« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance,

la fin de ma chute. » Valse des Étoiles
 
AccueilAccueil  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Éternels. [Agonie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3875
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Éternels. [Agonie]   Lun 24 Déc - 20:21

    DESTINEE MYSTIQUE

    « Let the sky fall
    When it crumbles » Agonie


Elle avait cru en eux.
Toute sa vie elle avait suivi leurs principes, respecté leurs lois, aussi bien qu’elle l’avait pu. Ses ambitions, elle les avait oubliées, rangées soigneusement dans un coin. Fermé à clé dans le tiroir de ses émotions ; elle avait délaissés jusqu’à ses rêves pour eux. Toute sa vie, elle les avait craints, admirés, désirés. Elle avait espéré les rejoindre un jour, à nouveau, redevenir une étoile à son tour, et gagner l’immensité de leur pouvoir. Elle avait envié leur sagesse, aussi. Toutes la grâce et la superbe qui semblaient s’échapper de leurs âmes ; et cette lumière diaphane, qui les auréolait et les rendait presque immatériels … Oh, elle les avait admirés. Toute sa vie …
Et maintenant sa vie partait en lambeaux.

This is the end …

Mais après tout, que serait son existence sans elle ? A qui elle consacrait ses forces et sa destinée, à qui elle vouait jusqu’à la dernière parcelle de son essence ; celle à qui elle devait tout. Elle avait été son guide, son espoir, sa lumière. Dans le ciel d’encre qu’était ses jours, elle seule était parvenue à briller encore. Elle représentait à la fois sa chance et son clan, qui au final ne faisait qu’un. C’était tous les siens ; sa famille, tout simplement la Lune. Mais ils s’étaient éteints : l’astre de ses nuits, et sa foi avec lui. Alors que lui restait-il ? Elle ne pouvait résister plus longtemps au désespoir qui rongeait peu à peu son être. La bataille était perdue d’avance ; elle s’était achevée au moment-même où les premières flammes avaient commencé à détruire son cœur.
Tout était parti en fumée.

Hear my heart burst again

Ils avaient fui. De cela seulement elle parvenait à se rappeler, et les images de leur interminable périple la hantaient sans cesse. Elle revoyait ces visages tourmentés, ces corps meurtris, cet air de peur leur collant à la peau ; se remémorait jusqu’à cette odeur terrible qui les avait suivis tout du long. Et alors qu’ils avaient pensé enfin trouver asile dans les bras de l’immense protecteur des forêts, ces visions continuaient de la heurter. Toute la nuit, elle avait été poursuivie par ses cauchemars, toujours plus angoissants, toujours plus sombres. Elle s’était réveillée couverte de sueur, fiévreuse jusqu’à en frémir. Alors, n’en pouvant plus, elle s’était levée. Comme mourante, elle s’était levée et était partie.

Let the sky fall when it crumbles

Et le ciel au-dessus d’elle, qui tremblait, et hurlait, et vibrait ! Ses yeux lançaient des éclairs, dans sa tête grondait le tonnerre, et de ses joues lentement tombait la pluie ; méconnaissable, plein de rancœur, comme elle, mué par une frénésie destructrice dont la raison lui était inconnue. Raison, raison … Rancœur.
Elle haïssait ce ciel.

Elle avait erré, longtemps, dans un songe à demi éveillé, entrapercevant des lambeaux de paysages à travers ses propres hallucinations. Elle s’était mûe comme dans un rêve, à peine consciente de ses mouvements, et avait marché vers l’horizon ; ne s’était soucié que de faire un pas après l’autre, trébuchant, s’écorchant les membres. La lande déserte avait défilé sous ses pattes sans qu’elle s’en rende compte, et elle s’était éloignée, petit à petit.
S’était éloignée …

Skyfall is where we start

Soudain elle s’arrêta, assise, tremblante, face à l’immense montagne de sa douleur. Chacun de ses pics rocheux transperçaient sa peau, chacune de ses teintes grises envahissaient son cœur, mais plus que tout, c’était sa grandeur qui ravageait son regard. Alors elle se mit à hurler, sans fin, sans comprendre, sans s’entendre même. Elle cracha sa haine à cette montagne, elle l’attaqua, sans cesse, cherchant à la blesser, à la meurtrir autant qu’elle l’était elle-même. Elle cria jusqu’à s’en déchirer les tympans, jusqu’à briser ses cordes vocales, jusqu’à ce que ces poumons s’assèchent et meurent.
Alors elle mourrait à son tour et ce serait la fin.

« Le ciel peut trembler, rugir, se déchirer, couler, je ne coulerai pas avec lui ! Vous avez fait tomber la Lune mais je ne tomberai pas ! Votre mépris me répugne, vous me répugnez tous autant que vous êtes ! Plus jamais, plus jamais je ne serai votre pantin ni même votre messagère, plus jamais je ne me laisserai manipuler par ces croyances, parce que je ne crois plus en vous ! Vous n’êtes rien, rien que des fantômes du passé, rien que des ombres, des souvenirs ! JE suis réelle ! JE suis vivante ! La Lune vit à travers moi et vous n’y pouvez rien. Vous ne pouvez plus rien … Je ne crois plus en vous. Vous pouvez reprendre tout ce que vous m’avez donné, mon nom, ma destinée, mon histoire ! Je vous abandonne tout jusqu’à mes rêves que vous avez transformés en cauchemars ! »

Et alors qu’il lui semblait se fissurer jusqu’à éclater en morceaux, alors qu’elle paraissait ne jamais pouvoir se relever, elle se tut. Sa voix se brisa dans sa gorge et l’écho de ses cris s’éteignit lentement. Elle resta immobile et silencieuse à regarder ses cendres s’envoler avec le vent, et une silhouette entra dans son champ de vision sans qu’elle s’en aperçoive, car elle ressemblait plus à une ombre qu’à un être véritable. Elle crut d’abord à un nouveau mirage, fait de fumée et de flammes ; mais peu à peu les contours se précisèrent. Elle la voyait s’approcher lentement. Elle la voyait, avec cette idée, toute petite, insignifiante, étrange mais persistante ; avec cette idée qu’elle apportait la Mort. Elle apporte la Mort avec elle, et je suis sur son chemin. Car elle n’attendait personne d’autre.

We will stand tall, face it all together

Ses sentiments se mélangeaient, ses sentiments se broyaient, ses sentiments la heurtaient jusqu’à l’étouffer. Elle était rendue à l’état d’émotions pures libérées de son enveloppe charnelle.
Aveuglée par la colère
Ivre de douleur
Emplie de désespoir …

Mais au fond, cette certitude, indéracinable, que c’était loin d’être la fin.
Car ils étaient éternels.


Éternels.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laïyen
Chieuse à grande échelle.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 984
Age : 21
Date d'inscription : 13/08/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Éternels. [Agonie]   Mar 25 Déc - 20:33


«Like an army , one by one by one .»






Alors c'était tout, tout ce à quoi l'on était réduit .
Je marche la tête haute, tellement haute que rien ne laisse voir mes membres qui tremblent .
Parce qu'ils tremblent si forts ce soir ... C'était tout .!

********

Dans cette nuit perpétuelle je ne cesse de revoir en boucles ces instants tellement précieux qui ont défilé, et j'inspire fort .
Marchant la tête haute je m'éloigne, je sais que je pourrais mécrouler à tout moment . Alors je pars, j'essaye de gagner quelques instants de répit . Juste quelques instants pour réfléchir . Contre toute une existence qui prend un tournant décisif . Ce soir qui sommes-nous ?
Personne, que des ombres, invisible et meurtrière . Meurtrière ...
Combien de temps s'était écoulé ?
Je l'ignore, mue par le désespoir de ma situation.
Pourquoi le soleil refusais-t-il de se lever ?
Sa je le sais .
Pourquoi étaient-ils morts ?
À présent je ne l'ignorais plus .

********

Je n'ai ni froid, ni peur, je ne suis pas fatiguée . Non je suis en colère , tellement plus qu'autrefois . Ils m'ont recueillie, apprivoisée, et hier ils les ont détruits . Oui j'ai souhaité la mort, oui j'ai haï dans ma vie, j'ai détesté tous ceux qui m'avaient faits souffrir . Mais eux ... Jamais, jamais je n'avais eu envie de vengeance à ce point . Et jamais je n'en avais eu les moyens à ce point .

Pourquoi ? Pourquoi je les déteste, pourquoi je veux ma revanche ? L'histoire de leur vie ma été conté par un de ceux la même qu'il appelait " compagnon ". Un de ceux qui aujourd'hui marche a mes côter . Et maintenant je n'ignorais plus rien . L'assemblée au fou solitaire .

Un appel formulé des étoiles aux minables .

Et on s'en est pris plein la gueule . Sans rien vouloir, rien demander, on a payé pour eux . Moi agonie j'ai été prise pour cible . Alors aujourd'hui, eux les clans sont ma cible . Et je m'en donnerais les moyens, je t'ai cherché pendant longtemps . J'ai compris ta douleur, chez moi elle est devenu colère . Maintenant la vérité est de mise . Je n'ai pas besoin d'y réfléchir, parce que j'ai déjà tout pensé, je ne m'éloigne pas pour me calmer mais pour me donner de nouveaux moyens .

Ce soir, cette nuit , ce jour . Ça n'a plus d'importance Il faut mettre un terme à tout ça . " Sa " ? Les clans, tous ... Détruit . NOUS les détruirons . NOUS leur ferons payer leurs audaces . Le châtiment qu'ils ont reçu des étoiles sera pathétique par rapport a ce que NOUS leur fera . Il est temps pour ceux qui ont été trainés dans la boue de se lever, personne n'a à subir ainsi pour le simple plaisir de pauvres matous à moitié complaisants .

Aujourd'hui, allons montrer la voie, ce n'est pas une cause . C'est nos vies toutes entières qui sont remis en questions par leur simples existences, leur seules présences ? Alors soit, si l'on ne peut vivre sans avoir à manger leurs merdes, ils ne seront plus là pour les créer . J'y veillerais personnellement . Je rétablirais l'équilibre, et là où tout le monde a échoué nous réussirons ensemble...

je t'est cherché pendant longtemps .
J'ai suivie ta piste depuis votre territoire enflammé .


« Le ciel peut trembler, rugir, se déchirer, couler, je ne coulerai pas avec lui ! Vous avez fait tomber la Lune mais je ne tomberai pas ! Votre mépris me répugne, vous me répugnez tous autant que vous êtes ! Plus jamais, plus jamais je ne serai votre pantin ni même votre messagère, plus jamais je ne me laisserai manipuler par ces croyances, parce que je ne crois plus en vous ! Vous n’êtes rien, rien que des fantômes du passé, rien que des ombres, des souvenirs ! JE suis réelle ! JE suis vivante ! La Lune vit à travers moi et vous n’y pouvez rien. Vous ne pouvez plus rien … Je ne crois plus en vous. Vous pouvez reprendre tout ce que vous m’avez donné, mon nom, ma destinée, mon histoire ! Je vous abandonne tout jusqu’à mes rêves que vous avez transformés en cauchemars ! »

J'avais écouté avec attention tout ce qu'elle avait dit, consciente d'être la seule spectatrice privilégiée de sa haine . Elle venait de lâcher prise, sous mes yeux elle venait de tout rejeter . Sous mes yeux elle s'était affranchie . Je savais déjà ce que je voulais lui dire, j'avais réfléchi . Et je m'avançais, l'ombre m'entourait, et comme fantomatique je me plantais juste devant elle . Ombre parmi les ombres c'était la nuit qui lui parlait, mélangé à ma voie .

«Voilà qui est bien parlé . »


D'ombre je devenais lumière et afin qu'elle puisse me voir, je m'avançais .

«Je me souviens de toi, tu n'étais qu'une guerrière du clan de la Lune parmi tant d'autres a l'époque . On m'as raconté ton histoire . Laisse-moi te raconter la mienne . Aujourd'hui on m'appelle Agonie, a l'époque je m'appelais Feuille Rousse guerrière du clan du vent . Je ne suis pas née chez eux, je suis née solitaire et lorsque la meute a anéanti ma famille ils m'ont recueilli et m'ont offert une protection . Mais ils m'ont formaté, ils m'ont dit de croire alors j'ai cru . Et j'aurais pu croire toute ma vie si je n'avais pas rencontré Fantôme . »


Pourquoi lui racontais-je tout ça ? Pour lui prouver que j'étais comme elle , que l'ont m'avais brisé comme elle, et que ce n'était pas définitif . Quand on te brise, tu peux choisir de te relever .

«Il m'a montré comme ces clans se trompaient et m'a offert ma liberté . J'ai rejoint la meute le jour même de notre rencontre, et j'ai détesté les abrutits qui s'y trouvaient bien sur , mais Fantôme lui, loin du clan des étoiles et de leurs règles ma guidé . Et j'ai cru être heureuse . Jusqu'à hier, il y a quelques jours ou plus . »


Je lui disais tout .

« La meute n'est plus, comme ton camp carboniser le mien n'existe plus . Je ne suis pas là par hasard , je t'ai cherché . Toi et moi avons payé pour des conneries qui n'étaient pas les nôtres . Toi et moi avons été lésé par tous ces chats qui détiennent le pouvoir . Toi et moi, voilà ce que je te propose . »


Je prenais encore une pause .

« Réussissons là où personne n'a jamais réussi, imagine ce qui reste de puissance a la meute associer à tes guerriers . L'équilibre a été rompu il a longtemps déjà ... Pourquoi mériteraient-ils autant de privilège ? Pourquoi mériteraient-ils ces privilèges que jamais nous n'avons eus ? C'est une alliance que je t'offre, mais aussi la chance de changer les choses . De balayer une bonne fois pour toutes, toute cette merde qu'ils ont laissée s'accumuler, tu peux ne pas croire mes paroles . Mais réfléchit, tu ne peux te mentir à toi-même , est-ce qu'un seul des leurs à essayer d'aider ton clan ? À cause de qui es-tu ici aujourd'hui ? »


Je pensais chacun de mes mots, mes pattes ne tremblaient plus depuis longtemps déjà, et pour cause, la colère encore une fois avait été remplacer par la rage . Plus froide que jamais . Ils nous avaient poussés jusqu'à nos derniers retranchements ... À nous à présent de faire changer la donne . Et eux de payer le prix fort . Ils m'avaient suivi finalement, tous suivi . À leur perte sans doute . Mais nous étions fort à présents . Destinée Mystique, entend mes paroles . Il ne manque plus que toi, que ta décision pour faire basculer des lunes d'injustices . Réfléchi à présent, le destin des clans est entre tes pattes .



|J'était inspiré , bref , voilà ;D ( code couleur = #0F0000 ) |

_________________


 
Ebène:
 

♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile Destinée
Admin Sherlucky.
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3875
Age : 20
Date d'inscription : 20/04/2009


Mes personnages
Description:

MessageSujet: Re: Éternels. [Agonie]   Ven 18 Jan - 19:25


Alors l'ombre sortit à la lumière ; alors celle que j'avais prise pour la Mort vint vers moi.

Peut-être attendait-elle réellement la mort à cet instant, peut-être que la pensée d'une fin définitive et crue s'était définitivement emparée d'elle ; ou alors n'était-ce que la peur du lendemain qui lui brisait le souffle. Quoiqu'il en soit, elle demeura immobile, comme paralysée par cette vision du passé. C'était avec cette guerrière rousse toute une partie de son histoire qui remontait en elle des tréfonds de sa mémoire, et qui ne faisait que la faire souffrir davantage. Elle se rappelait sa terreur, ses doutes, toutes les souffrances qu'elle avait vues sans pouvoir les nommer. Et maintenant que la représentante de cette ombre pourpre, planant sur leur tête et masquant les étoiles se trouvait devant elle, Destinée Mystique ne pouvait qu'entendre les mots qu'elle lui lançait.

Elle se livrait à elle, elle lui disait tout ; et plus que cela, elle lui promettait la gloire. Plus que l’espoir d’une possible survie, elle lui montrait une renaissance proche. Ils étaient grands, puissants, ils étaient vivants, bien plus que ces tyrans qui les persécutaient du haut de leurs étoiles. Alors elle se laissa peu à peu convaincre par son discours, car elles étaient semblables, finalement. Toutes deux désiraient protéger les leurs, les conduire à leur apogée. Mais pour trouver une place au firmament, il fallait faire tomber ses actuels occupants. Et de leur chute naîtraient des milliers d'étoiles … Ses yeux brillèrent à nouveau, elle se redressa. Un nuage passa et obscurcit encore plus son pelage, et ce fut à son tour d'être auréolée d'ombre. Sa voix s'éleva, terrible et pourtant tranquille. Mais ce n’était pas elle, non ce n’était pas elle mais son désespoir qui parla à cet instant.

« Non, les Etoiles nous ont abandonnés depuis bien longtemps déjà. Nous souffrons de leur fureur et de leur inconscience ; et je ne laisserai pas mon clan entre leurs pattes. Nous n'avons mérité pas mérité leur châtiment, mais nous n'accepterons pas non plus leur pitié. Il faut que cela cesse ! »

C'était avec conviction qu'elle assénait ces dernières paroles, comme si le simple fait de les prononcer les rendait réelles. Le sentiment d’injustice qu’elle éprouvait déjà s’accentua jusqu’à exploser dans sa poitrine. La rage l’aveuglait, lui masquait les pièges, les doutes, les peurs qu’elle avait autrefois entrevus. Elle avait oublié la haine qu’elle avait vouée à ces hérétiques meurtriers, puisqu’il n’y avait plus que sa propre haine, cette haine pure qui lui tordait les entrailles et déformait son visage.

Elle s'était placée comme alliée et égale d'Agonie dans ses paroles et dans son attitude, où toute méfiance avait disparu. Elle entrevoyait une lueur, ni lumineuse ni rassurante, mais une lueur à laquelle se raccrocher, une lueur qui lui faisait oublier sa peine. Alors elle se souvint de cette fameuse nuit où elle avait rêvé qu'elle marchait le long d'un chemin étoilé. Elle se souvint du sentiment qui l'avait envahi, de cette puissance à peine effleurée, de cette ivresse imprenable … En une seconde, sa décision fut prise. Elle se contenta de hocher la tête, et d’accepter le marché d’une seule phrase.

« Nous serons maîtres du chaos. »

Alors ils seraient forts, alors ils cesseraient de subir la tempête mais la domineraient. Ensemble, ils pourraient renverser le roi et son joug meurtrier. Il n'y aurait plus que la Lune dans ce ciel d'encre qui les terrifiait à présent. Plus que la Lune …
 

« Combattons la foudre et la pluie, brisons la tempête ; car l’ombre sur nos vie s’est éteinte. »
Brûlons les étoiles.

_________________


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Éternels. [Agonie]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Au déclin du jour, hurle, hurle à l'agonie de la lumière.
» Sia & Zia : Les soeurs de l'agonie
» Poule à l'agonie... des avis?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Aujourd’hui sera mon dernier jour d’errance, :: JEU. :: Terres Libres :: Hautes Pierres-
Sauter vers: