initiative le premier ; qui, semblant répondre aux craintes de tous, s’était écrié ce jour-là qu’il était temps. Temps de prendre votre destin en main. Temps de rentrer chez vous. A l’enthousiasme de ce félin, d’abord acclamé, les plus prudents avaient répondu qu’il fallait attendre, attendre d’être certains de la sécurité des lieux, avant de conduire chatons et anciens pour le voyage de retour. Alors vous vous étiez proposés pour cette patrouille, d’un commun accord vous aviez été désignés, et vous étiez partis. Tous les espoirs du Clan vous accompagnèrent alors que vous quittiez la lande.

Vous aviez arpenté la plaine, traversé la rivière, et montiez à présent sur la colline qui surplombait vos terres. Elles vous apparaissaient alors, dans toute leur dévastation, dans toute leur désolation. Vous aviez ensuite continué jusqu’à ce qui avait été votre camp. Il offrait une image d’abandon, mais, curieusement, semblait vous attendre. Et, alors que vous avanciez vers le centre de la clairière, un détail attirait votre attention. Là, au milieu du carnage, parmi les cendres et les débris de végétaux, une fleur avait poussé. Des graines de la tempête, une minuscule fleur blanche était née.

Symbole de votre espoir.


Spoiler:
 


_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Belle de Nuit
Admin Nighty.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1915
Age : 23
Date d'inscription : 23/06/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: PATROUILLE ; vers l'espoir   Mar 23 Avr - 4:22

Belle de Nuit

De tout son cœur. Alors qu'entourée du reste de la patrouille d'exploration, elle traverse la Rivière, grimpe la Colline & marche vers le camp dévasté, c'est de tout son cœur que Belle de Nuit espère l'heure venue. Car l'exil pèse de plus en plus à la Lune, car le Clan a besoin de retrouver enfin la chaleur & la sécurité de son camp qui pourrait être ravi s'ils tardent trop, car leurs apprentis ont droit d'être entraînés sur leur réel territoire, & leurs chatons de grandir dans le véritable camp de la Lune. Les chatons. A la pensée des jeunes qui ont dû survivre, grandir en exil, la guerrière ténèbres sent son cœur se pincer malgré son visage froid. La Lune a besoin de son camp natal, de ses terres natales, urgemment. Sinon d'autres morts inutiles se feront bientôt déplorer, d'autres chatons viendront au monde, bouches fragiles à nourrir condamnées dès la naissance par la position trop précaire du Clan.

Vie bien cruelle. Nuit soupire, entrant dans le camp lentement avec le reste de la patrouille, scrutant les alentours avec attention. Perdue dans ses pensées troublées, d'inquiétudes pour son Clan, sa famille, qui au final ne sont qu'une seule & même entité. D'espoirs à l'idée de rentrer, de la crainte de voir ces mêmes espoirs déçus cruellement. Tourmentée par la peur que ses propres chatons, ceux dont le guérisseur a ce matin confirmé la présence mais dont elle n'a parlé à personne, soient les prochaines victimes de l'exil. Tourmentée par la peur que tout le Clan finisse par y passer. & pourtant de ce tourbillon d'inquiétudes elle ne dit rien, pas même à Tremblement de Terre. Car elle ne veut pas altérer l'espoir de la patrouille.

Au beau milieu du camp elle s'arrête, fixant tour à tour les tanières calcinées, couvertes de cendres, les restes d'un camp à l'abandon mais qui n'avait pas bougé d'un poil depuis leur départ, à la recherche du moindre signe pouvant indiquer que l'heure était là. Leur camp. Qu'importe son état, la dévastation. Belle de Nuit sourit légèrement, faiblement. Qu'importe oui, elle est chez elle. & rien, pas même le feu, ne chassera de son cœur ce sentiment de paix qui l'envahit dans la clairière, rien ne la poussera à craindre ces lieux dans lesquels l'orage a pourtant manqué de tuer les siens. Car c'est ici, ici & nulle part ailleurs, qu'est la place de la Lune.

D'au centre des cendres, une petite touche de couleur attire soudain le regard nocturne. D'un miaulement, la guerrière interpelle le reste de la patrouille, tout en allant examiner le point coloré en question. Il s'agit d'une fleur, une jeune pousse verte aux pétales immaculés malgré la suie. Un symbole sans doute, un début de réponse des Étoiles à cette question qui brûle les esprits depuis le départ du Saule Pleureur. Est-il temps de rentrer?

- Si une fleur a poussé, c'est que la terre est encore fertile. & si la terre est encore fertile, c'est que la saison des Feuilles Nouvelles pourrait bien ressusciter le territoire de la Lune. Il faut trouver d'autres traces de vie, ouvrez l'œil. La cendre peut masquer l'herbe nouvelle.


Spoiler:
 

_________________


Journy :
 
Odyssée :
 
Hope :
 
Eclipse :
 
Colombe :
 
Vipère :
 
Hymne :
 
Myriade :
 
Olivine :
 
Plumy :
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coup de Minuit
Habitué-e.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 612
Age : 19
Date d'inscription : 20/08/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: PATROUILLE ; vers l'espoir   Ven 26 Avr - 21:47

.:.:. Nuage d'Opale .:.:.



    Ses coussinets roses se salir peu à peu de cendre. Les traces de ses pas encrèrent le sol et elle continuait d'avancer, indécise. L'odeur de brûlé est toujours présente, Nuage d'Opale le sentait. Plusieurs jours étaient passés depuis l'incendie. Pourtant elle s'en souvenais comme si c'était la veille. Elle s'en souvenait, de la souffrance, de la terreur mais surtout du feu qui avait tout emporté. Les cris de ses camarades pris de panique résonnaient encore à ses oreilles. Pourquoi ?..
    La jeune chatte bicolore huma l'air. Elle respirait bien mieux que ce jour-là, au moins. Est-ce qu'un jour ils pourront de nouveau mener une vie normale sur ce territoire qui fut leur camp autrefois ? La novice voulait y croire. C'était avec honneur et courage qu'elle avait été choisis pour faire partie de cette patrouille qui allait peut-être annoncer à son retour que leur ancien camp était de nouveau habitable.
    Mais pour l'instant, aucun signe de vie, animal ou végétale. Juste de la poussière et de la fumée. Alors qu'elle parcourait de ses yeux l'endroit qui fut pendant longtemps leur foyer, Nuage d'Opale s'arrêta. Sa truffe au sol, elle détecta l'odeur de quelques novices de son Clan. La tanière des apprentis. La femelle noire et blanche posa une de ses pattes sur son ancienne couchette, dont il ne restait que de la cendre, et s'y coucha dessus. Elle voulut fermer les yeux, comme pour s'endormir et rêver à son ancienne vie avant que les flammes ne ravagent tout sur leur passage. Elle s'empêcha de verser une larme de tristesse, repensant à tous les souvenirs qu'elle s'était créer dans cette fameuse tanière, mais aussi dans la clairière où elle partageait toujours son repas avec Poussière de Lune, sa meilleure amie.
    Un appel interpella alors ses pensées. Belle de Nuit rassembla tous les membres de l'expédition autour d'elle. Nuage d'Opale retint un hoquet de surprise. Aux pattes de la guerrière, une fleur d'un blanc éclatant avait éclos. Au milieu de ce champs de ruines, une jolie fleur avait pourtant fleurit. Émerveillée, la novice aux yeux opalins se rapprocha de la merveilleuse plante.

    - Si une fleur a poussé, c'est que la terre est encore fertile. & si la terre est encore fertile, c'est que la saison des Feuilles Nouvelles pourrait bien ressusciter le territoire de la Lune. Il faut trouver d'autres traces de vie, ouvrez l'œil. La cendre peut masquer l'herbe nouvelle.

    Ressusciter le territoire de la Lune ?
    Les mots de Belle de Nuit redonnèrent confiance à la plus jeune du groupe. Si leur expédition prouvait au reste du Clan qu'une nouvelle vie était possible sur leurs anciennes terres, ils pourraient enfin rentrer chez eux !


Spoiler:
 

_________________


Minuit a sonné Invité. Maintenant, le monde est à moi.

Coup de Minuit

Spoiler:
 

Merci Miiid !

Coup de Minuit & Nuage Lunaire


Rosée Cristalline


Boule d'Opale ->*Nuage d'Opale* -> Lumière Opaline

Spoiler:
 

Remerciements à Grenouillette pour ses magnifiques créas et à Nuage Lunaire pour son très beau cadeau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plume d'Or
Chocolate killer.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1021
Age : 20
Date d'inscription : 10/05/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: PATROUILLE ; vers l'espoir   Sam 27 Avr - 19:07

Plume d'Or

Les troncs calcinés, le sol couvert de cendres, l'odeur de brûlé encore ancrée dans l'air ravivèrent dans l'esprit de la guerrière les terribles souvenirs de l'incendie dévastateur qui avait dévoré le territoire du Clan. L'apocalypse prédite lors de la dernière Assemblée, à laquelle elle avait assisté. Malgré ses efforts pour faire disparaître de son esprit les douloureuses réminiscences de ce jour néfaste, elle n'était pas parvenue à effacer l'image de ces chats affolés, le grondement des flammes et les cris de terreur qui résonnaient encore à ses oreilles. Il lui avait fallu plusieurs jours pour sortir de l'étrange torpeur dans laquelle elle avait plongé après avoir fui son territoire. Des félins avaient sans doute péri, du fait de la fumée nocive à leurs poumons, mais elle n'en avait pas le moindre souvenir. Tout ce qu'elle avait eu en tête à ce moment-là, c'était l'incendie. Et Poussière de Lune, sa chère fille, devenue depuis peu guérisseuse à part entière aux côtés de Coup de Minuit. Tous deux avaient travaillé d'arrache-pied, la guerrière noire et blanche n'avait pas eu l'occasion de passer beaucoup de temps avec elle.
Mais c'était avant tout pour elle, il lui fallait bien l'avouer, que Plume d'Or s'était proposée pour faire partie de la patrouille qui retournerait sur leurs terres. Elle avait peur, pourtant. Elle qui essayait d'oublier ce terrible jour, elle savait parfaitement que revoir son territoire entièrement calciné, cette nature devenue noire, ancrerait un peu plus en elle ces souvenirs si douloureux. Mais elle savait au fond d'elle que le Clan ne pourrait survivre loin de chez lui. Cette petite clairière où il s'était établi, autour du Saule Pleureur, était bien trop différente de son territoire. Ses camarades - ainsi qu'elle-même - souffraient de la faim. Et malgré ce qu'elles avaient subi, les terres du Clan risquaient de devenir l'objet de convoitises de nombreux félins ambitieux. Destinée Mystique avait laissé entendre cette supposition, et la guerrière noire et blanche savait qu'elle avait raison.
Étrangement, le choc causé par la vue des terres calcinées fut bien moins violent que Plume d'Or ne l'avait cru. Sans doute parce que les souvenirs de l'incendie étaient trop contrastés avec ce calme apparent. Ce qui la frappa, plus que le sol noirci et recouvert de cendre, fut le silence qui régnait en maître. Pas un seul chant d'oiseau, pas un grattement d'un rongeur dans la terre, pas un bruit de branches agitées par le vent. C'en était presque angoissant. La guerrière noire et blanche coula un regard vers son apprentie, Nuage d'Opale, d'ailleurs la seule apprentie présente. La jeune chatte ne semblait pas effrayée par ce qu'elle voyait, elle accomplissait sa mission, cherchant autour d'elle le moindre signe de vie. Plume d'Or savait que son apprentie serait profondément heureuse de pouvoir annoncer au Clan qu'il pouvait à présent rentrer chez lui. Elle l'imaginait déjà se précipiter vers ses jeunes camarades, qui l’assailliraient de questions dès leur retour. Enfin, pour cela, fallait-il encore que les terres soient habitables...

Le camp. Plume d'Or y pénétra prudemment, méfiante, comme s'il s'agissait de celui d'un territoire ennemi. Une étrange sensation la parcourait ; elle reconnaissait sans mal cet endroit où elle avait grandi, le moindre recoin lui était familier. Pourtant, quelque chose la dérangeait, elle avait ce sentiment de ne pas être chez elle. Elle resta en retrait, regardant ses camarades explorer le camp désert. Elle se sentait mal à l'aise, mais au fond d'elle-même, elle était persuadée que pour rien au monde elle choisirait de vivre ailleurs qu'ici. Après un bref examen des lieux, la guerrière noire et blanche conclut qu'il était mieux pour tout le monde que le Clan revienne sur ses terres. Cependant, si le camp était habitable, était-ce le cas de tout le territoire ? Les litières, les branchages utilisés pour protéger la pouponnière, tout cela était parti en fumée, comme toute la végétation aux alentours du camp. Jusqu'où devraient-ils aller pour récupérer de la mousse et des branches feuillues ? Et le gibier, était-il revenu ? La guerrière en doutait, le silence régnant indiquait clairement qu'ils ne mangeraient pas mieux ici, du moins pendant un certain temps. Et l'odeur de fumée, encore bien présente, était-elle un danger pour les poumons des félins les plus fragiles ? Tant de questions qui venaient à l'esprit de Plume d'Or, et auxquelles elle ne pouvait pas répondre...

- Si une fleur a poussé, c'est que la terre est
encore fertile. & si la terre est encore fertile, c'est que la
saison des Feuilles Nouvelles pourrait bien ressusciter le territoire de
la Lune. Il faut trouver d'autres traces de vie, ouvrez l'œil. La
cendre peut masquer l'herbe nouvelle.

La guerrière tressaillit. Personne n'avait prononcé le moindre mot depuis le départ de la patrouille, la voix de Belle de Nuit avait résonné comme un appel, un espoir infime. Plume d'Or s'avança, son regard émeraude rivé sur la fleur minuscule, aux pétales blancs qui contrastaient avec le sol couvert de cendres, au point qu'ils paraissaient lumineux. L'étincelle d'espoir maintenant ravivée, les félins n'en furent que plus enthousiastes à l'idée de découvrir le moindre signe de vie. Plume d'Or découvrit peu de temps après l'appel de Belle de Nuit une plume de merle qui, contrairement à la fleur immaculée, se confondait avec le sol noirci. Ce n'était bien sûr pas aussi probant qu'une plante ou un animal, mais c'était tout de même le signe qu'un oiseau s'était aventuré jusqu'ici. A présent, la guerrière en était presque sûre, le Clan pourrait enfin rentrer chez lui, après cette trop longue absence.

_________________

Lune Noire :
Spoiler:
 

Spoiler:
 



Ce qui est fait est fait, on ne peut pas revenir en arrière. Il ne sert à rien d'avoir des regrets, ils permettent juste de regretter davantage.
On ne se rend compte de la valeur d'une chose que quand on l'a perdue.

"Le monde n'est pas à refaire, il est à faire..."
Daniel Balavoine

"La perfection est un défaut, c'est pour cela qu'elle n'existe pas."
E.B.

Spoiler:
 


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nuage de l'Oiseau
Curieux-se.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 426
Age : 17
Date d'inscription : 12/05/2012


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: PATROUILLE ; vers l'espoir   Sam 27 Avr - 22:14

Pour la première fois que Mélancolie venais sur ce territoire, elle fut un peu déboussolée. Car, il y a de la cendre partout. Des arbres calcinés, des buisson décrépis, de l'herbe jaune mais, la chance allais tourner. Elle allait tourner c'est sur. Comment pouvais t -il en etre autrement ? Depuis tant de temps la Lune avait eu des malheurs, des histoires tragiques.... Trop de larmes ont coulé et, c'est pour cela que, elle avait rejoint ce clan. Il avait besoin de nouveaux membres pour renaître de ses cendres. Ici, cette expression prend tout son sens. Elle n'etait pas là depuis très longtemp mais, elle sentait que, elle se sentirait bien ici. La patrouille arriva dans le camp. On distinguait très bien les reste de mousse, les tanière.... Tout n'était pas perdu. Elle fit le tour de son nouveaux chez elle. Soudain, la voix de Belle de Nuit résonna comme dans un rêve :

- Si une fleur a poussé, c'est que la terre est encore fertile. & si la terre est encore fertile, c'est que la saison des Feuilles Nouvelles pourrait bien ressusciter le territoire de la Lune. Il faut trouver d'autres traces de vie, ouvrez l'œil. La cendre peut masquer l'herbe nouvelle.


Je regardais cette fluer, elle était d'une tel blancheur... Je cherchais d'autre trace de vie. Après de longues minutes de recherche, j'arriva dans ce qui devais être l'antre du guérisseur. Il y avait ici et la des graines carbonisées, des tas de cendres, et tout un tas d'autre choses. Je tournais ici sans grands espoir de trouvé quelque chose. Je retournais dans la cour du camp sans rien trouver. Elle entra dans la pouponnière: rien non plus. Elle commençais à perdre espoir. A la sortie de la pouponnière, elle donna un coup de patte rageur juste devant. Et la, à sa grande surprise, une pousse apparu. Comme par magie ou par enchantement. Elle ne savait pas si elle devais crier ou, si elle devait se taire. Les paroles qui lui virent à l'esprit furent celles - ci:

"Il y a encore de l'espoir, regardez !"

Spoiler:
 

_________________



Titi❤:
 
Petit Oiseau[*/color]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lgdc-warriors.forums-actifs.com/t9000-petit-oiseau-liens#
 
PATROUILLE ; vers l'espoir
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Napoléon - espoir des Polonais
» POESIE DU SOIR......espoir
» Neuilly : Martinon vers la sortie
» vers la sobriété heureuse
» Granville: vers un évènement Maritime?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de la Lune :: Camp-
Sauter vers: