« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Murmure Éternel
Super Grenouille Gobeuse de Mouches.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 945
Age : 20
Date d'inscription : 11/12/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Jeu 24 Jan - 21:22

      MOUSTACHES VANILLE.
    « Même les nénuphars tremblent à l'idée qu'on puisse assainir le fond du marécage. »
    PV Éclat de Grêle.
Un. Deux. Trois … Quatre ! C’étaient le nombre de proies qui venaient de détaler sous les yeux de Moustaches Vanille. Quatre rongeurs tous rassemblés au pied d’un noisetier dont les fruits jonchaient le sol, semblant avoir attiré la gourmandise des petits animaux qui avaient fuit lorsqu’elle avait approché, avec si peu de discrétion. Aujourd’hui était un mauvais jour pour la guerrière, depuis ce matin, elle n’avait fait qu’échouer dans tout ce qu’elle avait entreprit de faire. Elle sentait ses pattes lourdes lorsqu’elle marchait, ses yeux fatigués peinant même à rester ouverts lorsqu’elle se posait un instant. Il faut dire qu’elle était partie à l’aube ce matin là, et n’avait presque pas dormi depuis trois jours. Pourquoi ? Elle-même n’en savait rien. Peut-être le perpétuel grondement du tonnerre qui se faisait entendre, ou encore le mugissement du vent dans les arbres. Tout ceci, tous ces bruits. Ce vacarme d’apocalypse. Et la peur, aussi. La peur du futur, de son avenir comme de celui de son clan. Tout ce qui se passait ces derniers jours était arrangé pour qu’elle ne trouve ni le sommeil ni la paix. Alors elle regarda, dépitée, la direction qu’avait prit la famille de mulots pour s’enfuir. Son pelage brun, roux et blanc ondula sous les assauts du vent, tandis que ses yeux crachaient sa rage, et qu’elle retenait ses pattes de broyer le sol à coup de griffes. Quand elle était partie, à l’aube, le soleil à peine levé n’avait pas encore eu le temps de réchauffer Cerfblanc, et la rosée glacée qui persistait sur les feuilles de la végétation, commençait à peine à fondre. Bien que quelques heures se soient écoulées, à voir le temps qu’il faisait et l’avancée du soleil dans le ciel, on aurait juré que le temps passé pouvait se compter en de simples minutes. Et dans toutes ces heures, Moustaches Vanille n’avait réussi qu’à obtenir une chose d’elle : Son profond énervement pour absolument tout ce qui l’entourait. Entre les proies qu’elle ne parvenait pas à attraper, sa fatigue qui l’abattait complètement, et le froid qu’il faisait, et était agacée. Pourtant, loin d’elle était l’envie de rentrer au camp. Si c’était pour entre les chatons miauler à tue-tête, les anciens se plaindre, les ordres fuser, les guerrier s’énerver … Ce n’était pas la peine. Mieux valait être seule, oui. Et même si ce n’était pas dans l’habitude de la féline de vouloir s’isoler, elle était certaine que c’était la seule chose de positive qu’elle avait faite en cette matinée d’hiver. Continuant sa route, la démarche lourde et la tête basse, ses babines retroussées et ses sourcils froncés marquaient sans mal son état d’énervement, et elle donna un violent coup de patte au premier morceau de bois qui se présenta sous ses pattes. Son long pelage lui tenait chaud, mais elle préféra se diriger vers un endroit découvert, où elle pourrait profiter des faibles rayons de soleil qui tentaient, tant bien que mal, de perceur la fraîcheur pour réchauffer l’atmosphère. Aujourd’hui était une journée plutôt calme météorologiquement parlant, si l’on comparait à tout ce que les territoires des clans avaient enduré durant les précédentes semaines. Peut-être ce soir pourrait-elle dormir enfin en paix, et faire une vraie nuit de repos ? En cet instant, ce fut tout ce qu’elle espéra.

Même si sa marche était relativement lente, elle arriva assez rapidement au bout de son territoire, près du marais. Une grande plaine s’étendait à perte de vue, et Moustaches Vanille réalisa qu’elle n’était jamais allée plus loin que son territoire, dans cette direction. C’étaient des terres qui n’appartenaient à personne, menant très probablement vers un autre monde, dont elle n’avait sûrement pas besoin. Oui, elle n’avait pas besoin de s’en aller plus loin, là où elle vivait lui était amplement suffisant. Même si une pointe d’envie d’aventure fit battre son cœur à ce moment là. Oubliant son désir de liberté, de quête, elle continua sa marche sous les frémissements du vent qui pourtant se calmait. L’herbe était humide, la terre froide, et le marais qui se dessinait devant elle et qui s’écoulait en fin ruisseaux, en possédait certains de gelés. S’arrêtant devant l’un d’eux, elle posa sa patte sur la glace qui se brisa au contact du coussinet chaud, et elle sourit, amusée, avant de reprendre son air blasé et agacé de la chatte qui erre sans but, et de continuer sa route pour s’approcher encore plu près du grand marais. L’eau n’y était pas vraiment propre, et tout un tas de plante bordaient sa rive boueuse. Moustaches Vanille grimaça quand de la boue vint s’accrocher sur les longs poils de ses pattes, et recula un peu, vers un arbre isolé dont les branches nues ressemblaient à d’étranges squelettes menaçants. Humant le fumet d’une proie, elle tendit ses oreilles, et, fière d’avoir encore une chance de rattraper sa … Malchance du matin, se mit en position de chasse, les pattes avant repliées. Elle s’avança, rampant vers sa proie qui s’avérait être une souris très dodue, et s’arrêta pour préparer le bond décisif, quand les herbes frémirent, et que la proie détala à toute allure. La guerrière fit un bond, couru sur quelques mètres, mais dans les hautes herbes la visibilité était nulle. Encore une fois. Encore une fois elle avait échoué ! Mais cette fois, ce n’était pas de sa faute ! Qui s’était permit d’arriver avec autant de bruit, faisant fuir sa dernière chance de la journée pour retrouver une humeur meilleure ? Celui-là aurait affaire à elle, et avait bien intérêt à se montrer sur le champ. Couchant ses oreilles sur sa tête, Moustaches Vanille haussa les babines, dévoilant ses crocs d’ivoire, et miaula fortement, d’un ton qui dépeignait sans mal son actuelle envie de … Meurtre.

« … Cervelle de souris ! Si quelqu’un est ici, qu’il se montre tout de suite. »

Toujours recourbée sur elle-même, comme un fauve prête à bondir, elle attendit que quelqu’un se montre, bien persuadée qu’elle n’avait pas rêvé, et qu’on l’épiait.

__________________________________________

_________________
MURMURE ÉTERNEL - NUAGE DE RÉVOLTE

MURMURE  no one believes in second chances Ҩ « Le bonheur, c'est la permanence de l'éphémère. » Perdu. Il était perdu. Dans un Clan qui n’était pas le sien, dans un univers qui ne lui ressemblait pas, dans un monde qui ne voulait pas de lui. Dans un endroit où il ne se sentait pas chez lui. © Laëlix

Nuage de Révolte:
 



Dernière édition par Moustaches Vanille le Lun 22 Avr - 15:39, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Jeu 21 Fév - 6:16

E C L A T D E G R Ê L E & M O U S T A C H E S V A N I L L E.


Tu crois que tu pourras braver les tempêtes , tu penses pouvoir détourner les ouragans , tu t'imagines détruire les cyclones. Tu rêves d'inonder la terre. Mais tu ne pourras jamais faire ces exploits , jamais tu ne pourras avoir la force de faire toutes ces choses , tu n'es pas un divin aux pouvoirs surnaturels. Tu n'es qu'un chat , qu'un grain de poussière dans l'univers.

Un crissement de feuilles résonna dans la landes verdoyante. Ses pas martelaient le sol glissant , il leva les yeux au ciel , un ciel gris cendre , un ciel morne , triste. Long soupire. Eclat de Grêle s'exaspéra. Ce paysage vert infini , ce ciel gris sans fin. Toujours les mêmes images qui revenaient sans cesse. Ce sentiments d'abandon. Le matou fixa l'horizon , incertains. Il avait envie de courir , de se libérer. La liberté. Il avait la chance de pouvoir courir sans qu'aucun n'obstacles ne l'imterrompe. Il ne voyait pas une vie avec des arbres au dessus de sa tête. Il aimait son territoire , ces hautes collines aux couleurs éclatante. Mais ça le lassait. Il n'en pouvait plus de tout ça , toujours la même chose. Le vent souffla sur sa fourrure blanche et rayé. Il ferma les yeux , laissant ses pensées vagabonder au hasard. Il pensait à son fils , à ses nombreuses conquêtes , son Clan. Nuage de Cerf , son fils , sa chair , son sang. Il était sa plus grande fierté , l'être qu'il aimait le plus au monde. Pourquoi ? Pourquoi n'arrivait - il pas à tomber amoureux ? Ne connaîtra t - il jamais le bonheur d'être à deux ? Il était maudit. La malédiction de ne pas aimer. Malgrès toute les belles guerrières qu'il avait séduit , aucune n'avait vraiment réussit à combler son coeur. Etait - il tout simplement incapable d'aimer ? Son pelage s'ébouriffa. Il avait honte. Honte d'avoir fait son joli coeur avec tant de demoiselle sans n'avoir jamais rien ressentit pour l'une d'entre elles. Et malgrès tout , il n'avait qu'un fils , un seul qu'il aimait. Son fils , son garçon. Son tout petit qui un jours deviendra un grand guerrier. Il avait hérité de ses yeux vert éclatant , et la fourrure brune rayé de sa mère. Une chouette guerrière très jolie. Mais il ne l'aimait pas , il n'en n'aimait aucune. Personne.
Un jeune lièvre détala devant ses yeux , immobile. Il admirait la finesse de ce rongueur si rapide. Dévoilant toute sa rapidité au monde qui l'entourait. Grêle aussi était capable de courir aussi vite , il avait la chance d'être un robuste matou à la carrure élancé , au corps fin et grands. Des jambes musclées et longues. Il courait vite , il était l'un des plus rapide de son Clan. Ca grâce à sa grandeur et ses longue jambes rapides. Il commenca à marcher au hasard , suivent un piste inconnu. Ses pas le menèrent bien assez vite aux frontières du Clan de l'Ombre. Il scrutait par delà le chemin du tonnerre. Il frissonna , la vague impression d'être observé. Il était attiré , l'envie lui prit de traversser le chemin de bitume , mais lorsqu'il posa une patte sur la pierre froide et dur , la terre se mit à tremblait et un monstre jaillit d'entre les enfers. Le matou recula frissonant. Ses poils se hérissèrent lorsque l'animal de fer arriva à sa hauteur , dévoilant un pelage scintillant , écarlate. D'autre suivirent , il compta silencieusement , et lorsque le nombre de 4 s'afficha dans sa mémoire , il fixa l'endroit où vennait les montres de fer. Puis traverssa rapidement.

Haletant , il prit de grandes bouffées d'air profonde. Ses yeux resplendissaient dans la pénombre. Le guerrier du Vent commença à arpenter lentement les terres de l'ombre. Ses pas touchaient à peine le sol , la vase s'infiltrait dans son pelage blanc. Il grimaca devant l'odeur nauséabonde du territoire marécageux. Il arriva enfin près de marais à l'odeur piquante forte désagréable. Il se cacha derrière un buisson parsemés de quelques feuilles aux couleurs sombre et entama sa toilette. Il lécha son pelage boueux , son visage se déforma de dégoût lorsque le liquide collant toucha sa langue rapeuse. Soudain , un bruit l'interpela , des bruits de pas. Il se figea , un guerrier de l'ombre .. Mais qu'est - ce qu'il faisait là ! Quel idiot , qu'est - ce qu'il lui avait prit. Il s'extirpa lentement de sa cachette , tentant de faire le moins de bruits possible pour s'enfuir à toute jambes , le feuillage du buisson frémissa , et une voix se mit à résonnait brutalement dans la forêt. Il ferma les yeux , il allait mourir , c'est bête de mourir ainsi , il ne pouvait se défendre à moins de créer une guerre entres les clans du vent et de l'ombre. Alors il devait se laisser mourir , que dira - t - on à son fils ? Qu'il était un lâche ? Non ce n'était pas un lâche. Lorsqu'il rouvrit les yeux , croisa le regard doré d'un magnifique guerrière de l'ombre. Son beau pelage ébouriffé était de couleur rousse , brune et blanche. Il avait de merveilleux yeux , un visage ravissant. Il souria bêtement devant cette merveille de la nature. Qu'est - ce qu'il pourrait bien lui dire ? La vérité , la banal vérité , tanpis si elle ne le croirait pas.

" - Désolé .. Je me promenais au hasard et j'avais envie de changer de déccord , le clan de l'ombre m'a parru idéal pour une promenade..."


Il avait pris un voix séductrice sans trop sans rendre compte , il lui souria timidement. Elle était vraiment très belle. Et semblait vraiment très encolère. Il la fixa sans retenu.

Chaton il avait toujours crut qu'il vivrait des aventures éxaltante et pleines d'avantures lorsqu'il finirait guerrier. A présent c'était un guerrier , il n'avait jusqu'à maintenant connu aucune aventures fabuleuse. Mais à présent peut - être était - ce l'occasion pour lui de vivre ces aventures tant rêvés.

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure Éternel
Super Grenouille Gobeuse de Mouches.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 945
Age : 20
Date d'inscription : 11/12/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Sam 6 Avr - 12:33

      MOUSTACHES VANILLE.
    « L’étranger est peut-être un ami que vous ne connaissez pas encore. »
Et l’on se croit libre, plus fort que les autres, mais finalement, ne sommes nous pas tous égaux, sous la puissance des cieux qui nous épient ?

Moustaches Vanille avait plaqué ses oreilles touffues contre sa tête, et un beau mâle musclé sortit de derrière les buissons. Il ne semblait pas vraiment effrayé, ni même gêné de n’être pas sur son territoire. La féline le fixa de ses deux beaux yeux dorés, et ondula sa queue, nerveusement. Il était du Clan du Vent, et la guerrière de l’Ombre ne comprit pas pourquoi elle se retint de lui bondir dessus comme une hyène, pour lui faire payer son erreur. Enfin, elle ne le ferait pas à condition que … Qu’il déguerpisse. Et au plus vite ! Finalement, elle l’écouta, lorsqu’il parla d’une voix séductrice, que Moustaches Vanille ne releva même pas.

« Désolé … Je me promenais au hasard et j'avais envie de changer de décor, le clan de l'Ombre m'a paru idéal pour une promenade … »

Un petit rire narquois s’échappa de la gorge de la féline tricolore, et elle se détendit. Elle était en position de force ici, et n’avait absolument rien à craindre. En revanche, pour le guerrier du Vent … C’était autre chose. Lui, devait se méfier d’elle. Moustaches Vanille s’assit, et fixait l’étranger sans aucune gêne, détaillant avec précision le moindre recoin de son anatomie. Il était plutôt musclé, de couleur grise, tigré de plus foncé, et ses yeux étaient d’un vert magnifique, auquel la féline ne fut pas insensible. Il était plutôt pas mal, pour un chat du Clan du Vent. Même si de toute évidence, cela ne valait pas la puissance des guerriers de son Clan ! Les oreilles de la chatte frémirent, et ce fut elle cette fois, qui prit la parole.

« Tu fais bien de t’excuser, mais cela ne suffit pas ! Je sais bien, que le territoire de l’Ombre est le meilleur de tous, mais il n’est pas à toi, alors je te conseille de rester dans tes landes médiocres et ridicules, si tu ne veux pas que je te fasse la peau. »

Elle se leva et se mit à marcher autour du mâle, d’une démarche assurée mais lente. Elle aussi, se voulait séductrice, rien que pour s’amuser un peu. Car les mâles de son Clan commençaient bien à la connaître, et ce guerrier là était une belle occasion de s’amuser un peu. D’autant plus qu’elle était en droit de lui faire tout ce qu’elle voulait, puisqu’il était sur son territoire ! Mais c’était étrange, comme ce guerrier ressemblait à l’un de ses vieux amis d’enfance. Peut-être était-ce pour cela, qu’elle n’osait pas vraiment lui faire de mal ? Oui … C’était incroyable, comme ces deux prunelles vertes lui rappelaient celles d’un être cher, qui avait succombé de ses blessures, après s’être fait renverser par un monstre. Sans s’en apercevoir, elle s’était arrêtée, et fixait le mâle d’un regard un peu triste. Son ami lui manquait. Elle s’assit finalement timidement, et beaucoup plus doucement qu’à son habitude, elle demanda :

« Quel est ton nom ? »

Au fond, son nom lui était égal. Mais elle n’avait su que dire, et voulait cacher l’onde de mélancolie et de tristesse qui la traversait, lorsqu’elle repensait à son ancien ami. Elle cligna des paupières lentement, poussa un long et soupir et finalement … Attendit.

[C'est pourri, nous sommes d'accord. \o/]

_________________
MURMURE ÉTERNEL - NUAGE DE RÉVOLTE

MURMURE  no one believes in second chances Ҩ « Le bonheur, c'est la permanence de l'éphémère. » Perdu. Il était perdu. Dans un Clan qui n’était pas le sien, dans un univers qui ne lui ressemblait pas, dans un monde qui ne voulait pas de lui. Dans un endroit où il ne se sentait pas chez lui. © Laëlix

Nuage de Révolte:
 



Dernière édition par Moustaches Vanille le Lun 6 Mai - 17:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Sam 6 Avr - 19:18

Parfois il suffit juste d'un regard pour comprendre , qu'on ne pourra plus jamais s'en passer.

« Tu fais bien de t'excuser, mais cela ne suffit pas ! Je sais bien, que le territoire de l'Ombre est le meilleur de tous, mais il n'est pas à toi, alors je te conseille de rester dans tes landes médiocres et ridicules, si tu ne veux pas que je te fasse la peau. »


Eclat de Grêle ne compris pas immédiatement la réaction si spontané de la jeune femelle. Il n'avait pas pour habitude de se faire rejeter si délibérément. En principe , qu'elles soient de Clans différents , ses compagnes de flirt , ne le rejetaient jamais. Ce n'était que du flirt après tout. Mais celle - ci était si farouche , si belle lorsque ses yeux se mettaient à briller tel deux éclairs dans la nuit. Le matou recula , frustré. Il aimait ça. Oui , il aimait la façon dont la jeune guerrière de l'ombre l'avait repoussé. Il faillit faire demi - tours , comme elle le lui avait ordonné , quand soudain , la jeune chatte écaille , se mit à tourner autour du jeune mâle. Ses yeux brillaient malicieusement. Grêle en eu l'eau à la bouche tellement cette chatte le mettait dans des états qu'il n'avai jamais ressenti au par avant. Elle le faisait languir. Comment s'appellait - elle ? Voulait - elle seulement bien , faire un brin de causette avec lui , ou alors voulait - elle toujours qu'il s'en aille ? Il l'ignorait. Il attendait. Elle s'arrêta , face à lui , le fixant.

Une lueur de tristesse éphémère passa à travers les prunelles dorées de la jeune chatte de l'ombre. Le matou ne compris pas pourquoi. Mais la jeune femelle était bel et bien chagriné. Par quoi ? Il l'ignorait , il avait seulement remarqué ce brin de mélancolie qui dansait dans ses yeux. Elle était triste , il n'y avait aucun doute là - dessus. Elle reprit la parole , d'une voix moins ferme. Plus douce. Il resta bouche bé devant son changement si soudain d'émotion. Ses yeux verts se mirent à briller d'un éclat plus intense. Cette chatte n'était pas comme les autres , elle était différente. Elle semblait perdu devant l'éclat pleins d'étoile de ses yeux péridot. Lui - même ne comprenait plus tout ça. Il recula effrayé par ces émotions qui lui était inconnu. Que voulait - elle ? Son nom. Mais quelle importance avait son nom ? Ce n'était que son nom , Eclat de Grêle , un nom simple , dû à son pelage hivernale tigré par endroit de roux pâle et de gris cendre. Dû à ses yeux pleins d'électricité d'un vert si éclatant. Que répondrait - il a cela ? Il avait envie de partir comme elle le lui avait ordonné plus tôt. De partir très loin , de ne plus jamais revenir. Cette guerrière tricolore était trop étrange pour lui , il n'aimait pas tout ce qui était différent. Il préférait la banalité et la simplicité. Mais cette chatte , elle lui donnait des frissons. Elle lui donnait envie d'avancer. Il se cabra , projetant bien ses puissants muscles en avant. Il ne voulait en aucun cas se montrer agressif mais , méfiant. Cette femelle , dont le nom lui était totalement inconnu , avait sur lui un effet mystérieux.

Le jeune guerrier coupa son souffle un moment , ferma les yeux. Puis les rouvrit , croisant les prunelles pleines d'émotions de notre jeune amie. Il voulut dire quelque chose , mais aucun son ne sortirent de sa bouche. Il ignorait complètement qui était cette chatte , il ne connaissait en rien les territoires de ce Clan et pourtant , il restait là. Sans se soucier d'aucun danger. Il se sentait protégé sous le regard de la belle.

" - Je .. Je m'appelle Eclat de Grêle .. Et toi ? "


Le ton de sa voix , n'avait été ni ferme , ni joyeux , mais distant et doux. La timidité avait emportée toute sa résistance. Il n'avait plus courage de la quitter des yeux. Elle était là , il était là. Ils étaient là , tous les deux. Son pelage blanc tigré par endroit se mit à resplendir sous un mince rayon de soleil. Son esprit lui ordonnait de déguerpir , mais son cœur lui dictait le contraire. Grêle , resta donc là assit , attendant la réaction de la jeune femelle.

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure Éternel
Super Grenouille Gobeuse de Mouches.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 945
Age : 20
Date d'inscription : 11/12/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Sam 6 Avr - 20:13

      MOUSTACHES VANILLE.
    « Over the hills and far away. »
Comme quoi l’avenir, c’est toujours un enchaînement d’imprévus.

Moustaches Vanille s’était arrêtée, et lui la regardait étrangement. Elle secoua sa tête et baissa les yeux, un peu nerveuse. Elle n’aimait pas montrer ce qu’il y avait au fond d’elle, et pourtant cette tristesse c’était … Venu d’un seul coup. Parce que cet ami qu’elle avait eu, il avait été le seul à l’aider, quand son mentor la blessait. Elle lui devait tellement … Sa patte gratta le sol, et son attention se porta à nouveau sur le guerrier du Vent, qui semblait finalement assez … Timide. Ce qui faisait plutôt rire la guerrière, d’ailleurs.

« Je … Je m'appelle Éclat de Grêle … Et toi ? »

Deuxième choc. Était-ce possible que … ? Mais oui, elle le reconnaissait ! Moustaches et lui s’étaient déjà rencontrés. Et l’on pourrait même dire que si ce chat, autrefois apprenti, n’avais pas été là au bon moment, Moustaches Vanille ne serait plus de ce monde, à l’heure qu’il est. La féline s’assit, finalement assez contente de retrouver une personne à qui elle devait la vie. D’ailleurs, elle se sentait un peu bête, de ne pas l’avoir reconnu tout de suite. Car elle revoyait parfaitement la scène … Au cœur d’un combat, Nuage Vanille s’était faite propulser par un ennemi, et avait faillit tomber dans le vide d’un précipice. D’une immense falaise. Et la chute aurait été cruellement mortelle, cela ne faisait aucun doute. L’apprenti du Vent avait surgit de nulle part, l’avait sauvée, avait dit son nom et finalement … Avait disparu, sans qu’ils aient eu le temps de dire autre chose que leurs noms. En même temps au cœur d’un combat, l’on n’avait pas vraiment le temps pour les courtoisies de rencontres. Alors elle était plutôt contente que ce soit lui. Mais dans un autre sens, elle ne l’était pas vraiment. Car lui avait sauvé la vie n’était pas non plus une raison pour pénétrer en territoire ennemi. Sauf que de ce fait, Moustaches Vanille s’interdit de le chasser, simplement par … Reconnaissance. Elle n’avait peut-être pas vraiment de pitié, mais elle avait une dignité et une image à préserver. Alors elle s’assit calmement, et l’on pu même apercevoir l’ombre d’un sourire se dessiner sur son visage.

« C’est moi, Nuage Vanille. Enfin, Moustaches Vanille maintenant. Tu me reconnais ? »

S’il répondait non, la guerrière de l’Ombre serait sûrement un peu déçue. Mais cela aurait pu être normal après tout, car on se souvient d’une personne qui nous a sauvé la vie, mais on ne se souvient pas forcément d’une personne à qui l’on a sauvé la vie.

« Ça fait longtemps, dit-moi. Depuis ce jour, d’ailleurs, je crois ne jamais t’avoir vu aux assemblées … Il faut dire que je ne te cherchais pas vraiment. On a tous d’autres choses à penser, lorsqu’on a tourné la page d’une erreur. Je n’ai plus jamais combattu près de falaises, mais j’aimerais que tu y sois si cela devait arriver. Je n’ai jamais eu l’occasion de te remercier, et cela est sûrement un peu tard maintenant. » Ou tout simplement … Elle n’avait pas envie de s’abaisser à des remerciements. C’était trop ridicule, selon elle. « On aurait pu être amis. »

Étrange tournure de situation. Elle lui parlait comme à un vieil ami, alors qu’ils se connaissaient à peine. Mais Moustaches Vanille était comme cela. Un peu folklorique sur les bords, pourrait-on dire ! Ou peut-être étrange et trop directe. Mais cette situation l’amusait, et il fallait avouer qu’elle était curieuse d’apprendre à le connaître, ce félin là. Pour voir s’il était vraiment ce héros dont elle s’était toujours souvenue.

_________________
MURMURE ÉTERNEL - NUAGE DE RÉVOLTE

MURMURE  no one believes in second chances Ҩ « Le bonheur, c'est la permanence de l'éphémère. » Perdu. Il était perdu. Dans un Clan qui n’était pas le sien, dans un univers qui ne lui ressemblait pas, dans un monde qui ne voulait pas de lui. Dans un endroit où il ne se sentait pas chez lui. © Laëlix

Nuage de Révolte:
 



Dernière édition par Moustaches Vanille le Lun 6 Mai - 17:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Sam 6 Avr - 21:01

MOUSTACHES VANILLE & ECLAT DE GRÊLE.


______________


Dans les feux de la bataille le jeune apprenti sauta sur un gros matou au pelage brun , celui - ci le propulsa contre une pierre. Le jeune matou s'évanouit un moment , et lorsqu'il rouvrit enfin les yeux , le matou brun avait disparu cependant il entendait le son d'une voix , une voix de fille ? L'apprenti se releva tant bien que mal , s'élança près des falaises et devant ses yeux il vit cette petite chatte écaille aux jolies yeux dorés. Il fut bouche bée devant cette ennemie. S'il ne la sauvait pas elle allait mourir. Nuage de Grêle n'attendit pas plus longtemps , il attrapa la jeune chatte par la peau du coup et la glissa près de lui. Ses yeux verts si mirent à briller intensément. Il lui murmura doucement son nom , et lorsque le cris de son mentor retentit il fit demi - tours. Elle avait aussi murmuré son nom , elle s'appelait Nuage Vanille. Et elle avait étée la première à charmer son cœur.

« C’est moi, Nuage Vanille. Enfin, Moustaches Vanille maintenant. Tu me reconnais ? »


Non. C'était impossible. Il se refusait à croire que c'était vraiment elle. Il resta bouche bée devant la splendeur de son pelage soigné. Devant l'éclat de ses yeux dorés. Elle avait grandi , elle s'était embellit. Elle avait pris de belles courbes élégante. Cette petite chatte qu'il avait sauvé , il s'en souviendrait toute sa vie , elle avait été pour lui , la première chatte qu'il avait aimé. A chaque Assemblées , il avait espéré la revoir durant sa jeunesse , mais jamais il ne l'avait re croisé , alors il l'avait oublié. Il en avait connu des demoiselles , mais celle - ci était différente. Oui , elle avait été la première à attendrir son cœur. Il s'était pris d'amour pour elle plus jeune , lorsqu'il n'était qu'un chaton naïf. Il n'y connaissait rien à l'amour et pourtant , il avait eu le dé-gain pour elle. C'était idiot , mais ca avait été ainsi. Il ne pu rien dire de plus qu'il n'avait déjà dit. Elle lui devait une fière chandelle , et pourtant le matou blanc crémeux , ne se voyait en aucun cas représentant de dettes envers elle. Il recula un peu surpris , il l'avait oublié lui aussi , après tout , il avait déjà un fils et eu diverse compagne , mais aucune n'avait vraiment réussit à charmer son cœur. Non , car Eclat de Grêle était maudit. Il était destiné à faire souffrir les jeunes demoiselles sans le vouloir , car il n'aimait pas. Il n'aimait jamais. Si , il aimait profondément son fils. Mais personne d'autre. Avait - il déjà aimé cette chatte ? Il l'ignorait , le temps avait filé depuis.

« Ça fait longtemps, dit-moi. Depuis ce jour, d’ailleurs, je crois ne jamais t’avoir vu aux assemblées … Il faut dire que je ne te cherchais pas vraiment. On a tous d’autres choses à penser, lorsqu’on a tourné la page d’une erreur. Je n’ai plus jamais combattu près de falaises, mais j’aimerais que tu y sois si cela devait arriver. Je n’ai jamais eu l’occasion de te remercier, et cela est sûrement un peu tard maintenant. » Elle marqua une pause puis. « On aurait pu être amis. »


Tous ses mots. Ces phrases , qu'elle avait prononcé. Des sons qui s'étaient suivis. Il n'osait même plus la regarder tellement il avait honte , il était gêné devant les "remerciements" de la jeune guerrière effrontée. Oui elle avait raison , il avait pensé à d'autre chose après , d'autres filles. D'autres conquêtes. Elle avait dit quelque chose qui le perturbé , elle avait souhaité sa présence si un jour elle devait se battre de nouveau près des falaises. Que penser à ça ? La frustration se lisait dans ses yeux , ses moustaches se mirent à frémir. Le voyait - elle comme un héros ? Il n'était pas un héros , il faisait sans cesse souffrir les belles chattes de son passage , car il séduisait , il souhaitait aimer de tout son cœur mais n'y parvenait jamais. L'amour restait un sujet distant pour lui , comme ci , il pendait au - dessus de sa tête sans que Grêle ne puis jamais l'atteindre. Le matou blanc secoua quelque peu sa tête , pour revenir à la réalité. Elle avait dit qu'ils auraient pu être amis. Le voulait - elle encore ? Il l'ignorait. Il reprit son courage à deux pattes et miaula d'une voix qu'il souhaitait amical , mais qui restait tenue.

" Et bien de rien , on va dire que tu as été importante à mes yeux pendant un moment. Il marque une pause , réfléchissant vite fait à ce qu'il allait bien pouvoir dire. Mais tu sais , il n'est pas trop tard pour qu'on deviennent amis. "


Il avait articulé de façon rapide , ses mots s'étaient cognés les uns dans les autres. Il n'en pouvait plus de tous ça , il avait envie de lui demander comment c'était passé son entraînement , si elle avait elle aussi passée toute la nuit à attendre , si elle avait un compagnon et des chatons depuis , si elle l'avait .. elle aussi aimée. Il voulait se mettre à courir à ses côtés , son odeur dans les narines et même flirter avec ell.. Non. Pas avec elle , elle n'était pas comme les autres et ne méritait pas le châtiment qu'il attribuait à toutes ses nombreuses conquêtes. Il méritait mieux que lui. Pourtant , il avait envie de la connaître , elle semblait sauvage et digne. Tel une déesse. Il l'admirait avec grâce.

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure Éternel
Super Grenouille Gobeuse de Mouches.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 945
Age : 20
Date d'inscription : 11/12/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Dim 7 Avr - 18:01



      MOUSTACHES VANILLE.

    « Aider à écrire notre histoire. »

S’il en avait été décidé autrement, si nos chemins s’étaient recroisés déjà avant, si tout simplement, nous nous étions souvenus, si nous nous étions cherchés … Que se serait-il passé ?

La guerrière de l’Ombre fixait de ses beaux yeux dorés, le regard émeraude du guerrier tigré. Il semblait gêné, et Moustaches Vanille finit par trouver cela ennuyant. Elle qui l’avait longtemps prit pour un héros … Il ne pouvait pas être aussi timide et discret ! Elle haussa un sourcil. Il semblait tout aussi stupéfait qu’elle de la retrouver en ce jour, alors qu’ils ne s’étaient plus jamais revus depuis tant d’années. Il avait beaucoup changé, et elle aussi avait changé. Ils avaient grandit, s’étaient musclés … Et dans le cas de la guerrière, son caractère avait changé. Beaucoup changé. Et repenser à son cruel entraînement, sous les insultes et les coups de griffes de son mentor … Cela la fit frissonner. Tout le long de son échine, elle sentit qu’un courant glacé de peur et de rancœur la parcourait. Et elle remerciait encore le Clan des Étoiles qu’il ait périt, même si c’était cruel à dire, cela l’était bien moins que la cruauté que le mentor avait eu envers sa jeune apprentie.

« Et bien de rien, on va dire que tu as été importante à mes yeux pendant un moment. Mais tu sais, il n'est pas trop tard pour qu'on devienne amis. »

Moustaches Vanille fut un peu surprise. Du début de sa phrase, surtout … Importante ? Qu’est ce que cela voulait dire ? Elle le regarda, curieuse, une lueur d’interrogation scintillant dans son regard ensoleillé. Elle acceptait cependant, d’être son amie. Disons plutôt … Qu’elle lui devait bien cela. Après ce qu’il avait fait pour elle, Moustaches Vanille avait une certaine reconnaissance envers lui. Elle sourit un peu, avant de reprendre son air de dure à cuire, et de pousser un long soupir, sans savoir la raison même de celui-ci. En fait, elle ne savait pas vraiment quoi lui dire. Si on la surprenait ici, avec un étranger, sa réputation s’écroulait. Elle qui détestait les chats des autres Clans, et pointait du doigt les sangs-mêlés … Elle n’avait pas le droit de discuter amicalement avec un chat ennemi ! Même si elle savait que si un combat survenait entre l’Ombre et le Vent, elle n’hésiterait pas à massacrer son interlocuteur. Enfin … C’est ce qu’elle se disait. Sauf que sans vouloir le reconnaître, elle ne serait jamais capable de cela, en réalité.

« Dans ce cas … Soit. Et sinon, comment se passe la vie de ton côté ? Je veux tout savoir ! »

On lui avait déjà dit, que sa curiosité la tuerait ! Mais peu lui importait. Puisqu’ils étaient « amis », elle devait en savoir plus. Et elle voulait en savoir le maximum. En même temps … Cela l’intriguait, de savoir qui était ce sauveur. Comment se passait sa vie, et tout ce qui s’en suivait. Moustaches Vanille s’assit, enroula sa queue autour de ses pattes et attendit, le regard vif et les oreilles dressées.




_________________
MURMURE ÉTERNEL - NUAGE DE RÉVOLTE

MURMURE  no one believes in second chances Ҩ « Le bonheur, c'est la permanence de l'éphémère. » Perdu. Il était perdu. Dans un Clan qui n’était pas le sien, dans un univers qui ne lui ressemblait pas, dans un monde qui ne voulait pas de lui. Dans un endroit où il ne se sentait pas chez lui. © Laëlix

Nuage de Révolte:
 



Dernière édition par Moustaches Vanille le Lun 6 Mai - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Lun 6 Mai - 13:27

MOUSTACHES VANILLE & ECLAT DE GRÊLE.


____________


Qu'est - ce qui ce passer dans sa vie ? Pas grand chose , c'est vraie , il n'avait pas une vie très exaltante , Il avait deux fils , Il avait de nouvelles conquêtes. Il chassait , mangeait , vivait , et il dormait. Les choses banals de la vie. Et elle ? Elle était si belle , avec sa robe tricolore , ses beaux yeux doré. Il avait envie que cette journée soit la meilleure. Si ses deux fils savaient que il était ici , que penseraient - il de lui ? Descendrait - il de leur estime ? Il avait honte en quelque sorte. Il était sur un territoire ennemis , et il discutait avec une chatte du clan de l'ombre. Si certains des guerriers de son clan étaient au courant , ils voteraient pour sur , à son bannissement. Mais personnes n'étaient au courant. Il y avait juste lui , et elle.

" - Et bien disons , que j'ai suivit un entraînement dur , ensuite je suis devenu un guerrier , je peux t'assurer que la nuit que j'ai passé dehors était épouvantable ! En pleins soir d'hiver ! Puis , j'ai rencontré une jolie demoiselle à qui j'ai fais la court .. Et j'ai eu deux fils. Ce sont les deux seuls êtres cher à mon cœur , puisque leurs mère n'est rien pour moi .. Tu sais Vanille , je peux t'appeler comme ça ? J'ai l'impression d'être prit d'un malédiction terrible ! C'est affreux ! "


Et voilà qu'il se mettait à raconter sa vie , en même temps c'était ce qu'elle avait demandé. Le guerrier se déplaça , sentant des piqûres de fourmis sous ses pattes , le sol marécageux du Clan de l'Ombre le répugnait , il n'aimait pas se retrouver là.

Il se dirigea vers un endroit plus sec , à l'ombre d'un arbre , le guerrier au pelage blanc tigré se posa sur une racine qui sortait énormément du sol , elle dérivait vers la droite. Il sentit son corps se glissait sur le côté , et planta ses griffes dans l'écorce de la racine. Il se sentait extrêmement mal à l'aise , dans cet endroit où ses pattes s'enfonçaient dans le sol , et où l'odeur écœurante des crapauds imprégnait l'air.
Eclat de Grêle lécha son pelage , histoire d'enlever la boue qui s'était collé entre ses poils , il sentit le liquide pâteux sur sa lange et faillit vomir , mais il se devait d'être présentable devant la jolie demoiselle. La seule qui avait réussit naguère , à séduire son cœur. Pourquoi ? Pourquoi ne pouvait - il pas aimer ? Cette question le revenait sans cesse , il aurait voulu aimer ! Savoir ce que ça fait d'avoir des papillons dans le ventre , le cœur qui tremble , il avait vécu ça une seule et unique fois , mais il n'était encore qu'un chaton naïf et stupide qui ne connaissait rien à la vie , maintenant il savait , il était incapable d'aimer.

Et leva les yeux vers la chatte qui attendait , semblait - il. Il lui fit un mince sourire , puis reprit la parole.

" - Et toi , il se passe quoi dans ta vie ? Tu as des chatons ? Un compagnon ? Ca m'étonnerais qu'une chatte aussi jolie que toi n'est pas de compagnon."


Grêle avait toujours eu un petit faible pour les chatte au pelage écaille et blanc. Il le trouvait merveilleux , un manteaux blanc tachait de roux , de brun , et de noir. Des couleurs qui se mélangeaient , s'entre - choquaient. Donnant un résultat fascinant. Son pelage à lui , n'était qu'un manteau blanc , où par dessus , à certains endroit , quelques rayures rousses pâle et grise étaient. Son museau , ses pattes et sa queue. Comme les chats siamois en faite .. Sauf que lui , ce n'était pas des taches mais des rayures. Il se surpris à admirer la splendeur de ses jolis yeux jaune. Il contemplais sa grâce , tel une déesse.

(désolé c'est pas très long :( Mais j'ai pas vraiment d'inspiration , excuse moi ;w;)

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Murmure Éternel
Super Grenouille Gobeuse de Mouches.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 945
Age : 20
Date d'inscription : 11/12/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Mer 7 Aoû - 18:46


    MOUSTACHES VANILLE.
    « Les plus beaux moments arrivent souvent
    lorsque l'on ne s'y attend pas.
    »



    Moustaches Vanille l’écouta répondre à sa question. Elle fut vraiment surprise, quand il lui apprit qu’il était déjà père de deux enfants. Parce que c’était bien le genre de chose qui repoussait un peu la guerrière. Elle était presque une enfant dans sa tête, ou plutôt une adolescente en pleine rébellion. Et même si ces derniers temps elle gagnait en sagesse bien plus qu’on aurait pu le croire, elle n’était absolument pas attirée par le fait d’avoir des chatons. Était-ce parce qu’elle n’avait pas encore trouvé la bonne personne avec qui partager cette expérience de la vie ? C’était peut-être ça, tout simplement. Et il fallait dire que c’était une question qu’elle ne se posait jamais. Tout ce qui touchait à l’amour, les enfants … Oh comme cela lui semblait si lointain ! Puis il lui parla d’une malédiction. Alors elle ne comprit pas trop. Finalement le guerrier s’éloigna, et Moustaches ne put qu’en contempler d’avantage l’étonnante musculature. Ses fortes épaules étaient dignes d’un vrai guerrier du Vent, et elle se surprit en train de le trouver plutôt très beau. Elle secoua la tête. C’était un guerrier ennemi, et ce n’était pas parce qu’il lui avait sauvé la vie une fois, qu’il fallait se laisser aller ! Éclat de Grêle s’assit sur une racine d’arbre qui remontait un peu au dessus du sol, et elle constata avec amusement qu’il avait l’air dégoûté par l’environnement qui les entourait. Il plantait ses griffes dans l’écorce, et la guerrière haussa un sourcil, très amusée de le voir le nettoyer. Mais dans un sens, elle comprenait. C’était toujours surprenant de se rendre sur le lieu de vie des autres Clans, et elle était sûre que si elle avait à se rendre un jour sur le territoire du Vent, elle serait capable de hurler de rage face à tout ce Vent, à ces étendues vides ... Elle vint le rejoindre à petit pas mais ne monta pas sur la racine et s’assit en face de lui, dans cette terre humide et sale, qu’elle ne remarquait même plus. Elle était habituée, cela faisait partie de sa vie, et ça ne la dérangeait pas le moindre du monde. Alors avant de répondre, elle le laissa poursuivre et poser ses questions, et vit qu’il souriait. Sourire qu’elle essaya maladroitement de lui rendre sans se sentir gênée après son compliment. Puis elle lui répondit avec son éternelle voix un peu rebelle, pas agressive mais taquine.

    « Appelles-moi comme tu veux, Éclat de Grêle. Mais dit-moi … De quelle malédiction parles-tu ? Je ne crois pas vraiment à ce genre de chose. A mon avis, ce qui nous arrive de pire même s’il se répète, n’est dû qu’à un destin malchanceux. Quant à moi, pas de chatons ni de compagnon. Je ne suis pas si jolie, et puis d’ailleurs ça m’est un peu égal. Je ne m’intéresse pas trop à ce genre de chose, et il faut dire qu’avec mon nouveau rôle de Lieutenante, je n’ai pas vraiment le temps. Les mâles de mon Clan ne m’intéressent pas. Alors tu peux être étonné, aha. »

    Elle hésita avant de poursuivre et finalement, elle continua.

    « Quel âge ont tes fils ? Je suis surprise que tu sois père. Enfin non, ce n’est pas ça, c’est plutôt que … Je me rends compte à quel point le temps passe vite. Mais peu importe, je ne regrette pas ma vie de chaton ou d’apprentie ! Même si … »

    Elle s’arrêta. Ça n’était pas la peine de parler du passer, de lui raconter la vie qu’elle avait avec sa sœur autrefois, et ce qu’il en était à présent. Elle n’avait pas à raconter tout cela, elle n’avait pas envie et ce n’était pas à un guerrier ennemi qu’elle livrerait ses faiblesses, ses moments de détresse ou encore ses problèmes. Surtout pas. Elle avait toujours tout gardé pour elle, et cela ne changerait jamais. Jamais. Pour changer de sujet, elle repensa à la position peu confortable du guerrier sur la racine. Son ton était plus froid, et même s’il n’était pas celui avec lequel elle avait l’habitude de communiquer avec un chat d’un autre Clan –puisque ce ton là était agressif au plus haut point quand ce chat en question franchissait la frontière-, il était moins doux qu’avant. Sans doute parce qu’elle s’efforçait de se rappeler qu’il fallait à tout prix qu’elle évite les amis dans les autres Clans. Il le fallait pour elle, et puis aussi pour sa place de Lieutenante.

    « Tu veux qu’on aille à un autre endroit ? Tu n’as pas l’air à l’aise sur ce sol un peu boueux. Mais n’en soit pas dégoûté à ce point, je te rappelle que c’est là où je vis, et ce n’est pas une poubelle immonde non plus. La preuve, je me porte très bien en vivant ici. Bon, où veux-tu aller ? »

    Elle ondula sa queue dans l’air, ne sachant quel air elle devait exprimer. Ne sachant quel ton elle devait employer, ni ce qu’elle devait faire ou ne pas faire, dire ou ne pas dire. Alors elle attendit, son air un peu noir et acharné revenant petit à petit sur son visage. Il en faudrait beaucoup plus de la part du guerrier, pour qu’elle se laisser aller. Pour qu’elle abandonne sa mauvaise humeur, son mécontentement, et tout la négativité qui était en elle. Oui, beaucoup plus.

_________________
MURMURE ÉTERNEL - NUAGE DE RÉVOLTE

MURMURE  no one believes in second chances Ҩ « Le bonheur, c'est la permanence de l'éphémère. » Perdu. Il était perdu. Dans un Clan qui n’était pas le sien, dans un univers qui ne lui ressemblait pas, dans un monde qui ne voulait pas de lui. Dans un endroit où il ne se sentait pas chez lui. © Laëlix

Nuage de Révolte:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Flocon de Neige
Fidèle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1970
Age : 19
Date d'inscription : 13/02/2011


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: « Wrong road. » PV Éclat de Grêle.   Mer 23 Oct - 7:46

« Compte jusqu'à trois et ferme les yeux ... 1 .. 2.. 3 .. Que vois-tu ? Toi. »
________________
L'amour est un maladie.
Cruelle et sans pitié.
Elle n'épargne personne.
Pas même les chatons.
Pas même les tyrans.
La plus douce des créatures.
Jusqu'au plus terrible des monstres.
L'amour berce nos cœurs.
L'amour change les gens.
L'amour.




« Je parle de la malédiction de l'amour Vanille, je ne peux pas aimer. Ca m'est impossible. Je suis maudit. Il la regarda un long moment, l'admirant. Ne doute jamais de ta beauté Vanille, tu es splendide et puis il n'y a pas que les mâles de ton clan qui existent tu sais ... Il continua à plonger ses yeux envoutant dans les siens puis dit d'un ton un peu plus joyeux. Ahh ! Tu es Lieutenante ? Félicitation dans ce cas ! Il continua à la regarder puis ajouta. Oui le temps passe vite. Mes fils ont environs seps lunes .. il faut dire que je ne passe pas beaucoup de temps avec eux, même si j'aimerais bien .. mais mon devoir de guerrier me l'en empêche. »
Il avait ses airs de séducteurs lorsqu'il lui parlait. Elle lui proposa de changer d'endroit et il hocha la tête, finalement il la suivit à la frontière du Clan de l'Ombre, juste à côté du chemin du Tonnerre. Il esquissa un sourire lorsqu'enfin le sol devint moins spongieux, plus agréable, il s'en voulu un peu d'avoir réagit ainsi. Lui non plus n'aurait pas aimé que quelqu'un parle de la même façon qu'il avait parlé ,de son territoire. C'était blessant. Peut-être même humiliant, enfin c'était trop tard à présent, il s'excusa légèrement, puis s'allongea dans l'herbe, il espérait qu'elle ne le prendrait pas mal, c'était déjà mieux que de chasser sur son territoire, étant donné qu'il n'était pas sur ses terres. Il aimait bien son côté sauvage. C'était pire que ça même .. il adorait. Cette façon qu'elle avait de le regarder, son ton qu'elle prenait, ces éclairs dans ses yeux. Son côté insensible à toute chose, elle incarnait la puissance. Ses beaux yeux dorés qui scintillaient sous l'ombre des arbres. Les souvenirs de sa jeunesse lui revint, il ne pu s'empêcher de repenser à eux, près de la falaise, lorsqu'ils n'étaient que des apprentis inoffensifs. Il se rappela alors de la lueur innocente dans les yeux de Vanille, cette lueur avait disparu, ou presque, car derrière toute cette fureur qu'elle avait , une petite note de pureté  se cachait. Il savait qu'elle n'était pas ce qu'elle laissait paraître. Il y a une différence entre Être et Paraître. Lui, aux premier abords, on pourrait croire que c'était un arrogant personnage séducteur et manipulateur, mais lorsqu'on le connaissait vraiment, on pouvait voir qu'il y avait la douceur dans ses gestes, la sagesse et la protection qu'il offrait aux gens qui lui étaient chers à son cœur. Il aurait tant voulu aimer, connaître à nouveau cette douce sensation d'avoir des papillons dans le ventre .. c'était étrange pour lui, de ce retrouver face à la seule personne qu'on est jamais réellement aimé. Sur la planète, il y avait ceux qui aimaient une fois plusieurs personnes, et ceux qui aimaient, comme lui, plusieurs fois une seule personne. Certains, aimaient pour toujours la même personne, d'autre passaient leurs vie à chercher quelqu'un, aimant une nouvelle fois quelqu'un de différent. L'amour avait toujours était quelque chose de mystérieux pour lui, quand il voyait ses amis remuer ciel et terre pour leurs compagnes, il trouvait ça stupide .. mais peut-être était - ce parce qu'il était jaloux ? Peut-être que lui aussi voulait une compagne avec qui il pourrait partager des moment de bonheur, peut-être que lui aussi voulait devenir accro à quelqu'un et vouloir décrocher les étoiles pour cette unique personne. Oui .. il l'aurait voulu, mais comment ? Aucune femelles n'arrivait à lui donner envie de faire ça. Il se releva péniblement et s'assied près d'elle, son pelage frôla le sien et il se crispa soudainement à ce contact chaud. Puis recula immédiatement, il se sentait différent avec elle, il ne savait pourquoi, peut-être en sachant qu'il lui avait sauvé la vie et qu'elle lui devait quelque chose ? Non .. Ou peut-être. Qui savait vraiment ce qu'il pouvait ressentir ? Lui même n'en avait aucune idée.
« Crois - tu être capable d'aimer ? »


Cette question était sortit sans qu'il n'eut le temps de réfléchir, il voulait savoir si elle, pouvait le faire, aimer.

_________________

il était une fois ... ♥:
 

Merci Ruru ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
« Wrong road. » PV Éclat de Grêle.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pigment où Poudre éclat de couleur ?
» ROAD ROLLER DA
» cox 1302 off-road
» Poudre éclat de couleur (Pigments)
» compatibilité embase streety avec cosy roadmaster safety1st

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Clan de l'Ombre :: Territoires :: Marais-
Sauter vers: